Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Respiration cellulaire & Mitochondrie
par Luc Aujourd'hui à 11:49

» Pain au thon sauce tomate, extra léger
par Luc Mer 24 Mai 2017 - 8:36

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Dim 21 Mai 2017 - 17:57

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Luc Sam 20 Mai 2017 - 12:07

» Question sur l'encrassage
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:03

» Rocher Coco/Amandes
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:00

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Dim 14 Mai 2017 - 13:31

» Voies de conversion de la progestérone
par Matogato Dim 14 Mai 2017 - 9:42

» Congrès EFT 2017
par proserpine Sam 13 Mai 2017 - 12:37

» Présentation Mezame
par Flo Sam 13 Mai 2017 - 9:00

» Cancer : un traitement simple et non toxique
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:19

» Dr David Perlmutter: Ces Glucides qui menacent notre cerveau
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:06

» Grain Brain 2
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 10:31

» Ciabatta SG sur poolish au sarrasin avec graines de courge
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 22:51

» Phosphates en excès
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 21:01

» Petits Pains SG aux noix et figues séchées
par proserpine Mar 9 Mai 2017 - 21:25

» Le rébus des présidentielles
par Mirzoune Dim 7 Mai 2017 - 18:54

» Une bonne nuit se prépare
par Luc Sam 6 Mai 2017 - 11:29

» L'empire de l'or rouge. Mensonge!
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 16:59

» Et si c’était la thyroïde ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 15:35

» Farine de Teff - Connaissez-vous ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 14:37

» Prévention par l'alimentation des pathologies de la prostate
par Flo Jeu 4 Mai 2017 - 16:18

» Débat Le Pen/Macron.. à pleurer!
par proserpine Jeu 4 Mai 2017 - 11:55

» Choisir vos farines en fonction de leur IG
par Mirzoune Jeu 4 Mai 2017 - 7:35

» Cake au thé bergamote, à la cardamone & petits raisins
par Mirzoune Mer 3 Mai 2017 - 10:39

» Cookies noisettes/amandes/choco
par proserpine Mar 2 Mai 2017 - 9:40

» Kombucha maison: l'incontournale recette de Mirzoune
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 14:07

» Le site de Laura Azenard
par Luc Lun 1 Mai 2017 - 12:27

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 10:48

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Mirzoune Dim 30 Avr 2017 - 18:50

» La guerre des semences illégales
par Mirzoune Dim 30 Avr 2017 - 16:24

» Assouplissez et soulagez votre dos
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 12:05

» Pain châtaigne SG
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 9:30

» L’Huile de Coco assiste le microbiome
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 19:02

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 11:08

» Joyeux anniversaire, Rouly
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 7:47

» Introuvable! Huile de coco vierge à 9,99€ le litre, livraison gratuite!
par Mirzoune Jeu 27 Avr 2017 - 15:46

» Les enzymes: indispensables aux fonctions métaboliques
par Flo Jeu 27 Avr 2017 - 8:06

» Vêtements adaptés au handicap chez Kiabi
par Mirzoune Mer 26 Avr 2017 - 14:14

» Le régime cétogène contre le cancer
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 23:16

» Affronter le cancer plutôt que le subir
par Luc Sam 22 Avr 2017 - 19:57

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 22 Avr 2017 - 19:09

» Escalade, même les femmes tutoient les limites des capacités humaines
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 16:34

» Top 20 de mes huiles essentielles préférées
par Luc Ven 21 Avr 2017 - 23:53

» Pain cake citron et cranberries pour le petit déj
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:55

» RDV Nutithérapeute
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:28

» La cuisine asiatique, bonne pour la santé
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:27

» Vit D3: Quand et comment s'exposer
par Mirzoune Jeu 20 Avr 2017 - 12:02

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Matogato Mer 19 Avr 2017 - 21:03

» Presentation RB2308
par Mirzoune Mer 19 Avr 2017 - 12:45

» Conseils pour un bon extracteur de jus, pratique et pas ruineux
par proserpine Mar 18 Avr 2017 - 18:01

» EFT - Votre chance de vous "sortir" des engrenages des douleurs et du mal-être
par Mirzoune Mar 18 Avr 2017 - 11:57

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Mirzoune Dim 16 Avr 2017 - 13:23

» Diète microbiome et SCFA : Un triumvirat gagnant !
par Luc Dim 16 Avr 2017 - 9:43

» Gluten et taux de prolamines
par Luc Sam 15 Avr 2017 - 11:25

» SPA et programme d'étirement ET de renforcement musculaire
par Mirzoune Sam 15 Avr 2017 - 10:32

» Toutes les raisons de mettre des algues au menu
par Mirzoune Ven 14 Avr 2017 - 20:57

» Cake SG à l’orange et petits raisins
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 13:22

» Moins de sucre: Pourquoi?
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 12:31

» Contrôle du stress et de l'anxiété
par Mirzoune Ven 14 Avr 2017 - 11:44

» Cake SG pomme et cranberries à la cannelle
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 10:01

» Le Ventre, notre Deuxième Cerveau
par Mirzoune Jeu 13 Avr 2017 - 20:37

» Smoothie aux fanes de carottes, myrtilles et gingembre
par Mirzoune Mar 11 Avr 2017 - 17:42

» Présentation Sumerien
par Mirzoune Sam 8 Avr 2017 - 15:25

» La nourriture est de l’information
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:35

» Colopathie (IBS) et inflammation
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:22

» SCFA et Microbiote
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:00

» Nettoyage du foie
par Flo Ven 7 Avr 2017 - 20:03

» 11 bienfaits des graines de chia
par Mirzoune Ven 7 Avr 2017 - 16:38

» Belle&Assise, le blog de Ciboulette
par proserpine Lun 3 Avr 2017 - 9:28

» Le sport contribue au réchauffement de la planète
par Mirzoune Dim 2 Avr 2017 - 20:02

» Le point sur les omega 3: sources naturelles et compléments
par Luc Dim 2 Avr 2017 - 9:20

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Luc Sam 1 Avr 2017 - 11:57

» Les aliments qui augmentent les douleurs
par Mirzoune Sam 1 Avr 2017 - 11:33

» Aliments à consommer régulièrement pour une santé optimale
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 10:08

» EFT - Un rendez-vous ce soir avec Geneviève Gagos
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:53

» Quiche Sans Pâte SGSC
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:43

» Gâteau renversé à l'ananas et au caramel SGSC
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:32

» Mettez du peps dans vos joggings...
par Pierrette Mar 28 Mar 2017 - 8:41

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Dim 26 Mar 2017 - 16:52

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Lun 20 Mar 2017 - 15:14

» Comment gérer sa respiration en sport d'endurance
par Flo Dim 19 Mar 2017 - 9:44

» Noix rôties bonnes pour la santé cardio-vasculaire
par Luc Sam 18 Mar 2017 - 23:45

» Petit bonheur du jour: Cohérence cardiaque
par Luc Ven 17 Mar 2017 - 21:16

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Ven 17 Mar 2017 - 12:05

» L’exercice fractionné intensif ralentit le vieillissement des cellules musculaires
par astree Mer 15 Mar 2017 - 21:09

» Télécharger le manuel d'EFT de Gary Craig
par proserpine Mer 15 Mar 2017 - 18:32

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par Mirzoune Mar 14 Mar 2017 - 15:21

» Bonjour à tous (présentation Kileconcuila)
par Mirzoune Mar 14 Mar 2017 - 8:14

» Dentifrices et bains de bouche naturels
par Flo Lun 13 Mar 2017 - 23:09

» Assistance jeûne 5 jours
par Dan Lun 13 Mar 2017 - 17:04

» Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 12:54

» Homéopathie et mal de dos: quelles granules pour quels symptômes?
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 10:02

» Eviter les perturbateurs endocriniens: produits ménagers à faire soi-même
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 9:37

» Hérésie au royaume du burger
par Flo Sam 11 Mar 2017 - 22:14

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Mirzoune Sam 11 Mar 2017 - 11:20

» Boule à épices et sauces condiments
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:41

» HelicoPresto
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:27

» Cohérence cardiaque
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:16


Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Dim 27 Nov 2016 - 13:19

Je viens de commander le nouveau livre de Jacqueline Lagacé, via Amazon.ca, car la sortie n'est prévue en Europe que fin janvier. La livraison n'est pas annoncée avant début janvier 2017.
Je vous ferais un topo, comme d'hab. En attendant ...
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

L’article de Jacqueline Lagacé publié dans le magazine français  »biocontact » de novembre 2016

Le régime Seignalet : ce qu’en dit la science
Treize ans après le décès du Dr Jean Seignalet, son travail de pionnier continue de faire des adeptes alors que les progrès récents de la recherche scientifique confirment les éléments clés de sa diète hypotoxique.

Depuis le milieu des années 1980, on ne compte plus les individus qui témoignent du fait que le régime hypotoxique du Dr Seignalet leur a permis de recouvrer la santé. D’un autre côté, l’opposition ne faiblit pas en raison du caractère pratiquement sacré qu’ont revêtu les céréales de blé et autres céréales apparentées (orge, seigle, avoine, épeautre, kamut) ainsi que les produits laitiers et le rôle qu’ils jouent comme locomotives de la richissime industrie agroalimentaire…

En effet, face à ceux qui affirment avoir retrouvé la santé grâce à l’abandon d’aliments pro-inflammatoires tel que préconisé par la diète hypotoxique du Dr Seignalet, l’argument « massue » des opposants consiste à affirmer de façon péremptoire : « Ce n’est pas prouvé ! », « Ce n’est qu’une mode ! » Selon eux, seuls ceux atteints de la maladie cœliaque ont raison d’éviter le gluten, la substance collante qui fait gonfler le pain et qui est le principal responsable des intolérances dues au blé et aux céréales qui lui sont apparentées.

La théorie de Seignalet repose à la base sur l’observation que nos enzymes digestives sont mal adaptées à la digestion des aliments modernes caractérisés par l’excès de céréales de blé (on trouve du blé dans la majorité des aliments transformés par l’industrie alimentaire), mutées (modifiées génétiquement), de produits laitiers issus d’animaux élevés dans des conditions non respectueuses de leur nature herbivore, de protéines animales cuites à haute température et d’aliments transformés.

Blé et produits laitiers : des aliments difficiles à digérer
L’incapacité de nos enzymes digestives à digérer parfaitement ces aliments est maintenant confirmée par de nombreux travaux scientifiques qui ont démontré que des constituants du gluten, les peptides appelés gliadines, résistent à l’action de nos enzymes digestives. On sait maintenant que la résistance des gliadines aux enzymes digestives est due à leur structure cyclique très rigide constituée de plusieurs associations répétées de deux acides aminés, la proline et la glutamine. Quatre types de gliadines (nommées alpha, bêta, gamma et oméga) ont été identifiés, ce qui a permis de montrer que la gliadine-alpha présente des effets pathogéniques plus marqués que les autres gliadines. En fait, la gliadine-alpha présente une capacité supérieure à activer de façon exacerbée le système immunitaire ainsi que d’autres caractéristiques pathogéniques susceptibles d’altérer le comportement normal des cellules.

La recherche a démontré que les caséines du lait animal possèdent une structure proche de celle de la gliadine-alpha, soit la même structure cyclique rigide constituée d’associations entre les acides aminés proline et glutamine. De plus, les caséines du lait animal ont une parenté immunologique avec la gliadine-alpha puisque les anticorps développés contre ce peptide réagissent également avec les caséines du lait animal. Il faut aussi tenir compte de l’incapacité de nos enzymes à digérer parfaitement de nombreux autres aliments modernes : malbouffe (aliments diététiquement malsains en raison entre autres de leur faible valeur nutritive), protéines animales cuites à haute température donnant naissance à des glycotoxines impossibles à digérer parfaitement, comme c’est également le cas de nombreux aliments transformés par l’industrie agroalimentaire.

La diète hypotoxique contre l’hyperperméabilité intestinale
Le second principe de base de la diète hypotoxique développée par Seignalet repose sur la nécessité de préserver l’équilibre de la flore intestinale, lequel est indispensable au maintien de la santé et à la capacité à éviter le développement de maladies inflammatoires chroniques.

Selon Seignalet, c’est l’accumulation dans l’intestin des aliments que nous sommes incapables de bien digérer qui provoque le déséquilibre de la flore intestinale. Ces déchets favorisent le développement de bactéries pathogènes au détriment des bonnes bactéries dites commensales ou saprophytes, ce qui va entraîner une perméabilité excessive de la muqueuse intestinale ; cette dernière laissera passer de trop grosses molécules alimentaires et microbiennes (antigènes provenant de la paroi de bactéries mortes qui sont également des cibles insuffisamment dégradées par nos enzymes digestives) dans la circulation sanguine, lymphatique ainsi que dans les tissus.

Ces molécules, parce qu’insuffisamment digérées, conservent leur capacité d’immunogénicité, ce qui leur permet d’activer de façon exacerbée le système immunitaire et de déclencher possiblement des maladies inflammatoires chroniques selon les prédispositions génétiques des individus. A titre d’exemple, au début du développement d’une ostéoarthrose consécutive à l’accumulation d’antigènes étrangers sensibilisants s’instaure une inflammation silencieuse (sans douleur consciente) au niveau articulaire, laquelle pourra perdurer de 10 à 40 ans avant qu’elle ne devienne symptomatique, autrement dit que l’individu commence à ressentir de la douleur et/ou à subir des pertes de fonction.

Des preuves démontrent maintenant la justesse de la théorie de Seignalet à propos de l’influence des molécules alimentaires et microbiennes dans l’instauration d’une hyperperméabilité de la muqueuse intestinale : des études ont montré que certaines  molécules de la paroi de bactéries appelées LPS (lipopolysaccharides), ainsi que la gliadine-alpha exercent un impact majeur sur la production, par la muqueuse intestinale, de protéines zonulines. Les zonulines ont la capacité à déséquilibrer les cellules épithéliales des jonctions serrées de la muqueuse intestinale ce qui provoque une perméabilité excessive de la muqueuse intestinale et favorise le développement de maladies inflammatoires chronique. La reconnaissance officielle des maladies de sensibilité au gluten chez les non-cœliaques (NCGS) (Non-Celiacs Gluten Sensitive) remonte à 1978. Toutefois, c’est seulement depuis 2010 que des groupes importants de chercheurs se sont vraiment intéressés au syndrome NCGS et que des travaux de recherche menés en double aveugle avec contrôle placebo ont démontré la réalité du phénomène NCGS, à savoir que les personnes souffrant de sensibilité au gluten tout en étant non-cœliaques, avaient des problèmes de santé importants lorsqu’elles consommaient du gluten alors que ces problèmes cessaient lorsque l’on retirait le gluten de leur alimentation. On a remplacé récemment le terme sensibilité au gluten chez les non-cœliaques  par le terme sensibilité au blé  car d’autres antigènes du blé pourraient  aussi provoquer de l’intolérance alimentaire chez les non-cœliaques.

Sensibilité au blé chez les non-cœliaques : les symptômes du syndrome
Le syndrome de sensibilité au blé chez les non-cœliaques entraîne généralement une combinaison de symptômes intra- et/ou extra-intestinaux. Les symptômes extra-intestinaux possibles sont : maux de tête et/ou migraines, sensation d’un esprit brumeux, fatigue chronique, douleurs articulaires et musculaires, picotements ou sensations de brûlure aux extrémités, engourdissement des jambes, bras et mains, eczéma, anémie, dépression et neuropathies périphériques (sensibilité exacerbée des petites fibres terminales des nerfs). De plus, des liens sont souvent démontrés entre le syndrome NCWS, le déficit d’attention, des désordres neurologiques et neuropsychiatriques, incluant entre autres l’autisme et la schizophrénie.

Cette large variété de manifestations pathologiques suggère que de nombreuses maladies inflammatoires chroniques pourraient être classées avec les maladies NCWS (Non-Celiac Wheat Sensitivity) dont le vocable devra être élargi pour tenir compte de la diversité des réactions indésirables aux antigènes alimentaires et microbiens susceptibles de causer des maladies inflammatoires chroniques.

Une théorie démontrée par la métagénomique
La démonstration ultime de la justesse des théories du Dr Seignalet résulte des nouvelles techniques d’analyse génétique, soit la métagénomique microbienne couplée aux banques de données informatiques. Ces techniques d’analyse des gènes, qui ont pris leur essor à partir de 2010, permettent d’obtenir rapidement des informations précises sur la diversité et l’abondance relative des micro-organismes présents dans un milieu donné ainsi que sur leurs caractéristiques structurelles et fonctionnelles (enzymes, facteurs de virulence, gènes de résistance aux antibiotiques, etc.).

Ces techniques ont fait la preuve que nous sommes des êtres hybrides indissociables des bactéries que nous abritons sur nous et en nous. Plus précisément, il est maintenant démontré que le fonctionnement équilibré des bactéries saprophytes qui vivent dans notre intestin est indispensable au maintien de notre santé et même de notre survie.

De l’importance d’un microbiome sain
Ces études ont permis de mettre en lumière que les facteurs environnementaux, dont au premier chef les aliments que nous consommons 3 fois par jour 365 jours par an, ainsi que notre mode de vie, influencent la composition et l’activité du microbiome intestinal.

En fait, le microbiome intestinal est maintenant considéré comme un organe à part entière : il englobe les microbiotes (la flore intestinale) et le milieu écologique de l’intestin constitué de ses différentes cellules (cellules épithéliales, cellules immunitaires associées, neurones entériques – ou second cerveau –, cellules sécrétrices et cellules musculaires). Lorsque l’équilibre du microbiome intestinal est perturbé, on qualifie ce déséquilibre de dysbiose ;  cela signifie que le nombre et la variété des bonnes bactéries commensales de l’intestin ont été perturbés parallèlement à la prolifération de bactéries pathogènes et/ou même à la transformation de bactéries commensales en bactéries néfastes ;  parallèlement il se produit une perturbation de l’écologie de l’ensemble de l’intestin à savoir celle du système immunitaire associé , du second cerveau et des autres cellules qui constituent le microbiome intestinal tel que mentionnée précédemment. Les travaux actuels montrent clairement que les maladies chroniques se développent lorsqu’il se produit un déséquilibre au niveau du microbiome intestinal ce qui favorise fortement le développement des maladies inflammatoires chroniques en fonction des fragilités génétiques des individus.

C’est en mettant en évidence l’importance de l’axe bidirectionnel microbiotes-intestin-cerveau en tant que réseau de communication et d’exécution que nous avons pu comprendre comment et pourquoi le microbiome intestinal conditionne et contrôle l’ensemble du fonctionnement de notre organisme, y compris celui de notre comportement.

L’épidémie actuelle de maladies inflammatoires chroniques (maladies arthritiques, maladies qui affectent l’intestin, maladies cardiaques, diabète de type 2, maladies neurodégénératives, cancers et autres) illustre bien l’influence du microbiome intestinal chez les individus affectés par ces maladies à mesure que les conditions de notre environnement se détériorent (alimentation inappropriée, manque d’exercice, pollution, etc.).

Le Dr Jean Seignalet avait vu juste !
Il faut reconnaître que le Dr Seignalet a accompli un véritable travail de visionnaire et de précurseur en élaborant la diète hypotoxique et en démontrant son efficacité sur environ 2 500 personnes aux prises avec de nombreuses maladies inflammatoires chroniques. Le fait que la majorité   des acteurs impliqués dans  la recherche scientifique actuelle reconnaisse le rôle fondamental que joue l’équilibre et/ou le déséquilibre du microbiome intestinal dans le maintien de la santé ou le déclenchement des maladies inflammatoires chroniques prouve de façon incontestable que Seignalet avait vu juste. De plus, il a été établi récemment par plusieurs publications que le facteur essentiel de l’équilibre du microbiome intestinal repose sur nos choix alimentaires, un élément essentiel du régime hypotoxique.

Jacqueline Lagacé.

Ph. D, (docteur en virologie) professeure-chercheuse spécialisée en immunologie et microbiologie, directrice d’un laboratoire de recherche pendant 17 ans, retraitée de la Faculté de médecine, université de Montréal.  Blog jacquelinelagace.net  

Livres de l’auteur :

- Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation, 2011.

- Nouveau livre en octobre 2016 : Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique. 22 – 25 €.


Dernière édition par Luc le Lun 23 Jan 2017 - 22:15, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

A targeted diet to preserve or recover a healthy gut. The pain-killing effect of a hypotoxic diet.

Message  Flo le Dim 27 Nov 2016 - 14:17

 
Translation from and edited by Luc
Thirteen years after the death of Dr. Jean Seignalet, his pioneering work continues to make adherents as recent advances in scientific research confirm the key elements of his hypotoxic diet. Since the mid-1980s, we don’t count any longer the evidences that Dr. Seignalet's hypotoxic diet has allowed people to recover their health. On the other hand, opposition does not weaken because of the virtually sacred nature of wheat and corn and other related cereals (barley, rye, oats, kamut) as well as dairy products and the role they play as locomotives of the rich agro-food industry...
Indeed, in front of those who claim to have regained their health thanks to the withdrawal of pro-inflammatory foods as recommended by the hypotoxic diet of Dr. Seignalet, the "mass argument" of the opponents consists of affirming peremptorily: “This is not proven!”, «This is only a fad!" According to them, only those with celiac disease are right to avoid gluten, the sticky substance that causes the bread to swell and is the main cause of intolerance due to the wheat and cereals that are related to it.
The theory of Seignalet is basically based on the observation that our digestive enzymes are poorly adapted to the digestion of modern foods characterized by the excess of wheat cereals (wheat is found in the majority of food processed by the food industry), and mutated (genetically modified), by dairy products derived from animals raised under conditions not respecting their herbivorous nature, by animal protein cooked at high temperature and processed food.


Wheat and dairy products: foods that are difficult to digest
The inability of our digestive enzymes to perfectly digest these foods is now confirmed by numerous scientific works which have demonstrated that gluten constituents, the peptides called gliadins, resist the action of our digestive enzymes. It is now known that the resistance of gliadins to digestive enzymes is due to their very rigid cyclic structure consisting of several repeated associations of two amino acids, proline and glutamine. Four types of gliadins (named alpha, beta, gamma and omega) were identified, which showed that gliadin-alpha has more pronounced pathogenic effects than other gliadins. In fact, gliadin-alpha has a superior ability to activate the immune system in an exacerbated manner, as well as other pathogenic characteristics that can alter the normal behavior of cells.
Research has shown that animal milk caseins have a structure similar to that of gliadin-alpha, the same rigid cyclic structure consisting of associations between the proline and glutamine amino acids. Moreover, the caseins of animal milk have an immunological relationship with gliadin-alpha since the antibodies developed against this peptide also react with caseins of animal milk. We must also take into account the inability of our enzymes to digest perfectly many other modern foods: junk food (foods dietetically unhealthy because of their low nutritional value), animal proteins cooked at high temperatures giving rise to unattainably perfectly digested proteins, glycotoxins, as is also the case for many foods processed by the agri-food industry.

The hypotoxic diet against intestinal hyperpermeability
The second basic principle of the hypotoxic diet developed by Seignalet is based on the need to preserve the balance of intestinal flora, which is essential for maintaining health and the ability to avoid the development of chronic inflammatory diseases.
According to Seignalet, it’s the accumulation in the intestine of food that we are unable to digest properly which causes the imbalance of the intestinal flora. This waste promotes the development of pathogenic bacteria to the detriment of the so-called commensal or saprophytic bacteria, which will lead to excessive permeability of the intestinal mucosa; The latter will allow indigested food and microbial molecules to pass through (antigens coming from the carapace of dead bacteria which are also insufficiently degraded by our enzymes) into the blood and lymphatic circulation as well as in the tissues.
These molecules, because they are insufficiently digested, keep their immunogenicity capacity, enabling them to exacerbate the immune system and possibly trigger chronic inflammatory diseases according to the genetic predispositions of individuals
. For example, at the onset of development of osteoarthritis following the accumulation of sensitizing foreign antigens, a silent inflammation (without conscious pain) at the articular level, which can last from 10 to 40 years, before it becomes symptomatic; in other words said,  before the individual begins to feel pain and / or suffer from loss of function.
Evidence now demonstrates the accuracy of Seignalet's theory of the influence of food and microbial molecules on the establishment of hyperpermeability of the intestinal mucosa: studies have shown that certain molecules in the wall of bacteria, called LPS – LPS stands for lipopolysaccharides –, as well as gliadin-alpha, have a major impact on the intestinal mucosa production of zonulin proteins. Zonulins have the ability to unbalance epithelial cells from tight junctions of the intestinal mucosa which causes excessive permeability of the intestinal mucosa and promotes the development of chronic inflammatory diseases. The official recognition of Non-Celiacs Gluten Sensitive (NCGS) dates back to 1978. However, it is only since 2010 that significant groups of researchers have become interested in NCGS and that double-blind, placebo-controlled research demonstrated the reality of the NCGS phenomenon, that people with gluten sensitivity while non-celiac had significant health problems when consuming gluten at that time, while these problems ceased when the gluten was withdrawn from their diet. The term gluten sensitivity in non-celiacs has recently been replaced by the term wheat sensitivity because other wheat antigens may also cause food intolerance in non-celiacs.


Sensitivity to Wheat in Non-Celiacs: Symptoms of Syndrome
The wheat sensitivity syndrome in non-celiacs usually results in a combination of intra- and / or extra-intestinal symptoms. Possible extra-intestinal symptoms include headache and / or migraines, feeling foggy, chronic fatigue, joint and muscle pain, tingling or burning sensation at the extremities, numbness of the legs, arms and hands, eczema, anemia, depression and peripheral neuropathies (exacerbated sensitivity of small terminal nerve fibers). In addition, links are often demonstrated between NCWS syndrome, attention deficit disorder, neurological and neuropsychiatric disorders, including autism and schizophrenia.
This broad range of pathological manifestations suggests that many chronic inflammatory diseases may be classified with non-celiac wheat sensitivity diseases (NCWS), which should be expanded to account for the diversity of adverse reactions to food and microbial antigens that may cause chronic inflammatory diseases.                                                                               


A theory demonstrated by metagenomics
The ultimate demonstration of the accuracy of Dr. Seignalet's theories has come thanks to new techniques of genetic analysis: microbial metagenomics coupled with computer databases. These gene analysis techniques, which have taken off from 2010 onwards, provide rapid and accurate information on the diversity and relative abundance of microorganisms present in a given environment as well as their structural and functional features (enzymes, virulence factors, antibiotic resistance genes, etc.).

These techniques have proven that we are hybrid beings inseparable from the bacteria we harbor on us and in us. More precisely, it is now demonstrated that the balanced functioning of the saprophytic bacteria that live in our intestines is essential for maintaining our health and even our survival.

The importance of a healthy microbiome
These studies have shown that environmental factors, including the food we eat 3 times a day 365 days a year, as well as our way of life, influence the composition and the activity of the intestinal microbiome.
In fact, the intestinal microbiome is now considered as an organ in its own right: it encompasses microbiota (the intestinal flora) and the ecological environment of the intestine constituted by its different cells (epithelial cells, associated immune cells, enteric neurons – or second brain –, secretory cells and muscle cells). When the equilibrium of the intestinal microbiome is disturbed, this imbalance is called dysbiosis; this means that the number and variety of the good commensal intestinal bacteria have been disrupted in parallel with the proliferation of pathogenic bacteria and / or even the transformation of commensal bacteria into harmful bacteria; at the same time a disturbance of the ecology of the whole intestine occurs, namely that of the associated immune system, of the second brain and of the other cells which constitute the intestinal microbiome as mentioned above. The present work clearly shows that chronic diseases develop when there is an imbalance in the intestinal microbiome, which strongly favors the development of chronic inflammatory diseases according to the genetic fragilities of the individuals.


It was by highlighting the importance of the bidirectional microbiota-intestine-brain axis as a communication and execution network that we were able to understand how and why the intestinal microbiome conditions and controls the whole functioning of our organism, including our behavior.
The current epidemic of chronic inflammatory diseases (arthritic diseases, diseases affecting the intestine, heart disease, type 2 diabetes, neurodegenerative diseases, cancers and others) illustrates well the influence of the intestinal microbiome in individuals affected by these diseases, while conditions in our environment deteriorate (inappropriate feeding, lack of exercise, pollution, etc.).


Dr. Jean Seignalet had seen right!
It must be acknowledged that Dr. Seignalet has accomplished a real visionary and precursor work in developing the hypotoxic diet and demonstrating its effectiveness on approximately 2,500 people with many chronic inflammatory diseases. The fact that the majority of actors involved in current scientific research recognize the fundamental role played by the balance and / or imbalance of the intestinal microbiome in the maintenance of health or the onset of chronic inflammatory diseases proves indisputably that Seignalet had seen right. Moreover, it has been recently established by several publications that the essential factor of the balance of the intestinal microbiome is based on our food choices, an essential element of the hypotoxic diet.

Jacqueline Lagacé.

Ph.D., (doctor of virology) professor-researcher specialized in immunology and microbiology, director of a research laboratory for 17 years, retired from the Faculty of Medicine, University of Montreal. Blog jacquelinelagace.net

Author's books:

- The end of pain. How nutrition and diet can fight chronic disease. 2011.

- New book in October 2016 : Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique. 22 – 25 €.

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Pierrette le Lun 28 Nov 2016 - 18:06

Oui, il est bien cet article. Je l'ai... dégusté...
Smile Laughing Very Happy Wink

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

L'intestin comme chef d'orchestre

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:01

Merci pour les commentaires  ...
La suite arrive bientôt car le livre est arrivé plutôt qu'annoncé et je l'ai littéralement dévoré,[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
à petite dose king
L’intestin comme chef d’orchestre
Extraits du livre « Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin ». Jacqueline LAGACÉ PhD. Le meilleur bouquin sur le marché, pour moi, bien présenté et expliqué, dans un langage abordable pour les non-initiés et pour les professionnels de santé (sources). Offrez ce livre à votre médecin-traitant (22 – 25 €) et / ou laissez trainer une copie de ce "docu" dans une chemise plastifiée, que vous auriez oublié, comme par mégarde, sur le coin de la table Wink Ce sera votre cadeau pour celui ou celle qui est disposé à « entendre ». Mais ne vous faites pas trop d’illusion quand même : Il faut parfois semer une graine avant que cela germe …
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

PS: Je vais alterner les extraits avec la traduction (sur le post qui suit) afin de me faciliter la vie quand je dois expliquer pourquoi et citer des sources dignes de foi. Je ne sévis pas qu'ici Twisted Evil


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 22:37, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

L’effet antidouleur de la diète hypotoxique

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:02

(chapitre 7)

Le microbiome influence le cerveau et notre comportement. Il y a un axe bidirectionnel entre le système nerveux central (cerveau) et le système nerveux entérique (intestins). Via l’axe cerveau-intestin, la communication passe par l’hypothalamus, la glande épiphyse et les glandes surrénales. L’organisme adapte alors les réponses aux différents agents environnementaux (via le nerf vague, les neurotransmetteurs et les hormones). Par exemple, 95 % de la sérotonine est produite par le microbiome intestinal.

Même si notre second cerveau entre en interaction avec les autres parties du système nerveux autonome et qu’il est connecté au système nerveux central via le nerf vague, il fonctionne de façon indépendante des autres systèmes nerveux (43). En fait l’intestin est le seul organe autonome à posséder son propre système nerveux. La voie de communication qui passe par le nerf permet également à des métabolites microbiens de communiquer avec le cerveau, le tractus digestif et d’interagir avec le système immunitaire (48).


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 22:38, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

The pain-relieving effect of the hypotoxic diet

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:03

 (Chapter 7)

The microbiome influences the brain and our behavior. There is a bidirectional axis between the central nervous system (brain) and the enteric nervous system (intestines). Through the brain-intestine axis, communication takes place through the hypothalamus, the epiphysis gland and the adrenal glands. The organism then adapts responses to different environmental agents (via the vagus nerve, neurotransmitters and hormones). For example, 95% of serotonin is produced by the intestinal microbiome.

Even though our second brain interacts with other parts of the autonomic nervous system and is connected to the central nervous system via the vagus nerve, it operates independently of other nervous systems (43). In fact the intestine is the only autonomous organ to possess its own nervous system. The route of communication through the nerve also allows microbial metabolites to communicate with the brain, the digestive tract and interact with the immune system (48).


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 22:38, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Influence de la diète sur l'axe intestin-cerveau

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:07

Influence des facteurs environnementaux sur l’axe bidirectionnel microbiotes-intestin-cerveau

Suivant l’axe cerveau-intestin, des perturbations telles que le stress, la prise de certains médicaments neurotropes (destinés au cerveau), certains polluants environnementaux ou autres événements perturbateurs peuvent affecter directement le cerveau, et non seulement modifier le fonctionnement du cerveau mais également induire des perturbations sur l’ensemble des organes non soumis à la volonté, en empruntant l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et/ou le système nerveux autonome. Il va sans dire que les perturbations provenant de cet axe ont de fortes chances d’affecter particulièrement le système gastro-intestinal par l’intermédiaire du second cerveau, du microbiome intestinal et du système immunitaire sous-muqueux (31)

Pour sa part, l’axe intestin-cerveau peut être directement influencé par des facteurs de l’environnement tels des changements alimentaires, la prise d’antibiotiques, la consommation d’aliments toxiques ou contaminés par des agents microbiens, la prise de probiotiques, de prébiotiques, ce qui peut provoquer des changements de la composition des microbiotes intestinaux et avoir un impact, positif ou négatif, sur l’homéostasie du microbiome intestinal. Il est maintenant démontré que la présence d’une dysbiose affecte le fonctionnement du second cerveau et entraîne des perturbations du fonctionnement de l’ensemble du système gastro-intestinal et du système immunitaire muqueux avec des répercussions possibles sur le système nerveux central, le comportement et la santé globale (42,43). Les perturbations du système gastro-intestinal affectent sa vascularisation, la perméabilité intestinale, les mouvements intestinaux (péristaltisme) et la sécrétion des différents produits impliqués dans la digestion (acide chlorhydrique, enzymes, mucines, bile).
Fin du chapitre 7.


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:10, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Influence of the diet on the intestine-brain axis

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:10

Influence of environmental factors on the bidirectional axis microbiota-intestine-brain

Depending on the brain-intestinal axis, disturbances such as stress, certain neurotropic drugs (for the brain), certain environmental pollutants or other disturbing events can directly affect the brain, not only modify the functioning of the brain but also Induce perturbations on all the organs not subject to the will, by following the hypothalamic-pituitary-adrenal axis and / or the autonomic nervous system. It goes without saying that disturbances from this axis are likely to affect the gastrointestinal system particularly through the second brain, the intestinal microbiome and the submucosal immune system (31)

For its part, the intestine-brain axis can be directly influenced by environmental factors such as dietary changes, antibiotic intake, consumption of toxic or contaminated microbial foods, probiotics, prebiotics, which can cause changes in the composition of the intestinal microbiota and have a positive or negative impact on the homeostasis of the intestinal microbiome. It is now demonstrated that the presence of dysbiosis affects the functioning of the second brain and disrupts the functioning of the entire gastrointestinal system and the mucosal immune system with possible effects on the central nervous system, behavior and Overall health (42,43). The perturbations of the gastrointestinal system affect its vascularization, intestinal permeability, intestinal movements (peristalsis) and secretion of the various products involved in digestion (hydrochloric acid, enzymes, mucins, bile).
End of chapter 7.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiose et genèse des pathologies

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:13

chapitre 8

Conséquences de la dysbiose dans la pathogénèse des maladies inflammatoires chroniques

Lorsqu’il y a perturbation de la digestion, une inflammation de bas grade se produit, càd que nous ne percevons pas nécessairement l’impact. En principe l’organisme est capable de s’adapter et de récupérer, pourvu que nous lui en laissions le temps et surtout que nous apprenions à bien décoder (alléger et dissocier si nécessaire, ou diminuer la fréquence). Nous devons réapprendre à écouter nos sensations, ndlr, ne pas toujours manger « par habitude » mais en utilisant nos sens mis parfois / souvent sous l’éteignoir …
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiosis and pathogenesis

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:13

Chapter 8

Consequences of dysbiosis in the pathogenesis of chronic inflammatory diseases

When there is disruption of digestion, low-grade inflammation occurs, ie we do not necessarily perceive the impact. In principle, the organism is able to adapt itself and to recover, provided that we give it time and especially that we learn to decode well (we should alleviate and dissociate if necessary, or decrease the frequency). We must re-learn to listen to our sensations, do not always eat "by habit" but by using our senses, sometimes / often put under the extinguisher ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiose & influence de l'inflammation sur le microbiote

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:15

Les études actuelles montrent qu’un microbiome associé au développement des maladies inflammatoires chroniques est caractérisé par une dysbiose, soit une faible diversité microbienne et une augmentation des pathogènes, qui entraîne des dommages à la muqueuse intestinale et une hyperméabilité de l’épithélium intestinal (46-49).

Il y a donc un déséquilibre prolongé  entre les bactéries bénéfiques et néfastes qui résident dans l’intestin.

La dysbiose a des effets profonds sur l’immunité locale et systémique, ce qui risque d’entraîner, en fonction des prédispositions génétiques des individus, le développement de certaines maladies inflammatoires chroniques. Les émotions, le stress et la dépression associés à une dysbiose intestinale peuvent déséquilibrer les réponses immunitaires de l’hôte et augmenter sa susceptibilité à développer des maladies du système gastro-intestinal et autres maladies systémiques. Il ne fait plus de doute que dans le développement des maladies chroniques, les facteurs de l’environnement –  plus particulièrement la diète à long terme – le microbiome intestinal, le système immunitaire de la muqueuse intestinale, le système nerveux entérique, le système nerveux autonome et le système nerveux central communiquent constamment entre eux ainsi qu’avec les différents organes indépendants de la volonté, ce qui finalement conditionne notre état de santé en fonction de nos prédispositions génétiques (52-57).

Au centre de ces intercommunications le long de l’axe bidirec­tionnel microbiotes-intestin-cerveau, il est de plus en plus évident que la dysbiose intestinale est associée aux maladies chroniques intestinales et/ou extra-intestinales: maladies inflammatoires de l’intestin, désordres extra-intestinaux tels le diabète de type 1 et de type 2, l’asthme, les maladies arthritiques, les maladies cardio-vasculaires, les maladies auto-immunes, les maladies neurologiques et le cancer chez les adultes58-63.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiosis & influence of inflammation on microbiome

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:16

Current studies show that a microbiome associated with the development of chronic inflammatory diseases is characterized by dysbiosis, a low microbial diversity and an increase in pathogens, which leads to damage to the intestinal mucosa and a hypermeability of the intestinal epithelium.(46-49).

There is therefore a prolonged imbalance between beneficial and harmful bacteria that reside in the intestine.

Dysbiosis has profound effects on local and systemic immunity, which may lead to the development of certain chronic inflammatory diseases, depending on the genetic predisposition of individuals. Emotions, stress and depression associated with intestinal dysbiosis may unbalance the host's immune responses and increase its susceptibility to developing diseases of the gastrointestinal system and other systemic diseases. There is no longer any doubt that in the development of chronic diseases, environmental factors especially the long-term diet intestinal microbiome, immune system of intestinal mucosa, enteric nervous system, autonomic nervous system and the central nervous system constantly communicate with each other as well as with the various organs independent of the will, which ultimately conditions our state of health according to our genetic predispositions (52-57).

At the center of these interconnections, along the bidirectional microbiota-intestine-brain axis, it is increasingly evident that intestinal dysbiosis is associated with chronic intestinal and / or extra-intestinal diseases: inflammatory bowel diseases (IBS) , Extra-intestinal disorders such as type 1 and type 2 diabetes, asthma, arthritic diseases, cardiovascular diseases, autoimmune diseases, neurological diseases and cancer in adults (58-63).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Influence de la nourriture sur la flore intestinale

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:17

Influence de la diète sur la composition du microbiome intestinal

IL a été mis en évidence qu’une diète à base de végétaux favorise la présence de bactéries produisant des chaînes courtes d’acides gras (SCFA). C’est le cas des Lactobacillus et des Bifidobacterium qui ont des effets bénéfiques sur l’intestin grâce aux sous-produits de leur activité de fermentation qui aboutit à la production de SCFA très bénéfiques (acétate, le n-butyrate, propionate, valérate)66,67. Ces SCFA sont utilisés par les cellules épithéliales de l’intestin et jouent un rôle physiologique clé dans l’axe intestin-cerveau, la résistance aux infections pulmonaires et le développement du système immunitaire66-69. Les propriétés anti-inflammatoires des sous-produits des SCFA protégeraient également contre le développement du cancer du côlon66. Il est toutefois possible qu’une bactérie commensale pour l’un puisse être pathogène pour une autre personne, en fonction de facteurs comme l’état de santé général, l’environnement et le bagage génétique de l’individu66.

Décodage : Ce qui convient à un individu, ne conviendra pas nécessairement à un autre individu. Ou il faudra d’abord modifier le terrain, en cas de déséquilibre / prolifération bactérienne.


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 22:39, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Influence of the diet on the composition of the intestinal microbiome

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:18

It has been demonstrated that a plant-based diet favors the presence of bacteria producing short chain fatty acid (SCFA). This is the case of Lactobacillus and Bifidobacterium which have beneficial effects on the intestine thanks to the byproducts of their fermentation activity which results in the production of very beneficial SCFA (acetate, n-butyrate, propionate, valerate) (66.67). These SCFAs are used by the intestinal epithelial cells and play a key physiological role in the intestinal-brain axis, resistance to lung infections and immune system development (66-69). The anti-inflammatory properties of SCFA by-products would also protect against the development of colon cancer (66). However, it is possible that a commensal bacterium may be pathogenic to another person, depending on factors such as the general health, environment and genetic background of the individual (66).
Decoding: What suits an individual, will not necessarily suit another one. Or it will be necessary first to modify the ground, in case of imbalance / bacterial proliferation.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Intestins irrités et fibres ?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:18

NDLR : Il va de soi qu’en présence d’intestins irrités (IBS par exemple), il faudra adapter temporairement le type de légumes. Les fibres des légumes crus sont bien souvent trop irritantes car elles balayent les parois intestinales. On préfèrera alors les légumes cuits et sans trop de cellulose / lignine. Ou alors, on enlèvera la nervure centrale des feuilles. On progresse par palier (quantité et choix du type de légume), et en même temps on dissocie (associations alimentaires). Préventivement, on cherchera à diminuer la prolifération / l’excès de bactéries, et on calmera l’inflammation (Boswellia serrata). Dans un 1er temps, il faudra peut-être se contenter d’un potage, pris de manière isolée, avec une càc d’huile de coco (SCFA).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Irritated intestines and fibers?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:19

Note’s editor: It goes without saying that in the presence of irritated intestines (IBS for example), it will be necessary to adapt temporarily the type of vegetables. The fibers of raw vegetables are often too irritating because they sweep the intestinal walls. The cooked vegetables and without too much cellulose / lignin will be preferred. Or, the central vein of the leaves will be removed. Progress is made by level (quantity and choice of type of vegetable), and at the same time by dissociating (food associations). Preventively, the proliferation / excess of bacteria will be reduced (by essential oils e.g.) and the inflammation (Boswellia serrata) will be calmed. In a first step, it may be necessary to be satisfied with a soup, taken on an empty stomach, with a coconut oil teaspoonful (for SCFA).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiose de fermentation ou putréfaction ?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:19

NDLR : Si votre estomac grouille et ballonne, il s’agit probablement d’une dysbiose de fermentation (trop de féculent, de sucre) ; si vous sentez l’œuf pourri quand vous pétez ou allez à selles, il s’agit probablement d’une dysbiose de putréfaction (protéines mal digérées). Mais il faudrait normalement vous en assurer par « un test adapté ».  Voir Bruno Donatini pour approfondir.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiosis of fermentation or putrefaction?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:20

Note’s editor: If your stomach is swarming and bloating, it’s probably a fermentation dysbiosis (too much starch, sugar); If it smells like rotten egg when you are fussing or going to stool, it is probably a dysbiosis of putrefaction (poorly digested protein). But you would normally have to check it out by "a suitable test". See Bruno Donatini to go deeper.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Comment savoir si on souffre d'inflammation silencieuse

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:21

Comment savoir si on est sujet à de l’inflammation chronique, silencieuse ?

Si vous subissez régulièrement les désagréments d’un inconfort digestif (ballonnement, éructation et / ou flatulences), si le corps tente d’éliminer un afflux de toxines (désencrassage), si vous êtes souvent enrhumé ou souffrez d’infection chronique (immunité affaiblie ou pathogène présent dans un foyer dentaire ou gynécologique), alors vous allez stimuler et exciter en permanence le système de défense (immunité) ou de réparation du corps.

Lorsque le processus de réparation est débordé par les différents excès (charge glycémique, acides gras oméga-6 des huiles, stress et insomnies, déséquilibre hormonal, présence d’allergènes, manque ou excès dans un bilan nutritionnel), il y a une inflammation latente qui devient débordante et qui fait pencher « les choses » du mauvais côté …
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les maladies chroniques de l'intestin: origines et causes

La découverte de l’importance du microbiome intestinal et de l’axe bidirectionnel intestin-cerveau a permis de comprendre l’importance de leur influence sur le développement des maladies chroniques de l’intestin et, de là, sur l’ensemble des autres maladies inflammatoires chroniques qui affectent nos sociétés modernes. Les principales maladies inflammatoires chroniques sont les maladies arthritiques, qui couvrent une centaine de maladies, le diabète de type 2, les maladies cardiaques, les maladies neurodégénératives et les cancers. Ces maladies débutent par une inflammation silencieuse qui constitue le premier signe que notre mode de vie est déficient. Comme il s’agit d’une inflammation silencieuse, elle n’induit pas de douleur et seules des analyses biochimiques peuvent indiquer sa présence par la détection de certains marqueurs biologiques.

NDLR : Bien souvent, le médecin-traitant essayera de se faire une idée précise via une prise de sang et les marqueurs biologiques :

- CRP (protéine C-réactive)

- VS (vitesse de sédimentation)

- ferritine et transferrine (le fer ne doit pas être trop haut)

- pré-albumine. La préalbumine est une protéine qui participe au transport des hormones thyroïdiennes et de la vitamine A. Ses variations sont essentiellement observées dans la réaction inflammatoire et dans les atteintes hépatiques, ceci de façon très précoce.

Si l’inflammation silencieuse se maintient en raison du mode de vie inadéquat d’un individu, elle pourra entraîner à la longue le développement d’une maladie inflammatoire chro­nique en fonction des prédispositions génétiques de cet individu. Toutefois, pour que la prédisposition génétique s’exprime, elle doit être activée par un facteur environnemental qui va permettre non seulement le déclenchement mais également le maintien dans le temps de la manifestation de la maladie. C’est pourquoi, contrai­rement à ce que l’on pensait autrefois, une maladie inflammatoire chronique sera mise en rémission si le facteur environnemental qui provoquait la maladie est éliminé (p. ex. l’élimination du gluten chez les cœliaques). Les principaux facteurs environnementaux susceptibles de favoriser le déclenchement des maladies inflammatoires chroniques sont : un mode de vie déséquilibré (alimentation inadéquate, cigarette, vie sédentaire), le stress, les contaminants présents dans l’environnement, la prise d’antibiotiques ou de certains médicaments et les infections. C’est en provoquant le déséquilibre du microbiome intestinal que des facteurs environnementaux peuvent induire le développement de maladies inflammatoires chroniques en fonction de nos prédispositions génétiques. Par exemple, un facteur environnemental pourra induire chez un individu le développement d’arthrose (ostéo-arthrose), alors que chez un autre, le même facteur pourra induire le développement de la maladie de Crohn. Les avancées de la recherche scientifique confirment qu’une alimentation inappropriée joue un rôle prépondérant dans le développement des maladies inflammatoires chroniques (7,57,70-72).


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 23:32, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

How to know there is a hidden low-grade inflammation

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:23

How do we know if we are subject to chronic, silent inflammation?

If you regularly suffer from digestive discomfort (bloating, eructation and / or flatulence), if the body tries to eliminate an influx of toxins (runaway), if you are often cold or suffer from chronic infection (impaired immunity or pathogen present in a dental or gynecological infection), then you will permanently stimulate and excite the defense system (immunity) or the repair system of the body.

When the repair process is overwhelmed by the various excesses (glycemic load, omega-6 fatty acids of oils, stress and insomnia, hormonal imbalance, presence of allergens, lack or excess in a nutritional balance), there is latent inflammation Which becomes overflowing and that “let things lean" on the wrong side ...

Chronic diseases of the bowels: origins and causes

The discovery of the importance of the intestinal microbiome and of the bidirectional intestine-brain axis made it possible to understand the importance of their influence on the development of chronic diseases of the intestine and hence on all other chronical inflammatory diseases that affect our modern societies. The main chronic inflammatory diseases are arthritis diseases, which cover about a hundred diseases, type 2 diabetes, heart disease, neurodegenerative diseases and cancers. These diseases begin with a silent inflammation which is the first sign that our way of life is deficient. Since it is a silent inflammation, it does not induce pain, and only biochemical analyzes can indicate its presence by the detection of certain biological markers.

Editor's note: Often the therapist will try to get an accurate idea via a blood test and biological markers:

- CRP (C-reactive protein)

- SR (sedimentation rate)

- Ferritin and transferrin (iron should not be too high)

- Pre-albumin. Prealbumin is a protein that participates in the transport of thyroid hormones and vitamin A. Its variations are mainly observed in the inflammatory reaction and in liver damage, this very early.

If silent inflammation persists due to an individual's inadequate lifestyle, it may eventually lead to the development of a chronic inflammatory disease, according to the genetic predisposition of this individual. However, for genetic predisposition to be expressed, it must be activated by an environmental factor that will allow not only the onset but also the maintenance over time of the manifestation of the disease. This is why, contrary to what was once thought, a chronic inflammatory disease will be eradicated if the environmental factor causing the disease is eliminated (e.g. elimination of gluten by celiacs). The main environmental factors likely to favor the onset of chronic inflammatory diseases are: an unbalanced lifestyle (inadequate diet, cigarette smoking, sedentary lifestyle), stress, environmental contaminants, antibiotics or certain medications and infections. It is by causing the imbalance of the intestinal microbiome that environmental factors can induce the development of chronic inflammatory diseases according to our genetic predispositions. For example, an environmental factor may induce the development of osteoarthritis in one individual, while in another one the same factor may induce the development of Crohn's disease. Advances in scientific research confirm that inappropriate nutrition plays a predominant role in the development of chronic inflammatory diseases (7,57,70-72).


Dernière édition par Luc le Sam 10 Déc 2016 - 23:33, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Genèse de la pathologie inflammatoire

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:28

Pathogenèse des maladies inflammatoires chroniques

L’équilibre du microbiome intestinal est fortement influencé, positivement ou négativement, par des facteurs environnementaux, dont en premier lieu les aliments que nous consommons trois fois par jour, 365 jours par année. Les modifications qui déséquilibrent le microbiome intestinal affectent parallèlement le fonctionnement de tout le milieu écologique de l’intestin. Le milieu écologique de l’intestin comprend : 1) le système immunitaire muqueux accroché à la paroi intestinale qui compte ± 80% de toutes les cellules immunitaires de l’organisme; 2) les cellules épithéliales (entérocytes) de la muqueuse intestinale qui ont plusieurs fonctions et entre lesquelles s’intercalent des cellules sécrétrices ; 3) les microbiotes (microbes) intestinaux; 4) le système nerveux entérique ou second cerveau; 5) les cellules musculaires lisses de la paroi intestinale qui permettent de faire progresser le contenu de l’intestin. Ce milieu écologique complexe va influencer, par l’intermédiaire de l’axe bidirectionnel cerveau-intestin, l’état de notre santé globale ainsi que notre comportement. Lorsqu’un ou des facteurs environnementaux provoquent la perte de l’équilibre fonctionnel du microbiome intestinal, ce déséquilibre se transmet à l’ensemble des composantes de ce milieu écologique dont le fonctionnement peut devenir erratique. Plus particulièrement, le système immunitaire muqueux pourra alors induire des réactions immunitaires inappropriées qui pourront favoriser des réactions inflammatoires mal contrôlées et souvent exacerbées. À la longue, ce déséquilibre pro-inflammatoire pourra déclencher des maladies inflammatoires chroniques de nature intra-intestinale et/ou extra-intestinale suivant les prédispositions génétiques des individus.

Les principales maladies chroniques qui affectent l’intestin sont le syndrome de l’intestin irritable (IBS), la maladie cœliaque, le syndrome de la sensibilité au blé chez les non-cœliaques (NCWS), la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Ces maladies chroniques qui affectent l’intestin présentent souvent des chevauchements entre elles, ce qui en complique le diagnostic.

Suit alors une description de la maladie cœliaque, de l’IBS et du syndrome d’intolérance au blé chez les non-coeliaques (NCWS = non-celiac wheat syndrome), avec leur étiologie.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Genesis of inflammatory pathology

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:29


Pathogenesis of chronic inflammatory diseases

The balance of the intestinal microbiome is strongly influenced, positively or negatively, by environmental factors, including the food we eat three times a day, 365 days a year. Modifications that unbalance the intestinal microbiome also affect the functioning of the entire ecological environment of the intestine. The ecological environment of the intestine includes: 1) the mucosal immune system attached to the intestinal wall which accounts for ± 80% of all immune cells in the body; 2) the epithelial cells (enterocytes) of the intestinal mucosa which have several functions and between which secretory cells are inserted; 3) intestinal microbiota (microbes); 4) the enteric nervous system or second brain; 5) the smooth muscle cells of the intestinal wall which make it possible to advance the content of the bowels. This complex ecological environment will influence, through the bidirectional axis brain-intestine, the state of our overall health as well as our behavior. When one or more environmental factors cause the loss of the functional equilibrium of the intestinal microbiome, this imbalance is transmitted to all the components of this ecological environment whose functioning can become erratic. In particular, the mucosal immune system may induce inappropriate immune reactions that may promote poorly controlled and often exacerbated inflammatory reactions. In the long run, this pro-inflammatory imbalance may trigger chronic inflammatory diseases of an intra-intestinal and / or extra-intestinal nature depending on the genetic predispositions of individuals.

The main chronic diseases that affect the intestine are irritable bowel syndrome (IBS), celiac disease, non-celiac sensitivity syndrome (NCWS – where W stands for wheat), Crohn's disease and ulcerative colitis. These chronic diseases that affect the intestine often have overlaps among themselves, which complicates the diagnosis.

Afterwards the author gives a description of celiac disease, IBS and non-celiac wheat syndrome (NCWS) with their etiology.


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Origine du syndrome NCWS - Intolérance au blé

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:31

Le syndrome NCWS peut être causé par des antigènes alimentaires et/ou microbiens sensibilisants.

Des travaux de recherche88,112-114 ont montré que le fait d’exposer la muqueuse intestinale des patients NCWS à la gliadine-a régularise à la hausse la sécrétion de protéines zonulines; cela a comme consé­quence de déséquilibrer les jonctions serrées intercellulaires des entérocytes de la muqueuse intestinale, rendant ainsi la muqueuse trop perméable à des molécules indésirables. Les jonctions serrées étant déséquilibrées, elles ne sont plus en mesure de bloquer le passage de molécules alimentaires et bactériennes trop grosses (insuffisamment digérées par les enzymes digestives) qui sont nécessairement antigéniques et possiblement immunogéniques. Ces substances antigéniques peuvent donc passer dans les tissus sous-jacents, la circulation sanguine et la circulation lymphatique et induire de l’inflammation. Avec le temps, l’inflammation va devenir chronique et favoriser le développement de maladies inflamma­toires chroniques selon les prédispositions génétiques des individus.

Une autre étude convaincante88 a été réalisée à partir d’explants intestinaux (prélèvement par endoscopie) provenant de patients cœliaques, de patients NCWS et de sujets sains. Cette étude a montré que la gliadine augmente la perméabilité de la muqueuse intestinale non seulement chez les cœliaques et les NCWS, mais également chez les sujets sains, bien que dans une moindre mesure. Fait intéressant, les sujets sains sécrétaient de l’IL-10, une cytokine / hormone anti-inflammatoire de façon importante comparativement aux autres groupes. On peut en déduire que la gliadine est potentiellement néfaste pour tous mais que des sujets sains arrivent à combattre le phénomène pro-inflammatoires à l’aide de la sécrétion d’une cytokine anti-inflammatoire.

NDLR : Le processus sera donc souvent le suivant : inflammation de bas grade, production excessive de ROS (Reactive Oxygen Species), dysbiose et étanchéité insuffisante des parois intestinale qui laisse passer des molécules / protéines de + en + grosse non digérées … Le chat va finir par se mordre la queue : réaction excessive du système immunitaire qui pense qu’un intrus est présent !

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Origin of NCWS syndrom - wheat

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:32

The NCWS syndrome may be caused by antigenic food and / or microbial antigens.

Research 88, 112-114 has shown that exposing the intestinal mucosa of NCWS patients to gliadin-a upregulates the secretion of zonulin proteins; This has the consequence of misbalancing the tight intercellular junctions of the enterocytes from the intestinal mucosa, thus making the mucosa too permeable to undesirable molecules. Since the tight junctions are unbalanced, they are no longer able to block the passage of food and bacterial molecules that are too large (not sufficiently digested by the digestive enzymes) that are necessarily antigenic and possibly immunogenic. These antigenic substances can therefore pass into the underlying tissues, blood circulation and lymphatic circulation and induce inflammation. Over time, inflammation will become chronic and promote the development of chronic inflammatory diseases according to the genetic predispositions of individuals.

Another convincing study88 was performed from intestinal explants (endoscopic sampling) from celiac patients, NCWS patients and healthy subjects. This study showed that gliadin increases the permeability of the intestinal mucosa not only in celiacs and NCWS but also in healthy subjects, although to a lesser extent. Interestingly, healthy subjects secreted IL-10, an important anti-inflammatory cytokine / hormone compared to other groups. One can deduce that gliadin is potentially harmful to all but that healthy subjects can fight the pro-inflammatory phenomenon with the secretion of an anti-inflammatory cytokine.

Editor's note: The process will therefore often be the following: low grade inflammation, excessive production of ROS (Reactive Oxygen Species), dysbiosis and insufficient waterproofing of the intestinal walls which allows molecules / proteins to pass from large to undigested ... The cat will end up biting the tail: excessive reaction of the immune system that thinks an intruder is present!

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Allergie croisée entre le gluten et la caséine

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:33

Une autre étude réalisée in vivo114 vient appuyer la précédente (88) en confirmant non seulement la nocivité potentielle des antigènes du blé pour la muqueuse intestinale mais également celle des antigènes du lait de vache. Cette étude a été menée pendant un an sur des patients IBS (30% de ces derniers étant vraisemblablement des patients NCWS) alors qu’ils suivaient une diète d’exclusion, sans gluten et sans produits laitiers, parce que l’on suspectait chez eux la présence d’intolérances alimentaires. On a administré des anti­gènes dilués provenant du lait de vache et à d’autres moments des antigènes dilués provenant du blé directement sur leur muqueuse duodénale à l’aide d’un endoscope. Cette étude bien contrôlée basée sur la technique de l’endomicroscopie confocale* a montré que le fait d’exposer, à des périodes différentes, la muqueuse intestinale des candidats à des antigènes du blé et du lait de vache a causé chez plus de 50 % d’entre eux des bris immédiats de la muqueuse intestinale et l’augmentation des espaces entre les villosités, augmentant ainsi la perméabilité de la muqueuse intestinale. La présence inflammation a été démontrée par l’augmentation du nombre de lymphocytes intra-épithéliaux qui ont été mesurés avant et après l’administration des antigènes sensibilisants.
* Endomicroscopie confocale : sonde (à balayage laser) qui permet d’observer la muqueuse intestinale avec une résolution de l’ordre du micron (grossissement x 1 000), et un examen histologique « in vivo - in situ » des tissus en temps réel, avec une fiabilité comparable à celle d’une biopsie conventionnelle et à un examen en temps différé au laboratoire.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Cross-Allergy between gluten and dairies

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:34

Another study carried out in vivo (114) supports the previous one (88) by confirming not only the potential harmfulness of the wheat antigens for the intestinal mucosa but also that of the antigens of cow's milk. This study was conducted for one year on IBS patients (30% of whom were presumably NCWS patients) while on an excluded, gluten-free and dairy-free diet because they were suspected of food intolerances. Diluted antigens from cow's milk and at other times diluted antigens from wheat were administered directly to their duodenal mucosa using an endoscope. This well-controlled study based on the confocal endomicroscopy technique* showed that exposing the intestinal mucosa of candidates to wheat and cow's milk antigens at different times caused by more than 50% of them immediate breaks of the intestinal mucosa and the increase of spaces between the villi, thus increasing the permeability of the intestinal mucosa. The presence of inflammation was demonstrated by the increase in the number of intraepithelial lymphocytes that were measured before and after administration of the sensitizing antigens.
* Confocal Endomicroscopy:  gastric scanning laser which allows to observe the intestinal mucosa with a resolution of the order of a micron (magnification x 1000), and an "in vivo - in situ" histological examination of the tissues in real time, with a reliability comparable to that of a conventional biopsy and a delayed laboratory examination.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Alpha-gliadine et LPS

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:35

Une autre molécule se révèle encore plus efficace que la gliadine-a à provoquer une hyperméabilité de la muqueuse intestinale par son action sur les jonctions serrées de la muqueuse intestinale. Il s’agit d’un composant essentiel de la membrane externe des bactéries à gram négatif, soit les lipopolysaccharides (LPS). Le LPS est l’endotoxine (toxine produite par la bactérie) connue en tant que le plus important perturbateur des jonctions serrées par son effet inflammatoire important, qui provoque une hyperméabilité marquée de la muqueuse intestinale115.
NDLR : Les lipopolysaccharides (LPS) ne sont pas en soit toxiques. Mais lorsque les bactéries meurent, détruites par notre système de défense, ces bactéries laissent « des résidus de carcasses » à base de LPS. Le système immunitaire les identifie alors comme intrus et les marquent. C’est une question de dosage / excès et d’évacuation (crémaillère bouchée). Il faut des acides gras pour évacuer les LPS.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Alpha-gliadin and LPS

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:35

Another molecule proves to be even more effective than gliadin-a in causing hypermeability of the intestinal mucosa by its action on the tight junctions of the intestinal mucosa. It is an essential component of the outer membrane of Gram-negative bacteria, lipopolysaccharides (LPS). LPS is the endotoxin (toxin produced by the bacterium) known as the most important disruptor of tight junctions due to its important inflammatory effect, which causes marked intolerance of the intestinal mucosa (115).
Editor's note: Lipopolysaccharides (LPS) are not in themselves toxic. But when the bacteria die, destroyed by our defense system, these bacteria leave "residues of carcasses" made of LPS. The immune system then identifies them as intruders and marks them. It is a matter of dosage / excess and evacuation (clogged rack). Fatty acids are needed to remove LPS, bring them away.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Diète FOMAP ?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:37

La plupart des scientifiques qui s’intéressent aux maladies NCWS considèrent que des molécules du blé, tels le gluten et les gliadines, sont les principaux agents causals de ce syndrome. Depuis la découverte que les FODMAP pourraient jouer un rôle dans la pathogénèse du syndrome IBS, on a élargi cette hypothèse à la maladie cœliaque et au syndrome NCWS140.

NDLR : C’est souvent dose dépendant. Question de fréquence et de quantité. Après une rémission, le patient pourra souvent réintroduire l’un ou l’autre aliment allergisant mais de manière ponctuelle, pas comme base régulière du menu. Cela reste donc occasionnel.

Pensez aussi à faire une rotation. Un même aliment ne devrait pas revenir avant 5 jours.


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

FOMAP Diet?

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:37

Most scientists interested in NCWS diseases consider wheat molecules, such as gluten and gliadins, to be the main causative agents of this syndrome. Since the discovery that FODMAP’s may play a role in the pathogenesis of IBS, this hypothesis has been extended to celiac disease and the NCWS syndrome. (140)
Editor's note: It is often dose dependent. Question of frequency and quantity. After a remission, the patient can often reintroduce one or the other allergenic food but in a punctual way, not as regular basis of the menu. This is therefore occasional. Also consider rotating. The same food should not come back before 5 days.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:38

Conclusion (partielle)

À mesure que les études sur la pathogénèse des maladies inflammatoires chroniques pro­gressent, il devient évident que ces maladies sont caractérisées par des réponses inappropriées et bien souvent exacerbées des systèmes immunitaires, inné et/ou adaptatif, à des antigènes ali­mentaires et/ou microbiens. Avec la découverte de l’importance du microbiome intestinal et de l’influence qu’il exerce sur l’axe bidirectionnel microbiotes-intestin-cerveau dans le maintien de la santé et/ou le développement des maladies chroniques, ce n’est qu’une question de temps pour que l’ensemble du corps médical prenne conscience de l’importance du choix de nos aliments non seulement pour prévenir, mais également pour traiter les maladies inflammatoires chroniques.

Fin du chapitre 8.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Sam 10 Déc 2016 - 14:40

Partial conclusion

As studies of the pathogenesis of chronic inflammatory diseases progress, it becomes evident that these diseases are characterized by inappropriate and often exacerbated responses of innate and / or adaptive immune systems to food and / or microbial allergenic elements. With the discovery of the importance of the intestinal microbiome and its influence on the bidirectional microbiota-intestine-brain axis in the maintenance of health and / or the development of chronic diseases, it won’t take long (?) before for the entire medical community become aware of the importance of choosing our foods not only to prevent but also to treat chronic inflammatory diseases.

End of chapter 8.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Mirzoune le Dim 11 Déc 2016 - 8:39

Luc a écrit:... lorsque les bactéries meurent, détruites par notre système de défense, ces bactéries laissent « des résidus de carcasses » à base de LPS. Le système immunitaire les identifie alors comme intrus et les marquent. C’est une question de dosage / excès et d’évacuation (crémaillère bouchée). Il faut des acides gras pour évacuer les LPS.

Ouais, donc, en poussant le raisonnement jusqu'au bout, on peut en déduire que 
- notre système immunitaire zigouille des vilaines bactéries en continu (c'est son job)
- les sucres nourrissent les bactéries (c'est pas bien!)
- acides gras évacuent les "carcasses" des bactéries mortes (comme sur un champ de bataille...)

Donc, une alimentation pauvre en sucres et riches en acides gras est l'alliée de notre système immunitaire... J'ai bon?
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Mirzoune le Dim 11 Déc 2016 - 8:47

Heu... J'ai une question tout-à-coup... C'est toujours le dernier bouquin de Lagacé, tes derniers posts? La première édition est en anglais? Simple curiosité, mais comme ça sort au Canada, je me demandais...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Dim 11 Déc 2016 - 8:57

Mirzoune a écrit:
Donc, une alimentation pauvre en sucres et riches en acides gras est l'alliée de notre système immunitaire... J'ai bon?
Conclusion orientée mais c'est pas loin
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On va faire simple: Si tu dépasses les capacités de ton système, tu vas rompre l'équilibre et perturber le microbiote (...). Les sucres sont mauvais seulement si en excès et s'ils sont dévitalisés et s'ils entraînent une surcharge (...). Mais on pourrait dire ça pour à peu près tout. C'est dose-dépendant et cela varie pour chaque individu, selon que tu métabolises bien ou lentement .... Sauf que la plupart des individus mangent des féculents en excès. Les féculents et les sucres (fruits, rapadura, miel) ne devraient occuper qu'un quart de l'assiettée et pas 50 à 60 % ou 75 % comme chez pas mal de drogués qui ont besoin de leur baguette comme certains ont besoin de leur clope clown  Les drogués du gluten existent bel et bien. Et certains ont besoin d'un déclic avant de changer leurs habitudes ...
Donc oui, nous avons besoin d'acides gras pour évacuer les LPS, sinon nous allons exciter le système immunitaire : Il faut éviter une accumulation de LPS zigouillés.
C'est tout l'art de zigouiller en douceur. Surtout pas un remède "Cuivre-or-argent" qui va atomiser tout, hein! C'est une hérésie!!! 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Décodage: Si vous avez un excès de bactéries intestinales, il faudra faire de la place. Pas le choix. On procède par palier, par exemple en modifiant l'équilibre des repas (associations alimentaires), afin d'éviter de rajouter une couche. Vous vous écoutez (sensations) et vous adaptez les menus.
Vous mettez davantage d'épices au menu, genre menthe poivrée, curcuma, thym, origan, ail.
Si vous partez de trop loin car ça grouille déjà un peu trop, depuis quelque temps, vous faites une cure Salvia ou Pranarom de 3 mois, à base de gélules avec huiles essentielles. Mais ça ne vous dispensera pas de modifier votre approche.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y a qque chose qui cloche, il faut que j'y retourne ...
PS: Ce sont les fibres en cellulose et surtout les lignines qui sont le plus difficilement métabolisées par les bactéries intestinales, parait-il (fibres insolubles).


Dernière édition par Luc le Dim 11 Déc 2016 - 11:34, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Dim 11 Déc 2016 - 9:04

Mirzoune a écrit:Heu... J'ai une question tout-à-coup... C'est toujours le dernier bouquin de Lagacé, tes derniers posts? La première édition est en anglais? Simple curiosité, mais comme ça sort au Canada, je me demandais...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est le dernier bouquin, et j'ai traduit hier les extraits postés, avec l'assistance de notre ami "Google translate", qui à part une ou deux incongruités, ne s'en est pas mal tiré, cette fois-ci.
J'ai lu le bouquin en 10 jours (reçu vendredi de la semaine passée), un chapitre par jour, scanné ensuite.
Reste encore la mise en page (surlignage), l'ajout des références à scanner et à introduire à la fin de chaque chapitre, la conversion en pdf (ou docu Word si vous préférez) pour vous envoyer une copie. je vais pouvoir ainsi occuper mes vacances de Noel ... Faut juste que je mette un peu plus le nez dehors
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Mirzoune le Dim 11 Déc 2016 - 10:26

Ouais, Luc! Il faut mettre le nez dehors! N'oublie pas que la nutrition c'est alimentation ET respiration!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Puppy31 le Dim 11 Déc 2016 - 10:46

Merci merci Luc. Je suis candidate à cette lecture pour Noël si les enfants (et les chiens !!) qui reviennent m'en laissent le temps:bounce:

_________________
De Retour d'un long voyage au pays du burn out [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Optimiste, je ne lâche rien pour aller mieux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Puppy31
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 40
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Dim 11 Déc 2016 - 10:58

Puppy31 a écrit:Merci merci Luc. Je suis candidate à cette lecture pour Noël si les enfants (et les chiens !!) qui reviennent m'en laissent le temps:bounce:

C'est noté, pour les inscrits sur le forum avant la St-Nicolas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

PS: Il faudra me donner votre adresse mail en MP. N'attendez pas une confirmation de ma part. Attendez le 1er janvier avant de vous étonner que vous n'avez rien reçu, s'il échet. Rolling Eyes

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Puppy31 le Dim 11 Déc 2016 - 13:32

Fait pour MP, bon dimanche. 

_________________
De Retour d'un long voyage au pays du burn out [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Optimiste, je ne lâche rien pour aller mieux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Puppy31
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 40
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Flo le Dim 11 Déc 2016 - 13:52

Luc a écrit:(LPS). Le LPS est l’endotoxine (toxine produite par la bactérie) connue en tant que le plus important perturbateur des jonctions serrées par son effet inflammatoire important, qui provoque une hyperméabilité marquée de la muqueuse intestinale115.
NDLR : Les lipopolysaccharides (LPS) ne sont pas en soit toxiques. Mais lorsque les bactéries meurent, détruites par notre système de défense, ces bactéries laissent « des résidus de carcasses » à base de LPS. Le système immunitaire les identifie alors comme intrus et les marquent. C’est une question de dosage / excès et d’évacuation (crémaillère bouchée). Il faut des acides gras pour évacuer les LPS.
Vous avez bien noter, pour ceux qui ont une SPA ou une PR, pour évacuer les résidus de carcasses qui déclenchent la réaction autoimmune il faut des acides gras.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Dim 11 Déc 2016 - 21:03

Mirzoune a écrit:Ouais, Luc! Il faut mettre le nez dehors! N'oublie pas que la nutrition c'est alimentation ET respiration!

Je m'en vais suivre ton conseil: Une bouffée d'air frais et me détendre. A +
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Mirzoune le Dim 11 Déc 2016 - 21:47

Nan, mais, je voulais dire quand il fait jour! 
Déjà que là-haut vous manquez de vitamine D, si, en plus, vous attendez la nuit pour sortir, ça va pas le faire!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Pierrette le Lun 2 Jan 2017 - 22:13

Ouf, j'ai réussi à décompresser le fichier et à l'enregistrer. Quelle épopée! Je suis vraiment ringarde en informatique...
Merci Luc

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Pierrette le Mar 3 Jan 2017 - 10:45

Je le trouve très bien ce bouquin. L'approche de la nutrition curative y est très positive et respectueuse des problématiques de chacun. Je conseille vraiment cette lecture à nos "visiteurs". C'est très sympa de la part de Luc de proposer ce livre à télécharger. Wink
D'autre part si nos "visiteurs" ont des questions à poser ou quelques éclaircissements à demander, il suffit de s'inscrire et d'intervenir, c'est facile et chouette d'échanger ici. flower
study

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Mar 3 Jan 2017 - 10:54

Oui, oui: Je confirme: C'est un must. Le meilleur que j'ai lu sur le sujet, et j'en ai lu pas mal! A la fois clair et concis, bien documenté (références). Belle démarche scientifique de vulgarisation!
Et comme il est souhaitable que ce bouquin atterrisse sur votre table de chevet, la version doc.x est là pour citer un extrait et en discuter, si vous avez une hésitation, si vous voulez approfondir un point.
PS: Je vais retirer le lien en téléchargement dans 8 jours. Droits d'auteurs. On peut citer des extraits dans un but pédagogique, mais là on abuse (pas encore sorti en librairie en Europe).
J'avais d'ailleurs mis le lien sur un vieux post, avec la fonction Edit, et prévenu les modos intéressés. Là, cela fait un peu bcp de pub.


Dernière édition par Luc le Mar 3 Jan 2017 - 11:01, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Pierrette le Mar 3 Jan 2017 - 11:00

Oups, je ne suis pas certaine que Jacqueline Lagacé ait écrit ce bouquin dans des perspectives commerciales et prenne ombrage de sa diffusion sur un forum comme le nôtre...
Mais tu as probablement raison... je suis très "niaise" dans ces domaines...

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Luc le Mar 3 Jan 2017 - 11:04

Elle n'en prendra pas ombrage si la diffusion reste limitée.
Ce bouquin lui a demandé pas mal de travail et de collaboration (sources). Elle doit donc amortir ses frais. Elle a une équipe. Quand elle aura vendu 120.000 exemplaires, elle ne s'en offusquera plus trop, dans 2 ans

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagacé. Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin. L’effet antidouleur d’une diète hypotoxique.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum