Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Présentation Issa
par Luc Aujourd'hui à 16:02

» HE épinette noire
par Mirzoune Aujourd'hui à 14:37

» Nos plats du jour, février 2018
par Pierrette Aujourd'hui à 14:08

» épicerie greenweez
par Luc Aujourd'hui à 12:44

» Menu Céline57
par Celine57 Hier à 19:02

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Hier à 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Ils ou elles sont cons !
par Chantal Ven 16 Fév 2018 - 16:22

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46


Maladies auto-immunes et intestins

Aller en bas

Maladies auto-immunes et intestins

Message  Luc le Sam 5 Nov 2016 - 19:21

Maladies auto-immunes : tout part de l’intestin

Source : lanutrition.fr 03.11.2016

Les maladies auto-immunes sont en pleine augmentation. En cause : l'obsession individuelle et collective pour l’hygiène, mais aussi certaines pratiques alimentaires. Explications et conseils.

Les fabricants de détergents nous vendent un univers aseptisé, dont est exclue la moindre bactérie. Mais cette obsession pour l’hygiène, née au siècle dernier, menace-t-elle notre santé ? Pendant ce temps, en effet, des rapports alarmants nous alertent sur le nombre croissant de personnes atteintes de maladies auto-immunes et allergiques – leur prévalence a plus que doublé au cours des 20 dernières années.

Une des théories pour expliquer cette épidémie exclusivement occidentale s'appelle hypothèse hygiéniste : l’environnement aseptisé serait responsable des anomalies immunitaires à l’origine des maladies auto-immunes et allergiques.

L'hypothèse hygiéniste

L'hypothèse hygiéniste a été développée à l’origine par le chercheur britannique David Strachan pour expliquer l'augmentation du nombre de personnes souffrant de rhume des foins, ce qui était assez rare au début du XIXe siècle.

Selon cette hypothèse, c’est la diminution des infections dans les pays développés (et aujourd’hui dans les pays émergents) qui serait à l’origine d’une augmentation des phénomènes allergiques et d’auto-immunité.

L’idée est la suivante : des agents infectieux avec lesquels l’espèce humaine a été en contact au cours de l’évolution nous protègent d’un grand nombre de maladies auto-immunes. En effet, le développement d’une réponse immunitaire forte contre des virus ou des bactéries pourrait diminuer ou même neutraliser la réponse immunitaire à des antigènes « faibles » comme les allergènes. Car pour se défendre contre les grandes pandémies qui ont jalonné l’histoire de l’humanité, nous avons dû nous forger un système immunitaire extrêmement puissant.

Autrefois, explique Strachan, les maladies allergiques étaient prévenues par des infections contractées dans la petite enfance, transmises par des contacts avec des frères et sœurs plus âgés ou acquises prénatalement par une mère infectée par le contact avec ses enfants plus âgés.

Mais au cours du siècle dernier, le déclin de la taille de la famille, l'amélioration des équipements ménagers et l'amélioration des normes de propreté ont réduit les risques d'infection croisée chez les jeunes familles.

En plus, les mesures de santé publiques prises depuis un siècle ont ciblé le risque d’infections : décontamination de l’eau de distribution, pasteurisation et stérilisation du lait et d’autres aliments, respect de la chaîne du froid, vaccinations multiples (et parfois inutiles, comme le BCG), usage massif d’antibiotiques non seulement chez les patients mais aussi les animaux. Les chercheurs pensent que cet hygiénisme exacerbé a « perverti » l’immunité.   

Plus récemment, une hygiène excessive a également été impliquée dans l'augmentation des maladies auto-immunes, dont le diabète de type 1, la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde. Les maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont également à la hausse.

Mais par quels mécanismes l’hygiène excessive prédispose-t-elle à une maladie immunitaire? Nous ne savons pas réellement. Cependant, la découverte d’une famille de lymphocytes T, les « T régulateurs » ou Treg ouvre une piste intéressante. 

Les Treg, gardiens de l'immunité

Pour comprendre, il faut dire un mot du système immunitaire.

Le système immunitaire est un réseau de cellules, tissus et organes dont l’évolution nous a dotés, et qui a pour rôle principal de nous défendre contre les virus, les bactéries et d’autres agents indésirables. Le système immunitaire est en général capable de faire la distinction entre ce qui appartient à votre corps et ce qui tente d’y pénétrer, comme le virus de la grippe. Pour cela, chaque cellule de votre corps présente à sa surface les mêmes protéines qui vous caractérisent. Le système immunitaire les reconnaît et les laisse en paix.

Ce système de reconnaissance du « soi » est appelé complexe majeur d’histocompatibilité ou HLA. Il a été découvert en 1958 par le Pr Jean Dausset, prix Nobel de médecine 1980.

Toute substance capable de déclencher une réponse du système immunitaire est appelée antigène. Le virus de la grippe, mais aussi la salmonelle, une bactérie qui contamine les aliments ou encore certaines protéines ou fractions de protéines (le gluten du blé dans la maladie céliaque) sont des antigènes.

Les cellules du système immunitaire, comme toutes les cellules du sang, proviennent de précurseurs présents dans la moelle osseuse.

Les cellules souches lymphoïdes donnent naissance à des globules blancs de petite taille appelés lymphocytes. Les lymphocytes interviennent à un stade plus avancé d’une infection. Ils montent des attaques plus ciblées, une fois que des macrophages leur ont présenté des fragments d’antigènes récupérés sur les envahisseurs. Les lymphocytes-B se transforment en cellules du plasma qui produisent des anticorps. Les lymphocytes-T coordonnent la réponse immunitaire globale et éliminent les virus dissimulés dans les cellules infectées.

Les lymphocytes-B sécrètent donc des substances solubles connues sous le nom d’anticorps. Ils patrouillent autour des ganglions lymphatiques, attendant qu’un macrophage vienne leur présenter un antigène ou qu’un envahisseur se présente. Lorsque l’anticorps d’une cellule-B correspond à un antigène, une transformation intervient. L’antigène se lie au récepteur de l’anticorps, le lymphocyte-B le phagocyte, et avec l’aide d’un lymphocyte-T auxiliaire (appelé helper-T), il se transforme en une grosse photocopieuse qui va fabriquer dans le plasma des copies identiques d’anticorps spécifiques, à un rythme sidérant : jusqu’à 10 millions de copies à l’heure.

Lorsque des lymphocytes-T et B sont activés, une partie d’entre eux gardent le souvenir de l’attaquant. S’il se représente, le système immunitaire est prêt à le détruire. Cette immunité s’acquiert par une première infection ou artificiellement par un vaccin contenant des virus atténués ou des fragments du microbe.

Les lymphocytes-B et les lymphocytes-T sont donc programmés pour reconnaître des antigènes. On estime qu’ils ont dans leur « répertoire » 1015 récepteurs. Avec une telle bibliothèque, il arrive que des récepteurs reconnaissent des antigènes identiques à des molécules de l’organisme. Pour éviter que ces molécules deviennent la cible du système immunitaire (ce qu’on appelle l’auto-immunité), le corps dispose de garde-fous qui permettent d’éliminer les cellules réactives et les auto-anticorps.

Normalement, ce système de régulation fonctionne bien. Pas à 100%, car tout le monde a une certaine forme d’auto-immunité à bas bruit qui semble nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire, un peu comme un entraînement quotidien. Mais il arrive que le système soit réellement défaillant. A ce moment apparaissent des maladies auto-immunes, avec prolifération de lymphocytes-B ou -T auto-agressifs : ceux-là vont s’attaquer directement à des tissus ou des organes du corps.

Les lymphocytes T régulateurs ou Treg sont uniques dans leur capacité à contrôler les réponses immunitaires indésirables, telles que les allergies et les maladies auto-immunes.

Les Treg fixent le seuil à partir duquel le système immunitaire est activé. S’il n’y a pas de Treg, ou s’ils ne sont pas fonctionnels, le système immunitaire est activé en permanence. Les enfants atteints de Treg non fonctionnels meurent au cours de la petite enfance ou de l'enfance en raison d'une hyperactivité du système immunitaire. Ces décès sont causés par des allergies sévères et une attaque auto-immune agressive sur de nombreux organes.

Les Treg sont les agents de renseignement du système immunitaire : ils interprètent constamment les signaux venus de la ligne de front où les microbes potentiellement nocifs sont rencontrés pour la première fois. Ils conduisent le système immunitaire à se concentrer sur le traitement des infections graves en désactivant les réponses aux menaces microbiennes de bas niveau.

Pour faire correctement leur travail, les Treg doivent traiter un large éventail d'informations microbiennes afin de fixer correctement le seuil immunitaire. Lorsque le seuil est au bon niveau, les infections potentiellement menaçantes sont perçues comme étant au-dessus du seuil et génèrent une réponse immunitaire rapide.

En revanche, les substances environnementales sans danger tombent en dessous du seuil et sont donc ignorées.

Lorsque les Treg sont privés de ces sources d'informations microbiennes, le seuil qu’ils fixent est trop bas. Dès lors, le système immunitaire réagit par erreur à des substances totalement inoffensives. Ceux-ci incluent les allergènes, menant aux maladies allergiques telles que le rhume des foins, et les organes propres du corps, menant aux maladies auto-immunes telles que le diabète de type 1.

Comme les autres cellules immunitaires, on trouve des Treg dans tout le corps, en particulier aux endroits où nous sommes susceptibles de rencontrer des microbes pathogènes.

Le site le plus important est le système digestif où se trouvent jusqu'à 90% de nos cellules immunitaires et 10 à 100 milliards de microbes.

Tout part de l'intestin

Ces microbes sont établis dans la petite enfance et maintenus tout au long de la vie dans une relation symbiotique stable.

Cela corrobore parfaitement l'hypothèse hygiéniste : un épisode infectieux au début de la vie (la colonisation de l'intestin par la flore intestinale) peut produire un effet majeur sur le système immunitaire. L’interaction entre la flore intestinale n’est pas encore totalement élucidée mais les chercheurs pensent qu’une flore équilibrée est indispensable à la régénération des Treg. Puisque les Treg modulent le seuil immunitaire en temps réel, des perturbations épisodiques de leur activité ont le potentiel de provoquer des réactions allergiques ou auto-immunes nuisibles.

La première et la plus importante source bactérienne est celle de nos mères à la naissance. Quand un bébé traverse le vagin de sa mère pour venir au monde, iI est colonisé par les bactéries qui y ont élu domicile. Cependant, si le nouveau-né voit plutôt le jour par césarienne, cet ensemencement n'a pas lieu. Ces bébés montrent un retard important dans la colonisation par les bactéries de l'intestin, et acquièrent beaucoup moins de souches différentes.

Par exemple, les bébés prématurés sont colonisés principalement par les bactéries C. difficile. Les bébés nés par les voies naturelles par Lactobacillus, Prevotella, ou Sneathia spp, les bébés nés par césariennes sont colonisés par des bactéries présentes à la surface de la peau, don Staphylococcus, Corynebacterium, et Propionibacterium.

Ainsi, ils commencent la vie avec un écosystème microbien intestinal relativement appauvri, ce qui pourrait avoir des effets importants sur le développement de maladies allergiques et peut-être auto-immunes.

 

L’alimentation des premiers mois pourrait elle aussi jouer un rôle dans « l’éducation » du système immunitaire : les bébés nourris au biberon sont principalement colonisés par Staphylococcus, E. coli, C. difficile, Bacteroides, Atopobium, et Lactobacillus.

Des études ont montré que des suppléments de probiotiques, les « bonnes » bactéries, peuvent moduler la réponse allergique et l’inflammation, probablement par une action sur les Treg. Les souches les plus étudiées ont été Lactobacillus casei (L. casei), Lactobacillus rhamnosus Goldin-Gorbach et L. casei Shirota. Mais ces études sont encore peu nombreuses et certains travaux ont au contraire trouvé que des probiotiques peuvent exacerber l’inflammation.

 

D’autres facteurs peuvent affecter l’équilibre des Treg, comme le gluten, une protéine du blé, de l’orge, du seigle. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en la faisant baisser, ce qui laisserait le champ libre aux cellules immunitaires inflammatoires. Mais le gluten pourrait aussi agir indirectement. Quoi qu’il en soit, les perturbations induites par le gluten renforcent l’intérêt du régime sans gluten dans le traitement de l’auto-immunité, tel qu’il a été popularisé par le Pr Jean Seignalet.

Jean Seignalet a suivi plusieurs centaines de patients atteints de maladies auto-immunes diverses, qui suivaient un régime sans gluten ni lait. Il rapporte des taux de succès très élevés (stabilisation, amélioration ou rémission), souvent supérieurs à 80%.

Les produits laitiers, notamment le lait de vache, activent un facteur de croissance appelé mTorc1, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Si vous souffrez d’auto-immunité, en plus d’un régime sans gluten ni produits laitiers, vous devriez veiller à votre statut en vitamine A et en vitamine D. Pour la vitamine D : exposition régulière en été, supplémentation en hiver (1500 à 3000 UI/j). [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui se traduit par une augmentation de médiateurs inflammatoires et d’autres facteurs pouvant conduire à de l’auto-immunité. Les suppléments de probiotiques peuvent être essayés mais devraient être abandonnés en cas de détérioration de l'état de santé.

Lien intéressant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Jacqueline Lagacé est une scientifique qui a vaincu ses douleurs articulaires en changeant d’alimentation. Elle partage ses découvertes dans cet ouvrage, un Best-seller au Québec avec plus de 80 000 exemplaires vendus.


Lire aussi:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
une flore équilibrée est indispensable à la régénération des Tregs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lorsque vos réserves de vitamine A sont suffisantes, vous aurez assez de lymphocytes T régulateurs, pour aider à maintenir la tolérance à travers le système immunitaire et apaiser « l’inflammation inappropriée .

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Pierrette le Dim 6 Nov 2016 - 10:10

Très intéressant ce sujet.
Occupons-nous de nos Treg... ils nous le rendront bien... lol! 

C'est vrai que depuis quelques années, les campagnes "hygiénistes" perdent toute mesure... le marketing offensif anti-microbe et anti-bactéries fait fureur.

j'ai vu une pub à la télé hier qui m'a bien fait rigoler (jaune quand même la rigolade...) Il s'agissait de je ne sais quel produit d'entretien domestique qui détruisait "99,9%" des microbes et bactéries... il y a fort à parier que le 0,1% restant doit s'éclater tout seul et coloniser tout l'espace...

Et puis tous ces aliments pasteurisés, stérilisés, soit disant décontaminés, qui deviennent le must alimentaire en matière de santé, sont en fait des tueurs de terrain... c'est l'équivalent du round-up interne...
Pfuuttt...  je ne parle même pas des vaccins...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 656
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 63
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Mirzoune le Dim 6 Nov 2016 - 10:30

Pierrette a écrit:Et puis tous ces aliments pasteurisés, stérilisés, soit disant décontaminés, qui deviennent le must alimentaire en matière de santé, sont en fait des tueurs de terrain... c'est l'équivalent du round-up interne...

Bien d'accord! Sauf que, petite, Ciboulette passait sa vie à ramasser des cailloux en marchant, jusqu'au jour où elle s'est retrouvée avec une crotte de chien séchée en main, ce qui ne l'a pas empêchée de souffrir aujourd'hui d'une sérieuse maladie auto-immune bien active! Lol! On ne fait pas partie de ces gosses qui n'avaient pas le droit de se salir et qui n'ont jamais joué avec la terre, on a grandi avec des animaux... Cependant... 

Bon, il est vrai que Ciboulette a été vaccinée à tours de bras et que j'ai bouffé de l'antibio comme si c'était des M&M's...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La théorie hygiéniste, à laquelle j'adhère pourtant totalement, n'est, à mon avis, qu'une des causes entremêlées de l'émergence de ces P... de maladies du système immunitaire.


Dernière édition par Mirzoune le Dim 6 Nov 2016 - 10:51, édité 2 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Pierrette le Dim 6 Nov 2016 - 10:37

Bien sûr! On oriente facilement la lorgnette sur une toute petite partie du grand équilibre interne...
Ce ne sont que des indices...
pirat

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 656
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 63
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Flo le Dim 6 Nov 2016 - 14:48

Je suis bien d'accord avec toi Mirzoune sur l'aspect hygiène de l'environnement, moi non plus je ne fais pas partie des personnes qui ont eu un environnement et des pratiques trop propres.

Par contre, comme le dit Pierrette, pour la partie alimentaire lorsque j'ai été adulte, j'ai consommé beaucoup trop choses pasteurisées, cuites... à mon avis c'est là que le bât a commencé à blesser...
Avec une sensibilité au gluten latente + une antibiothérapie fractionnée mais durant plusieurs mois, une petite baisse du catabolisme avec l'age et hop c'est partie.

Pierrette c'est vraiment trop bien de te voir refaire surface  drunken, surtout lâche pas le bout !

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1176
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Mirzoune le Dim 6 Nov 2016 - 16:35

Flo a écrit:Pierrette c'est vraiment trop bien de te voir refaire surface  drunken, surtout lâche pas le bout !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Proserpine le Dim 6 Nov 2016 - 17:14

Luc a écrit:Par exemple, les bébés prématurés sont colonisés principalement par les bactéries C. difficile. Les bébés nés par les voies naturelles par Lactobacillus, Prevotella, ou Sneathia spp, les bébés nés par césariennes sont colonisés par des bactéries présentes à la surface de la peau, don Staphylococcus, Corynebacterium, et Propionibacterium.
Je ne comprends pas :
Quelle différence entre un bébé prématuré (né par voie naturelle) et un bébé né par voie naturelle ?
Pourquoi n'est-ce pas les mêmes bactéries ? Et quelles conséquences ?
Mon fils (25 ans) est né prématuré par voies naturelles (tendances autistes Asperger)

_________________
Ne jamais renoncer
avatar
Proserpine
Bien attaqué
Bien attaqué

Messages : 774
Date d'inscription : 19/12/2015
Age : 63
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Luc le Dim 6 Nov 2016 - 17:32

Proserpine a écrit:
Quelle différence entre un bébé prématuré (né par voie naturelle) et un bébé né par voie naturelle ?
Pourquoi n'est-ce pas les mêmes bactéries ? Et quelles conséquences ?
Mon fils (25 ans) est né prématuré par voies naturelles (tendances autistes Asperger)
Chez les bébés nés à terme, les bactéries s'implantent dans les quelques jours suivant la naissance, certains prématurés en sont toujours dépourvus à 1 mois.Ce retard touche de façon encore plus importante des bactéries anaérobies strictes appartenant aux genres Bacteroides et Bifidobacterium.
Or ces 2 genres sont d'une importance capitale pour l'équilibre de la flore intestinale.
Or, tu sais qu'il faut occuper la place. La nature a horreur du vide, dit l'adage.
En revanche, la colonisation par des bactéries anaérobies strictes du genre Clostridium n'est pas rare.
on pourrait contourner ce problème, en théorie, en ajoutant des bifidobactéries et/ou de lactobacilles dans le lait maternel ou par voie entérale. Mais encore faut-il que le CHU ait connaissance de cette pratique. Or, il y a 20 ans d'ici ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Proserpine le Dim 6 Nov 2016 - 18:13

Merci, je ne savais pas tout ça...
Effectivement, il y a 25 ans... un autre monde...

_________________
Ne jamais renoncer
avatar
Proserpine
Bien attaqué
Bien attaqué

Messages : 774
Date d'inscription : 19/12/2015
Age : 63
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies auto-immunes et intestins

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum