Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Nouveau cadeau de la vie
par Luc Aujourd'hui à 19:46

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Luc Aujourd'hui à 10:05

» Le corps subtil
par Mirzoune Aujourd'hui à 9:44

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Hier à 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Hier à 9:20

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Luc Lun 15 Oct 2018 - 15:32

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Lun 15 Oct 2018 - 9:02

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Nell74 Dim 14 Oct 2018 - 13:35

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Luc Ven 12 Oct 2018 - 14:56

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Bon anniversaire Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire johnny-bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05

» rentrée cheznous en Béarn (64)
par Proserpine Ven 14 Sep 2018 - 17:43

» me voilà - Hérode
par Hérode Ven 14 Sep 2018 - 16:31

» Métabolisme du fer
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 10:17

» Mort cérébrale et don d'organes
par Proserpine Mer 12 Sep 2018 - 19:09

» Présentation Sumerien
par Luc Mar 11 Sep 2018 - 20:42

» cake potiron ou courge
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 16:10

» Le sel oui ! Mais lequel ?
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 14:25

» Bon anniversaire Noa
par Mirzoune Dim 9 Sep 2018 - 10:43

» Eau ou café pour s'hydratater ?
par Luc Jeu 6 Sep 2018 - 10:38

» Cancer & Huiles Essentielles – Soins de support
par Mirzoune Jeu 6 Sep 2018 - 9:53

» Régime anti-Alzheimer
par Luc Mar 4 Sep 2018 - 11:30

» Smoothie Vert Tangerine et banane
par Luc Lun 3 Sep 2018 - 10:54

» Substances naturelles anti-douleur. Tableau
par Luc Dim 2 Sep 2018 - 15:09

» Cake à la banane
par Luc Sam 1 Sep 2018 - 17:23

» Vitamine C
par Flo Jeu 30 Aoû 2018 - 11:45

» Une nouvelle étude démontre l’inefficacité des oméga-3
par Luc Mar 28 Aoû 2018 - 16:39

» Présentation Alexenforme: La santé optimale, à la recherche du chemin
par Luc Lun 27 Aoû 2018 - 17:38

» Huile de coco : un « pur poison » explique une professeure de Harvard
par Luc Lun 27 Aoû 2018 - 10:08

» Taux de Prolamines dans les céréales et pseudo céréales
par Gaffal Dim 26 Aoû 2018 - 18:05

» Vidéo étonnante, marrante ou ...
par Gaffal Sam 25 Aoû 2018 - 22:07

» Présentation - Panchito
par Mirzoune Jeu 23 Aoû 2018 - 9:37

» Présentation d'un retraité heureux - angely17
par joséphine Mer 22 Aoû 2018 - 11:52

» Fécondation in vitro, Thyroïde et avoine
par sossophiphie Lun 20 Aoû 2018 - 23:54

» Ashwagandha et votre cerveau
par Luc Lun 20 Aoû 2018 - 13:23

» Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
par Mirzoune Lun 20 Aoû 2018 - 11:51

» Par quoi remplacer - et bonnes adresses accessoirement
par Proserpine Lun 20 Aoû 2018 - 9:57

» Petit dej de Luc
par Luc Dim 19 Aoû 2018 - 8:01

» Petits pains coco & teff
par Proserpine Sam 18 Aoû 2018 - 10:18

» Comment la curcumine agit contre le cancer
par Luc Ven 17 Aoû 2018 - 10:16

» Carbs vs Fats & Mitochondria
par alexenforme Jeu 16 Aoû 2018 - 10:34

» Blagues et histroires drôles
par Luc Mer 15 Aoû 2018 - 16:10

» bonjour à tous. Philipou
par Mirzoune Mer 15 Aoû 2018 - 15:15

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 12 Aoû 2018 - 12:26

» Que regardez-vous sur ARTE?
par Proserpine Dim 12 Aoû 2018 - 9:50

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par nittygritty Sam 11 Aoû 2018 - 13:24

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 10 Aoû 2018 - 19:30

» Comment soigner et augmenter son métabolisme – Respiration mitochondriale
par Luc Mer 8 Aoû 2018 - 11:38

» Dioxyde de titane
par Hérode Mar 7 Aoû 2018 - 22:56

» Bonjour à tous - de la part de Lilo
par Hérode Mar 7 Aoû 2018 - 10:23

» Balade en Brenne
par Mezame Dim 5 Aoû 2018 - 22:15

» Équilibre électrolytique et fonction surrénalienne
par Luc Jeu 2 Aoû 2018 - 10:20

» j'me presente je m'appelle henry...j'aimerais bien réussir ma vie...
par Luc Mar 31 Juil 2018 - 9:36

» Comprendre le fonctionnement du sodium
par Luc Lun 30 Juil 2018 - 8:33


Le jeûne comme alternative aux médicaments

Aller en bas

Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Luc le Mer 9 Mai 2018 - 23:00

Jeûner : le plus puissant des médicaments
SCE mai 2018

Toutes les études mettent en évidence les incroyables vertus thérapeutiques du jeûne : il guérirait jusqu’à 146 maladies courantes ! Voici les conseils d’un naturopathe pour tirer les meilleurs bénéfices d’un jeûne ou des mono-diètes, sans se mettre en danger.

Par Christian BRUN, naturopathe, enseignant à CENATHO-Paris

En 1973, le Dr Youri Nikolaev publie La santé par le jeûne, un livre devenu référence en Russie dans les années 1980, quand les autorités ont fait de cette pratique un pilier de la politique de santé publique. Aujourd’hui toutes les « babouchkas » savent que jeûner de temps en temps est gage d’une bonne santé.
Cet ouvrage a mis des années à nous parvenir pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la médecine : le rideau de fer n’a pas seulement empêché les hommes de franchir les frontières, les idées aussi étaient bloquées.
Heureusement, depuis quelques années l’Occident est en train de redécouvrir le jeûne. En Allemagne notamment, où les cliniques spécialisées se multiplient, à l’image de la célèbre clinique Otto Büchinger.
Ce n’est pas un hasard : toutes les études scientifiques convergent pour attester des résultats spectaculaires des jeûnes thérapeutiques. Certaines avancent même qu’ils permettraient de venir à bout de 146 maladies courantes parmi lesquelles l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, les maladies digestives, les maladies de peau ou encore la dépression …
Traditionnellement, le jeûne sert deux buts : une fonction préventive (recherche hygiénique) et une fonction thérapeutique (recherche curative). Durant notre vie quoti-dienne nous faisons (quelquefois…) des écarts alimentaires avec des mets ou/et des boissons trop riches et trop abondants. Nous encrassons alors notre organisme, entraînant un épuisement de nos cellules.
Normalement, nos déchets organiques et/ou métaboliques sont éliminés par nos organes « éliminateurs » nommés filtres bio-émonctoriels.
Cependant dans certains cas (hérédité, stress, fatigue, décompression…) ce mécanisme est enrayé et nous nous retrouvons en sous-vitalité, épuisés, malades…
Si nous lui laissons le temps et la force nécessaire, notre organisme pourra se régénérer et accomplir ce nettoyage. Mais pour l’aider, nous devons mettre notre appareil digestif en mode « détox » et le jeûne comme la mono-diète régulière peuvent être des techniques fort utiles.

Les incroyables bienfaits du jeûne
Le jeûne, en pratique, c’est l’abstinence volontaire de prise alimentaire solide pendant un certain laps de temps (en fonction de chacun, de ses possibilités et de sa constitution, de son tempérament et de son activité physique).
Mais surtout, jeûner c’est mettre le corps au repos. Le principe est de placer l’organisme en économie fermée sans aide extérieure. On évite ainsi toute sollicitation digestive, tout apport calorique pendant un temps déterminé et de toute déperdition d’énergie vitale, au détriment d’une auto-guérison.
On puise également dans les réserves puisque notre métabolisme de base a besoin d’un minimum de 800 kcal/jour (énergie minimum du corps au repos). Au cours du jeûne, le corps doit s’arranger pour fournir ce minimum. Il procède alors à l’autolyse, puisant ce dont il a besoin. Le cholestérol et les lipomes sont composés de lipides qui vont donner les acides gras. Les ostéomes (tumeurs bénignes composées d’os compact mature) vont fournir les minéraux. Les tumeurs au sein ou des tissus musculaires vont fournir les acides aminés. L’acide urique va donner les composés azotés.
Les effets positifs du jeûne sur notre santé physique et mentale sont nombreux. Il agit sur nos différents métabolismes (nerveux, endocrinien, digestif, immunitaire…). En jeûnant :

Nous libérons notre force vitale auto-guérisseuse (stockée dans notre système nerveux et notre système endocrinien) et travaillons à une auto-régénération tissulaire et organique.
- Nous évitons un gaspillage énergétique par notre système digestif.
- Nous évitons le gaspillage nerveux par notre système nerveux.
- Nous libérons notre potentiel immunitaire pour lutter contre des éléments étrangers exogènes microbes, poussières, ou endogènes (cellules anormales cancéreuses ou non cancéreuses).
- Nous effectuons une autolyse de nos déchets métaboliques et cellulaires.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mono-diète de jus de légumes + Privilégiez les lectures positives et la compagnie de personnes enjouées.

On distingue ainsi :
1/ Le jeûne physique
On distingue le jeûne hydrique, accompagné d’une consommation de liquide sans apport nutritif, et le jeûne sec où aucun apport nutritif et aucun apport liquide (même l’eau) ne seront acceptés.
Le jeûne physique génère une autolyse car notre corps privé de glucose (entre autres) va puiser dans nos réserves et dans nos déchets métaboliques pour permettre à nos différentes cellules d’obtenir néanmoins le carburant indispensable pour effectuer nos métabolismes cellulaires.

2/ Le jeûne énergétique
Au moment de la mastication, les aliments apportent des éthers nutritifs à l’organisme. Cette fréquence éthérique est transmise au bulbe rachidien (base du cerveau). Mais une fois avalés, les aliments ne diffusent plus d’éther, seul le métabolisme chimique (sucs digestifs) reste (c’est la raison pour laquelle il est important de bien mastiquer pour transmettre la vitalité des aliments dans leur ensemble à nos différentes cellules).
En mettant le corps au repos de tout aliment, il n’y a plus d’apport d’éther nutritif ni de prâna alimentaire. Le corps va donc suractiver des énergies éthériques personnelles et rechercher dans son environnement de quoi se recharger.
Il y a dans le cadre de jeûne long un risque de surcharge bio-énergétique. Sur le plan énergétique, l’organisme va « pomper » le pire comme le meilleur (résidu des vaccins, barrage cicatriciel et dentaire…) et ce phénomène s’observe surtout après le 5e jour de jeûne (cfr. le désencrassage possible chez +/ 15 % des sujets, ndlr).
Il faut donc jeûner dans des conditions pures (pas de germes et de miasmes venant des transports en commun par exemple, à l’écart des pensées pessimistes ou négatives…) Il faudra également se prémunir des proches qui ont tendance à s’inquiéter pour nous. Cela peut engendrer des perturbations physiques, énergétiques et émotionnelles.
Il faut se recharger de contacts qui nous donnent de l’énergie. On privilégiera un environnement ensoleillé, la fraîcheur des embruns, le contact des fleurs et des arbres, la présence d’animaux qui donnent de la force. On marchera dans la rosée du matin ou sous la pluie d’orage. Et on n’oubliera pas de chanter, danser, rire pour se charger au maximum d’ondes positives et de s’entourer de gens positifs.

3/ Jeûne émotionnel
Jeûner n’est pas sans frustration. Les frustrations font écho à l’émotion comme une spirale. C’est surtout lié au sucre qui représente l’amour, l’affect, le contact… Privé de ces éléments rassurants, le corps peut sur-réagir entraînant cauchemars, hallucinations, désirs, fantasmes… Le sommeil est perturbé.
On privilégiera le jeûne en groupe pour éviter les coups de déprime, la tristesse, les angoisses et en cas de coup dur on recherchera dans l’art, la peinture, la contemplation mais aussi dans les massages, les bains chauds, les câlins qui sont un soutien émotionnel utile.
 
4/ Le jeûne mental
Ce plan mental est moins concerné par la privation d’aliment. Cependant comme il est très souvent lié aux émotions, il peut, par entraînement, se trouver perturbé. Il a également un pouvoir sur l’émotion. Si l’on a des émotions négatives et que le mental pense négativement, le jeûne sera négatif car il sera source d’une trop forte anxiété.
On doit donc avoir une hygiène mentale rigoureuse avec des lectures positives, des pensées positives, des discussions positives pour nourrir le mental.

5/ Le jeûne spirituel
Le plan spirituel n’est pas à “dépolluer”. En revanche on peut accéder au spirituel par le jeûne. C’est le moyen de transcender les faux besoins, la peur, les croyances erronées, l’angoisse du vide et du silence.
Fin de l’encadré


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Certaines obligations professionnelles peuvent rendre difficile la pratique du jeûne.

La mono-diète : les avantages du jeûne sans les inconvénients
Dans le cas où le jeûne ne serait pas possible pour des raisons personnelles, la mono-diète est une alternative intéressante et accessible à tous. Si elle est régulièrement pratiquée, elle se révélera tout aussi efficace que le jeûne (sans les risques associés).
Pour Pierre Valentin Marchesseau, le fondateur de la naturopathie française : « La mono-diète est un jeûne déguisé, beaucoup mieux accepté psychologiquement, beaucoup plus doux, et sans les inconvénients, notamment au niveau social. »
Les buts recherchés sont également l’autolyse et le repos digestif.
On consommera un aliment unique (issu de l’agriculture biologique pour éviter l’encrassement de l’organisme par des pesticides, fongicides et autres additifs chimiques) 1 repas (par exemple le soir) sur ½ journée ou 1 journée complète. On pourra poursuivre durant quelques jours (mais pas plus de trois) pour éviter tout risque de crises curatives importantes (explosions spectaculaires et massives de déchets au niveau de nos émonctoires – peau, reins, intestins, foie, vésicule biliaire et système respiratoire).
Là encore, comme dans bien des domaines, le bon sens et la logique vous guideront pour choisir votre rythme, vos ressentis et vos envies. (Informez-vous sur la manière de moduler un désencrassage, quand / s'il il se présente, ndlr).
On peut aussi pratiquer des mono-diètes légères en consommant le matin uniquement des jus de fruits frais et dilués (apport de glucides), des infusions ou décoctions de plantes, des bouillons de légumes…
Les craintes de dénutrition au cours d’une mono-diète d’une demi-journée ou d’une journée sont de fausses craintes, entretenues par une méconnaissance du processus de dé-sintoxication réalisée. La mono-diète a l’avantage d’agir en souplesse. Elle n’entraîne pas d’effets secondaires trop importants si on la pratique dans les limites conseillées.
La quantité d’aliment ingéré sous forme de mono-diète devra, bien entendu, être correcte (pour éviter les frustrations et les envies) mais sans excès, et l’on s’abstiendra bien entendu de sucre, de tabac, d’alcool sous toute forme ainsi que de café ou autre boisson excitante.
On privilégiera les aliments cuits. En effet plus l’aliment consommé est cuit, plus il est drainant et non nutritif (il a perdu une grande part de ses éléments nutritifs à la cuisson) alors que quand nous mangeons des aliments crus, nous extrayons les éléments nutritifs tels que vitamines, enzymes, oligo-éléments et en nourrissons nos cellules.
Durant ce temps relativement court (½ journée, 1 journée, voire 2 ou 3) de restriction alimentaire, l’organisme doit puiser dans ses réserves et c’est ainsi que, grâce à des mono-diètes répétées dans le temps, on peut sans risque drainer les déchets et résidus métaboliques qui sont, pour nous, praticiens de santé-naturopathes, à l’origine d’un grand nombre de nos pathologies courantes et des plaintes répétées de fatigue ou dépression.

Retrouvez votre authentique santé/vitalité
En réduisant au minimum notre fonction hépatique (garante de notre « forme »), la mono-diète permet à notre foie de se « dégorger ». Il se régénère pour mieux accomplir les multiples fonctions pour lesquelles il a été conçu, notamment au niveau immunitaire, hormonal, émonctoriel
La mono-diète va également « purifier le sang », c’est-à-dire le « nettoyer » et lui permettre ainsi de circuler plus librement. Il pourra alors mieux alimenter nos cellules, mais aussi mieux les débarrasser de leurs déchets métaboliques (ceux résultant de leur travail fonctionnel).
Puisqu’aucune énergie n’est requise pour notre métabolisme digestif, notre organisme ne « gaspille » aucune force vitale (qui pourrait notamment lui faire défaut à l’approche du changement de saison avec des conséquences visibles sur notre « forme » et sur notre système de défense).
Bien entendu, à la suite de ce nettoyage, on évitera de reprendre les mauvaises habitudes passées !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La mono-diète facile : une soupe de légumes une fois par semaine.

Votre mono-diète en pratique (encadré)
Les mono-diètes  sont particulièrement recommandées aux changements de saison ou à la rentrée pour capitaliser sur l’énergie acquise durant les jours de congé et de soleil. Elles peuvent aider l’organisme à aborder plus sereinement cette transition quelquefois pénible pour notre corps.
On évitera quelques jours avant, cette période de repos digestif certains éléments comme les viandes, le café, le thé noir, l’alcool, le chocolat…

Mono-diète de pommes cuites ou de compote de pommes biologiques
La mono-diète de compote de pommes ou de pommes cuites (sans sucre ni miel – mais avec une pincée de cannelle si on le souhaite) est une mono-diète simple à réaliser, généralement acceptée par tous (enfants et adultes), plutôt agréable au goût et rassasiante. Elle a l’avantage de stimuler le drainage intestinal et hépatique, ce qui peut être fort utile après les fêtes de fin d’année ou les vacances. Elle sera aussi particulièrement intéressante pour préparer le corps aux rigueurs de l’hiver. La pomme est diurétique, antirhumatismale, laxative mais aussi très douce et hypocholestérolémiante…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Préférez toujours les pommes biologiques


Mono-diète de bouillon de légumes ou soupe de légumes
Sans beurre ni matière grasse (on peut cependant rajouter des aromates), cette mono-diète était fort appréciée et utilisée par nos Anciens qui la pratiquaient à chaque changement de saison ou après un repas trop copieux. On évitera toutefois l’ajout de tomates cuites qui acidifient trop l’organisme déjà suracidifié.

Mono-diète de riz semi-complet, de millet ou de sarrasin
Pourquoi choisir un riz semi-complet ? Parce que le complet irrite et agresse nos membranes intestinales. De la même façon une alimentation fruitarienne crue n’est pas toujours recommandée en reprise car elle peut provoquer des fermentations et ballonnements intestinaux. La mono-diète à base de riz, millet ou sarrasin est assez classique et basique. Elle est très indiquée pour les frileux et à privilégier en hiver.
Mono-diète de raisin ou de fruits de saison
Voilà une mono-diète permettant d’allier le plaisir et la détox. Tous les émonctoires sont sollicités par cette mono-diète. Elle est donc tout indiquée pour le grand nettoyage d’automne. On choisira un raisin très mûr, du raisin blanc type chasselas par exemple dont la peau est plus fine que celle du raisin noir (le raisin blanc du type raisin blanc d’Italie ne sera pas recommandé car il possède lui aussi une peau trop épaisse). On pourra consommer jusqu’à 2 à 3 kilos par jour. Contre-indication : le diabète.

Mono-diète de pomme de terre vapeur ou à l’eau (et non frite !!!)
Facile à effectuer et très rassurante, cette mono-diète est indiquée pour désacidifier un terrain arthritique. Bien entendu la consommation de ces pommes de terre doit être effectuée sans beurre ni matière grasse. On peut seulement rajouter des aromates. Je recommande la ratte du Touquet ou de Noirmoutier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Usez des aromates pour varier les saveurs

Durant ces moments de repos digestifs, on aidera ses émonctoires, conçus pour éliminer nos surcharges, en buvant de l’eau peu minéralisée ou des infusions non sucrées (on varie, alors, ndlr) :
Pour le filtre rénal : tisanes de queues de cerises, orthosiphon, bouleau, reine-des-prés, saule blanc…
Pour le filtre intestin-foie-vésicule biliaire : tisanes de romarin, gentiane, artichaut, raifort, pissenlit
Durant cette période de repos digestif, des soins annexes tels qu’ostéopathie, massages relaxants, méditation, yoga… ainsi que des conférences sur la santé naturelle peuvent aussi aider l’esprit à se mettre dans de bonnes dispositions.
Fin de l'article


Dernière édition par Luc le Jeu 10 Mai 2018 - 7:44, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5869
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Luc le Mer 9 Mai 2018 - 23:13

Commentaire:
une mono-diète est très bien pour l’autolyse et le repos digestif (foie notamment) mais cela ne vaut pas un jeûne sans apport de calories. Si vous le combinez avec un jeûne intermittent de 14 - 16H, cela sera nettement mieux. Vous vous abstenez de manger depuis 20 H au soir, jusqu'au lendemain 10H ou midi, selon votre ressenti. Là, vous suivez une mono-diète, comme précisé dans l'article, par exemple avec un potage de légumes passés, ou mieux avec un bouillon de volaille, avec ou sans légume mixé.
NB: Certaines personnes vont devoir d'abord éduquer leur cerveau, passage vers un mode lipolyse...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5869
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Mirzoune le Jeu 10 Mai 2018 - 12:11

Luc a écrit:La mono-diète : les avantages du jeûne sans les inconvénients
Dans le cas où le jeûne ne serait pas possible pour des raisons personnelles, la mono-diète est une alternative intéressante et accessible à tous. Si elle est régulièrement pratiquée, elle se révélera tout aussi efficace que le jeûne (sans les risques associés).
Pour Pierre Valentin Marchesseau, le fondateur de la naturopathie française : « La mono-diète est un jeûne déguisé, beaucoup mieux accepté psychologiquement, beaucoup plus doux, et sans les inconvénients, notamment au niveau social. »

On pourra poursuivre durant quelques jours (mais pas plus de trois) pour éviter tout risque de crises curatives importantes (explosions spectaculaires et massives de déchets au niveau de nos émonctoires – peau, reins, intestins, foie, vésicule biliaire et système respiratoire).

On privilégiera les aliments cuits. En effet plus l’aliment consommé est cuit, plus il est drainant et non nutritif 
Durant ce temps relativement court (½ journée, 1 journée, voire 2 ou 3) de restriction alimentaire, l’organisme doit puiser dans ses réserves et c’est ainsi que, grâce à des mono-diètes répétées dans le temps, on peut sans risque drainer les déchets et résidus métaboliques qui sont, pour nous, praticiens de santé-naturopathes, à l’origine d’un grand nombre de nos pathologies courantes et des plaintes répétées de fatigue ou dépression.

Retrouvez votre authentique santé/vitalité
En réduisant au minimum notre fonction hépatique (garante de notre « forme »), la mono-diète permet à notre foie de se « dégorger ». Il se régénère pour mieux accomplir les multiples fonctions pour lesquelles il a été conçu, notamment au niveau immunitaire, hormonal, émonctoriel
La mono-diète va également « purifier le sang », c’est-à-dire le « nettoyer » et lui permettre ainsi de circuler plus librement. Il pourra alors mieux alimenter nos cellules, mais aussi mieux les débarrasser de leurs déchets métaboliques (ceux résultant de leur travail fonctionnel).

Mono-diète de pommes cuites ou de compote de pommes biologiques
La mono-diète de compote de pommes ou de pommes cuites (sans sucre ni miel – mais avec une pincée de cannelle si on le souhaite) est une mono-diète simple à réaliser, généralement acceptée par tous (enfants et adultes), plutôt agréable au goût et rassasiante. Elle a l’avantage de stimuler le drainage intestinal et hépatique, ce qui peut être fort utile après les fêtes de fin d’année ou les vacances. Elle sera aussi particulièrement intéressante pour préparer le corps aux rigueurs de l’hiver. La pomme est diurétique, antirhumatismale, laxative mais aussi très douce et hypocholestérolémiante…

La mono diète de pommes cuites me tente assez... Outre le fait que je sois tentée par un jeune mais que je n'arrive pas à franchir le pas, je suis une fan de compote de pommes et je m'en fais des plâtrées en revenant du marché. Alors, ne bouffer que ça pendant 3 jours n'est pas un problème!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  astree le Jeu 10 Mai 2018 - 14:09

Arfff, je suis aussi une inconditionnelle de la purée de pomme, j'en achete par grands pots de 800g en biocoop et en consomme tous les soirs un grand ramequin.
Pour autant, après avoir testé le jeûne et surtout en avoir ressenti les bienfaits, je pense retenter l'expérience du jeûne de 5 J dans 6 mois, en faisant des jeûnes intermittents entre.
En fait je me suis aperçue récemment que, dînant habituellement à l'heure anglaise [mon hôte anglaise prenait son repas à 18h30, ce qui faisait commencer la soirée à 2Oh pour les sorties (ou la lecture du soir), j'aime bien], et depuis le jeûne, les jours non travaillés, allant courir au réveil et ne déjeunant qu'après le footing et les étirements, et bien, je fais depuis peu le jeûne intermittent sans le savoir ! Quelle bonne nouvelle ;-)
avatar
astree
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 71
Date d'inscription : 14/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Luc le Sam 12 Mai 2018 - 18:01

astree a écrit:Arfff, je suis aussi une inconditionnelle de la purée de pomme, j'en achete par grands pots de 800g en biocoop et en consomme tous les soirs un grand ramequin.
OK, elle ne contient pas d'ingrédients beurk; avec acide ascorbique (E300). Bien.
c'est 10 gr de sucre, dont +/ 5 gr de fructose par 100 gr.
OK si vous vous limitez à 200 - 250 gr, soit 12 gr de fructose. c'est la moitié de l'apport conseillé (20 - 50 gr selon le point de vue).
Le moment idéal, c'est au petit déj car là vous avez de la place dans le foie...
Mais bon, si ça vous permet de ne pas avaler d'autres saloperies en dessert, c'est tolérable, si vous digérez bien (fermentation).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5869
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Mirzoune le Sam 12 Mai 2018 - 18:57

Oui, mais une compote maison sans ajout de sucre en monodiète, c'est ok, non?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Luc le Sam 12 Mai 2018 - 19:07

Mirzoune a écrit:Oui, mais une compote maison sans ajout de sucre en monodiète, c'est ok, non?

Oui, c'est différent ... Et c'est en cure.

Surveille quand même la provenance des pommes si c'est fait maison.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5869
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Mirzoune le Dim 13 Mai 2018 - 10:38

Merci!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  astree le Dim 13 Mai 2018 - 14:03

Justement ton message tombe à pic Luc, en ce moment je remets en question le fruit en dessert. (Bien que je semble bien digérer mon ramequin de purée de pomme après le dîner.)
Comme le matin je prends de la spiruline avec une c. à c. de purée de pommes (uniquement des pommes bien sur), alors je vais peut être basculer le ramequin de purée de pomme uniquement le matin et non plus le soir après le dîner. A voir si ça me contente suffisamment le soir ...
avatar
astree
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 71
Date d'inscription : 14/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Luc le Dim 13 Mai 2018 - 14:26

astree a écrit: je vais peut être basculer le ramequin de purée de pomme uniquement le matin et non plus le soir après le dîner. A voir si ça me contente suffisamment le soir ...
Tu pourrais ruser:
comme dessert, tu prends un carré de chocolat ou une gelée faite maison, à base de fruits frais de saison (baies, genre fraise, groseille rouge, myrtille) + stévia.
Comme liant, tu prends de la gomme de xanthane ou de guar. Avec modération si sur une base habituelle, pour le liant. Fréquence 1X/ jr.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5869
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne comme alternative aux médicaments

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum