Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Amigo_amigo
par Luc Hier à 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Hier à 13:11

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 20:16

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Présentation Mpj48
par Mirzoune Mar 5 Déc 2017 - 16:40

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Lun 4 Déc 2017 - 23:12

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Flo Jeu 23 Nov 2017 - 9:43

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 21 Nov 2017 - 10:29

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Nell74 Mar 7 Nov 2017 - 23:33

» Vitamine A contre Alzheimer
par Luc Mar 7 Nov 2017 - 21:03

» vitamine D : zyma D ou...?
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 14:36

» Pain SG pois chiche & teff - salé / sucré
par Luc Lun 6 Nov 2017 - 13:06

» Auto-Ostéopathie en vidéo. Absolument génial!
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 10:26

» Vaccination obligatoire et risque acceptable ?
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 15:49

» Lait de coco et sarrasin
par Mezame Dim 5 Nov 2017 - 14:03

» Danse sur glace
par proserpine Dim 5 Nov 2017 - 11:26

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 10:12

» L’ arthrose n’est pas une maladie d’usure
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 23:02

» Graines germées et pousses
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 22:30

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Sam 4 Nov 2017 - 11:17

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par sophy Ven 3 Nov 2017 - 19:58

» cake gingembre amande et cacao nibs
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 22:58

» Bon anniversaire Pierrette
par sophy Mer 1 Nov 2017 - 21:31

» Salix alba - Populus nigra - Filipendula ulmaria - Urtica
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 11:32

» Les ions négatifs de l'air
par Adveniat Mar 31 Oct 2017 - 20:01

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 19:21

» Le Tissu Conjonctif
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 11:25

» Le Colon et les Acides Gras
par Mirzoune Lun 30 Oct 2017 - 11:06

» Complément proteiné
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 20:26

» Équilibre Sodium et Potassium – Compensation par l’organisme
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 15:09

» dentifrice liquide aux HE.
par Luc Sam 28 Oct 2017 - 0:13

» Synergie HE. et antibio .?
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 20:35

» Fruits oléagineux
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 11:21

» Congestion nasale et allergie
par Luc Mer 25 Oct 2017 - 18:50

» Protéger le foie
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 16:12

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Adveniat Mar 24 Oct 2017 - 15:20

» Thérapie du colon: Nettoyage
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 10:45

» Le Candida Albicans
par Adveniat Lun 23 Oct 2017 - 9:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Luc Dim 22 Oct 2017 - 21:36

» Noix de macadamia
par Adveniat Sam 21 Oct 2017 - 16:35

» céréales et légumineuses
par Mirzoune Sam 21 Oct 2017 - 16:05

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Sam 21 Oct 2017 - 15:36

» Mettre un avatar
par Mirzoune Ven 20 Oct 2017 - 17:09

» Conséquences du déficit magnésien sur les transports cellulaires. JP Curtay
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 10:38

» Présentation Marie-Pierre
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:33

» Présentation Sophy
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:30

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Jeu 19 Oct 2017 - 18:35

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Nell74 Mer 18 Oct 2017 - 12:02

» Graines de chanvre décortiquées, 22€ le Kg. Qui dit mieux?
par Mirzoune Mar 17 Oct 2017 - 21:36

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Mirzoune Lun 16 Oct 2017 - 11:13

» Antibiotiques candida
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 20:23

» Candidose – Comprendre le déséquilibre du microbiote
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 11:11

» Présentation Sophie
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 5:05

» Asthme: Méthode Buteyko – Lierre (teinture mère) - Vitamines
par Mirzoune Sam 14 Oct 2017 - 15:24

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par proserpine Ven 13 Oct 2017 - 17:21

» OXYGENATION Quelques éléments
par Luc Jeu 12 Oct 2017 - 12:34

» Présentation Mezame
par Mezame Mar 10 Oct 2017 - 22:00

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 18:50

» Avatars pour Halloween
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:54

» Suivi alimentation low-carbs
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:50

» Levothyrox
par Nell74 Lun 9 Oct 2017 - 17:38

» Gifs de bienvenue
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:53

» Présentation Bredan
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:45

» Chronimed, vous connaissez?
par Mirzoune Lun 2 Oct 2017 - 18:38

» Protection contre les pesticides
par Luc Dim 1 Oct 2017 - 21:56

» Le psyllium aide le microbiote
par Luc Sam 30 Sep 2017 - 9:34

» Certains Baumes à lèvres sont à éviter
par Luc Mer 27 Sep 2017 - 11:17


Comprendre la fatigue surrénale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comprendre la fatigue surrénale

Message  Luc le Mar 29 Déc 2015 - 11:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Idées principales

·         L’adrénaline, le cortisol et l’insuline sont considérées comme des hormones majeures.

·         Lorsque le travail est un facteur de stress, il affecte le cerveau qui produit de l'adrénaline. L'adrénaline est une réponse immédiate. Une réaction d'alarme.

·         Vient ensuite le cortisol, juste au cas où vous auriez besoin de carburant (sucre).  Devant un danger, on a deux solutions : l’éviter (fuir) ou combattre.


·         Si cela dure trop longtemps ou si cela se répète régulièrement vous allez pomper / piquer les réserves des autres hormones pour produire le matériel adéquat. Vous aurez alors davantage des envies de sucre (faim) ou des envies de rôti de viande (mauvaise humeur).

Article
Pourquoi suis-je si fatigué? La fatigue surrénale


Notre système de réponse au stress a évolué il y a un million d'années, lorsque nous vivions sur les plaines du Serengeti, poursuivis par des prédateurs, courant après notre dîner ou cherchant notre nourriture quotidienne. Les principaux facteurs de stress à cette époque étaient « être dévoré », une infection ou la famine, de sorte que notre système a évolué vers « s’échapper ou se battre», déclencher une réponse immunitaire, et stocker la graisse pour les besoins énergétiques pendant les périodes de disette.

Ce n'était pas facile alors, mais nous avions beaucoup de temps d'arrêt pour contempler le ciel, les étoiles, se reposer et récupérer, et nous mangions ce que la nature nous avait fourni – dans  sa forme la plus simple. Ces temps morts permettaient à notre corps de récupérer du stress.
Malheureusement, nous n’avons pas évolué pour endurer un stress chronique, continu, de bas grade, comme nous le vivons dans notre culture aujourd'hui : une stimulation continuelle ou excessive, les relations stressantes, souvent misérables à notre travail, la privation de sommeil, et les régimes alimentaires de piètre qualité, sans temps d'arrêt / flânerie. La mauvaise santé gastro-intestinale, un déséquilibre dans le microbiote, est une source majeure de stress chronique de bas grade. Le microbiote peut contribuer à une meilleure santé ou à la maladie par l’intermédiaire de divers mécanismes, comme l’activation du nerf vague, la modulation du système immunitaire, ou la stimulation du système endocrinien.

Tous les facteurs de stress (physique, émotionnel, nutritionnels) affectent le cerveau. Le cerveau communique alors avec les glandes surrénales (via l’axe HPA) afin de produire de l’adrénaline et du cortisol. L’adrénaline déclenche une réponse de type "alarme", augmentant le rythme cardiaque, augmentant la pression artérielle, la respiration et dérivant la circulation du sang du tractus digestif vers les membres – de  sorte que vous soyez en état de vous battre ou de fuir.

Ensuite, le cortisol est produit juste derrière l'adrénaline. C’est l’hormone de la "vigilance", qui active le système immunitaire et l'élévation du niveau de glucose (sucre) dans le sang. Le glucose fournit l'énergie nécessaire aux muscles pour courir ou combattre. Le cortisol va entraîner une demande pour plus de sucre (fringales de glucides) et entraînera le stockage du sucre consommé sous forme de graisse s’il n’est pas immédiatement dépensé en énergie par les muscles – par exemple, si vous ne devez pas fuir ou vous battre.
NB : On entend souvent dire que si vous stressez, vous allez faire du « mauvais gras ». Vous allez stocker. Pourquoi ? Lorsque vous sécrétez du cortisol, vous arrêtez le mode lipolyse (càd brûler les graisses). Vous passez en mode glycolyse (càd brûler le glucose). Le glucose est le carburant idéal en cas d’activité intense ou lorsque le cerveau est particulièrement sollicité. Vous aurez besoin de 90’ pour récupérer un fonctionnement optimal, après sécrétion de cortisol, consécutive à une montée de stress. 



Lorsque le corps est soumis à toutes sortes de stress, la production d'adrénaline et de cortisol est nettement augmentée. Une faible qualité de production continue de cortisol et d'adrénaline, combinée avec une production augmentée pendant les périodes de stress intense, ainsi qu’un laps de temps d'arrêt insuffisant pour le repos et la réparation, tout cela épuise notre capacité à répondre de manière appropriée et épuise le système.
Ce stress continu peut conduire à une insuffisance surrénale ou ("fatigue surrénale"), phase pendant laquelle les périodes continues avec cortisol sont suivies par l'incapacité à en produire suffisamment. Cela se traduit souvent par de faibles niveaux de DHEA. La DHEA est une autre hormone surrénale qui peut se transformer, si besoin,  en cortisol ou en testostérone. La DHEA a de nombreuses fonctions immunitaires importantes et des fonctions de construction cellulaire.

La production de cortisol et d'adrénaline par les glandes surrénales est intimement liée à la production d'insuline par le pancréas. Ces trois hormones, l'adrénaline, le cortisol et l'insuline, sont considérées comme les principales hormones dans le corps, sans lesquelles vous ne pourriez pas survivre.  La production d'adrénaline, de cortisol et d'insuline influence nettement la production et l'équilibre de toutes les autres hormones mineures.  
Les estrogènes, la progestérone, la testostérone et la thyroïde sont considérés comme des hormones «mineures», parce que vous pouvez réellement vivre longtemps sans eux. Vous pouvez vous sentir misérable et avoir des problèmes de santé liés à une insuffisance, cependant leur déficit ne vous tuera pas, ou alors à très petit feu …

L'insuline est utilisée pour permettre au glucose (sucre) de passer dans les cellules individuelles, où il sera brûlé comme combustible pour produire de l'énergie. La production d'insuline est liée, à son tour, à la quantité de sucre consommé via l'alimentation, et est forme-dépendante (assimilation et transformation selon le type de sucres consommés).

Comme vous pouvez le voir, tous les systèmes hormonaux sont intimement liés les uns aux autres. Certains athlètes de haut niveau pourront souffrir d’un manque d’hormones sexuelles, par exemple, avec une libido en berne, par manque de récupération entre les compétitions.  Obtenir un équilibre dans le corps nécessite d’aborder en premier lieu la santé des principales hormones. Cependant, la plupart des thérapeutes demandent un bilan en mesurant à la fois les hormones majeures et mineures à travers une combinaison de tests sanguins et de salive.

Un régime équilibré, un repos suffisant, des nutriments ciblés, pratiquer des exercices doucement (vélo, marche), un changement de mode de vie et se familiariser avec les outils de gestion du stress sont les clés de la récupération de la fatigue surrénale et l'amélioration de l'équilibre hormonal global, le bien-être, la vitalité et la santé à long terme.

L’activité physique joue un rôle clé. Comme la plupart d'entre nous ne peuvent pas se battre physiquement ou fuir un patron irrationnel, un bouleversement émotionnel, une relation malsaine, échapper à une dispute avec nos enfants adolescents, ou les mauvaises nouvelles inévitables à venir à travers notre écran de télévision - nous pouvons faire le choix de déplacer notre corps. Sortez, courez, faites du vélo, nagez, dansez, etc. Déplacez cette énergie stressante de sorte qu'elle ne reste pas coincée et stockée sous forme de graisse !

Récupérer signifie prendre soin de vous. En plus de consommer des aliments de qualité et de prendre des suppléments pour combler les lacunes, vous avez aussi besoin de faire des changements de style de vie.


Le diagnostic et le traitement de la fatigue surrénale et le syndrome de fatigue chronique nécessite une intégration de la médecine fonctionnelle, une approche holistique. Ce n’est pas que biochimique…

Suite sur le post suivant...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Que faire pour récupérer?

Message  Luc le Mar 29 Déc 2015 - 11:18

Principes de récupération en cas de fatigue surrénale (épuisement)
• Pas d'alcool, caféine, sucre dévitalisé ou en excès, farine raffinée et dérivés. Ce sont des facteurs de stress majeur surrénal.
• Évitez ou modérez très fort les aliments sensibles, en particulier les produits à base de blé et de lait pasteurisé.
• Prendre des vitamines de qualité, pour combler les déficits, avec des oligo-éléments, B-Complexe, Vitamine E.
• La vitamine C : A haute dose. De préférence tamponnée, à ce stade (exception). Par exemple,  Ultra Potent-C®️ Powder, de Metagenics (39 € pour 225 g, 8 oz.); ou Emergen-C, 30 Sachets de 1000 mg vit C,  27 € ou 18 € en promo (Biovéa). Il y a moins cher, évidemment Wink 3000-5000 mg / jour selon Margaret Christensen, M.D.  
• Allez au lit vers 22 heures.

• dormir un peu plus lorsque cela est possible. Si vous êtes fatigué faire une sieste de 20 à 30’.
• Se détendre – Rire …
• Pas des nouvelles ou un journal télévisé ou des films négatifs ou stressants. Exception faite pour un livre ou un film positif, exaltant, drôle …
• Pratiquer quotidiennement la gratitude.
• Utilisez la prière quotidienne ou la méditation, le Tai Chi, le Yoga doux pour calmer l'esprit.
• Évitez les gens toxiques et les relations mondaines. Apprendre à se fixer des limites saines.
• Respirer profondément.
• Exercice doux.
• Mangez les aliments dont votre corps a besoin (par exemple, des aliments entiers, peu transformés, directement issus de la nature, bio si possible, non dévitalisés, beaucoup de légumes de toutes les couleurs, etc.).
• Combinez les glucides modérés, les protéines adéquates et les graisses saines à chaque repas, si vous digérez bien. Sinon, mangez de manière dissociée et alternée (féculent + légumes ou protéines + légumes).
• Vers 2-4 h de l’après-midi, prenez 1 g de vitamine C (Emergen-C), un complexe B, et un snack avec protéines.
• Lire le livre  « Adrenal Fatigue: the 21st Century Stress Syndrome » , par James Wilson.
• PRENDRE SOIN DE SOI. Planifier les temps de repos ... faire des siestes ... se bichonner (manucure, pédicure ou massage) ... suivez une thérapie ... voyez les bonnes copines ... savourez les périodes de silence ... un bon livre ... de la bonne musique ... danser ... créer ...
• Utilisez les nutriments de soutien pour une fatigue surrénale de qualité pharmaceutique et appropriés tels que l’Ashwaghandha, la Rhodiola rosea …
• Envisager un soutien avec la DHEA, la progestérone, Pregnénolone et l'équilibrage d'autres hormones, sous suivi médical serré.
• Rappelez-vous que  les suppléments spécifiques pour les grandes surrénales et les hormones sont très importants pour vous soutenir dans les changements de style de vie nécessaires. Si vous ne faites pas ces changements de style de vie, vos symptômes finiront par revenir!


Librement inspiré de : « Understanding Adrenal Fatigue »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Dim 17 Avr 2016 - 8:44, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre la fatigue surrénale

Message  Flo le Mar 29 Déc 2015 - 21:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1069
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Petit déj pour éviter un problème en cas de burn out

Message  Luc le Mer 30 Déc 2015 - 16:52

*) Pic d’insuline 
Ne manger pas des glucides ou de la viande seule, au petit déj, sinon vous pourriez élever votre niveau d’insuline trop haut, stresser l’organisme et donc entraîner un pic de cortisol.

*) Une règle à respecter : Combinez les glucides aux protéines.

*) Exemple à ne pas suivre :
1° 2 tr de cake (type 4 quarts ou pain d’épices), « beurré » ou non, avec 1 tasse de café.
Ou
2° 2 œufs sur le plat et un tr de lard.

*) Analyse du petit déj N°1 : Le petit déj avec cake sucré va entraîner une sécrétion s’insuline (pic de glycémie et contrecoup 1H30 à 2H plus tard), ce qui va stresser l’organisme et entraîner une réaction (cortisol). Évidemment, si vous vous contentez de 50 g de glucides, la charge glycémique ne posera pas un problème, dans la plupart des cas. cela dépend du type (...).


*) Quelques formules (vous pouvez zapper et sauter jusque « Analyse du petit déj N°2 »)
 
Formule du calcul de la Charge Glycémique : Glucides x IG/100
Cake G49 IG70 Portion 150 gr => CG51
Glucides x 70/100 => G49 x 70/100 x 1.5 = 51
 
Orange moyenne douce (131g) G10 IG45 => CG 5.9
10 x 45/100 => 10 x 45/100 x 1.31 = 5.9
 
Jus d’orange IG45 100 ml=> CG 4.6
10 x 45/100 = 4.55
Si 150 ml: 10 x 45/100 x 1.5 = 6.75
 
Jus de pomme IG50 100 ml => CG 5.5
12 x 50/100 = 6
 
Jus de pomme doux si IG 55 => CG 8.8
16 x 55/100 = 8.8


Une CG sous 10 est très bien. Bien entre 10 et 20. 


Abréviations:
IG = Index Glycémique

CG = Charge glycémique

 
Analyse pratique pour qqu’un qui mange « traditionnellement » :
Pour rester pratique, on regarde la charge journalière.
Dans mon cas la charge glycémique optimale  journalière est de 116 à 132 selon l'activité professionnelle. 124 est une moyenne.
 
Pour mon âge (62 ans), mon poids, ma taille (1m82) et mon sexe, correspondant à une activité physique moyenne (soit 30 ‘de marche journalière, et une heure de vélo par semaine), ma CG totale de la journée est évaluée à 126 Unités (cfr la table du livre de Jacques Medart, livre en lien)  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 19.90 €
 Si j’avais eu une activité professionnelle faible (position assise) ma CG aurait été diminuée de +/ 6 Unités. Si j’avais eu une activité physique élevée (5 fois une heure de sport par semaine) ma CG aurait été augmentée de +/ 6 Unités. Si j’avais eu 30 ans, ma CG aurait été augmentée de +/ 10 Unités.

Idéalement, je devrais me situer à 124 Unités par jour (2350 K/cal par jour).
La répartition conseillée est 30 % pour la matinée (petit déj et collation) et 30 % pour la soirée (dîner), 40 % pour le repas de midi (déjeuner et collation).

Le matin et le soir, cela donnera donc 41 U dans mon cas (30 % de 124 Unités)
A midi cela donnera donc 50 U.
Si je mange une pomme à la collation de 16H30’ et une demi-pizza à midi, cela fait CG 6 + 32 = 38.  Donc tip top. Il y a encore un peu de place  Wink


*) Analyse du petit déj N°2 : Le petit déj avec protéines seules va entraîner une sécrétion +/ modérée d’insuline, mais en l’absence de glucose, cela va créer un stress. Le cortisol va venir à la rescousse en vue de cataboliser (néoglucogenèse) ce qui peut l’être : destruction des muscles, en l’absence de carburant disponible, chez les individus dont le foie fonctionne mal ou au ralenti (glycogène), ou en cours de matinée (lipolyse).

*) Hormones et cortisol
Le cortisol est un glucocorticoïde, il assiste la glycémie, en cas de besoin (le métabolisme glucidique et la régulation de la glycémie)

Au niveau des protides il y a une action de destruction ce qui permet d'avoir une source d'énergie par catabolisme, en particulier des muscles et des os.

Également le cortisol va favoriser la lipolyse (destruction de lipides). Il mobilise les graisses de réserve et modifie leur répartition dans l'organisme entraînant une augmentation du taux des acides gras libres et du cholestérol dans le sang.


*) Exemples de bons petits déjeuners :
-        2 œufs sur le plat et un jus d’orange 100 ml ou une orange.

-        Un fruit suivi d’un morceau de fromage à pâte dure (non fermenté) (Pas dans un régime SGSC).
On remplacera le fromage par une tr de jambon et 1 càc de gélatine dans 100 ml de jus de pomme.
-        Un verre de lait d’amandes ou de coco avec 1 càc de miel non pasteurisé.
-        Un bol de bouillon de volaille suivi d’une salade composé d’une pomme et de betterave nature (1/2 betterave).
-        Une portion de ricotta ou de cottage cheese avec de la compote de pomme faite maison, cuite à la vapeur (100 – 150 ml) (Pas dans un régime SGSC). On remplacera le fromage par 50 g de canard ou dinde et 1 càc de gélatine dans 100 ml de jus de fruit.
-        2 càc de gélatine (collagène) dans un smoothie avec 2 fruits (200 ml).
NB: j’ajoute souvent 1 à 2 càc de beurre de coco ... Vous pouvez ajouter une 2ème fruit, genre pomme, poire, kiwi, orange, prune, mandarine ... si vous le souhaitez. Je m'arrange souvent pour avoir un agrume (vitamine C). Mais pas avec du bacon (nitrosamine si pH bas)

*) Ratio optimal
Le ratio optimal entre les glucides et les protéines devrait avoisiner 2/1.
Par exemple 25 g de protéines et 50 g de glucides, dont la moitié serait du fructose (métabolisme plus lent), de préférence issu de fruits (fibres). Sinon, 100 – 150 ml de jus de fruit feront l’affaire, en dépannage.

Si le sucre (fruits et autres sources) est utilisé au bon moment, au bon niveau (ratio, quantité et qualité), en association avec les protéines et les bons lipides (coco, œuf, volaille), l’association sucres + protéines au petit déj va égaliser le cortisol, aidera le sucre à entrer dans la cellule dans de bonnes proportions, augmentera le métabolisme cellulaire, etc.

NB : Je ne m’étendrai pas ici sur le volet glycation. On ne parle pas d’un poulet rôti fourré de petits raisins ! Vous mangez équilibré et varié, avec suffisamment d’antioxydants…  

Librement inspiré de «  Defending fruit … and other NON-complex cabs »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Fructose glycémie FFA & œstrogènes
Lorsque la glycémie est faible, l'adrénaline est libérée et mobilise le glucose en réserve, stocké dans le foie et les tissus musculaires (glycogène). Si le glycogène est faible ou a été appauvri (nuit de jeûne), les besoins en carburant seront rencontrés en libérant des acides gras libres à la place (FFA), et, par conséquent, les besoins en énergie (glucose) seront fournis via la sécrétion de cortisol en vue de briser notre propre tissu (catabolisme dégénératif) ... et cette action induira en outre une élévation du niveau des œstrogènes.

Si vous n’êtes pas en sous-régime (càd un métabolisme ralenti par l’hypothyroïdie ou le burn out), cela devrait passer …


Liens utiles
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Régulation du cortisol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Régulation de la glycémie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> cortisol, assez technique ; vous pouvez zapper.


Dernière édition par Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 16:30, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Le sel de mer est indispensable

Message  Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 11:00

Le sel est nécessaire en cas de déséquilibre surrénal  !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un mot sur le sel et le déséquilibre des glandes surrénales

Source : Dr Marcelle Pick, OB/GYN, NP (gynécologue)

Mes patients sont toujours surpris quand je leur dis de céder à leurs envies de sel pendant les périodes de fatigue surrénale. Les envies de sel dans l'insuffisance surrénale sont liés à de faibles niveaux d'une hormone stéroïde appelée aldostérone. Cette hormone aide le corps à maintenir les niveaux de sel et d'eau comme moyen pour aider à réguler la pression artérielle. Lorsque le cortisol monte, l’aldostérone descend. Comme le cortisol, l'aldostérone fluctue tout au long de la journée, et est également influencée par le stress. Un niveau chroniquement faible d'aldostérone peut avoir un impact sur l’équilibre électrolytique, et l'apport de sodium est une façon d'aider à corriger ce déséquilibre.
Si vous ressentez des étourdissements lorsque vous sortez du lit le matin, ou quand vous sortez d'un bain chaud ou d’une douche, vous pouvez souffrir d’hypotension ou de pression artérielle momentanément trop basse. Ceci est un effet secondaire fréquent de l'insuffisance surrénale ; ainsi en ajoutant un bon sel de qualité, tel que le sel de mer celtique ou himalayen (non coloré), cela pourrait être utile dans la gestion de ces symptômes.

Texte original (en anglais) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir aussi: “[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> L’alcool perturbe la production de vasopressine par le cerveau, une hormone qui régule l’activité des reins. Finissez la soirée avec de l’eau…


Dernière édition par Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 11:08, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Composition du sel de mer

Message  Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 11:02

PS : Le sel de mer ou hymaléien est riche en oligo-éléments et est classé dans les ions basiques et non pas acidifiants, car la fraction H a été neutralisée lors du traitement. Mais c’est tout juste. C’est plutôt neutre.  
Bien sûr, il y a une fraction acidifiante car le sel, c’est du NACl : C’est le résultat d’un mélange entre un alkali NaOHet un acide (HCl). Le résultat final donnera un rapport 1/2.4.
Composition du sel de Guérande (gros sel, soit une granulométrie inférieure à 6 mm) :
Humidité.......... .........................6,75 % (8 % dans la fleur de sel)
 Corps insolubles dans l’eau..........  0.34 %
 Chlorures..........  .........................54.50 %
 Sulfates..........  ..........................1.90 %
 Potassium..........  .......................0.20 %
 Calcium......................................0.12 %
 Magnésium................................ 0.71 %
 Sodium..........  ...........................35.20 %
 Cuivre..........  .........................2.5 mg /kg
 Zinc..........  ...............................5 mg /kg
 Manganèse..........  ...................6,8 mg /kg
 Fer..........  ...............................80 mg /kg
Contient naturellement du fluor et de l'iode et d’autres éléments traces …

Remarque : Les besoins élémentaires en sodium de l’homme vont  de 800 mg à 1600 mg par jour. Nous en consommons entre 4000 mg et 6000 mg quotidiennement. Notez qu’il s’agit de sodium. Pour comparer avec les chiffres habituellement référencés en sel de table (chlorure de sodium), il faut multiplier par 2.4. En effet, le sel de table raffiné est composé de +/ 40% de sodium et de 60% de chlore, en gros.
Au paléolithique, le rapport sodium / potassium était de +/ 1/10. Actuellement, il tourne souvent autour de 1/4, pour les personnes qui mangent « normalement » (repas principal fait maison), avec deux ou 3 fruits par jour, et des légumes servis à 2 des 3 repas.
5000 mg de sodium donnera donc 5000 x 2.4 = 10.2 g de sel. Mais si vous mangez régulièrement de la charcuterie et des plats préparés, des chips et des cacahuètes / pistaches / noix de macadamia salés, vous êtes plus proche de 20 g de sel !
 
*) Sel de table
Le sel de table raffiné est acidifiant et inorganique, dans lequel on a ajouté des anti-agglomérants, ce qui complique très fort son utilisation par le métabolisme. Le véritable sel organique se trouve naturellement dans les fruits et les légumes: poivron, olives, cornichon au vinaigre, céleri, etc.


Dernière édition par Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 11:08, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Infos supplémentaires sur le sel et nos hormones

Message  Luc le Jeu 31 Déc 2015 - 11:06

Learn more (liens qui expliquent et justifient les recommandations, en anglais)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ++
=> It has been known for many years that decreasing sodium intake causes the body to respond adaptively, increasing the renin-angiotensin-aldosterone system (RAAS). The activation of this system is recognized as a factor in hypertension, kidney disease, heart failure, fibrosis of the heart, and other problems. Sodium restriction also increases serotonin, activity of the sympathetic nervous system, and plasminogen activator inhibitor type-1 (PAI-1), which contributes to the accumulation of clots and is associated with breast and prostate cancer. The sympathetic nervous system becomes hyperactive in preeclampsia (Metsaars, et al., 2006).
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> In both situations, preeclampsia and essential hypertension, there is an increased amount of aldosterone, an adrenal steroid which allows the kidneys to retain sodium, and to lose potassium and ammonium instead. A restriction of salt in the diet causes more aldosterone to be produced, and increased salt in the diet causes aldosterone to decrease. One effect of aldosterone is to increase the production of a substance called vascular endothelial growth factor, VEGF, or vascular permeability factor, which causes capillaries to become leaky, and causes new blood vessels to grow.
While increased salt in the diet tends to lower both aldosterone and VEGF, reducing the leakiness of blood vesselssodium also has a direct effect that tends to prevent the leakage of water and albumin out of the blood vessels, helping to maintain the blood volume which is needed to perfuse the kidneys, preventing them from producing signals to increase blood pressure and aldosterone …
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  ++
=> The data supports an intake between 3000 and 7000 milligrams of sodium, or 1.5 to 3.5 teaspoons of salt, per day.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> A 2012 study in the American Journal of Hypertension found that people on low-salt diets developed higher plasma levels of renin, cholesterol, and triglycerides.
=> Our bodies may have a natural sodium appetite through which our ideal salt intake is regulated. By following a whole foods, Paleo diet, and eliminating processed foods, excess sodium in your diet will be drastically reduced. Thus, you can be confident in following your own natural taste for salt when adding it to your food during preparation. In other words, there are few reasons to deprive yourself of salt!
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Since respiratory metabolism, governed by the thyroid hormone, is our main source of carbon dioxide, it's obvious that thyroid deficiency should impair our ability to regulate water and solutes, such as salt. An organism that illustrates this function of thyroid is the young salmon, when it leaves a freshwater river to begin its life in the ocean. As it converts its physiology to tolerate the salty environment, its thyroid hormone surges. When it's mature, and returns to the fresh water to spawn, its prolactin rises sharply. In experiments with rodents, it has been found that drinking a large amount of water increases their prolactin, but the same amount of water, with added salt, doesn't.
Hypothyroidism is typically associated with increased prolactin secretion. Hypothyroid people typically retain water, while losing salt, so the hypothyroid state is analogous to the salmon that has returned to the river, and to the mice that drink too much salt-free water.
The typical hypothyroid person loses salt rapidly in the urine (and probably in the sweat, too, though that is usually diagnosed as cystic fibrosis), and retains water, diluting the urine less than normal. The reduced production of carbon dioxide, with increased susceptibility to producing lactate and ammonium, causes the cells to be more alkaline than normal, increasing their affinity for water. The rise of estrogen that usually accompanies hypothyroidism also increases intracellular pH, loss of sodium, and over-hydration of the blood.
Hypothyroid muscles typically retain excess water, and fatigue easily, taking up more water than normal during exertion. In childhood, mild hypothyroidism often causes the leg muscles to swell and ache in the evenings, with what have been called "growing pains." When the problem is more extreme, all the skeletal muscles can become very large (Hoffman syndrome), because of the anabolic effect of over-hydration. Enlargement of any muscle can result from the excessive hydration produced by thyroid deficiency, but when it happens to the muscles behind the eyes (Itabashi, et al., 1988), it often leads to a diagnosis of hyperthyroidism, rather than hypothyroidism
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Table salt is mined from underground salt mines. It is then heavily processed, refined, stripped of all its minerals except for sodium and chloride (NaCl), and subjected to anti-caking agents like aluminum. Table salt is an acidic, inorganic substance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> The average adult’s body contains 250 grams (g) of sodium. Sodium is absorbed from the gastrointestinal tract, always bringing water along with it. It is the major mineral in plasma, the fluid component of blood, and in the fluids that bathe the body’s cells. Without enough sodium, all these fluids would lose their water, causing dehydration, low blood pressure, and death.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Is Salt An Acid or A Base?
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Sea Salt:  Salt is a natural diuretic, mobilizes glucose, which lowers adrenalin and thus prevents adrenalin-induced hypertension and hardening of the arteries.  Stabilizing blood sugar helps to convert T4 to T3.  Use only white sea salt (without added iodine) that contains 48 minerals, instead of commercial table salt, which contains only sodium chloride.  Beware of coloured sea salts.  The colour is either dirt or a toxin.  For example, the pink or orange colour in Himalayan salt is toxic inorganic iron.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=>ratio sodium potassium in paleolithic (between 1/7.7 & 13.6)  
 

*) Liens intéressants :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> L’alcool perturbe la production de vasopressine par le cerveau, une hormone qui régule l’activité des reins. Finissez la soirée avec de l’eau…
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Aspirin, salt, and thyroid are heat makers when you feel hypo.
=> Vasodilation.  Salicin causes more carbon dioxide production.
Bioelectrical functions, and the opposition between carbon dioxide and lactic acid, and the way water is handled in cells, are basic conditions that have a general or global effect on all of the other more specific biochemical and physiological processes. Originally, estrogen and progesterone were each thought to affect only one or a few biochemical events, but it has turned out that each has a multitude of different biochemical actions, which are integrated in globally meaningful ways. The salicylic acid molecule is much smaller and simpler than progesterone, but the range of its beneficial effects is similar. Because of aspirin’s medical antiquity, there has been no inclination to explain its actions in terms of an “aspirin receptor,” as for valium and the opiates, leaving its biochemistry, except for the inadequate idea of COX-inhibition, simply unexplained.”
=> “Aspirin protects cells in many ways, interrupting excitotoxic processes by blocking nitric oxide and prostaglandins, and consequently it inhibits cell proliferation, and in some cases inhibits glycolysis, but the fact that it can inhibit FAS (Beynen, et al., 1982) is very important in understanding its role in cancer”
=> “Carbon dioxide, high altitude, thyroid, progesterone, caffeine, aspirin, and decreased tryptophan consumption protect against excessive serotonin release. When sodium intake is restricted, there is a sharp increase in serotonin secretion. This accounts for some of the anti-inflammatory and diuretic effects of increased sodium consumption–increasing sodium lowers both serotonin and adrenalin.”
=> “Aspirin, which stimulates bone formation, has other thyroid-like actions, including activation of mitochondrial respiration and energy production, with an increase of cytochrome C oxidase (Cai, et al., 1996), and it lowers serotonin (Shen, et al., 2011). It also apparently protects against calcification of the soft tissues, (Vasudev, et al., 2000), \ though there has been surprisingly little investigation of that. “Aspirin can promote trabecular bone remodeling, improve three-dimensional structure of trabecular bone and increase bone density of cancellous in osteoporotic rats by stimulating bone formation. It may become a new drug for the treatment of osteoporosis,” Chen, et al., 2011.”
=> “Increasing carbon dioxide lowers the intracellular pH, as well as inhibiting lactic acid formation, and restoring the oxidation of glucose increases CO2. Inhibiting carbonic anhydrase, to allow more CO2 to stay in the cell, contributes to intracellular acidification, and by systemically increasing carbon dioxide this inhibition has a broad range of protective anti-excitatory effects.
=> “Aspirin, by inhibiting the production of estrogen, of carbon monoxide, and of several cytokines and toxic lipid products, and by supporting normal respiration, helping to correct hyperglycemia, and suppressing lactate production, is an especially valuable therapy. Sacca et aI., have recently (October, 2004) demonstrated that aspirin’s anticancer effect appears to involve the inhibition of heme oxygenase.”
=> Vitamin D, by its antiestrogenic and anti-inflammatory actions, and by suppressing FAS, parallels the effects of aspirin and caffeine in several ways.”

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre la fatigue surrénale

Message  Nell74 le Dim 17 Avr 2016 - 0:19

ah merci j'ai compris pourquoi on se traine... on se couche tard on vit la nuit ... nos surrenales sont littéralement explosées.
avatar
Nell74
Accro
Accro

Messages : 310
Date d'inscription : 03/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre la fatigue surrénale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum