Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Fluidité et viscosité sanguine en cas de phlébite. Phytothérapie
par Proserpine Hier à 16:09

» Vitamine B complexe
par Luc Lun 21 Mai 2018 - 18:41

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Lun 21 Mai 2018 - 9:01

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Celine57 Dim 20 Mai 2018 - 15:47

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 20 Mai 2018 - 8:15

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Sam 19 Mai 2018 - 16:19

» Méditation: une révolution dans le cerveau
par Proserpine Sam 19 Mai 2018 - 8:03

» Jeune thérapeutique SPA sous anti TNF
par Flo Ven 18 Mai 2018 - 22:30

» Présentation Mamoun69
par Mirzoune Ven 18 Mai 2018 - 15:28

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Matogato Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

» Manchild on the moon au Bataclan fin juin
par Mirzoune Jeu 17 Mai 2018 - 12:10

» Histoires drôles et blagues ...
par Nell74 Jeu 17 Mai 2018 - 3:40

» Régime Thé et perte de poids
par Luc Mar 15 Mai 2018 - 22:07

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 15 Mai 2018 - 2:06

» Migraine et Curcuma : traitement miracle ?
par Luc Lun 14 Mai 2018 - 23:09

» quelques nouvelles de Chantal !
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:24

» Bon anniversaire Céline 57
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:02

» Le psyllium aide le microbiote
par Nell74 Lun 14 Mai 2018 - 1:04

» Le jeûne comme alternative aux médicaments
par Luc Dim 13 Mai 2018 - 14:26

» Collagène
par Mirzoune Ven 11 Mai 2018 - 9:53

» Nos plats du jour, Mai 2018
par Pierrette Lun 7 Mai 2018 - 8:19

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par astree Dim 6 Mai 2018 - 18:47

» Dans quels aliments se trouvent les nutriments utiles ?
par Luc Dim 6 Mai 2018 - 9:27

» Poisson frais et huile composition
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:53

» Stress or not stress ?
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:25

» Lara Fabian
par Luc Ven 4 Mai 2018 - 17:22

» L'acide gamma-linolénique (AGL ou GLA)
par Gaffal Lun 30 Avr 2018 - 23:54

» Bicarbonate de soude
par antony13 Lun 30 Avr 2018 - 22:58

» Nos plats du jour, Avril 2018
par Luc Lun 30 Avr 2018 - 12:40

» Bon anniversaire Rouly
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 12:08

» L'astragale de Chine, plante adaptogène
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 8:08

» Retour à la santé - Flo
par Flo Sam 28 Avr 2018 - 18:23

» Dioxyde de titane
par Luc Sam 28 Avr 2018 - 13:52

» bonjour a tous - de Noa
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 17:28

» Bon anniversaire Augustine
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 12:24

» Presentation de Gaffal
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 21:39

» présentation marionnette
par Pierrette Mer 25 Avr 2018 - 17:12

» Gluten : mythe ou réalité ? À la recherche des personnes hypersensibles
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 13:23

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 11:10

» Associations alimentaires et digestion
par Matogato Lun 23 Avr 2018 - 22:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Luc Dim 22 Avr 2018 - 22:54

» Présentation Martin Marie Madeleine
par Mirzoune Dim 22 Avr 2018 - 20:29

» Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
par Chantal Dim 22 Avr 2018 - 12:17

» B9 Acide folique et méthylation
par Luc Sam 21 Avr 2018 - 12:37

» L'Ail des ours ou ail sauvage - de multiples bienfaits
par Luc Mar 17 Avr 2018 - 16:52

» Falafels de pois chiche aux graines de tournesol et feuilles vertes
par Mirzoune Mar 17 Avr 2018 - 11:13

» Le calendula - souci des jardins - soins de la peau mais pas que...
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 17:10

» Pesto à l'Ail des ours
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 10:04

» Liste des composants toxiques des produits ménagers
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:43

» Substances toxiques dans les cosmétiques: la liste
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:41

» La galerie de belles images
par Pierrette Dim 15 Avr 2018 - 9:56

» Récupération après antibiotiques
par Luc Sam 14 Avr 2018 - 10:57

» Synergies d'HE pour asthme
par Mirzoune Sam 14 Avr 2018 - 9:26

» Recettes déodorants "maison" efficaces, sans aluminium ni paraben
par Pierrette Mer 11 Avr 2018 - 8:02

» Index glycémique des laits végétaux
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 18:21

» La Terre de Diatomée - insecticide naturel, non toxique et sans accoutumance
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 17:48

» Disjonction acromio-claviculaire
par yoz Lun 9 Avr 2018 - 13:11

» Présentation de Hermann
par Hermann Dim 8 Avr 2018 - 17:20

» acides gras trans et enzymes
par Luc Dim 8 Avr 2018 - 15:47

» Myalgie & enzyme métabolisant le pyruvate
par Luc Sam 7 Avr 2018 - 11:15

» Mélange HE anti-mycose avec jojoba
par Luc Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

» La Sauge officinale - bienfaits et utilisation
par Pierrette Mer 4 Avr 2018 - 16:04

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:49

» Terrain et médecine chinoise
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:41

» Bien respirer pour rejoindre les bras de Morphée
par Luc Mer 4 Avr 2018 - 10:43

» Présentation de Jean
par Proserpine Mer 4 Avr 2018 - 9:23

» "Genre pizza" improvisée avec un reste de pain
par Celine57 Mar 3 Avr 2018 - 21:02

» Nouveau: le Jean's connecté de Samsung analyse votre alimentation
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 15:35

» Bon anniversaire Ciboulette
par Flo Mar 3 Avr 2018 - 15:02

» L'hibiscus, riche en anthocyanes: comment l'utiliser?
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 12:28

» Le sélénium protège contre la toxicité du mercure dans les poissons
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 11:44

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Pierrette Mar 3 Avr 2018 - 8:47

» Graines germées et pousses
par Pierrette Dim 1 Avr 2018 - 9:50

» Nos plats du jour, Mars 2018
par Luc Dim 1 Avr 2018 - 8:20

» Bon anniversaire Aimee
par Mirzoune Sam 31 Mar 2018 - 16:48

» Vivez bien dans votre siècle
par Celine57 Jeu 29 Mar 2018 - 13:20

» Présentation de Louann78
par louann78 Jeu 29 Mar 2018 - 11:01

» Choisir un avocat
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 16:23

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 12:07

» Nettoyant multi-usages: le percarbonate de soude
par Mirzoune Mar 27 Mar 2018 - 12:16

» Présentation Becam64
par Mirzoune Lun 26 Mar 2018 - 15:46

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Lun 26 Mar 2018 - 1:07

» Heure d'été: On avance ou on recule ?
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:07

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:03

» Prévention ostéoporose : magnésium
par Luc Dim 25 Mar 2018 - 11:25

» Quel multi vitamines sans fer ni cuivre
par Luc Sam 24 Mar 2018 - 12:05

» Pain brioché à la pâte de datte
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 17:43

» Alimentation hypotoxique améliorée
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 10:29

» Super promo sur Extracteur de jus Twinstar F-9088
par Mirzoune Jeu 22 Mar 2018 - 16:29

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Jeu 22 Mar 2018 - 13:08

» Nouvel arrivant sur le forum: Oléo
par Mirzoune Mar 20 Mar 2018 - 13:11

» Lécithine et PS
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 19:28

» Présentation Margot
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 16:40

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Mirzoune Sam 17 Mar 2018 - 15:03

» Petits Pains au thé bergamote, citron et 4 épices
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 10:40

» Connaissez-vous la SAMe (S-Adenosyl-L-Methionine)?
par Mirzoune Ven 16 Mar 2018 - 10:22

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 8:47

» E-Books à 4,99€ chez Thierry Souccar
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 18:22

» Chiropratique (ou chiropraxie), une super adresse à découvrir!
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 17:20


La micro-immunothérapie? Qu'est-ce que c'est?

Aller en bas

La micro-immunothérapie? Qu'est-ce que c'est?

Message  Mirzoune le Jeu 28 Avr 2016 - 18:37

La micro-immunothérapie, qu’est-ce c’est?

Le concept de la micro-immunothérapie repose sur un principe simple, intégrer le système immunitaire dans la prise en charge des maladies courantes. Autrement dit, quelle est la part de responsabilité du système immunitaire dans la genèse des pathologies au quotidien, et pas seulement des pathologies où le système immunitaire est clairement impliqué, comme dans les maladies auto-immunes.

Prenons un exemple, l’hypertension artérielle: on n’a pas l’habitude dans la prise en charge de l’HTA de prendre en compte le système immunitaire. Les traitements actuels, indispensables, régulent les chiffres tensionnels mais au-delà de ceux-ci, ne prennent pas en compte la maladie cardio-vasculaire, ni les aspects inflammatoires de celle-ci. Il est rare que ces maladies soient abordées sur leur versant immunologique. Une fois identifié, le rôle du système immunitaire dans telle ou telle maladie, nous allons chercher à «communiquer» avec celui-ci, et viser à moduler sa réponse de façon à retrouver un meilleur équilibre.

Quand et pourquoi cette thérapie peut-elle être utile? Dans tous les cas. En effet toute pathologie comporte, à des degrés différents, des implications directes des divers systèmes d’adaptation que sont le système immunitaire, le système endocrinien, et le système nerveux.

Comment se soigne-t-on en micro-immunothérapie? Le principe repose sur l’administration par voie sublinguale de «signaux» dont se sert le système immunitaire pour mettre en place une réponse immunitaire. Si, par exemple, une personne est contaminée par un virus ou une bactérie, son système va aller chercher une réponse adéquate en activant des messagers qui assurent le transfert des informations entre les différentes cellules du système immunitaire permettant de construire des réponses adéquates. La micro-immunothérapie cherche à moduler ces messagers.

Quels traitements sont utilisés? Ce sont des protéines à très faibles dosages, de l’ordre du picogramme, qui correspondent aux premières dilutions utilisées par l’homéopathie. C’est donc sur un support de type homéopathique (granules) que ces molécules diluées sont dispensées par voie buccale. Ces granules vont fondre sous la langue et diffuser rapidement au niveau du circuit lymphatique du plancher buccal. La micro-immunothérapie cherche pour ainsi dire à parler le même langage que le système immunitaire : par exemple, pour combattre le virus de la grippe, nous savons qu’il faudra interpeller les cellules de type TH1( lymphocytes Thelper avec pour objectif de les «booster». La micro-immunothérapie proposera une formule avec des éléments capables d’orienter le système immunitaire dans cette voie-là. On utilisera ainsi la formule EIDN. En fait, la formule va reproduire pour ainsi dire une partie du message immunitaire originel, l’orienter dans le sens voulu, ici la voie Th1, ce qui aura pour effet de soutenir la lutte antivirale ou antibactérienne.

Quelques exemples de maladies courantes et leur formule:

  • L’allergie et la formule ALERG: conjointement aux traitements allopathiques, la formule ALERG permet de diminuer la prise de remèdes chimiques qui agissent, en bout de chaîne, très tardivement, sur la cascade de réactions immunitaires déclenchée par une allergie. La micro-immunothérapie travaille en amont, elle ne va pas empêcher le grain de pollen de déclencher la réaction, mais elle vise à freiner le recrutement de cellules spécifiques de la réponse allergique. Cette thérapie est capable d’interférer avec les réactions cellulaires et de moduler, voire supprimer, les symptômes qui en découlent, et ce en limitant la réaction en chaîne. Souvent, le malade consulte à cause des symptômes mais il est préférable, notamment dans le cas de l’allergie, de commencer le traitement un ou deux mois avant la période allergique, afin de préparer les muqueuses respiratoires et moduler le système immunitaire. Nous arrivons à obtenir des réductions de symptômes sur certains allergènes, ou tout du moins, une forte atténuation. Au fur et à mesure des années, on parvient à modifier l’information de départ, celle qui déclenche la réaction immunitaire et ce, dès que le grain de pollen arrive au niveau du nez. Cela ressemble à une forme de désensibilisation.
  • Le stress et la formule MISEN: qu’il s’agisse d’un stress psychique ou physique, les conséquences au niveau immunologique seront les mêmes, et la nécessité de moduler le système immunitaire devient impératif. On emploie MISEN par exemple au cours des tensions nerveuses liés à des examens ou dans les suites d’un choc psychologique ou physique, un accident de voiture, par exemple. Les répercussions d’un stress vont concerner le corps entier, en particulier solliciter à la fois le système endocrinien, le système nerveux et le système immunitaire. Le stress peut être abordé sous l’axe d’une détente comme la relaxation, ou en soutenant les glandes surrénales qui produisent le cortisol, hormone liée au stress. En micro-immunothérapie, le stress est pris en charge sur son versant immunitaire. En le modulant, nous parvenons à réduire certains des symptômes associés à ce stress. Comme par exemple la fatigue, Moins on est fatigué, mieux on gère son stress. Moins on est stressé, moins on est fatigué.
  • Formule EID et Formule ARTH pour les infections récidivantes,
  • Formule HERP pour les herpès récidivants,
  • Formule HA, HB ou HC pour les différentes hépatites virales
  • Formule TOXO pour la toxoplasmose,
  • Formule CHLA pour le chlamydia trachomatis,
  • Formule EBV pour l’Epstein Barr Virus,
  • Formule ARTH pour les inflammations et les rhumatismes,
  • Formule SEP pour la sclérose en plaques,
  • Formule PARK pour la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos...



Les traitements à la carte: Mais à côté de ces traitements standards, il est souvent nécessaire de faire des traitements «à la carte», car les pathologies présentées sont souvent intriquées et il faut en rechercher l’origine première afin d’établir un traitement efficace. Pour cela on s’aidera principalement du «typage lymphocytaire», bilan sanguin qui étudie les principaux lymphocytes: les lymphocytes T4, T8, B, T8s (suppresseurs), T8c (cytotoxiques), rapport T4/T8, rapport T8c/T8s…


Ce bilan permet d’établir précisément l’état du système immunitaire de la personne: est-il normal, hypo-actif, bloqué ou hyper-actif et généralement inefficace? Un blocage du système immunitaire est souvent retrouvé. Il est souvent dû à une infection (ancienne) réactivée. Cette réactivation peut survenir à la suite de vaccinations, d’une anesthésie, d’une autre infection, d’un stress prolongé, d’une grossesse, d’agents polluants, etc... Ainsi, à la suite d’une infection, le germe reste tapi dans l’organisme et peut être réactivé plusieurs années plus tard. À ce moment, l’organisme réagit pour empêcher la maladie de se développer. Mais même s’il y arrive, très souvent les défenses ne sont pas assez fortes pour éliminer totalement le germe, celui-ci demeure actif dans l’organisme. Il va engendrer d’abord une hyperactivité, un emballement des défenses qui essaient de détruire le germe. C’est pendant cette période que des fatigues chroniques, des infections et des allergies récidivantes sont retrouvées. Puis dans un deuxième temps, ces dernières s’épuisent et deviennent alors hypo-actives ouvrant alors la porte aux pathologies graves, aux cancers, aux leucémies, aux maladies auto-immunes, aux maladies neurodégénératives…

Le virus le plus fréquemment rencontré en cas de réactivation est l’EBV (Epstein Barr Virus). Mais d’autres germes peuvent également être responsables comme le cytomégalovirus (CMV), le virus de la varicelle-zona (VVZ), le virus de la mononucléose, le pneumocoque, le mycoplasme, l’helicobacter pylori, le chlamydia trachomatis, Parvovirus… Afin d’orienter les recherches, un bon interrogatoire sur les antécédents infectieux, allergiques et vaccinaux de la personne est indispensable. Les bilans sanguins habituels ne détectent que rarement le problème, seuls des sérologies virales et bactériennes avec dosages des tous les anticorps spécifiques (IgG VGA, IgG EBNA, IgG EA, IgG EBNA, IgG VCA et IgM VCA) confirmeront le diagnostic de réactivation.

Le diagnostic précis de ces réactivations virales est très important, car seule l’éradication définitive du germe permettra de relancer le système immunitaire et donc aussi la lutte contre la maladie présentée.


Combien de temps dure un traitement? Le traitement est plus ou moins long car le système immunitaire possède une certaine inertie. Sa complexité l’empêche de bouger vite et en profondeur en même temps. On peut le comparer à un immense paquebot qui fait route. S’il doit changer de cap, il faut qu’il s’y prenne suffisamment à l’avance. Dialoguer avec le système immunitaire nécessite délicatesse et patience. Cela signifie donc une prise en charge moyenne qui peut aller de 3-9 mois, voire plus.

La Micro-immunothérapie peut être utilisée en préventif ou en curatif: par exemple, en prévention des affections hivernales, le traitement sera pris 10 jours par mois, en curatif ou pour les pathologies chroniques, pendant un ou 2 mois, et plus pour les maladies auto-immunes, comme par exemple la polyarthrite rhumatoïde.

Cependant chaque personne possède son propre système immunitaire: c’est la raison pour laquelle on doit s’adapter à chaque patient. Il peut arriver également que certains patients ne répondent pas. Des effets indésirables n’ont quasiment jamais été répertoriés, malgré une veille sanitaire et pharmacologique en cours. Il peut arriver que le patient présente des réactions inattendues, mais sans gravité aucune.

Les contre-indications sont: hypersensibilité à l’une des substances actives ou à l’un des excipients contenus dans la formule. Il faut signaler que, comme souvent en homéopathie, les granules comportent du lactose. Le traitement n’a pas été testé sur les femmes enceintes ni allaitantes.

La micro-immunothérapie est-elle compatible avec d’autres approches, comme la micronutrition ou la phytothérapie? Non seulement elle est compatible mais c’est une nécessité. L’alimentation, la respiration, le sport, la gestion du stress, modulent eux aussi - et comment! - le système immunitaire. La micro-immunothérapie s’inscrit dans une stratégie globale d’intervention. Si je prends par exemple la formule EIDN qui aide à moduler la défense anti-virale, je peux renforcer la prise en charge immunitaire par de l’échinacea en phytothérapie, du maïtaké en mycothérapie, les thyms en aromathérapie, une nutrition saine et équilibrée, le sport et un bon esprit dans la vie.

La micro-immunothérapie s’adresse-t-elle à un public spécifique? Non, pas du tout, tout le monde devrait pouvoir en profiter pour prévenir la maladie, en particulier, et s’il fallait citer quelques pathologies, dans les allergies, la prévention des affections hivernales, l’inflammation ou certaines maladies auto-immunes, ainsi qu’en accompagnement des cancers.

Sources: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3420
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum