Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Présentation Sabine
par Luc Aujourd'hui à 20:19

» Nos plats du jour, février 2018
par Mirzoune Aujourd'hui à 15:04

» Ils ou elles sont cons !
par Pierrette Aujourd'hui à 11:20

» EFT témoignage & expérience
par Pierrette Aujourd'hui à 11:08

» Menu Céline57
par Mirzoune Hier à 23:06

» Bon anniversaire Mirzoune
par Mirzoune Hier à 17:13

» Boire 2 litres d'eau, c'est un dogme!
par Luc Hier à 11:24

» La respiration du Samouraï
par Pierrette Jeu 22 Fév 2018 - 12:00

» Présentation Issa
par Pierrette Jeu 22 Fév 2018 - 11:41

» Les promesses de l'acide alpha-lipoïque (AAL ou ALA)
par Mirzoune Mer 21 Fév 2018 - 11:36

» HE épinette noire
par Mirzoune Mar 20 Fév 2018 - 14:37

» épicerie greenweez
par Luc Mar 20 Fév 2018 - 12:44

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Lun 19 Fév 2018 - 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50


Eviter les surinfections avec les Huiles essentielles

Aller en bas

Eviter les surinfections avec les Huiles essentielles

Message  Luc le Sam 19 Nov 2016 - 11:51

Source : Dr Fabienne Millet. Santé-Corps-Esprit 11/2016

On l’oublie souvent, mais dans bien des cas, l’infection bactérienne fait suite à l’attaque d’un virus qui crée une inflammation. C’est particuliè­rement le cas lors de troubles ORL et broncho-pulmonaires.

Le virus et l’inflammation sont donc des « facilitateurs » de l’in­fection bactérienne. Le problème est qu’on attend que cette infec­tion soit avérée pour agir, à coup d’antibiotiques.

Pourquoi ne pas penser aux huiles essentielles dès la première alerte virale ? Contrairement aux anti­biotiques qui n’agissent que sur les virus, les huiles essentielles sont ca­pables de détruire les virus et blo­quer l’inflammation… ce qui limite ainsi le risque de surinfection bacté­rienne ou fongique ! Cette formule serait d’autant plus intéressante que les huiles essentielles, on l’a com­pris, peuvent aussi être bactéricides.






Tea tree (melaleuca alternifolia)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


 

Ravintsara (cinnamonum camphora 1.8 cinéole)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 

Les germes peuvent-ils devenir résistants aux HE ?

Il est couramment admis que les germes ne développent pas de ré­sistance aux huiles essentielles, car contrairement aux antibiotiques contenant en général une seule substance, elles sont composées de multiples constituants.

Notons toutefois qu’il est fait état de résistance de certains germes à des huiles essentielles.

Mais cela renforce simplement ma conviction qu’il faut associer, et non opposer, huiles essentielles et antibiothérapie !

Recettes : comment utiliser ces HE et à quelle dose ?

Encadré : Le nombre de gouttes est donné pour des flacons d’HE délivrant 20 gouttes environ au millilitre. Le nombre de gouttes varie d’un laboratoire à l’autre. Il est important de se faire préciser les équivalences lors de l’achat d’une HE. (Fin de l’encadré).
Suite ci-dessous ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4615
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Bronchite

Message  Luc le Sam 19 Nov 2016 - 12:02

Une infection bronchique qui « traîne »
Potentialiser un antibiotique prescrit en début d’infection ORL-broncho-pulmonaire, favoriser l’évacuation des sécrétions, accélérer la guérison.
Application par voie cutanée diluée
*) Adulte sans contre-indication aux HE (convulsions, allergie, enceinte, allaitement).
Mélange anti-infectieux à 15 % (antiviral, antifongique, anti-in­flammatoire, expectorant)
HE arbre à thé 30 gouttes
HE giroflier 30 gouttes
HE eucalyptus radié 30 gouttes
HV macadamia pour un fla­con de 30 ml
Appliquez une petite noisette du mélange, sur la poitrine ou un avant-bras, 3 à 6 fois par jour pen­dant 6 à 8 jours.
Contrindications : Les huiles essentielles sont contre-indiquées en cas de convulsions, de risque aller­gique, et pour une femme en­ceinte ou allaitant (pour les mo­des d’utilisation cités ci-contre)




Giroflier
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   

Eucalyptus radiata
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*) Enfant de 7 à 10 ans (sans contre-indication aux HE : convulsions, allergie)

Mélange anti-infectieux à 3 % (antiviral, antifongique, anti-in­flammatoire, expectorant)

HE arbre à thé 6 gouttes

HE palmarosa 6 gouttes

HE ravintsara 6 gouttes

HV macadamia pour un flacon de 30 ml

Appliquez une petite noisette du mélange, sur la poitrine ou un avant-bras, 3 à 6 fois par jour pen­dant 6 à 8 jours.



*) Enfant de 10 à 15 ans (sans contre-indication aux huiles essentielles : convulsions, allergie).

Mélange anti-infectieux à 5 % (antiviral, antifongique, anti-in­flammatoire, expectorant)

HE arbre à thé 10 gouttes

HE palmarosa 10 gouttes

HE ravintsara 10 gouttes

HV macadamia pour un flacon de 30 ml

Appliquez une petite noisette du mélange, sur la poitrine ou un avant-bras, 3 à 6 fois par jour pen­dant 6 à 8 jours.



Une infection bactérienne cutanée résistante au traitement

Potentialiser un antibiotique local ou pris par voie orale

Adulte sans contre-indication aux HE (convulsions, allergie, en­ceinte, allaitement)

Mélange anti-infectieux et an­ti-inflammatoire à 15 %

HE arbre à thé 45 gouttes

HE camphrier (feuilles) à lina­lol ou HE thym commun à lina­lol 33 gouttes

HE cannelier de Ceylan 12 gouttes

HV calophyle ou CL jojoba pour un flacon de 30 ml

Appliquez une petite noisette du mélange, autour de la zone infec­tée, 3 à 4 fois.


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4615
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Herpès labial

Message  Luc le Sam 19 Nov 2016 - 12:07

Voici ma dernière recette pour traiter un bouton de fièvre. On l’applique dès que ça "gratouille" afin de limiter le volume. Il y a des signes avant-coureurs.
L'herpès labial, communément appelé bouton de fièvre, est causé par un virus (HSV1 Herpes Virus Simplex type 1). C'est l'une des pathologies cutanées que l'on soigne facilement avec l'utilisation des huiles essentielles.
La plupart des HE ont des propriétés antiseptiques ou antivirales. Mais certaines HE sont tout spécialement adaptées à l’herpès, notamment le tea tree et la mélisse.
Je n’avais pas envie de chipoter et de délayer dans une base, le 1er jour. J’ai donc mis ce mélange dans une bouteille compte-gouttes, et j’applique 2 fois par jour, sauf les 2 1ers jours, 3 x, avec un coton-tige. Je verse 3 gouttes le matin sur le coton-tige, puis 1 goutte les fois suivantes (car il a séché).

Je change de côté (tige), le lendemain. Puis je jette la tige. Si vous suintez, vous jetez immédiatement, après chaque usage donc.
20 gttes HE Tea tree (melaleuca alternifolia) (50 %)
20 gttes HE Ravintsara (cinnamonum camphora 1.8 cinéole) (50 %).
J’ai ajouté ensuite une càs d’huile d’olive (le lendemain)
Recette traditionnelle:
Préparez le mélange suivant à 5 % d’HE
15 ml d’huile végétale (1 càs)
Tea tree 5 gttes
Ravintsara 5 gttes
Niaouli 5 gttes
Infos :
L'huile essentielle de Tea tree (arbre à thé) a des propriétés antivirales et anesthésiantes.
L'huile essentielle de Ravintsara est l'anti-viral naturel par excellence.
L'huile essentielle de Niaouli est antivirale, immuno-stimulante et favorise la régénération des tissus.

NB : L’huile essentielle de palmarosa a des vertus astringentes et cicatrisantes, en cas de traitement tardif, avec plaies (Guy Roulier).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4615
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Abcès dentaire

Message  Luc le Sam 19 Nov 2016 - 12:11

Pour une inflammation des gencives (dents). Cela pourrait servir pour d'autres lecteurs, si vous voulez éviter les antibiotiques. J’ai eu un réveil d’une douleur aux gencives, la semaine dernière. Je l’ai traitée de la manière suivante, en vérifiant les indications dans mes livres de chevet Wink Dominique Baudoux (L’aromathérapie – Se soigner par les HE) ; Guy Roulier (Les HE pour votre santé). En cas de besoin, je consulte aussi Daniel Pénoël (Urgences et soins intensifs) ou JP Willem (Les HE – Médecine d’avenir).

Préparez le mélange suivant à 5 % d’HE: 

15 ml d’huile végétale (1 càs) + 15 gttes du mélange suivant :

Lavande 5 gttes

Bois de rose 2 gttes (facultatif)

Ajowan 2 gttes

Tea tree 5 gttes (ou niaouli)

Gaulthérie couchée (gaultheria procumbens) 2 gttes (pas trop, afin d’éviter la formation d’un caillot nasal).

 3 application locales (2 à 3 gouttes du mélange) jusqu’à complète disparition de l’abcès.

NB1 : La 1ère fois, j’ajoute 1 gtte d’ajowan (ou origan vulgaire) et 1 gtte de tea tree supplémentaire car il y a un petit délai de latence.

NB2 : Toujours avoir en stock de l’ajowan ou de l’origan vulgaire car large spectre viral. À réserver aux cas d’urgence. Pas d’usage prolongé.

NB3 : Pour le Dr Fabienne Millet, le résultat est optimal avec les HE qui contiennent du terpinène 1-ol 4, eugénol.

terpinène 1-ol 4 : Tea tree (30 – 48 %), thym à linalol (14 %), Genévrier (juniperus communis) (9 %), Ravinstara  (cinnamomum camphora) 1,5 à 4%, Ajowan 20 – 27 % de gamma-terpinème + 50 % thymol.

eugénol : clou de girofle (eugenia caryophyllus)  (72 – 88 %), Laurier noble (laurus nobilis) (3 %)


Dernière édition par Luc le Sam 19 Nov 2016 - 12:24, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4615
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Résistance aux antibiotiques

Message  Luc le Sam 19 Nov 2016 - 12:19

Antibio-résistance ?
Tout était perdu et… les huiles essentielles sont arrivées !

Les huiles essentielles, c’est un peu comme la cavalerie dans Lucky Luke. Quand tout semble perdu, quand les médecins se résignent au pire, elles arrivent, prêtes à engager la dernière bataille. Celle de l’antibio-résistance sera rude mais grâce aux huiles, elle n’est pas perdue.

Source : Dr Fabienne Millet. Santé-Corps-Esprit 11/2016

Le Dr Fabienne Millet est Pharmacienne, experte diplômée en phytothérapie et en aromathérapie, le Dr Millet est enseignante dans plusieurs universités. Elle est spécialiste de l’utilisation des huiles essentielles.



C’est un des plus terrifiants pro­blèmes que la médecine moderne doit affronter : les germes de­viennent de plus en plus résistants aux antibiotiques, qui pourraient devenir inefficaces contre certaines des bactéries les plus dangereuses !

La faute à l’abus d’antibiotiques dans les ordonnances médicales, mais aussi dans certains produits de consommation courante : viandes, poulet, poissons, eau du robinet, etc.

La situation est tellement inquié­tante que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un cri d’alarme :

« L’efficacité des antibiotiques est l’un des piliers de notre santé, nous permettant de vivre plus longtemps, en meilleure santé, et de bénéficier de la médecine moderne. Si nous ne prenons pas des mesures si­gnificatives pour mieux prévenir les infections mais aussi pour mo­difier la façon dont nous produi­sons, prescrivons et utilisons les antibiotiques, nous allons perdre petit à petit ces biens pour la san­té publique mondiale et les consé­quences seront dévastatrices. »

Et comme si cela ne suffisait pas, l’OMS rappelle, en 2015 : « La ré­sistance aux antibiotiques constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mon­diale. Elle peut frapper n’importe qui, à n’importe quel âge, dans n’importe quel pays. »

Huiles essentielles et antibiotiques : une alternative ?

Un espoir toutefois : les huiles essentielles pourraient avoir les mêmes effets que les antibiotiques.

Des preuves scientifiques le montrent (principalement in vitro et chez l’animal) : les huiles essen­tielles présentent une action an­ti-infectieuse sur un large spectre de germes sensibles ou résistants !

On le sait notamment grâce aux « aromatogrammes » (des huiles essentielles), qui sont l’équiva­lent des « antibiogrammes » (des antibiotiques).

Un aromatogramme mesure la force destructrice des huiles es­sentielles face à un germe spéci­fique. En France, quelques rares laboratoires effectuent ce type d’analyse.

Mais par quel moyen les huiles essentielles combattent-elles les bactéries ? Le mécanisme est très élaboré : d’abord, elles traversent les membranes biologiques (lyse de la membrane) de la bactérie. Puis elles perturbent son métabolisme cellulaire (diminution du métabo­lisme énergétique, inhibition des échanges d’électrons au niveau des membranes). Et pour finir, elles bloquent les fonctions vitales de la bactérie (respiration et équilibre ionique intracellulaire).

Les quatre constituants principaux des huiles essentielles contre les bactéries sont le carvacrol, l’eugé­nol, le thymol, le cinnamaldéhyde, mais il ne faut pas sous-estimer les autres molécules telles que le lina­lol et le géraniol, très efficaces et plus faciles à utiliser. Malgré ces résultats plus que pro­metteurs, on ne peut pas encore af­firmer que les huiles essentielles puissent être une alternative viable aux antibiotiques.

En revanche, je suis convaincue qu’elles devraient d’ores et déjà être utilisées en coopération !

Huiles essentielles et antibiotiques : une coopération ?
Et si au lieu de se positionner dans une démarche alternative, les huiles essentielles et les antibio­tiques s’associaient ?

On se rend compte de plus en plus que les huiles essentielles « poten­tialisent l’action des antibiotiques », ce qui signifie qu’elles renforcent leur efficacité (voir encadré).

Cela pourrait au minium per­mettre de réduire les doses des antibiotiques, et donc d’éloigner le « spectre » de la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Le staphylocoque doré stoppé par l’huile essentielle d’arbre à thé
Dans certains cas cliniques pu­bliés dans des revues scientifiques, l’huile essentielle est même ve­nue au secours d’antibiotiques qui n’agissaient plus ! Par exemple l’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) a permis d’éviter l’évolution de l’infection à Staphylococcus aureus sur une blessure d’un membre 1.

Autre exemple : je pense que l’huile essentielle d’ajowan, bac­téricide, riche en thymol, para­cymène, et gamma-terpinène, ga­gnerait à être incorporée dans des formules de pommades antimicro­biennes pour traiter des infections à S. aureus hautement résistantes aux médicaments. Un témoignage m’a confirmé la réalité de cette hypothèse.

Allons un pas plus loin : et si l’on n’attendait pas le dernier moment pour utiliser les huiles essentielles ?

1. Acta Cir Bras. 2015 Jun;30(6): Antimicrobial activity of Melaleuca sp. oil against clinical isolates of antibiotics resistant Staphylococcus aureus Falci SP1, Teixeira MA2, Chagas PF3, Martinez BB2, Loyola AB2, Ferreira LM4, Veiga DF5.

Les principaux germes détruits par les huiles essentielles (avec le nom du constituant de l’huile essentielle qui agit) (Encadré)

- Staphylococcus aureus (in­fections diverses) : linalol, terpinène 1-ol 4, menthol, car­vacrol, eugénol, thymol, cinna­maldéhyde, citrals, farnésol…

- Escherichia coli (infections urinaires) ; linalol, terpinène 1-ol 4, menthol, carvacrol, eugénol, thymol, cinnamaldé­hyde, citrals…

- Staphylococcus epidermis (infections dermatologiques, nasales, urinaires) : menthol, farnesol…

- Pseudomonas aeruginosa (in­fections nosocomiales) : lina­lol, terpinène 1-ol 4, alpha-ter­pinéol, farnésol…

- Streptococcus Pyogenes (an­gine, impétigo…) : terpinène 1-ol 4…

- Klebsiella Pneumonia (infec­tions intestinales) : terpinène 1-ol 4, cinnamaldéhyde…

- Propronobacterium acnes (acné) : terpinène 1-ol 4, thymol…

- Lactobacillus, Actinomyces (caries dentaires) : terpinène 1-ol 4, eugénol

- Salmonella enteridis, S. ty­phimurium (infections in­testinales, fièvre typhoïde) : géraniol, carvacrol, eugénol, thymol, cinnamaldéhyde

- Listeria monocytogène (in­fections alimentaires) : car­vacrol, eugénol, thymol, cinnamaldéhyde

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4615
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eviter les surinfections avec les Huiles essentielles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum