Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Présentation Issa
par Luc Aujourd'hui à 16:02

» HE épinette noire
par Mirzoune Aujourd'hui à 14:37

» Nos plats du jour, février 2018
par Pierrette Aujourd'hui à 14:08

» épicerie greenweez
par Luc Aujourd'hui à 12:44

» Menu Céline57
par Celine57 Hier à 19:02

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Hier à 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Ils ou elles sont cons !
par Chantal Ven 16 Fév 2018 - 16:22

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46


Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Aller en bas

Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Message  Mirzoune le Dim 28 Fév 2016 - 15:22

Alimentation vivante et bioélectronique
Partie 1
Il y a 4 terrains selon la bio électronique de Louis-Claude VINCENT :
En tenant compte de deux mesures, le Ph et le Rh 2 (l'état d'oxydation ou de réduction), Vincent brossait quatre terrains différents dans le domaine de la santé :
1 : milieu acide et réduit : favorable à la construction et l’épanouissement de la vie.
:milieu acide et oxydé favorable aux champignons, mycoses et qui se caractérise par une alimentation dévitalisée.
3 : milieu alcalin et oxydé favorable à la prolifération des virus et toutes les maladies dégénératives de notre civilisation.
4 : milieu alcalin et réducteur favorable au développement des maladies infectieuses
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tous les aliments sont constitués à 70-80% d’eau. C’est à ce stade là que le problème de l’eau se pose. L’hydratation cellulaire s’effectue principalement via les aliments ingérés et non grâce à l’apport d’une bouteille d’eau emportée sous le bras ... 
D’ailleurs les singes, qui sont les animaux les plus proches des humains, consomment très peu d’eau en dehors des plantes et de la rosée matinale. Ils savent instinctivement où dénicher une eau vivante !
Avez-vous déjà vu les chats boire l’eau de la mare ? Leur instinct les guide vers une eau vitalisée.

*) Où se situent les aliments crus ?
Voici le bioélectronigramme de quelques légumes crus. Voir aussi sur le post suivant
La plupart des légumes crus biologiques sont dans la zone 1, donc acido-réducteurs. Ils ont des propriétés antioxydantes, luttant contre les radicaux libres, et rétablissant la santé. Voir page 10 sur le lien ci-dessous.
Voir graphique : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*) Où se situent les huiles essentielles ?
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un test sur une cinquantaine d’huiles essentielles courantes a donné les résultats suivants. Il n’a pas une valeur scientifique mais indicative : Toutes ces HE sont acides et réductrices, et sont situées dans la case rose du graphique du schéma sur ce lien (post plus bas).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les données chiffrées et l’histogramme présentent clairement ces résultats (voir 1er lien).
Groupe 1 – pH 3,5 : géranium « Égypte ».
Groupe 2 – pH 3,7 : camomille romaine, cannelle de Ceylan « écorce », hysope couchée.
Groupe 3 – pH 4,5 : sapin baumier, thym vulgaire à linalol.
Groupe 4 – pH 4,6 : clou de girofle, lavande aspic.
Groupe 5 – pH 4,7 : basilic tropical, cardamome, citron, épinette bleue, hélichryse d’Italie, orange douce, petit grain bigarade, ravintsara, romarin officinal à cinéole, sauge sclarée.
Groupe 6 – pH 4,8 : bois de rose, cèdre de l’Atlas, eucalyptus globuleux, litsée, niaouli, palmarosa, romarin officinal à verbénone, thym à feuilles de sarriette.
Groupe 7 – pH 4,9 : citronnelle, curcuma, gingembre officinal, épinette noire, eucalyptus citronné.
Groupe 8 – pH 5 : arbre à thé, cyprès toujours vert, fenouil doux, gaulthérie couchée, laurier noble, marjolaine à coquilles, muscade, patchouli, ravensare, romarin officinal à camphre, sarriette des montagnes, thym vulgaire à thymol.
Groupe 9 – pH 5,3 : menthe poivrée, pin sylvestre, ylang-ylang.

A quoi cela sert-il de savoir que les HE ont un pH acide ?
Nous savons probablement que toutes les huiles essentielles ont une capacité antioxydante et anti-inflammatoire +/ prononcée. Grâce à ces propriétés, elles luttent contre les fameux radicaux libres (ROS) et aident à sortir d’un terrain alcalin-oxydé, un terrain où sévissent pas mal de pathologies dégénératives.
Mais d’autres produits plus simples peuvent combattre cette tendance, une approche trop souvent sous-estimée, avec des propriétés identiques : le vinaigre de cidre, le jus de citron, les smoothies verts avec agrume, sans sucre ajouté.

Conclusion : Vous allez maintenant regardez les épices autrement quand vous agrémenterez vos plats de crudités avec de la cardamone, du gingembre, du romarin, du thym ou du poivre noir !

A suivre, Partie 2: Physiologie de l’appareil digestif

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Physiologie de l'appareil digestif - by Luc

Message  Mirzoune le Dim 28 Fév 2016 - 15:27

Bio-électronique - Partie 2 - Physiologie de l’appareil digestif
Alimentation et bioélectronique (Extrait)
« IL règne dans le domaine de l'alimentation humaine une assez grande confusion qui engendre un débat souvent passionné entre les partisans des divers régimes proposés. La bioélectronique propose une démarche rationnelle et constate que 4 types de recherches confirment ses propres analyses :
- l'épidémiologie qui définit l'alimentation des peuples sans maladies graves.
- la physiologie qui précise les possibilités digestives du tube digestif.
- la diététique moderne qui rend compte de l'intérêt croissant des antioxydants.
- la nutrition qui démontre la responsabilité de l'alimentation dans la genèse de nombreuses maladies.
Sans entrer dans le détail des nombreuses études bioélectroniques qui seront publiées prochainement nous pouvons cependant signaler 4 éléments de réflexion issus de ces travaux.

a – Le tube digestif constitue normalement un milieu plus ou moins acide et réducteur (c.à.d. sans oxygène). Il sera donc nécessaire de préserver les caractéristiques bioélectroniques de ce milieu fondamental pour la santé en évitant ou en limitant les aliments, les boissons et les médicaments qui pourraient favoriser l'alcalinisation et l'oxydation du milieu. Ces altérations favorisent en particulier la putréfaction (ballonnement, gaz nauséabond…) et la prolifération des parasites (colibacille…) etc.

b – La bioélectronique confirme la valeur des végétaux vivants comme base de la nourriture humaine. Ils regroupent 5 catégories de végétaux : - les légumes crus (feuille, tige et racine : betteraves rouges, carottes, choux, radis, blette, salade…).
- les légumes lacto-fermentés (carottes, betteraves, céleri, choux verts; concombre…).
- les fruits juteux (pomme, poire, kiwi,…), secs (amande, noix, noisette…) séchés (abricots, figues…).
- les condiments (ail, échalote, ciboulette, persil, oignon, basilic, thym, romarin, safran…).
- les graines germées (radis, salade, alfalfa, petit épeautre…).
Ces aliments possèdent des coordonnées bioélectroniques remarquables puisqu'ils sont tous acides et très réducteurs (certains avec un rH² < 10). Ils sont également riches en vitamines, en oligo-éléments, en électrons et en eau vitale d'excellente qualité puisqu'elle est filtrée par le végétal. Si la production est biologique, la valeur nutritive est encore améliorée.

c – L’idéal serait de pouvoir se nourrir d'aliments crus puisqu'ils sont presque tous réducteurs (c.à.d. qui n’oxydent pas les cellules). C'est possible pour les huîtres fraîches, le jaune d'œuf et le poisson macéré dans le citron*. Pour le reste : céréales, légumineuses, pommes de terre, viandes, etc… la cuisson est souvent nécessaire mais elle entraîne toujours une oxydation du produit plus ou moins intense. Si vous ne pouvez vous passer d'aliments cuits, sachez que la meilleure des cuissons se fait lentement à la vapeur, les plus destructrices sont les cuissons à la cocotte-minute (pression) et au four à micro-ondes. Pour améliorer leur vitalité, pensez à ajouter des condiments au cours de la cuisson (ail, thym, laurier…) mais également au moment de servir (ail, persil, ciboulette…), vous faciliterez aussi la digestion. Les matières grasses devraient être choisies exclusivement parmi les huiles végétales naturelles de 1ère pression à froid (donc non chauffée comme les huile raffinées). Ce sont les seules qui gardent leurs propriétés antioxydantes (= réductrices).
On peut varier avec l'huile d'olive, de noisette, de tournesol, etc… Pour les amateurs de fromages, il faut savoir qu'ils sont pour la plupart oxydés. C'est le cas surtout pour les fromages issus d'élevages industriels traités aux antibiotiques (rH2 > 28). Il semble donc raisonnable de réduire la consommation des fromages et de faciliter leur digestion grâce, par exemple, à une salade (réductrice), en début de repas. Évitez enfin (si possible) tous les aliments très nocifs qui agissent en modifiant les coordonnées bioélectroniques (du pH, du rH2 ou du rô) : les matières grasses saturées, le sucre blanc et les produits sucrés, les aliments traités par irradiation ou chimie et enfin l'excès de sel.

d – Les boissons de santé seront composées d'eau pure, d'infusions (romarin, verveine…) de boissons lacto-fermentées (kwas, kéfir, kombucha…) et de vins de qualité qui sont tous réducteurs, grâce aux flavonoïdes qu'ils contiennent (resvératrol) (surtout le vin rouge, ndlr).

Situation des fruits / légumes sur l’échelle de mesure bioélectronique. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Décodage du schéma :
1° Pouvoir réducteur ou d’oxydation : échelle de mesure du rH2 de 0 à 42. La plage correcte de se situe entre 21 et 28. Optimale vers 25 (homéostasie).
2° pH de 0 à 14 (0 acide – 7 neutre – 14 alcalin).
=> Les légumes et les fruits sont +/ acides et très réducteurs : Is contiennent presque tous des anti-oxydants qui préservent la santé contre les radicaux libres.


*) Conclusion
« La mise en évidence d'une dynamique d'ensemble de toute forme de vie sur terre, implique une liaison directe avec l'environnement cosmique de notre globe. Les théories officielles, s'avèrent souvent peu capables de fournir une explication des phénomènes de résonance. Le respect, et donc le maintien de ces théories, équivaut à une négation pure et simple de la réalité.
Il faudra donc procéder à une remise en cause pour les données relatives aux systèmes ionosphériques, pour les propriétés fondamentales de l'eau et de ses critères de potabilité, pour les normes de qualité des produits végétaux et animaux destinés à l'alimentation et enfin pour les conceptions de la médecine qui agit seulement pour supprimer les symptômes sans rechercher les causes des problèmes. Mais ces diverses remises en cause portent atteinte au prestige de scientifiques hautement spécialisés et à d'énormes intérêts financiers. Ceci explique l'obstruction systématique dont fut l'objet la bioélectronique dans tous les domaines. Malgré ces difficultés qui ont gêné sa diffusion et sa reconnaissance, la bioélectronique reste pourtant une technique d'avenir car elle permet de mieux comprendre certaines réalités actuellement passées sous silence et elle peut contribuer à proposer des solutions respectueuses de la vie ».

*) Lecture(s) conseillée(s):
- "Précis de bioélectronique, selon L.C. VINCENT";
Auteurs : Raphaël CANNENPASSE-RIFFARD & Jean-Marie DANZE.
Collection Résurgence

* Poisson macéré dans le citron :
Seulement avec du saumon nature. C’est peut être très bien au niveau des antioxydants (oxydo-réducteur) mais pas si nous combinons les nitrites du saumon fumé, avec du jus de citron. Un acide + graisses + nitrites = nitrosamines. Les nitrosamines sont cancérigènes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Message  Mirzoune le Dim 28 Fév 2016 - 19:16

Mirzoune a écrit:
Groupe 1 – pH 3,5 : géranium « Égypte ».
Groupe 2 – pH 3,7 : camomille romaine, cannelle de Ceylan « écorce », hysope couchée.
Groupe 3 – pH 4,5 : sapin baumier, thym vulgaire à linalol.
Groupe 4 – pH 4,6 : clou de girofle, lavande aspic.
Groupe 5 – pH 4,7 : basilic tropical, cardamome, citron, épinette bleue, hélichryse d’Italie, orange douce, petit grain bigarade, ravintsara, romarin officinal à cinéole, sauge sclarée.
Groupe 6 – pH 4,8 : bois de rose, cèdre de l’Atlas, eucalyptus globuleux, litsée, niaouli, palmarosa, romarin officinal à verbénone, thym à feuilles de sarriette.
Groupe 7 – pH 4,9 : citronnelle, curcuma, gingembre officinal, épinette noire, eucalyptus citronné.
Groupe 8 – pH 5 : arbre à thé, cyprès toujours vert, fenouil doux, gaulthérie couchée, laurier noble, marjolaine à coquilles, muscade, patchouli, ravensare, romarin officinal à camphre, sarriette des montagnes, thym vulgaire à thymol.
Groupe 9 – pH 5,3 : menthe poivrée, pin sylvestre, ylang-ylang.

A quoi cela sert-il de savoir que les HE ont un pH acide ?
Nous savons probablement que toutes les huiles essentielles ont une capacité antioxydante et anti-inflammatoire +/ prononcée. Grâce à ces propriétés, elles luttent contre les fameux radicaux libres (ROS) et aident à sortir d’un terrain alcalin-oxydé, un terrain où sévissent pas mal de pathologies dégénératives.
Mais d’autres produits plus simples peuvent combattre cette tendance, une approche trop souvent sous-estimée, avec des propriétés identiques : le vinaigre de cidre, le jus de citron, les smoothies verts avec agrume, sans sucre ajouté.

Conclusion : Vous allez maintenant regardez les épices autrement quand vous agrémenterez vos plats de crudités avec de la cardamone, du gingembre, du romarin, du thym ou du poivre noir !

Heu, Luc... à quoi correspondent ces groupes par rapport au 4 précédents (1 : milieu acide et réduit, 2°:milieu acide et oxydé, 3 : milieu alcalin et oxydé, 4 : milieu alcalin et réducteur)?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Message  Luc le Dim 28 Fév 2016 - 19:22

aucun rapport:
L'auteur a regroupé les HE par leur degré / capacité d'oxydo-réduction.
Les HE sont toutes situées dans la bulle rose (graphique qui a sauté).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Luc le Mar 1 Mar 2016 - 14:45, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Message  Mirzoune le Dim 28 Fév 2016 - 19:26

Mirzoune a écrit:L’idéal serait de pouvoir se nourrir d'aliments crus puisqu'ils sont presque tous réducteurs (c.à.d. qui n’oxydent pas les cellules). C'est possible pour les huîtres fraîches, le jaune d'œuf et le poisson macéré dans le citron*.

Pour le reste : céréales, légumineuses, pommes de terre, viandes, etc… la cuisson est souvent nécessaire mais elle entraîne toujours une oxydation du produit plus ou moins intense.

Pour améliorer leur vitalité, pensez à ajouter des condiments au cours de la cuisson (ail, thym, laurier…) mais également au moment de servir (ail, persil, ciboulette…), vous faciliterez aussi la digestion.

Les matières grasses devraient être choisies exclusivement parmi les huiles végétales naturelles de 1ère pression à froid (donc non chauffée comme les huile raffinées). Ce sont les seules qui gardent leurs propriétés antioxydantes (= réductrices).
On peut varier avec l'huile d'olive, de noisette, de tournesol, etc…

Pour les amateurs de fromages, il faut savoir qu'ils sont pour la plupart oxydés. C'est le cas surtout pour les fromages issus d'élevages industriels traités aux antibiotiques (rH2 > 28).

Évitez enfin (si possible) tous les aliments très nocifs qui agissent en modifiant les coordonnées bioélectroniques (du pH, du rH2 ou du rô) :
matières grasses saturées,
sucre blanc
produits sucrés
aliments traités par irradiation ou
chimie
excès de sel.

Les boissons de santé:
eau pure
infusions (romarin, verveine…)
boissons lacto-fermentées (kwas, kéfir, kombucha…)
vins de qualité, tous réducteurs, grâce aux flavonoïdes qu'ils contiennent (resvératrol) (surtout le vin rouge, ndlr).



Ex: Poisson macéré dans le citron : Seulement avec du saumon nature cru. C’est peut être très bien au niveau des antioxydants (oxydo-réducteur) mais pas si nous combinons les nitrites du saumon fumé, avec du jus de citron: Un acide + graisses + nitrites = nitrosamines.
Les nitrosamines sont cancérigènes.

Merci Luc!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Aliments Vivants / Aliments Morts : Comment les distinguer ? Quels bénéfices pour notre corps ?

Message  Mirzoune le Mar 1 Mar 2016 - 14:05

Aliments Vivants / Aliments Morts : Comment les distinguer ?
Quels bénéfices pour notre corps ?

Quelle différence entre une tomate fraîchement cueillie et de la sauce tomate en boite pasteurisée? Entre des abricots frais et leur équivalent en conserve?
Entre une carotte crue et une carotte cuite? Ou encore entre une amande nature et sa version grillée et salée? Si vous plantez une pomme de terre ou une carotte cuite, rien ne se passera car le potentiel de vie de l’aliment a été détruit par la cuisson !


La plus grosse erreur est de penser que notre nourriture c’est simplement des calories, des protéines, des graisses et des sucres.
C’est complètement faux… 2 000 calories de McDo ne sont pas égales à 2 000 calories de Bananes !

Pour connaître les qualités réelles d’un aliment il faut s’intéresser au niveau de vitalité (de vie) présent dans nos aliments. C’est à dire au niveau d’énergie électromagnétique contenu dans notre nourriture. Cette « énergie de vie » est absolument nécessaire pour revitaliser et régénérer l’organisme humain.

Elle va permettre de recharger les batteries de notre corps en s’opposant au vieillissement cellulaire et elle peut même nous aider à combattre les maladies de civilisation moderne (obésité, maladies dégénératives, diabète, cancer…).

Lorsque nous mangeons un aliment, nous assimilons ses nutriments, mais aussi et surtout son potentiel électromagnétique (son énergie de vie). Les recherches du Docteur Edmond Bordeaux Szekely - l’un des pères fondateurs de l’alimentation vivante - lui ont permis de classer les aliments en fonction de leur niveau de vitalité (d’énergie électromagnétique) et de leur bienfaits sur la santé.

Classification du Docteur Edmond Bordeaux Szekely:



Catégorie Numéro 1 : Les Aliments Vivants

Les aliments vivants, ce sont les produits naturels bruts, frais, non cuits et non transformés. Ce sont les aliments qui contiennent le plus d’énergie électromagnétique.

Il existe 2 types d’aliments vivants :
Les Aliments Vivants « Biogéniques » (véritable concentré de vie…). Selon le Dr Szekely les aliments «biogéniques» sont le top du top des aliments vivants. Ce sont les aliments qui regorgent le plus d’énergie et de vitalité. Le Dr Szekely avait découvert que ces aliments possédaient la capacité de régénérer et de revitaliser l’organisme humain.

Les aliments biogéniques ce sont tous les aliments germés:
Graines germées: Luzerne, fenugrec, carotte, chanvre, tournesol, quinoa…
Noix trempées et/ou germées: Amandes, noisettes, cajous…
Céréales germées: sarrasin, riz…
Légumineuses germées: Lentilles, haricots mungo (soja), fèves, Pois chiches, haricots rouges…

Pourquoi les graines germées sont-elles remplies «de vie» ?
C’est simple, ce sont en quelque sorte des «mini plantes», elles contiennent tout ce dont la plante a besoin pour grandir ! Ce sont des concentrés de vie. Les aliments germés sont de véritables bombes énergétiques! Ce sont les aliments les plus riches en nutriments et en vitalité au monde !
En effet d’après plusieurs études, la germination permet d’éliminer les

anti-nutriments toxiques et d’accroître le niveau enzymatique de six à vingt fois.

La graine en se «réveillant» va aussi décupler ses vitamines et ses minéraux: La vitamine B6 augmenterait de 500%, la B5 de 200%, la B2 de 1300%, la biotine de 50% et l’acide folique de 600% (2).
La graine germée c’est LE super-aliment économique à avoir chez soi.
Consommer des graines germées régulièrement est un moyen efficace et naturel pour se mettre définitivement à l’abri des problèmes de malnutrition et de carences.

Vous pouvez acheter des graines germées au rayon frais dans les magasins bio ou bien les faire germer chez vous (un germoir coûte 11€ en moyenne et les graines germent en quelques jours). Commencez par un mélange tout prêt de graines à faire germer, qui réussira à coup sûr !

Les Aliments Vivants «Bioactifs» (à manger en abondance !): tous les produits naturels, bruts, non cuits qui n’ont pas subi de transformations majeures.
Les aliments «Bioactifs» sont très riches en micronutriments essentiels(vitamines, minéraux, enzymes…) et en énergie électromagnétique. Ils devraient occuper la plus grande place de nos assiettes.

Fruits et baies: banane, pomme, poire, myrtille, agrumes, pêche, poire…
Fruits séchés: dattes, raisins secs, goji…
Fruits gras: avocat, olive, noix de coco…
Fruits oléagineux, noix: amande, cajou, noix du Brésil, noix de Grenoble… (non grillées, non salées), Purées d’oléagineux
Légumes crus: carotte, concombre, radis, tomates, Pousses et salades vertes
Légumes vapeur (à la frontière entre aliments bioactifs et biostatiques, il semblerait que la cuisson vapeur préserverait en partie la vitalité de l’aliment)
Boissons et légumes lacto-fermentés: Choucroute crue bio, Kéfir, Kombucha, Jus de fruits/légumes frais (fait maison), Algues...
Miel cru, Chocolat cru (avec parcimonie !)
Huiles biologiques pressées à froid: huile d’olive, de coco, de colza…
Infusions aux herbes, Thé...

Catégorie Numéro 2 : Les aliments Neutres

Les aliments neutres ce sont tous les produits naturels cuits ou qui manquent de fraîcheur. Selon le Dr Szekely, ce sont des aliments dits «Biostatiques» car ils ont perdu une partie de leur énergie électromagnétique et de leurs micronutriments.
La cuisson provoque :
à 50°C = destruction d’une partie du capital enzymatique
à 60°C = destruction de la vitamine C (la perte de vitamine C commence à 42°)
à 100°C = précipitation des sels minéraux, rendus non assimilables
à 110°C = destruction de toutes les vitamines !


Attention, ils sont loin d’être mauvais pour la santé mais ils n’apportent pas tout ce dont notre corps a besoin pour fonctionner de façon optimale.
Nous devons le plus possible les associer à des aliments vivants dans la composition de nos repas. Ils vont nous apporter un carburant de bonne qualité grâce à leurs macronutriments (protéines, lipides, glucides).

Fruits cuits: compote de pommes (sans sucre ajouté)…
Légumes cuits: purée de carotte, soupe de légumes, bouillon de légumes…Conserves de légumes sans additifs.
Fruits et légumes surgelés (de préférence bio)
Produits animaux (sauvage/bio) cuits (non frits): Viande, poisson, fruits de mer, œufs…
Légumineuses cuites: pois chiches, pois cassés, haricots rouges… (avec modération car mélange glucide/protéine…)
Féculents cuits: patate douce, pomme de terre, riz sauvage/complet…
Spaghetti 100% farine de sarrasin (sans gluten).
Jus de fruits (choisissez la version vivante avec des oranges pressées maison)
Vin rouge sans sulfite et biologique (avec parcimonie…)
Chocolat Noir > 70%

Catégorie Numéro 3 : Les aliments Morts ou «Biocidiques»

Les aliments «Biocidiques» (qui détruisent la vie) ont perdu l’intégralité de leur énergie électromagnétique. Ce sont des aliments «Morts» qui n’ont plus aucun intérêt nutritionnel pour votre organisme. Ils sont composés de «calories vides» qui qui ont perdu l’intégralité de leur micronutriments. Ils provoquent un effondrement rapide du fonctionnement vital et entraînent le vieillissement prématuré des cellules de notre corps.

Les aliments «biocidiques» c’est typiquement la nourriture industrielle que l’on retrouve en grande surface. Ces produits ont subi de nombreuses transformations et sont bien souvent remplis d’additifs alimentaires chimiques. Ce sont aussi tous les aliments cuits à haute température, frits ou passés au micro-ondes (le micro-ondes tue les aliments…)

Produits à base de sucre blanc
Produits à base de farines raffinées: pâtes, baguettes, croissants, tartes, Viennoiseries et pâtisseries industrielles
Plats industriels déjà cuisinés: raviolis, lasagnes, nouilles chinoises…
Céréales sucrées du matin: Kellogs, Spécial K…
Produits contenants des additifs chimiques
Huiles et matières grasses industrielles «Junk Oil»: margarine, huile de palme hydrogénée, huile de friture…
Junk food : pizzas, frites, hamburgers, snacks, kebabs, Chips et apéritifs
Sodas et boissons sucrées, Sirops de fruits sucrés, Confiture industrielle
Jus de fruits sucrés à base de concentré, nectars de fruits, Boissons alcoolisées sucrées et/ou pasteurisées…
Nutella, Chocolat au lait, confiseries sucrées, Bonbons, Chewing gum
Sauces et soupes micro-ondes
Produits à base de lait de vache UHT (ultra haute température !) et/ou pasteurisé: lait, beurre, fromages, yaourts…
Conserves avec additifs (vérifiez les étiquettes !)
Café à haute dose...

Pas étonnant de constater l’augmentation massive de nombreuses maladies et de l’obésité quand on sait que notre alimentation est composée principalement de ces aliments «Morts» !

Faut-il arrêter les aliments «Morts»
pour être en bonne forme physique et en bonne santé ?

Non, vous n’êtes pas obligés de manger 100% d’aliments vivants (catégorie 1) pour être en pleine forme. Le Dr Kouchakoff a découvert que l’on pouvait bénéficier des bienfaits de l’alimentation vivante tout en continuant de manger des produits cuits.
La technique consiste à mélanger produits neutres «biostatiques» (catégorie 2) avec des produits vivants (catégorie 1).

Par exemple:

  • salade de riz ou de pâtes de sarrasin (cuit) + légumes crus (tomates, concombre...etc...)
  • taboulé « à la libanaise » avec quinoa (cuit) + persil et menthe frais (en quantité), oignons, tomates+ huile d'olive et jus de citron frais.
  • salade de légumineuses (lentilles, fèves, pois chiches cuits) + persil, ciboulette, oignon (en quantié), huile de colza et/ou d'olive bio pressée à froid, jus de citron frais.



Les aliments vivants auraient en effet la capacité de revitaliser les aliments cuits, les rendant plus assimilables et plus digestes. Le but n’est pas de manger exclusivement des produits vivants mais d’augmenter progressivement la part qu’ils occupent dans votre assiette. Le point le plus important est de supprimer au maximum les aliments morts (catégorie 3) de votre alimentation.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vivante et bioélectronique - by Luc

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum