Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Vitamine D et Grippe
par Gaffal Hier à 23:33

» Les forces de la terre
par Luc Hier à 21:51

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Hier à 9:55

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Luc Hier à 9:24

» Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 10:03

» Probiotique et ostéoporose
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 9:14

» Comment soigner une blessure et régénérer la peau
par Luc Mer 14 Nov 2018 - 14:03

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Gaffal Mar 13 Nov 2018 - 21:13

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Mar 13 Nov 2018 - 16:53

» Bon anniversaire Lulu
par Mirzoune Dim 11 Nov 2018 - 10:57

» Moteur de recherche autre que Google
par Luc Dim 11 Nov 2018 - 8:55

» La plaque mucoïde une priorité ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:45

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:38

» Lavement mode d’emploi
par Luc Sam 10 Nov 2018 - 17:59

» Un très bon anniversaire Luc
par Celine57 Sam 10 Nov 2018 - 9:22

» Inflammation du mésentère
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 15:28

» Je me souviens donc je me trompe
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 13:40

» Thérapie Gerson
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 9:58

» Gif/Jpeg/Png Différences
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 12:14

» Ne-m'appelez-plus - Télémarketing
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 11:33

» Foot en délire
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:34

» Dauphins en spectacle
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:27

» Idées pour varier le petit déj
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:26

» Bon anniversaire Pierrette
par Pierrette Mer 7 Nov 2018 - 8:37

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 16:34

» Dites adieu au diabète
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 11:31

» Mangue dans les salades
par Luc Jeu 1 Nov 2018 - 13:00

» Jeûne et sport
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 17:18

» Chez le Kiné - Massage (Sketch)
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 12:12

» Le sucre : Chronique d'un tueur
par Gaffal Lun 29 Oct 2018 - 20:47

» Changement d'heure
par Luc Sam 27 Oct 2018 - 8:28

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Ven 26 Oct 2018 - 11:45

» Le corps subtil
par astree Jeu 25 Oct 2018 - 13:50

» Les mémoires épigénétiques
par Flo Jeu 25 Oct 2018 - 10:25

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 23 Oct 2018 - 18:02

» Le beurre est-il de retour ?
par Luc Mar 23 Oct 2018 - 12:33

» idées pour faire des jus
par Luc Lun 22 Oct 2018 - 20:57

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Gaffal Sam 20 Oct 2018 - 22:35

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Mar 16 Oct 2018 - 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Mar 16 Oct 2018 - 9:20

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Bon anniversaire Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire johnny-bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05

» rentrée cheznous en Béarn (64)
par Proserpine Ven 14 Sep 2018 - 17:43

» me voilà - Hérode
par Hérode Ven 14 Sep 2018 - 16:31

» Métabolisme du fer
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 10:17

» Mort cérébrale et don d'organes
par Proserpine Mer 12 Sep 2018 - 19:09

» Présentation Sumerien
par Luc Mar 11 Sep 2018 - 20:42

» cake potiron ou courge
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 16:10

» Le sel oui ! Mais lequel ?
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 14:25

» Bon anniversaire Noa
par Mirzoune Dim 9 Sep 2018 - 10:43

» Eau ou café pour s'hydratater ?
par Luc Jeu 6 Sep 2018 - 10:38

» Cancer & Huiles Essentielles – Soins de support
par Mirzoune Jeu 6 Sep 2018 - 9:53

» Régime anti-Alzheimer
par Luc Mar 4 Sep 2018 - 11:30

» Smoothie Vert Tangerine et banane
par Luc Lun 3 Sep 2018 - 10:54

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Propolis verte et cancer

Aller en bas

Propolis verte et cancer

Message  Mirzoune le Mar 16 Oct 2018 - 9:20

... Les patients sous chimiothérapies présentent souvent des déficits transitoires de certaines lignées cellulaires du sang accompagné d’un déficit immunitaire, ce qui les fragilise encore plus. 


Les effets secondaires de nombreuses chimiothérapies comprennent la dégradation de la formule sanguine, avec notamment une baisse importante des globules blancs et rouges, qui met parfois en péril la poursuite du traitement. Ce qui peut se révéler catastrophique dans bien des cas...  


L’association de propolis à la chimiothérapie donne des résultats intéressants : les globules blancs diminuent en proportion moitié moindre et le nombre de globules rouges redevient normal au bout de 35 jours de traitement.

Mais l’intérêt de la propolis dans le traitement des cancers ne se limite pas à une protection efficace contre les infections ou à une régénération du système immunitaire. En effet, et depuis longtemps, des effets anticancéreux ont été mis en évidence in vitro, et depuis les années 1990, in vivo.... avec une tolérance appréciable de ces traitements.

Etude in vitro et in vivo de l’activité de la propolis:
Les extraits éthanoliques de propolis inhibent la croissance de nombreuses lignées cancéreuses humaines dans des essais in vitro (voir tableau ). 



Les composés responsables de cet effet ont été isolés: 
- la quercétine (antioxydant naturel), 
- l’acide caféique et ses dérivés (CAPE) et le diterpène clérodane détruisent les cellules cancéreuses. 


En particulier, le clérodane présente une toxicité sélective sur les cellules tumorales. 
L’acide caféique provoque la mort cellulaire de lignées tumorales de cancer du sein, de mélanomes, de cancers du colon et du rein. 


Une autre substance appelée Artépilline C présente aussi une toxicité sélective sur les cellules de carcinomes gastriques et de cancer du poumon chez l’humain.

Des recherches récentes tentent de caractériser les mécanismes par lesquels les composés de la propolis responsables de cette cytotoxicité agissent. Il s’avère que plusieurs mécanismes sont en jeu :

           1) la propolis bloque la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur. L’interruption de l’irrigation de la tumeur la prive de nutriments nécessaires à sa croissance. L’acacétine, l’apigénine, l’artépilline C, les dérivés caféiques (CAPE), la chrysine, l’acide p-coumarique, la galangine, le kaemférol, la pinocembrine et la quercétine sont impliqués dans cette action.

Deux des composés, les esters caféiques (CAPE) et la quercétine, possèdent une forte activité inhibitrice sur la formation et la prolifération de cellules endothéliales et présentent une forte activité antioxydante.

 
De même, l’artépilline C, la galangine et le kaempférol, qui présentent une forte activité antioxydante, possèdent aussi une puissante aptitude à bloquer l’irrigation des tumeurs. 
Par contraste, l’acacétine, l’apigénine, et la pinocembrine, qui présentent une activité antioxydante faible, bloquent aussi l’irrigation des tumeurs de manière considérable.

           2) la propolis stimule le système immunitaire. Une étude en double aveugle effectuée en Pologne sous la direction du Pr. Scheller montre que la propolis stimule le système immunitaire par la libération de substances qui protègent de la détérioration cellulaire. Par ailleurs, la propolis provoque la destruction de bactéries pathogènes et stimule la formation d’anticorps. Ce renforcement des défenses cellulaires augmente la résistance aux maladies. De même, l’activité des phagocytes est accrue par la propolis.

         3) la propolis favorise l’élimination des radicaux libres. De nombreux flavonoïdes contenus dans la propolis présentent de puissantes activités antioxydantes. Cette capacité antioxydante peut prévenir l’oxydation des lipides, protéines et même de l’ADN par les radicaux libres.

         4) la propolis prévient la dégradation de l’ADN. Les esters caféiques (CAPE), même à faibles doses, peuvent prévenir les erreurs de réplication dans les cellules saines et peuvent induire l’apoptose (mort cellulaire) des cellules cancéreuses. 



Le bénéfice est donc double: protection des cellules saines et destruction des cellules cancéreuses. Cet effet sélectif a été confirmé par l’étude de Su et al. (1995) et la protection de l’ADN des cellules saines a été confirmée par plusieurs équipes (Banskota et al 2001, Suzuki et al, 2002).

          5) la propolis présente un effet antitumoral. La capacité de destruction des cellules cancéreuses a été démontrée à la fois dans des études in vitro et dans des études animales in vivo. 

Un des composés responsable de cet effet est encore l’artépilline C, qui provoque la fragmentation de l’ADN des cellules cancéreuses (Kimoto et al 1998). Cet auteur a montré que des injections intratumorales de 500 mg d’artépilline C provoque l’apoptose des cellules tumorales et l’élévation des défenses immunitaires. 


Note Mirzoune: La propolis verte est celle qui contient le plus d'artépilline.

L’administration orale de CAPE à des souris souffrant de tumeurs des poumons entraîne une réduction de la taille des tumeurs de 50% (Nagaoka et al 2002). Par comparaison avec un traitement au cisplatine, aucune différence n’est constatée pour l’efficacité des traitements, mais les souris recevant le cisplatine présentaient des pertes de poids significatives non observées avec la propolis (Nagaoka et al 2003). 



Ces auteurs concluent que les esters caféiques (CAPE) présentent un effet cytoxique et diminuent le caractère invasif de ces métastases.

           6)la propolis présente une synergie avec les traitements chimiothérapiques classiques. La propolis agit en synergie avec les traitements chimiothérapiques comme le 5-fluorouracile (Suzuki et al 2002). 

Les propriétés antioxydantes de la propolis réduisent les effets secondaires des chimiothérapies sans amoindrir leurs effets thérapeutiques (Santos & Cruz 2001). Lors d’essais sur des souris avec deux produits anticancéreux (mitomycine C et 5-FU), la combinaison des drogues et de la propolis provoquait de loin l’effet de régression le plus grand, spécialement dans les stades avancés, par rapport aux drogues isolées. 
L’utilisation de la propolis conduisait à des niveaux supérieurs de globules blancs et rouges, et à des effets secondaires moindres. Cette étude concluait que la propolis améliorait la biodisponibilité des drogues prescrites. Par conséquent, l’effet désiré pouvait être atteint à des doses inférieures avec moins d’effets secondaires.

A l’université de Zagreb, un programme de recherches sur la souris a été mis en place par Ivan Basic et sa collègue Nadia Orsolic. Apres inoculation de cellules cancéreuses, l’étude vise à vérifier l'effet de plusieurs substances, dont la propolis, en préventif et en curatif, et à plus ou moins long terme. 



Le premier enseignement est la confirmation de la synergie qui existe entre les composés de la propolis : alors que le lot de souris témoins développaient en moyenne 62 métastases, le lot traité avec l’acide caféique présentait 43 métastases en moyenne et le lot traité avec la propolis 22 métastases. 


Cela confirme la synergie postulée puisque l’acide caféique est connu pour ses effets anticancéreux. À noter que si le traitement est préventif, les résultats sont encore meilleurs.

Par ailleurs, la propolis renforce l'effet des chimiothérapies, ce que confortent deux types d'études. L'équipe de Zagreb remarque d’abord que la propolis se montre plus efficace qu'un produit couramment utilisé en chimiothérapie, l'épirubicine. 

Ainsi, alors que le lot témoin développe 62 métastases en moyenne, la chimiothérapie limite leur nombre à 28 et la propolis à 15 ! Mais dans un deuxième temps, les chercheurs montrent que l’association de la chimiothérapie et de la propolis réduit le nombre de métastases à 4.

Par ailleurs, une étude japonaise confirme ces résultats. L’association de la propolis avec la Mitomycine ou le 5-FU, deux traitements classiques du cancer, permet de stopper leur croissance au bout de trois semaines, alors que les chimiothérapies ne font que la ralentir. 

Le pronostic des souris est légèrement amélioré par la propolis ou les anticancéreux : la mort survient en moyenne au 20ème jour pour le lot témoin, au 25ème jour pour le lot traité par la propolis et au 75ème jour pour le lot traité par les anticancéreux. 
Mais seul le lot de souris traité par la propolis et les anticancéreux voit son pronostic significativement amélioré : après 100 jours (la moitié de la vie d’une souris), 40% des souris ne sont pas mortes et l’autopsie révèle une nécrose des tumeurs qui prouve la régression synergique des tumeurs.

Enfin, Padmavathi et al (2005) étudient la combinaison du paclitaxel et de propolis chez des souris porteuses de cancers du sein induits par le DMBA. Ces auteurs concluent que les deux traitements combinés suppriment les tumeurs du sein, diminuent la peroxydation des lipides et accroissent les activités de mécanismes antioxydants comme la superoxyde dismutase et la vitamine C qui participent à des processus métaboliques essentiels.

Conclusion:
De nombreux travaux de recherche confirment l’intérêt de la propolis en association avec des traitements chimiothérapiques et/ou radiothérapiques. Les activités nombreuses des extraits de propolis justifient ces résultats prometteurs, et de nombreux chercheurs soulignent que l’efficacité des traitements chimiothérapiques est accentuée par la prise de propolis, avec de nombreux bénéfices associés en termes de tolérance et de confort pour le patient. 

Ces chercheurs recommandent avec insistance la mise en place d’essais cliniques puisque tous les résultats indiquent les bénéfices de l’association, que ce soit en chimiothérapie ou en radiothérapie.

Par ailleurs, la complexité de sa composition et la synergie mise en évidence entre ses composés sur de nombreuses lignées cancéreuses soulignent que la pharmacologie des substances naturelles demeure encore méconnue : la thérapeutique moderne s’est enfermée dans une approche analytique dans laquelle certaines substances actives (les principes actifs) sont considérées comme seules responsables de l’activité d’une plante ou d’un mélange complexe. 



Cette approche exclut toute interaction entre les divers composés d’un mélange (synergie) et se limite à des composés isolés très actifs (et potentiellement toxiques), alors que les interactions pharmacologiques sont omniprésentes dans le Règne Végétal. 


L’analyse individuelle des composés réduit l’activité réelle du produit puisque la séparation des molécules élimine les interactions pharmacologiques existantes (synergie, potentialisation) : les produits naturels, complexes dans leur composition, présentent des activités réelles mais difficiles à mettre en évidence par cette approche analytique, alors que des molécules synthétiques isolées peuvent être facilement classées, même si cette mesure unidimensionnelle de l’activité pharmacologique est artificielle et potentiellement trompeuse.

Pour toutes ces raisons, des études pharmacologiques de l’activité anticancéreuse de la propolis sont plus que jamais nécessaires et prometteuses : des études récentes montrent que les propolis d’origine néerlandaises, portugaises, brésiliennes ou croates présentent une efficacité comparable sur de nombreuses lignées cancéreuses.



Tableau 2 : activité in vitro de la propolis sur diverses lignées cancéreuses



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Article complet sur: https://homeo-conseil.fr/index.php/8-oncologie/3-les-apports-de-la-propolis-dans-les-pathologies-cancereuses

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3666
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum