Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Nos plats du jour, janvier 2018
par Luc Hier à 19:59

» Présentation Chantal
par Mirzoune Hier à 11:40

» Vitamine C
par Luc Hier à 11:13

» Vitamine D
par Luc Hier à 10:34

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Celine57 Jeu 18 Jan 2018 - 17:41

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Graines germées et pousses
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 16:42

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Luc Mer 17 Jan 2018 - 18:17

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 10:17

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 12:12

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 15:19

» La galerie de belles images
par Mezame Lun 8 Jan 2018 - 22:02

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Jeu 4 Jan 2018 - 16:28

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Danse sur glace
par proserpine Dim 17 Déc 2017 - 10:30

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46

» Amigo_amigo
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 13:11

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Présentation Mpj48
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:42

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42


Renverser l’autisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Renverser l’autisme

Message  Mirzoune le Mar 8 Mar 2016 - 19:09

Renverser l’autisme: 

Article Paru dans: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Par Véronique Harvey - Vendredi, 4 mars 2016 18:36


Refusant de croire au diagnostic irréversible d’autisme qui venait de tomber sur son fils aîné et qui menaçait son fils cadet, une mère de St-Bruno a entrepris des recherches qui l’ont menée vers une lueur d’espoir. C’est en suivant cette piste, basée notamment sur un changement radical des habitudes alimentaires, que Nathalie Champoux affirme avoir débarrassé ses deux fils de l’autisme. Aujourd’hui âgés de 7 et 5 ans, ses deux garçons présentent un développement tout ce qu’il y a de plus normal, dit-elle, voire supérieur à la moyenne.

Nathalie Champoux raconte son histoire personnelle et explique son approche biomédicale dans le livre Être et ne plus être autiste.

À quel âge avez-vous reçu le diagnostic d’autisme de vos deux garçons?
Mon premier garçon a reçu son diagnostic officiel en août 2011, quand il avait presque trois ans. Mon deuxième garçon faisait l’objet d’une présomption d’autisme, mais on n’avait aucun diagnostic officiel, car il était encore trop jeune. Pour poser un véritable diagnostic, il faut que l’enfant ait 18 mois ou plus. Mais il présentait les mêmes signes que son grand frère et je dirais même un peu plus.

Quels symptômes présentaient vos enfants?
Dans le cas de mes enfants, toutes les sphères de développement étaient entravées, c’est-à-dire le langage, la sociabilité, le côté moteur, ainsi que l’aspect affectif. Bref, les signes s’accumulaient et un jour, on a décidé d’aller confirmer les doutes qu’on avait.

Comment avez-vous réagi au diagnostic?
Quand le verdict est tombé, j’ai tout de suite posé la question à savoir si je pouvais faire quelque chose pour qu’un jour, mon garçon ne soit plus autiste. On m’a répondu que l’autisme était irréversible. Je suis partie avec ça et j’ai essayé de faire mon deuil, sauf que je n’y arrivais pas, alors un soir, je me suis dit que je devais être absolument certaine que je ne puisse rien faire pour améliorer leur bien-être. C’est comme ça que mes recherches ont démarré et que j’ai découvert qu’il y avait peut-être de l’espoir.


Quel genre de recherches avez-vous faites?
J’ai tapé deux mots-clés sur Google: guérir et autisme. C’est là que je suis tombée sur le témoignage d’une mère américaine, qui prétendait avoir renversé le diagnostic d’autisme de son garçon par une approche globale. Après ça, j’ai trouvé d’autres témoignages de parents de partout dans le monde. Ensuite, j’ai découvert qu’il existe beaucoup de médecins qui travaillent pour le DAN! (Defeat Autism Now!) aux États-Unis, mais au Québec, c’est très peu connu. Ils travaillent dans des cliniques privées et aident les autistes avec la méthode qu’on a choisie. Je me suis dit que si des médecins en parlaient, si c’était l’essentiel de leur pratique et s’il existait des cliniques pour les traiter, il devait bien y avoir une part de vérité derrière ça. Alors j’ai décidé d’essayer. De toute façon, je me suis dit qu’on n’avait rien à perdre.

L’approche biomédicale que vous avez utilisée se divise en trois parties. Quelle est la première étape?
La première étape a été de modifier complètement l’alimentation, parce qu’on se rend compte qu’aujourd’hui, tout ce que nous mangeons est très transformé et génétiquement modifié. On ajoute des hormones de croissance, des colorants, des pesticides, des stabilisateurs chimiques, du sucre raffiné, etc. On s’éloigne beaucoup de l’alimentation de nos ancêtres, donc il faut revenir à la base et retirer tous les produits laitiers, le gluten, le soja, les sucres raffinés, ainsi que tout ce qui est chimique et transformé.

À quel genre de diète vous êtes-vous astreinte?
Notre alimentation est essentiellement composée de fruits et de légumes, en abondance. Pour les protéines, on mange de la volaille et du poisson sauvage, des légumineuses, du quinoa, du sarrasin, de l’amarante, du millet et du riz. Notre alimentation est quand même très variée, très complète et très riche en vitamines et en minéraux de toutes sortes.

Quelle est la deuxième étape de votre méthode?
La deuxième étape, qui est très importante, est d’agir sur l’intestin pour le guérir et l’ensemencer avec de bonnes bactéries et des probiotiques en grandes quantités. Avec l’aide de notre naturopathe, j’ai donné à mes enfants plusieurs produits naturels qui ont eu pour effet de rééquilibrer le microbiote et de faire le ménage des mauvaises bactéries qui s’y trouvaient.

Quelle est la troisième et dernière étape?
La troisième étape a été l’élimination des métaux lourds. Durant mes recherches, j’ai découvert que les autistes avaient beaucoup de difficulté à éliminer les métaux lourds de leur organisme, parce que leur métabolisme est entravé. Il existe plusieurs métaux lourds dans notre environnement: dans la pollution, dans l’eau de mauvaise qualité et dans le plastique, par exemple. L’aluminium fait aussi partie des métaux lourds, donc j’ai changé toutes les assiettes, les spatules et les casseroles en aluminium. Je suis allée vers l’acier inoxydable, qui est sans danger, vers le bois et le bambou. Il y a différentes façons de faire la chélation, mais moi, je l’ai fait avec des plantes. Après ces trois étapes, il ne restait plus aucun trait autistique chez mes deux garçons, même si mon deuxième n’avait pas fait l’objet d’un diagnostic clair. Mes enfants ont maintenant un développement normal, confirmé par tous les spécialistes qui les entouraient.

Les résultats ont-ils été graduels ou radicaux pour vos garçons?
Je ne veux pas jouer sur le sensationnalisme, mais ç’a quand même été très rapide dans notre cas. Les premiers changements se sont produits dès les premières semaines. Mais pour parvenir à un développement parfaitement normal, ç’a pris un an. Mon aîné, qui ne parlait pas et ne disait pas maman à 3 ans, est passé du silence à des phrases complètes très rapidement. Mais il y a des gens pour qui ça va être plus long avant de voir des résultats.

Peut-on dire que vos enfants sont guéris?
Il ne faut pas utiliser le terme «guérir», car ce terme se rapporte à une maladie et l’autisme est plutôt un syndrome, une condition. Si nous retombions dans notre mode de vie d’avant, c’est certain que ça aurait un impact sur mes enfants, donc je ne parle pas de guérison, mais du fait que j’ai renversé le diagnostic d’autisme, que mes enfants sont aujourd’hui en parfaite santé et qu’ils ont un développement normal dans toutes les sphères de développement.

Considérez-vous que vos garçons ont une vie «normale», aujourd’hui?
Mon premier garçon va à l’école normale dans une classe normale, comme tous les autres enfants, sans accompagnement d’aucune sorte. Il a des résultats exceptionnels en classe. Mon deuxième garçon rentre à l’école l’an prochain et a un développement assez impressionnant pour son âge. Les deux font beaucoup de sport, alors qu’ils avaient reçu, plus jeunes, un diagnostic d’hypotonie. Ils font du ski alpin trois fois par semaine, de la natation et du vélo, alors que ce n’est pas ce qui était prévu pour eux.

Tous les enfants autistes peuvent-ils être débarrassés de l’autisme grâce à cette méthode?
Le spectre de l’autisme est très large, donc ce n’est pas une recette miracle qui peut s’appliquer à tout le monde de la même façon, mais ça reste sans aucun doute une piste à explorer. Mon témoignage est un message d’espoir.


Est-ce une méthode contraignante?
Oui, et c’est important de mentionner que ça demande une extrême rigueur. On ne peut pas appliquer la méthode à moitié et s’attendre à des résultats. En mode guérison, il faut être très rigoureux et ne pas donner un biscuit ou un verre de lait à notre enfant la fin de semaine, par exemple.


Pourquoi les médecins ne recommandent-ils pas cette méthode?
Il y a de gros lobbys derrière tout ça. Mais un médecin m’a dit qu’elle connaissait cette méthode depuis longtemps et qu’elle était heureuse que je l’aie appliquée et que je l’aie écrite, parce que ce sont des mamans comme moi qui vont arriver à changer les choses. Personne ne peut nous empêcher de dire la vérité, mais les médecins ne peuvent pas en parler, même s’ils y croient. Ils ont les mains liées, parce que ce sont des méthodes qui ne sont pas prouvées scientifiquement.

QU’EST-CE QUE L’AUTISME?
L’autisme, le trouble autistique ou plus généralement les troubles du spectre autistique (TSA) sont des troubles du développement humain caractérisés par une interaction sociale et une communication anormales, avec des comportements restreints et répétitifs. Les symptômes sont généralement détectés par les parents dès les deux premières années de la vie de l’enfant.
Source : Wikipedia

L’AUTISME EN QUELQUES CHIFFRES...
Il y aura au cours des douze prochains mois plus de diagnostics d’autisme chez les enfants que de diagnostics de sida, de cancer et de diabète réunis.
♦ En 20 ans, les cas d’autisme ont grimpé de 600 % en Amérique du Nord.
♦ Un enfant sur 68 est touché et le taux de prévalence est de 1 garçon sur 42.
♦ Le taux de prévalence des personnes autistes varierait entre 90 et 120 individus sur 10000, soit environ 1 % de la population.
♦ L’estimation de la prévalence du TSA au Canada, incluant les enfants et les adultes, est de 1 sur 94.
En 5 ans, soit entre 2005 et 2011, le nombre d’élèves autistes scolarisés dans le secteur public au Québec a doublé. C’est aujourd’hui la catégorie d’élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) la plus représentée au Québec.

Sources: Fédération québécoise de l’autisme, centers for disease control et david suzuki, the nature of things

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Renverser l’autisme

Message  Flo le Mar 8 Mar 2016 - 21:26

Pour compléter ce témoignage un lien vers le site de Centre de Nutrition Holistique, site officiel GAPS francophone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Dr Campbell-McBride est Neurologue, neurochirurgienne, nutritioniste et surtout une reférence dans le traitement de l'autisme.

Après avoir pratiqué pendant cinq ans en tant que neurologue puis trois ans comme neurochirurgienne, elle a fondé une famille et s'est installée au Royaume-Uni.

Le diagnostic d'autisme de son fils devait la conduire, peu de temps après, à étudier de manière soutenue les causes et les traitements de l'autisme. C'est au cours de ces recherches que le Dr Campbell-McBride a élaboré sa théorie - rapports entretenus entre troubles neurologiques et  nutrition - et qu'elle a passé un diplôme d'études spécialisées en nutrition à l'université de Sheffield, Royaume-Uni.

Après avoir guéri son fils de l'autisme, le Dr Campbell-McBride a repris son activité en 2000 et dirige aujourd'hui la Cambridge Nutrition Clinic. Elle s'est spécialisée dans une approche de l'autisme fondée sur l'approche nutritionnelle ; elle est mondialement reconnue en tant que spécialiste des troubles de l'apprentissage et autres pathologies mentales de l'enfant et de l'adulte, ainsi que des pathologies digestives et immunitaires de l'enfant.

Elle a publié en 2004 son premier ouvrage, Le syndrome entéropsychologique, dans lequel elle explore les liens existant entre l'état physique du patient et le fonctionnement du cerveau. Cet ouvrage présente en détail le Protocole nutritionnel du syndrome GAP, extrêmement efficace chez les patients souffrant de difficultés d'apprentissage et autres problèmes mentaux.

Ce premier livre a été suivi, fin 2007, d'un deuxième ouvrage, Put Your Heart In Your Mouth! What Really Is Heart Disease And What We Can Do To Prevent And Even Reverse It.

"Le Syndrome GAP est l'œuvre de ma vie", a déclaré le Dr Campbell-McBride. "Pourtant, le régime mis au point pour le traiter inclut beaucoup de graisses animales et d'aliments riches en cholestérol, tels que les œufs. Nous vivons à une époque de défiance à l'égard des graisses et du cholestérol, et tous mes patients me demandaient si mon protocole nutritionnel leur faisait courir un risque sur le plan cardiovasculaire. C'est pour expliquer les fondements du protocole à mes patients que j'ai décidé de rédiger un livre sur ce thème".

avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum