Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» L'éloge du cru: Comment réconcilier alimentation et santé
par Flo Aujourd'hui à 13:50

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par Luc Aujourd'hui à 11:18

» Perfect Health Diet - Jaminet
par darky35 Aujourd'hui à 10:38

» Histoire drôle en image & Funny clip 7
par Luc Aujourd'hui à 7:18

» Bon anniversaire Lulu
par darky35 Hier à 11:40

» Sport et bonne humeur
par Luc Hier à 11:38

» Bactériophages à la rescousse
par Luc Hier à 11:35

» Danse du Bouddha aux mille mains
par Hérode Hier à 11:33

» Mange des champignons, mon amour
par Luc Hier à 11:33

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par darky35 Hier à 9:03

» Tubes 1 pour danser & bouger
par Proserpine Hier à 8:43

» Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane
par Luc Sam 9 Nov 2019 - 19:47

» Un très bon anniversaire Luc
par Luc Sam 9 Nov 2019 - 18:53

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Proserpine Sam 9 Nov 2019 - 11:00

» Goa Lin & Liu Xin Classical & Acrobatic Dance
par darky35 Ven 8 Nov 2019 - 6:55

» Kao, présentation
par darky35 Ven 8 Nov 2019 - 4:49

» Histoire drôle en image 6 & Funny clip
par Luc Sam 2 Nov 2019 - 22:29

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Jeu 31 Oct 2019 - 11:25

» Proposition de photo pour un avatar
par Hérode Jeu 31 Oct 2019 - 11:09

» Bonjour de gedeon15
par gedeon15 Mer 30 Oct 2019 - 22:37

» Un grand moment de tendresse...
par darky35 Mer 30 Oct 2019 - 9:54

» Joyeux anniv Mezame
par Proserpine Mer 30 Oct 2019 - 9:23

» Nouveau cadeau de la vie
par Mezame Mar 29 Oct 2019 - 23:14

» Bon anniversaire Pierrette
par Mezame Mar 29 Oct 2019 - 22:41

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:39

» Probiotique et ostéoporose
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:33

» Supplémentation en calcium inutile en prévention de l'ostéoporose
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:14

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par Proserpine Sam 26 Oct 2019 - 17:22

» Clés pour comprendre le fructose: Quelle place ?
par Luc Ven 25 Oct 2019 - 11:47

» Choisir un complexe vitamines B: Synthétique? Naturel?
par Luc Jeu 24 Oct 2019 - 10:18

» Présentation Lilya17
par darky35 Jeu 24 Oct 2019 - 9:44

» Certains sachets de thés libèrent des particules de plastique
par Luc Mer 23 Oct 2019 - 11:10

» Parodie de JJ Goldman: La musique est bonne
par Luc Dim 20 Oct 2019 - 20:57

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par darky35 Sam 19 Oct 2019 - 14:00

» Le fructose induirait l'inflammation et augmenterait le cortisol
par Luc Ven 18 Oct 2019 - 23:56

» Résistance à l'insuline réversible
par Luc Mer 16 Oct 2019 - 8:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par Luc Dim 13 Oct 2019 - 18:45

» Articles de protection, ondes, radio, écrans, etc...
par darky35 Dim 13 Oct 2019 - 16:01

» Pain blé & épeautre
par darky35 Dim 13 Oct 2019 - 12:27

» Journal de suivi d'Alex: But Rééquilibrage du métabolisme.
par Proserpine Mar 8 Oct 2019 - 9:11

» La glycine: nous sommes en déficit de 10 gr/jour
par Luc Lun 7 Oct 2019 - 11:04

» Bon anniversaire Matogato
par darky35 Dim 6 Oct 2019 - 19:26

» La solution que vous attendiez tous....
par Luc Sam 5 Oct 2019 - 17:06

» Bon anniversaire Johnny/Bak
par Luc Ven 4 Oct 2019 - 10:45

» La réglisse et ses bienfaîts anti-inflammatoires et digestifs
par Luc Mer 2 Oct 2019 - 15:53

» Bon anniversaire jpwax
par Luc Mar 1 Oct 2019 - 10:12

» On est foutu – On mange trop !
par Luc Mar 1 Oct 2019 - 9:45

» Anne Roumanoff et l'internet
par Luc Dim 29 Sep 2019 - 20:12

» Blog nutrition du Dr Antonello D’ORO
par darky35 Dim 29 Sep 2019 - 19:25

» Plantes adaptogènes
par darky35 Dim 29 Sep 2019 - 14:15

» 8 antibiotiques naturels à essayer
par Luc Sam 28 Sep 2019 - 13:45

» L'angélique, soutien du système digestif
par darky35 Sam 28 Sep 2019 - 13:41

» Bon anniversaire Galaanes
par Luc Sam 28 Sep 2019 - 11:06

» vitamine D : zyma D ou...?
par darky35 Mer 25 Sep 2019 - 12:40

» Bon anniversaire Angely
par darky35 Mer 25 Sep 2019 - 11:02

» Au secours !
par Proserpine Mer 25 Sep 2019 - 8:35

» images png
par Hérode Lun 23 Sep 2019 - 11:33

» Bon anniversaire Bredan
par darky35 Lun 23 Sep 2019 - 10:37

» Bon anniversaire Cateli
par Luc Lun 23 Sep 2019 - 9:48

» Journal de suivi, Edda - Je crois que j'ai le sibo
par darky35 Dim 22 Sep 2019 - 21:45

» Hypertension et spiruline
par Hérode Dim 22 Sep 2019 - 11:25

» Comprendre l'inflammation et l'impact sur les maladies auto-immunes
par Luc Sam 21 Sep 2019 - 22:25

» Jus de citron le matin
par darky35 Ven 20 Sep 2019 - 18:45

» Thiamine et Niacine pour Libérer la Production d'Énergie
par darky35 Mar 17 Sep 2019 - 10:38

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Flo Lun 16 Sep 2019 - 22:59

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 15 Sep 2019 - 22:45

» Les enzymes: indispensables aux fonctions métaboliques
par darky35 Dim 15 Sep 2019 - 1:03

» Métabolisme du fer
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 19:42

» Thé vert et prévention AVC et Alzheimer
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 18:44

» Crêpes rapides sans gluten et sans lactose au sarrasin/lupin/Châtaigne
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 7:12

» Intolérances aux fromages et laitages.
par maranta Sam 14 Sep 2019 - 5:35

» PUB et clip promo délirants ou cocasses
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 17:31

» Moins d'infections respiratoires et digestives
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 15:04

» Impact du microbiome
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 13:56

» adieu Tamtam (=Hérode )
par Luc Ven 13 Sep 2019 - 11:42

» L-Glutamine
par darky35 Mer 11 Sep 2019 - 13:13

» Posologie Psyllium
par Luc Mer 11 Sep 2019 - 11:59

» Bon anniversaire Florence
par Flo Mar 10 Sep 2019 - 23:20

» Bon anniversaire Noa
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 12:01

» bonjour a tous - de Noa
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 11:58

» Histoires drôles & Funny clips
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 7:12

» Petite présentation de Catpower
par catpower Sam 7 Sep 2019 - 11:51

» Cancer : Combattre les effets secondaires
par Mirzoune Sam 7 Sep 2019 - 10:28

» IPP et effets secondaires
par Luc Sam 7 Sep 2019 - 8:55

» Comment augmenter la température corporelle
par Luc Jeu 5 Sep 2019 - 14:12

» Cancer et épigénétique
par Gaffal Mar 3 Sep 2019 - 11:09

» Pain châtaigne SG
par Luc Mar 27 Aoû 2019 - 16:20

» ENDOTOXÉMIE
par Luc Mar 27 Aoû 2019 - 15:13

» Pain avoine pois chiche
par Luc Dim 25 Aoû 2019 - 22:08

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ? Lestrade
par Luc Ven 23 Aoû 2019 - 9:23

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Mer 21 Aoû 2019 - 9:10

» Une nouvelle étude démontre l’inefficacité des oméga-3
par darky35 Sam 17 Aoû 2019 - 15:39

» Allergie, intolérance, sensibilité: Méthode de prise de pouls
par darky35 Sam 17 Aoû 2019 - 15:20

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par darky35 Jeu 15 Aoû 2019 - 11:51

» Des fibres pour optimiser l'immunité
par Luc Jeu 15 Aoû 2019 - 9:28

» me voilà - Hérode
par Hérode Lun 12 Aoû 2019 - 16:55

» Le niveau de vitamine D plafonne
par Luc Dim 11 Aoû 2019 - 13:00

» Comprendre le fonctionnement du sodium
par darky35 Dim 11 Aoû 2019 - 12:06

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Luc Sam 10 Aoû 2019 - 11:39


Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Lun 30 Sep 2019 - 10:00

Vous pouvez poster vos question et réponses...merci d'avance Smile


Je me décide enfin à pondre un journal de suivi. J'avais besoin auparavant de mettre mes idées au clair afin de ne pas raconter n'importe quoi. L'idée est d'en parler, de vider son sac et de poser des jalons pour suivre l'évolution de mon parcours. Pour en arriver là ou j'en suis aujourd'hui, il a fallu des étapes, des changements. Mettre les choses par écrit me permettront, je l'espère, de mettre en surbrillance des points importants qui vont non seulement m'aider à rationaliser mais aussi voir les choses de façon systémique, avec toutes les données vues dans leur ensemble. Prendre un peu d'altitude pour voir le paysage sous un angle qui permet une meilleure réflexion et voir ce que l'on peut tirer de tout ça.
C'est parti...

Liens utiles :

  1. Mon sujet de présentation (en évolution constante) : vous y trouverez tous les posts relatifs aux renseignements que j'ai pu glaner à droite et à gauche, les spécialistes du sibo, leurs protocoles de traitements, les dosages, des infos sur la disruption de biofilm et bien d'autres choses encore. Tout ce à quoi je fais référence "techniquement" dans ce fil a un post dédié dans cet autre fil -->  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Historique :

1-Dépistage polypose et opération/convalescence:

2008 je fais un test génétique suite au diagnostic chez ma mère d'une polypose adenomateuse familliale, maladie de Gardner. 8-10 mois après les resultats indiquent que je suis touché, tout comme ma soeur. Après une explication par mon gastro-enterologue de l'epoque, je fais le choix de me faire enlever le plus gros du colon. Décision dure à prendre que je remet en question aujourd'hui, après ce qui m'est arrivé par la suite (sibo) car j'aurais ne serait-ce que 50 cm de colon au lieu de 15, je suis persuadé que je n'aurais pas eu le sibo, ou il aurait été moins carabiné. On va en reparler...

2009 octobre, pile poil le jour de ma fête, opération à l'hopital Huriez de Lilles ma mère habitait la bas à l'epoque et j'ai choisi de passer ma convalescence bien entouré, en famille. Ma mère opérée depuis 8 mois, son mari...bernie double cancer (colon et foie) c'est le foie qui l'a eu, opéré lui aussi en en convalescence. Bcp de respect pour cet homme gentil et facile à vivre qui a su prendre soin de ma mere avec patience, attention et jusqu'au bout. Il a fait en sorte qu'elle soit à l'abri après sa mort . Ma soeur était là aussi, opérée depuis quelques mois (on habitait dans des regions différentes)

2-Ré-adaptation au travail:

2010 je reviens au bercail, visites med et reprise du travail en interim, conducteur PL. Je suis sous contrat pour faire des navettes pour une boite de service aux pro. Ceinture abdominale et en avant. Les charriots sont lourds mais ça va, le travail se passe à peu pres bien, compte-tenu de mon état digestif, avec des passages aux toilettes fréquents, longs parfois et erratiques.

8 Mois après, fin de contrat en vue, on me propose un poste d'homme à tout faire, gestion de l'entrepôt (c'est mon truc ça, j'aime bien que les choses soient rangées à leur place et que la boutique tourne bien). Mon chef voit en moi quelqu'un qui pourrait le soulager de bon nombre de tâches, mais ça demande une création de poste.

2011 le poste est créé, je suis embauché en CDD, je gère effectivement l'entrepôt (je kiffe !), effectue les navettes, dépannages et commence à gérer quelques trucs en informatique. Poste riche et très intéressant...découverte....inspiré et enthousiaste, projetant déjà pas mal d'idées pour l'avenir, au grand soulagement de mon chef qui pense avoir peut-être trouvé le bon numéro. 18 Mois de CDD.

2013 la boite a déménagé sur un nouveau site, en ville, plus grand, qui demande certaines adaptations. Je met à profit cette opportunité pour émettre des idées d'améliorations sur l'aménagement des locaux avant et pendant les travaux...qui me sont accordées. Je déménage tout ce qui est mobile avec mon PL et l'aide d'un collègue qui a déja son travail en journée. On travaille tôt...tard. La même année on me propose un CDI, je demande un entretien d'embauche pour essayer de négocier mon salaire...peine perdue, le directeur de l'époque verrouille mon argumentation en me faisant remarquer "qu'ils peuvent prendre quelqu'un d'autre". C'est là que ça a commencé à se barrer en sucette et que j'ai commencé à être exploité. Le poste avait du potentiel, pas trop mal payé... avec les primes annuelles notamment, faut reconnaître, mais le salaire de base est loin d'être au top compte-tenu de mon poste et de mes attributions, qui montent d'autant en puissance que les besoins se font ressentir, au travers de mon chef (qui essaie de freiner tant qu'il peut, mais pas facile) mais aussi de mon propre élan, le poste étant riche et passionnant, il y avait beaucoup de travail de fond à réaliser. On m'affecte un bureau nickel avec informatique (à coté de celui de mon chef, on se parle d'ailleurs régulièrement pour échanger boulot sans se lever de nos fauteuils...la caféine est de mise, j'installe une senseo avec tout ce qui va avec pour personnaliser mon coin de paradis), on me forme en info, je gère des tâches relatives à la saisie des infos de livraison, correction de données clients, tournées, geolocalisation, gestion des articles en entrepôt, stockage, circuits arrivée et départ pour le chargement effectué par des employés prestataires, que je fais aussi monter en puissance pour orienter la qualité de leur travail. Je deviens opérationnel dans mon poste au bout de quelques mois, effectuant des dépannages chez les clients régulièrement mais pas trop souvent, ce qui m'arrange bien avec mon probleme de polypose, car il faut que j'aie un WC à proximité. Malheureusement, j'effectue aussi des remplacements de tournées, parfois 350 à 400 km jour, avec un max d'un peu plus de 60 clients (en VL mais aussi en PL). Pas facile avec mon probleme, donc je ne mange pas en tournée, enfin j'evite, mais par contre je bois donc diarhée et comme je ne peux aller aux toilettes toutes les 5 minutes (pas le temps d'aller aux wc, une tournée dure en moyenne de 8 à 9 heures, mais ça m'est arrivé de faire bien plus, fonction de ma compétence sur le secteur et des surprises du jour (tiens azu fait il faut que tu ailles là dépanner un client).
Pas facile d'assimiler 3200 clients, mais la geoloc m'aide + la correction de données clients) Au retour de tournée, il me reste souvent du taf en entrepôt, pour m'assurer que tout est prêt à être chargé pour le lendemain (ça merdouile souvent, il manque des trucs en qualité et quantité, je me dépatouille comme je peux appelant la maitrise de l'usine de production dont nous dépendons pour gérer au mieux)

2013-2014 les choses évoluent, le service de distribution est absorbé par le centre de production local qui traite les clients gérés en PL. Le bon coté c'est que je côtoie par nécessité des cadres, responsables prod et maitrise, directeur aussi et je me fait bien voir par mon dynamisme et l'expansion de mon poste qui a pris une ampleur extrêmement polyvalente. Le plus dur à gérer sont les tournées (c'est physique et il faut savoir s'épargner...pas mon point fort, je suis un rentre dedans), mon état de santé est bon, je suis dans la force de l'age, mais je m'épuise au quotidien entre les différentes tâches de mon poste de travail. Les tournées sont parfois présentes pendant plusieurs semaines, remplacements de vacances, ou sur différents secteur et horaires tous les jours, même si mon chef essaie de m'épargner et me donne régulièrement une prime, mes heures (normalement 35) ne sont pas comptées et je commence à grogner. Mon chef me demande de partir à l'heure et de respecter mon temps de travail (c'est impossible en l'état, on va au carton, je ne peux bâcler une tournée, avec les erreurs que cela comporte et les retombées sur le titulaire de la tournée, dont les clients seront mécontents au passage. Je lui explique que mais il n'en démord pas). Heureusement, j'ai un binôme qui excelle en tournée, à une mémoire impressionnante et est capable de mémoriser tout en formation sur une tournée, sans prendre de notes, un secteur/45-50 clients différents chaque jour. Respect, moi il faut que je note tout et relise tout au volant (pas facile, exercice de style qui a failli m'envoyer dans le décors une paire de fois...la fatigue aidant).
On nous affecte un  nouveau système lié à la géolocalisation avec un PAD, je participe activement à sa mise en place, tant pour former les chauffeurs que pour l'échange des infos entre les techniciens du siège (pour les bugs, réglages, etc...) Ca me demande du temps mais très valorisant. J'aménage et bricole le local affecté aux PADs afin d'être raccord avec tout l'aménagement déjà effectué par mes soins : vestiaires avec armoires plus spacieuses, tapis, mobilier de bureau, fournitures, entrepôt, signalétique, rien n'est laissé au hasard. le but étant de fournir un cadre de travail le plus pratique et accueillant pour les chauffeurs, qu'ils soient prestataires, intérimaires ou titulaires. Je gère leur vêtements de travail, le changement des tapis de sols et bon nombre de petites tâches dans le même ordre d'idée. On nous affecte une personne de ménage, ce qui vient compléter le tableau de façon efficace.
On nous installe une alarme haut de gamme avec un terminal informatique dans mon burlingue pour la créations de comptes/codes individuels, au final jumelé avec celui de l'usine et du coup, je me met à gérer l'alarme avec tous les codes de la boutique, tâche gratifiante puisque responsabilisante.
En revanche, notre centre de production de gros me met souvent la pression, pour leur livraison, nombreux dépannages, mauvaise gestion des chargements (articles différés pour optimiser les coûts de prod (ou oubliés sur le quai, mauvaise signalétique, rangement, polyvalence des employés, etc.. pas comme mon entrepôt, rien n'est oublié chez nous, les chauffeurs sont des pros, ont de l'expérience et l'entrepôt est aménagé de façon pratique spécifiquement pour eux, j'y ai veillé lors du déménagement) Du coup, il m'arrive de me taper des 100-300 bornes pour aller apporter un charriot en PL ou en VL, en plus de mon taf, ou d'aller dépanner en local par ce qu'il manque un chouilla à droite ou à gauche. Je grogne régulièrement car c'est éreintant cette improvisation. J'ai parfois déjà des dépannages planifiés (notamment au niveau des féries pour lisser les livraisons) pour notre service la distri, et c'est souvent à ce moment là que notre prod locale en rajoute et aussi par ce que la prod régionale nous livre pas tout en qualité et quantité. Ils ont eux aussi bcp de pression et j'essaie de rester diplomate avec la maitrise, mais pas facile de garder son calme devant la bêtise parfois. Je stresse en continu car on me fait marcher sur la tête et j'ai horreur de ça... cette façon de travailler commence à me taper sur les nerfs. J'en parle aux réunions de distri, à l'entretien annuel, mais c'est comme enfoncer des portes ouvertes car ça devient une norme, donc validée par la direction...forcément.
Bref je commence à montrer des signes de fatigue, trop de contrariété, de travail pour toujours dépanner ce qui aurait du être fait du 1er coup et qui ne l'a pas été. La situation se sédimente de plus en plus et je n'ai souvent pas le temps d'aller aux toilettes pendant 9-10 heures, donc je me retiens (contamination par la valve ileo-vaecale...)

3-La descente:
Début 2015 Je songe déjà depuis un moment à démissionner, l'alternance des horaires tournées (début 5-6h en moyenne avec fin de travail souvent en milieu voire dès fois en fin d'après-midi), avec mes tâches sédentaires m'épuisent de plus en plus. Je ne suis plus en si bons termes avec mon chef. Je lui reproche de vouloir obtenir des résultats exemplaires...du 100% dans les chiffres (obtenir ses primes) et il y arrive, au grand contentement du directeur régional, très sympas, mais un comptable avant tout (Excel power, visio-conf, etc...). L'ennui c'est qu'au passage mon travail est devenu un poste poubelle, chargé parfois comme une mule par ce que les besoins se font ressentir et ne sont pas gérés en haut lieu (décisions comptables avant tout) et ça me met de plus en plus hors de moi. Il m'arrive de plus en plus régulièrement de m'énerver et d'être à la fois très fatigué. Un jour j'ai dit stop, j'étais à mon bureau et en plein travail, je décidai de monter voir le patron, le bureau du directeur (on en changeait tous les ans en moyenne) avait été déménagé au dessus. Il était là. J'étais un des seuls à ne pas le tutoyer dans la boutique et l'appelait Mr le directeur (old school c'est comme ça) Brièvement je lui demandais un entretien et profitant de son accord, je fermai la porte. En quelques lignes je lui résumai que je n'en pouvais plus et de mon intention de démissionner. Le bonhomme me répondit "on ne retient personne" (qui m'a rappelé le "si vous voulez on peut prendre quelqu'un d'autre" avec l'autre "enfoi...directeur" pendant mon entretien d'embauche... Tous les mêmes en fin de compte...)  J'ai donc compris que finalement, ce gars là, tout comme mon chef sont des opportunistes, des saprophytes, qui ne font que 2 choses au quotidien, exploiter les gens et obtenir des résultats (oui mais à quel prix ?)
Achevé par ce qu'il venait de me dire, je lui demandai une rupture de contrat de travail au plus tôt (normalement 1 mois) en surenchérissant sur mon état de santé. "Mr le directeur, je ne vais pas tarder à péter un cable". Je pense que ça l'a aidé à motiver sa décision et j'ai obtenu 15 jours de délais. Je me sentis à la fois soulagé et soudainement très fatigué, comme si je relâchais d'un coup la pression...en tout cas ça m'a fait du bien. Et j'ai bien fait car je  pense que j'aurais fini par renverser le bureau d'un chef sur sa tronche à la longue. A moins que je ne tombe en dépression.

4-Mon chef, fin de la route:
j'ai peu à peu appris à le connaître et me suis rendu-compte que comme beaucoup, il était probablement quelqu'un d'autre à la maison : bon père de famille, secouriste, acteur dans la vie sociale de sa commune, tant sur le plan éducatif que sportif, ...(et c'est en partie cette perception des choses qui m'a induit en erreur à son sujet) sauf qu'au boulot, malgré son humanité très apparente, le résultat était ce qui importait (primes). Il s'est vu confier de plus en plus de responsabilités et notamment le parc et tournées PL de l'usine qui venait de nous absorber, ce qui représentait aussi du travail en plus pour moi (et mon binôme) en termes de dépannages, corrections de données clients, géocodage, etc... Comme beaucoup de cadres, il était incapable d'effectuer le travail en tournée, vu lors de quelques grèves du personnel lorsqu'il a fallu gérer les livraisons clients. Les collègues PL on pris des demi-tournées après la leur, idem pour moi et mon binôme, quant aux chefs (resp. commercial et cie...), il sont parti avec genre...20 clients (choisis) revenus avec la moitié. Ces jours là ils ont baissé dans mon estime. Ce sont ces personnes qui demandent des résultats, mais ne sont même pas capables de gérer quelques clients. Bref, du coup mon chef a commencé à montrer lui aussi des signes de fatigue quelques temps après la prise en main du nouvel entrepôt, la proximité de la direction a rajouté un poids considérable sur ses épaules. Peu à peu il a eu des chutes de tension, malaises, etc... Quand j'ai démissionné, il était en maison de repos depuis 1 mois et écarté de la chaine de commandement et de son poste par son remplaçant et la direction (il essayait de se raccrocher au branches notamment en faisant appel à ses relations, mais cela n'a pas suffit). Je suis donc parti et ça n'est que depuis cette année, en 2019, à la fin de l'été que je trouve un avis nécrologique sur le net, concernant mon chef qui laisse derrière lui femme et enfants. J'ai aussitôt pensé au suicide, car ayant trouvé ses profils linkedIn et viadeo, les recommandations de cadres connus qui vont avec, il n'a pas semblé retrouver de travail. Rien que la photo du CV montrait dans quel état il était (l'ombre de lui-même) et personne n'a envie de prendre le risque de recruter quelqu'un de brisé. Dans ma tête, le proverbe "bien mal acquis ne profite jamais" résonne encore...

5-A la maison tous les jours pendant deux ans...:
2015 + Après ma "libération", je pris du bon temps, à tout niveau, bcp de repos, mais aussi un besoin très important de décompresser, comme si j'avais trop travaillé pendant une éternité. J'en profitai pour manger n'importe quoi au passage et pris bcp de poids (89.9 kg au lieu des un peu moins de 70 que je faisais habituellement. Beaucoup de gluten, yaourts, du mac do au moins 2x/mois, etc...
Pendant ma période de travail, j'avais eu beaucoup de ballonnements au quotidien, le sibo s'installait peu à peu. Là il était installé et prenais de l'ampleur avec de plus en plus de troubles du transit, proportionnellement à mon alimentation/absence d'activité. Diarhées/constipation alternées, gaz, sang dans les selles (parfois) hémorroïdes, etc... J'ai consulté mon généraliste de l'époque, un bon docteur qui m'a aidé dans mes problèmes de sante quand j'ai repris le collier du suivi en 2016 avec une gale carabinée, dont j'ai mis plus de 6 mois à me débarrasser. malheureusement, concernant mes problèmes gastriques...wallou, il m'a prescrit un laxatif osmotique (movicol) et cela m'a soulagé un peu au bout d'une semaine, mais toujours des douleurs sous le nombril avec une sensation de matières bloquées (adhérences que j'ai toujours aujourd'hui, sauf quand je flushe mon grêle (purge) à la vitamine C. Du coup j'ai été voir mon gastro à grand renforts d'explications, toujours avec le même discours, suspicion de dysbiose, constipation/diarrhées/gaz/douleurs/hémorroïdes Il est parti sur un constat de manométrie ano-rectale (opération de reéduc du système digestif en partie terminale) En attendant il m'a prescrit de l'importal (laxatif contenant un polyol (laxatif réagissant avec le fructose) La première fois que j'en ai pris, je n'ai pas pu dormir de la nuit, gros ballonnement, gaz, selles très impérieuses et partielles. J'ai reconsulté à la fois mon généraliste et mon gastro et cela n'a choqué personne que je sois constipé avec des diarhées, gaz, etc avec 15 cm de colon !!? Personne n'a envisagé la prolifération bactérienne du grêle, malgré le fait que ce sont de bons médecins, confirmés dans leur spé, avec des années de pratique derrière eux, le tout pour le gastro, faisant partie d'un cabinet au centre d'un hôpital privé très bien coté chaque année, dans bon nombre de disciplines. ce qui prouve bien ou on en est dans le cadre de la formation des toubib question maladies du grêle...sibo et cie. Consternant. Résultat, mon sibo se portait bien et prenait de l'ampleur.

6-La perte de poids:
2016 ayant des symptôme digestifs importants, constipation et diarrhée en même temps, gaz, selles impérieuses mais ça descend de nouveau très mal voire pas du tout, malgré le movicol, importal, je continue les démarches de santé à la recherche d'une aide. Eté 2016, gale carabinée et récalcitrante avec de nombreux traitements ascabiol, hypertension avec cause secondaire, mon suivi médical reprend son cours. Ayant atteint presque 90 kg, j'avais décidé d'entamer une diète, en baissant tout simplement la ration calorique en dessous des 1400 calories/jour, avec très peu de pain, de viandes et de légumes et moins de produits laitiers. Je m'aperçus que mes symptômes gastriques diminuaient sensiblement au passage (plus de grignotages entre les repas et perte de 250g/jour au début, sur quelques semaines pour stabiliser vers la fin à 100g/jour environs. Au bout de quelques mois (5-6 je sais plus) j'avais perdu suffisamment et j'arrêtais la diète pour me rendre-compte que je continuais à perdre du poids malgré tout (microbiote et sibo...). Mes problèmes digestifs refaisaient surface de nouveau...

7-La perte de contrôle:
2017, j'essayais de plus en plus d'avoir un bol alimentaire équilibré et plus je le faisais, moins ça marchait. J'avais de nouveaux symptômes, froid notamment la nuit, malgré 6 couvertures, mon docteur n'y comprenait rien (LPS, die off ?). D'habitude et depuis des années, notamment lors de mon ancien travail, j'avais des nuits de sommeil ponctuées par des étapes WC avec vidange partielle, gaz, etc... Mes nuits étaient souvent écourtées et je partais souvent en tournée avec 5-6 heures de sommeil en fractionné...(certaines fois moins...dur dur) c'était raide et je maudissais cette saloperie de polypose à tout bout de champ, mais là, le fait d'avoir froid tout le temps ou presque, m'empêchait carrément de m'endormir, ça devenait très préoccupant et...éreintant.
Je fini par avoir des problèmes de dos et la même année j'ai consulté proctologue, gastro-entérologue, naturopathe, ostéopathe, généraliste, nutritionniste, etc... avec des bilans d'analyses qui ont eu le mérite de révéler que j'avais un problème de plaquettes et de fer...
La gale a été difficile à éradiquer, la dermatologue m'assurait que mes symptômes n'avaient plus rien à voir avec la gale, j'étais guéri, elle me prescrit une pommade spéciale pour peau atopique mais je continuai de me gratter selon les périodes, le jour et la nuit. Je me dis alors que les produits de traitements et en dernier la perméthrine doivent y être pour quelque chose et que ça passerai avec le temps.
Je pris l'habitude à chaque fois que je ne pouvais dormir, d'effectuer des recherches sur le net. C'était fastidieux, je n'y connaissais pas grand chose et rien que le fait de chercher débouchait souvent sur d'autres pistes interminable qui ricochaient sans fins sur d'autres problèmes. Chaque semaine qui passait m'affaiblissait un peu plus, notamment mentalement, j'avais le moral à zéro et je songeais régulièrement depuis peu à en finir.
Une nuit, alors que je me levais avec...encore des symptômes m'empêchant de dormir pour la énième fois, je franchis le cap de non retour et mis en oeuvre le suicide auquel j'avais déjà pensé depuis quelques semaines-mois, je ne sais plus. Le plus difficile était d'avoir le courage de se laisser choir jusqu'à ce que je perde connaissance, mon poids finirait le travail. Ca a plutôt bien marché en fait, je me suis senti partir et c'était gagné, sauf que le câble d'aspirateur pourtant solide...avait rompu et je me retrouvai dans les choux par terre pendant un bon quart d'heure à reprendre mes esprits, la douleur au niveau de la gorge m'empêchant de recommencer, me rappelant au passage que si je me loupais, je risquais des séquelles importantes. Du coup je me suis retrouvé encore plus angoissé qu'avant et il m'a fallu au moins trois semaines pour commencer à surmonter ça. A ce moment là de mon existence j'étais au point culminant de ma fragilité mentale.
Ma frangine me rendant visite, il fallait que je reprenne du poil de la bête. Elle était psychologiquement dans un sale état, sous différents médicaments pour "dépression chronique" : tercian, ceresta, beta-bloquants, etc... Me suis demandé si c'était vraiment une bonne idée de la faire venir, moi avec mes problèmes et elle avec les siens, ça risque de devenir "explosif" ! J'en parle avec ma mère (pas parlé du suicide), je me dit que cela peut aussi nous faire du bien à tous les deux...on verra...

8-Ma soeur, rebondir coûte que coûte:
2017 en mai : à la gare j'ai failli ne pas la reconnaître. Elle a pris du poids, a le visage bouffi et semble avoir du mal à garder son équilibre. Ca commence bien ! On se prend dans les bras pour la première fois depuis l'opération (octobre 2009) et ça fait du bien de s'étreindre quelques minutes. Une fois ramenée à la maison, je lui montre son coin, le lit est fait et je nous prépare un truc à manger. Nous commençons à discuter. Le lendemain, je l'interroge sur ce qu'elle a au pouce : elle s'est fait mordre par son propre chien, voulant le séparer d'un chien sans laisse. La blessure semble être bien infectée et le suivi médical dans sa région est une catastrophe, les gens vont aux urgences assis dans les couloirs pour des problèmes normalement traités par des généralistes, sauf qu'en 2017, il y a eu 16 postes supprimés (départs, retraite, etc..) non renouvelés... Lorsqu'on essaie de trouver un médecin traitant, on a des réponses au téléphone à 17h30 en semaine du type "cette boite vocale est pleine"... Je lui prend RDV en urgence chez mon généraliste qui nous envoie à l'hosto, heureusement, on en a des bons chez nous. Les examens révèlent que la blessure est infectée et le tendon du pouce quasiment sectionné. Il va falloir opérer. J'effectue toutes les démarches nécessaires, ma soeur a toujours été quelqu'un de spécial, parlant peu, émotive et très sensible. A la surprise de nombreux praticiens de santé, c'est moi qui leur parle pour présenter ses problèmes, car elle en est incapable. Elle a l'intellect pour ce faire, mais incapable d'organiser ses pensées correctement et les molécules qu'elle prend ne l'aident pas. Quand le plus gros est dit (fragile, sous tercian, ceresta, beta-bloquant, "ancienne" alcoolique), je me tais et prend une attitude passive en regardant ma frangine (genre "j'ai fait mon boulot"), de sorte que le toubib se tourne de nouveau vers elle, sa patiente, pour poser les questions d'usage, mais dans des conditions appropriées à son cas (tact). On gagne comme cela du temps précieux en consultation en se concentrant sur l'essentiel. Les gens de part et d'autre prennent l'habitude de ce couple insolite, à la pharmacie, les infirmières et personnels soignants.
Ma soeur et moi discutons beaucoup, je la connais bien, il faut souvent lui tirer les vers du nez et la mettre en confiance pour savoir le vrai du faux et ça prend du temps. Je comprend surtout qu'il faut qu'elle fasse de l'exercice et nous sortons marcher après chaque repas + une marche plus longue l'après-midi (minimum 10 bornes/jour, mais jusqu'à 13 bornes assez souvent). Comme elle a mal au dos (début d'hernie discale en évolution et non suivie médicalement) je lui montre qu'en période non douloureuse, c'est le moment idéal pour effectuer des mouvements fonctionnels, cela permet aux paquets de muscles des cuisses et autres, de se remettre correctement à leur place, de se détendre sans innerver des nerfs, qui à leur tour, risquent d'innerver d'autres muscles, créant ainsi des douleurs projetées. La marche active permet de retonifier la chaine musculaire postérieure et tous ceux qui ont mal au dos doivent passer par là (piscine, vélo, marche, mais avec son pouce...marche, c'est plus prudent). En 15 jours, je lui ai fait remarquer qu'elle n'avait plus besoin de voltarene, mais elle est fainéante et si je m'absente, elle reste à la maison. Elle dors mieux et ça se voit quand elle se lève le matin, plus reposée, moins de médocs, donc plus volubile et réactive, ça fait plaisir.
Ca tombe bien car moi aussi ayant développé des problèmes de dos, mais plutôt au niveau de la charnière D12-L1, j'ai besoin de m'absenter pour faire l'école du dos (mais aussi pour rechercher un emploi), très bon stage qui m'aide à mieux gérer l'instabilité de mon dos (manque de muscles à cause du catabolisme sur plusieurs mois). Quand ma soeur repart, 24 jour après, on a réussi peu à peu (avec l'avis de mon généraliste) à diminuer certains de ces médicaments significativement, mais il lui faut une présence 24h/24 pour l'occuper et la rassurer et...résolument continuer à faire de l'exercice...tous les jours. A son compagnon de reprendre la main, je ne peux rien faire de plus.
Cette période m'a fait du bien je dois l'avouer, mais je suis content qu'elle se termine, ce fût difficile au quotidien, de gérer mes symptômes. Je devais aussi trouver du travail, mes recherches avaient commencé depuis presque 6 mois et vu mes conditions de santé, je ne pouvais prendre n'importe quoi.
Les analyses complémentaires de mon hématologue ont mis en évidence une thrombocytémie essentielle, une nouvelle emmerde qui me provoque des crampes nocturnes. Dans mon cas ça se combine bien avec la calcification artérielle et le simple fait de porter des chaussettes ou de s'allonger sur le coté ou sur le dos me provoque de méchantes crampes/crispations au niveau des pieds, mollets et cuisses. Je ne peux plus m'assoir longtemps devant l'ordi et manger est devenu aussi un problème. Dorénavant je suis obligé d'employer deux matelas en escalier afin de dormir sur le ventre avec l'assurance que la partie postérieure porte le moins possible sur le matelas. J'y adjoint des coussins pour m'aider à me caler et le sommeil devient, avec tous ces problèmes, dont le sibo toujours là, une denrée rare.  Je consulte 3 nutritionnistes, le dernier me donnant l'adresse de sa micro-nutritionniste (pas médecin, mais très calée)
Juin 2017, je met en place une diète FODMAPs traduite par Isa de vivreavecuncolonmalade afin de m'aider à diminuer mes symptômes. Au bout de 4 semaines mon transit s'accélère. Malheureusement, la diète FODMAPs n'est pas adaptée pour le sibo, certaines choses sont autorisées dedans, (amidons) donc je recherche toujours sur le net afin de faire évoluer ma condition. Chaque entretien avec ma micro-nutritionniste me donne de l'espoir, je suis dorénavant mieux renseigné (j'en apprend tous les jours) passionné et suis de plus en plus documenté sur mon état, au point ou je remet en question certaines pistes mises en avant dans mon suivi médical. Ca ne plait sûrement pas aux toubibs, mais je n'hésite pas à refuser de prendre telle ou telle chose en argumentant sur les raisons qui me semblent contre-indiquées en cas de sibo (oui, car je suis dorénavant convaincu que j'ai un sibo)
Je finis par trouver un travail, celui que j'occupe à l'heure actuelle. Il est assez physique, mais préhensible selon ma nouvelle patronne et puis ça va me permettre de marcher beaucoup en journée et c'est ce que je recherche pour contrôler ma thrombocytémie (d'après mon angéiologue, il faut marcher 1h30/jour). Je suis en CDI en juillet, mais je perd du poids (encore !) J'ajuste mon alimentation à l'aide des nutritionnistes mais rien n'y fait et en décembre 2017, je suis devenu un cadavre...59.5 kg, mon dos me fait souffrir mais l'exercice m'aide à le garder tonifié (sauf que je continue à perdre du muscle). J'envisage alors la diète cétogène (au début j'ai fait pas mal d'erreurs) mais peu à peu, je monte en puissance et retrouve effectivement de l'énergie. Mais mon transit est trop rapide, tout part aux toilettes dans les deux heures et j'ai une amplitude de travail de 10 heures/jour, dur dur pour tenir le coup !

9-De nouvelles idées, fuite en avant:
2018 Me renseignant sur le net, je décide de me supplémenter en ginko biloba, EPA/DHA et arginine pour favoriser une alimentation anti-inflammatoire et circulatoire (j'arrête l'aspirine qui est déconseillée en cas de sibo) et continue de rechercher de l'aide sur le net. Ma supplémentation monte en puissance, je met en place au travail une boisson énergétique à base d'acides aminés, de dextrose, oligos, vitamine, etc... ce qui m'aide car je ne peux garder le solide très longtemps et manger provoque une digestion = besoin d'énergie et calories non dispo pendant une bonne partie du temps de la digestion. En plein effort, j'ai besoin entre 200 et 300 calories/heures, car mon système digestif fonctionne à 50%. Oui mais 50% des 80-90% d'absorption par le grêle à cause du sibo, ça ne représente que 45%...potentiellement ! Par ce qu'il faut compter avec la rapidité du transit aussi...et l'état de mon grêle, probablement enflammé avec des atrophie villositaire et les gaz qui perturbent grandement la digestion et la circulation des matières et probablement l'absorption. Quelqu'un qui a un colon a un transit grêle de 6 heures en moyenne + le transit du colon qui peut-être de 24-30 heures en moyenne. Dans mon cas j'ai deux heures et demi en tout et pour tout (3-4 heures quand j'ai de la chance), car mon colon ne travaille pas (trop court) et il contient peu de flore et  du coup, ceci + le sibo dans le grêle me fait descendre le chyme comme un cheval au galop (ça me réveille même la nuit), dans un premier temps le péristaltisme avec phénomène sécrétoire me réveille. Ca descend dur...glouglouglou jusqu'à la diarrhée (c'est bactérien). Et dans un deuxième temps, la nourriture partiellement digérée nourrit le sibo, donc fermentation...et gaz. En général quand on en arrive là ça dure des heures, pas facile de se rendormir, la position allongée semble compliquer le problème. En fait on peut tout simplement dire que mon système digestif avec le temps de transit qui m'est imparti ne me permettent pas de tirer suffisamment de nutriments et d'énergie de mon bol alimentaire, d'ou l'amaigrissement et la perte de muscles.
J'ai de nouveau des idées noires mais il semble que ma supplémentation me protège (magnésium/b6, etc...) : j'en prend plein la gueule depuis trop longtemps, il ne se passe pas 6 mois sans que j'ai une nouvelle tuile et toutes ces emmerdes réunies se combinent tous les jours afin de m'empêcher de dormir et pourrissent ma vie, difficile de ne pas être stressé avec ça.
Et bim ! Au bout de 4 mois et demi, je suis obligé d'arrêter la diète céto, mes urines deviennent très jaunes, acides et à cause des diarrhées, j'ai du mal à a obtenir une bonne diurèse, ce qui est très important avec ce  type de diète.  Au bout de quelques jours ça va mieux quand je diminue le gras, que je remplace par des légumes racines pour avoir de l'énergie afin de digérer la protéine. Sauf que le sibo semble aimer ça et ça ne m'arrange pas. 2018 passe en alternant les diètes, traitements à base d'Allimed 450, (avec peu d'effets). En été m'étant aperçu que l'ananas en boite (pur jus) a tendance à ralentir mon transit, ainsi que la banane, j'en avale presque tous les jours, ça m'apporte de l'énergie et mon transit redevient plus solide, volumineux et d'autant plus facile à gérer. Je ne dors pas mieux question qualité de sommeil, mais je compense un peu en dormant plus longtemps. J'ai des gaz mais moins, l'eau et les liquides sont interceptés et absorbés avant les biofilms bactériens, donc certains nutriments favorables au sibo  aussi. Je me remplume (production d'acides gras à courte chaine dans le grêle) et en profite pour ajouter de la salade dans mes boissons énergétique et des fruits. Au bout de quelques mois, je me sens mieux question dos et me dit que sans doute une diète bien appliquée peut diminuer suffisamment les bactéries et peu à peu...guérir. Grossière erreur !


Dernière édition par darky35 le Dim 20 Oct 2019 - 17:22, édité 5 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Suivi partie 2

Message  darky35 le Dim 6 Oct 2019 - 22:35

10-Hiers à aujourd'hui:
2019 Mise en place de la diète en carbohydrates spécifiques (SCD) d'allison "sibo hunter" Siebecker, qui est une diète FODMAPs adaptée pour le sibo.
Notes : Avec le recul, ce type de diète autorise quantitativement des produits en illimité tels que l'ananas et la banane, qui sont pourtant reconnus pour leur teneur en histamine, en sucres et polysaccharides, donc favorables à la croissance du sibo. Il faut donc envisager cette diète avec beaucoup de bémols et ne pas oublier que le patient Américain la suivant, le fait dans le cadre d'un protocole de traitement en collaboration avec une experte en sibo....
Convaincu que j'ai de l'escherichia coli dans le grêle, je finis par trouver un complexe de phages associé à des probiotiques (en fait ça fait un bout de temps que je l'ai trouvé mais je me décide à l'essayer = [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de john Heron). Dès les 1eres heures, soulagement puis le temps s'écoulant sur un mois et demi, constipation. Je pense que j'ai aussi du méthane (archées méthanogènes) cultivées par l'absorption de fibres au quotidien qui sont fermentées notamment par les espèces lactobacilles et bifido-bacteries = hydrogène, dont se nourrissent les archées, pour, à leur tour produire du méthane, qui ralentit le transit de 85%.

  • histamine:
    Je pense que j'ai aussi de l'histamine, à cause d'escherichia coli  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais aussi probablement en rapport avec la bordure en brosse du grêle atrophiée, enflammée et/ou recouverte de biofilms à certains endroits, ce qui empêche de produire suffisamment de diamine-oxydase (enzyme de réduction de l'histamine), histamine responsable en partie des inflammations locales (grêle), constipation par sténose (quand j'ai trop d'histamine mes selles sont plus solides au lieu de liquides) et des boutons sur les mains (dos) uniquement et sans démangeaison dans les deux heures après un repas protéiné (tout dépend de la fraîcheur et du produit). Les boutons s'estompent au bout d'une heure et sont parfois associés avec une congestion nasale/nez qui coule, éternuements (parfois à répétition). Lorsque je mange des aliments chargés en histamine cela crée ainsi de la constipation et un cumul d'histamine ne pouvant être géré ou évacué à 100% au fur et à mesure, donc accumulation (la diarrhée en évacue une partie). Liste de compatibilité à l'histamine / feuille diététique pour l'élimination de l'histamine
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Escherichia coli
    , également appelée colibacille et abrégée en E. coli, est une bactérie intestinale (Gram négatif) des mammifères, très commune chez l'être humain. En effet, elle compose environ 80 % de notre flore intestinale aérobie.

  • hyper-perméabilité:
    Hyper-perméabilité à cause des bactéries/micro-organismes ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) : boutons sur différentes parties du corps : fesses, cuisses, mollets, hanches, pieds, genoux.  Depuis la gale de 2016, la voila la responsable de mes problèmes de peau à répétition, l'hyper-perméabilité de mon grêle est toujours suivie d'un épisode de boutons souvent sur les mains/démangeaisons (le dos essentiellement), là ou j'ai du traiter massivement lors de la gale, ma peau doit être plus fine et esquintée à ces endroits là. J'ai pu confondre à de nombreuses reprises la gale de 2016 avec les symptômes liés à l'histamine, l'hyper-perméabilité intestinale et la dyshidrose (eu sur 3-4 étés consécutifs de 2016 à 2019)
    Wikipedia a écrit:L'hyper-perméabilité intestinale (grêle) version Anglaise traduction
    Note perso : je me rend-compte que les Anglais sont au même diapason que nous question système de santé, qui fait mine de ne rien voir et discrédite ou fait abstraction des travaux des spécialistes tels le Pr Pimentel ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), du coup le gars qui fait des recherches pour son cas perso va se décourager si on lui dit sur le net "ça n'existe pas ou on ne le recommande pas" donc pas d'alternative mais...démerde toi (comme chez nous quoi et après on se plaint que les gens fassent de l'automédication et fassent n'importe quoi ! Beh quand on est désespéré il faut dire...). Heureusement que dans ces pays (enfin pas partout) la naturopathie est une médecine à par entière, autorisée à délivrer des diagnostics et des ordonnances, pas comme chez nous ou c'est un complément de revenus. Vrai aussi que beaucoup en profitent pour ramasser du flouze au passage, quand on voit leur prix, c'est une honte, mais c'est une culture chez eux, notamment aux Etats Unis. Même la religion est source de profits !

    Comme le dit si bien l'article wiki, l'hyper-perméabilité ou le sibo ne sont pas pris en charge en France, notre autorité de tutelle médicale est très en retard à ce sujet et l'on confond intestin irritable (IBS) avec la prolifération bactérienne du grêle (sibo). En même temps, les statistiques étrangères montrent que 60 à 80% des IBS ont un sibo en arrière plan, d'ou l'intérêt d'avoir un bon diagnostic différentiel.
    Au congrès national annuel des gastro-entérologues, ils ont décidé qu'Alflorex alias Bifidobacterium infantis 35624 était la solution à tous ces problèmes (ce sont des cracks hein ?!). J'ai été surpris et très réticent quand ma gastro-entérologue m'a proposé ce probiotique et j'ai eu raison car cette souche augmente les relevés méthane d'après cette étude [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On donne donc un probiotique pour soigner un sibo, comme on m'a donné des laxatifs au début quand j'expliquai que je constipais (avec 15 cm de colon !) et une production de gaz importante qui sur-réagissait en cas de prise d'importal (lactitol = polyol = fermentation en cas de sibo). Tout ça donne une idée du niveau de nos médecins en la matière. Confiance à accorder sur le sujet = zero. Pour la polypose, rien à dire, on m'a bien suivi, même sauvé mon duodénum en m'enlevant la papille car j'avais un gros polype dessus, donc...merci. De toute façon ils feraient quoi ? Traiter avec des molécules chimiques (néomycine, métronidazole...) dont les biofilms se rendraient insensibles dès les premiers jours, en éradiquant au passage le peu de microbiote qu'il me reste, le candida en profiterait et je me taperai un sibo + un sifo. Donc lucidité oblige, pas de solution à attendre de la part du corps médical Français. Dans 10-20 ans peut-être...
     
  • Conséquences histamine et hyper-perméabilité:
    Lorsque j'ai de l'hyper-perméabilité et de l'histamine, j'ai un transit grêle plus long et je constipe (du grêle). Cela doit provoquer une sténose dans le grêle ou un rétrécissement de diamètre dû aux adhérences et à la sédimentation (ça le fait davantage avec les fibres que sans malgré le fait que sans les fibres, pas ou peu de masse osmotique. Et ça dépend aussi probablement de mes "locataires" : en 2016-2017 et une partie de 2018, j'avais un transit tellement rapide que je pouvais manger beaucoup de fibres, tout partait aux toilettes trop rapidement (e. coli ?). En outre le gras a tendance à se coller aux parois avec les résidus (macromolécules, etc...). Donc ce rétrécissement empêche le bon écoulement du chyme et ce ralentissement permet une absorption des nutriments/liquides au dessus de la zone contaminée. Je le vois à la nature et la couleur de mes selles, le fer étant un marqueur de couleur important en cas de défaut d'absorption (selles noires). Dans le cas de cette bonne absorption, j'ai moins de gaz, les nutriments sont captés avant le sibo, mais ça n'est pas une bonne chose pour autant car s'il y a une stase, le sibo peut progresser vers le haut... A force de ressentir, voila comment je vois les choses.

Du coup, je bascule sur la diète bi-phasique de la docteuresse nirala Jacobi, qui a le mérite de prendre en compte le sibo, le sifo mais aussi l'histamine. Malgré tout cela ne suffit pas, j'ai des problèmes liés aux fibres. Avant j'avais un transit trop rapide et en voulant compenser, j'en ai trop bouffé, j'ai donc dû favoriser certaines espèces opportunistes dans mon grêle et aussi probablement par ce que le probiotique s'attaquant à l'E.coli pris précédemment ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) a déséquilibré la balance des opportunistes dans mon grêle et que les archées méthanogènes ont pris le dessus.

Actions menées récemment:


  • Test salivaire FUT2 du labo LIMSbnext pour vérifier mon profil génétique : je suis sécréteur hétéro et homozygote donc tout va bien de ce coté là --> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Je décide d'utiliser de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (recommandé par allison Siebecker en 2e intention de l'allicine en cas de méthane) pour m'aider à contrôler les archées méthanogènes. Méthanogènes, la cause fondamentale / Traduction du guide 2019 de bella Lindeman, spécialisée en sibo méthane
  • Mise en place cet été un protocole d'attaque sur deux phases de 25 jours chacune avec des complexes de plantes différentes, afin de traiter l'origine de l'hydrogène mais aussi celle du méthane (huile essentielle d'origan, neem, berbérine, allicine, atrantil, etc...) En précurseur, je démarre une cure de 2 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de 45 jours, un de type 1 et l'autre de type 2 (article du Dr Anderson sur les biofilms) et j'y ajoute des enzymes digestives [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 3x/jour

Analyses récentes pour vérifier les carences et excès:
 

Septembre 2019 vérifié tous les 6 mois (suivi nutritionniste) en vert : excès en rouge : carence
Analyses
Résultats
Fourchette labo
(Biomedilam/Eurofins)
Folates sériques (B9)
18,0
3,89-26,8 ng/ml
D2D3
80,4
30-60 ng/ml
Vitamine A (rétinol)
1,98
1,72-2,52 μmol
Vitamine B1 (thiamine)
223
67-200 nmol
Vitamine B2 (riboflavine)
FAD (flavine adénine dinucléotide) forme active majoritaire, 75 % de la B2
256
Total
293
174-471 nmol
FMN (flavine adénine mononucléotide)
30,0
Riboflavine libre
7,0
Vitamine PP (nicotinamide-B3)
3,60
4,64-7,06
Vitamine E (tocophérols)
19,60
4,29-13,30
Cuivre (ICP/MS)
1114
794-2023 μg/L
Zinc (ICP/MS)
931
551-925 μg/L
Septembre 2019 vérifié tous les mois (suivi hématologue)
Leucocytes
3640
Baisse depuis herbothérapie,,,
4000 à 10000 /mm3
Plaquettes
501000
150000-500000
Lymphocytes
652
Bas depuis des années, sibo ?
1000-4000 /mm3
Ferritine
34
Difficile à remonter, sibo ?
30-400 ng/ml
Je remonte un peu en fer chaque mois, mais difficilement malgré une supplémentation multiple, bisglycinate/liposomé, Il y a 6 mois, j'étais anémique (microcytaire) et j'allais tous les mois faire un venofer à l'hosto, J'ai décidé depuis de changer de stratégie,

Chronologie hebdomadaire :

En semaine (travail du lundi au jeudi de 14h00 à 0h00 (le jeudi 23h00 = 35h00 en 4 jours)


1-Réveil 9h00:
tous les matins (quand la nuit s'est bien passée, sinon je remet mon réveil 1 heure de plus) Ca fait yoyo obligatoirement car je ne peux manger de guar hydrolysé le soir sinon gros ballonnements la nuit (gaz lorsque les fibres prébiotiques atteignent la zone sibotique, à priori le jegunum (partie médiane du grêle)) --> plus possible de dormir (perte de 3 heures de sommeil en général) + diarhées + catabolisme (le foie se désamine dans l'intervalle, plus de glycogène donc froid, même couvert ou avec couvertures ou bouillotte (die off / LPS ?)
Prise d'eau de source PH 7.4 pour purger ou finir de purger mon grêle, un mug de 15 bons cl tous les quart d'heure. Ca m'aide aussi pour évacuer les résidus sanguins liés à ma consommation importante d'acides gras saturés.
Compléments avec le dernier mug d'eau : Ferrum liposomal, covéram 5/5, saccharomycès boulardii (sans cochonneries mais en blister aluminium comme le ferrum, pas top)

2-Favoriser le MMC la nuit:
(complexe moteur migrant) la nuit, aller aux toilettes et se vidanger sans forcer en une fois (à 80% je dirais, car il en reste toujours) si tout se passe bien (c'est rare, je peux rester 45 minutes sur lr trône et y retourner plusieurs fois, ce qui provoque inévitablement du catabolisme, froid, etc...) retours au pieu et rendormissement facile, sans froid et lever à la sonnerie du réveil (ça c'est l'idéal). Si ça se barre en sucette (nausées, diarhées, gaz, douleurs et inconfort abdominal, froid, remontées acides et reflux gastro-oesophagien (souvent au moins une de ces emmerdes la nuit, voire dès fois la totale), un peu d'huile de coco en plusieurs prises, régulièrement permet d'obtenir quelques calories. Au pire des cas (si désamination du foie, douleurs dorsales légères, froid = manque d'énergie, donc consommation des réserves hépatiques, neonucléogénèse), je me fais une tisane (ou deux) :

  • Thé rooibos jardins de Gaïa 4g (pour 40cl d'eau)
  • Eau de source PH5 Monts d'Arrée 10 à 40 cl selon état du transit et du sommeil
  • Huile de coco la Tourangelle
  • BCAA résistance Nutrimuscle (2.1.2) 10-20g
  • L-glutamine Nutrimuscle 5g
  • 500 mg de citrate de potassium
  • Glycine nutrimuscle de 5 à 10g [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Bisglycinate de magnésium + vitamines B Zencaps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (contient 100mg de taurine)
  • Jus de citron (on alterne le vert et le jaune d'un jour à l'autre en cas d'hyper-perméabilité intestinale car pas la même protéine (IGG)) pur jus (bio sans additif) pour masquer le goût. pis NDD que c'est bon ! Un peu de cannelle serait top ! --> synergie gingembre ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] = legal mais mollo car cannelle en poudre = concentré de polysaccharides (sibo) + [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )
  • Une ou deux rondelles de racine de gingembre émincées finement à infuser avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Dextrose Nutrimuscle 10g pour l'énergie et le goût [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans la demi-heure, voire l'heure ça fait effet si ça ne bouchonne pas dans les tubulures avec le sibo, reflux... Lorsque j'avais un transit constipatoire, je pouvais boire de l'eau en grande quantité la nuit (c'est pourtant pas le meilleur moment pour s'hydrater) sans avoir de diarrhée et peu de fermentations. Maintenant que j'ai fortement diminué les archées méthanogènes (herbo-thérapie + Atrantil) mon transit est plus rapide mais du coup lorsque l'eau descend et atteint la "zone sibotique", fermentations/gaz. Cette recette de tisane empêche que l'eau descende d'un coup en masse vers le colon en provoquant plutôt une digestion protéinée, avec vidange gastrique progressive, contrairement à l'eau pure qui, hors digestion, traverse l'estomac et lessive le contenu du grêle (donc dans mon cas, lavage de la bordure en brosse (sérotonine/mélatonine) et lessivage des aliments en fin de digestion = perte d'énergie = froid = catabolisme (die off ?)) pour se rendre dans le colon (dans mon cas = diarrhées impérieuses et partielles = fin de la nuit). L'intérêt est d'apporter de l'énergie rapidement et dans la durée et de re-favoriser le sommeil, pas le contraire.
Ca va à l'encontre du MMC à première vue (puisque digestion = grignotage = inhibition du MMC), mais...

  • D'une part il y a des priorités : catabolisme ou MMC
  • D'autre part, le transit n'est pas arrêté pour autant (selles dans l'alternative, puisque j'applique cette recette uniquement quand j'en ai besoin (anti-catabolique), notamment en cas de transit rapide

3-Le jeûne de 12h00 nocturne:
recommandé par le Dr d'Oro ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) commence après le repas du soir, fin vers 22h30, je ne peux donc manger le lendemain avant 10h30, ce qui me laisse 1h30 pour m'hydrater, prendre mon médicament pour la tension (coveram 5/5) + fer liposomé (à jeun avec un grand verre d'eau + saccharomycès boulardii (entre deux cycles d'herbothérapie). s'il me reste trop de résidus dans le grêle, j'ai probablement une accumulation d'histamines, d'endotoxines et autres = gêne au bas ventre (selon la hauteur : jégunum ou ileon, donc je sais à quelle hauteur, donc si je dois employer la manière forte (flusher mon grêle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) ou juste utiliser de l'eau pure pour m'hydrater. Dans les deux cas, vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est jouissif de pouvoir boire librement...cul sec, de grands verres de 15 cl d'eau sans avoir de ballonnements le matin, surtout quand on a soif ! C'est comme ça depuis qu'on m'a enlevé 90% du colon, l'eau est devenue de l'or pour moi. Avec du bol je finis de me purger le matin, mais jamais à 100% (je le sens) sauf si je me flushe (1h30 c'est juste).

4-10h30-10h45 ré-amorcer le système digestif:
le matin dans le prolongement du jeûne, mais en donnant le moins à bouffer possible au sibo, de façon à étendre les effets affamant du jeûne sur le sibo un peu plus longtemps, tout en bénéficiant d'un apport protéiné (éviter le catabolisme) je met dans mon blender :

  • Dextrose Nutrimuscle 10 g
  • Gingembre frais 10g
  • Huile de coco la Tourangelle 10 g
  • Eau de source PH5 10 cl monts d'arrée (favoriser la digestion des BCAA)
  • Compléments du matin, 1 triphala, 1 Zencaps, 1 oméga 3 Nutrimuscle 380/190 mg, 1 vitamine A Solgar, selon gaz, transit 1 Atrantil, 1 Digest gold with ATP pro, 1000 mg de citrate de potassium, 3 gouttes d'iodure de potassium, 1 dosette/1 g d'acide ascorbique, 10-15 g de BCAA résistance, cuivre bisglycinate (mise en place octobre 2019 suite à niveau faible), vitamine B3 (mise en place octobre 2019 suite à carence) + 1 B8 Jarrow formula, 1x Bifidiol Saccharomycès Boulardii E9, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP

Dans la foulée, prise de 8 gouttes à 400 ui de bio D mulsion, 500 mg de pidolate de calcium et régulièrement 1 dragée de méthylcobalamine (B12 sublinguale)

5-12h15-13h00 déjeuner:
on commence par une boisson au blender :

  • Dextrose Nutrimuscle 15 g
  • Gingembre frais 10 g
  • 10 g de noix trempées depuis la veille en rotation sur 4 jours : noix de Grenoble, macadamia, pécans, amandes/noisettes
  • 2 noix du brésil trempées la veille pour le sélénium
  • Huile de coco la Tourangelle 20 g
  • 5 g d'optifibre (gomme de guar partiellement hydrolysée pour apporter un peu de fibres pour le transit)
  • L-glutamine Nutrimuscle 15 g
  • BCAA résistance 10 g
  • 1 dosette/1 g d'acide ascorbique
  • Eau de source PH5 10 cl monts d'arrée (favoriser la digestion des BCAA)
  • Compléments du midi, 2 triphala, 1/2 Nutri-advanced B complex, 1g de taurine Nutrimuscle ( Taurine/glycine = activation des même récepteurs  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) , 2 omégas 3 Nutrimuscle 760/380 mg,1 Atrantil, 1 Digest gold with ATP pro, 1000 mg de citrate de potassium, 1 complexe fer, vitamines Be-life, 1 ultra-Q10 végan Nutrixéal, 2 huile de foie de morue Solgar (EPA/DHA 100/100), 1 Magnésium nutri&co, L-arginine Nutrimuscle x1, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP

Dans la foulée, une viande : le lundi poulet la nouvelle agriculture (300 g cru), le mardi, dinde (300g cru), mercredi poulet la nouvelle agriculture (300 g cru), le jeudi, 4 à 6 oeufs au plat bio avec 1 boite de 70 g de rillettes Hénaff (pour ralentir la digestion des oeufs). Changé pour re-dinde à la poële + 2 à 4 jaunes d'oeufs (sans le blanc pour éviter de perturber la zonuline + moins d'histamine). J'y ajoute 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre pasteurisé + 1 d'huile d'olive de crête + 1/2 d'huile d'avocat + 1/2 d'huile de lin + 1 de colza + 1 cuillère à soupe de ghee maison + du sel et quelques épices verts (soit thym, origan, sarriette, etc...)

6-16h45-17h00 collation:
boisson protéinée au blender (les dosages évoluent fonction d'autres paramètres tels mon niveau d'énergie et ma circulation sanguine (thrombocytémie/corps cétoniques). Je prends cette boisson à raison de plusieurs verres dilués avec la même eau de source, (selon mes besoins en hydratation), toutes les heures, de 17 à 21h00 (5 prises) afin de répartir jusqu'au repas du soir (22h00) :

  • Dextrose Nutrimuscle 150 g
  • Gingembre frais 15 g
  • Huile de coco la Tourangelle 50 g
  • 35 g de myrtilles bio décongelées
  • 5 g d'optifibre (gomme de guar partiellement hydrolysée pour apporter un peu de fibres pour le transit)
  • L-glutamine Nutrimuscle 15 g
  • 1g de taurine Nutrimuscle
  • BCAA résistance 60 g
  • 1 dosette/1 g d'acide ascorbique
  • 2 Cuillères à soupe de vinaigre de cidre non pasteurisé
  • Un peu de cannelle en poudre (goût)
  • Une bonne pincée de sel gris
  • Eau de source PH5 70 cl monts d'arrée (favoriser la digestion des BCAA)
  • Ajouté dedans sans la gélule : 1 ou 2 Magnésium nutri&co, 1000 mg de citrate de potassium, 1/2 gélule de 500 mg de pidolate de calcium,
  • Compléments à 17h00 (1 prise unique) : 2 triphala, 1 Atrantil, Vitanutrics expert zinc (2x7.5 mg), 1 L-arginine Nutrimuscle x1, 1 complexe magnésium Nutrivita, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP


7-22h00-22h35 repas du soir:
au blender en précurseur du dîner avec 10 cl d'eau de source PH5 monts d'arrée (pour moi pas d'eau avec magnésium (colon 15 cm = diarrhées vertes), résidus à sec le moins possible) 1 eau pour la digestion des protéine, une autre PH 7.4 entre les repas (tisanes et hydratation)

  • Hydrolysat de collagène marin Diétanat 1cuillère à café, de type 1,2 et 3 afin qu'il couvre tous les besoins du corps
  • Glycine nutrimuscle 10 g (synergie) existe en gros jusqu'à 25 kg
  • Dextrose Nutrimuscle 15 g
  • Huile de coco la Tourangelle 20g
  • Silice colloïdale Diétanat (synergie) 1 cuillère à café
  • Un peu d'acide L-ascorbique Nutrimuscle (synergie)
  • Gingembre frais 10 g
  • Mes autres compléments alimentaires concomitants : 2 triphala, 1 Atrantil, 1 Digest gold with ATP pro, 2 omégas 3 Nutrimuscle 760/380 mg, 1 Isofer complexe fer, 1000 mg de citrate de potassium, 1 ginko biloba, 2 huile de foie de morue Solgar (EPA/DHA 100/100), + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP

Dans la foulée, viande à l'identique du midi, sauf pour le jeudi soir, je varie : canard confit (journée histamine) re-dinde + 1 cuillère à soupe de ghee maison et de vinaigre de cidre pasteurisé et d'olive de crête + sel gris.


Week end (du jeudi 0h00 au lundi 14h00).

Jeûne nocturne de 12h00 + ré-amorçage du système digestif, comme en semaine (+ 1 B8 Jarrow formula) + 1x Bifidiol Saccharomycès Boulardii E9, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP. Je teste en ce moment pour rajouter un fruit autorisé selon nirala Jacobi (kiwi, agrumes, 1/4 avocat, 1/2 banane, etc...) Je peux me considérer en phase 2 de la diète bi-phasique, le tout c'est d'essayer d'élargir mon champ nutritionnel tout en maitrisant les symptômes.

1-12h15-13h00 déjeuner:
boisson au blender :

  • Dextrose Nutrimuscle 15 g
  • Gingembre frais 10 g
  • 2 noix du brésil trempées la veille pour le sélénium
  • Huile de coco la Tourangelle 10 g
  • 5 g d'optifibre (gomme de guar partiellement hydrolysée pour apporter un peu de fibres pour le transit)
  • L-glutamine Nutrimuscle 5 g
  • 1/2 dosette d'acide ascorbique
  • Eau de source PH5 10 cl monts d'arrée (favoriser la digestion des BCAA)
  • Compléments du midi, 2 triphala,  1 Zencaps,  1g de taurine Nutrimuscle, 2 omégas 3 Nutrimuscle 760/380 mg,1 Atrantil, 1 Digest gold with ATP pro, 1000 mg de citrate de potassium, 1 complexe fer, vitamines Be-life, 1 ultra-Q10 végan Nutrixéal, 2 huile de foie de morue Solgar (EPA/DHA 100/100), 1 Magnésium nutri&co, L-arginine Nutrimuscle x1, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP

Dans la foulée, une viande mitonnée (veau, lapin, joues de porc, canard, viande avec du gras, du cartilage, des os) avec herbes (thym ou romarin ou origan, etc...) éventuellement moutarde en grains au vinaigre de cidre. Au moment de servir, j'y ajoute 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre pasteurisé + 1 d'huile d'olive de crête + 1/2 d'huile d'avocat + 1/2 d'huile de lin + 1 de colza + 1 cuillère à soupe de ghee maison + du sel

2-18h00 collation/hydratation/MMC:
(complexe moteur migrant) au blender, puis mis en thermos pour siroter un moment et garder au chaud

  • Thé rooibos jardins de Gaïa ou Thé vert sencha Aromandise 4g ou 2x thym citronné Jardin bio ou romarin citronné jardin bio
  • Eau de source PH5 Monts d'Arrée 40 à 50 cl selon état du transit et du sommeil
  • Huile de coco la Tourangelle 5-10 g
  • L-glutamine Nutrimuscle 5g
  • 500 mg de citrate de potassium
  • Glycine nutrimuscle 10g [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Jus de citron Jardin bio (on alterne le vert et le jaune)
  • Gingembre frais 5 g
  • Dextrose Nutrimuscle 10g
  • 1/2 gélule de 500 mg de pidolate de calcium
  • Compléments concomitants : 1 Magnésium nutri&co, 1000 mg de citrate de potassium,1 triphala, 1 Atrantil, Vitanutrics expert zinc (2x7.5 mg), + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP


3-20h30 dîner:
au blender avec 10 cl d'eau de source PH5 monts d'arrée

  • Hydrolysat de collagène marin Diétanat 1cuillère à café, de type 1,2 et 3
  • Glycine nutrimuscle 10 g (synergie) existe en gros jusqu'à 25 kg
  • Dextrose Nutrimuscle 10 g
  • Huile de coco la Tourangelle 10g
  • Silice colloïdale Diétanat (synergie) 1 cuillère à café
  • Un peu d'acide L-ascorbique Nutrimuscle (synergie)
  • Gingembre frais 5-10 g
  • Mes autres compléments alimentaires concomitants : 2 triphala, 1 Atrantil, 1 Digest gold with ATP pro, 2 omégas 3 Nutrimuscle 760/380 mg, 1 Isofer complexe fer, 1000 mg de citrate de potassium, 1 ginko biloba, 2 huile de foie de morue Solgar (EPA/DHA 100/100), 1 Magnésium nutri&co, + herbothérapie 2x l'un de ces produits Ayush Herbs Neem plus, complexe de berbérine, Allimed 450 mg, origan ADP

Dans la foulée, viande à l'identique du midi + 1 cuillère à soupe de ghee maison et de vinaigre de cidre pasteurisé et d'olive de crête + sel gris.


Dernière édition par darky35 le Dim 20 Oct 2019 - 23:02, édité 57 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Notes

Message  darky35 le Lun 7 Oct 2019 - 5:30

Notes octobre 2019 :
• Pour le moment, quoi que je fasse, j'ai une montée en bactéries la semaine, ce qui prouve que probablement, il reste des dysfonctionnements à recadrer.
• Le MMC après le repas du midi : il faut absolument que j'aie au moins 4 heures de MMC entre la fin du déjeuner et ma collation de 16h45, donc je vais tractionner pour finir de manger plus tôt, donc il faut que je fasse plus vite le matin pour l'hydratation, boisson protéinée, etc...
• Même s'il y a du mieux mais qui à mon sens, est dû à la supplémentation (dernièrement ajout de B3 (début octobre) et cuivre + augmentation de 20% d'huile de foie de morue (rétinol) + ajout de 5 mg de B8 et d'un complexe vitamines B 50 avec du Quatrefolic et de la méthylcobalamine).
• Il reste des biofilms, ça j'en suis certain car c'est typique de mettre son système digestif au repos le WE = moins d'éléments fermentescibles et dès qu'on redémarre en semaine, ça remonte doucement, gaz (noix et fibres de gomme de guar) histamine, boutons, etc... Mais si je ne prends pas de fibres, j'ai plus d'adhérences, car manque de masse osmotique et nourriture comprenant essentiellement du gras et des protéines, c'est pas le mieux pour faciliter le transit.
• J'ai ré-introduit quelques légumes et fruits à compter d'aujourd'hui, car j'ai le sentiment que le transit est plus fluide (le péristaltisme/MMC, semble être plus... vigoureux (à voir dans la durée) ce qui semblerait indiquer que la carence en B3 + d'éventuelle autres carences en B5, B6 et B8 (bien que sachant que la B6 est la gardienne des rêves et que je rêve toutes les nuits, arrivant même parfois à me souvenir de mes rêves dans la journée, alors que ce n'était pas le cas auparavant, donc je suppose que je suis pas mal de ce coté là, bien qu'en dessous du seuil visé (indicatif)
• Le triphala aide la circulation colique, à raison de 7 gélules/jour (matin 1, midi, après-midi et soir 2 gélules) mais cela ne suffit pas toujours et je vais probablement être obligé de flusher mon grêle 1x/semaine à la vitamine C. (Plus obligé de faire ça pour le moment, car transit très fluide... trop même parfois) J'évite autant que faire se peut car j'ai noté de l'hyper-perméabilité si je le fais tous les 2 à 3 jour = boutons + démangeaisons sur le corps qui ont tendance à durer. Je suppose que ça flushe aussi le mucus par endroits...
• Je viens de m'apercevoir que les données relatives aux longueurs des segments de l'intestin grêle dont je disposais étaient fausses, je pensais que le duodénum, le 1er segment mesurait 3.6 m de long, en réalité il ne fait à tout casser que 25 cm ! Ca change beaucoup de choses, le glucose est censés être absorbé rapidement (je pensais dans le duodénum). Cette absorption dépend d'un certain nombre de facteurs, dont le sodium (+ transporteur car si HS (virus) = diarhée, l'eau suit le sodium). Infos à vérifier ! le problème est l'assimilation du dextrose : il ne faut pas qu'il atteigne le sibo !
• L'herbo-thérapie : je viens de redémarrer un cycle de traitement en changeant de tactique (1 produit/semaine). Semaine 41 : origan ADP, semaine 42 : Neem, 43 : berbérine et 44 : allicine (en test) Le but est de simplifier et d'épargner le foie (moins d'intoxication) et plus fluide au niveau budget car je peux commander un peu plus...différé
• J'avais envisagé de faire un essai du produit à base d'immunoglobulines du Dr Ruscio dans la prochaine période de relâche (semaines 45 et 46) mais je suis juste juste en budget... l'herbo-thérapie d'août/septembre m'a coûté un bras. je pense que cela peut m'apporter quelquechose (partie remise.. peut-être prendre le relai des traitements d'herbo-thérapie par ma suite quand je n'aurai plus de fermentations )
• Je prends toujours de l'Atrantil (pour tenir les archées en respect.. au cas ou...) mais j'ai baissé le dosage (ça fait beaucoup de polyphénols.
• Il est possible que je n'aie pas ou peu d'archées méthanogènes, la constipation que j'ai rencontrée auparavant (il n'y a pas si longtemps) pourrait être la combinaison de l'histamine (inflammation + sténose du grêle) + adhérences bactériennes et sédimentations (réduction de diamètre) et... l'absence d'énergie (vitamines du groupe B : B3, B5, etc...) notammment nocturne ne permettant pas une bonne purge des sédiments/bactéries. J'ai une douleur (pas très forte mais tenace, en partie médiane du grêle et profonde (partie en postérieur car les anneaux sont empilés) qui fait référence à mon sens, au compte-rendu d'un de mes gastro-entérologue au cours d'une vidéo-capsule du grêle (j'ai paumé l'email mais elle dit en substance qu'il y a des traces d'érosion en partie médiane du jégunum et des traces d'inflammation en partie terminale de l'iléon (ou le contraire : inflammation et érosion ensuite). Cette douleur pourrait correspondre au 1er spot et à mon sens, elle devrait disparaître peu à peu si le MMC se fait de nouveau comme il faut. J'espère dans ce cas, petit à petit, diminuer le triphala et augmenter les fibres, mais tout repose sur le fait que je n'ai pas ou presque plus d'archées --> à suivre pour voir si c'est un "bon calcul"
• Je note au passage qu'il y a un mieux indéniable depuis que je double mon zencaps (1x au repas du matin, 1x le midi), aussi bien la semaine que le WE). Au niveau de l'énergie au travail dans la durée (ATP + ce que je tire comme énergie de ma nourriture : gras, protéines et glucides/dextrose, ce qui semble être le fait des vitamines du groupe B dans leur ensemble, d'après ce que j'ai pu lire sur le guide des vitamines.org)

Articles connexes :


  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le duodénum, long d’environ 25 cm, est relié au foie et au pancréas qui y sécrètent, respectivement, la bile et le suc pancréatique. Le jéjunum effectue de nombreux replis, atteignant ainsi environ 2,5 mètres de long et est suivi par l’iléum (iléon) dont les replis forment un tube d’environ 3,6 mètres débouchant dans le gros intestin par la valve iléo-caecale

  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • A voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Dentifrice maison + vitamines du groupe B : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par darky35 le Lun 21 Oct 2019 - 10:12, édité 3 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Evaluation supplémentation vitamines B/magnésium

Message  darky35 le Dim 20 Oct 2019 - 16:37

tableau vitamines B octobre 2019:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  1. Je cherche à trouver un équilibre entre : les valeurs souhaitées relatives aux AJR du guide-vitamines.org (sportif = mon travail qui est physique) / le ressenti en matière d'énergie au travail (+ anabolisme/catabolisme --> remonter en puissance, endurance, etc...) / le MMC qui est apparemment influencé par l'énergie que mon corps arrive à tirer de mon bol alimentaire (b1, b2, b3, b5, b6, b8 et b12) de jour comme de nuit, si je n'ai pas assez d'énergie, de nombreuses fonctions sont compromises, dont le complexe moteur migrant = sibo advitam eternam tant que ce problème n'est pas maitrisé.
  2. J'ai pas mal de compléments à base de vitamines du groupe B, incrémentés au fur et à mesure de mes besoins en autres nutriments : j'ai fais ces choix afin de privilégier la co-faction, mais sans savoir si les co-facteurs sont au final bio-disponibles, donc s'ils profitent réellement à l'organisme ou s'ils sont simplement là pour une meilleuere assimilation des autres (comme c'est le cas pour le cuivre envers le fer). Je voudrais bien simplifier, ça me permettrait sans doute quelques économies au passage --> en évolution permanente
  3. J'ai essayé de répartir au mieux en tenant-compte également des antagonismes entre fer (priorité), calcium, zinc et cuivre. L'idéal serait sans doute de multiplier les prises (idée à étudier, voir si applicable au travail)
  4. L'idée est de retrouver un seuil de bien être énergétique à partir duquel, une fois obtenu, je passe en mode routine, avec un dosage un peu plus affiné, le temps que je guérisse du sibo et remplace peu à peu une partie des compléments par de la nourriture. Par la suite, j'ai imaginé conserver par exemple le cq10 et augmenter la dose (200 mg/jour) et investir dans de nouveaux compléments, en synergie avec ce que je fais déjà
  5. Je suis incertain pour la B7/B8 : mon supplément phare (nutri advanced B) contient peu de B8 mais de la B7 à la place et je n'ai pas encore bien saisi la subtilité entre B7 et B8, sachant que selon les pays c'est la même chose ou pas. Bref s'pa clair ce bazard Shocked --> à élucider
  6. Pour la B9, j'ai des relevés d'analyse (voir posts précédents Suivi partie 2/ 10-Hiers à aujourd'hui / Analyses récentes pour vérifier les carences et excès) qui montrent un niveau moyen. Le but étant de la grimper davantage, donc je ne sais pas encore ce dont j'ai besoin pour y parvenir (prochaines analyses dans 6 mois, si j'ai le budget (110 euros))
  7. D'après le guide des vitamines.org, on a besoin de peu de vitamines du groupe B, sauf dans le cas ou on fait beaucoup d'exercice (sport intensif) mais dans mon cas, c'est de l'exercice sur 4 jours d'affilée, à raison de plusieurs heures entrecoupées de mini-pauses toilettes/boisson protéinée. Je ne sais donc pas quantifier ce genre de chose et ne peux me baser que sur mon ressenti fatigue/récup et le résultat des analyses bis-annuelles qui sanctionne le tout, sachant qu'à part la B12, les autres vitamines ne se stockent pas...il en faut donc tous les jours et que le corps soit capable aussi d'évacuer le trop plein si nécessaire, par l'urine et les selles. A moi de faire en sorte d'affiner le plus possible
  8. Le formatage du forum ne permet pas de voir la partie droite du tableau (magnésium) mais je suis à 525 mg de magnésium élément la semaine et 425 mg le week end


Voila, j'espère ne pas avoir été trop long pour la rédaction de mes problèmes. Il en manque sûrement, mais l'idée est de se concentrer sur le sibo. Merci d'avance d'avoir pris le temps d'étudier un peu le dossier et de me répondre, en espérant que cet échange m'aidera à y voir plus clair --> vous pouvez poster Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Lun 21 Oct 2019 - 10:01

Les tests de ré-introduction de légumes d'hier n'ont pas étés vraiment concluants. Le midi j'ai consommé une viande mitonnée (lapin) avec du thym et 200g de radis roses avec l'assaisonnement habituel + quelques rames de ciboulette fraîche. J'ai eu très peu de gaz mais ça a eu du mal à descendre et j'ai du forcer et m'y reprendre à deux fois en fin d'après-midi et début de soirée. Lorsque j'ai estimé être vidé suffisamment, je me suis avalé un grand verre d'eau cul sec vers 19h45. Ca a été profitable puisque je suis retourné aux toilettes avec un transit liquide salvateur, mais qui m'a pris 20 bonnes minutes à mettre en oeuvre pour me soulager par a coups. Ce qui semble indiquer que les résidus sont accumulés de façon répartie et erratique, un peu comme du liquide dans une paille entrecoupe de vide (pas de gaz, donc une bonne chose). De bonnes sensations de soulagement presque total par la suite qui montrent bien l'origine du problème : le MMC et la sédimentation sont au coeur du problème.

Le soir, re-lapin aux herbes et cette fois-ci deux bonnes endives braisées pour aller avec. Couché vers 0h15, me suis levé vers 6h55 par une légère gêne au niveau du ventre, signe que les matières ont du mal à descendre, mais...avec des sensations coliques. Dans mon cas c'est devenu compliqué au niveau des sensations. Avec un intestin normal, on a de franches sensations et lorsqu'on a envie d'aller aux toilettes c'est franc....on y va et...le tour est joué = retour au pieu dans les 5 minutes. Chez moi ça ne fonctionne plus du tout comme ça (probablement par manque de MMC (différents facteurs : bactéries, histamine, LPS/inflammation, etc...)) mais aussi par ce que la matière elle même ne se présente plus de la même façon (un bloc solide d'un seul tenant déclenchant les réflexes coliques naturels), les selles étant beaucoup plus molles et réparties (partielles), je suppose que le lest ne se fait pas bien (d'ou l'intérêt de rajouter des fibres pour lester et nettoyer le grêle, mais apparemment ça ne marche pas comme il faudrait. Donc vers 7h00 dans les toilettes je disais et il m'aura fallu un bon quart d'heure pour me purger partiellement (diarhées) et de retour au pieu, plus possible de dormir car froid. Je connais bien cette sensation de froid, notamment dans le dos, depuis des années que j'ai le sibo. J'ai plusieurs théories fumeuses à ce sujet : LPS, diarhées et état des parois du grêle empêchant la bonne métabolisation des nutriments et le foutoir au niveau des hormones gérées dans la bordure en brosse. Bref, 4 couvertures et froid, donc nuit finie, je ne me suis pas levé pour autant me faire une tisane, je le fais quand j'ai vraiment trop froid. Ca n'est pas une nuit de merde pour autant, même si j'ai quelques douleurs 5-10 cm en dessous du nombril, un peu diffuses, qui me montrent que l'endive n'est pas bien supportée et nourrit probablement le sibo (glucides et fibres). En même temps elle est autorisée, mais fait partie de la famille des chicorées (inuline = prébiotique...). Donc j'ai dormi à peine 6h30 et c'est le minimum syndical, encore heureux que j'ai réussi à récupérer ce week end, sinon je serais HS.

Pour le sibo méthane, le Pr Pimentel (spécialiste N°1 mondial du sibo - pimentel research lab) recommande l'usage d'un traitement antibiotique chimique en première intention sur 14 jours (je vais poster son protocole traduit le W.E prochain dans mon sujet de présentation, là ou se trouvent toutes les données sibo récoltées) à base de rifaximine/néomycine ou métronidazole sur 14 jours, en prise concomitante avec un prokinétique (prucalopride = Resolor en france) et ensuite la prise en continu du prokinétique tous les soirs, 4 heures après le dîner (sinon le bol alimentaire est vidangé prématurément (le sibo en profite) avec tous les désagréments que cela comporte. L'idée est d'effectuer des repas légers à heures fixes, mais de ne pas se prendre la tête avec la diète : bien sûr il y a des choses incontournables à éviter, mais selon tolérance, on peut manger du gluten, des oeufs, bref un peu de tout. De toute façon, d'après lui, tout sera et devra être purgé dans la nuit ou au petit matin, le dosage approprié personnel du prokinétique y veillera.
Dans mon cas c'est inappliquable en continu, par ce que l'effet laxatif du prokinétique est d'une part trop fort à cause d'un transit tronqué et trop aléatoire (colon court) et ensuite par ce que la plupart des gens ont un colon, donc lorsque les matières sortent du grêle, le colon se charge d'en tirer encore de l'énergie et des nutriments (20%) ce qui n'est pas mon cas pisque à ce moment là je dois..."vidanger" = perte de mon repas. Et puis il y a aussi les effets secondaires, voire troubles neurologiques liés à ce type de médicaments, qui vont en plus appuyer là ou ça fait mal : diarrhées, ballonnement, perte d'appétit, etc... Pourtant j'ai bien conscience maintenant que le MMC est LA clé pour se sortir de ce pétrin définitivement. Je note au passage que ma supplémentation m'aide à encaisser le stress de ce genre de désagrément récurent, contrairement à 2017-2018 ou j'étais en chute vertigineuse (voir la chronologie plus haut dans le fil).

Voila c'est tout pour les news, bonne journée Smile


Dernière édition par darky35 le Dim 27 Oct 2019 - 4:50, édité 2 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 10:30

Darky a écrit:Les tests de ré-introduction de légumes d'hier n'ont pas étés vraiment concluants. Le midi j'ai consommé une viande mitonnée (lapin) avec du thym et 200g de radis roses avec l'assaisonnement habituel + quelques rames de ciboulette fraîche. J'ai eu très peu de gaz mais ça a eu du mal à descendre et j'ai du forcer et m'y reprendre à deux fois en fin d'après-midi et début de soirée.
Déjà du lapin mitonné, c'est pas léger à digérer. ça pourrait passer seul mais pas en combinaison. Ou en tout cas pas comme ça.
Le principe:
Les légumes se mangent en début de repas, afin d'éviter une stagnation et une fermentation. Digestion en 30'.
On n'associe pas des légumes racines (carotte, panais) ou des féculents si problème de digestion car le pH de la viande (3-4) est différent des amidons (7).
Si on le tente, c'est risqué et on le fait intelligemment: ON choisit la dominante et on suit le rapport 1/3 ou 3/1. Plus prudent avec le rapport 1/4.
Par exemple 30-40 gr de crevettes avec des patates douces ou pdt.
Les radis sont difficiles à digérer. On en mange de manière isolée, à la collation.
PS: On évite de finir le plat, s'il y a eu un problème. On met congeler. On écoute ses sensations.
Quand j'ai un problème, je prends un complexe enzymatique avant d'aller dormir.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 10:36

Quand tu as froid, il faut observer le contexte:
Si tu as mal digéré, c'est logique. Il faut attendre que ça se régularise.
Je procéderais ainsi:
enzyme ajouté
2° Puis 2 à 3 Heures plus tard, je ferais monter le CO2 (bicarbonate, 2 gr). Attention si pratique à long terme (...).
3° Je prendrais aussi une tisane avec les ingrédients suivants après un repas:
1 rondelle de gingembre
1/2 càc de graines de fenouil (si fermentation)
4 tours de moulin à poivre (noir).
Infusion 7 à 10'.
Tu prends une tasse après chaque repas ou toutes les 4 heures.
Je fais un thermos de 650 ml pour la journée.
4° Je prendrais aussi de la caféine, 2X jr. (Pas plus, et attention à l'accoutumance. Prise espacée de 6 à 8 H).
PS: Apport de sucres simples, plutôt que de l'amidon.


Dernière édition par Luc le Lun 21 Oct 2019 - 11:07, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 10:46

Modère l'inuline (chicorée) si fermentation, même si c'est souvent considéré comme un probiotique.
"...Specifically, we reported that mice consuming purified, compositionally defined diets (CDD) that lack fermentable fiber display gut atrophy, which is corrected by enrichment of such diets with inulin (Chassaing et al., 2015b). The administration of inulin to mice also improves metabolic parameters and protects against obesity (Zou et al., 2018). However, further study has led us to appreciate that consumption of processed foods enriched with purified fibers may have dire consequences in certain contexts. For instance, we observed that mice consuming inulin-enriched CDD develop severe colitis upon exposure to the chemical colitogen DSS (Miles et al., 2017). We herein report that prolonged feeding of fermentable fiber-enriched CDD to mice with pre-existing microbiota dysbiosis such as, but by no means limited to, T5KO mice, resulted in development of cholestatic HCC. In contrast, there were no indications of liver disease in T5KO mice that consumed similar amounts of inulin added to grain-based rodent chow (data not shown), which is a relatively unrefined conglomerate of food scraps that has classically served as the standard diet for rodents used in research. These results suggest that the dietary context (i.e., refined or unrefined diet) in which a fermentable fiber is consumed is of great importance and, in particular, caution against enriching highly refined foods with fermentable fibers."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Proserpine le Lun 21 Oct 2019 - 11:10

Non, ce n'est pas trop long... Je n'ai pas encore tout lu car beaucoup de pbs d'yeux depuis qqs temps...
ça m'étonnerait que je pose des questions : je ne suis pas assez calée pour ça (littéraire presqu'à 100%), Luc est bien mieux placé pour commenter !

2 réflexions :
- ton cas est qd même assez particulier puisqu'il ne te reste que 15 cm d'intestin...
- cette sensation de froid intense générée de l'intérieur, je la connais bien : mon explication (qui rejoint celle de Luc) : le système de régulation thermique du corps passe en dernier : pense donc, il ne peut pas tout faire, il établit donc des priorités, et, c'est souvent la digestion qui l'occupe car (de mémoire) celle-ci occupe environ 60% de l'énergie disponible (encore faut-il qu'il y en aie suffisamment !, ce qui n'est généralement pas le cas chez moi !)

_________________
Il ne faut pas demander que les événements soient comme tu le veux, 
mais il faut les vouloir comme ils arrivent .

Épictète


Ne jamais renoncer
Proserpine
Proserpine
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1403
Date d'inscription : 19/12/2015
Age : 64
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 11:21

Bonne analyse ! Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane 4179239413
Autre possibilité pour augmenter le CO2
Le bicarbonate de soude présente les mêmes avantages que la niacinamide; il aide votre corps à excréter le phosphate plus facilement. Et tout ce qui aide votre corps à fabriquer du dioxyde de carbone aide à excréter le phosphate. Et le sel et le calcium aident à stimuler la production de dioxyde de carbone. Ainsi, les aliments riches en calcium et modérés en sodium aideront à se débarrasser de tout excès de phosphate. (…)
Commentaires:
1. B3 niacinamide (pas la niacine): 50 à 70 mg 2 X/ jr.
2. Ca 850 mg optimal si déficit (via l'alimentation). 550 mg suffisant mais pas pour contrecarrer les excès de phosphore. Sinon PTH sera "excité.
Suite:
Un autre effet important du dioxyde de carbone concerne la régulation du calcium et du phosphate, en augmentant l'absorption et la rétention du calcium (Canzanello et al., 1995) et en augmentant l'excrétion de phosphate. L'augmentation du dioxyde de carbone (sous forme de gaz dissous) et de bicarbonate (sous forme de bicarbonate de sodium) augmente l'excrétion de phosphate dans l'urine, même en l'absence de l'hormone parathyroïdienne. En dessous du niveau normal de bicarbonate sérique, la réabsorption rénale du phosphate est fortement augmentée (Jehle, et al., 1999). L'acétazolamide augmente la rétention de dioxyde de carbone dans le corps et augmente la quantité de phosphate excrétée dans l'urine. (…)
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 11:33

Je monterais progressivement le sodium à 3 gr par jour (4-6 gr optimal), progressivement et selon le ressenti.
Mais il faut veiller à un apport adéquat des nutriment suivants : Na/ K et Ca/Mg.
Pas trop de P mais il en faut.
Ordre de grandeur, mais à moduler selon l'objectif recherché
Na 3 g
K 4.5 g
Ca 850 mg
Mg 420 mg (200 mg en apport avec du bisglycinate de Mg)
P Surveiller le ratio Ca/P entre 1-2 / 1. (une à deux fois plus de Ca que du phosphore).
Si ce n'est pas le cas, apport de bicarbonate (2 gr), en dehors du repas (1 H avant ou 2 H après).
Une eau bicarbonatée serait aussi la bienvenue, 2X 150 ml par jour. Par ex Badoit. Pas Vichy ni Célestin (indice Pral mauvais).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 11:42

Pour la thryroIde, il faut occuper la place:
Pas ou le moins possible de fluor ajouté, de chlore (10 mg maxi, dans l'eau) ni du brome (multi-vitamine).
Veillez  à un apport de :
iode: via le poisson blanc ou les crevettes (2X sem.) ou un tartare d'algue (algues du pêcheur chez greenweez.com ou en mag bio). Attention au type d'algue. Pas trop.
sélénium; 50-100 mg deux fois semaine si pas de poisson.
Attention aux acides gras polyinsaturés 5 -10 gr maxi, dans un rapport 1/1 à 1/4 (w3 / w6). Sinon, tu freines le métabolisme et la thyroïde (=> hypo).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Lun 21 Oct 2019 - 12:27

Je veillerais aussi à un apport optimal de fructose, dans un rapport 50/50 avec le glucose
Maxi 70 gr, réparti en 3 prises, via l’alimentation (avec fibres et MG). Pas le bon moment, peut-être si tu fermentes. Diminue alors de 50 %.

Tandis que le fructose réduit le phosphate intracellulaire, il réduit également la quantité de nourriture absorbée par l'intestin (Kirchner, et al., 2008), et l'étude Milne-Nielsen suggère qu'il augmente la perte de phosphate par les reins. La protéine «anti-âge», klotho, augmente la capacité des reins à excréter le phosphate (Dërmaku-Sopjani, et al., 2011) et, à l'instar du fructose, elle favorise la production d'énergie et maintient la thermogenèse (Mori, et al., 2000).
(source: idem, RP)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Mar 22 Oct 2019 - 10:46

Merci pour vos réponses très intéressantes Wink


  • Non c'était bien digéré le midi comme le soir, c'est juste "qu'en post digestif" (mon grêle étant devenu un colon --> flore "pathogène") j'ai un MMC qui ne suffit pas à expulser progressivement les déchets...depuis je le pense la mi-jegunum (peut être pas des bactéries à cet endroit mais un début de stase). La viande était très cuite (comme j'aime pour ce genre de plat) confite si tu préfère, avec un temps de digestion estomac que j'estime à 3H00 (léger rôts lors de la vidange par le pylore je pense = l'estomac se vide progressivement), donc lettre à la poste pour moi. Ensuite de bonnes sensations, pas de gaz ni douleurs, puis avec le sommeil, la stase et les fermentations (normales) commencent. Si mon lapin avait été moins cuit ça aurait juste changé le temps de digestion...estomac, le reste eut été pareil (vécu et re-vécu). La seule chose effectivement qui pose problème, les fibres, ce qui semble indiquer (au cas ou je douterais encore) que j'ai des archées, certes en diminution par les traitements successifs, mais les biofilms sont là...
  • Du coup on repart sur une logique de sans fibres (légumes/fruits) tant que je n'aurai pas trouvé un moyen d'en manger (plus raisonnablement) (mais trop tôt je suppose) pour donner à bouffer aux critters (bactérie nourrie = en mode reproduction, donc, bactérie vulnérable).  Si je ne leur donne plus rien à bouffer, elles vont se mettre en sommeil et les anti-bios ne serviront à rien, à part rincer mon microbiote rikiki. La problématique est maintenant la suivante : comment obtenir suffisamment de masse osmotique (sans avaler des tonnes de flotte) et sans trop donner à bouffer aux bactéries, surtout le soir ? réponse, pas de solution, à part peut-être plus de prokinétique de type triphala ou le prokinétique du Pr Pimentel (à voir)
  • Dans l'alternative, je me recomplète en vitamines du groupe B pour être sûr que mon corps ait assez d'énergie et ça semble être le cas, je suis moins fatigué le soir en rentrant du boulot.
  • Pour les associations alimentaires de type Shelton, c'est déjà géré depuis belle lurette, tout comme les intolérances. Je ne mastique même qu'une nourriture à la fois pour une meilleure ensalivation. Il n'y a que les chose suivantes que je ne fais pas :


  1. Manger les protéines et les acides à des repas séparés
  2. Manger les corps gras et les protéines à des repas séparés
  3. Manger les sucres et les protéines à des repas séparés

J'ai besoin d'énergie pour digérer la protéine et je ne veux surtout pas désaminer mon foie au passage, très mauvais calcul. Je sais que gras + protéine = sédimentation = fermentation de putréfaction, mais je n'ai pas d'autre solution pour le moment. Si vous avez des tuyaux auxquels je n'aurais pas pensé, n'hésitez pas.


  • Pour les enzymes, j'utilise digest gold avec ATP pro juste avant les repas et je dois absolument éviter de boire un liquide quel qu'il soit avant le coucher, (donc après la vidange gastrique) je suis en période diarhée grace aux antibios et cela va vidanger mon bol alimentaire prématurément (vécu, re-vécu et re-re-vécu) = problèmes de sommeil, d'énergie, selles partielles, répétitives, etc... Je pense que je dois aussi avoir des zones en attrophie villositaire ou/et enflammées. Les zones d'atrophies doivent accélérer le transit (grêle "lisse") et les zones enflammées le ralentir, voire le stopper s'il y a des bactéries, donc bouchon par sédimentation. Pourquoi ? Par ce que je suis en mode  diarrhée, ça devrait descendre lettre à la poste si le MMC est correct, mais il ne l'est pas non plus.


  • Pour la tisanne Luc, je garde en mémoire ta recette, je vais voir pour l'incorporer à celle que je me fais lorsque vraiment ça va pas. Si c'est supportable et que j'ai dormi "aux 3/4" d'un sommeil assez réparateur (plus les mêmes standards de qualité sommeil depuis le sibo...) je privilégie de continuer à me reposer, pas de tisane donc. Si ça n'est pas trop supportable, sachant que l'état de mon transit joue aussi beaucoup, surtout si je suis très géné (sédimentation fermentescible ou diarhées me faisant perdre le peut d'énergie qui me reste potentiellement dans le grêle. La priorité étant le sommeil et le repos, je travaille dur le lendemain, donc pas le choix.
  • Les laxatifs doux osmotique de type movicol ; peut-être me refaire prescrire ça, l'ennui c'est que sans fibre, je ne sais pas ce que ça donne. Je vais étudier la question, en même temps que le resolor et consulter mon toubib sous quinzaine je pense.
  • En ce qui concerne les problèmes de froid, tu as raison, ça n'est pas la priorité, mais la digestion en phase d'absorption réclame peu d'énergie (tout est déjà enzymaté, hydrolysé, basifié), le chyme devrait descendre par gravité, aidé ponctuellement par le péristaltisme. Je pense que mon problème vient effectivement d'un manque d'énergie nocturne, car si je me lève 1 fois ça peut aller, mais plusieurs fois, c'est risqué... en général, sauf en été. Mais je pense qu'il y a un rapport avec la rapidité de mon transit. Lorsque je constipais (archées) je n'avais plus ce problème (temps d'absorption plus long = meilleure absorption du bol alimentaire) et peut-être production d'acides gras à chaines courtes par les lactobacilles et bifido-bactéries, car depuis que je suis repassé en diarhées, je n'ai plus cette énergie, je le sens la nuit (froid) et au travail (moins d'énergie), mais grace à la supplémentation en vitamines B, mon corps semble compenser avantageusement je dirais, car pour le moment, mes problèmes de dos sont en sourdine = plus assez de muscles de fond et lorsqu'ils n'ont pas assez à bouffer (ou sans doute si je manque d'ATP ?) le mal de dos se fait sentir et mon dos redevient un peu instable, même au repos + petites douleurs projetées.
  • Pas d'inuline pour moi, c'est fortement fermentescible (prébiotique) et déconseillé par tous les spécialistes du sibo, donc pas de soucis de ce coté. La gomme de guar partiellement hydrolysée (optifibre) est conseillée (dans une certaine mesure) par bella Lindeman et est un prébiotique également, mais moins fermentescible, j'en prend 2x/jour - 5g (midi + boisson protéinée jusqu'à 21h00) et le W.E seulement le midi.
  • Pour le phosphate/oligo + thyroïde, je vais voir ça ce WE, quand j'aurai le temps de lire et de réfléchir. En attendant, je double mon advanced complex B que je prenais (1/2 comp le midi) et je vais rajouter l'autre moitié le soir au repas, (+ la B3 nutrixeal le matin) merci pour cette idée Luc, je consommes bcp de viande donc du phosphore en pagaille, ça doit effectivement taper dans la B3.
  • Le fructose hum...pas très bien métabolisé comme sucre, surtout à mon age et en outre, s'il gêne l'absorption de la nourriture pas bon dans mon cas. S'il est mal absorbé selon quantité et bol alimentaire (polyols notamment) = bouffe à bactérie de choix 


Merci de votre aide, je suis un cas...particulièrement compliqué par ce que je ne dispose pas de la souplesse digestive d'un corps avec un colon...normal, donc je ne peux faire n'importe quoi car je le paie d'une nuit blanche assez facilement Wink


Dernière édition par darky35 le Jeu 24 Oct 2019 - 11:33, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Mer 23 Oct 2019 - 10:42

Juste un petit bilan par rapport aux changements d'hiers :


  1. La prise de l'advanced B complex hier soir (1/2 Nutri-advanced B complex) sensations coliques légères à 3h00 du mat (2h00 après m'être couché) la fin de mon repas de la veille : 22h45. Le MMC a travaillé et j'ai été aux toilettes...partiellement à 6h55 (comme la veille) en mode diarrhées partielles malheureusement. Après 20 minutes de lutte acharnée (non je stresse pas, vu que je sais maintenant à peu près ce qui se passe, donc je me concentre sur le positif = évacuer le plus possible et retourner au pieu. Quand c'est possible c'est tout bénef), donc je me recouche et le sommeil ne se fait pas correctement (un peu froid) mais ça va, j'arrive à somnoler jusqu'à 8h15 environs (entrecoupé de réveils plus ou moins conscients) et je me rendors plus profondément lorsque le réveil sonne. Voila la définition d'une nuit correcte par rapport à mes standards actuels. Ca va ma permettre de travailler dans des conditions d'attention correcte (risques de chutes) et de fatigue "normale".
  2. C'est bien de la niacinamide dans mes 2 compléments ( Nutri-advanced B complex / vitamine B3 Ixeal ). Entre parenthéses, bon complément que ce complexe du groupe B. Y'a qu'une chose qui me chiffonne, il n'y a que 50 microgrammes de biotine alors que le reste est dosé à 50 mg. Sachant que sur le guide des vitamines.org (comme pour la majorité des vitamines du groupes B) on a une expression spécifique pour les sportifs (pratique intensive) = 15 à 30 mg dans le cas de la B8. Par contre on a 50 mg d'inositol ce qui ne semble pas du tout être la même chose que la B8 / biotine (malgrés le fait que dans certains pays B7 = B8 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ). J'ai lu quelque part qu'il existait un antagonisme (j'arrive plus à retrouver l'info) entre la B8 et la B5 (si je ne me plante pas, car zoelho dit simplement que la B8 est souvent associée à de la B5) et que la B8 empêcherait de métaboliser la B5 (un truc du genre). Donc je me demande si ça n'est pas pour cela que la B8 est dosée "AJR" strict dans l'advanced B complex, plutôt que 25 mg... ? Auquel cas si l'info est valide, il faudrait à ce moment là que je prenne mes 5 mg de biotine à un repas ou je n'ai pas de B5. Des infos la dessus ?
  3. Pas de Movicol pour moi, dans mon cas cela peut être problématique (accélération du transit yoyo, donc risque d'alimenter les bactéries + effets secondaires potentiels mal évalués au niveau de la périodicité). Il faut que je trouve autre chose.
  4. Le MMC l'après midi : j'y vois un peu plus clair dans cet imbroglio de problèmes (j'ai besoin de rationaliser et de simplifier). Pour faire simple, la boisson protéinée que je prends à intervalle toutes les heures de 17 à 21h00 provoque une digestion (30 minutes pour les acides aminés) et c'est voulu pour éviter une diarrhée lessivant tout au passage, donc perte d'énergie et de nutriments (je mâche ma boisson par petites gorgées brièvement pour mieux l'ensaliver. Le hic c'est que ça coupe le MMC pendant tout ce temps puisque digestions successives et c'est sans doute cela qui me fait monter en bactéries la semaine et qui aboutit au final, à une sédimentation qui m'oblige à flusher mon grêle à la vitamine C. Selon le Pr Pimentel, il faut (à l'aide du prokinétique Resolor) se purger à 100% de sorte que les bactéries et micro-organismes n'aient pas le temps suffisant pour proliférer suffisamment. Dans mon cas c'est pas gagné, j'ai rarement du 100% soit par ce que le MMC n'est pas au top l'après-midi, soit par ce que je manque de masse osmotique la nuit et que mon transit est rapide...mais partiel. C'est pour cela que je dois manger les fibres alternées avec la viande, sinon elles descendent en premier et la viande + le gras forment des fèces dans le grêle et des adhérences (dont je sens la gêne dans ce cas puisque pas de gaz au moins au début). Bref il faut que je minimise la casse au minimum des cas et arrive à décroître les fermentations au fur et à mesure, ainsi que les adhérences.


Je n'ai plus le temps, bonne journée Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Froid cette nuit à partir de 7h00

Message  darky35 le Dim 3 Nov 2019 - 9:54

De nouveau froid cette nuit (il fait 20° dans mon appart) vers 7h00 du mat, dès que le transit m'a réveillé, mais impossible de concrétiser aux toilettes (pas assez de masse osmotique probablement et des déchets répartis le long de la zone sibo basse (iléon). De retour au pieu, le froid m'a peu à peu empêché de me rendormir malgrès 4 couvertures qui suffisent amplement à assurer un bon confort normalement. C'est de ça dont je parlais précédemment, la digestion est faite depuis belle lurette, le MMC est de faible intensité, mais mon ventre fait des bruits digestifs ce qui indique que le grêle travaille (mais avec quelques heures de retard je trouve). Je suis emmitouflé dans les couvrantes comme un touareg, y'a que le bas du visage qui n'est pas couvert et j'ai froid, surtout dans le dos. C'est supportable, mais pour me rendormir...tintin. Je pense que c'est lié au sibo, mais je ne comprends pas encore de quelle manière Question Ca n'intervient pas en journée, notamment l'après-midi lorsque je fais la sieste (dès fois 2h30) seulement la nuit à l'endormissement.

Sinon, je passe à la vitesse supérieure, je me suis fait ordonnancer du Resolor (pucalopride) 80 euros non remboursés pour 28 comprimés à 1 mg (prix libre (fête du slip), 100 euros à ma gauche ! Qui dit mieux ?! Ah à ma droite 130 ! Rolling Eyes ) Bref je réceptionne le prokinétique mardi matin et je pense mettre mon réveil 4 heures après le repas du soir pour le tester à 0.5g avec un poil d'eau. Il y aura des moments ou cela posera problème, si je bois ne serait-ce que 5 cl d'eau après la vidange gastrique... On verra bien quel bénéfice on en retire. Je mise dessus pour essayer la méthode Pimentel ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), combinée à une alternance d'herbothérapie (allicine, Atrantil, neem, berbérine et origan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] voir Antimicrobials ), toujours une molllécule/semaine (rotation pour limiter au max l'accoutumance des critters et la toxicité hépatique).

Si ça ne marche pas bien, je me ferai tester la thyroïde, puisque d'après bella Lindeman l'hypothyroïdie est une des causes sous-jacente du sibo. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] voir Motilité altérée.

Sinon, le complexe de vitamine fait son boulot, j'ai de l'énergie. On va voir comment ça se goupille lorsque mon transit va accélérer (c'est la suite logique lorsque le niveau de bactéries et de sédiments baisseront dans le grêle).

Voila c'est tout pour le moment, bonne journée Wink

Edit : voila mon document de référence en ce qui concerne la thyroïde et les surrénales [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
+ tout ça à éplucher [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au passage je vais doubles mes apports en iodure de potassium (300 microgrammes (sportif))

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Dim 3 Nov 2019 - 22:01

As-tu déjà envisagé le magnésium citrate liquide comme laxatif?
2 gr de magnésium (17 grammes de magnésium citrate).
Conseil de Paul Jaminet.
=> magnesium citrate liquid for constipation

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Dim 3 Nov 2019 - 22:32

Oui, j'ai même utilisé du chlorure en 2017 (trop agressif), mais c'est une soluce à court/moyen terme, par ce qu'à trop vouloir laxativer, cela masque l'évolution des problèmes de fond (et pas toujours dans le bon sens) : thyroïde, MMC, surrénales, nerf vague et épithéliaux, etc... (le sibo évolue, les dégradations nerveuses aussi). Pour le moment j'utilise avec succès la méthode de bella Lindeman à la vitamine C, à laquelle on peut aussi adjoindre du magnésium bisglycinate, mais pour tamponner l'acidité gastrique. C'est efficace, mais habitue le corps au moindre effort et à la longue... Comme j'ai déjà tout sous la main et qu'au niveau budget je suis juste juste, j'évite de racheter de nouveaux trucs, sauf si absolument nécessaires ou mieux dans mon cas. Merci en tout cas pour cette suggestion Luc, je ne fais pas le difficile et suis à l'écoute Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane 4179239413

Il faut absolument que je mette la main sur tous les problèmes de fond relatifs à cette absence de MMC, notamment de type 3. Je pense que si le taux de bactéries baisse, cela devrait potentiellement baisser les endo-toxines (vinculine ?) et augmenter un poil le MMC, sachant que Pimentel dit qu'en moyenne, lorsqu'on guérit du sibo, on a au max un MMC à 50% (souvent moins selon la durée d'exposition) donc les liaisons nerveuses sont à reconstruire. Le resolor fait en partie ça, comme le reishi et le shitaké je crois, mais ça prend du temps.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Ven 8 Nov 2019 - 10:03

Bon bilan de ces derniers temps :


  • Me sentant un poil mieux de W.E en W.E, j'ai réintroduit un peu de fibres : concombre, frisée, laitues, jeunes pousses, tempeh, tofu lacto-fermenté (recuit derrière avec la viande pour zigouiller les ferments), endives. Ca passe au niveau fermentations en observant certaines règles : Pas trop de chaque = 100 g environs
  • En entrée (comme tu le disais auparavant Luc) avec une vinaigrette olive de crête + vinaigre de cidre pasteurisé + huile d'avocat 1/2 c à s. + huile de lin idem + sel gris + poivre
  • Le midi uniquement, les fonctions enzymatiques baissent en fin d'après-midi, donc on ne surcharge pas avec quelquechose qui va fermenter encore plus la nuit
  • La viande avec son jus après + beurre clarifié pour le butyrate dans le jus de viande ( et Maillard alors...la réaction de... ? Osef (on s'en fout) je veux mon jus de viande, ça me fait plus de bien aux papilles et au moral que le coté oxydatif de la réaction (poil au f...) + sel gris et herbes (romarin, thym, etc...)
  • Le mardi et le jeudi, contrairement à ce que j'avais dit précédemment (respect des rotations avec les protéines "allergènes"), j'ai mis en place 3 jaunes d'oeuf crus le midi et 2 le soir, sur la viande chaudement servie --> c'est une tuerie pour les papilles ! Ah et j'y vois un peu mieux en journée, j'arrive à lire davantage sans lunettes
  • Mise en place également de riz (uniquement la semaine pour le moment). Bella Lindeman recommande du riz brun, je vais étudier la question, mais comme j'avais du thai jasmin dans mes stocks (et pas qu'un peu), c'est un riz quasiment dénué de fibres, donc très peu fermentescible, contrairement au basmati (pourtant le moins fermentescible) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (il y a aussi du hom mali selon les magasins --> même chose)
  • Mise en place des noix trempées en rotation également le W.E (max 15g le midi uniquement) pour apporter de la fibre, le tout passé au blender dans ma boisson du midi.
  • Combinaison du riz, mangé en dernier (40g cru) dans des proportions suivant la règle des 1/4 - 3/4 du sheltonisme ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), en faveur de la protéine, je prépare ma boisson du midi avec les noix, le dextrose, huile de coco, gingembre, glutamine (etc...) et je la mélange dans un bol avec le riz, ça me fait un dessert délicieux.
  • J'ai avancé mes horaires de repas le midi afin d'avoir plus de temps inter-digestif entre 12h45 et 17h00, l'idéal serait d'avoir 5h00, mais je ne peux mager trop tôt non plus (déjà que je dîne à 22h00) --> c'est la boisson protéinée de 17 à 22 qui pose probleme au niveau du MMC. Je contourne le plus possible en grattant 15 minutes et en prenant 4 triphala le midi (+ 2 ou 4 autres l'après-midi) avec ma boisson. Lorsque je sens que ça a du mal à descendre (absence de symptômes digestifs : gargouillements, sensations de mouvements coliques, etc...) je bois de l'eau (10-15 cl cul sec) 40 minutes après la dernière boisson et 20 minutes avant la suivante, ça aide à fluidifier les matières. Ce qui me fait terminer le soir en diarhée, le triphala se chargeant de réunir suffisamment de masse osmotique. Du coup le jeudi, je termine la semaine de travail avec plus de fermentation, mais petit à petit moins par rapport à avant.



  • Je suis en traitement à l'origan jusqu'à la fin de la semaine et après repos 15 jours
  • Les vitamines B m'aident vraiment, j'ai plus de jus au taf, le tout bien accompagné par 15g de glutamine le midi et 15 l'après-midi (anticatabolisme)
  • J'ai effectué hier soir mon 1er essai avec le procinétique Resolor (pucalopride) 0.5 mg comme conseillé. Résultat, après l'avoir pris à 3h du mat (mis mon réveil) je me suis rendormi et 1 heure après, plus possible de dormir, le MMC se met en branle avec des glouglous + bruits de transit. Par contre ça marche bien, sauf qu'il me semble obtenir de meilleurs résultats avec simplement la diète que je fais et de l'eau dès le matin. Je n'ai pas un bon MMC dans ce cas, mais cette semaine j'ai été aux Wc avant de partir au taf et ça m'a procuré un soulagement à quasiment 100%, contrairement au Resolor, qui nécessite d'aller aux toilettes relativement souvent, donc résultat mitigé. Je le retesterai un autre WE, mais à dose homéopatique, genre 1/8 de comprimé pour voir. Etant donné qu'il est efficace 8 heures, il ne faut rien avaler pendant ce temps, même de l'eau sinon ça va faire descendre le reste des nutriments et fermenter au contact des bactéries. Dans le cas d'un intestin normal, le gars qui parle pour PImentel dans mon post de présentation, il le prend à 1/2g à 0h00 et n'a de sensations coliques qu'à 10h00 (moi 1h00 après)


Dernière édition par darky35 le Ven 8 Nov 2019 - 19:20, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Ven 8 Nov 2019 - 10:26

Darky a écrit:Bella Lindeman recommande du riz brun, je vais étudier la question, mais comme j'avais du thai jasmin dans mes stocks (et pas qu'un peu), c'est un riz quasiment dénué de fibres, donc très peu fermentescible, contrairement au basmati (pourtant le moins fermentescible)
Ne fais pas ça.
Le riz complet concentre les toxines dans le péricarde (enveloppe). Le riz pompe les minéraux du sol et il est naturellement chargé en arsenic inorganique (non assimilable).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
NB: Le minéral antagoniste de l'arsenic est le sélénium (50 - 100 mcg).
Minéraux sains - Antagoniste minéral
Calcium - Plomb
Zinc - Cadmium
Soufre/molybdène (Molybdenum) - Cuivre
Sélénium – Mercure - arsenic
magnésium – aluminium (=> Calcium, Magnésium et vitamine B6)


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Ven 8 Nov 2019 - 10:39

Darky a écrit:Mise en place des noix trempées en rotation également le W.E (max 15g le midi uniquement) pour apporter de la fibre, le tout passé au blender dans ma boisson du midi.
Tu vas neutraliser une partie des anti-nutriments mais quid des oméga-6.
Walnut English (=> Noix de Grenoble pour les Français)
L65.2 P15.2  G13.7
AGS 6.1
AGMI 8.9
AGPI 47.2 (9079/38092 mg)
=> 38 % d'oméga-6.
Phytostérols 72 mg

Le meilleur rapport w3/w6 se trouve dans les noix de pécan et elles sont nettement plus riches en antioxydants (102 mg de phytosterols)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pecan nuts - Nutrition Facts (USDA Data Base)
L72 P9.2 G14
AGS 6.2
AGMI 48.8
AGPI 21.6 (986/20630 mg) (w3/w6)
=> 20 % d'oméga-6

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Ven 8 Nov 2019 - 11:17

Mise en évidence:
Niacin is converted to the active form niacinamide by intestinal bacteria.
=> les bactéries intestinales peuvent se nourrir avec un supplément de vitamine B.
Ok pour une cure, puis une fois semaine, on prend un vitamine B complexe dosé à 50 mg, pour combler les carences.
Je fais ça selon le ressenti, en cure.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  darky35 le Sam 9 Nov 2019 - 9:48

Ok y'a de quoi travailler :


  • Riz brun = arsenic, on laisse tomber, B.Lindeman propose aussi du quinoa
  • Pour les oléagineux bien vu, effectivement je dois prendre ça en compte question AGPIs, même si je ne les métabolise pas à 100 %, je vais me faire un tableau récap de ce que je prends pour estimer les quantités des différents acides gras. Sachant que si j'évite la cacahuète (légumineuse) il  serait bien quand même que je fasse une rotation avec 4 noix, genre 15g/jour le midi (voir les AGPIs pour confirmer) en adéquation avec ce qui m'est autorisé par la diète bi-phasique : noix de grenoble et amandes (10), macadamia (20), pécan et noisettes (10). J'y ajoute 2 noix du Brésil (5g) pour le sélénium
  • J'utiliserai les tables ciqual, je n'ai pas les mêmes rapports d'AGPIs que toi, ça varie de 5-7g aux 100g
  • Ah les vitamines du groupe B : je sais maintenant que ce qui est spécifié sur le guide des vitamines.org est exact, il y a effectivement un apport spécifique pour les sportifs (pratique intensive) et pas négligeable, puisqu'il monte à 25-50 mg pour la plupart. On  sait aussi toujours d'après la même source que seule la B12 et un peu la B9 (l'excédent) se stockent dans le foie, pour le reste tout est fabriqué par le corps (si c'est une fermentation dans le colon, pour moi c'est râpé) et doit impérativement être apporté en quantité suffisante par l'alimentation...au quotidien, ce qui implique de se supplémenter dans mon cas, reste à trouver le bon dosage. Je pense finir la semaine prochaine, ça fera 1 mois (et quelques) et diminuer la dose de moitié, répartie entre le repas du midi, à 17h00 et au repas du soir. Il est difficile de savoir ce qu'il me faut vraiment, la plupart de ces vitamines lorsqu'elles sont en excès donnent une urine très jaune ( je pisse de l'or 18 carats Rolling Eyes  ) et on est pas tous égaux en terme d'assimilation de tel ou tel nutriment.
  • Le fait que cela nourrisse les bactéries ? Bah, je sais que certains aliments me donnent des gaz (fibres et polysaccharides) mais j'en ai aussi besoin pour préserver le peu de microbiote que j'ai et si au passage mes bactéries en profitent, j'ai envie de dire que ça fait partie de la stratégie d'éradication : elles sont nourries et accessible par l'herbothérapie et non pas en sommeil, ce qui, d'après Pimentel est source d'une meilleure éradication. Il dit d'ailleurs que pendant le (s) traitement il ne faut pas trop se restreindre, même avant les test au lactulose, qu'il juge trop restrictif au niveau de la prépa. Mieux vaut pécher par excès dans ce cas que part défaut = mieux vaut des faux positifs que des faux négatifs et de ne pas détecter un sibo Wink
  • Le temps d'assimilation des vitamines du groupe B : entre 1h00 et 1h30 (après la fin du déjeuner) je vais pisser jaune (mais pas acide ou chargé hein) dès le midi alors que je n'ai pas pris ce supplément le matin. Je pense qu'il est métabolisé très tôt dans le grêle et n'a pas le temps d'atteindre la partie médiane du jégunum, car au moment ou je pisse, je n'ai pas de ballonnements ou d'inconfort intestinal.


Bon les actualités : j'ai fait un écart hiers, j'avais une fringale, envie de bouffer ce qui me ferai plaisir, ce que j'impute  au fait de n'avoir presque pas dormi la veille à cause du Resolor = mon corps réclame c'est normal. Mon choix s'est porté sur des grosses olives "traiteur" fourrées aux amandes et sur des macadamia grillées à l'huile de tournesol (3g aux 100g). Hé oui je sais c'est très inflammatoire + bcp d'AGPIs. Je me suis enquillé les 2/3 des 200g d'olives (bonjour le calcium) et idem pour les 200g de macadamia. J'ai eu après une après-midi fructueuse en évacuation des déchets, un épisode de "constipation" hiers soir, après avoir bouffé pas mal d'endives cuites (2e écart) 300g environs (c'était délicieux en entrée avec une vinaigrette de cidre / huile d'olive + sel gris et baies roses. Du coup j'ai décidé de retester le Resolor au coucher (1h00 du mat) à raison de 1/4 de comprimé. J'ai fais une nuit de 7h30 (avec la qualité de sommeil habituelle) sans ballonnements ni sensations coliques importantes (il n'y a rien de pire que d'avoir des diarhées + gaz et d'être constipé en partie terminale). Vers 6-7h00 mon transit timidement a commencé à bouger (mouvement de phase 1 à 2 je dirais (les moins puissants)) et au lever j'ai été aux toilettes concrétiser...à 70-80% je dirais, mais sensations correctes. Au passage je note que mon MMC a travaillé toute la journée d'hiers , me facilitant la tâche, (donc plus détendu et...bonus, zéro stress) ce que j'impute au Resolor. D'ou l'idée qu'il faudrait le prendre quotidiennement au coucher. Ca sera sûrement problématique dans mon cas quand mon transit sera plus fluide durablement, car les sensations coliques seront nombreuses, plus rapprochées de l'heure de coucher, donc risque de vidange prématurées et...froid. Par exemple hiers au soir j'avais froid au coucher, mais ça s'est bien passé sous les couvertures par ce que j'ai conservé mon repas toute la nuit et que je ne me suis pas levé. J'ai l'impression que mon corps ne peut passer en lipogénèse lipolyse une fois mon ventre vide, ce qui peut-être une conséquence de l'hypothyroïdie...voir symptômes ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (hypotèse)

Merci pour tes conseils Luc Wink

Edit : l'hypothyroïdie/lipolyse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Microbiote & commentaires / [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | Aliments histamine & teneurs |
darky35
darky35
Accro
Accro

Messages : 303
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Luc le Sam 9 Nov 2019 - 19:47

Darky a écrit:On  sait aussi toujours d'après la même source que seule la B12 et un peu la B9 (l'excédent) se stockent dans le foie, pour le reste tout est fabriqué par le corps (si c'est une fermentation dans le colon, pour moi c'est râpé) et doit impérativement être apporté en quantité suffisante par l'alimentation...au quotidien, ce qui implique de se supplémenter dans mon cas, reste à trouver le bon dosage. Je pense finir la semaine prochaine, ça fera 1 mois (et quelques) et diminuer la dose de moitié, répartie entre le repas du midi, à 17h00 et au repas du soir. Il est difficile de savoir ce qu'il me faut vraiment, la plupart de ces vitamines lorsqu'elles sont en excès donnent une urine très jaune ( je pisse de l'or 18 carats Rolling Eyes  ) et on est pas tous égaux en terme d'assimilation de tel ou tel nutriment.
L'urine jaune est occasionnée par l'excès de vitamine B2 (riboflavine), qui est éliminée par l'urine. Ce n'est pas toxique. ça signifie que tu peux espacer la dose, après avoir rechargé.
Je prendrais alors 1 à 2 fois par semaine un dosage multi, genre 50 mg (stockage dans le foie).
Je répète ce que j'ai déjà dit: Tu auras intérêt à prendre une partie des vitamines B complexe via la peau, en gouttes donc, une fois ton stock épuisé. Sinon, c'est le foie qui se sert en 1er. Si ça arrive jusque là, dans ton cas ...
Le taux d’absorption est alors de 90 % (du moins si tu as pris le bon produit, co-enzymé) mais le temps d'absorption est 4 fois plus lent. No problemo: ça fait faire des économies une fois rechargé.
J'alterne les deux méthodes, avec des pauses pour l'ingestion.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane Empty Re: Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum