Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Nos plats du jour, janvier 2018
par Luc Hier à 22:17

» Graines germées et pousses
par Pierrette Hier à 20:14

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Celine57 Hier à 19:07

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Luc Hier à 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Celine57 Hier à 16:16

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Hier à 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Hier à 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 10:17

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 12:12

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 15:19

» La galerie de belles images
par Mezame Lun 8 Jan 2018 - 22:02

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Jeu 4 Jan 2018 - 16:28

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Danse sur glace
par proserpine Dim 17 Déc 2017 - 10:30

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46

» Amigo_amigo
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 13:11

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Présentation Mpj48
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:42

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Nell74 Mar 7 Nov 2017 - 23:33

» Vitamine A contre Alzheimer
par Luc Mar 7 Nov 2017 - 21:03

» vitamine D : zyma D ou...?
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 14:36

» Pain SG pois chiche & teff - salé / sucré
par Luc Lun 6 Nov 2017 - 13:06

» Auto-Ostéopathie en vidéo. Absolument génial!
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 10:26


Vitamine D et Sclérose en plaques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vitamine D et Sclérose en plaques

Message  Mirzoune le Dim 27 Mar 2016 - 11:45

Vitamine D et recherche en SP : Un volume croissant de données probantes associe une carence en vitamine D à la sclérose en plaques (SP).
Les expérimentations cellulaires et animales ont montré que la vitamine D et ses métabolites peuvent réguler le système immunitaire en se liant aux récepteurs de cette vitamine présents à la surface de certaines cellules immunitaires et en interagissant avec les gènes associés à l’auto-immunité. Plus précisément, la vitamine D freine l’activité des cellules T pro-inflammatoires – y compris les cellules T facilitatrices (Th)-1 et Th-17 – qui libèrent des facteurs chimiques causant l’inflammation néfaste caractéristique de la SP. La vitamine D stimule l’action des cellules T régulatrices, type de cellule immunitaire protectrice capable d’atténuer les effets des maladies auto-immunes. Outre ses propriétés immunomodulatrices, la vitamine D peut aussi contribuer à la réparation des lésions neurologiques provoquées par l’inflammation associée à la SP en stimulant la multiplication des cellules souches neurales et la maturation de ces dernières en neurones et en cellules productrices de myéline, à savoir les oligodendrocytes, qui, à leur tour, activent la remyélinisation.

Études observationnelles : Le lien entre la vitamine D et la sclérose en plaques a d’abord été soupçonné lors d’études menées auprès de populations ayant montré que la SP était surtout répandue dans les pays éloignés de l’équateur, où les gens sont moins exposés au soleil, en particulier durant l’hiver. On a aussi remarqué que le risque de SP pouvait fluctuer au sein d’une même région géographique : des variations dans la durée de l’exposition au soleil, selon les saisons, peut aboutir à des fluctuations du risque de SP selon le mois de naissance. Ainsi, dans les pays nordiques, les personnes nées en mai ont un risque de SP plus élevé que celles qui sont nées en novembre, alors que le contraire est observé dans les pays du sud où les saisons sont inversées.
Cette fluctuation du risque de SP en fonction des saisons reflète le taux général de vitamine D, qui est plus faible au printemps et plus élevé à l’automne dans l’hémisphère nord. Cela dit, le lien entre le risque de SP et le mois de naissance a fait l’objet de controverses, et les scientifiques sont toujours divisés quant à savoir s’il s’agit là d’un phénomène authentique ou d’une anomalie statistique.
De nombreuses études ont montré que le risque de SP décroît en présence de taux sanguins élevés de 25(OH)D ou d’apports importants en vitamine D. Dans le cadre d’une vaste étude de cohorte comprenant 200 000 femmes ayant participé à une étude américaine sur la santé des infirmières (Nurses' Health Study), les chercheurs ont constaté qu’un apport de 400 UI de vitamine D était associé à une diminution de 40 % du risque de SP. Par ailleurs, lors d’une étude prospective menée au Canada auprès d’enfants et d’adolescents présentant une démyélinisation, des taux élevés de 25(OH)D ont été associés à un faible risque de SP. Une autre étude prospective mettant à contribution plus de sept millions de militaires américains a démontré une réduction du risque de SP de 51 % chez ceux dont le taux de 25(OH)D était de 100 nmol/l ou plus. Une autre étude prospective a révélé qu’un taux élevé de 25(OH)D chez les adolescents ou les jeunes adultes – soit à l’âge où la maladie apparaît en général – était associé à une diminution du risque d’apparition de la SP plus tard dans la vie.
Certaines des données les plus probantes militant en faveur d’un lien de cause à effet entre la vitamine D et le risque de SP proviennent d’études génétiques épidémiologiques. Récemment, l’une d’elles a permis de rassembler les données génétiques de vastes populations européennes qui ont été soumises à une méthode d’analyse puissante appelée « randomisation mendélienne » afin de vérifier le lien entre le taux de 25(OH)D et le risque de SP. Les chercheurs ont découvert que l’abaissement génétique du taux de 25(OH)D était associé à un accroissement du risque de SP chez les personnes d’origine européenne.
La recherche récente laisse également supposer qu’une carence en vitamine D peut accroître non seulement le risque de SP, mais aussi l’activité de cette maladie et son évolution clinique. Un groupe de chercheurs de l’Université de la Californie qui tentait d’établir une corrélation entre le taux de vitamine D et les lésions cérébrales mises en évidence par l’IRM a découvert qu’un taux sanguin élevé de 25(OH)D était associé à une diminution de l’activité des lésions cérébrales. De leur côté, des chercheurs de l’École de santé publique de l’Université Harvard ont effectué une étude de suivi auprès de personnes atteintes du syndrome clinique isolé (dont plus de 80 % ont finalement reçu un diagnostic de SP) présentant un taux élevé de 25(OH)D. Ces dernières affichaient une réduction du nombre de lésions cérébrales actives et de poussées, un ralentissement de l’atrophie cérébrale et de l’évolution de la maladie et une diminution de l’incapacité clinique comparativement aux personnes dont le taux de 25(OH)D était faible.
Les chercheurs en ont conclu que la présence d’un faible taux de vitamine D aux stades précoces de la maladie constituait un facteur de risque important d’incapacité liée à la SP et de progression de la maladie au long cours. Des résultats similaires ont été obtenus dans le cadre d’une étude de cohorte comportant 145 participants présentant une forme cyclique (poussées-rémissions) de SP : un taux sanguin élevé de 25(OH)D fut associé à une réduction du risque de poussée. Récemment, une étude intégrant les données d’un sondage et d’une évaluation clinique menée auprès de personnes atteintes de SP a permis de déterminer les effets sur la santé de la latitude, de l’exposition délibérée au soleil et de la supplémentation en vitamine D. La supplémentation en vitamine D a été liée à une bonne qualité de vie sur le plan de la santé et à une réduction du taux de poussées. Une latitude élevée a quant à elle été associée à une augmentation de l’incapacité et du taux de poussées.

Essais cliniques : Tandis que l’association entre le taux de vitamine D et le risque de SP se révèle passablement forte, il semble moins évident qu’une supplémentation en vitamine D puisse atténuer les effets de cette maladie. Il faut savoir que les études comparatives à répartition aléatoire s’avèrent les plus rigoureuses sur le plan scientifique lorsqu’il s’agit d’évaluer les effets de l’apport en vitamine D sur l’évolution de la SP, c'est-à-dire sur des paramètres comme l’incapacité, le nombre de lésions cérébrales, l’activité de cellules immunitaires et le taux de poussées. Malheureusement, trop peu d’études ont été menées dans ce domaine, et les résultats obtenus n’ont pas été concluants. À ce jour, trois d’entre elles ont révélé que la vitamine D n’avait donné guère plus d’effets qu’un placebo, et une autre a permis d’établir qu’une dose élevée de suppléments de vitamine D2 n’était pas plus efficace qu’une faible dose de cette forme de vitamine D.
Par contre, selon les résultats de trois autres études, une supplémentation en vitamine D avait des effets positifs sur l’évolution de la SP, bien que ces bienfaits (réduction du nombre de lésions cérébrales et de poussées) variaient selon les études.
Par exemple, une étude d’innocuité sur une dose élevée de vitamine D3 a généré les premières données probantes quant à la réduction du nombre de poussées et à la diminution de l’activité des cellules immunitaires.
Une autre a permis de constater que la supplémentation en vitamine D3 chez les participants atteints de névrite optique et présentant un faible taux de 25(OH)D pouvait réduire le risque d’une évolution de leur état vers la SP et faire diminuer légèrement le nombre de lésions cérébrales.
Enfin, les participants à un essai comparatif à double insu et à répartition aléatoire qui prenaient de la vitamine D3 et un immunomodulateur ont bénéficié d’une réduction du nombre de leurs lésions cérébrales et d’une diminution mineure de leurs incapacités.
En ce qui concerne l’innocuité, on peut dire qu’aucun événement indésirable, telle la toxicité de l’une ou l’autre dose à l’étude de vitamine D2 ou D3, n’a été relevé dans le cadre des essais cliniques, et une seule étude a révélé de légers événements indésirables chez des participants ayant reçu la forme hormonale active de la vitamine (calcitriol).
D’autres études visent actuellement à évaluer l’efficacité de la vitamine D en tant que traitement potentiel de la SP :

  • L’essai EVIDIMS (Efficacy of Vitamin D Supplementation in MS) se veut une étude pilote de phase II sur les effets de suppléments à fortes doses de vitamine D3 sur l’activité des lésions cérébrales, l’inflammation, l’incapacité clinique et la qualité de vie.
  • De même, le vaste essai VIDAMS (Vitamin D to Ameliorate MS) vise à déterminer si de fortes doses de vitamine D3 peuvent réduire le taux de poussées et l’activité cérébrale pathologique tout en améliorant la qualité de vie. Ces deux études comptent parmi plusieurs autres qui ont pour but d’élucider cette importante question.


Résultats des recherches sur la SEP, ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon à savoir : Les adultes et les jeunes de neuf ans et plus peuvent prendre des suppléments de vitamine D à raison d’une dose maximale de 4 000 UI par jour durant l’hiver ou pendant le reste de l’année si leur exposition au soleil risque d’être insuffisante. La vitamine D est très rarement toxique; cependant, prise sous forme de suppléments, elle peut le devenir en s’accumulant dans l’organisme. Utilisés selon les recommandations et à une dose quotidienne ne dépassant pas 4000 UI pour les adultes, les suppléments de vitamine D ne sont pas toxiques.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir aussi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2903
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum