Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Le Candida Albicans
par Adveniat Aujourd'hui à 9:46

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Luc Hier à 21:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Luc Hier à 21:36

» Noix de macadamia
par Adveniat Sam 21 Oct 2017 - 16:35

» céréales et légumineuses
par Mirzoune Sam 21 Oct 2017 - 16:05

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Sam 21 Oct 2017 - 15:36

» Mettre un avatar
par Mirzoune Ven 20 Oct 2017 - 17:09

» Thérapie du colon: Nettoyage
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 17:06

» Conséquences du déficit magnésien sur les transports cellulaires. JP Curtay
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 10:38

» Présentation Marie-Pierre
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:33

» Présentation Sophy
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:30

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Jeu 19 Oct 2017 - 18:35

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Nell74 Mer 18 Oct 2017 - 12:02

» Graines de chanvre décortiquées, 22€ le Kg. Qui dit mieux?
par Mirzoune Mar 17 Oct 2017 - 21:36

» Équilibre Sodium et Potassium – Compensation par l’organisme
par Mezame Lun 16 Oct 2017 - 21:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Mirzoune Lun 16 Oct 2017 - 11:13

» Antibiotiques candida
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 20:23

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 16:58

» Candidose – Comprendre le déséquilibre du microbiote
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 11:11

» Présentation Sophie
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 5:05

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Sam 14 Oct 2017 - 16:08

» Asthme: Méthode Buteyko – Lierre (teinture mère) - Vitamines
par Mirzoune Sam 14 Oct 2017 - 15:24

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Sam 14 Oct 2017 - 10:38

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par proserpine Ven 13 Oct 2017 - 17:21

» OXYGENATION Quelques éléments
par Luc Jeu 12 Oct 2017 - 12:34

» Présentation Mezame
par Mezame Mar 10 Oct 2017 - 22:00

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 19:32

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 18:50

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 17:21

» Avatars pour Halloween
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:54

» Suivi alimentation low-carbs
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:50

» Levothyrox
par Nell74 Lun 9 Oct 2017 - 17:38

» Gifs de bienvenue
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:53

» Présentation Bredan
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:45

» Chronimed, vous connaissez?
par Mirzoune Lun 2 Oct 2017 - 18:38

» Protection contre les pesticides
par Luc Dim 1 Oct 2017 - 21:56

» Le psyllium aide le microbiote
par Luc Sam 30 Sep 2017 - 9:34

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Luc Ven 29 Sep 2017 - 22:42

» Certains Baumes à lèvres sont à éviter
par Luc Mer 27 Sep 2017 - 11:17

» Indice UV et vitamine D
par Mirzoune Mar 26 Sep 2017 - 12:31

» Reprise du régime Seignalet :)
par Luc Lun 25 Sep 2017 - 13:30

» Augustine de St Raphael
par Mirzoune Lun 25 Sep 2017 - 11:55

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Mirzoune Sam 23 Sep 2017 - 19:51

» Sautéed Greens - Cuisiner les crucifères
par Luc Sam 23 Sep 2017 - 16:35

» Documentaire Arte sur l'hypnose
par proserpine Lun 18 Sep 2017 - 16:27

» Perlmutter
par Mirzoune Dim 17 Sep 2017 - 19:56

» Pain d'épices moelleux et léger sans gluten et sans lactose
par Mirzoune Dim 17 Sep 2017 - 19:49

» Mes anti-stress préférés: cohérence cardiaque et chant classique
par proserpine Jeu 14 Sep 2017 - 20:11

» Nouvelle rubrique: Votre anti-stress préféré
par Mirzoune Jeu 14 Sep 2017 - 13:10

» Mon anti-stress préféré: la natation
par Mirzoune Jeu 14 Sep 2017 - 13:00

» Salade de haricots géants de Lima
par keditchi Mar 12 Sep 2017 - 16:26

» L'autophagie et le pouvoir d'auto-guérison du corps
par Luc Lun 11 Sep 2017 - 16:22

» Découvrez la terre de diatomée alimentaire!
par Mirzoune Ven 8 Sep 2017 - 17:14

» En finir avec la migraine
par Luc Mer 6 Sep 2017 - 20:33

» Activité antioxydante de la vitamine E
par Luc Dim 3 Sep 2017 - 20:36

» Chanvre alimentaire: mon expérience
par Mirzoune Sam 2 Sep 2017 - 18:00

» Régime intermittent 16.8 avec suivi cronometer
par proserpine Ven 1 Sep 2017 - 16:17

» Pain protéiné paléo sans gluten
par Luc Jeu 31 Aoû 2017 - 13:12

» Présentation Vic88
par Mirzoune Mer 30 Aoû 2017 - 21:48

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Mar 29 Aoû 2017 - 11:45

» Vitamines C et E & sport
par Luc Jeu 24 Aoû 2017 - 13:28

» Vitamine D et neuropathie
par Luc Lun 21 Aoû 2017 - 10:05

» Smoothie du matin
par Luc Sam 19 Aoû 2017 - 11:37

» Le paradoxe des protéines
par Luc Sam 19 Aoû 2017 - 9:42

» [Vidéo] Comprendre le régime Paléo
par Luc Ven 18 Aoû 2017 - 17:41

» Gateau ptit dej SGSC low-carb
par Luc Jeu 17 Aoû 2017 - 8:44

» Présentation J Jacques marafico
par j jacques marafico Mer 16 Aoû 2017 - 21:44

» curcuma non toxique
par Luc Mer 16 Aoû 2017 - 19:36

» Carbs vs Fats & Mitochondria
par Luc Mer 16 Aoû 2017 - 10:14

» Danse sur glace
par proserpine Mar 15 Aoû 2017 - 17:04

» Gâteau carotte cacao nibs
par Luc Mar 15 Aoû 2017 - 13:33

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Sam 12 Aoû 2017 - 9:33

» Manger low-carb produirait moins de radicaux libres.
par Luc Ven 11 Aoû 2017 - 10:35

» Petits pains SG au sarrasin
par Luc Mer 9 Aoû 2017 - 22:20

» femmes enceintes
par sumerien Mer 9 Aoû 2017 - 15:08

» Foie et déchets cristalloïdes
par Mezame Dim 6 Aoû 2017 - 22:52

» L'éloge du cru: Comment réconcilier alimentation et santé
par Mirzoune Dim 6 Aoû 2017 - 18:57

» Bonsoir à tous (présentation Gondawa)
par Mirzoune Dim 6 Aoû 2017 - 10:47

» Yoga & déverrouillage articulaire
par proserpine Ven 4 Aoû 2017 - 12:01

» Arrêter le massacre avec les abdos et gainer son ventre
par Mirzoune Ven 4 Aoû 2017 - 11:49

» Le concept de "jour de dépassement"
par Mirzoune Mer 2 Aoû 2017 - 10:23

» Documentaire sur Arte: Sucre, doux mensonge
par Luc Mer 2 Aoû 2017 - 9:29

» La galerie de belles images
par Mezame Mar 1 Aoû 2017 - 22:48

» Stress oxydant, antioxydants, radicaux libres, ça veut dire quoi exactement ?
par Mirzoune Mer 26 Juil 2017 - 15:21

» Présentation Shaolin
par Mirzoune Mar 25 Juil 2017 - 13:49

» Bioavailability of curcumin
par Mirzoune Lun 24 Juil 2017 - 12:15

» la meilleure façon d'utiliser la crème de progestérone
par Luc Dim 23 Juil 2017 - 13:01

» Présentez-vous! Présentez-vous!
par Mirzoune Sam 22 Juil 2017 - 14:52

» Faut-il éliminer les graisses saturées comme le préconise l'association cardiovasculaire US
par Luc Sam 22 Juil 2017 - 11:37

» Faites vous-même votre désherbant naturel
par Nell74 Sam 22 Juil 2017 - 0:23

» La mariée conduite à l'autel
par Mirzoune Ven 21 Juil 2017 - 21:25

» Maïs et soja OGM mortels ?
par Mirzoune Jeu 20 Juil 2017 - 17:26

» Protéger le foie
par Mirzoune Jeu 20 Juil 2017 - 17:22

» Brioche à l'orange, petits raisins et rhum, de Luc sans gluten et sans lactose
par Luc Mer 19 Juil 2017 - 16:46

» Retour d'expérience commande douane
par Mirzoune Lun 17 Juil 2017 - 17:45

» Mignardise SG amande et myrtilles
par Luc Dim 16 Juil 2017 - 19:52

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Mirzoune Ven 14 Juil 2017 - 10:13

» Analyses sanguines: questions by Sumérien
par Luc Mer 12 Juil 2017 - 17:20

» La cuisson des oeufs altère-t-elle les oméga 3?
par Flo Mar 11 Juil 2017 - 14:09


La micro-immunothérapie? Qu'est-ce que c'est?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La micro-immunothérapie? Qu'est-ce que c'est?

Message  Mirzoune le Jeu 28 Avr 2016 - 18:37

La micro-immunothérapie, qu’est-ce c’est?

Le concept de la micro-immunothérapie repose sur un principe simple, intégrer le système immunitaire dans la prise en charge des maladies courantes. Autrement dit, quelle est la part de responsabilité du système immunitaire dans la genèse des pathologies au quotidien, et pas seulement des pathologies où le système immunitaire est clairement impliqué, comme dans les maladies auto-immunes.

Prenons un exemple, l’hypertension artérielle: on n’a pas l’habitude dans la prise en charge de l’HTA de prendre en compte le système immunitaire. Les traitements actuels, indispensables, régulent les chiffres tensionnels mais au-delà de ceux-ci, ne prennent pas en compte la maladie cardio-vasculaire, ni les aspects inflammatoires de celle-ci. Il est rare que ces maladies soient abordées sur leur versant immunologique. Une fois identifié, le rôle du système immunitaire dans telle ou telle maladie, nous allons chercher à «communiquer» avec celui-ci, et viser à moduler sa réponse de façon à retrouver un meilleur équilibre.

Quand et pourquoi cette thérapie peut-elle être utile? Dans tous les cas. En effet toute pathologie comporte, à des degrés différents, des implications directes des divers systèmes d’adaptation que sont le système immunitaire, le système endocrinien, et le système nerveux.

Comment se soigne-t-on en micro-immunothérapie? Le principe repose sur l’administration par voie sublinguale de «signaux» dont se sert le système immunitaire pour mettre en place une réponse immunitaire. Si, par exemple, une personne est contaminée par un virus ou une bactérie, son système va aller chercher une réponse adéquate en activant des messagers qui assurent le transfert des informations entre les différentes cellules du système immunitaire permettant de construire des réponses adéquates. La micro-immunothérapie cherche à moduler ces messagers.

Quels traitements sont utilisés? Ce sont des protéines à très faibles dosages, de l’ordre du picogramme, qui correspondent aux premières dilutions utilisées par l’homéopathie. C’est donc sur un support de type homéopathique (granules) que ces molécules diluées sont dispensées par voie buccale. Ces granules vont fondre sous la langue et diffuser rapidement au niveau du circuit lymphatique du plancher buccal. La micro-immunothérapie cherche pour ainsi dire à parler le même langage que le système immunitaire : par exemple, pour combattre le virus de la grippe, nous savons qu’il faudra interpeller les cellules de type TH1( lymphocytes Thelper avec pour objectif de les «booster». La micro-immunothérapie proposera une formule avec des éléments capables d’orienter le système immunitaire dans cette voie-là. On utilisera ainsi la formule EIDN. En fait, la formule va reproduire pour ainsi dire une partie du message immunitaire originel, l’orienter dans le sens voulu, ici la voie Th1, ce qui aura pour effet de soutenir la lutte antivirale ou antibactérienne.

Quelques exemples de maladies courantes et leur formule:

  • L’allergie et la formule ALERG: conjointement aux traitements allopathiques, la formule ALERG permet de diminuer la prise de remèdes chimiques qui agissent, en bout de chaîne, très tardivement, sur la cascade de réactions immunitaires déclenchée par une allergie. La micro-immunothérapie travaille en amont, elle ne va pas empêcher le grain de pollen de déclencher la réaction, mais elle vise à freiner le recrutement de cellules spécifiques de la réponse allergique. Cette thérapie est capable d’interférer avec les réactions cellulaires et de moduler, voire supprimer, les symptômes qui en découlent, et ce en limitant la réaction en chaîne. Souvent, le malade consulte à cause des symptômes mais il est préférable, notamment dans le cas de l’allergie, de commencer le traitement un ou deux mois avant la période allergique, afin de préparer les muqueuses respiratoires et moduler le système immunitaire. Nous arrivons à obtenir des réductions de symptômes sur certains allergènes, ou tout du moins, une forte atténuation. Au fur et à mesure des années, on parvient à modifier l’information de départ, celle qui déclenche la réaction immunitaire et ce, dès que le grain de pollen arrive au niveau du nez. Cela ressemble à une forme de désensibilisation.
  • Le stress et la formule MISEN: qu’il s’agisse d’un stress psychique ou physique, les conséquences au niveau immunologique seront les mêmes, et la nécessité de moduler le système immunitaire devient impératif. On emploie MISEN par exemple au cours des tensions nerveuses liés à des examens ou dans les suites d’un choc psychologique ou physique, un accident de voiture, par exemple. Les répercussions d’un stress vont concerner le corps entier, en particulier solliciter à la fois le système endocrinien, le système nerveux et le système immunitaire. Le stress peut être abordé sous l’axe d’une détente comme la relaxation, ou en soutenant les glandes surrénales qui produisent le cortisol, hormone liée au stress. En micro-immunothérapie, le stress est pris en charge sur son versant immunitaire. En le modulant, nous parvenons à réduire certains des symptômes associés à ce stress. Comme par exemple la fatigue, Moins on est fatigué, mieux on gère son stress. Moins on est stressé, moins on est fatigué.
  • Formule EID et Formule ARTH pour les infections récidivantes,
  • Formule HERP pour les herpès récidivants,
  • Formule HA, HB ou HC pour les différentes hépatites virales
  • Formule TOXO pour la toxoplasmose,
  • Formule CHLA pour le chlamydia trachomatis,
  • Formule EBV pour l’Epstein Barr Virus,
  • Formule ARTH pour les inflammations et les rhumatismes,
  • Formule SEP pour la sclérose en plaques,
  • Formule PARK pour la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos...



Les traitements à la carte: Mais à côté de ces traitements standards, il est souvent nécessaire de faire des traitements «à la carte», car les pathologies présentées sont souvent intriquées et il faut en rechercher l’origine première afin d’établir un traitement efficace. Pour cela on s’aidera principalement du «typage lymphocytaire», bilan sanguin qui étudie les principaux lymphocytes: les lymphocytes T4, T8, B, T8s (suppresseurs), T8c (cytotoxiques), rapport T4/T8, rapport T8c/T8s…


Ce bilan permet d’établir précisément l’état du système immunitaire de la personne: est-il normal, hypo-actif, bloqué ou hyper-actif et généralement inefficace? Un blocage du système immunitaire est souvent retrouvé. Il est souvent dû à une infection (ancienne) réactivée. Cette réactivation peut survenir à la suite de vaccinations, d’une anesthésie, d’une autre infection, d’un stress prolongé, d’une grossesse, d’agents polluants, etc... Ainsi, à la suite d’une infection, le germe reste tapi dans l’organisme et peut être réactivé plusieurs années plus tard. À ce moment, l’organisme réagit pour empêcher la maladie de se développer. Mais même s’il y arrive, très souvent les défenses ne sont pas assez fortes pour éliminer totalement le germe, celui-ci demeure actif dans l’organisme. Il va engendrer d’abord une hyperactivité, un emballement des défenses qui essaient de détruire le germe. C’est pendant cette période que des fatigues chroniques, des infections et des allergies récidivantes sont retrouvées. Puis dans un deuxième temps, ces dernières s’épuisent et deviennent alors hypo-actives ouvrant alors la porte aux pathologies graves, aux cancers, aux leucémies, aux maladies auto-immunes, aux maladies neurodégénératives…

Le virus le plus fréquemment rencontré en cas de réactivation est l’EBV (Epstein Barr Virus). Mais d’autres germes peuvent également être responsables comme le cytomégalovirus (CMV), le virus de la varicelle-zona (VVZ), le virus de la mononucléose, le pneumocoque, le mycoplasme, l’helicobacter pylori, le chlamydia trachomatis, Parvovirus… Afin d’orienter les recherches, un bon interrogatoire sur les antécédents infectieux, allergiques et vaccinaux de la personne est indispensable. Les bilans sanguins habituels ne détectent que rarement le problème, seuls des sérologies virales et bactériennes avec dosages des tous les anticorps spécifiques (IgG VGA, IgG EBNA, IgG EA, IgG EBNA, IgG VCA et IgM VCA) confirmeront le diagnostic de réactivation.

Le diagnostic précis de ces réactivations virales est très important, car seule l’éradication définitive du germe permettra de relancer le système immunitaire et donc aussi la lutte contre la maladie présentée.


Combien de temps dure un traitement? Le traitement est plus ou moins long car le système immunitaire possède une certaine inertie. Sa complexité l’empêche de bouger vite et en profondeur en même temps. On peut le comparer à un immense paquebot qui fait route. S’il doit changer de cap, il faut qu’il s’y prenne suffisamment à l’avance. Dialoguer avec le système immunitaire nécessite délicatesse et patience. Cela signifie donc une prise en charge moyenne qui peut aller de 3-9 mois, voire plus.

La Micro-immunothérapie peut être utilisée en préventif ou en curatif: par exemple, en prévention des affections hivernales, le traitement sera pris 10 jours par mois, en curatif ou pour les pathologies chroniques, pendant un ou 2 mois, et plus pour les maladies auto-immunes, comme par exemple la polyarthrite rhumatoïde.

Cependant chaque personne possède son propre système immunitaire: c’est la raison pour laquelle on doit s’adapter à chaque patient. Il peut arriver également que certains patients ne répondent pas. Des effets indésirables n’ont quasiment jamais été répertoriés, malgré une veille sanitaire et pharmacologique en cours. Il peut arriver que le patient présente des réactions inattendues, mais sans gravité aucune.

Les contre-indications sont: hypersensibilité à l’une des substances actives ou à l’un des excipients contenus dans la formule. Il faut signaler que, comme souvent en homéopathie, les granules comportent du lactose. Le traitement n’a pas été testé sur les femmes enceintes ni allaitantes.

La micro-immunothérapie est-elle compatible avec d’autres approches, comme la micronutrition ou la phytothérapie? Non seulement elle est compatible mais c’est une nécessité. L’alimentation, la respiration, le sport, la gestion du stress, modulent eux aussi - et comment! - le système immunitaire. La micro-immunothérapie s’inscrit dans une stratégie globale d’intervention. Si je prends par exemple la formule EIDN qui aide à moduler la défense anti-virale, je peux renforcer la prise en charge immunitaire par de l’échinacea en phytothérapie, du maïtaké en mycothérapie, les thyms en aromathérapie, une nutrition saine et équilibrée, le sport et un bon esprit dans la vie.

La micro-immunothérapie s’adresse-t-elle à un public spécifique? Non, pas du tout, tout le monde devrait pouvoir en profiter pour prévenir la maladie, en particulier, et s’il fallait citer quelques pathologies, dans les allergies, la prévention des affections hivernales, l’inflammation ou certaines maladies auto-immunes, ainsi qu’en accompagnement des cancers.

Sources: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2664
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum