Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Flo Hier à 23:29

» Présentez-vous! Présentez-vous!
par Mirzoune Hier à 14:52

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Hier à 12:49

» Faut-il éliminer les graisses saturées comme le préconise l'association cardiovasculaire US
par Luc Hier à 11:37

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Hier à 10:05

» Faites vous-même votre désherbant naturel
par Nell74 Hier à 0:23

» La mariée conduite à l'autel
par Mirzoune Ven 21 Juil 2017 - 21:25

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Ven 21 Juil 2017 - 10:35

» Maïs et soja OGM mortels ?
par Mirzoune Jeu 20 Juil 2017 - 17:26

» Protéger le foie
par Mirzoune Jeu 20 Juil 2017 - 17:22

» Brioche à l'orange, petits raisins et rhum, de Luc sans gluten et sans lactose
par Luc Mer 19 Juil 2017 - 16:46

» Retour d'expérience commande douane
par Mirzoune Lun 17 Juil 2017 - 17:45

» Mignardise SG amande et myrtilles
par Luc Dim 16 Juil 2017 - 19:52

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Mirzoune Ven 14 Juil 2017 - 10:13

» Analyses et questions, by Sumérien
par Luc Mer 12 Juil 2017 - 17:20

» La cuisson des oeufs altère-t-elle les oméga 3?
par Flo Mar 11 Juil 2017 - 14:09

» Méditation de pleine conscience
par proserpine Lun 10 Juil 2017 - 11:13

» Respiration cellulaire & Mitochondrie
par Mirzoune Dim 9 Juil 2017 - 20:09

» Les AG MCT comparés à l'huile de coco : Qui dit vrai?
par Luc Dim 9 Juil 2017 - 19:37

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Flo Dim 9 Juil 2017 - 13:26

» Les promesses de l'acide alpha-lipoïque (AAL ou ALA)
par Mirzoune Sam 8 Juil 2017 - 22:53

» Folates et thé vert
par Luc Sam 8 Juil 2017 - 11:41

» toc!toc!toc!
par proserpine Sam 8 Juil 2017 - 9:35

» Vitamine E et peroxydation des membranes
par Luc Ven 7 Juil 2017 - 17:28

» Présentation Sumerien
par sumerien Ven 7 Juil 2017 - 12:25

» Pensée du jour
par proserpine Mar 4 Juil 2017 - 16:01

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Mirzoune Lun 3 Juil 2017 - 18:32

» Moins de sucre: Pourquoi?
par Luc Lun 3 Juil 2017 - 9:29

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Sam 1 Juil 2017 - 17:38

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Luc Jeu 29 Juin 2017 - 13:28

» Le Candida Albicans
par Flo Jeu 29 Juin 2017 - 9:33

» Régime intermittent 16.8 avec suivi cronometer
par Luc Mer 28 Juin 2017 - 9:15

» Arrêter le massacre avec les abdos et gainer son ventre
par proserpine Lun 26 Juin 2017 - 10:19

» Muffins SG à la châtaigne et zeste d’orange
par Mirzoune Dim 25 Juin 2017 - 12:28

» Gene Mutation or Metabolic Dysfunction of Cellular Respiration?
par Luc Sam 24 Juin 2017 - 19:23

» Toutes les raisons de mettre des algues au menu
par Mirzoune Mar 20 Juin 2017 - 20:33

» Salade d'algues "façon thaï"
par Mirzoune Lun 19 Juin 2017 - 19:11

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Sam 17 Juin 2017 - 9:09

» Petit bonheur du jour: Cohérence cardiaque
par proserpine Ven 16 Juin 2017 - 9:13

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Lun 12 Juin 2017 - 20:10

» Jeûne intermittent ou Peak Fasting
par Luc Ven 9 Juin 2017 - 13:49

» Délice au chocolat et beurre de cajou
par Luc Mer 7 Juin 2017 - 13:41

» Excès de fer et mitochondrie
par Luc Mar 6 Juin 2017 - 22:09

» Noix et graines dans un régime hyperlipidique
par Luc Lun 5 Juin 2017 - 12:01

» Introuvable! Huile de coco vierge à 9,99€ le litre, livraison gratuite!
par Nell74 Dim 4 Juin 2017 - 14:23

» Pizza pois chiche au thon
par Mirzoune Dim 4 Juin 2017 - 13:25

» Enquête de santé documentaire: Maladie de Lyme, épidémie ou psychose?
par Mirzoune Jeu 1 Juin 2017 - 10:20

» Pain au thon sauce tomate, extra léger
par Luc Mer 24 Mai 2017 - 8:36

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Dim 21 Mai 2017 - 17:57

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Luc Sam 20 Mai 2017 - 12:07

» Question sur l'encrassage
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:03

» Rocher Coco/Amandes
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:00

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Dim 14 Mai 2017 - 13:31

» Voies de conversion de la progestérone
par Matogato Dim 14 Mai 2017 - 9:42

» Congrès EFT 2017
par proserpine Sam 13 Mai 2017 - 12:37

» Présentation Mezame
par Flo Sam 13 Mai 2017 - 9:00

» Cancer : un traitement simple et non toxique
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:19

» Dr David Perlmutter: Ces Glucides qui menacent notre cerveau
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:06

» Grain Brain 2
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 10:31

» Ciabatta SG sur poolish au sarrasin avec graines de courge
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 22:51

» Phosphates en excès
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 21:01

» Petits Pains SG aux noix et figues séchées
par proserpine Mar 9 Mai 2017 - 21:25

» Le rébus des présidentielles
par Mirzoune Dim 7 Mai 2017 - 18:54

» Une bonne nuit se prépare
par Luc Sam 6 Mai 2017 - 11:29

» L'empire de l'or rouge. Mensonge!
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 16:59

» Et si c’était la thyroïde ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 15:35

» Farine de Teff - Connaissez-vous ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 14:37

» Prévention par l'alimentation des pathologies de la prostate
par Flo Jeu 4 Mai 2017 - 16:18

» Débat Le Pen/Macron.. à pleurer!
par proserpine Jeu 4 Mai 2017 - 11:55

» Choisir vos farines en fonction de leur IG
par Mirzoune Jeu 4 Mai 2017 - 7:35

» Cake au thé bergamote, à la cardamone & petits raisins
par Mirzoune Mer 3 Mai 2017 - 10:39

» Cookies noisettes/amandes/choco
par proserpine Mar 2 Mai 2017 - 9:40

» Kombucha maison: l'incontournale recette de Mirzoune
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 14:07

» Le site de Laura Azenard
par Luc Lun 1 Mai 2017 - 12:27

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 10:48

» La guerre des semences illégales
par Mirzoune Dim 30 Avr 2017 - 16:24

» Assouplissez et soulagez votre dos
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 12:05

» Pain châtaigne SG
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 9:30

» L’Huile de Coco assiste le microbiome
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 19:02

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 11:08

» Joyeux anniversaire, Rouly
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 7:47

» Les enzymes: indispensables aux fonctions métaboliques
par Flo Jeu 27 Avr 2017 - 8:06

» Vêtements adaptés au handicap chez Kiabi
par Mirzoune Mer 26 Avr 2017 - 14:14

» Le régime cétogène contre le cancer
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 23:16

» Affronter le cancer plutôt que le subir
par Luc Sam 22 Avr 2017 - 19:57

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 22 Avr 2017 - 19:09

» Escalade, même les femmes tutoient les limites des capacités humaines
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 16:34

» Top 20 de mes huiles essentielles préférées
par Luc Ven 21 Avr 2017 - 23:53

» Pain cake citron et cranberries pour le petit déj
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:55

» RDV Nutithérapeute
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:28

» La cuisine asiatique, bonne pour la santé
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:27

» Vit D3: Quand et comment s'exposer
par Mirzoune Jeu 20 Avr 2017 - 12:02

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Matogato Mer 19 Avr 2017 - 21:03

» Presentation RB2308
par Mirzoune Mer 19 Avr 2017 - 12:45

» Conseils pour un bon extracteur de jus, pratique et pas ruineux
par proserpine Mar 18 Avr 2017 - 18:01

» EFT - Votre chance de vous "sortir" des engrenages des douleurs et du mal-être
par Mirzoune Mar 18 Avr 2017 - 11:57

» Diète microbiome et SCFA : Un triumvirat gagnant !
par Luc Dim 16 Avr 2017 - 9:43

» Gluten et taux de prolamines
par Luc Sam 15 Avr 2017 - 11:25

» SPA et programme d'étirement ET de renforcement musculaire
par Mirzoune Sam 15 Avr 2017 - 10:32


Du bon usage des probiotiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Sam 5 Déc 2015 - 16:24

J'ouvre une sujet sur lequel, il me semble qu'on y voit pas encore très clair...

suite à mon épisode de dysbiose de juillet dernier (trop de fruits) je pense le Kombucha n'est pas indiqué pour les personnes qui sont en dysbiose.
Lorsque l'équilibre de ma flore était bon, pas de problème, je sens indéniablement du positif.

J'ai commencé à en boire de temps en temps seulement après avoir stabilisé ma dysbiose (ce n'était pas calculé, le hazard...).

Je constate que ça m'aide à faire passer les glucides ponctuellement lorsque j'en prends trop (pour moi c'est 100 à 150 g par jour sinon après ça fermente...et la dysbiose ne tarde pas à pointer son nez).

Je pense que ce n'est pas forcément un choix pertinent si on souhaite stabiliser une dysbiose.
Cet été j'ai senti un mieux lorsque j'arrétais d'en prendre.

Voilà l'article qui est venue renforcer mes soupçons :

l'article de Donatini : http://clesdesante.com/article-dr-bruno ... 3823-html/

Première vidéo, elle introduit assez largement le travail du Dr Donatini :


2nd vidéo, elle explique pourquoi les probiotiques ne sont pas indiqués :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y a aussi les interventions de Nes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Flo le Ven 22 Jan 2016 - 19:17, édité 7 fois
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Sam 5 Déc 2015 - 16:40

Flo a écrit: je pense le Kombucha n'est pas indiqué pour les personnes qui sont en dysbiose.
Lorsque l'équilibre de ma flore était bon, pas de problème, je sens indéniablement du positif.

J'ai moi même commencé à en boire de temps en temps seulement après avoir stabilisé ma dysbiose (ce n'était pas calculé le hazard...).
Bien vu. Les bestioles peuvent se nourrir des sucres restants (surtout du fructose, un peu de glucose et d'alcool).
Albicans a une préférence pour le glucose mais "le gène" de la bestiole peut convertir le fructose (fruit, miel), le maltose (sucre fermenté) et le galactose (lait).
La bestiole peut aussi se rabattre sur la L-glutamine.

Our gene expression profiling experiments also indicate that HGT7 expression is induced in response to high levels of many sugars including glucose, fructose, maltose, and galactose (data not shown).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  ciboulette83 le Sam 5 Déc 2015 - 19:54

Bonsoir et merci pour ce complément 
C'est vrai que je bois beaucoup de kombucha

Luc a écrit:La bestiole peut aussi se rabattre sur la L-glutamine

Est ce une connerie si je dis que je prends de la Glutamine en complément alimentaire pour aider à la reconstruction musculaire.
Je sais que la Glutamine n'est pas tout à fait la L Glutamine mais il ne faudrait pas que je donne à manger à la bestiole sans le savoir...

Bye
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Sam 5 Déc 2015 - 20:02

ciboulette83 a écrit:
Luc a écrit:La bestiole peut aussi se rabattre sur la L-glutamine

Est ce une connerie si je dis que je prends de la Glutamine en complément alimentaire pour aider à la reconstruction musculaire.
Je sais que la Glutamine n'est pas tout à fait la L Glutamine mais il ne faudrait pas que je donne à manger à la bestiole sans le savoir...

Bye
C'est probablement de la glucosamine dont tu veux parler. C'est différent. Mais il y a une composante glucide
Je vais voir et je reviens ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  ciboulette83 le Sam 5 Déc 2015 - 20:11

Cool, merci bcp
J'ai vu un début de réponse dans l'article de Artdevie et Nestor que cite Flo


L-Glutamine. Dans les cas de porosité, on conseille souvent cet acide aminé, capable de nourrir les entérocytes affaiblis. Là encore le Dr. Donatini n’est pas tout à fait d’accord. Il explique que la L-Glutamine va effectivement contribuer à épaissir la paroi intestinale, mais sans pour autant diminuer de façon significative la porosité. Tant que la prolifération bactérienne n'est pas traitée, l'intégrité de la paroi sera atteinte en permanence. En cas de cas de forte porosité, on pourra recourir à une cure d’Hericium erinaceus ou de Phellinus linteus. 

J'ai vérifie mon sachet de poudre de Myprotein. C'est bien de la L Glutamine
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Sam 5 Déc 2015 - 20:24

IL y a 2 écoles: Le matraquage avec la grosse artillerie (HE de cannelle, thym, girofle,etc)  ou le redressement progressif par une correction du milieu rendu peu hospitalier.
Cela dépend si tu contrôles les "envies" de sucre ou pas.
Il peut aussi y a voir une réaction de Herxheimer quand les toxines sont relarguées / les bestioles sont zigouillées

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  ciboulette83 le Sam 5 Déc 2015 - 20:47

Merci beaucoup Luc,
Luc a écrit:Cela dépend si tu contrôles les "envies" de sucre ou pas

En fait, c'était plus facile  fin été 2014. (après 5 mois de régime environ).

Les envies sont revenues peu à peu mais je suis sous cortisone depuis août 2014. Lien ou pas? difficile à dire je suppose.

Je maîtrise au mieux. En cas d'horrible envie, je me fais une banane au micro onde avec un carré de chocolat noir de bonne qualité au dessus pour tamponner l'envie...Je respect la règle n° 1 de Mirzoune sucre naturel OK de temps en temps mais je fais au mini.

Je sens tout à fait les "appels de sucre" revenir. Peut être aussi l'arrivé de l'hiver et l'envie de "faire du gras" comme tous les mammifères lol!

Je viens de jeter un œil à ce que tu viens de poster...alors oui, il a pris de contrôle car c'est vraiment un "cri du cœur" de mon système digestif qui "crie famine" alors qu'il n'y a pas lieu et me fait tourner bourrique 

Merci bcp Luc pour toutes les pistes que tu mentionnes...je pense qu'il faut que je prenne le taureau par les cornes

Bonne nuit
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Sam 5 Déc 2015 - 20:50

ciboulette83 a écrit:

Merci bcp Luc pour toutes les pistes que tu mentionnes...je pense qu'il faut que je prenne le taureau par les cornes

Bonne nuit
Je viens de mettre un lien séparé pour ne pas noyauter ce post car il portent sur les probiotiques. Il y a aussi qques propositions sur le lien ci-dessous
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  ciboulette83 le Sam 5 Déc 2015 - 21:01

Oui, j'avais vu Wink
merci encore. Je regarde les compositions des gélules une par une car j'ai plein de truc interdit avec ma pathologie (dont le pamplemousse qui réduit les effet de mon médicament de base: le Mestinon! et j'ai vu qu'il y en avait dans certains complexes)
y'a pu qu'à!!!
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Dim 6 Déc 2015 - 10:31

Qu'est-ce que tu faisais encore debout à c't'heure, Cibou?
Tu t'entraînes pour choper le Père Noël à minuit, c'est ça?
Non, mais, j'vous jure, à ton âge, c'est pas raisonnable!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  ciboulette83 le Lun 7 Déc 2015 - 17:14

mirzoune a écrit:Tu t'entraînes pour choper le Père Noël à minuit, c'est ça

Oui, c'est ça, comme pour le décalage horaire: je décale mon heure de couché d'1/4 d'heure à la fois pour arriver à tenir jusqu'à minuit...le 31 décembre
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mar 8 Déc 2015 - 18:02

Pour info, le père Noël passe le 24 décembre... Pas le 31! Lol! Recouche-toi!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  keditchi le Mer 9 Déc 2015 - 9:02

Bon bah ce sujet tombe à pic car j'ai moi aussi un doute sur le kombucha ces derniers temps.....
J'ai toujours mon lumbago (le silicium n'a pas suffit) et surtout j'ai l'impression que la crise de goutte est à ma porte (donc trop d'acidité !!!!!) Pourtant je suis à quasi 0% de sucre, je bois plus de kombucha les derniers temps......est-ce acide ? Je pense que oui car le goût est proche du vinaigre si on le laisse trop longtemps fermenter...

Je vais stopper pour voir.....car j'avais une réelle amélioration la dernière semaine niveau dos et là je ne comprends plus rien....mes orteils sont douloureux et je sens que ça va me prendre aux doigts bientôt....maudite goutte !

_________________
La fibromyalgie m'a fait découvrir cette alimentation. Je suis entrée en rémission après 3 semaines de crise de décrassage. Bref je suis la preuve vivante que ça marche et je continuerai "ad vitam aeternam" ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
keditchi
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 160
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 36
Localisation : Belgique (Rhode-St-Genèse)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mer 9 Déc 2015 - 9:26

Et merde! je ne savais pas que tu avais des crises de goutte, Ked! J'ai du zapper un truc... C'est clair, il faut basifier au max, dans ton cas...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  keditchi le Mer 9 Déc 2015 - 9:50

Oui c'est un pb récurrent chez moi.....je l'ai parfois évoqué à l'appart et Luc m'a tjs été d'un grand secours.....suis rôdée maintenant mais je me fais encore avoir !
Aujourd'hui je ressemble à une p'tite vieille, je bouge au ralenti, c'est la cata !

Donc au programme :
- du cru un max
- les fruits seuls en décalés et pas trop ++ cannelle
- pas de viande le soir
- du thé rooibos
- de l'ail et du romarin en épices
- pas trop de féculents....j'ai mangé des lentilles les derniers jours et pas mal de riz les derniers temps....
- plus aucune infraction niveau sucre (genre carrés de chocolat à 4h ou miel comme hier dans mon grog)

Va falloir tenir bon !!!! C'est la guerre à l'acidité !

_________________
La fibromyalgie m'a fait découvrir cette alimentation. Je suis entrée en rémission après 3 semaines de crise de décrassage. Bref je suis la preuve vivante que ça marche et je continuerai "ad vitam aeternam" ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
keditchi
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 160
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 36
Localisation : Belgique (Rhode-St-Genèse)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mer 9 Déc 2015 - 9:56

C'est marrant, j'ai exactement le même réflexe quand j'ai un retour des douleurs. Et ça marche...

Et toi? Tu arrives à enrayer la crise? Combien de temps ça prend?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  keditchi le Mer 9 Déc 2015 - 11:22

Souvent en 2 jours ça va beaucoup mieux....du coup, je relâche mes efforts, surtout l'hiver où j'ai la fringale de plats cuits plus consistants Twisted Evil 
Et en ce moment avec l'allaitement, et le fait que je suis à la maison donc l'esprit est inoccupé parfois, j'ai plus faim.

Là je viens de sortir mon en-cas de 11h : mayo colza maison + concombre....et un bon petit rooibos pour me caler un peu !

Sur mes prochaines salades, ce sera tamari et pas de citron ni vinaigre.....

_________________
La fibromyalgie m'a fait découvrir cette alimentation. Je suis entrée en rémission après 3 semaines de crise de décrassage. Bref je suis la preuve vivante que ça marche et je continuerai "ad vitam aeternam" ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
keditchi
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 160
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 36
Localisation : Belgique (Rhode-St-Genèse)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mer 9 Déc 2015 - 12:18

Attends, je vérifie...ce n'est pas parce que le citron et le vinaigre sont acides qu'ils sont forcément acidifiants... ..

Cinq trucs efficaces pour préserver l’équilibre acido-basique:



Un verre de jus de légumes : les légumes sont les indispensables éléments alcalins Crus, sous forme de jus, ils seront hautement énergisants, sans possibilité d’irriter les intestins sensibles avec leurs fibres. Essayez les combinaisons de saison : 2 carottes et 1 petite betterave ou 1 carotte et ½ céleri. Privilégiez les légumes de saison et laissez faire votre imagination : ajoutez gingembre, persil, …

Des pommes de terre : un des légumes les plus alcalinisants qui soit, (à condition de ne pas le manger sous forme de frites bien sûr !), les pommes de terre nouvelles sont présentes sur les étals, profitez-en : cuites à la vapeur ou tout simplement découpées en tranches, huilées et passées au four 20 mn, c’est délicieux.

Un verre de vinaigre de cidre :  un vieux remède toujours d’actualité, car c’est un grand nettoyant de l’organisme à la portée de toutes les bourses, 1 cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau, car il contient des substances nutritives nécessaires au corps.

Des graines germées : par leur richesse en vitamines, oligo-éléments et minéraux, les graines germées sont incontournables dans une alimentation basifiante. Ce sont des concentrés de vitalité qui agrémentent facilement les crudités ou les légumes cuits, prenez l’habitude de parsemer vos assiettes de ces petites pousses, elles font beaucoup pour notre santé.



Trouvé sur: Blog monnaturopathe.com

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Mer 9 Déc 2015 - 12:45

Tsss ... Tsss ...
C'est vrai que la pdt est riche en potassium et est donc très alcalinisante. Une fois par semaine, no problemo, sauf chez les sujests sensibles ou avec leaky gut (intestins non étanches). C'est donc une vue à court terme. Ok si ça reste occasionnel ...

Idées clés de l'article en stock. Vous avez la primeur Laughing


Les pommes de terre contiennent deux glycoalcaloïdes (α-chaconine et α-solanine) qui peuvent affecter négativement la perméabilité intestinale et aggraver les maladies inflammatoires de l'intestin. La toxicité de ces deux glycoalcaloïdes est dose-dépendante.
Les pommes de terre entraînent une élévation vertigineuse  de nos niveaux de glucose sanguin et ensuite ils tombent de façon spectaculaire. Presque tous les produits issus de pommes de terre ont des indices glycémiques qui sont sensiblement plus élevés que le saccharose (sucre de table).

Remplacez plutôt la pomme de terre par une patate douce.
L'article va suivre bientôt. J'envoie ça à Mirzoune car il y a des graphiques affraid

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Mer 9 Déc 2015 - 12:46

keditchi a écrit: Pourtant je suis à quasi 0% de sucre, je bois plus de kombucha les derniers temps......est-ce acide ? Je pense que oui car le goût est proche du vinaigre si on le laisse trop longtemps fermenter...
De mon point de vue il faut raisonner d'avantage en terme de glucides globaux qu'en terme uniquement de sucre.

Exit les légumineuses... limiter les céréales autorisées, même le riz.

Si avec l'hiver vous avez faim, charger vos légumes en lipides.


Dernière édition par Flo le Lun 25 Jan 2016 - 11:32, édité 2 fois
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Mer 9 Déc 2015 - 12:49

Mirzoune a écrit:C'est marrant, j'ai exactement le même réflexe quand j'ai un retour des douleurs. Et ça marche...

Et toi? Tu arrives à enrayer la crise? Combien de temps ça prend?

En fait, avec la composante paléo de de ma diète, pour moi c'est le régime de croisière Smile

Chaque fois que je m'en éloigne 2/3 jours celà suffit pour faire redémarrer la dysbiose, ça c'est vérifié systématiquement.
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Mer 9 Déc 2015 - 12:52

Luc a écrit:Tsss ... Tsss ...
C'est vrai que la pdt est riche en potassium et est donc très alcalinisante. Une fois par semaine, no problemo, sauf chez les sujests sensibles ou avec leaky gut (intestins non étanches). C'est donc une vue à court terme. Ok si ça reste occasionnel ...

Idées clés de l'article en stock. Vous avez la primeur Laughing


Les pommes de terre contiennent deux glycoalcaloïdes (α-chaconine et α-solanine) qui peuvent affecter négativement la perméabilité intestinale et aggraver les maladies inflammatoires de l'intestin. La toxicité de ces deux glycoalcaloïdes est dose-dépendante.
Les pommes de terre entraînent une élévation vertigineuse  de nos niveaux de glucose sanguin et ensuite ils tombent de façon spectaculaire. Presque tous les produits issus de pommes de terre ont des indices glycémiques qui sont sensiblement plus élevés que le saccharose (sucre de table).

Remplacez plutôt la pomme de terre par une patate douce.
L'article va suivre bientôt. J'envoie ça à Mirzoune car il y a des graphiques affraid
De mon expérience personnelle, je plussoie largement dans cette analyse et les propositions d'alternatives
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  keditchi le Mer 9 Déc 2015 - 13:40

Bon alors je vais me refaire une tournée de graines germées....
Supprimer les patates ou bien les diminuer fortement, garder un peu de riz pour les grandes faims....
Me refaire des jus de légumes à l'extracteur.....

Et j'avais eu une nette amélioration avec les légumes lactofermentés dernièrement donc je m'en suis refait 3 bocaux : 2 de chou rouge et un de carottes râpées (ça c'est un test)

Mirzoune, pour le citron c'est mitigé, certains sites disent qu'il est acide et d'autres non....j'en ai quand même mis sur ma salade de betterave, pomme, carottes et jaune d'oeuf de ce midi pour limiter l'oxydation.

Pour le vinaigre, même fortement dilué, je n'ose pas pour le moment.... Neutral

_________________
La fibromyalgie m'a fait découvrir cette alimentation. Je suis entrée en rémission après 3 semaines de crise de décrassage. Bref je suis la preuve vivante que ça marche et je continuerai "ad vitam aeternam" ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
keditchi
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 160
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 36
Localisation : Belgique (Rhode-St-Genèse)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Mer 9 Déc 2015 - 14:24

keditchi a écrit:Mirzoune, pour le citron c'est mitigé, certains sites disent qu'il est acide et d'autres non....j'en ai quand même mis sur ma salade de betterave, pomme, carottes et jaune d'oeuf de ce midi pour limiter l'oxydation.
Le citron c'est légèrement basique après digestion, perso 1/2 citron dans ma crème budwig tous les matins , je n'ai aucun problème.

J'aromatise mes salades avec du vinaigre de cidre, pas de soucis non plus.
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Mer 9 Déc 2015 - 14:44

Flo a écrit:Le citron c'est légèrement basique après digestion, perso 1/2 citron dans ma crème budwig tous les matins , je n'ai aucun problème.
Voir aussi sujet dédoublé sur ce lien
citron alcalinisant?
Les acides fruitariens
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mer 9 Déc 2015 - 16:37

Flo a écrit:
Chaque fois que je m'en éloigne 2/3 jours celà suffit pour faire redémarrer la dysbiose, ça c'est vérifié systématiquement.

Pour moi, c'est le contraire, plutôt comme Keditchi: je passe au cru et sans aucun féculent quelques jours pour enrayer un début de poussée inflammatoire... Et ça marche très bien sur moi aussi...

Par contre, au quotidien comme toi, j'ai un peu de mal, j'avoue. Mais comme je déjeune rarement à midi, du coup je fais un repas le soir en famille où les féculents ne sont pas forcément au menu.

En fait, je crois que mon rythme naturel serait un seul repas/jour mais aux environs de 18 heures. Quand j'étais célibataire et étudiante je vivais comme ça sans me poser de question. Et je m'en portais très bien... En même temps j'étais jeune et sans souci de santé! Lol!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

L'Art de préserver le systhème immunitaire, Dr B. Donatini

Message  Flo le Ven 22 Jan 2016 - 18:28

Le Docteur Bruno Donatini gastro-entérologue, hépatologue, cancérologue et immunologue, diplômé d’ostéopathie nous relate ses travaux à la pointe des connaissances dans le domaine de la nutrition "quantique". Rencontre avec un médecin qui cultive l’art de préserver le système immunitaire.

Cet article est en gros ce qui était dit dans la seconde vidéo en tête de sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Flo le Sam 6 Fév 2016 - 21:19, édité 2 fois
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Ven 22 Jan 2016 - 18:51

Petite compil de l'article de FemininBio

Le Docteur Bruno Donatini gastro-entérologue, hépatologue, cancérologue et immunologue, diplômé d’ostéopathie nous relate ses travaux à la pointe des connaissances dans le domaine de la nutrition "quantique". Rencontre avec un médecin qui cultive l’art de préserver le système immunitaire.

Vous dites que la pullulation intestinale est un fléau planétaire, expliquez-nous ?
L’excès de bactéries intestinales conduit à l’excès de fermentation donc de graisses et d’alcool d’où l’apparition de graisse viscérale et d’inflammation hépatique. C’est la genèse du syndrome métabolique : surpoids, cholestérol, hypertension, diabète ; deuxième cause de mortalité (32%).
Les bactéries produisent des exotoxines qui provoquent la perméabilité intestinale. Des fragments plus importants de bactéries ou d’aliments s’infiltrent entre les entérocytes et rencontrent les globules blancs sous-muqueux d’où inflammation. Toute inflammation chronique favorise l’auto-immunité et baisse l’immunité anti-virale ou anti-tumorale d’où risque accru de cancer ; première cause de mortalité (34%).
De plus l’inflammation chronique et la perméabilité des méninges favorise la survenue de démences ; cause émergente de mortalité.
Enfin, certaines bactéries consomment beaucoup de tryptophane et privent l’organisme de sérotonine d’où dépression sévère.
Si l’on cumule les risques relatifs de ces grandes pathologies (cancer, maladies cardiovasculaires, maladies auto-immunes, démences et dépression), on peut conclure que la fermentation intestinale est le principal fléau planétaire actuel.

Quelles pathologies cela entraîne-t-il ?
En pratique, les patients se plaindront des troubles digestifs (ballonnements, diarrhée ou constipation, digestion lente et difficile, douleurs abdominales, reflux gastro-oesophagien), prise de poids surtout abdominale, dépression, gingivite, mauvaise haleine, insomnie ou sommeil non réparateur avec apnée du sommeil, douleurs articulaires, troubles de la mémoire.
Parfois, le tableau sera plus sévère et mieux structuré avec une maladie auto-immune comme une polyarthrite ou encore le syndrome métabolique avec hypertension, cholestérol et diabète.
Enfin, puisque le risque de cancer est multiplié par 3, les patients avec une pullulation peuvent venir tardivement en consultation avec une tumeur déjà diagnostiquée.

Vous dites que beaucoup d'entre nous avons le "foie gras", même chez des personnes minces ? Qu'en est-il ?
La stéatose hépatique frappe plutôt les sujets en surcharge pondérale. Néanmoins, certains sujets dénutris ou avec une mauvaise absorption des aliments par l’intestin vont présenter une fonte musculaire et graisseuse mais une fermentation intestinale. On retrouvera donc de la graisse dans le foie.
En conséquence, des troubles digestifs durables nécessitent une exploration de la fermentation et si elle confirme la pullulation, une exploration hépatique.

Comment diagnostiquer ces inflammations chez les patients ?
Le diagnostic repose sur un test respiratoire simple.
Les gaz digestifs diffusent à travers l’intestin, gagnent les capillaires et sont transportés par les hématies qui les libèrent dans les alvéoles pulmonaires.
Il suffit de souffler dans un détecteur de gaz pour être informé de la qualité de l’absorption des aliments par notre intestin grêle.
Si l’intestin grêle absorbe mal les aliments, des bactéries coliques vont fermenter des résidus de plus en plus nombreux.
En pratique : le patient se présente à jeun au cabinet souffle dans un appareil de détection, boit un verre d’eau sucrée puis revient deux heures plus tard pour souffler une seconde fois.
Si le taux de gaz augmente de plus de 10 unités, le diagnostic de pullulation est établi.

Cette pullulation est corrélée à la présence d’une perméabilité intestinale et d’une inflammation chronique (présence de cellules TH17 lors du pic de fermentation).
Si cette fermentation est ancienne – plusieurs années – la stéatose hépatique pourra être confirmée par une échographie abdominale avec l’existence d’un croissant pré-hépatique de plus de 10 mm et d’un croissant pré-rénal de plus de 4 mm.

Quelles mesures préventives sont nécessaires pour éviter ces fléaux ?
Éviter la pullulation nécessite une excellente hygiène de vie et « d’écouter » son intestin.
S’il existe une fermentation importante, il est un indispensable de dépister une malabsorption au lactose ou au fructose. Si une telle malabsorption se confirme, l’arrêt des laitages et la diminution de la portion de fruits (pris sous forme de compotes et à distance de repas) avec blanchiment des légumes  permettra de réduire la quantité de sucres dans le colon et de diminuer la fermentation.

Le sport accroît considérablement et durablement les capacités d’absorption du grêle. La pratique du vélo ou de la course sera favorisée. 
La nage n’apporte aucun bénéfice (MDR! ça c'est pour moi!, ndlr ). La natation en piscine augmente le risque d’attraper des entérovirus qui vont détériorer l’absorption du grêle.
Eviter les gastro-entérites est FONDAMENTAL. Attention aux tourista ! Manger cuit, éviter les piscines et les spa à l’étranger. Éviter les personnes porteuses de maladies infectieuses. Fuyez les bols apéritifs collectifs. Attention aux poignées de portes et aux télécommandes de télévision des hôtels.
En cas de détérioration du grêle déjà installée, un traitement anti-infectieux : anti-viral (grâce à des mycélia de champignons comme le Coriolus versicolor, le Ganoderma lucidum ou le Hericium erinaceus) ou anti-bactérien par des huiles essentielles est indispensable.

Comment bien entretenir sa flore intestinale au quotidien ?
La flore colique de l’adulte sain dépend directement des résidus alimentaires qui échappent à son intestin grêle. Il s’agit de préserver à tout prix les entérocytes car l’absorption signifie tonicité, absence de carence, absence de sarcopénie (donc force musculaire) et surtout absence de pullulation colique.
A noter que le grêle contient peu de bactéries moins de 1000/ml alors qu’il possède un système immunitaire extrêmement riche et complexe : plaques de Peyer, cellules M et lymphocytes intra-épithéliaux alors que le colon contient beaucoup de bactéries (>109/g) et un système immunité très pauvre.
La flore idéale est une flore stable et très pauvre dans grêle comme dans le colon. Si besoin une stimulation par certains aliments comme les champignons (mycélium totalement absorbables) ou les lignanes (non fermentables) assurera une stimulation anti-virale et anti-tumorale de qualité.
Tout sur l'igname ici, ndlr : L'igname-Passeport Santé

La pratique du sport est essentielle.
Les repas importants avec des aliments peu assimilables sont à proscrire. Les repas seront fractionnés et multiples ; les aliments choisis selon nos capacités d’absorption.

Le consommateur ne doit pas se servir de ses bactéries coliques pour survivre. Il ne doit pas se nourrir des déchets bactériens : alcool, graisses, toxines.

Et les pré/probiotiques ?
Les pré ou les probiotiques n’améliorent pas la capacité d’absorption du grêle. Ils aggravent les fermentations : fait démontré par les études scientifiques et fait logique puisqu’augmenter le nombre de bactéries dans le colon ne peut aboutir qu’à une augmentation de la fermentation.
En pratique, les pré/probiotiques ne devraient être prescrits qu’après un test respiratoire.  Les pré/probiotiques  devraient être interdits en cas de pullulation.
Leur prescription ne se conçoit qu’en cas de diarrhée avec flore pauvre, sans fermentation.


Vous utilisez des complexes à base d'huiles essentielles et de champignons, dans quel but ?
L’objectif est de diminuer la flore colique en cas de pullulation confirmée par un test respiratoire.
Les huiles essentielles sont fixées sur des fibres d’écorces d’arbre. Le mycélium de champignon inhibe la lipase pancréatique et empêche l’absorption gastrique ou jéjuno-iléale des huiles essentielles. Ce mycélium (Laetiporus sulfureus) est aussi un excellent immunostimulant.
Ainsi l’intestin est progressivement désinfecté, surtout la partie basse alors que le grêle bénéficie d’une immunostimulation anti-virale et anti-tumorale.


Pourquoi préconisez-vous d'éviter la viande de mammifère ?
Tous les mammifères possèdent des récepteurs appelés siglec qui diminuent les réactions inflammatoires aux germes commensaux (courants et peu agressifs). Les siglec humains ont mutés il y a 100 000 ans. Ainsi, les humains réagissent moins violemment aux germes courants et les nouveau-nés présentent moins de septicémies aux streptocoques. En consommant de la viande de mammifères, qui contient des récepteurs siglec moins inhibiteurs, on s’expose à l’apparition d’un statut inflammatoire chronique plus élevé car les siglec des mammifères se fixent sur nos membranes et interfèrent avec nos propres récepteurs.
Il est donc conseillé de consommer des protéines de volailles et de poissons.

Quelles types de maladies soignez-vous principalement ?
En diminuant la pullulation intestinale on peut réduire la production de graisse et d’alcool (donc soulager le foie ou baisser les signes du syndrome métabolique : cholestérol, hypertension diabète, surpoids), de toxines (donc diminuer l’inflammation dans les douleurs articulaires ou dans l’auto-immunité), de polyamines qui sont des déchets d’acides aminés et des facteurs de croissance tumoraux et des amplificateurs de la douleur.

En conséquence je préconise l’approche détaillée ci-dessus chez les patients avec un syndrome métabolique, une maladie auto-immune ou inflammatoire ou une maladie tumorale.
Ces recommandations améliorent très souvent les effets et la tolérance des traitements allopathiques instaurés par des confrères.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Ven 22 Jan 2016 - 19:27

Merci pour cet ajout: Bien, le texte ajouté
Mais tout le monde ne va pas pouvoir trouver un gastro qui dispose d'un appareil pour mesurer le méthane (la plus dangereuse, car putréfaction).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Si vous sentez l'œuf pourri, en sortant du wc, vous souffrez probablement d'un dysbiose de fermentation. Si vous rotez, pètez et que votre estomac gargouille, de manière répétitve, c'est probablement une dysbiose de fermentation (trop de glucides, candida albicans en excès possible).

Attention il faut aussi soigner la 2ème partie des intestins (colon) ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Sam 23 Jan 2016 - 12:19

Petite synthèse à propos des probiotiques. Cela pourrait expliquer pourquoi ça ne "marche" pas dans tous les cas: des bonnes bactéries qui n'arrivent pas à prendre suffisamment le dessus sur les mauvaises. Explications: 


Véritable usine à transformer les aliments en éléments vitaux, notre système digestif abrite 50% de notre potentiel de défense vis-à-vis des agressions extérieures : 100 000 milliards de bactéries y sont présentes et participent à la protection de notre système immunitaire et à son maintien en bonne santé.
Un tube digestif mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons opportunistes et pathogènes (en particulier le Candida albicans), pollué par des aliments mal digérés est facteur de déséquilibres et de troubles de gravité variables : de la constipation rebelle à la colopathie fonctionnelle et inflammations diverses... C'est le risque d'une immunité déficiente car la flore intestinale sert normalement de barrière de protection contre les invasions extérieures. Vous souffrez alors d'une vulnérabilité plus grande aux maladies infectieuses et inflammatoires touchant les sphères digestives, respiratoires, urogénitales, etc.
Un côlon "malade" c'est aussi un facteur déclenchant de troubles émotionnels: ce sont les cellules de l'intestin qui produisent 80 % de la sérotonine (hormone de la bonne humeur) qui se trouve dans notre corps. Votre intestin est votre "deuxième cerveau". Vous devez donc en prendre le plus grand soin.



Faut-il entretenir son tube digestif ?
Normalement, vous ne devriez rien avoir à faire. La nature a tout prévu : une armée de milliers de milliards de micro-organismes peuplent le côlon (dernière partie de l'intestin avant le rectum), le nettoient et le protègent en occupant la place pour empêcher les bactéries et levures nuisibles de se développer. Cette armée immense s'appelle la "flore intestinale" ou le "microbiote", en référence au grand nombre d'espèces de bactéries et de levures (au moins 200 espèces) qui cohabitent, comme dans un jardin botanique. Cet ensemble nous est aussi personnel que nos empreintes digitales.


La principale fonction du côlon est de fermenter les aliments incomplètement digérés pour en extraire les derniers nutriments et les faire passer dans le sang. Lorsque le côlon est sain et fonctionne bien, il ne laisse que des déchets inutilisables évacués régulièrement.
Par contre, en présence, de bactéries et de levures nuisibles, le transit est perturbé, entraînant constipation ou diarrhée et les résidus alimentaires deviennent malodorants
.
Cette flore nuisible produit aussi des gaz (gaz carbonique, méthane, hydrogène) en abondance qui indiquent que votre nourriture est mal digérée et que votre côlon a besoin d'aide. Ce cercle vicieux est déclenché par le manque de bonnes bactéries, favorables à la digestion.



Votre flore intestinale se détermine dès votre naissance
La composition de votre flore intestinale dépend de la façon dont se déroule votre naissance.
Quand vous étiez dans le ventre de votre mère, votre tube digestif était stérile. Au moment de l’accouchement, des bactéries et des levures s'y sont installées : 72 heures après votre naissance, votre tube digestif contenait déjà 1000 milliards de bactéries et levures. Pour les enfants nés par voie naturelle, elles viennent de la flore vaginale de leur mère. Cette flore vaginale est dépendante de la flore intestinale : une femme avec une bonne flore intestinale donnera en héritage à son enfant les bonnes espèces microbiennes pour ensemencer son intestin. Si l'intestin de la mère est contaminé par des espèces opportunistes et pathogènes, son bébé en héritera aussi.
Si, au cours des derniers mois précédant l’accouchement, la mère régénère sa microflore, son enfant ne sera pas porteur d’une microflore induisant de l’eczéma et/ou de l’asthme.
Mais un autre cas est celui des enfants nés par césarienne : directement extraits du placenta (stérile), le bébé né par césarienne n'a aucun contact avec la flore de sa mère. Il reçoit alors la microflore de l'environnement, et donc de l'environnement hospitalier... Pour les mamans qui sont forcées d’accoucher par césarienne, il est très important qu’elles ensemencent le tube digestif de leur bébé, dès la naissance, avec de bonnes bactéries.



Après la naissance, l’équilibre de la microflore intestinale est en continuelle évolution. Il peut être rompu par différents facteurs endogènes et exogènes:



    - facteurs endogènes (causes intérieures à votre corps): il se peut que vous ayez un déficit immunitaire, ou une maladie métabolique discrète, qui entraîne une modification de votre flore intestinale. En cas de blessure ou d'opération chirurgicale, d'inflammation, de constipation chronique, votre microflore peut être gravement perturbée, ce qui empirera les symptômes de votre maladie, et retardera votre convalescence. - facteurs exogènes (causes extérieures à votre corps): alimentation déséquilibrée, métaux lourds, pesticides utilisés en agriculture et additifs alimentaires antimicrobiens, infection par des germes pathogènes, stress intense, traitements médicaux (antibiotiques ou fongicides) peuvent contribuer à inhiber vos bonnes bactéries, ce qui laissera la place aux germes opportunistes et pathogènes (responsables de maladies) pour se multiplier.


Les conséquences sont de gravité variable : des simples troubles de la digestion jusqu'à la rupture complète des barrières de défense de l’organisme.
Cela montre qu’une flore intestinale équilibrée joue un rôle essentiel pour votre santé et votre résistance aux maladies. Tout doit être fait pour maintenir cette flore dans un bon état microbiologique.



Nous ne sommes pas tous égaux en matière de digestion
De nombreux facteurs influent sur la capacité digestive de l'intestin.


Facteur génétique : certaines personnes ont naturellement des difficultés à digérer les protéines. Les principaux symptômes sont des ballonnements et surtout des gaz.


Quantité de protéines ingérée: plus on prend de protéines plus notre capacité à les digérer diminue. Une personne mangeant peu de protéines aura toujours assez d’enzymes intestinales pour parfaitement assimiler une petite quantité de protides. Plus l'apport en protéines augmente, plus l'activité enzymatique de l'intestin devient problématique: il faut beaucoup d'enzymes pour faire face à une arrivée massive de protéines. La prise de quantités importantes de protéines détruit les enzymes et les bactéries intestinales.


Excès d'hydrates de carbone : les glucides et particulièrement les sucres raffinés (confiseries, sucre blanc, viennoiseries…) détruisent les bonnes bactéries intestinales, induisent une prolifération de mauvaises bactéries dans les intestins et le sang (les mauvaises bactéries multipliant les mauvaises bactéries) et affaiblissent le système immunitaire. Un excès de ces aliments vous rendra plus sensible aux rhumes. En cas d’infection ORL supprimez sucres et laitages pendant 3 jours pour guérir plus vite.


Présence de bactéries alimentaires : les aliments que nous absorbons contiennent déjà des bactéries, en général des mauvaises. En arrivant dans l'intestin, ces mauvaises bactéries vont proliférer et remplacer les bonnes bactéries. Cela peut même conduire à des troubles intestinaux voire à une infection. Nous avons tous entendu parler de la Listeria présente dans presque tous les aliments. Notre capacité à digérer les protéines s'en trouve réduite.

Une bonne bactérie va aider les autres bonnes bactéries à se développer tout en luttant contre les bactéries pathogènes. Il en est de même pour les mauvaises bactéries qui vont s'entraider tout en luttant contre les bonnes bactéries. Les pré- et les pro-biotiques luttent contre les agressions intestinales en aidant les bonnes bactéries à triompher des mauvaises bactéries.


Qu'est ce que les pro-biotiques ?
Probiotiques = "En faveur de la vie" ; en opposition aux effets des antibiotiques.
Les pro-biotiques ou ferments lactiques apportent à l’organisme, par le biais de notre alimentation, des bonnes bactéries pour stimuler les capacités digestives et immunitaires de la flore intestinale, mais aussi faciliter l’assimilation des protéines, atout majeur pour tous les sportifs qui souhaitent développer leur potentiel musculaire.

Quand aux pré-biotiques, aliments qui participent au développement des probiotiques dans nos intestins, ils sont les précurseurs des bonnes bactéries digestives qui vont les nourrir et contribuer à leur bon développement.



Comment agissent les pré- et les pro-biotiques?
En développant la flore intestinale, les pré- et les pro-biotiques augmentent considérablement l'activité des enzymes qui découpent les protéines alimentaires en peptides et en acides aminés assimilables. 



Comment utiliser les probiotiques
L'un des usages les mieux reconnus des probiotiques est la prévention et le traitement des diarrhées. Plusieurs études ont démontré des améliorations lorsque des infections à rotavirus, des diarrhées du voyageur ou des infections bactériennes plus sérieuses, telle celle à Clostridium difficile - sont traités par des probiotiques.
Chez les enfants, les probiotiques semblent avoir des effets sur la diarrhée aiguë infectieuse du nourrisson et les diarrhées virales probablement par une stimulation des anticorps IgA antirotavirus. Ils réduisent la durée des épisodes ainsi que leur récurrence.



Où les trouver dans notre alimentation ?
Les pré-biotiques et pro-biotiques sont présents, entre autres, dans les aliments fermentés, les végétaux, les graines germées, les levures vivantes ou revivifiables et les ferments lactiques. Quelques noms : Lactobacillus acidophilus / bifidobacterium species / streptococcus thermophillus / lactobacillus casei / lactobacillus bulgaricus / bifidobacterium longum.



Comment rétablir l'équilibre
Pour rétablir l'équilibre, éliminez de votre alimentation les aliments que vous ne tolérez pas : bien souvent, l'aide d'un nutritionniste sera nécessaire pour le diagnostic mais sachez que les intolérances alimentaires les plus courantes concernent les céréales raffinées, en particulier le blé riche en gluten, et les produits laitiers. Il faut alors les supprimer au moins trois à quatre semaines pour observer le résultat.

Simultanément, il est indispensable de soigner son hygiène de vie, en faisant plus d'exercice physique doux (les efforts physiques violents aggravent l'inflammation), en respirant mieux (cohérence cardiaque), en prenant le temps de se préparer à manger et de mâcher.


Pour restaurer la qualité de la muqueuse intestinale, privilégier des aliments anti-inflammatoires (noix et poissons riches en oméga3, légumes cuits, salades, épices douces) et des tisanes (acore, ortie, achillée).


Il sera quelquefois nécessaire de réensemencer sa flore intestinale avec des compléments de probiotiques.



Pour agir efficacement sur la microflore intestinale, plusieurs conditions doivent être réunies:

  • un ensemble de souches bactériennes éprouvées cliniquement et complémentaires (capables de se développer dans le mucus et d’adhérer à la muqueuse intestinale, inhibitrices de germes opportunistes et pathogènes, stimulantes de l’immunité... etc...).
  • une population bactérienne élevée: 1 milliard de bactéries minimum (en dessous duquel l’effet est quasi nul). 10 milliards est préférable et garantit une efficacité élevée lorsque la flore intestinale est profondément déséquilibrée. Au cours de leur trajet dans le système digestif, les bactéries vont subir des inhibitions (pH gastrique, sécrétion biliaire) qui vont détruire les plus faibles d’entre elles.
  • adjoindre calcium (glycérophosphate, gluconate ou pidolate de calcium sont les 3 meilleurs), magnésium, manganèse, acides aminés, lactoferrine, phospholipides, qui vont permettre aux bactéries probiotiques de se fixer pour se développer rapidement dans l’intestin.
  • Présentation sous forme de poudre lyophilisée, en sachets-doses étanches.



Que doit contenir un bon complément de probiotiques?
Les ingrédients ciblés pour rétablir un équilibre durable de la flore intestinale sont:

  1. dans tous les cas où la microflore a été altérée par des facteurs endogènes ou exogènes, 5 types bactériens ont été particulièrement éprouvés par des tests cliniques, à savoir 4 bactéries du groupe lactique: Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus paracasei, Lactobacillus plantarum et Bifidobacterium lactis + une bactérie du groupe propionique: Propionibacterium freudenreichii.
  2. des cofacteurs métaboliques indispensables à la croissance de la microflore probiotique : oligosaccharides prébiotiques, vitamines du groupe B, magnésium et manganèse.
  3. des cofacteurs physiologiques destinés à protéger et à régénérer les entérocytes formant la muqueuse intestinale : phospholipides, lactoferrine, glutamine, immunoglobulines issues du colostrum, caroténoïdes et vitamines du groupe B.



Cette combinaison d’ingrédients actifs agit en synergie. Elle est particulièrement favorable à une régénération rapide de la microflore intestinale, en particulier lorsqu’elle a été profondément altérée.


Les gélules et comprimés de probiotiques :
Une étude de 2010 a démontré que la plupart des probiotiques vendus dans le commerce ne contiennent pas assez de bactéries vivantes pour avoir un quelconque effet.
La majorité des probiotiques sont aujourd'hui vendus sous forme de gélules ou de comprimés.
Dans les comprimés, il y a trop peu de bactéries vivantes car la pression nécessaire pour former le comprimé fait monter la température au dessus de 50°C et tue une grande partie d’entre elles.
Il est donc quasiment impossible d'avoir des comprimés de probiotiques performants.
Certains fabricants prétendent avoir trouvé la parade en vendant des comprimés de probiotiques qui ont été préalablement protégés par micro-encapsulation. Le problème est que ce traitement augmente de façon démesurée le volume qu'occupent les probiotiques. Pour en avaler la quantité nécessaire (minimum 1 milliard), il vous faudrait avaler 100 comprimés par jour.


Que penser des probiotiques en milieu liquide (type yaourts et laits fermentés) du commerce?
Dans un milieu liquide fermenté, les bactéries probiotiques ne peuvent pas se conserver longtemps. Les différentes souches en présence vont transformer les sucres et les protéines du milieu, en acides organiques et en eau oxygénée que les bactéries ne supporteront pas longtemps.
D’autre part, il n’est pas possible de maintenir un mélange de souches probiotiques en équilibre dans un milieu liquide car chacune d’entre elles évolue différemment au cours de la fermentation et de la conservation. Le yaourt classique, qui ne contient que deux souches bactérienne (Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus), n'est que très faiblement probiotique, mais après conservation (plusieurs semaines, du lieu de fabrication à l'assiette), la survie des bactéries et l’équilibre entre souches sont fortement altérées... ce qui ne permet pas de régénérer la flore intestinale, mais seulement d’entretenir des conditions de pH bénéfiques à l’intestin.


à propos des "yaourts" au Bifidus:
Certaines personnes se méfient aujourd'hui des probiotiques à cause d'une campagne menée contre les fabricants de yaourts au bifidus. Des chercheurs se sont en effet aperçus que la flore intestinale des personnes obèses contient une quantité anormalement élevée de bifidobactéries (bifidus actif).
Depuis, des messages circulent sur Internet, qui expliquent que les probiotiques sont utilisés dans les élevages industriels pour faire grossir les cochons, et qu'en consommer entraînerait chez l'être humain les mêmes conséquences. Mais, comme dans toute polémique, il y a de vrai et du faux : les bactéries de type « bifidus » sont bénéfiques chez les nourrissons et les très jeunes enfants. Des études ont montré que les populations d’enfants allergiques présentent une flore intestinale moins riche en bifidobactéries que les enfants non allergiques. Mais plus tard, avant l’adolescence, il reste bon de n’en consommer qu’occasionnellement, d'où le soulagement intestinal que beaucoup d’enfants et d'adultes ont éprouvé en consommant leurs premiers yaourts au bifidus actif.
Cependant, consommer quotidiennement des yaourts au bifidus risque de déséquilibrer la flore et de favoriser la prise de poids. Les mêmes réserves s'appliquent aux laits fermentés sucrés, mais cette fois, c'est le sucre ajouté que contiennent ces produits qui pose problème, car les enfants qui en consomment souvent risquent de prendre du poids.


Quand prendre ses compléments de probiotiques?
Les probiotiques sont largement détruits par l'acidité d’un estomac fermé, au moment où celui-ci produit beaucoup de suc gastrique (riche en acide chlorhydrique) pour digérer les aliments. Il est donc très important d’avaler les probiotiques le matin lorsque l’estomac est encore vide. Le pH de votre estomac est alors proche de la neutralité. Mais plus important encore, la porte qui ferme votre estomac (le pylore) et empêche la nourriture de passer dans l'intestin avant qu'elle ne soit digérée, est ouverte à ce moment-là.
Il convient donc de diluer le probiotique en poudre dans un verre d'eau tiède à environ 35°C (pour raviver les bactéries, sans les tuer ni par l’eau froide, ni par l’eau chaude), puis d’avaler le contenu du verre qui passera directement dans votre intestin, à travers le pylore ouvert (puisque vous serez à jeun).
Vos probiotiques resteront sains et saufs. Ils pourront ensuite voyager tranquillement le long de votre intestin grêle, pour arriver à destination, dans votre colon, où ils pourront s'installer... et se multiplier.
En Inde, on consomme une forme particulière de lait fermenté appelé lassi, très riche en probiotiques. Ce lait fermenté se boit avant le repas, et pour cause (le pylore)...


Faut-il mélanger les pré- et les pro-biotiques?
Il y a une synergie entre les pro-biotiques qui sont les bactéries et les pré-biotiques qui vont nourrir ces mêmes bactéries. La technique qui consiste à mélanger des pré-biotiques avec des pro-biotiques se nomme la symbiotique. C'est elle qui, de loin, procure les meilleurs résultats.





Sources :
[url= [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] chemindela sante]cheminsdelasante[/url] et nutranews

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Dim 24 Jan 2016 - 10:47

Beau boulot Mirzoune...
je ne suis pas en état de fournir ce genre de boulot en ce moment, gros investissement professionnel...
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Dim 24 Jan 2016 - 11:11

Ouh, là! Culpabilise pas! Lol! Chacun fait ce qu'il peut!

Ce que ce sujet montre c'est qu'au final, le problème n'est pas "probiotiques/pas probiotiques" mais comment il s'intègrent dans un tout qui implique:

- les prendre à jeun (l'histoire du pylore...)
- en quantités suffisante (min 10 milliards)
- provenant de plusieurs souches
- réduire les sucres au max
- les aider à s'installer en consommant végétaux, graines germées, aliments fermentés (non pasteurisés)
- limiter sa conso de viandes ou augmenter les probiotiques...


C'est comme pour le reste, en somme... Il faut une cohérence...
Les probiotiques, les enzymes, l'équilibre acide/base.... Tout est convergent.

J'ai pensé à toi et à tes problèmes récurrents de dysbiose: quand j'ai dû traiter mon ulcère à coup d'antibios à haute dose puis une mycose buccale (langue noire), au feeling j'ai considéré que la flore intestinale repartait à zéro (en quelque sorte) et j'ai réensemencé le truc avec du Lactibiane Candisis (ou CND). Puis j'ai poursuivi avec mon kombucha: j'ajoute une gélule de Lactibiane par semaine dans le bocal où trempe mon champignon. Et je varie les souches: quand une boîte est terminée, je prends une boîte qui contient d'autres souches... Je ne suis pas absolument certaine que les bactéries survivent ou se reproduisent dans le jus de mon kombucha mais je ne prends pas de gros risques et, si ça marche, tant mieux! Lol!

C'est Pierrette qui va être contente: je lui en ai envoyé un morceau. Si ça se trouve, elle hérite d'un Super-Kombucha! Lol [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Dim 24 Jan 2016 - 14:17

Mirzoune a écrit:Le sport accroît considérablement et durablement les capacités d’absorption du grêle. La pratique du vélo ou de la course sera favorisée. 
La nage n’apporte aucun bénéfice (MDR! ça c'est pour moi!, ndlr ). La natation en piscine augmente le risque d’attraper des entérovirus qui vont détériorer l’absorption du grêle.
lol!  tu vois Pierrette, il vaut mieux aller couper du bois ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

excellent pour la musculature : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     jocolor



Une fois que tu es lancée tu peux même faire ça [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Dim 24 Jan 2016 - 15:15

Flo a écrit:Une fois que tu es lancée tu peux même faire ça [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  Pierrette et les 7 nains!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Lun 25 Jan 2016 - 15:00

Mirzoune a écrit:J'ai pensé à toi et à tes problèmes récurrents de dysbiose: ....

C'est Pierrette qui va être contente: je lui en ai envoyé un morceau. Si ça se trouve, elle hérite d'un Super-Kombucha! Lol [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n'ai pas de problème récurent de dybiose...j'en parle parce que je pense avoir relativement bien compris le phénomène, je partage largement le point de vue du Dr Donatini, les probotiques sont rarement la solution.

Les premiers mois de ma diète Seignalet + paleo j'avais arrèté cette dysbiose (coup de bol), à l'été suivant j'avais des petit soucis très leger c'est lorsque je suis arrivée à l'appart...
En lisant les articles d'entre2o, j'ai compris et senti sur moi qu'est-ce que c'était en détail, ça c'est alors résorbé en écoutant les conseils de Nes...
L'été suivant (soit 1.5 ans après le début de ma diète) j'ai eu une rechute en mangeant trop de fruit et de kombusha...

Actuellement je n'en prends plus, j'ai un métabolisme déficient sur les glucides, il suffit juste de bien gérer leurs quantités et les associations malheureuses.
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Lun 25 Jan 2016 - 17:24

Ah ouais, en effet! moi c'est le contraire: les fruits je peux en manger des tonnes sans inconvénient. ça tombe bien j'adore ça; ça pourrait être mon régime de base. Et pourtant, les autres sucres ne passent pas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Lun 25 Jan 2016 - 17:59

Mirzoune a écrit:Ah ouais, en effet! moi c'est le contraire: les fruits je peux en manger des tonnes sans inconvénient. ça tombe bien j'adore ça; ça pourrait être mon régime de base. Et pourtant, les autres sucres ne passent pas.

Dans l'Alimentation en conscience de Gabriel Cousens, il fait bien mention de ces écarts de capacité à digérer les glucides au sein de sa population de patient. C'est intéressant de mettre ces différents points de vue, on peut-être dans l'un ou l'autre grouppe...
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Lun 25 Jan 2016 - 18:03

Ouaips! Carrément! Je vais y jeter un coup d'oeil...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Lun 25 Jan 2016 - 18:07

Si vous avez un niveau bas d'énergie, modérez les fruits acides (1 à 2 en hiver) et évitez les fruits à pépins (raisin, framboise, fraise, etc.) (estrogène)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Lun 25 Jan 2016 - 18:19

Luc a écrit:Si vous avez un niveau bas d'énergie, modérez les fruits acides (1 à 2 en hiver) et évitez les fruits à pépins (raisin, framboise, fraise, etc.) (estrogène)
Il va falloir ouvrir un sujet sur les hormones et la ménopause... y'a du boulot...voir si il y a des pistes alimentaires pour limiter les effets.
Je commence à me transformer en chaufferette en fin de nuit, si je fais du sport je reste en forme.
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Luc le Lun 25 Jan 2016 - 18:38

Flo a écrit:
Luc a écrit:Si vous avez un niveau bas d'énergie, modérez les fruits acides (1 à 2 en hiver) et évitez les fruits à pépins (raisin, framboise, fraise, etc.) (estrogène)
Il va falloir ouvrir un sujet sur les hormones et la ménopause... y'a du boulot...voir si il y a des pistes alimentaires pour limiter les effets.
Je commence à me transformer en chaufferette en fin de nuit, si je fais du sport je reste en forme.
Oui, il y a du boulot.

Je suis en train de visionner une vidéo de Yann Lipnick, géobiologue, sur "le clair ressenti", technique qui permet de mesurer son niveau d'énergie vitale, de se protéger de la pollution environnante (chimique, électrique, alimentaire, etc).

Je mettrais un lien mercredi et je posterais un sujet. Il y a plusieurs vidéo d'initiation.

Liens aimablement fournis par Nell, qui nous fait un coucou (en vadrouille, comme d'hab) (Elle est sur le départ - Guadeloupe - vide le frigo - est à la bourre - va rejoindre sont port d'attache sur Paris). pirat

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3631
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Mirzoune le Mar 26 Jan 2016 - 22:53

Je peux en parler à l'occaze ... Plus aucun symptôme... Quand tu veux, Flo, par tel ou en MP. Et sinon, quand on ouvrira le sujet.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2495
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Flo le Dim 31 Jan 2016 - 20:17

Mirzoune a écrit:Ouaips! Carrément! Je vais y jeter un coup d'oeil...
Gabriel Cousens a décrit dans "Se nourir en conscience" des groupes "homogènes" d'individus à propos de leurs capacités à métaboliser les glucides et en tirer de l'énergie, je vous cite les passages clef du chapitre le système oxydatif :

...La fonction principale du système oxydatif est de transformer les protéines, graisses, amidons et sucres en énergie cellulaire sous forme d'ATP (adénosine
triphosphate). L'ATP est la forme biologique du stockage de l'énergie au niveau cellulaire. Il y a deux principaux cycles biochimiques énergétiques de production de l'ATP au niveau cellulaire. L'un est appelé glycolyse et l'autre cycle de Krebs (ou cycle de l'acide citrique). La glycolyse fournit environ 33% de l'énergie de la cellule.
Le cycle de Krebs, en fonctionnement optimal, produit environ 66% de l'énergie cellulaire. Pour rendre ces cycles optimaux et efficaces, il doit y avoir un rapport optimal de matières premières issues des sucres, protéines et glucides complexes provenant des aliments...

...Besoins alimentaires pour les oxydants-lents, rapides et mixtes :

Oxydants-rapides : riche en protéines, 50-55% ; pauvre en glucides, 30-35% ; modéré en lipides, 20-25%; tendance à l'acidité.

Oxydants-lents : pauvre en protéines, 30-35% ; riche en glucides, 55-60% ; pauvre en lipides, 10-15%; tendance à l'alcalinité.

Oxydants-mixtes : modéré en protéines, 40-45% ; modéré en glucides, 40-45% ; modéré en lipides, 15-20%; tendance à être optimal, pH=7,46.

Je me situe d'avantage dans le groupe qu'il qualifie d'oxydants rapides, cet équilibre là me convient mieux j'ai juste un peu moins de protéine et un peu plus de (bons) lipides.
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 958
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bon usage des probiotiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum