Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Thérapie Gerson
par Luc Hier à 21:26

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Luc Hier à 18:22

» MS - SEP bloquée par l'aspirine
par Luc Ven 7 Déc 2018 - 21:01

» On nous enfume !
par Luc Mer 5 Déc 2018 - 23:16

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Dim 2 Déc 2018 - 20:09

» Vitamine D et effets immunitaires sur l'asthme
par Luc Dim 2 Déc 2018 - 19:57

» Vitamine D et Grippe
par Gaffal Sam 1 Déc 2018 - 10:13

» Méthode pour bien s'endormir
par Proserpine Jeu 29 Nov 2018 - 19:15

» Promo -50% sur le produit A-C-E sélénium zinc
par Luc Mer 28 Nov 2018 - 10:44

» Vitamine D pour soigner la grippe
par Luc Mer 28 Nov 2018 - 9:11

» Tisanes aux épices et MCT
par Luc Lun 26 Nov 2018 - 16:58

» Remèdes chinois pour booster son Qi
par Gaffal Ven 23 Nov 2018 - 22:49

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Mer 21 Nov 2018 - 21:01

» Bon anniversaire lazazi fifi
par Mirzoune Mar 20 Nov 2018 - 11:35

» Bon anniversaire Monik
par Flo Lun 19 Nov 2018 - 17:05

» presentation Koponic
par Mirzoune Lun 19 Nov 2018 - 11:08

» Les forces de la terre
par Proserpine Dim 18 Nov 2018 - 18:50

» Comment soigner une blessure et régénérer la peau
par Mirzoune Dim 18 Nov 2018 - 10:10

» Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 10:03

» Probiotique et ostéoporose
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 9:14

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Gaffal Mar 13 Nov 2018 - 21:13

» Bon anniversaire Lulu
par Mirzoune Dim 11 Nov 2018 - 10:57

» Moteur de recherche autre que Google
par Luc Dim 11 Nov 2018 - 8:55

» La plaque mucoïde une priorité ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:45

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:38

» Lavement mode d’emploi
par Luc Sam 10 Nov 2018 - 17:59

» Un très bon anniversaire Luc
par Celine57 Sam 10 Nov 2018 - 9:22

» Inflammation du mésentère
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 15:28

» Je me souviens donc je me trompe
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 13:40

» Gif/Jpeg/Png Différences
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 12:14

» Ne-m'appelez-plus - Télémarketing
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 11:33

» Foot en délire
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:34

» Dauphins en spectacle
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:27

» Idées pour varier le petit déj
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:26

» Bon anniversaire Pierrette
par Pierrette Mer 7 Nov 2018 - 8:37

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 16:34

» Dites adieu au diabète
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 11:31

» Mangue dans les salades
par Luc Jeu 1 Nov 2018 - 13:00

» Jeûne et sport
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 17:18

» Chez le Kiné - Massage (Sketch)
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 12:12

» Le sucre : Chronique d'un tueur
par Gaffal Lun 29 Oct 2018 - 20:47

» Changement d'heure
par Luc Sam 27 Oct 2018 - 8:28

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Ven 26 Oct 2018 - 11:45

» Le corps subtil
par astree Jeu 25 Oct 2018 - 13:50

» Les mémoires épigénétiques
par Flo Jeu 25 Oct 2018 - 10:25

» Le beurre est-il de retour ?
par Luc Mar 23 Oct 2018 - 12:33

» idées pour faire des jus
par Luc Lun 22 Oct 2018 - 20:57

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Gaffal Sam 20 Oct 2018 - 22:35

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Mar 16 Oct 2018 - 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Mar 16 Oct 2018 - 9:20

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Joyeux anniv Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire Johnny/Bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05

» rentrée cheznous en Béarn (64)
par Proserpine Ven 14 Sep 2018 - 17:43

» me voilà - Hérode
par Hérode Ven 14 Sep 2018 - 16:31

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

L'astragale de Chine, plante adaptogène

Aller en bas

L'astragale de Chine, plante adaptogène

Message  Mirzoune le Dim 29 Avr 2018 - 0:31

Nom latin : Astragalus membranaceus
Famille botanique : Fabacées


Description : L’astragale mesure généralement quelques 40cm de haut mais peut atteindre jusqu’à 120cm. Sa tige est glabre ou alors légèrement pubescente (poilue) et ses feuilles sont formées d’un ensemble de 12 à 18 paires de folioles. Des fleurs couleur crème ou jaunâtres apparaissent l’été le long d’un épi dense. L’intérieur de la racine est jaunâtre, de texture fibreuse et humide.


Distribution : Astragalus membranaceus est originaire des régions herbeuses et des flancs de montagnes du Nord de la Chine de la Mongolie et de la Corée du Nord, requérant une grande exposition au soleil. Elle est aussi cultivable dans la plupart des régions tempérées du monde. Elle apprécie les rives, les estuaires, les forêts de pins et les talus rocailleux. Plusieurs centaines d’espèces voisines se retrouvent en Amérique du Nord mais certaines sont toxiques pour le bétail qui les mange, d’où son surnom de « locoweed ». Astragalus americanus est l’espèce américaine la plus proche de membranaceus.

Parties utilisées : Racine, souvent présentée sous forme de lanières tranchées.
Récolte : On récolte les racines vieilles de plus de 4 ans, à l’automne, quoique certains préfèrent la récolter au printemps. On prend les excroissances diagonales de la racine qui pointent vers l’extérieur et celles-ci doivent être longues, épaisses et fermes.

Constituants : L’astragale contient entre autres des polysaccharides (astragalans I, II et III), de l’acide glucuronique, du bêta-sitostérol, des dizaines de saponosides, plusieurs acides aminés et oligo-éléments (dont le sélénium) ainsi que des flavonoïdes (flavones et isoflavones). Choisir un produit titré à 50% en polysaccharides.

Profil ayurvédique :
Saveurs principales (rasa) : sucré/doux
Saveurs secondaires (anu rasa) : piquant et astringent
Saveur post-digestive (virya) : sucré/doux
Caractéristiques (gunas) : chaud et onctueux

On peut donc la consommer en poudre dans un yaourt, une soupe ou une boisson sans avoir un goût amer désagréable.

Effet sur les doshas : apaise vata et kapha, aggrave pitta en cas d’excès
Potentiel (virya) : réchauffant


Fortifier et réchauffer l’organisme :
L’astragale est une plante qui agit en profondeur et tonifie l’organisme tout entier. Elle accroît l’endurance, la résistance générale et active l’activité métabolique du corps. Elle parvient à modérer certaines réactions immunitaires tout en stimulant d’autres aspects de l’immunité. Consommée régulièrement sur quelques semaines, elle alimente le feu intérieur et réchauffe l’organisme, permettant de tenir tête au froid hivernal.

Propriétés médicinales générales

  • Tonique général et rasayana : L’astragale nous procure la force nécessaire pour traverser de dures épreuves ou pour se remettre d’une convalescence, d’un épuisement ou d’une fatigue chronique. Elle fortifie et normalise les fonctions des poumons, du cœur, des reins, de la rate et du foie. Son action tonique générale et sa capacité à régénérer l’énergie vitale (ojas) en font une plante dite rasayana en ayurvéda.



  • Adaptogène : Elle accroît la résistance mentale, physique et musculaire en nourrissant les glandes surrénales ainsi qu’en améliorant la qualité du sang, par l’augmentation de la quantité de globules rouges notamment. On attribue également à l’astragale une capacité à tonifier le système nerveux et à calmer l’anxiété, ce qui complète son profil de plante adaptogène.



  • Glycémiorégulateur : L’astragale diminue le taux de sucre sanguin lorsque celui-ci est trop élevé sans pouvoir provoquer d’hypoglycémie. Elle prévient aussi la perte de glycogène hépatique, la réserve de sucre stockée dans le foie.



  • Anti-inflammatoire : Cette plante procure un effet anti-inflammatoire général qui bénéficie à tous les systèmes de l’organisme.


Propriétés : système immunitaire

  • Immuno-modulatrice : Tout en étant capable de stimuler le système immunitaire à court terme, l’astragale régularise et modère son fonctionnement grâce aux traitements à plus long terme (2 à 4 mois environ). L’astragale convient donc autant aux traitements des maladies auto-immunes qu’aux faiblesses immunitaires. L’astragale augmente au besoin la production de globules blancs, elle stimule l’activité des lymphocytes LAK, des cellules tueuses naturelles et des lymphocytes T auxiliaires sans stimuler ni les lymphocytes T suppresseurs, ni les interleukines-4. Elle accroît la production des interleukines-2 et fournit des polysaccharides, agissant au même titre que certains anticorps importants. 

  • Cet effet modulateur est utile en cas de maladies auto-immunes telles le lupus, d’allergies multiples et de Myasthenia gravis par exemple. Pour les gens qui souffrent du SIDA, l’astragale stimule l’activité des cellules lymphocytes T auxiliaires sans stimuler les lymphocytes T suppresseurs.



  • Tonique immunitaire : L’astragale fortifie en profondeur le système immunitaire, aidant par exemple la moelle osseuse à récupérer plus rapidement et à produire plus de globules blancs suite à la chimiothérapie. L’astragale aide l’organisme à compenser pour les dommages immunitaires dus aux effets secondaires de plusieurs médicaments : Cibalith-S,  Eskalith, Lithobid, Lithonate, Litotabs et toutes les formes de Lithium, sans pourtant relâcher davantage de macrophages qui pourraient endommager les tissus nerveux. 



  • Anti-cancer : On fait appel à l’astragale dans le cadre des traitements du cancer pour son effet anti-tumoral et sa capacité à inhiber les tumeurs. Elle fournit d’ailleurs un excellent support à la chimiothérapie pour le traitement du Sarcome de Kaposi. Elle palie du même coup aux effets néfastes de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. 



  • Antioxydante : L’effet antioxydant de l’astragale est dû en bonne partie au sélénium qu’elle contient, ce qui diminue la production de radicaux libres et la peroxydation des lipides. L’astragale accroît par ailleurs la production cellulaire d’un puissant antioxydant, la superoxide dismutase.



  • Antibactérienne et antivirale : En plus de son action sur le système immunitaire, l’astragale agit aussi directement contre les agents pathogènes comme les bactéries et les virus. L’astragale démontre un effet bactéricide sur les souches suivantes : Shigella dysenteriae, Streptococcus haemolyticus, Diploccus pneumonia et Staphylococcus aureus. 


Propriétés : système cardio-vasculaire

  • Tonique cardiaque : L’astragale renforcit le muscle cardiaque et entretient le système circulatoire. Elle régularise la tension ainsi que le rythme des battements du cœur. Aussi, on l’emploie à long terme en cas d’hypertension, d’hémorroïdes, d’arythmie cardiaque, d’insuffisance cardiaque congestive, d’angine et de cardiopathie ischémique. Elle protège aussi les cellules contre l’anoxie, soit le manque d’oxygène.



  • Fibrinolytique : Un saponoside de l’astragale, l’astragaloside IV, procure l’effet fibrinolytique qui consiste à dissoudre la fibrine et les caillots sanguins, un effet particulièrement recherché suite à un infarctus du myocarde.



  • Réchauffante : Prise pendant quelques semaines, l’astragale augmente la thermogénèse, c’est-à-dire la capacité de production de chaleur par le corps. Progressivement, elle améliore aussi la microcirculation sanguine, permettant aux extrémités de se réchauffer. On la recommande dès les premiers jours d’automne, afin de bâtir une résistance au froid. Cet effet perdure tout au long de l’hiver.


Propriétés : système respiratoire

  • Tonique pulmonaire : Cette plante nourrit et fortifie les poumons, prévenant les infections à répétitions ainsi que le rhume, la grippe ou les bronchites chroniques. Elle hydrate aussi les poumons asséchés et diminue les allergies respiratoires. On évite cependant de l’utiliser en cas d’infection aiguë ou de mucus abondant.


Propriétés :  système digestif

  • Tonique digestif et du foie : L’astragale est recommandée en cas de manque d’appétit et d’ulcères gastriques, aidant à reconstituer la muqueuse digestive. Elle améliore aussi les fonctions du foie et le protège, notamment des effets nocifs causés par les virus, les produits chimiques ou les radiations. On l’administre entre autres en cas d’hépatite chronique et de diabète.



  • Tonique de la rate : L’astragale est une plante de choix en cas de déficience de la rate, qui est caractérisée selon la médecine chinoise par un faible appétit, de la fatigue et de la diarrhée.


Propriétés :  système génito-urinaire

  • Tonique génito-urinaire : L’astragale est utilisée en cas de saignements utérins ou bien lors d’une descente des organes génitaux, de la vessie ou du rectum, soit un prolapsus des organes.



  • Diurétique doux : L’astragale est quelque peu diurétique, ce qui, combiné à la détente des vaisseaux sanguins, peut avoir un effet légèrement hypotenseur. On utilise cet effet pour diminuer l’œdème, la rétention d’eau et la sudation excessive.



  • Tonique des spermatozoïdes : Il a été démontré que l’astragale augmente la motilité et la vigueur des spermatozoïdes et l’on s’en sert pour soigner l’infertilité masculine.


Folklore et usages traditionnels

  • L’astragale est une plante bien connue en MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) et elle est mentionnée dans les anciens ouvrages tel le Shen Nong Ben Cao, couché par écrit il y a de cela deux millénaires mais dont l’origine est bien plus ancienne. On dit en MTC qu’elle tonifie l’énergie de la rate, des poumons et le wei qi. On la retrouve aussi dans la thérapie dite fu zheng qui ressemble au concept de rasayana en ayurvéda : l’idée de rétablir l’équilibre et de fortifier l’immunité.


Dosages et modes d’utilisation

  • Choisir un produit titré à 50% en polysaccharides



  • Un traitement d’intervention durera de quelques jours à deux semaines, tandis qu’un traitement de fond aux effets durables se prolongera sur quatre à huit semaines, voire davantage. Pour une durée de traitement de 2 mois et plus, il est judicieux d’interrompre le traitement une journée par semaine.



  • Poudre de racines séchées : Consommer 1 à 5g (5g = 1 cuill à café) de poudre de racine, 2 à 3 fois par jour. Attention, diarrhée possible au début... Adapter la dose en fonction des réactions !



  • Décoction : Bouillir à feu doux environ 10g de racines dans un litre d’eau pendant 20 à 30 minutes, boire de 1-3 tasses par jour.



  • Soupe : L’astragale fait un excellent bouillon de base pour confectionner vos soupes aux légumes ou à la viande.



  • Capsules et extraits concentrés (2:1) : Consommer 250-500 mg, 2 à 3 fois par jour, sous forme de poudre, de capsule ou en gélule.



  • Teinture (concentré liquide 1:5) : Agiter les teintures avant utilisation et prendre 20 à 60 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour.


Précautions et contre-indications

  • Ne pas consommer en cas d’états de chaleur tels une infection aigüe, une fièvre, un excès de toxines en stagnation ou une infection cutanée, par exemple. Préférez alors un stimulant immunitaire comme l’échinacée. Les praticiens de la MTC utilisent l’astragale en prévention des maladies infectieuses et utilisent d’autres plantes une fois l’infection déclarée.

  • L’astragale est considérée non-toxique, même en larges doses : des animaux de laboratoires ont pu consommer jusqu’à 10% de leur poids en astragale sans effets néfastes. On observe rarement de faibles réactions allergiques ainsi que des troubles intestinaux ou gastriques bénins.

  • Les femmes enceintes devraient s’abstenir de consommer l’astragale à cause d’un manque de données sur la question, alors que les enfants de plus de 2 ans peuvent en bénéficier, pourvu qu’elle soit administrée avec parcimonie et prudence.

  • Il est préférable de consulter un professionnel de la santé en cas de diabète, de maladies auto-immunes ou dégénératives.

  • Paradoxalement, une prise prolongée de l’astragale à des doses excédant 25 g par jour pourrait engendrer un effet immunosuppresseur. 

  • L’astragale peut interférer avec les corticostéroïdes tel l’hydrocortisone. 

  • Peut perturber l’effet des immunostimulants ou diminuer l’effet des immunosuppresseurs comme la cyclosporine. Certaines études rapportent en revanche que l’astragale peut améliorer certaines immuno-, chimio- ou radiothérapies, mais la prudence et un avis médical sont alors de mise.

  • Augmente l’action des anticoagulants et des antiplaquettaires, ce qui peut augmenter le temps de saignement et fluidifier excessivement le sang. Diminue l’effet des bétabloquants destinés à soulager l’hypertension. 

  • L’astragale augmente l’effet fibrinolytique de l’acénocoumarol, de la nicoumalone et de la warfarine. Théoriquement, elle pourrait aussi augmenter l’effet des médicaments antiviraux Acyclovir et Amantadine. 


Notes et références
(1) Balch, Phyllis. Prescription for Herbal Healing, Penguin Putnam, New-York, É.-U., 2002. p. 27.
(2) Brown, Donald J. Herbal Prescriptions for Health and Healing, Lotus Press, Twin Lakes, É.-U., p. 323.
(3) Balch, Phyllis. Prescription for Herbal Healing, Penguin Putnam, New-York, É.-U., 2002. p. 27.
(4) Ibid.
(5) Locong, Alice et Ruel, Danielle. Guide des interactions médicaments, nutriments et produits naturels, Presses de l’Université Laval, 2003, p. 375.
(6) Gagnon, Caroline et Lanctôt-Bédard, Valérie. Materia Medica, Volume 1 de 2, Flora Médicina, Montréal, Canada, p. 70.
(7) pubmed.gov : […] Treatment of ischemic heart disease with Astragalus membranaceus, Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi, février 1995.
(Cool passeportsante.net
(9) altmedicine.about.com
(10) Locong, Alice et Ruel, Danielle. Guide des interactions médicaments, nutriments et produits naturels, Presses de l’Université Laval, 2003, p. 375.
(11) Winston, David et Maimes, Steven. Adaptogens, Healing Art Press, Rochester, Vermont, 2007, p. 147 à 149.
(12) Balch, Phyllis. Prescription for Herbal Healing, Penguin Putnam, New-York, É.-U., 2002. p. 28.
(13) altmedicine.about.com


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Liens produits :
Racine d’astragale Bio :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Extrait d'astragale titré à 70% en polysaccharides 500 mg :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Autres ingrédientsCellulose (capsule), cellulose, silice, magnésium stéarate (source végétale). Formule végétarienne.
Conseils d'utilisation1 Vcaps, 1 à 3 fois par jour, de préférence pendant le repas.
SansLevure, blé, gluten, soja, lait, œuf, poisson, crustacés ou noix.


Dernière édition par Mirzoune le Dim 29 Avr 2018 - 12:07, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3683
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Astragale racines - Fibrinolytique et réchauffante

Message  Luc le Dim 29 Avr 2018 - 8:08

Mirzoune a écrit:Edit (Luc): On relit les qques passages surlignés pour bien s'imprégner des caractéristiques clés et des contrindications, ndlr. Faites une recherche croisée, pas sur un site commercial même si l'info peut souvent être de qualité (Supersmart).
Ensuite, vous cherchez des études qui établissent l'aspect souhaité, en tenant compte du titrage et de la durée, par exemple sur pubmed


Nom latin : Astragalus membranaceus
certaines sont toxiques pour le bétail qui les mange, d’où son surnom de « locoweed ». 

Parties utilisées : Racine, souvent présentée sous forme de lanières tranchées.

Constituants : L’astragale contient entre autres des polysaccharides (astragalans I, II et III), de l’acide glucuronique, du bêta-sitostérol, des dizaines de saponosides, plusieurs acides aminés et oligo-éléments (dont le sélénium) ainsi que des flavonoïdes (flavones et isoflavones). Choisir un produit titré à 50% en polysaccharides.

Profil ayurvédique :

Effet sur les doshas : apaise vata et kapha, aggrave pitta en cas d’excès
Potentiel (virya) : réchauffant


Fortifier et réchauffer l’organisme :
L’astragale est une plante qui agit en profondeur et tonifie l’organisme tout entier. Elle accroît l’endurance, la résistance générale et active l’activité métabolique du corps. Elle parvient à modérer certaines réactions immunitaires tout en stimulant d’autres aspects de l’immunité. Consommée régulièrement sur quelques semaines, elle alimente le feu intérieur et réchauffe l’organisme, permettant de tenir tête au froid hivernal.




Propriétés médicinales générales

  • Tonique général et rasayana : (...)
    Elle fortifie et normalise les fonctions des poumons, du cœur, des reins, de la rate et du foie. Son action tonique générale et sa capacité à régénérer l’énergie vitale (ojas) en font une plante dite rasayana en ayurvéda.




  • Adaptogène : Elle accroît la résistance mentale, physique et musculaire en nourrissant les glandes surrénales ainsi qu’en améliorant la qualité du sang, par l’augmentation de la quantité de globules rouges notamment. On attribue également à l’astragale une capacité à tonifier le système nerveux et à calmer l’anxiété, ce qui complète son profil de plante adaptogène.




  • Glycémiorégulateur : L’astragale diminue le taux de sucre sanguin lorsque celui-ci est trop élevé sans pouvoir provoquer d’hypoglycémie. (...)
     (...)

    Propriétés : système immunitaire

  • Immuno-modulatrice : Tout en étant capable de stimuler le système immunitaire à court terme, l’astragale régularise et modère son fonctionnement grâce aux traitements à plus long terme (2 à 4 mois environ). L’astragale convient donc autant aux traitements des maladies auto-immunes qu’aux faiblesses immunitaires. L’astragale augmente au besoin la production de globules blancs, elle stimule l’activité des lymphocytes LAK, des cellules tueuses naturelles et des lymphocytes T auxiliaires sans stimuler ni les lymphocytes T suppresseurs, ni les interleukines-4. Elle accroît la production des interleukines-2 et fournit des polysaccharides, agissant au même titre que certains anticorps importants. 

  • Cet effet modulateur est utile en cas de maladies auto-immunes telles le lupus, d’allergies multiples et de Myasthenia gravis par exemple. Pour les gens qui souffrent du SIDA, l’astragale stimule l’activité des cellules lymphocytes T auxiliaires sans stimuler les lymphocytes T suppresseurs.




  • Tonique immunitaire : L’astragale fortifie en profondeur le système immunitaire, aidant par exemple la moelle osseuse à récupérer plus rapidement et à produire plus de globules blancs suite à la chimiothérapie. L’astragale aide l’organisme à compenser pour les dommages immunitaires dus aux effets secondaires de plusieurs médicamentsCibalith-S,  Eskalith, Lithobid, Lithonate, Litotabs et toutes les formes de Lithium, sans pourtant relâcher davantage de macrophages qui pourraient endommager les tissus nerveux. 




  • Anti-cancer : On fait appel à l’astragale dans le cadre des traitements du cancer pour son effet anti-tumoral et sa capacité à inhiber les tumeurs. Elle fournit d’ailleurs un excellent support à la chimiothérapie pour le traitement du Sarcome de Kaposi. Elle palie du même coup aux effets néfastes de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. 




  • Antioxydante : L’effet antioxydant de l’astragale est dû en bonne partie au sélénium qu’elle contient, ce qui diminue la production de radicaux libres et la peroxydation des lipides. L’astragale accroît par ailleurs la production cellulaire d’un puissant antioxydant, la superoxide dismutase.




  • Antibactérienne et antivirale : En plus de son action sur le système immunitaire, l’astragale agit aussi directement contre les agents pathogènes comme les bactéries et les virus. L’astragale démontre un effet bactéricide sur les souches suivantes : Shigella dysenteriae, Streptococcus haemolyticus, Diploccus pneumonia et Staphylococcus aureus. 



Propriétés : système cardio-vasculaire

  • Tonique cardiaque : L’astragale renforcit le muscle cardiaque et entretient le système circulatoire. Elle régularise la tension ainsi que le rythme des battements du cœur. Aussi, on l’emploie à long terme en cas d’hypertension, d’hémorroïdes, d’arythmie cardiaque, d’insuffisance cardiaque congestive, d’angine et de cardiopathie ischémique. Elle protège aussi les cellules contre l’anoxie, soit le manque d’oxygène.




  • Fibrinolytique : Un saponoside de l’astragale, l’astragaloside IV, procure l’effet fibrinolytique qui consiste à dissoudre la fibrine et les caillots sanguins, un effet particulièrement recherché suite à un infarctus du myocarde.




  • Réchauffante : (...) Progressivement, elle améliore aussi la microcirculation sanguine, permettant aux extrémités de se réchauffer. (...)

    Propriétés : système respiratoire

  • Tonique pulmonaire : Cette plante nourrit et fortifie les poumons, prévenant les infections à répétitions ainsi que le rhume, la grippe ou les bronchites chroniques. Elle hydrate aussi les poumons asséchés et diminue les allergies respiratoires. On évite cependant de l’utiliser en cas d’infection aiguë ou de mucus abondant.



Propriétés :  système digestif

  • Tonique digestif et du foie (...)


  • Tonique de la rate (...)



  • Diurétique doux : L’astragale est quelque peu diurétique, ce qui, combiné à la détente des vaisseaux sanguins, peut avoir un effet légèrement hypotenseur. On utilise cet effet pour diminuer l’œdème, la rétention d’eau et la sudation excessive.



Folklore et usages traditionnels

  • L’astragale est une plante bien connue en MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) (...) On dit en MTC qu’elle tonifie l’énergie de la rate, des poumons et le wei qi. On la retrouve aussi dans la thérapie dite fu zheng qui ressemble au concept de rasayana en ayurvéda : l’idée de rétablir l’équilibre et de fortifier l’immunité.



Dosages et modes d’utilisation

  • Choisir un produit titré à 50% en polysaccharides

  • Un traitement d’intervention durera de quelques jours à deux semaines, tandis qu’un traitement de fond aux effets durables se prolongera sur quatre à huit semaines, voire davantage. Pour une durée de traitement de 2 mois et plus, il est judicieux d’interrompre le traitement une journée par semaine.




  • Poudre de racines séchées : Consommer 1 à 5g (5g = 1 cuill à café) de poudre de racine, 2 à 3 fois par jour. Attention, diarrhée possible au début... Adapter la dose en fonction des réactions !




  • Décoction : Bouillir à feu doux environ 10g de racines dans un litre d’eau pendant 20 à 30 minutes, boire de 1-3 tasses par jour.


 (...)

  • Capsules et extraits concentrés (2:1) : Consommer 250-500 mg, 2 à 3 fois par jour, sous forme de poudre, de capsule ou en gélule.




  • Teinture (concentré liquide 1:5) : Agiter les teintures avant utilisation et prendre 20 à 60 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour.



Précautions et contre-indications

  • Ne pas consommer en cas d’états de chaleur tels une infection aigüe, une fièvre, un excès de toxines en stagnation ou une infection cutanée, par exemple. Préférez alors un stimulant immunitaire comme l’échinacée. Les praticiens de la MTC utilisent l’astragale en prévention des maladies infectieuses et utilisent d’autres plantes une fois l’infection déclarée.

  • (...)

  • Les femmes enceintes devraient s’abstenir de consommer l’astragale à cause d’un manque de données sur la question, (...)

  • Il est préférable de consulter un professionnel de la santé en cas de diabète, de maladies auto-immunes ou dégénératives.

  • Paradoxalement, une prise prolongée de l’astragale à des doses excédant 25 g par jour pourrait engendrer un effet immunosuppresseur

  • L’astragale peut interférer avec les corticostéroïdes tel l’hydrocortisone

  • Peut perturber l’effet des immunostimulants ou diminuer l’effet des immunosuppresseurs comme la cyclosporineCertaines études rapportent en revanche que l’astragale peut améliorer certaines immuno-, chimio- ou radiothérapies, mais la prudence et un avis médical sont alors de mise.

  • Augmente l’action des anticoagulants et des antiplaquettaires, ce qui peut augmenter le temps de saignement et fluidifier excessivement le sang. Diminue l’effet des bétabloquants destinés à soulager l’hypertension. 

  • L’astragale augmente l’effet fibrinolytique de l’acénocoumarol, de la nicoumalone et de la warfarine. Théoriquement, elle pourrait aussi augmenter l’effet des médicaments antiviraux Acyclovir et Amantadine. 


 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6239
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum