Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Vitamine B complexe
par Luc Hier à 18:41

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Hier à 9:01

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Celine57 Dim 20 Mai 2018 - 15:47

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 20 Mai 2018 - 8:15

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Sam 19 Mai 2018 - 16:19

» Méditation: une révolution dans le cerveau
par Proserpine Sam 19 Mai 2018 - 8:03

» Jeune thérapeutique SPA sous anti TNF
par Flo Ven 18 Mai 2018 - 22:30

» Présentation Mamoun69
par Mirzoune Ven 18 Mai 2018 - 15:28

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Matogato Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

» Manchild on the moon au Bataclan fin juin
par Mirzoune Jeu 17 Mai 2018 - 12:10

» Histoires drôles et blagues ...
par Nell74 Jeu 17 Mai 2018 - 3:40

» Régime Thé et perte de poids
par Luc Mar 15 Mai 2018 - 22:07

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 15 Mai 2018 - 2:06

» Migraine et Curcuma : traitement miracle ?
par Luc Lun 14 Mai 2018 - 23:09

» quelques nouvelles de Chantal !
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:24

» Bon anniversaire Céline 57
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:02

» Le psyllium aide le microbiote
par Nell74 Lun 14 Mai 2018 - 1:04

» Le jeûne comme alternative aux médicaments
par Luc Dim 13 Mai 2018 - 14:26

» Collagène
par Mirzoune Ven 11 Mai 2018 - 9:53

» Nos plats du jour, Mai 2018
par Pierrette Lun 7 Mai 2018 - 8:19

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par astree Dim 6 Mai 2018 - 18:47

» Dans quels aliments se trouvent les nutriments utiles ?
par Luc Dim 6 Mai 2018 - 9:27

» Poisson frais et huile composition
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:53

» Stress or not stress ?
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:25

» Lara Fabian
par Luc Ven 4 Mai 2018 - 17:22

» L'acide gamma-linolénique (AGL ou GLA)
par Gaffal Lun 30 Avr 2018 - 23:54

» Bicarbonate de soude
par antony13 Lun 30 Avr 2018 - 22:58

» Nos plats du jour, Avril 2018
par Luc Lun 30 Avr 2018 - 12:40

» Bon anniversaire Rouly
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 12:08

» L'astragale de Chine, plante adaptogène
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 8:08

» Retour à la santé - Flo
par Flo Sam 28 Avr 2018 - 18:23

» Dioxyde de titane
par Luc Sam 28 Avr 2018 - 13:52

» bonjour a tous - de Noa
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 17:28

» Bon anniversaire Augustine
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 12:24

» Presentation de Gaffal
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 21:39

» présentation marionnette
par Pierrette Mer 25 Avr 2018 - 17:12

» Gluten : mythe ou réalité ? À la recherche des personnes hypersensibles
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 13:23

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 11:10

» Associations alimentaires et digestion
par Matogato Lun 23 Avr 2018 - 22:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Luc Dim 22 Avr 2018 - 22:54

» Présentation Martin Marie Madeleine
par Mirzoune Dim 22 Avr 2018 - 20:29

» Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
par Chantal Dim 22 Avr 2018 - 12:17

» B9 Acide folique et méthylation
par Luc Sam 21 Avr 2018 - 12:37

» L'Ail des ours ou ail sauvage - de multiples bienfaits
par Luc Mar 17 Avr 2018 - 16:52

» Falafels de pois chiche aux graines de tournesol et feuilles vertes
par Mirzoune Mar 17 Avr 2018 - 11:13

» Le calendula - souci des jardins - soins de la peau mais pas que...
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 17:10

» Pesto à l'Ail des ours
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 10:04

» Liste des composants toxiques des produits ménagers
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:43

» Substances toxiques dans les cosmétiques: la liste
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:41

» La galerie de belles images
par Pierrette Dim 15 Avr 2018 - 9:56

» Récupération après antibiotiques
par Luc Sam 14 Avr 2018 - 10:57

» Synergies d'HE pour asthme
par Mirzoune Sam 14 Avr 2018 - 9:26

» Recettes déodorants "maison" efficaces, sans aluminium ni paraben
par Pierrette Mer 11 Avr 2018 - 8:02

» Index glycémique des laits végétaux
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 18:21

» La Terre de Diatomée - insecticide naturel, non toxique et sans accoutumance
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 17:48

» Disjonction acromio-claviculaire
par yoz Lun 9 Avr 2018 - 13:11

» Présentation de Hermann
par Hermann Dim 8 Avr 2018 - 17:20

» acides gras trans et enzymes
par Luc Dim 8 Avr 2018 - 15:47

» Myalgie & enzyme métabolisant le pyruvate
par Luc Sam 7 Avr 2018 - 11:15

» Mélange HE anti-mycose avec jojoba
par Luc Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

» La Sauge officinale - bienfaits et utilisation
par Pierrette Mer 4 Avr 2018 - 16:04

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:49

» Terrain et médecine chinoise
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:41

» Bien respirer pour rejoindre les bras de Morphée
par Luc Mer 4 Avr 2018 - 10:43

» Présentation de Jean
par Proserpine Mer 4 Avr 2018 - 9:23

» "Genre pizza" improvisée avec un reste de pain
par Celine57 Mar 3 Avr 2018 - 21:02

» Nouveau: le Jean's connecté de Samsung analyse votre alimentation
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 15:35

» Bon anniversaire Ciboulette
par Flo Mar 3 Avr 2018 - 15:02

» L'hibiscus, riche en anthocyanes: comment l'utiliser?
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 12:28

» Le sélénium protège contre la toxicité du mercure dans les poissons
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 11:44

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Pierrette Mar 3 Avr 2018 - 8:47

» Graines germées et pousses
par Pierrette Dim 1 Avr 2018 - 9:50

» Nos plats du jour, Mars 2018
par Luc Dim 1 Avr 2018 - 8:20

» Bon anniversaire Aimee
par Mirzoune Sam 31 Mar 2018 - 16:48

» Vivez bien dans votre siècle
par Celine57 Jeu 29 Mar 2018 - 13:20

» Présentation de Louann78
par louann78 Jeu 29 Mar 2018 - 11:01

» Choisir un avocat
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 16:23

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 12:07

» Nettoyant multi-usages: le percarbonate de soude
par Mirzoune Mar 27 Mar 2018 - 12:16

» Présentation Becam64
par Mirzoune Lun 26 Mar 2018 - 15:46

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Lun 26 Mar 2018 - 1:07

» Heure d'été: On avance ou on recule ?
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:07

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:03

» Prévention ostéoporose : magnésium
par Luc Dim 25 Mar 2018 - 11:25

» Quel multi vitamines sans fer ni cuivre
par Luc Sam 24 Mar 2018 - 12:05

» Pain brioché à la pâte de datte
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 17:43

» Alimentation hypotoxique améliorée
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 10:29

» Super promo sur Extracteur de jus Twinstar F-9088
par Mirzoune Jeu 22 Mar 2018 - 16:29

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Jeu 22 Mar 2018 - 13:08

» Nouvel arrivant sur le forum: Oléo
par Mirzoune Mar 20 Mar 2018 - 13:11

» Lécithine et PS
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 19:28

» Présentation Margot
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 16:40

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Mirzoune Sam 17 Mar 2018 - 15:03

» Petits Pains au thé bergamote, citron et 4 épices
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 10:40

» Connaissez-vous la SAMe (S-Adenosyl-L-Methionine)?
par Mirzoune Ven 16 Mar 2018 - 10:22

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 8:47

» E-Books à 4,99€ chez Thierry Souccar
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 18:22

» Chiropratique (ou chiropraxie), une super adresse à découvrir!
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 17:20

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 16:34


Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Aller en bas

Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:32

Microbiome et immunité

Le microbiote normal a des effets profonds sur notre 2ème cerveau
et joue vraisemblablement plusieurs rôles clés dans la physiologie humaine et la maladie !

Les 100 000 milliards de bactéries vivant dans notre intestin forment une interface entre les aliments ingérés et le corps humain. Cette interface communique dans les 2 sens : Comprenez que les « bactéries » reçoivent et émettent des signaux.

Je dis « bactéries » mais c’est une population cosmopolite : fongi, archéa, protistes, virus et surtout des bactéries. Tout au long du tractus digestif, il existe un gradient de concentration en bactéries. La densité maximale est atteinte dans notre côlon distal (dernière partie du colon, descendant, en S) avec 1011 bactéries pour un gramme de contenu.

Nous parlons de mutualisme car les échanges sont bénéfiques dans les 2 sens. Il y a une certaine coopération du système immunitaire, quand tout fonctionne bien.  Mais malheureusement, il y a aussi des dysfonctionnements qui surviennent quand nous mangeons déséquilibré  de manière récurrente ou lorsque nous avons pris des antibiotiques et que nous n’avons pas repeuplé intelligemment, avec des lactobacillus et des bifido bactéries.  

Nous savions déjà qu’une modification de cet écosystème pourrait entrainer de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, l’obésité, les allergies, voire même des troubles cognitifs et de l’humeur.

Mais nous n’avons jamais pu établir de manière concrète par quel mécanisme cette communication se faisait, ou quel type de bactérie serait approprié pour corriger / renverser un dysimmunité.

Nous savons que, par exemple, un individu obèse possède trop de bactéries firmicutes et pas assez de bacteroïdetes (1) et qu’il est possible de réensemencer le colon des personnes obèses via une culture de selles « saines ». 

En 2010, les chercheurs de l’Inra ont réussi à démontrer que la bactérie Lactobacillus farciminis est capable de réduire l’inflammation produite par les cellules immunitaires par dialogue avec une cellule épithéliale.

Plus récemment encore, Trevor G. Marshall (Murdoch University, 2013) a co-publié un papier établissant que certaines bactéries pouvaient prendre le contrôle et agir sur nos récepteurs en vue de moduler les réactions du système immunitaire. Certains agents pathogènes sont ainsi capables d’induire un changement au niveau de l’expression et d’inhiber certaines réactions qui leur seraient néfastes, notamment au niveau des récepteurs de la vitamine D. (2) Et nous savons combien la vitamine D est impliquée dans la protection du système immunitaire.

Stratification et compartimentalisation du microbiote

Plusieurs agents du système immunitaire, les effecteurs, fonctionnent ensemble et forment des strates dans les membranes épithéliales (lumen) afin de minimiser l’exposition. (3) Notre muqueuse intestinale forme un film protecteur visqueux, épais. Dans notre colon nous avons 2  couches de mucus structurellement différent. Mais pas dans notre petit intestin.

Vocabulaire : Effecteur

En biochimie, c'est une substance activant ou inhibant l'activité. Donc, un activateur ou un inhibiteur du métabolisme, modulant les réactions.

Les bactéries intestinales stratifiées « dépendent » de l’immunoglobuline A (IgA). IgA est produit avec l’aide des cellules dendritiques qui échantillonnent le petit nombre de bactéries autorisées à pénétrer l’épithélium. Ces bactéries dendritiques interagissent alors avec les cellules B et T (lymphocytes), situées dans les couches de Peyer (replis de la muqueuse), faisant en sorte que les cellules B produisent de l’IgA en surface. Cet IgA se lie aux bactéries dans le lumen et empêche la translocation au travers de la barrière intestinale. Il n’y a donc pas d’attaque contre ces bactéries incorporées dans le système. On parle de bactéries commensales. Ces bactéries se sont invitées à table et elles se font discrètes, en général, faisant ami-ami.  Mais parfois, lors d’une dysbiose prolongée, avec inflammation, certaines bactéries prolifèrent et entraînent alors une réaction disproportionnée du système immunitaire. On parle alors de mimétisme moléculaire. Mimétisme car les séquences de leur génome ressemble à notre génome. Notre système immunitaire se trompe de cible et attaque notre organisme.

Le microbiote agit sur pas mal de récepteurs / sensors : Cela inclue les récepteurs Toll-like (TLRs), les inflammasomes, les lectines de type C  (=> cell-cell adhesion, immune response to pathogens and apoptosis), etc.  Ces récepteurs analysent la situation nutritionnelle de l’environnement et coordonnent une réaction locale immunitaire. Il y a d’autres « sensors » qui interviennent comme agent antibactérien (protéine). C’est un domaine très complexe ! (4 – 5) Nous sommes encore loin de tout maitriser mais on avance !

L’idiome « Nous sommes ce que nous mangeons ! » conserve plus que jamais son sens basique.


Dernière édition par Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:37, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:32

Références :

1. Ley RE, Turnbaugh PJ, Klein S, Gordon JI. Microbial ecology: human gut microbes associated with obesity. Nature. 2006.

2. “The Human Microbiome and Autoimmunity”  +++ from  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rheumatology, 2013. Amy D. Proal, Autoimmunity Research Foundation; Paul J. Albert, Weill Cornell Medical College; Trevor G. Marshall, Murdoch University.

3. Interactions between the microbiota and the immune system
Lora V. Hooper et al. 2012 Sicence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stratification and compartmentalization of the microbiota


4. How the Intricate Interaction among Toll-Like Receptors, Microbiota, and Intestinal Immunity Can Influence Gastrointestinal Pathology
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

5. Deficiency in PRRs (Pattern recognition receptors) such as NOD2 and TLR5 can alter the gut microbiota composition in mice. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 

Liens intéressants:

1. Microbiome

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2. Human nutrition, the gut microbiome, and immune system: envisioning the future Andrew L. Kau et al. Nature 2012. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Les Toll-like recepteurs activent ou inhibent les réactions du système immunitaire

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:36

Importance des Toll-like recepteurs

La plupart des espèces de mammifères ont entre dix et quinze types de TLR. Les récepteurs TLR ("Toll-like receptor") sont des récepteurs présents à la surface de certains types de cellules. Ces récepteurs jouent un rôle important dans l'immunité innée et notamment dans les défenses contre les microorganismes. Ils peuvent reconnaître les motifs moléculaires des autres molécules antigènes et apprécier leur degré de dangerosité. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 


The Toll-like receptors family of the innate immune system, found on immune cells, intestinal cells, and adipocytes, recognize specific microbial components (e.g., lipopolysaccharides, lipoproteins, nucleic acids, and so on) and can sense nutritional signals, such as elevated glucose levels and saturated fatty acids. Likewise, metabolism-signaling pathways, such as leptin and other hormones, can also regulate immune functions. Thus, any immune alteration, specifically inflammation, can cause disturbances in host metabolism. Gut microbiota have evolved with the host as a mutualistic partner, but dysbiosis in the form of altered gut microbiome and gut microbial activities, as well as environmental factors including stress, may promote the development of metabolic disorders.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] The gut microbiota and host innate immunity: Regulators of host metabolism and metabolic diseases in poultry?  By Michael H. Kogut. In  USDA-Agricultural Research Service. 2013.

 
=> La famille TLR (toll-like recepteurs) du système immunitaire inné, présente sur les cellules immunitaires, les cellules intestinales et les adipocytes, peut reconnaître spécifiquement les composants microbiens (par exemple, les lipopolysaccharides, les acides nucléiques, etc.) et envoyer des signaux nutritionnels, tels qu’un niveau élevé de glucose ou de graisses saturées. De la même manière que les voies de signalisation (metabolism-signaling pathways), via la leptine et d’autres hormones, peut réguler les fonctions immunes. En ce sens, n’importe quelle altération immune, et particulièrement l’inflammation, peut occasionner des désordres dans le métabolisme hôte. Le microbiote intestinal a évolué avec l’hôte en tant que partenaire mutualisé (qui partage), mais la dysbiose altérant le microbiote et les activités du microbiote, ainsi que les facteurs environnementaux, incluant le stress, peuvent promouvoir le développement de désordres métaboliques (et entrainer des pathologies, ndlr).


On résume :

Certaines cellules ont des TLR (toll-like recepteurs) à la surface des cellules et ces récepteurs peuvent reconnaitre les signaux, notamment nutritionnels. Les TLR agissent en modulant les activités du métabolisme (activation ou inhibition). Certaines bactéries peuvent prendre le contrôle et agir sur ces récepteurs en vue de moduler les réactions du système immunitaire, de telle sorte que le système immunitaire accepte ces intrus. Il y a alors mutualisation des ressources. Mais parfois, lors d’une dysbiose intestinale, il y a déséquilibre du microbiote, une inflammation de bas grade s’installe et le système déraille …

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:45

Voir aussi: Which probiotics? (choix d'un probiotique, en fonction de la pathologie)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Flo le Sam 19 Mar 2016 - 14:33

avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

TLR et protéines de choc

Message  Mirzoune le Sam 19 Mar 2016 - 22:58

La découverte des récepteurs de type Toll (en anglais Toll-like Receptors ou TLR) a finalement identifié les récepteurs de l’immunité innée comme responsables de nombreuses fonctions de l’immunité découvertes auparavant.
Les TLR semblent être seulement impliqués dans la production en cytokine et l’activation cellulaire en réponse aux microbes et ne jouent aucun rôle dans l’adhésion ou la phagocytose des micro-organismes.

Modèle de danger:
Plus récemment, les TLR ont été suspectés de se lier à des facteurs non pathogènes produits durant la maladie, le stress ou un traumatisme.
On peut citer par exemple

  • le fibrinogène (impliqué dans le processus de coagulation)
  • les protéines de choc thermique (générées lors d’un stress thermique comme la fièvre).

Ceci est la base du modèle immunitaire du «modèle de danger» de Polly Matzinger: cet auteur suggère que ces signatures moléculaires sont reconnues et associées à un risque accru de maladie ou la maladie elle-même, et mettent le système immunitaire en alerte via l’activation des TLR. Cependant, ce modèle est controversé.


Pour en savoir plus sur les protéines de choc thermique, voir ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum