Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Amigo_amigo
par Luc Hier à 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Hier à 13:11

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 20:16

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Présentation Mpj48
par Mirzoune Mar 5 Déc 2017 - 16:40

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Lun 4 Déc 2017 - 23:12

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Flo Jeu 23 Nov 2017 - 9:43

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 21 Nov 2017 - 10:29

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Nell74 Mar 7 Nov 2017 - 23:33

» Vitamine A contre Alzheimer
par Luc Mar 7 Nov 2017 - 21:03

» vitamine D : zyma D ou...?
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 14:36

» Pain SG pois chiche & teff - salé / sucré
par Luc Lun 6 Nov 2017 - 13:06

» Auto-Ostéopathie en vidéo. Absolument génial!
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 10:26

» Vaccination obligatoire et risque acceptable ?
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 15:49

» Lait de coco et sarrasin
par Mezame Dim 5 Nov 2017 - 14:03

» Danse sur glace
par proserpine Dim 5 Nov 2017 - 11:26

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 10:12

» L’ arthrose n’est pas une maladie d’usure
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 23:02

» Graines germées et pousses
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 22:30

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Sam 4 Nov 2017 - 11:17

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par sophy Ven 3 Nov 2017 - 19:58

» cake gingembre amande et cacao nibs
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 22:58

» Bon anniversaire Pierrette
par sophy Mer 1 Nov 2017 - 21:31

» Salix alba - Populus nigra - Filipendula ulmaria - Urtica
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 11:32

» Les ions négatifs de l'air
par Adveniat Mar 31 Oct 2017 - 20:01

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 19:21

» Le Tissu Conjonctif
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 11:25

» Le Colon et les Acides Gras
par Mirzoune Lun 30 Oct 2017 - 11:06

» Complément proteiné
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 20:26

» Équilibre Sodium et Potassium – Compensation par l’organisme
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 15:09

» dentifrice liquide aux HE.
par Luc Sam 28 Oct 2017 - 0:13

» Synergie HE. et antibio .?
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 20:35

» Fruits oléagineux
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 11:21

» Congestion nasale et allergie
par Luc Mer 25 Oct 2017 - 18:50

» Protéger le foie
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 16:12

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Adveniat Mar 24 Oct 2017 - 15:20

» Thérapie du colon: Nettoyage
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 10:45

» Le Candida Albicans
par Adveniat Lun 23 Oct 2017 - 9:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Luc Dim 22 Oct 2017 - 21:36

» Noix de macadamia
par Adveniat Sam 21 Oct 2017 - 16:35

» céréales et légumineuses
par Mirzoune Sam 21 Oct 2017 - 16:05

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Sam 21 Oct 2017 - 15:36

» Mettre un avatar
par Mirzoune Ven 20 Oct 2017 - 17:09

» Conséquences du déficit magnésien sur les transports cellulaires. JP Curtay
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 10:38

» Présentation Marie-Pierre
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:33

» Présentation Sophy
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:30

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Jeu 19 Oct 2017 - 18:35

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Nell74 Mer 18 Oct 2017 - 12:02

» Graines de chanvre décortiquées, 22€ le Kg. Qui dit mieux?
par Mirzoune Mar 17 Oct 2017 - 21:36

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Mirzoune Lun 16 Oct 2017 - 11:13

» Antibiotiques candida
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 20:23

» Candidose – Comprendre le déséquilibre du microbiote
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 11:11

» Présentation Sophie
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 5:05

» Asthme: Méthode Buteyko – Lierre (teinture mère) - Vitamines
par Mirzoune Sam 14 Oct 2017 - 15:24

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par proserpine Ven 13 Oct 2017 - 17:21

» OXYGENATION Quelques éléments
par Luc Jeu 12 Oct 2017 - 12:34

» Présentation Mezame
par Mezame Mar 10 Oct 2017 - 22:00

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 18:50

» Avatars pour Halloween
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:54

» Suivi alimentation low-carbs
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:50

» Levothyrox
par Nell74 Lun 9 Oct 2017 - 17:38

» Gifs de bienvenue
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:53

» Présentation Bredan
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:45

» Chronimed, vous connaissez?
par Mirzoune Lun 2 Oct 2017 - 18:38

» Protection contre les pesticides
par Luc Dim 1 Oct 2017 - 21:56

» Le psyllium aide le microbiote
par Luc Sam 30 Sep 2017 - 9:34

» Certains Baumes à lèvres sont à éviter
par Luc Mer 27 Sep 2017 - 11:17


Les enzymes: Catalyseur des réactions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 12:45

Préambule : Que sont les enzymes ? (food enzmes = enzymes issu(e)s de l'alimentation)
« Les enzymes, combinés aux nutriments, catalysent toutes les réactions chimiques cellulaires, dont la digestion, l’absorption et la reconstruction des tissus vivants. Elles contrôlent l’expression des gènes qui, eux-mêmes, contrôlent leur structure et donc leur fonction. Elles sont abondamment stockées par l’organisme, où elles sont recyclées ».
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dr Edward Howell a écrit:« Les enzymes sont «les ouvriers» sur lesquels votre corps s’appuie, tout comme les travailleurs de la construction forment la main d’œuvre qui est à la base de votre maison. Ni les vitamines, ni les minéraux ou les hormones ne peuvent effectuer quelque travail que ce soit, sans les enzymes.
Vous pouvez peut-être disposer de tous les matériaux de construction nécessaires et de la charpente en bois, mais pour construire une maison, vous devez avoir les travailleurs (les enzymes) qui représentent les éléments essentiels de la vie.
Les enzymes sont les éléments de vie indispensables pour garder le corps vivant et en forme ».


NB: Si j'ai choisi comme titre "Food Enzymes" c'est pour être référencé dans les moteurs de recherche, et donc mettre à la portée d'un plus grand nbre de lecteurs ce qui suit. C'est aussi la raison pour laquelle je n'ai pas placé ce sujet dans les livres lus.
Un forumeur me disait récemment son étonnement de n'avoir jamais rien lu à ce sujet
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
=> Pathologies d'encrassage et auto-immunes (grand "résumé").


Dernière édition par Luc le Mar 5 Avr 2016 - 20:22, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Interview par Victoras Kulvinskas, M.S.

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 12:52

Voici l’interview du Dr Edward HOWELL, pionnier dans la recherche sur les enzymes, effectuée par Victoras Kulvinskas, M.S. (Hippocrates health Institute). Cette interview se trouve dans le livre dont la référence est mentionnée plus bas.
J’ai laissé le texte d’origine pour ceux qui lisent dans la langue de Shakespeare car il est parfois difficile de rendre toutes les nuances dans la traduction, gracieusement proposée par LucH Wink  Le document originel fait 13 pages. Il est mis chaque fois
en exergue

AN EXCLUSIVE INTERVIEW with pioneer food enzyme researcher
Source: Food Enzyme – Health & Longevity. Book written by Dr Edward Howell. Interviewed by Victoras Kulvinskas, M.S. (Hippocrates Health Institute)



DR. EDWARD HOWELL
Dr. Edward Howell was born in Chicago in 1898. He is the holder of a limited medical license from the State of Illinois.
The holder of a limited practice license is required to pass the same medical examination as a medical doctor. Only surgery, obstetrics and materia medica are excluded.
After obtaining his license, Dr. Howell joined the professional staff of the Lindlahr Sanatorium, where he remained for six years. In 1930, he established a private facility for the treatment of chronic ailments by nutritional and physical methods.
Until he retired in 1970, Dr. Howell was busy in private practice three days each week. The balance of his time he devoted to various kinds of research.
Dr. Howell is the first researcher to recognize the importance of the enzymes in food to human nutrition. In 1946, he wrote the book, The Status of Food Enzymes in Digestion and Metabolism.
This book contains the reference and source materials for the en¬zyme theories which Dr. Howell has collectively called, « The Food En¬zyme Concept. » The manuscript was republished in 1980 under the title Food Enzymes for Health & Longevity. In 1985 Enzyme Nutrition by Dr. Howell was published. This manuscript reviews the scientific litera¬ture and presents food enzymes as essential nutrients.
In this interview, Dr. Howell tells: What enzymes are, what they do in our bodies, why he believes a state of enzyme deficiency stress exists in most people, and finally, what he believes you can do about it.
Une entrevue exclusive avec le chercheur pionnier sur les enzymes contenues dans les aliments (Food Enzymes).


Source : Food Enzymes – Santé & Longévité. Livre écrit par le Dr Edward Howell. Interviewé par Victoras Kulvinskas, M.S. (Institut de Santé Hippocrates).

Présentation du Dr EDWARD HOWELL (traduction)
Le Dr Edward Howell est né à Chicago en 1898. Il est titulaire d'une licence médicale limitée, de l'État de l'Illinois. Le détenteur d'une licence de pratique médicale limitée (limited medical licence) a suivi le même cursus universitaire qu’un médecin (medical doctor). Seuls la chirurgie, l’obstétrique et le matériel (materia medica) sont exclus.
Après avoir obtenu sa licence, le Dr Howell a rejoint le staff professionnel du Sanatorium Lindlahr, où il est resté pendant six ans. En 1930, il s’établit à son compte, en vue de traiter les affections chroniques par des méthodes physiques et nutritionnelles.
Jusqu'à sa retraite en 1970, le Dr. Howell s’occupait trois jours par semaine de ses consultations privées. Le solde de son temps, il le consacrait à différents types de recherche.
Le Dr Howell est le premier chercheur à reconnaître l'importance des enzymes dans les aliments (nutrition humaine). En 1946, il écrit le livre, « Statut des enzymes alimentaires dans la digestion et le métabolisme ». Ce livre contient les matériaux de référence et les sources qui sont à l’origine de la théorie des enzymes que le Dr Howell a regroupé sous l’appellation de « Food Enzyme concept ». Le manuscrit a été republié en 1980 sous le titre « Food Enzymes - Santé & Longévité ». En 1985, « Enzyme Nutrition » a été publié. Ce manuscrit passe en revue la littérature scientifique et présente les enzymes alimentaires comme éléments nutritifs essentiels.
Dans cet interview, le Dr Howell raconte : ce que sont les enzymes, ce qu'ils font dans notre corps, pourquoi il considère qu’un état de stress de déficience enzymatique existe chez la plupart des gens, et enfin, ce qu'il croit que vous pouvez faire pour corriger cet état.


LucH


Dernière édition par Luc le Mar 5 Avr 2016 - 20:22, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Les enzymes catalysent les réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 12:54

What are enzymes?
Enzymes are substances which make life possible. They are needed for every chemical reaction that occurs in our body. Without enzymes, no activity at all would take place. Neither vitamins, minerals nor hor¬mones can do any work without enzymes.
Think of it this way: Enzymes are the “labor force” that builds your body just like construction workers are the labor force that builds your house. You may have all the necessary building materials and lumber (charpente du toit), but to build a house you need workers, which represent the vital life elements.
Similarly, you may have all the nutrients - vitamins, proteins, minerals, etc, for your body, but you still need the enzymes - the life element - to keep the body alive and well.


Que sont les enzymes ?
Les enzymes sont des substances qui rendent la vie possible. Ils sont nécessaires pour chaque réaction chimique qui se produit dans notre corps. Sans les enzymes, aucune activité du tout n’aura lieu. Ni les vitamines, ni les minéraux ou les hormones ne peuvent effectuer quelque travail que ce soit, sans les enzymes. Considérez cette approche : Les enzymes sont «les ouvriers» sur lesquels votre corps s’appuie, tout comme les travailleurs de la construction forment la main d’œuvre qui est à la base de votre maison.
Vous pouvez peut-être disposer de tous les matériaux de construction nécessaires et de la charpente en bois, mais pour construire une maison, vous devez avoir les travailleurs (les enzymes) qui représentent les éléments essentiels de la vie.
De même, vous pouvez avoir tous les nutriments - vitamines, protéines, minéraux, etc., dans votre corps, mais vous avez encore besoin des enzymes – éléments de vie - pour garder le corps vivant et en forme.


Are enzymes then just like chemical catalysts which speed up various reactions?
No. Enzymes are much more than catalysts.
Catalysts are only inert substances. They possess none of the life energy we find in enzymes. For instance, enzymes give off a kind of radiation when they work. This is not true of catalysts. In addition, although enzymes contain proteins - and some contain vitamins – the activity factor of enzymes has never been synthesized.
Moreover, there is no combination of proteins or any combination of amino acids or any other substance which will give enzyme activity.
There are proteins present in enzymes. However, they serve only as carriers of the enzyme activity factors.
Therefore, we can say that enzymes consist of protein carriers charged with energy factors just as a battery consists of metallic plates charged with electrical energy.


Est-ce que les enzymes sont seulement des catalyseurs chimiques qui peuvent accélérer diverses réactions ?
Non. Les enzymes sont beaucoup plus que des catalyseurs. Les catalyseurs sont seulement des matières inertes. Ils ne possèdent aucune énergie de vie que nous trouvons dans les enzymes. Par exemple, les enzymes dégagent une sorte de rayonnement lorsqu'ils travaillent. Ce n'est pas vrai pour les catalyseurs. En outre, bien que les enzymes contiennent des protéines - et certains contiennent des vitamines – le facteur de l'activité des enzymes n’a jamais été synthétisé. En outre, il n’y a aucune recombinaison de protéines ou de n'importe quelle autre combinaison d'acides aminés ou de toute autre substance qui puisse restituer l'activité enzymatique.
Il y a des protéines présentes dans les enzymes. Cependant, elles servent uniquement comme transporteurs des facteurs de l'activité enzymatique. Par conséquent, nous pouvons dire que les enzymes sont constitués de transporteurs protéiques chargés de facteurs d’énergie, tout comme une batterie se compose de plaques métalliques, chargées d'énergie électrique.


Where do the enzymes in our bodies came from?
It seems that we inherit a certain enzyme potential at birth.
This limited supply of activity factors of life force must last us a lifetime. It’s just as if you inherited a certain amount of money. If the movement is all one way - ail spending and no income you will fun out of money.
Likewise, the faster you use up your supply of enzyme activity, the quicker you will fun out. Experiments at various universities have shown that, regardless of the species, the faster the metabolic rate, the shorter the life-span.
Other things being equal, you live as long as your body has enzyme activity factors to make enzymes from. When it gets to the point that you can’t make certain enzymes, then your life ends.



D’où les enzymes de notre corps viennent-ils ?
NB : On peut dire un ou une enzyme.
Il semble que nous héritions un certain potentiel enzymatique à la naissance.
Cette offre limitée de « facteurs de vie » doit durer toute notre vie. C'est juste comme si vous héritiez d'un certain montant d'argent. Si le mouvement va dans un seul sens - toujours des dépenses et aucune rentrée - vous vous comporterez comme une cigale. De même, le plus vous utiliserez votre capacité à produire des enzymes, le plus vite vous brûlerez la chandelle par les deux bouts. Des expériences dans diverses universités ont démontré que, indépendamment de l'espèce, plus élevé est le taux métabolique, moins élevée est la durée de vie.
Toutes choses étant égales par ailleurs, vous vivrez tant que votre corps aura la capacité de produire les facteurs de l'activité enzymatique (pour produire des enzymes). Lorsque le corps arrive au point où il ne peut plus produire certains enzymes, votre vie se termine.

LucH


Dernière édition par Luc le Mar 5 Avr 2016 - 20:22, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 12:58

Do people do anything which causes them to waste their limited enzyme supply?
Yes. Just about every single person eats a diet of mainly cooked foods. Keep in mind that whenever a food is heated at 212 degrees (95° C? ndlr), the enzymes in it are 100% destroyed.
If enzymes were in the food we eat, they would do some or even a considerable part of the work of digestion by themselves. However, when you eat cooked, enzyme-free food, this forces the body itself to make the enzymes needed for digestion.
This depletes the body’s lim¬ited enzyme capacity.

Est-ce que les gens font quelque chose qui occasionne la déplétion / perte de leur stock d’enzymes ?
NB : Nous n’avons pas à proprement parler de stock d’enzymes. C’est un raccourci de langage, ndlr.

Oui. Presque tout le monde suit un régime principalement basé sur des aliments cuits. Gardez à l'esprit que chaque fois qu'un aliment est chauffé à 212 degrés F (100 ° C), les enzymes y sont détruits à 100 %.
S’il y avait des enzymes dans la nourriture que nous ingérons, ils feraient une partie, voire même une partie considérable, des travaux de digestion par eux-mêmes. Toutefois, lorsque vous mangez cuit, une nourriture exempte d'enzymes alimentaires, cela oblige l'organisme à produire lui-même les enzymes nécessaires pour la digestion / assimilation.
Cela épuise les capacités enzymatiques limitées de l'organisme.

How serious is this strain on our enzyme “bank” caused by diets of mostly cooked food?
I believe it’s one of the paramount causes of premature aging and early death. I also believe it’s the underlying cause of almost all degenerative disease.
To begin with, if the body is overburdened to supply many enzymes to the saliva, gastric juice, pancreatic juice and intestinal juice, then it must curtail the production of enzymes for other purposes. If this occurs, then how can the body also make enough enzymes to fun the brain, heart, kidneys, longs, muscles and other organs and tissues?
This “stealing” of enzymes from other parts of the body to service the digestive tract sets up a competition for enzymes among the various organ systems and tissues of the body.
The resulting metabolic dislocations may be the direct cause of cancer, coronary heart disease, diabetes, and many other chronic incurable diseases.
This state of enzyme deficiency stress exists in the majority of persons on the civilized, enzyme-free diet.


Quelle est la gravité de cet impact sur notre banque d’enzymes, occasionné par des régimes orientés principalement sur le mode cuit ?
Je crois que c'est l'une des causes primordiales du vieillissement prématuré et d’une mort prématurée. Je crois aussi qu'il est la cause sous-jacente de presque toutes les maladies dégénératives.
Dans un premier temps, si le corps est surchargé / occupé à fournir plusieurs enzymes à la salive, au suc gastrique, au suc pancréatique et à la bile intestinale, alors il devra limiter la production d'enzymes à d'autres fins utiles.
Si cela se produit, comment le corps peut-il alors faire aussi assez enzymes pour le fonctionnement du cerveau, du cœur, des reins, des poumons, des muscles et autres organes et tissus du corps ?
Ce « vol » d'enzymes au service de l'appareil digestif, aux dépens d'autres parties du corps, met les enzymes en mode compétition permanent (surproduction). Les dislocations métaboliques qui en résultent peuvent être la cause directe du cancer, des maladies coronariennes, du diabète et de plusieurs autres maladies chroniques incurables. Cet état de stress occasionné par la déficience enzymatique existe auprès de la majorité des personnes qui se nourrissent sur base d’un régime pauvre ou dépourvu d’enzymes.

Did human disease begin when man started cooking his food?
This is what the evidence indicates.
For example, the Neanderthal Man of 50,000 years ago used fire extensively in his cooking. He lived in caves and ate mostly roasted meat from the continuous fires which warmed the caves. These state¬ments are documented by scientific evidence in my published and unpublished works.
From fossil evidence, we know that the Neanderthal Man suffered from fully-developed crippling arthritis.
It’s possible that the Neanderthal Man also had diabetes or cancer or kidney disease and so forth. However, we’ll never know since all soft tissues have disappeared without a trace.
Incidentally, another inhabitant of the caves was the cave bear. This creature protected the Neanderthal Man from the cave tiger, who also wanted the protection of the cave to avoid the frigid weather. The cave bear, according to palaeontologists, was a partially domesticated animal and most likely lived on the same roasted meat that the cave man ate.
Like the cave man, the cave bear also suffered from chronic, deforming arthritis.




Est-ce que les maladies humaines ont commencé quand l’homme a appris à cuire sa nourriture ?
C'est ce qu'indiquent des preuves évidentes. Par exemple, l'homme de Néanderthal, il y a 50 000 ans, utilisait le feu largement dans la cuisine. Il vivait dans des grottes et mangeait surtout des viandes grillées sur un feu continu qui réchauffait les grottes. Ces constatations sont documentées par des preuves scientifiques dans mes ouvrages publiés et non publiés.
Des preuves fossiles, nous savons que l'homme de Néanderthal souffrait d'arthrite invalidante très répandue (fully-developed crippling arthritis). Il est possible aussi que l'homme de Néanderthal ait souffert du diabète, du cancer ou des reins et ainsi de suite.
Cependant, nous ne saurons jamais rien de cela puisque tous les tissus mous ont disparu sans laisser de traces.
Par ailleurs, un autre habitant des grottes était l'ours des cavernes. Cette créature protégeait l'homme de Néanderthal contre le tigre (cave tiger), qui voulait aussi se réfugier dans la grotte pour éviter les conditions météorologiques glaciales. L'ours des cavernes, selon les paléontologues, était un animal partiellement domestique et qui a très probablement vécu et partagé le même espace que l'homme de la grotte. Comme l'homme de la grotte, l'ours des cavernes a également souffert de l'arthrite chronique, déformante.


Isn’t it possible that cold weather, not cooked food, was responsible for the arthritis of the Neanderthal Man?
No, I don’t think weather had much to do with it. For example, consider the primitive Eskimo. He lived in an environment just as frigid as that of the Neanderthal Man. And yet, the Eskimo never suffered from arthritis and other chronic diseases. However, the Eskimo ate large amounts of raw food. The meat he ate was only slightly heated and was raw in the center. Therefore, the Eskimo received a large quantity of food enzymes with every meal. In fact, the word Eskimo itself comes from an Indian expression which means, “He who eats it raw.”
Incidentally, there is no tradition of medicine men among the Eskimo people. But among groups like the North American Indian, who ate cooked food extensively, the medicine man had a prominent position in the tribe.


N'est-il pas possible que le temps froid, pas les aliments cuits, ait été responsable de l'arthrite de l'homme de Néanderthal ?
Non, je ne crois que les conditions météorologiques aient beaucoup avoir avec ce problème. Par exemple, considérez l'esquimau primitif. Il a vécu dans un environnement aussi glacial que celui de l’homme de Néanderthal. Et pourtant, les Esquimaux n’ont jamais souffert de l'arthrite et d'autres maladies chroniques. Cependant, l'esquimau mangeait de grandes quantités d'aliments crus. La viande qu'il mangeait était légèrement chauffée et était crue au centre. Par conséquent, l'esquimau a reçu une grande quantité d’enzymes (food enzymes) à chaque repas. En fait, le mot esquimau lui-même vient de l'expression indienne et signifie « Celui qui mange brut / cru ».
Soit dit en passant, il n'y a pas de tradition d’homme médecine parmi le peuple esquimau. Mais parmi les groupes, comme les Amérindiens, qui ont mangé largement des aliments cuits, l'homme médecine avait une position éminente dans la tribu.


LucH

A suivre


Dernière édition par Luc le Mar 5 Avr 2016 - 20:23, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 15:23

What evidence is there that human beings suffer from food enzyme deficiency?
There’s so much evidence that I can only briefly summarize a small fraction of it. Over the last 40 years, I have collected thousands of sci¬entific documents to substantiate my theories.
To begin with, human beings have the lowest levels of starch di¬gesting enzymes in their blood of any creature. We also have the high¬est level of these enzymes in the urine, meaning that they are being used up faster.
There’s other evidence showing that these low enzyme levels are not due to a peculiarity of our species. Instead, they are due to the large amounts of cooked starch we eat.
Also, we know that decreased enzyme levels are found in a num¬ber of chronic ailments (maux), such as allergies, skin disease, and even seri¬ous diseases like diabetes and cancer.
In addition, incriminating evidence indicates that cooked, enzyme free diets contribute to a pathological over-enlargement of the pitu¬itary gland, which regulates the other glands. Furthermore, there is documented research showing that almost 100% of the people over 50, dying from accidental causes were found to have defective pituitary glands.
Next, I believe that food enzyme deficiency is the cause of the exaggerated maturation of today’s children and teenagers. It is also an important cause of overweight in many children and adults.
Many animal experiments have shown that enzyme-deficient di¬ets produce a much more rapid maturation than usual. Animals on cooked diets are also much heavier than their counter-parts on raw diets. Another piece of related evidence is that farmers use cooked potatoes to fatten pigs for market. They’ve found that pigs on cooked potatoes fatten faster and more economically than pigs on raw potatoes.
This evidence shows the great difference between cooked calories and raw calories. Indeed, from my work in a sanatorium many years ago, I’ve found that it was impossible to get people fat on raw foods, regard¬less of the calorie intake.
Incidentally, another effect associated with food enzyme deficiency is that the size of the brain decreases. In addition, the thyroid over-enlarges, even in the presence of adequate iodine. This has been shown in a num¬ber of species. Of course, you can't prove it on human beings. The evi¬dence, however, is very suggestive.

Quelles sont les preuves que des êtres humains souffraient de déficience d’enzymes alimentaire ?
Il y a tant de preuves que je ne peux que résumer brièvement. Au cours des 40 dernières années, j'ai collectionné des milliers de documents scientifiques pour justifier mes théories.
Pour commencer, les êtres humains ont le niveau le plus bas dans le sang d’enzymes amylases (pour assimiler l’amidon) de toutes les créatures. Nous avons également le niveau le plus haut de ces enzymes dans l'urine, ce qui signifie qu'elles sont épuisées plus rapidement. Il existe d'autres preuves montrant que ces faibles niveaux d’enzymes ne sont pas dus à une particularité de notre espèce. Au contraire, c’est plutôt en raison de la grande quantité d'amidon cuit que nous mangeons (amidon = hydrates de carbone = glucides complexes).

En outre, des preuves évidentes indiquent que la nourriture cuite, déficiente ou pauvre en enzymes, contribue au surdimensionnement pathologique de la glande pituitaire, qui régule les autres glandes.
De plus, des recherches documentées démontrent que près de 100 % de la population de plus de 50 ans, mourant de cause accidentelle, a présenté une glande hypophyse défectueuse.


Ensuite, je crois que la carence d'enzymes alimentaires est la cause du surpoids excessif des enfants et des adolescents d'aujourd'hui. C’est également une cause importante de l'obésité chez de nombreux enfants et adultes.

De nombreuses recherches sur les animaux ont démontré que les régimes carencés en enzymes produisent une maturation beaucoup plus rapide que d'habitude. Les animaux nourris avec de la nourriture cuite sont également beaucoup plus lourds que leurs congénères recevant un régime alimentaire brut / cru.
Un autre élément de preuve connexe est que l'utilisation par les agriculteurs des pommes de terre cuites pour engraisser les porcs avant le marché. Ils ont trouvé que les porcs nourris avec des pommes de terre cuites engraissent plus rapidement et plus économiquement que les porcs nourris avec des pommes de terre crues.

Cette preuve démontre la grande différence entre les calories cuites et les calories crues. En effet, grâce à mon travail dans un sanatorium, il y a de nombreuses années, j'ai constaté qu'il était impossible de faire prendre du poids aux patients nourris avec des aliments crus, et cela sans tenir compte du facteur calories.

Par ailleurs, un autre effet associé à la carence d'enzymes alimentaires est que la taille du cerveau diminue. En outre, la thyroïde prend vraiment du volume, même en présence d'iode adéquat. Cela a été démontré chez de nombreuses espèces. Bien entendu, vous ne pouvez pas démontrer / prouver cela sur les êtres humains. Les données probantes sont cependant très suggestives.

What else is there?
Next, consider that the human pancreas is burdened with enzyme production far in excess of any creature living on a raw food diet. In fact, in proportion to body weight, the human pancreas is more than twice as heavy as that of a cow.
Human beings eat mainly cooked food, while cows eat raw grass.
Then, there is evidence that rats on a cooked diet have a pancreas about twice as heavy as rats on a raw diet.
Moreover, evidence shows that the human pancreas is one of the heaviest in the animal kingdom, when you adjust for total body weight.
This over-enlargement of the human pancreas is just as dangerous - prob¬ably even more so - than an over-enlargement of the heart, the thyroid and so on. The overproduction of enzymes in humans is a pathological adap¬tation to a diet of enzyme-free foods.
The pancreas is not the only part of the body that over-secretes enzymes when the diet is cooked. In addition, there are the human salivary glands, which produce enzymes to a degree never found in wild animals on their natural foods. In fact, some animals on a raw diet do not have any enzymes at all in their saliva. The cow and sheep produce torrents of saliva with no enzymes in it.
Dogs, for instance, also secrete no enzymes in their saliva when they’re eating a raw diet. However, if you start giving them cooked starchy food, their salivary glands will start producing starch-digest¬ing enzymes within 10 days.
In addition, there’s more evidence that the enzymes in saliva rep¬resent a pathological and not a normal situation. To begin with, sali¬vary enzymes cannot digest raw starch. This is something I demon¬strated in the laboratory.
The enzymes in saliva will only attack a piece of starch once it’s cooked. Therefore, we see that the body will channel some of its lim¬ited enzyme producing capacity into saliva only if it has to. Inciden¬tally, there is some provocative animal research which I have done in my own laboratory some years ago. If you’d’ like, I can explain it now for you readers. .
Yes, please do.

Qu’y a-t-il d'autre?
Ensuite, prenez en considération que le pancréas humain est surchargé avec la production d'enzymes, bien au-delà de ce que n’importe quelle créature se nourrissant d’un régime alimentaire cru. En fait, au niveau des proportions de poids corporel, le pancréas humain est plus de deux fois plus lourd que celui d'une vache. Les êtres humains se nourrissent principalement d’aliments cuits, tandis que les vaches mangent de l’herbe crue. Ensuite, on constate que les rats, nourris avec un régime cuit, ont aussi un pancréas environ deux fois plus lourd que les rats ayant une alimentation crue.
En outre, il est prouvé que le pancréas humain est un des plus lourds dans le règne animal, lorsque vous tenez compte des proportions relatives au poids corporel total. Ce super développement du pancréas humain est tout aussi dangereux - probablement encore plus – qu’un surdéveloppement du cœur, de la thyroïde, etc. La surproduction d'enzymes chez les humains est une adaptation pathologique à un régime basé sur des aliments sans enzyme.
Le pancréas n'est pas la seule partie du corps qui sur-secrète des enzymes lorsque l'alimentation est cuite. A côté de cet organe, il ya les glandes salivaires, qui produisent des enzymes à un degré jamais rencontré chez les animaux sauvages qui consomment des aliments naturels. En fait, certains animaux se nourrissant d’un régime brut / cru n'ont pas d’enzymes du tout dans leur salive. Les vaches et les moutons produisent bcp de salive sans aucune enzyme dedans. Les chiens également, par exemple, ne sécrètent aucunes enzymes dans leur salive lorsqu'ils mangent un régime brut / cru. Toutefois, si vous commencez en leur donnant des féculents cuits, leurs glandes salivaires commenceront à produire des enzymes capables de digérer les amidons dans les 10 jours.
En outre, il est évident / prouvé que les enzymes figurant dans la salive représentent une situation pathologique et non pas normale. Les enzymes de la salive n’attaqueront / dégraderont les amidons que s’ils sont cuits.
Par conséquent, nous voyons que le corps by-passera sa faculté à produire des enzymes salivaires, seulement si c’est opportun / nécessaire.
Soit dit en passant, j’ai effectué une recherche, sur des animaux, dans mon propre laboratoire, il y a quelques années. Si vous le voulez, je peux l’expliquer maintenant pour vos lecteurs.
Oui, faites …
LucH

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 15:26

Experiment on rats
I fed one group of rats a cooked diet and one group a raw diet and let them live out their life-span to see which group would live longer.
The first group got a combination of raw meat and various raw vegetables and grains. The second group got the same foods boiled and therefore enzyme-free. I kept these rats until they died, which look about three years.
As the experiment came to a close, the results surprised me. It turned out that there was no great difference between the life-spans of the two groups. Later on, I discovered the reason. It turned out that the rats on the cooked diet were still getting en¬zymes, but from an unexpected source. They had been eating their own feces, which contained the enzymes excreted from their own bod¬ies.
All feces, including those of human beings, contain the enzymes that the body has used. My rats had been recycling their own enzymes to use them over again. And that’s why they lived as long as the rats on the raw diet.
Incidentally, the practice of eating feces is almost universal among today’s laboratory animals. Although these animals receive “scientific”diets containing all known vitamins and minerals, the animals instinc¬tively know they need enzymes. Because of this, they eat their own feces.
In fact, the animals on these scientific diets develop most of the chronic human degenerative diseases if they are allowed to live out their life-spans.
This shows that vitamins and minerals alone are not sufficient for health.

Expérience sur des rats
J’ai nourri un groupe de rats avec une nourriture cuite et un groupe avec une alimentation crue et je les ai laissé vivre la durée de vie normale afin de voir quel groupe serait vivant le plus longtemps. Le premier groupe a reçu est une combinaison de viande crue et de divers légumes crus et des grains.
Le deuxième groupe a reçu les mêmes aliments cuits et donc sans enzyme. J'ai gardé ces rats jusqu'à ce qu'ils soient morts, donc environ trois ans. L'expérience arrivant à sa fin, les résultats me surprirent. Il est apparu qu'il n'avait pas grande différence entre l'espérance de vie des deux groupes.

Par la suite, j'ai découvert la raison. IL s'est avéré que les rats à la diète cuite, sans enzymes, en reçurent quand même, mais d'une source inattendue. Ils avaient mangé leurs propres excréments, qui contenaient les enzymes excrétés de leur propre corps.

Toutes les fèces, y compris celles des êtres humains, contiennent des enzymes que le corps a fabriqués. Mes rats avaient continuellement recyclé leurs propres enzymes afin de pouvoir assimiler la nourriture. Et c'est pourquoi ils vivaient aussi longtemps que les rats à la diète brute / crue.
Par ailleurs, la pratique de manger ses fèces est presque universelle chez les animaux de laboratoire aujourd'hui. Bien que ces animaux reçoivent des régimes « scientifiques » contenant toutes les vitamines et de minéraux connus, les animaux savent instinctivement qu’ils ont besoin d'enzymes. De ce fait, ils mangent leurs propres excréments.
En fait, les animaux de ces régimes scientifiques développent la plupart des maladies dégénératives chroniques humaines s’ils sont autorisés à vivre leur espérance de vie. Cela montre que les vitamines et minéraux seuls ne sont pas suffisants pour garder la santé.

How do you know that people would benefit from additional enzyme intake?
To me, the most impressive evidence that people need enzymes is what occurs as a result of therapeutic fasting. As you know, I spent some years in a sanatorium working with patients on various fasting programs.
When a person fasts, there is an immediate halt to the production of digestive enzymes. The enzymes in saliva, gastric juice and pancreatic juice dwindle and become scarce. During fasting, the body’s enzymes are free to work on repairing and removing diseased tissues.
Civilized people eat such large quantities of cooked foods that their enzyme systems are kept busy digesting food. As a result, the body lacks the enzymes needed to maintain the tissues in good health. Most people who fast go through what is called a healing crisis. The patients may feel nausea, vomiting and dizziness. What’s happening is that the enzymes are working to change the unhealthy structure of the body. The enzymes attack pathological tissues and break down undigested and, unprocessed substances; and these then get thrown out through the bowels, through vomiting, or via the skin.


Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que les personnes qui prendraient un apport d'enzymes supplémentaires en tireraient un bénéfice santé ?
Les éléments de preuve les plus impressionnants que les gens ont besoin d’enzymes sont, pour moi, ce qui se produit à la suite d’un jeûne thérapeutique. Comme vous le savez, j'ai passé quelques années dans un sanatorium, travaillant avec des patients dans divers programmes à jeun (jeûne).

Lorsqu'une personne jeûne, il y a un arrêt immédiat de la production d'enzymes digestives. Les enzymes dans la salive, le suc gastrique et le suc pancréatique diminuent et deviennent rares. Pendant le jeûne, les enzymes du corps sont libres de travailler sur la réparation et la suppression des tissus malades.

Les peuples civilisés mangent de telles quantités d'aliments cuits que leurs systèmes de production d’enzymes sont maintenus occupés à digérer / assimiler la nourriture. En conséquence, le corps manque des enzymes nécessaires pour maintenir les tissus en bonne santé. La plupart des gens qui jeûnent passent par ce qu'on appelle une crise de guérison rapide (healing crisis). Les patients peuvent se sentir nauséeux, avoir envie de vomir et sentir des étourdissements. Ce qui se passe, c'est que les enzymes s'efforcent de modifier la structure malsaine du corps. Les enzymes attaquent les tissus pathologiques et attaquent / neutralisent / démontent les substances non digérées et non transformées ; et ces substances sont expulsées et relarguées via les intestins, au travers des vomissements, ou par l'intermédiaire de la peau.


When people get enzymes from food, aren’t they destroyed by stomach acid and therefore of little or no value?
This is not true. Although most nutritionists claim that enzymes in food are destroyed in the stomach, they overlook two important facts.
First of all, when you eat food, acid secretion is minimal for at least thirty minutes. As the food goes down the oesophagus, it drops into the top portion of the stomach. This is called the cardiac section, since it’s closer to the heart.
The rest of the stomach remains flat and closed while the cardiac section opens up to accommodate the food. During the time the food sits in the upper section, little acid or enzymes are secreted by the body. The enzymes in the food itself go about digesting the food. The more of this selfdigestion, the less work the body has to do later.
When this 30 to 45 minute period is over, the bottom section of the stomach opens up and the body starts secreting acid and enzymes. Even at this point, the food enzymes are not inactivated until the acid level becomes prohibitive. You see, food enzymes can tolerate chemical environments many times more acid than neutral.


Lorsque les gens reçoivent des enzymes via la nourriture, ne sont-ils pas détruits par l'acide gastrique et par conséquent de peu ou pas de valeur?
Ce n'est pas vrai. Bien que la plupart des nutritionnistes prétendent que les enzymes contenus dans les aliments soient détruits dans l'estomac, ils occultent deux faits importants.
Tout d'abord, lorsque vous mangez de la nourriture, la sécrétion d'acide est minime pendant au moins trente minutes. Comme les aliments descendent dans l'œsophage, ils se déposent dans la partie supérieure de l'estomac. Cette partie s'appelle la section cardiaque, car elle est plus proche du cœur.

Le reste de l’estomac reste plat et fermé tandis que la section cardiaque s'ouvre pour accommoder la nourriture. Pdt le temps que la nourriture reste dans la partie supérieure, peu d’acide ou d’enzymes sont sécrétés par le corps. Les enzymes contenus dans l'aliment lui-même vont prédigérer la nourriture. Plus cette prédigestion est effective, moins l'organisme aura du travail plus tard.
Lorsque cette période de 30 à 45 minutes est terminée, la partie inférieure de l'estomac s'ouvre et le corps commence à sécréter des enzymes et de l’acide. Même à ce stade, les enzymes alimentaires ne sont pas inactivés jusqu'à ce que le niveau d'acide devienne prohibitif. Vous voyez, les enzymes alimentaires peuvent tolérer des environnements chimiques bien plus acides (more acid than neutral).

LucH

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 15:29

Do animals also have a special section of the stomach where food digests itself?
Absolutely. In fact, some creatures have what I call a food enzyme stomach.
There are the cheek pouches of monkeys and rodents, the crop of many species of birds, and the first stomachs of whales, dolphins and porpoises.
When birds, for instance, swallow seeds or grains, these grains lie in the crop for 8 to 12 hours. As they sit, they absorb moisture, swell up and begin to germinate. During germination, enzymes are formed which do the work of digesting the seeds and grains.
Whales, dolphins and porpoises have a first stomach which se¬cretes no enzymes. Whales, for example, swallow large quantities of food without chewing it. The food simply decomposes and digests itself. In the flesh of the fish and other marine life the whale eats is an enzyme called cathepsin, which breaks down the fish once it has died. In fact, this enzyme is present in almost all creatures.
After the whale’s catch has liquefied itself, it passes through a small hole into the whale’s second stomach. It mystifies scientists how the whale’s catch can get through that small hole into the second stomach. They have no idea that self-digestion is at work.

Les animaux ont-ils également une section spéciale dans l'estomac où les aliments sont prédigérés ?
Absolument. En fait, certaines créatures ont ce que j’appelle un estomac à enzymes alimentaires (a food enzyme stomach). Il y a les singes à abajoues et les rongeurs, le jabot (gosier) de nombreuses espèces d'oiseaux et le premier estomac des baleines, dauphins et marsouins. Lorsque les oiseaux, par exemple, avalent des graines ou des grains, ces grains restent dans le jabot pdt 8 à 12 heures. Comme ils stagnent, ils absorbent l'humidité, gonflent et commencent à germer. Pendant la germination, les enzymes sont formés et permettent la prédigestion des graines et des grains.
Les baleines, dauphins et marsouins ont un premier estomac qui ne secrète aucun enzyme. Les baleines, par exemple, avalent de grandes quantités d'aliments sans les mâcher. La nourriture se décompose simplement et se digère elle-même. Dans la chair des poissons et d’autres espèces marines que mange la baleine il y a une enzyme appelée cathepsine, qui brise / décompose le poisson, une fois qu'il est mort. En fait, cette enzyme est présente dans presque toutes les créatures.
Après que la capture / prise se soit liquéfiée elle-même, elle traverse un petit trou dans le deuxième estomac de la baleine. Cela mystifie les scientifiques, comment les proies passent par le biais de ce petit trou dans le deuxième estomac de la baleine. Ils ne rendent pas compte que la self-digestion est à l'œuvre (autolyse).
Most - if not all of us, eat lots of cooked foods every day. Can we make up for this enzyme loss by eating raw foods in addition?
No. Cooked foods are such a large drain on our enzyme supply that you can’t make it up by eating raw foods.
In addition, vegetables and fruits are not concentrated sources of enzymes. When produce ripens, enzymes are present to do the ripening. However, once the ripening is finished, some of the enzymes leave and go back into the stem and seeds.
For example, when companies want to get enzymes from papaya, a tropical fruit, they use the juice of unripe papaya. The ripe papaya itself has no great concentration of enzymes.


La plupart, sinon tous, mangent beaucoup d'aliments cuits chaque jour. Pouvons-nous, pour compenser cette perte d'enzymes, consommer des aliments crus en plus ?
Non. Les aliments cuits prélèvent tellement d’enzymes sur notre approvisionnement que vous ne pouvez pas le reconstituer en consommant des aliments crus.
En outre, les fruits et légumes ne sont pas des concentrés d'enzymes. Lors de la maturation des fruits et légumes, des enzymes sont présents pour les faire mûrir. Cependant, une fois la maturation terminée, certaines de ces enzymes quittent et reviennent en arrière dans les tiges et les graines.
Par exemple, lorsque les entreprises veulent obtenir des enzymes de la papaye, un fruit tropical, ils utilisent le jus de papaye pas encore à maturité. La papaye mûre ne contient pas en elle-même une grande concentration d'enzymes.
Are there any foods particularly high in enzymes?
Bananas, avocados and mangoes are good sources. In general, foods having a higher calorie content are higher in enzymes.

Y a-t-il des aliments particulièrement riches en enzymes ?
Les Bananes, les avocats et les mangues sont de bonnes sources. En général, les aliments ayant une teneur en calories plus élevée contiennent davantage d’enzymes.
LucH

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 20 Fév 2016 - 15:34

Do you recommend all raw foods as sources of enzymes?
No. There are some foods, seeds and nuts, that contain what are called enzyme inhibitors.
These enzyme inhibitors are present for the protection of the seed. Nature doesn’t want the seed to germinate prematurely and lose its life. It wants to make sure that the seed is present in soil with sufficient moisture to grow and continue the species.
Therefore, when you eat raw seeds or raw nuts, you are swallowing enzyme inhibitors which will neutralize some of the enzymes your body produces. In fact, eating foods with enzyme inhibitors causes a swelling of the pancreas.

All nuts and seeds contain these inhibitors. Raw peanuts, for example, contain an especially large amount. Raw wheat germ is also one of the worst offenders. In addition, all peas, beans and lentils contain some. Potatoes, which are seeds, have enzyme inhibitors. In eggs, which are also seeds, the inhibitor is contained mainly in the egg-white.
As a general rule, enzyme inhibitors are confined to the seed portions of food. For instance, the eyes of potatoes. The inhibitors are not present in the fleshy portions of fruits or in the leaves and stems of vegetables.

There are two ways to destroy enzyme inhibitors. The first is cooking; however, this also destroys the enzymes. The second way, which is preferable, is sprouting. Sprouting destroys the enzyme inhibitors and also increases the enzyme content by a factor of 3 to 6.
Some foods, like soybeans, must be especially well heated to destroy the inhibitors. For example, many of the soy flours and powders on the market are not heated enough to destroy the inhibitors.

There is one other way to neutralize enzyme inhibitors, but we’ll get to it in just a minute.

Recommandez-vous tous les aliments crus comme sources d'enzymes ?
Non. Il y a certains aliments, les graines et les noix, qui contiennent ce que l'on appelle des inhibiteurs d'enzyme. Ces inhibiteurs d'enzyme sont présents pour la protection de la graine. La nature ne veut pas que les graines germent prématurément et meurent. Elle veut s'assurer que la graine est présente dans le sol avec une humidité suffisante pour croître et ainsi perpétuer l’espèce.
Par conséquent, lorsque vous mangez cru des graines ou des noix, vous avalez des inhibiteurs d'enzyme qui neutraliseront certaines des enzymes produits par votre corps. En fait, manger des aliments renfermant des inhibiteurs d'enzyme provoque le gonflement / la croissance du pancréas.

Toutes les noix et graines contiennent ces inhibiteurs. Les arachides brutes (non grillées, ndlr), par exemple, contiennent une quantité particulièrement importante. Les germes de blé (raw wheat germ) sont aussi un des pires « délinquants ». En outre, tous les pois, les haricots et les lentilles en contiennent. Les pommes de terre, qui sont des graines, ont des inhibiteurs d'enzyme. Dans les œufs, qui sont aussi des graines, l’inhibiteur est contenu principalement dans le blanc d’œuf.
En règle générale, les inhibiteurs d'enzyme sont confinés dans la partie graine de l’aliment. Par exemple, les yeux des pommes de terre. Les inhibiteurs ne sont pas présents dans les parties charnues des fruits (la chair) ou dans les feuilles et les tiges des légumes.
NB: Les puristes diront que ce n'est pas tout à fait exact (vrai à 95 %). On laisse dire, ndlr Wink

Il existe deux façons de détruire les inhibiteurs d'enzyme. La première est la cuisson. Cependant, cela détruit aussi les enzymes. La deuxième façon, ce qui est préférable, est la germination. La germination détruit les inhibiteurs d'enzyme mais aussi il multiplie les enzymes par un facteur 3 à 6.
Certains aliments, comme le soja, doivent être particulièrement bien chauffés pour détruire les inhibiteurs. Par exemple, beaucoup farines de soja et de poudres sur le marché ne sont pas chauffées suffisamment pour détruire les inhibiteurs.
Il y a une autre façon pour neutraliser les inhibiteurs d'enzyme, mais nous en parlerons dans une minute.
You said that it’s not possible to overcome the enzyme drain of cooked foods just by eating other raw foods. What then can people do?

The only solution is to take capsules of concentrated plant enzymes.
In the absence of contraindications, you should take from 1 to 3 capsules per meal. Of course, if you are eating all raw foods, then no enzymes will be necessary at that meal.
The capsules should be opened and sprinkled on the food or chewed with the meal. This way, the enzymes can go to work immediately. Incidentally, taking extra enzymes is the third way to neutralize the enzyme inhibitors in unsprouted seeds and nuts.
Concentrates of plant enzymes or fungus enzymes are better for predigestion of food than tablets of pancreatic enzymes. This is because plant enzymes can work in the acidity of the stomach, whereas pancreatic enzymes only work best in the alkalinity of the small intestine.
If the enzyme tablet has an enteric coating, then it’s not suitable since it will only release after it has passed the stomach. By this time it’s too late for food predigestion. The body itself has already used its own enzymes to digest the food.


Vous avez dit qu’il n’est pas possible de surmonter la perte des enzymes (lors de la cuisson des aliments) en mangeant d’autres aliments crus. Que peuvent faire les gens alors?
La seule solution est de prendre un concentré de capsules d'enzymes végétales. En l'absence de contre-indications, vous devriez prendre de 1 à 3 capsules par repas. Bien entendu, si vous manger tous les aliments crus, alors aucun enzyme ne sera nécessaire à ce repas.
Les capsules devraient être ouvertes et saupoudrées sur la nourriture ou croquées / mastiquées avec le repas. De cette façon, les enzymes peuvent travailler immédiatement. Incidemment, prendre des enzymes supplémentaires est la troisième voie pour neutraliser les inhibiteurs d'enzyme dans les graines germées et les noix.
Un concentré d'enzymes végétales ou des enzymes de champignon (fungus enzymes) (comme le kombucha ou le kéfir, par exemple, ndlr) sont mieux pour la prédigestion de la nourriture que des comprimés d'enzymes pancréatiques. C'est parce que les enzymes végétales peuvent travailler dans un estomac acide, tandis que les enzymes pancréatiques ne fonctionnent bien que dans le milieu 'alcalin de l'intestin grêle.
Si le comprimé d’enzyme possède un revêtement entérique (protection), alors il ne convient pas car le contenu se répandra seulement après qu'il a passé l'estomac. Entretemps, il est trop tard pour la prédigestion des aliments. L'organisme a lui-même déjà utilisé ses propres enzymes pour digérer la nourriture.
Would people benefit from taking enzymes, even if they have no problem with digestion or if they eat mainly raw foods?
They probably would benefit. Our bodies use up enzymes in so many ways that it pays to maintain your enzyme bank, regardless of what you eat.
For example, enzymes are used up faster during certain illnesses, during extremely hot or cold weather, and during strenuous exercise.
Also, keep in mind that any enzymes that are taken are not wasted since they add to the enzyme pool of your body. Furthermore, as we pass our prime, the amount of enzymes in our bodies and excreted in our sweat and urine continues to decline until we die. In fact, low enzyme levels are associated with old age and chronic, disease. So far, there’s not much hard evidence on whether taking additional enzymes will extend the life-span. However, we do know that laboratory rats that eat raw foods will live about 3 years. Rats that eat enzymeless chow diets will live only 2 years. Thus, we see that diets deficient in enzymes cause a 30% reduction in life-span.
If this held true for human beings, it may mean that people could extend their life-spans by 20 or more years - just by maintaining proper enzyme levels.


Les personnes auraient-elles un bénéfice à prendre des enzymes, même si elles n'ont aucun problème de digestion ou si elles se nourrissent principalement d’aliments crus ?

Ils seraient probablement bénéfiques. Notre corps consomme des enzymes de tant de façons que cela paie de maintenir notre banque d'enzymes, indépendamment de ce que nous mangeons.
Par exemple, des enzymes sont épuisées plus rapidement au cours de certaines maladies, par temps extrêmement chaud ou froid, et au cours d'exercices intenses.

En outre, gardez à l'esprit que les enzymes qui sont pris ne sont pas gaspillés puisqu'ils s’ajoutent au pool d'enzymes de votre corps (réserve). En outre, lorsque nous passons le cap de notre maturité, la quantité d’enzymes dans notre corps, et les enzymes excrétés via notre sueur et l'urine, continue de diminuer jusqu'à ce que nous mourions. En fait, de faibles niveaux d'enzyme sont associés avec la vieillesse et la maladie chronique. Il n'a pas été jusqu'ici prouvé, de manière tangible, que prendre un supplément d’enzymes étendra la durée de vie. Cependant, nous savons que les rats de laboratoire qui consomment des aliments crus vivront environ 3 ans. Les rats qui suivent des régimes sans enzymes vivront deux ans seulement (enzymeless chow diets). Ainsi, nous voyons que les régimes déficients en enzymes entraînent une réduction de 30 % la durée de vie.

Si ceci peut être tenu pour vrai pour les êtres humains, cela peut signifier que les gens pourraient étendre leur espérance de vie de 20 ans ou plus - juste par le maintien des niveaux enzymatiques appropriés.

Fin de l'interview.
NB: Il n'y aura pas d'autres passages du livre traduits ou postés. Je me limiterais à l'interview afin d'éviter des problèmes de droits d'auteur.
Le compromis me semble raisonnable

LucH

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Mirzoune le Mer 24 Fév 2016 - 18:20

Voir aussi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2785
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Luc le Sam 4 Juin 2016 - 10:28

Et si on essayait les soupes crues chaudes?
Kousmine pensent que nous devrions manger 75 % cru et 25 % cuit pour éviter les maladies dégénératives.
Rien n’empêche de faire une bonne soupe crue et de la faire chauffer un peu, juste ce qu’il faut pour nous réchauffer et ne pas altérer la valeur enzymatique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Dans un 1er temps, pour habituer les intestins, on commence progressivement, avec des jus car les fibres sont ainsi moins agressives, mais on évite d'ingérer ça en 2 coups de cuiller à pot, hein! On sirote et on malaxe ...
100 à 200 ml; pas un demi-litre, sous prétexte que c'est bon ou que vous aimeriez que les choses avancent. Le seul avancement, sera cholalogue et un séjour prolongé sur le pot du WC!
Pour les intolérants (parois intestinales enflammées), on répare d'abord (glutamine) et on fait baisser le niveau inflammatoire en 1er lieu (boswellia serrata et aloe vera). On s'adapte...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

leucocytose digestive

Message  Luc le Sam 4 Juin 2016 - 10:43

On commence un repas par un aliment cru pour éviter la réaction du système immunitaire (leucocytose digestive). 
=> Leucocytose normale : 5000 à 7000 globules blancs dans le sang.
Leucocytose après ingestion :
- de légumes ou fruits crus : leucocytose normale.
- de légumes cuits à la vapeur : hyper leucocytose modérée : 10 à 12 000.
- cuits à l'autoclave (cocotte minute) : forte hyper leucocytose à 20 000 et plus en quelques minutes.
NB: Le fait de commencer le repas par des crudités temporise l'agression éventuelle des autres aliments.
Source :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voici un autre lien, du temps où je sévissais sur Docti (avec le pseudo: Nestor345)

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enzymes: Catalyseur des réactions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum