Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Aujourd'hui à 14:44

» Thérapie Gerson
par Luc Aujourd'hui à 11:48

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Luc Aujourd'hui à 10:53

» Histoire drôle en images 2 - Funny clip
par Luc Aujourd'hui à 8:51

» Histoire drôle en images - Funny clip
par Luc Aujourd'hui à 8:30

» MS - SEP bloquée par l'aspirine
par Luc Ven 7 Déc 2018 - 21:01

» On nous enfume !
par Luc Mer 5 Déc 2018 - 23:16

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Dim 2 Déc 2018 - 20:09

» Vitamine D et effets immunitaires sur l'asthme
par Luc Dim 2 Déc 2018 - 19:57

» Vitamine D et Grippe
par Gaffal Sam 1 Déc 2018 - 10:13

» Méthode pour bien s'endormir
par Proserpine Jeu 29 Nov 2018 - 19:15

» Promo -50% sur le produit A-C-E sélénium zinc
par Luc Mer 28 Nov 2018 - 10:44

» Vitamine D pour soigner la grippe
par Luc Mer 28 Nov 2018 - 9:11

» Tisanes aux épices et MCT
par Luc Lun 26 Nov 2018 - 16:58

» Remèdes chinois pour booster son Qi
par Gaffal Ven 23 Nov 2018 - 22:49

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Mer 21 Nov 2018 - 21:01

» Bon anniversaire lazazi fifi
par Mirzoune Mar 20 Nov 2018 - 11:35

» Bon anniversaire Monik
par Flo Lun 19 Nov 2018 - 17:05

» presentation Koponic
par Mirzoune Lun 19 Nov 2018 - 11:08

» Les forces de la terre
par Proserpine Dim 18 Nov 2018 - 18:50

» Comment soigner une blessure et régénérer la peau
par Mirzoune Dim 18 Nov 2018 - 10:10

» Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 10:03

» Probiotique et ostéoporose
par Luc Jeu 15 Nov 2018 - 9:14

» Bon anniversaire Lulu
par Mirzoune Dim 11 Nov 2018 - 10:57

» Moteur de recherche autre que Google
par Luc Dim 11 Nov 2018 - 8:55

» La plaque mucoïde une priorité ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:45

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:38

» Lavement mode d’emploi
par Luc Sam 10 Nov 2018 - 17:59

» Un très bon anniversaire Luc
par Celine57 Sam 10 Nov 2018 - 9:22

» Inflammation du mésentère
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 15:28

» Je me souviens donc je me trompe
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 13:40

» Gif/Jpeg/Png Différences
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 12:14

» Ne-m'appelez-plus - Télémarketing
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 11:33

» Foot en délire
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:34

» Dauphins en spectacle
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:27

» Idées pour varier le petit déj
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:26

» Bon anniversaire Pierrette
par Pierrette Mer 7 Nov 2018 - 8:37

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 16:34

» Dites adieu au diabète
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 11:31

» Mangue dans les salades
par Luc Jeu 1 Nov 2018 - 13:00

» Jeûne et sport
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 17:18

» Chez le Kiné - Massage (Sketch)
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 12:12

» Le sucre : Chronique d'un tueur
par Gaffal Lun 29 Oct 2018 - 20:47

» Changement d'heure
par Luc Sam 27 Oct 2018 - 8:28

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Ven 26 Oct 2018 - 11:45

» Le corps subtil
par astree Jeu 25 Oct 2018 - 13:50

» Les mémoires épigénétiques
par Flo Jeu 25 Oct 2018 - 10:25

» Le beurre est-il de retour ?
par Luc Mar 23 Oct 2018 - 12:33

» idées pour faire des jus
par Luc Lun 22 Oct 2018 - 20:57

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Gaffal Sam 20 Oct 2018 - 22:35

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Mar 16 Oct 2018 - 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Mar 16 Oct 2018 - 9:20

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Joyeux anniv Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire Johnny/Bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05


Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers

Aller en bas

Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers

Message  Luc le Jeu 15 Nov 2018 - 10:03

Entrez en harmonie avec votre corps (et avec l’univers !)
Grâce à des techniques simples, il est possible d’atteindre cet état de cohérence cardiaque où le coeur bat en harmonie avec le reste du corps… et même peut-être avec le reste de notre environnement. 3, 2, 1 : synchronisation.
SCE 11. 2018

Interview du Dr Christian Roche par Annie Casamayou (Naturopathe)
Le Dr Christian Roche a développé une approche complète de santé globale, fondée sur la recherche d’une meilleure cohérence cellulaire. Conférencier et enseignant, il se préoccupe avant tout d’améliorer naturellement et durablement la santé, la beauté et le bien-être dans une vision intégrative et personnalisée. Il est également l’auteur d’un livre consacré à son approche : Une nouvelle énergie pour guérir – Éditions Résurgences 2011

Article
Annie Casamayou : Comment le médecin que vous êtes en est-il venu à élaborer une méthode naturelle de santé ?
Dr Christian Roche : Ce qui m’a donné une première impulsion, c’est d’être issu d’une famille où l’on a pour tradition de soigner par les plantes. D’ailleurs, j’ai encore un livre écrit à la main par mon arrière-grand-père qui décrit les plantes médicinales de la région et leurs indications.
Mais le point de départ a été lors de ma quatrième année de médecine à la faculté de Lyon, quand j’ai rencontré Paul Nogier, un médecin surtout connu pour avoir développé l’auriculomédecine. Il y avait à cette époque une intensité de recherches passionnantes et le Dr Nogier avait créé un groupe d’études médicales, le GLEM, avec de grands maîtres exerçant tout un éventail de pratiques thérapeutiques. Du coup, j’ai fait mes armes sur la pulsologie. Pouvoir grâce à la prise de pouls, identifier des blocages ou des perturbations inaccessibles par les techniques classiques, cela m’a ouvert un monde nouveau et extraordinaire.

Je me suis formé ensuite à l’homéopathie, l’acupuncture, les manipulations ostéopathiques, la nutrition et d’autres techniques énergétiques comme l’effet Kirlian. Mais je me suis rendu compte petit à petit que toutes ces techniques n’étaient pas des méthodes globales, il manquait toujours un élément pour s’occuper de l’être humain dans son entièreté.
En ostéopathie, il est difficile d’équilibrer un état immunitaire, ou en acupuncture d’identifier une mémoire émotionnelle pour l’évacuer. Mais c’est parce que l’être humain est extrêmement complexe !
Avec d’autres chercheurs, nous avons tenté de comprendre de quelle manière il serait possible d’appréhender la globalité de l’homme. C’est comme ça que j’ai élaboré un schéma permettant de comprendre l’homme sur tous les plans, de la matière à l’énergie subtile, et dans tous ses aspects, psychologiques, ostéopathiques, hormonaux, biologiques, etc.

A. C. : Quels sont les principes directeurs de votre méthode ?
Dr C. R.
: Comme le dit Linus Pauling, prix Nobel de médecine, la vie ce ne sont pas les molécules mais le lien qui se tisse entre elles.
Améliorer les molécules c’est bien, mais améliorer le lien entre les molécules, voilà à mon sens la véritable réponse. Je vous explique : nous sommes tous animés par un centre, « un germe », à l’image d’un grain de blé, à partir duquel s’établissent des interactions qui doivent être totalement fluides. Ce centre s’exprime de l’infiniment petit à l’infiniment grand à travers la cohérence du coeur, le réseau vasculaire et les microtubules qui sont considérées aujourd’hui comme le centre de la conscience. Coeur, réseau vasculaire et réseau des microtubules sont en résonance.

Il faut se représenter les microtubules comme un réseau de filaments très fins situés à l’intérieur des cellules, à travers lequel se créent et s’échangent des informations. C’est un réseau de communication incroyable puisque des chercheurs en biologie quantique ont calculé qu’il y avait 1029 possibilités d’intercommunications ! (1) Cela bouleverse la vision qui situe la conscience dans le cerveau ! Au fond, notre conscience est partout, dans chaque cellule, et les neurones du système nerveux seraient probablement des décodeurs. Cela à l’image d’un ordinateur où les microtubules seraient une sorte d’Internet biologique immense avec des possibilités de relations illimitées, alors que les neurones seraient l’écran de l’ordinateur qui permet de décoder quelques-unes de ces relations.
Les microtubules peuvent être considérés comme le centre à partir duquel le vivant se structure et le fait d’améliorer les interrelations est un des plus puissants catalyseurs de santé et de bien-être.
A. C. : Le coeur est aussi un centre essentiel. Vous vous appuyez sur la cohérence cardiaque ?
Dr C. R. : J’ai travaillé pendant huit ans à l’hôpital de Genève où j’avais été appelé pour mettre en place une approche globale dans le traitement des douleurs chroniques. J’ai alors eu besoin d’outils pour réaliser des mesures avant et après les traitements afin de pouvoir les évaluer. Je me suis appuyé sur des travaux réalisés par le Heartmath Institute, aux États-Unis2
Le signal cardiaque est en effet un indicateur scientifiquement établi comme fiable et reproductible qui donne des informations sur les réactions physiques, rythme, respiration, mais aussi sur le système nerveux autonome, sur l’adaptation au stress et aux émotions, sur le plan énergétique et informationnel, sur les liens entre les cellules.

Le coeur émet une quantité de signaux incroyable : des sons, des ondes de pression, de la chaleur, de la lumière, des signaux nerveux, électriques, magnétiques et électromagnétiques. On approche donc à partir des fonctions du coeur une bonne partie de la globalité de l’homme.

Avoir un coeur cohérent, c’est être dans un état d’équilibre mental, émotionnel et physique où tous ces paramètres sont synchronisés. Imaginez ce qu’un coeur cohérent peut apporter à chacune de vos cellules, mais aussi aux autres et à l’environnement.
Plus la capacité du coeur à varier est grande, plus on est en bonne santé et avec une bonne espérance de vie.
A. C. : Comment procéder pour avoir un coeur cohérent ?
Dr C. R.
: Il faut d’abord parler de la variabilité cardiaque. Car le coeur ne bat pas à un rythme régulier, même quand vous êtes au repos : ce n’est pas un métronome. L’intervalle entre deux battements est soumis à des fluctuations permanentes.

Par exemple, si votre coeur bat à 60 pulsations par minute, c’est une moyenne seulement, et la zone de repos entre deux pulsations va parfois diminuer, puis augmenter. Sur une courbe, le coeur va pouvoir descendre jusqu’à à 40 pulsations, puis monter à 80, etc. Plus la capacité du coeur à varier est grande, plus l’on est en bonne santé et avec une bonne espérance de vie.

À l’inverse, quand la variabilité devient très faible, c’est un indicateur de mauvaise santé et d’une espérance de vie diminuée.

La variabilité diminue avec l’âge et on constate aussi qu’elle est plus faible si vous êtes anxieux, stressé, hypertendu, diabétique, asthmatique, avec des douleurs chroniques, de la fibromyalgie ou atteint d’un cancer. Certaines équipes en cancérologie utilisent d’ailleurs ces courbes dans les phases terminales pour avoir des indices prédictifs sur l’espérance de vie. C’est pourquoi gagner en variabilité cardiaque permet d’améliorer fortement la qualité et l’espérance de vie. Dans l’état ordinaire, les pulsations varient de façon aléatoire et irrégulière pour s’adapter en permanence, alors qu’en état de cohérence les variations donnent une courbe parfaitement sinusoïdale où le coeur accélère et freine de façon ample, régulière et harmonieuse.
Cet état de cohérence n’est pas spontané mais peut être induit par différentes pratiques dont la plus fondamentale est la respiration. Ce qu’on appelle l’arythmie sinusoïdale respiratoire, c’est lorsque vous inspirez pendant 5 secondes, puis vous soufflez pendant 5 secondes. À chaque fois que vous inspirez, votre coeur accélère et quand vous expirez, il ralentit.

Donc en faisant l’exercice sur ce rythme précis, au bout de trois minutes, en principe, vous êtes en état de cohérence cardiaque, avec toute une cascade d’événements physiologiques favorables au bien-être et à la santé. La cohérence est un objectif à atteindre puisqu’elle influence notre espérance de vie, nos équilibres cellulaires et organiques, nos sécrétions hormonales, et même l’ADN avec des possibilités de régulation liées à l’épigénétique, notre équilibre émotionnel via le cerveau et le ventre, notre deuxième cerveau.
Quand le coeur devient cohérent, tout l’organisme se synchronise et se met également en cohérence.
A. C. : Par quels mécanismes la cohérence a-t-elle un tel impact ?
Dr C. R.
: La variabilité du coeur est sous la dépendance du système nerveux autonome, c’est la partie du système nerveux qui a en charge l’équilibre interne et la régulation de tous les paramètres automatiques de l’organisme : la respiration, les contractions intestinales, la digestion, etc. L’ensemble de nos fonctions et notre capacité d’adaptation dépendent du système nerveux autonome qui comprend deux branches, le sympathique qui est le système d’accélération, et le parasympathique, le système de frein.
Pour que le parasympathique se mette en route, il faut d’abord lâcher le sympathique, mais aujourd’hui tout le monde dans nos sociétés occidentales est pratiquement debout en permanence sur la pédale d’accélération ! On sait bien que le stress chronique a des conséquences impressionnantes : les pathologies dégénératives, cardiovasculaires, auto-immunes ou certains cancers sont liés à cette problématique.
Car lors du stress le coeur devient chaotique, le rythme est irrégulier et désordonné et les signaux qui sont transmis par le sympathique à l’ensemble du corps imposent des réflexes de survie. Finalement, le corps perd de sa capacité d’adaptation et finit par donner toujours le même type de message en réponse, quel que soit le signal. Une véritable désadaptation s’installe, avec de nombreuses conséquences néfastes où l’épuisement vient peu à peu, avec le vieillissement prématuré, les maladies cardiaques, les déséquilibres immunitaires, etc.

Le stress est le principal obstacle qui bloque la variabilité cardiaque et faire les exercices de respiration sur le rythme inspir/expir à 5 secondes met en équilibre le sympathique et le parasympathique, ce qui va permettre de lâcher tout un tas de paramètres physiologiques et émotionnels et d’arriver à un équilibre global.
A. C. : Avec une technique de respiration aussi simple, on obtient de tels résultats ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De nombreuses études scientifiques attestent des bienfaits du contrôle du souffle comme anti-stress et dans la lutte contre diverses pathologies.

Dr C. R. : Les études concernant la cohérence cardiaque ont toutes la même conclusion : ses effets sont bénéfiques et innombrables sur toutes les fonctions de l’organisme. La fréquence de 5 secondes est valable pour tous et conduit en principe vers plus de cohérence. Ce processus de respiration est une adaptation occidentale des méthodes de respiration ancestrales, les disciplines du souffle, le pranayama. Par exemple, en ayurvéda, en fonction de votre Dosha (votre tempérament ayurvédique), vous devez adapter cette respiration, insister plus sur l’inspir ou sur l’expir pour vous mettre en cohérence.
Une autre forme de respiration consiste à mettre son attention sur la région du coeur en l’associant à une émotion positive : gratitude, joie… C’est l’une des techniques développées au sein de l’Institut HeartMath.

Mais la respiration est insuffisante pour créer une véritable transformation profonde et durable de la psyché et de la biologie. Tout dépend de la personne, de son niveau de vitalité, de sa façon de s’alimenter, etc. Si vous êtes déjà relativement proche d’un état d’équilibre, la respiration va vous apporter du bon et du bien. Mais si le déséquilibre est important, il va falloir travailler et harmoniser d’autres plans, l’équilibre cellulaire, ostéopathique, psycho-émotionnel, etc., ce que l’on fait avec notre méthode de santé globale.
La cohérence cardiaque va au-delà du bien-être individuel. Il existe un programme aux États-Unis, le Global Coherence Research, qui a pour objectif la recherche sur les interconnections entre les hommes, les animaux et les végétaux. Cette communauté scientifique commence à mesurer et à comprendre la profondeur des processus qui nous interconnectent.
Le travail se réalise aussi sur les liens entre la Terre, le Soleil et le système dans lequel nous vivons, ainsi que sur les influences de ces planètes sur l’homme.
Ils ont collecté de très nombreuses informations sur le magnétisme terrestre, les flux solaires, l’impact sur le vivant et leur influence sur l’état émotionnel et le comportement. Ils ont utilisé les données de cohérence cardiaque notamment et ont démontré que l’amélioration de la cohérence individuelle améliore la cohérence collective.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Références :
1. Hameroff S, Penrose R. Consciousness in the universe: a review of the ’Orch OR’ theory. Phys Life Rev. 2014 Mar;11(1):39-78. doi: 10.1016/j.plrev.2013.08.002. Epub 2013 Aug 20
2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , qui a développé un logiciel de mesure de la variabilité et de la cohérence cardiaque.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6249
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum