Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Vitamine B complexe
par Luc Hier à 18:41

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Hier à 9:01

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Celine57 Dim 20 Mai 2018 - 15:47

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 20 Mai 2018 - 8:15

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Sam 19 Mai 2018 - 16:19

» Méditation: une révolution dans le cerveau
par Proserpine Sam 19 Mai 2018 - 8:03

» Jeune thérapeutique SPA sous anti TNF
par Flo Ven 18 Mai 2018 - 22:30

» Présentation Mamoun69
par Mirzoune Ven 18 Mai 2018 - 15:28

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Matogato Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

» Manchild on the moon au Bataclan fin juin
par Mirzoune Jeu 17 Mai 2018 - 12:10

» Histoires drôles et blagues ...
par Nell74 Jeu 17 Mai 2018 - 3:40

» Régime Thé et perte de poids
par Luc Mar 15 Mai 2018 - 22:07

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 15 Mai 2018 - 2:06

» Migraine et Curcuma : traitement miracle ?
par Luc Lun 14 Mai 2018 - 23:09

» quelques nouvelles de Chantal !
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:24

» Bon anniversaire Céline 57
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:02

» Le psyllium aide le microbiote
par Nell74 Lun 14 Mai 2018 - 1:04

» Le jeûne comme alternative aux médicaments
par Luc Dim 13 Mai 2018 - 14:26

» Collagène
par Mirzoune Ven 11 Mai 2018 - 9:53

» Nos plats du jour, Mai 2018
par Pierrette Lun 7 Mai 2018 - 8:19

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par astree Dim 6 Mai 2018 - 18:47

» Dans quels aliments se trouvent les nutriments utiles ?
par Luc Dim 6 Mai 2018 - 9:27

» Poisson frais et huile composition
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:53

» Stress or not stress ?
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:25

» Lara Fabian
par Luc Ven 4 Mai 2018 - 17:22

» L'acide gamma-linolénique (AGL ou GLA)
par Gaffal Lun 30 Avr 2018 - 23:54

» Bicarbonate de soude
par antony13 Lun 30 Avr 2018 - 22:58

» Nos plats du jour, Avril 2018
par Luc Lun 30 Avr 2018 - 12:40

» Bon anniversaire Rouly
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 12:08

» L'astragale de Chine, plante adaptogène
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 8:08

» Retour à la santé - Flo
par Flo Sam 28 Avr 2018 - 18:23

» Dioxyde de titane
par Luc Sam 28 Avr 2018 - 13:52

» bonjour a tous - de Noa
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 17:28

» Bon anniversaire Augustine
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 12:24

» Presentation de Gaffal
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 21:39

» présentation marionnette
par Pierrette Mer 25 Avr 2018 - 17:12

» Gluten : mythe ou réalité ? À la recherche des personnes hypersensibles
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 13:23

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 11:10

» Associations alimentaires et digestion
par Matogato Lun 23 Avr 2018 - 22:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Luc Dim 22 Avr 2018 - 22:54

» Présentation Martin Marie Madeleine
par Mirzoune Dim 22 Avr 2018 - 20:29

» Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
par Chantal Dim 22 Avr 2018 - 12:17

» B9 Acide folique et méthylation
par Luc Sam 21 Avr 2018 - 12:37

» L'Ail des ours ou ail sauvage - de multiples bienfaits
par Luc Mar 17 Avr 2018 - 16:52

» Falafels de pois chiche aux graines de tournesol et feuilles vertes
par Mirzoune Mar 17 Avr 2018 - 11:13

» Le calendula - souci des jardins - soins de la peau mais pas que...
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 17:10

» Pesto à l'Ail des ours
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 10:04

» Liste des composants toxiques des produits ménagers
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:43

» Substances toxiques dans les cosmétiques: la liste
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:41

» La galerie de belles images
par Pierrette Dim 15 Avr 2018 - 9:56

» Récupération après antibiotiques
par Luc Sam 14 Avr 2018 - 10:57

» Synergies d'HE pour asthme
par Mirzoune Sam 14 Avr 2018 - 9:26

» Recettes déodorants "maison" efficaces, sans aluminium ni paraben
par Pierrette Mer 11 Avr 2018 - 8:02

» Index glycémique des laits végétaux
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 18:21

» La Terre de Diatomée - insecticide naturel, non toxique et sans accoutumance
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 17:48

» Disjonction acromio-claviculaire
par yoz Lun 9 Avr 2018 - 13:11

» Présentation de Hermann
par Hermann Dim 8 Avr 2018 - 17:20

» acides gras trans et enzymes
par Luc Dim 8 Avr 2018 - 15:47

» Myalgie & enzyme métabolisant le pyruvate
par Luc Sam 7 Avr 2018 - 11:15

» Mélange HE anti-mycose avec jojoba
par Luc Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

» La Sauge officinale - bienfaits et utilisation
par Pierrette Mer 4 Avr 2018 - 16:04

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:49

» Terrain et médecine chinoise
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:41

» Bien respirer pour rejoindre les bras de Morphée
par Luc Mer 4 Avr 2018 - 10:43

» Présentation de Jean
par Proserpine Mer 4 Avr 2018 - 9:23

» "Genre pizza" improvisée avec un reste de pain
par Celine57 Mar 3 Avr 2018 - 21:02

» Nouveau: le Jean's connecté de Samsung analyse votre alimentation
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 15:35

» Bon anniversaire Ciboulette
par Flo Mar 3 Avr 2018 - 15:02

» L'hibiscus, riche en anthocyanes: comment l'utiliser?
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 12:28

» Le sélénium protège contre la toxicité du mercure dans les poissons
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 11:44

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Pierrette Mar 3 Avr 2018 - 8:47

» Graines germées et pousses
par Pierrette Dim 1 Avr 2018 - 9:50

» Nos plats du jour, Mars 2018
par Luc Dim 1 Avr 2018 - 8:20

» Bon anniversaire Aimee
par Mirzoune Sam 31 Mar 2018 - 16:48

» Vivez bien dans votre siècle
par Celine57 Jeu 29 Mar 2018 - 13:20

» Présentation de Louann78
par louann78 Jeu 29 Mar 2018 - 11:01

» Choisir un avocat
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 16:23

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 12:07

» Nettoyant multi-usages: le percarbonate de soude
par Mirzoune Mar 27 Mar 2018 - 12:16

» Présentation Becam64
par Mirzoune Lun 26 Mar 2018 - 15:46

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Lun 26 Mar 2018 - 1:07

» Heure d'été: On avance ou on recule ?
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:07

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:03

» Prévention ostéoporose : magnésium
par Luc Dim 25 Mar 2018 - 11:25

» Quel multi vitamines sans fer ni cuivre
par Luc Sam 24 Mar 2018 - 12:05

» Pain brioché à la pâte de datte
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 17:43

» Alimentation hypotoxique améliorée
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 10:29

» Super promo sur Extracteur de jus Twinstar F-9088
par Mirzoune Jeu 22 Mar 2018 - 16:29

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Jeu 22 Mar 2018 - 13:08

» Nouvel arrivant sur le forum: Oléo
par Mirzoune Mar 20 Mar 2018 - 13:11

» Lécithine et PS
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 19:28

» Présentation Margot
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 16:40

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Mirzoune Sam 17 Mar 2018 - 15:03

» Petits Pains au thé bergamote, citron et 4 épices
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 10:40

» Connaissez-vous la SAMe (S-Adenosyl-L-Methionine)?
par Mirzoune Ven 16 Mar 2018 - 10:22

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 8:47

» E-Books à 4,99€ chez Thierry Souccar
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 18:22

» Chiropratique (ou chiropraxie), une super adresse à découvrir!
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 17:20

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 16:34


Alimentation et psychisme

Aller en bas

Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Dim 7 Fév 2016 - 18:05

Depuis vingt ans, une association suisse, l’École Stelior, soutenue par un collège de scientifiques, accuse le gluten d’aggraver des maladies comme l’autisme ou la schizophrénie. Mais il ne serait pas le seul à être mis en cause : le glutamate, l’aspartame ou encore le lactose, la caséine, les sucres et les colorants pourraient également affecter notre santé psychique :
L'avènement de l’imagerie médicale (IRM, scanner) a permis de réduire l’abîme entre la connaissance de la structure du cerveau et les fonctions cognitives. Désormais, les chercheurs sont capables d’identifier dans notre alimentation des molécules susceptibles d’influencer les hormones, les neurotransmetteurs, donc notre comportement. Ce qui crédibilise les théories associant nutrition et santé mentale.
Aujourd’hui, il est avéré que les oméga-3, les antioxydants, les probiotiques et les polyphénols, les vitamines, les minéraux et les oligoéléments, outre leurs bienfaits sur la santé, ont des répercussions positives sur notre comportement : moins d’agressivité, d’agitation, de sautes d’humeur et de dépression…
Entre les premiers constats faisant état de l’influence néfaste des additifs sur le comportement des enfants, par Benjamin Feingold, un pédiatre américain, et les recommandations sanitaires sur les étiquettes de paquets de bonbons et autres boissons concernant les « effets indésirables sur l’activité et l’attention des enfants », il s’est écoulé… trente ans. 
Il aura fallu une étude publiée en 2007, dans la très sérieuse revue scientifique britannique The Lancet «Food additives and hyperactive behaviour in 3 years old and 8-9 years old children in the community : a randomised double-minded, placebo-controlled trial», accusant six colorants artificiels et un conservateur - présents dans les bonbons et certaines boissons - d’augmenter l’hyperactivité infantile, pour mettre le feu aux poudres.
Rares sont les psychiatres qui tiennent compte du régime alimentaire de leurs patients dépressifs. Si nous acceptons l’idée qu’un corps mal nourri est davantage sujet aux infections, il nous est plus difficile d’admettre qu’un cerveau dénutri est davantage sensible au stress, aux difficultés du quotidien, qu’il devient moins performant et plus vulnérable à l’anxiété.
Pourtant, les études désignent la malbouffe comme facteur de mal-être. 
La plus significative (« Dietary pattern and depressive symptoms in middle age » de T. Akbaraly, E. Brunner et al., in The British Journal of Psychiatry, 2009) émane de chercheurs qui, pendant cinq ans, ont suivi trois mille quatre cent quatre-vingt-six personnes. Séparées en deux groupes, elles avaient deux régimes alimentaires distincts, les unes à base de produits frits et transformés, les autres une alimentation de type méditerranéenne, riche en légumes, en fruits et en poissons. 
Le constat est sans appel : une alimentation transformée augmente de 58 % le risque de dépression par rapport à une alimentation normale ; alors que la consommation de légumes, fruits et poissons diminue ce même risque de 26 %. Antioxydants, polyphénols et acides gras polyinsaturés, mais aussi oméga-3 et probiotiques semblent être impliqués dans la dépression.
Pour préserver sa santé physique et son équilibre mental, il vaut mieux se défaire d’une alimentation trop riche en additifs, sucres et graisses saturées. 
Le premier réflexe à adopter est de s’assurer de la qualité irréprochable des huiles que nous avalons. En effet, notre masse cérébrale et nerveuse, mais aussi les membranes de nos cellules (en particulier celles de la peau) sont constituées à 70 % de lipides. 
Prendre une cuillerée à café d’huile de colza bio par jour, complétée (pour le goût !) d’huiles d’olive, de lin, de noisette, mais aussi consommer du poisson gras deux fois par semaine, limiter les sucreries chimiques bourrées d’additifs ... Voilà la meilleure façon de ne pas perdre la raison devant son assiette !
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quelques médecins et chercheurs engagés dans la piste alimentaire:
Karl Reichelt, né le 28 novembre 1933, médecin et chercheur norvégien, a émis la théorie, selon laquelle l'autisme pourrait être soigné par un régime sans gluten et sans caséine (SGSC). Il est membre du conseil scientifique de l'association STELIOR fondée par Elke Arod .
Selon Reichelt, lorsque les peptides opioïdes traversent la barrière intestinale (théorie du « leaky gut » ou « intestin perméable ») et passent dans le sang, si l'on a une activité déficiente de certains enzymes, cela peut induire TDAH (Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité), autisme, schizophrénie, syndrome d'Asperger ou dépression.
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elke Arod, engagée dans un combat contre la maladie de son enfant atteint d’hyperactivité et de troubles autistiques, a constitué une importante base de données scientifiques pour analyser les pathologies de l’enfant et de l’adulte liées aux intolérances alimentaires et à la toxicité des métaux lourds. 
L’association Stelior est soutenue dans son action par un Collège scientifique international regroupant des personnalités de la recherche scientifique et médicale, comme le professeur André Picot, Toxico-chimiste, Directeur de recherche au CNRS ou le professeur Maurice Rabache, Docteur en nutrition, professeur à l’Université Paris VI.
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L´expression infections froides est nouvelle. Elle désigne des maladies chroniques qui enrayent progressivement la machine humaine à la suite d´une ou plusieurs infections à bas bruit, infections ne générant pas de fièvre. C´est le sujet de travail du groupe Chronimed, présidé par Dominique Rueff, autour du Professeur Luc Montagnier. 
Parmi les infections froides, outre la maladie de Lyme ou la candidose, on trouverait aussi l'autisme… qui pourrait être guéri à condition de considérer l´aspect infectieux latent, 
et bien sûr l'environnement (notamment l´intoxication aux métaux lourds, qui revient souvent dans la maladie de Lyme également).
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Autisme : la piste microbienne. Par Luc Montagnier et le Groupe Chonimed :
Notre hypothèse de travail est qu’un dysfonctionnement immunitaire, associé à une souffrance inflammatoire de la muqueuse intestinale, entraîne un passage de constituants bactériens, dont des neurotoxines, dans la circulation sanguine, créant notamment un stress oxydatif ainsi que des microvascularites, en particulier au niveau des vaisseaux méningés, et finalement une atteinte neuronale.
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Lire : 
- Les Causes Chimiques Des Troubles Psychiques : http://www.environnement-blog.com/les-causes-chimiques-des-troubles-psychiques/


- Le régime cétogène protège le cerveau: http://www.psychostrategy.net/2016/01/le-regime-cetogene-protege-le-cerveau.html


Dernière édition par Mirzoune le Jeu 25 Fév 2016 - 22:54, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Flo le Lun 8 Fév 2016 - 20:18

Mirzoune a écrit:Aujourd’hui, il est avéré que les oméga-3, les antioxydants, les probiotiques et les polyphénols, les vitamines, les minéraux et les oligoéléments, outre leurs bienfaits sur la santé, ont des répercussions positives sur notre comportement : moins  d’agitation...
T'es sûre Laughing , parfois j'ai un doute lol!

Super article général...ça va être compliqué pour moi de contribuer, cette semaine, je suis encore à l'hotel avec un débit ridicule... Sad   J'ai pris des bouquins study mais je peux vous lire
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Lun 8 Fév 2016 - 20:21

Flo a écrit:T'es sûre Laughing , parfois j'ai un doute lol!

Lol! Moi aussi, parfois...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Alimentation et psychisme

Message  lmichelle le Jeu 25 Fév 2016 - 22:38

Selon Veronica Van der Spek, psychiatre et nutritionniste belge auteur de "Nutrition et bien-être mental", spécialiste de l'anxiété et du burn-out, une alimentation adaptée peut permettre de gérer et même corriger le mal-être mental.

L'alimentation agit sur la synthèse des neurotransmetteurs, des messagers chimiques indispensables au bon fonctionnement des cellules nerveuses du cerveau.
3 d'entre eux ont une action particulièrement importante sur notre moral : la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine.
 
- la dopamine : c’est la motivation à démarrer sa journée.
     - Quand on en manque, on baisse les bras et on ne décide rien.
     - En excés, elle pousse la personne à dépasser sans cesse ses limites, au point de devenir accro, elle pousse à un besoin sexuel anormal, des crises de voracité ou de prodigalité

- La noradrénaline nous permet d’être actif, concentré et sociable.
      - Quand on en manque, on devient infréquentable, on s'isole et on boude.
      - En excès  : dépendance accru au regard des autres, besoin de reconnaissance

- La sérotonine constitue le frein de l’action, l'évitement de la punition c’est le neurotransmetteur de la tranquillité.
      - Quand on en manque, on perd patience, on est agressif et colérique, on est sujet à la boulimie, aux insomnies et aux addictions.
     - En excès  : manque de confiance en soi, anxiété, inhibitions, trac, peurs, perfectionnisme


Pour relancer ou freiner ces neurotransmetteurs, on doit donc privilégier ou limiter les acides aminés précurseurs des neurotransmetteurs concernés. (ce sera mon prochain post, lundi soir). Je précise que Luc a déjà abordé la question de la sérotine dans le post  : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ceci étant, pour que le cerveau fonctionne bien, il lui faut aussi  :
- Une série de cofacteurs pour que nos enzymes soient efficaces : fer, cuivre, zinc et magnésium, vitamines B et C.
- Des apports équilibrés en bonnes graisses  pour assurer la souplesse des membranes cellulaires (w3), tout en les protegeant de l'axydation (graisse saturée de noix de coco ou ghee)
- Anti-oxydants

Sur le sujet, voir le livre "Nutrition et bien-être mental" et le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Voir aussi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
lmichelle
Tout frais
Tout frais

Messages : 8
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 54
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Jeu 25 Fév 2016 - 22:41

lmichelle a écrit:Selon Veronica Van der Spek, psychiatre et nutritionniste belge auteur de "Nutrition et bien-être mental", spécialiste de l'anxiété et du burn-out, une alimentation adaptée peut permettre de gérer et même corriger le mal-être mental.

Pour relancer ou freiner ces neurotransmetteurs, on doit donc privilégier ou limiter les acides aminés précurseurs des neurotransmetteurs concernés. (ce sera mon prochain post, lundi soir). Je précise que Luc a déjà abordé la question de la sérotine dans le post  : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sujet passionnant! Impatiente de te lire, lmichelle!

La suite ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition et comportement

Message  Flo le Mer 15 Juin 2016 - 21:53

Une vidéo du Dr Russell Blaylock, à regarder absolument :



Pour les plus pressés, il y a même la transcription exacte de la vidéo, réalisée par Claudine Toussaint :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le site du Dr Blaylock:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique a longtemps été "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
Le chainon manquant a été découvert et décrit en 2017 dans l'Eloge du cru de Dominique Guyaux
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Luc le Jeu 16 Juin 2016 - 14:51

un petit mot avec le ou les idées clés serait le bienvenu si tu veux un commentaire  bom 
L'alimentation fast food abuse des sucres (par exemple: cola et chips). Ainsi on constate souvent une corrélation entre la violence, la glycémie et les excitateurs endocriniens (glutamate des chips, aspartame des soda).
Chez les détenus, il y a nettement moins de récidive lorsqu'ils suivent un programme de nutrition adapté.
D'autres exemples suivent pour illustrer le pétage de plomb, quand vous n'arrivez plus à vous maitriser, lorsque vous avez envie de trucider le voisin, votre patron et / ou votre femme pirat

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Ven 17 Juin 2016 - 19:18

C'est intéressant et ça tient la route. Mais n'oublions pas que
1- l'alcool "monte" plus vite au cerveau que le hamburger. On n'a pas le temps d'éliminer, on est déjà bourré!
2- l'alcool est la première cause de violence. L'hypoglycémie n'explique pas tout...
3- Un jeune qui fait un coma éthylique a plus de chance d'avoir picolé que d'avoir fait une orgie de bonbecs...

Bref, l'analyse est juste mais faudrait pas non plus faire trop d'amalgame entre l'alcool et le sucre. C'est comme considérer que bouffer un gâteau aux graines de pavot (très courant en Pologne) serait pareil que de se piquer à l'héro...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Flo le Sam 18 Juin 2016 - 15:52

Lorsque je regarde cette vidéo, tout me parle jusqu'au tréfonds de mes cellules  alien
 
L'analyse que Russell Blaylock fait de l'impact sur les comportements n'est en rien exagéré, mais comme il l'explique cela ne va pas toucher tout le monde, tout le temps, chaque individu est différent, chaque micro-biote est différent, chaque métabolisme est différent...la variabilité de fonctionnement des individus, même dans la journée) est importante (cyclothymie)
 
La médecine conventionnelle a établi des normes et des fourchettes de normalité parce qu'il est pratique d'établir des modèles pour penser, donner du sens et catégoriser les troubles ou maladies du comportements et ...tenter de les guérir... mais, mais... il y a beaucoup d'individus qui ne rentrent pas dans le schéma actuel.
 J'ai l'intuition que c'est pour cette dernière raison que ça laisse beaucoup de personne dubitative et pourtant...
 
Comme l'explique RB le cerveau est le plus gros consommateur dans le métabolisme global et il ne s'arrête jamais.
 
Lorsqu'on a un problème, de qualité des aliments, de microbiote défaillant, de dysbiose intestinale, il y a quasi inévitablement associées des carences nutritionnelles et donc souffrance de l'organe.
 
Les comportement addictifs , alcool, sexe, violence ..ou non contrôlés, ne sont que la tentative de combler ce "manque" de nutriments.
 
Lors d'une psychanalyse on apprends souvent à démêler ses désirs de ses besoins vitaux Smile et lorsqu'on souffre de carences nutritionnelles c'est très, très compliqué... car malgré la mentalisation, les idées s'éclaircissent mais la souffrance reste.
 
Car il s'agit, bien sûr, de souffrance physiologique et non psychologique.
 
Dans ces dérèglement liés à la malbouffe, on sait aussi qu'il y a d'autres facteurs qui induisent de fortes souffrances psychiques et comportements anormaux :
 
- le Candida Albicans fabrique plus de 35 neurotoxique,
- le gluten non digéré fini par former de la glutéomorphine,
- la caséine non digérée de la casomorphine,
- plus tous les additifs à la nourriture industrielle, glutamate, aspartame...et j'en passe.
 
Les déficits en nutriments et neurotoxiques n'améliorent en rien le métabolisme du cerveau et augmente la production de radicaux libre et la peroxydation lipidique.
Bien évidemment cela n'améliore pas non plus le renouvellement des cellules du cerveau.
 
Lorsque je suis passée à la diète Seignalet, j'ai également appliqué le régime paléo (Mark Sisson), le plus grand bénéfice que j'ai trouvé, c'est la stabilité émotionnelle.
Fini le yoyo glycémique (c'était également couplé à une forte complémentation en glycérophosphate de magnésium).
Notez-bien qu'avant que je ne modifie mon alimentation, je consommais déjà que peu d'aliment à fort indice glycémique.
 
Le yoyo glycémique augmente les niveaux d'épinéphrine et norépinéphrine hormones responsable de notre nervosité, le cerveaux produit également du glutamate, puissant excitateur...
 
Comme l'a étudié RB il y une forte corrélation entre criminalité et mauvaise alimentation.
Aux Etats Unis , pays de la malbouffe (qu'on est malheureusement en train d'imiter...) il y a un fort taux de criminalité 1% ce qui est environ 10 fois plus qu'en France...
 
L'alcool exacerbe le yoyo glycémique... dans ces conditions les passages à l'acte deviennent difficilement évitables.
 
Il y a d'autres molécules qui ont cette effet là, personnellement les molécules de Maillard couplées à ma dysbiose me mettait à 2 doigts de l'évanouissement alors que je n'y suis absolument pas sujette (je ne suis jamais tombée dans le pommes). Leurs ingestions me pose bien plus de problème qu'une bouteille de champagne. (rassurez-vous, le champagne, je le déguste seulement... clown )
 

Alors oui la malbouffe ou plus simplement une nourriture non adapté à notre organisme envoie certain d'entre-nous en enfer sur le plan émotionnel.  Rolling Eyes

Certains deviennent très agressifs d'autres très dépressifs, voire les 2...


Dernière édition par Flo le Dim 19 Juin 2016 - 20:33, édité 5 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique a longtemps été "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
Le chainon manquant a été découvert et décrit en 2017 dans l'Eloge du cru de Dominique Guyaux
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Luc le Sam 18 Juin 2016 - 18:14

Belle analyse. vraiment, en nuance  
Quand on ajoute, à de l'instabilité chronique, le yoyo de la glycémie et l'incapacité à contrôler l'adrénaline, cela donne un mauvais cocktail.
Si en plus vous avez vécu dans un milieu agressif (jeux vidéo, binge sorties, et parents qui s'engueulent), vous avez là tous les ingrédients pour sortir des clous ...
Certains n'ont même pas besoin d'un "milieu agressif", il suffit d'être stressé et éreinté pour passer parfois de l'autre côté de la barrière quand vous avez un "chiant" qui vous pompe votre dernière énergie ... L'envie m'a déjà prise de tordre le coup au zèbre qui ... Mais de là à passer à l'acte, autrement qu'en paroles, c'est autre chose. Probablement parce qu'il reste encore une parcelle de lucidité que n'ont plus les abrutis. Abrutis par le yoyo de leurs neurotransmetteurs  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Lun 20 Juin 2016 - 19:41

Flo a écrit:Lorsque je regarde cette vidéo, tout me parle jusqu'au tréfonds de mes cellules  alien
 
L'analyse que Russell Blaylock fait de l'impact sur les comportements n'est en rien exagéré, mais comme il l'explique cela ne va pas toucher tout le monde, tout le temps...
 
Dans ces dérèglement liés à la malbouffe, on sait aussi qu'il y a d'autres facteurs qui induisent de fortes souffrances psychiques et comportements anormaux :
- le Candida Albicans fabrique plus de 35 neurotoxique,
- le gluten non digéré fini par former de la glutéomorphine,
- la caséine non digérée de la casomorphine,
- plus tous les additifs à la nourriture industrielle, glutamate, aspartame...et j'en passe.
 
Lorsque je suis passée à la diète Seignalet, j'ai également appliqué le régime paléo (Mark Sisson), le plus grand bénéfice que j'ai trouvé, c'est la stabilité émotionnelle.

Le yoyo glycémique augmente les niveaux d'épinéphrine et norépinéphrine hormones responsable de notre nervosité, le cerveaux produit également du glutamate, puissant excitateur...
 
L'alcool exacerbe le yoyo glycémique... dans ces conditions les passages à l'acte deviennent difficilement évitables.
 
Alors oui la malbouffe ou plus simplement une nourriture non adapté à notre organisme envoie certain d'entre-nous en enfer sur le plan émotionnel.  Rolling Eyes

Certains deviennent très agressifs d'autres très dépressifs, voire les 2...

Merci, Flo, tu m'as convaincue!


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Mirzoune le Lun 20 Juin 2016 - 19:54

Flo a écrit:Comme l'a étudié RB il y une forte corrélation entre criminalité et mauvaise alimentation.
Aux Etats Unis , pays de la malbouffe (qu'on est malheureusement en train d'imiter...) il y a un fort taux de criminalité 1% ce qui est environ 10 fois plus qu'en France...
 

Là, par contre c'est pas un argument. Ce n'est pas parce que la malbouffe est importante aux USA que le taux de criminalité est corrélé avec l'alimentation.

C'est comme si tu disais que la criminalité à Marseille est la preuve que la bouillabaisse produit des hormones neurotoxiques (ceci dit, avec le mercure dans les poissons, ça pourrait se défendre! Lol!)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Flo le Lun 20 Juin 2016 - 22:30

Mirzoune a écrit:

Là, par contre c'est pas un argument. Ce n'est pas parce que la malbouffe est importante aux USA que le taux de criminalité est corrélé avec l'alimentation.

C'est comme si tu disais que la criminalité à Marseille est la preuve que la bouillabaisse produit des hormones neurotoxiques (ceci dit, avec le mercure dans les poissons, ça pourrait se défendre! Lol!)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première fois que j'ai prêté attention à ce concept, je regardais une vidéo de Irène Grosjean ou elle dit en gros que la malbouffe "c'est la guerre", sur le coup j'ai trouvé ça un peu excessif... j'ai commencé à lire sur le sujet, car j'avais noté sur moi une forte transformation à la mise en place de la diète Paléo.
Cette observation s'est confirmée par la suite sur toutes les personnes qui on mis en place la baisse des glucides dans mon entourage (il y en a plusieurs Smile)

Dans la vidéo il est cité de nombreuses expériences qui ont été réalisées avec des délinquants, ou on note une nette amélioration des comportements, après rectification de l'alimentation.

Le Dr Ralph Bolton, a trouvé que 55 % des indiens Quolla, tribus très violente, était "hypoglycémique" c'est à dire qu'ils avaient des taux très bas de serotonine lié à la consomation de sucre.

Corrélation n'est pas causalité, ce n'est bien évidemment pas l'unique raison des passages à l'acte, mais je pense que ça pése lourdement dans l'équation, comme tout ce qui touche à la nutrition c'est très variable selon les individus.

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique a longtemps été "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
Le chainon manquant a été découvert et décrit en 2017 dans l'Eloge du cru de Dominique Guyaux
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Les jeunes s'y mettent...Ruairi Robertson

Message  Flo le Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

Avez-vous déjà ressenti un instinct viscéral ou des papillons dans le ventre ? La faim a-t-elle déjà affecté votre humeur ? Nos ventres et cerveaux sont physiquement et biochimiquement liés de bien des manières, ainsi, l'état de nos intestins peut altérer la façon dont notre cerveau fonctionne et se comporte, donnant un tout nouveau sens à l'expression : « Penser avec son ventre. »

En tant que nutritioniste, microbiologiste et neuroscientifique, Ruairi Robertson se passionne pour les relations entre l'estomac et le cerveau. Il examine, à travers ses recherches, en quoi nos intestins et les microbes qu'ils contiennent peuvent influer à la fois sur notre santé physique et mentale, et plus important encore, en quoi ce que l'on mange impacte cette relation. Ruairi a parcouru le monde en quête d'aliments et pense qu'il s'agit là de la clé de la santé publique mondiale. Il est doctorant à l'université de Cork en Irlande et actuellement boursier Fulbright à l'université de Harvard (2015/16).

Cette conférence fut tenue durant un événement TEDx selon le format des conférences TED, mais organisée indépendamment par un organisme local. Découvrez-en plus ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique a longtemps été "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
Le chainon manquant a été découvert et décrit en 2017 dans l'Eloge du cru de Dominique Guyaux
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation et psychisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum