Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Amigo_amigo
par Luc Hier à 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Hier à 13:11

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 20:16

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Présentation Mpj48
par Mirzoune Mar 5 Déc 2017 - 16:40

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Lun 4 Déc 2017 - 23:12

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Flo Jeu 23 Nov 2017 - 9:43

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 21 Nov 2017 - 10:29

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Nell74 Mar 7 Nov 2017 - 23:33

» Vitamine A contre Alzheimer
par Luc Mar 7 Nov 2017 - 21:03

» vitamine D : zyma D ou...?
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 14:36

» Pain SG pois chiche & teff - salé / sucré
par Luc Lun 6 Nov 2017 - 13:06

» Auto-Ostéopathie en vidéo. Absolument génial!
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 10:26

» Vaccination obligatoire et risque acceptable ?
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 15:49

» Lait de coco et sarrasin
par Mezame Dim 5 Nov 2017 - 14:03

» Danse sur glace
par proserpine Dim 5 Nov 2017 - 11:26

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 10:12

» L’ arthrose n’est pas une maladie d’usure
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 23:02

» Graines germées et pousses
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 22:30

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Sam 4 Nov 2017 - 11:17

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par sophy Ven 3 Nov 2017 - 19:58

» cake gingembre amande et cacao nibs
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 22:58

» Bon anniversaire Pierrette
par sophy Mer 1 Nov 2017 - 21:31

» Salix alba - Populus nigra - Filipendula ulmaria - Urtica
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 11:32

» Les ions négatifs de l'air
par Adveniat Mar 31 Oct 2017 - 20:01

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 19:21

» Le Tissu Conjonctif
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 11:25

» Le Colon et les Acides Gras
par Mirzoune Lun 30 Oct 2017 - 11:06

» Complément proteiné
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 20:26

» Équilibre Sodium et Potassium – Compensation par l’organisme
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 15:09

» dentifrice liquide aux HE.
par Luc Sam 28 Oct 2017 - 0:13

» Synergie HE. et antibio .?
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 20:35

» Fruits oléagineux
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 11:21

» Congestion nasale et allergie
par Luc Mer 25 Oct 2017 - 18:50

» Protéger le foie
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 16:12

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Adveniat Mar 24 Oct 2017 - 15:20

» Thérapie du colon: Nettoyage
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 10:45

» Le Candida Albicans
par Adveniat Lun 23 Oct 2017 - 9:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Luc Dim 22 Oct 2017 - 21:36

» Noix de macadamia
par Adveniat Sam 21 Oct 2017 - 16:35

» céréales et légumineuses
par Mirzoune Sam 21 Oct 2017 - 16:05

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Sam 21 Oct 2017 - 15:36

» Mettre un avatar
par Mirzoune Ven 20 Oct 2017 - 17:09

» Conséquences du déficit magnésien sur les transports cellulaires. JP Curtay
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 10:38

» Présentation Marie-Pierre
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:33

» Présentation Sophy
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:30

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Jeu 19 Oct 2017 - 18:35

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Nell74 Mer 18 Oct 2017 - 12:02

» Graines de chanvre décortiquées, 22€ le Kg. Qui dit mieux?
par Mirzoune Mar 17 Oct 2017 - 21:36

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Mirzoune Lun 16 Oct 2017 - 11:13

» Antibiotiques candida
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 20:23

» Candidose – Comprendre le déséquilibre du microbiote
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 11:11

» Présentation Sophie
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 5:05

» Asthme: Méthode Buteyko – Lierre (teinture mère) - Vitamines
par Mirzoune Sam 14 Oct 2017 - 15:24

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par proserpine Ven 13 Oct 2017 - 17:21

» OXYGENATION Quelques éléments
par Luc Jeu 12 Oct 2017 - 12:34

» Présentation Mezame
par Mezame Mar 10 Oct 2017 - 22:00

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 18:50

» Avatars pour Halloween
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:54

» Suivi alimentation low-carbs
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:50

» Levothyrox
par Nell74 Lun 9 Oct 2017 - 17:38

» Gifs de bienvenue
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:53

» Présentation Bredan
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:45

» Chronimed, vous connaissez?
par Mirzoune Lun 2 Oct 2017 - 18:38

» Protection contre les pesticides
par Luc Dim 1 Oct 2017 - 21:56

» Le psyllium aide le microbiote
par Luc Sam 30 Sep 2017 - 9:34

» Certains Baumes à lèvres sont à éviter
par Luc Mer 27 Sep 2017 - 11:17


Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:32

Microbiome et immunité

Le microbiote normal a des effets profonds sur notre 2ème cerveau
et joue vraisemblablement plusieurs rôles clés dans la physiologie humaine et la maladie !

Les 100 000 milliards de bactéries vivant dans notre intestin forment une interface entre les aliments ingérés et le corps humain. Cette interface communique dans les 2 sens : Comprenez que les « bactéries » reçoivent et émettent des signaux.

Je dis « bactéries » mais c’est une population cosmopolite : fongi, archéa, protistes, virus et surtout des bactéries. Tout au long du tractus digestif, il existe un gradient de concentration en bactéries. La densité maximale est atteinte dans notre côlon distal (dernière partie du colon, descendant, en S) avec 1011 bactéries pour un gramme de contenu.

Nous parlons de mutualisme car les échanges sont bénéfiques dans les 2 sens. Il y a une certaine coopération du système immunitaire, quand tout fonctionne bien.  Mais malheureusement, il y a aussi des dysfonctionnements qui surviennent quand nous mangeons déséquilibré  de manière récurrente ou lorsque nous avons pris des antibiotiques et que nous n’avons pas repeuplé intelligemment, avec des lactobacillus et des bifido bactéries.  

Nous savions déjà qu’une modification de cet écosystème pourrait entrainer de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, l’obésité, les allergies, voire même des troubles cognitifs et de l’humeur.

Mais nous n’avons jamais pu établir de manière concrète par quel mécanisme cette communication se faisait, ou quel type de bactérie serait approprié pour corriger / renverser un dysimmunité.

Nous savons que, par exemple, un individu obèse possède trop de bactéries firmicutes et pas assez de bacteroïdetes (1) et qu’il est possible de réensemencer le colon des personnes obèses via une culture de selles « saines ». 

En 2010, les chercheurs de l’Inra ont réussi à démontrer que la bactérie Lactobacillus farciminis est capable de réduire l’inflammation produite par les cellules immunitaires par dialogue avec une cellule épithéliale.

Plus récemment encore, Trevor G. Marshall (Murdoch University, 2013) a co-publié un papier établissant que certaines bactéries pouvaient prendre le contrôle et agir sur nos récepteurs en vue de moduler les réactions du système immunitaire. Certains agents pathogènes sont ainsi capables d’induire un changement au niveau de l’expression et d’inhiber certaines réactions qui leur seraient néfastes, notamment au niveau des récepteurs de la vitamine D. (2) Et nous savons combien la vitamine D est impliquée dans la protection du système immunitaire.

Stratification et compartimentalisation du microbiote

Plusieurs agents du système immunitaire, les effecteurs, fonctionnent ensemble et forment des strates dans les membranes épithéliales (lumen) afin de minimiser l’exposition. (3) Notre muqueuse intestinale forme un film protecteur visqueux, épais. Dans notre colon nous avons 2  couches de mucus structurellement différent. Mais pas dans notre petit intestin.

Vocabulaire : Effecteur

En biochimie, c'est une substance activant ou inhibant l'activité. Donc, un activateur ou un inhibiteur du métabolisme, modulant les réactions.

Les bactéries intestinales stratifiées « dépendent » de l’immunoglobuline A (IgA). IgA est produit avec l’aide des cellules dendritiques qui échantillonnent le petit nombre de bactéries autorisées à pénétrer l’épithélium. Ces bactéries dendritiques interagissent alors avec les cellules B et T (lymphocytes), situées dans les couches de Peyer (replis de la muqueuse), faisant en sorte que les cellules B produisent de l’IgA en surface. Cet IgA se lie aux bactéries dans le lumen et empêche la translocation au travers de la barrière intestinale. Il n’y a donc pas d’attaque contre ces bactéries incorporées dans le système. On parle de bactéries commensales. Ces bactéries se sont invitées à table et elles se font discrètes, en général, faisant ami-ami.  Mais parfois, lors d’une dysbiose prolongée, avec inflammation, certaines bactéries prolifèrent et entraînent alors une réaction disproportionnée du système immunitaire. On parle alors de mimétisme moléculaire. Mimétisme car les séquences de leur génome ressemble à notre génome. Notre système immunitaire se trompe de cible et attaque notre organisme.

Le microbiote agit sur pas mal de récepteurs / sensors : Cela inclue les récepteurs Toll-like (TLRs), les inflammasomes, les lectines de type C  (=> cell-cell adhesion, immune response to pathogens and apoptosis), etc.  Ces récepteurs analysent la situation nutritionnelle de l’environnement et coordonnent une réaction locale immunitaire. Il y a d’autres « sensors » qui interviennent comme agent antibactérien (protéine). C’est un domaine très complexe ! (4 – 5) Nous sommes encore loin de tout maitriser mais on avance !

L’idiome « Nous sommes ce que nous mangeons ! » conserve plus que jamais son sens basique.


Dernière édition par Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:37, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:32

Références :

1. Ley RE, Turnbaugh PJ, Klein S, Gordon JI. Microbial ecology: human gut microbes associated with obesity. Nature. 2006.

2. “The Human Microbiome and Autoimmunity”  +++ from  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rheumatology, 2013. Amy D. Proal, Autoimmunity Research Foundation; Paul J. Albert, Weill Cornell Medical College; Trevor G. Marshall, Murdoch University.

3. Interactions between the microbiota and the immune system
Lora V. Hooper et al. 2012 Sicence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Stratification and compartmentalization of the microbiota


4. How the Intricate Interaction among Toll-Like Receptors, Microbiota, and Intestinal Immunity Can Influence Gastrointestinal Pathology
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

5. Deficiency in PRRs (Pattern recognition receptors) such as NOD2 and TLR5 can alter the gut microbiota composition in mice. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 

Liens intéressants:

1. Microbiome

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2. Human nutrition, the gut microbiome, and immune system: envisioning the future Andrew L. Kau et al. Nature 2012. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Les Toll-like recepteurs activent ou inhibent les réactions du système immunitaire

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:36

Importance des Toll-like recepteurs

La plupart des espèces de mammifères ont entre dix et quinze types de TLR. Les récepteurs TLR ("Toll-like receptor") sont des récepteurs présents à la surface de certains types de cellules. Ces récepteurs jouent un rôle important dans l'immunité innée et notamment dans les défenses contre les microorganismes. Ils peuvent reconnaître les motifs moléculaires des autres molécules antigènes et apprécier leur degré de dangerosité. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 


The Toll-like receptors family of the innate immune system, found on immune cells, intestinal cells, and adipocytes, recognize specific microbial components (e.g., lipopolysaccharides, lipoproteins, nucleic acids, and so on) and can sense nutritional signals, such as elevated glucose levels and saturated fatty acids. Likewise, metabolism-signaling pathways, such as leptin and other hormones, can also regulate immune functions. Thus, any immune alteration, specifically inflammation, can cause disturbances in host metabolism. Gut microbiota have evolved with the host as a mutualistic partner, but dysbiosis in the form of altered gut microbiome and gut microbial activities, as well as environmental factors including stress, may promote the development of metabolic disorders.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] The gut microbiota and host innate immunity: Regulators of host metabolism and metabolic diseases in poultry?  By Michael H. Kogut. In  USDA-Agricultural Research Service. 2013.

 
=> La famille TLR (toll-like recepteurs) du système immunitaire inné, présente sur les cellules immunitaires, les cellules intestinales et les adipocytes, peut reconnaître spécifiquement les composants microbiens (par exemple, les lipopolysaccharides, les acides nucléiques, etc.) et envoyer des signaux nutritionnels, tels qu’un niveau élevé de glucose ou de graisses saturées. De la même manière que les voies de signalisation (metabolism-signaling pathways), via la leptine et d’autres hormones, peut réguler les fonctions immunes. En ce sens, n’importe quelle altération immune, et particulièrement l’inflammation, peut occasionner des désordres dans le métabolisme hôte. Le microbiote intestinal a évolué avec l’hôte en tant que partenaire mutualisé (qui partage), mais la dysbiose altérant le microbiote et les activités du microbiote, ainsi que les facteurs environnementaux, incluant le stress, peuvent promouvoir le développement de désordres métaboliques (et entrainer des pathologies, ndlr).


On résume :

Certaines cellules ont des TLR (toll-like recepteurs) à la surface des cellules et ces récepteurs peuvent reconnaitre les signaux, notamment nutritionnels. Les TLR agissent en modulant les activités du métabolisme (activation ou inhibition). Certaines bactéries peuvent prendre le contrôle et agir sur ces récepteurs en vue de moduler les réactions du système immunitaire, de telle sorte que le système immunitaire accepte ces intrus. Il y a alors mutualisation des ressources. Mais parfois, lors d’une dysbiose intestinale, il y a déséquilibre du microbiote, une inflammation de bas grade s’installe et le système déraille …

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Luc le Ven 18 Mar 2016 - 9:45

Voir aussi: Which probiotics? (choix d'un probiotique, en fonction de la pathologie)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4189
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Flo le Sam 19 Mar 2016 - 14:33

avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1069
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

TLR et protéines de choc

Message  Mirzoune le Sam 19 Mar 2016 - 22:58

La découverte des récepteurs de type Toll (en anglais Toll-like Receptors ou TLR) a finalement identifié les récepteurs de l’immunité innée comme responsables de nombreuses fonctions de l’immunité découvertes auparavant.
Les TLR semblent être seulement impliqués dans la production en cytokine et l’activation cellulaire en réponse aux microbes et ne jouent aucun rôle dans l’adhésion ou la phagocytose des micro-organismes.

Modèle de danger:
Plus récemment, les TLR ont été suspectés de se lier à des facteurs non pathogènes produits durant la maladie, le stress ou un traumatisme.
On peut citer par exemple

  • le fibrinogène (impliqué dans le processus de coagulation)
  • les protéines de choc thermique (générées lors d’un stress thermique comme la fièvre).

Ceci est la base du modèle immunitaire du «modèle de danger» de Polly Matzinger: cet auteur suggère que ces signatures moléculaires sont reconnues et associées à un risque accru de maladie ou la maladie elle-même, et mettent le système immunitaire en alerte via l’activation des TLR. Cependant, ce modèle est controversé.


Pour en savoir plus sur les protéines de choc thermique, voir ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2785
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonnes bactéries et échanges mutualisés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum