Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Présentation Issa
par Luc Aujourd'hui à 16:02

» HE épinette noire
par Mirzoune Aujourd'hui à 14:37

» Nos plats du jour, février 2018
par Pierrette Aujourd'hui à 14:08

» épicerie greenweez
par Luc Aujourd'hui à 12:44

» Menu Céline57
par Celine57 Hier à 19:02

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Hier à 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Ils ou elles sont cons !
par Chantal Ven 16 Fév 2018 - 16:22

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46


Prévention des pathologies neurodégénératives

Aller en bas

Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Luc le Lun 12 Déc 2016 - 23:40

Neuropathie et solanacées
Le Dr Jacqueline Lagacé témoigne dans son dernier livre « Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin ». 10.2016

Cet ouvrage  met en lumière le rôle de l’intestin et de sa flore microbienne dans le maintien de la santé, via l’interaction entre l’axe cerveau-microbiote-intestin. Dans la grande majorité des cas la diète hypo­toxique permet de retrouver la santé ou en tout cas d’améliorer la situation à 80 %, en moyenne. Pourtant certaines pathologies neurodégénératives n’atteignent qu’une moyenne légèrement supérieure à 50 %, ce qui implique que certaines personnes sont peu soulagées si elles appliquent « seulement » un régime SGSC. Pourquoi ?

Tout dépend du stade de dégénérescence en cours. Outre le fait qu’il est indéniable que nous ne réagissons pas tous de la même manière, dans le même laps de temps, il y a le fait que certaines personnes sont plus ou moins sensibles / intolérantes à des aliments, sensibilité qui peut évoluer, vers le bas ou vers le haut, en fonction du terrain +/ fragilisé ou de la fréquence d’ingestion de ces aliments (dose-dépendant).  

Ainsi, le Dr Jacqueline Lagacé témoigne du fait que la diète l’avait libéré progressivement de douleurs intermittentes dues à de l’arthrose ou de l’ostéoarthrite à la colonne lombaire et cervicale ainsi qu’aux genoux. Elle avait retrouvé souplesse et autonomie, perçu un regain d’énergie, amélioré la qualité de son sommeil et était devenue plus résistantes aux infections respiratoires … (2007 – 2011)

Mais, car il y avait un mais ! En 2011 le Dr Lagacé se rendit compte que certains aliments autorisés dans la diète hypotoxique pouvaient provoquer des problèmes de neuropathie ainsi que de la sécheresse oculaire et buccale (maladie de Gougerot-Sjögren).

C’est grâce à son sens d’observation, sa prise de note (carnet de santé) qu’elle se rendit compte de ce qui suit. Avec du temps et de la patience, "elle a pu déterminer que les tomates, les piments forts, le poivre de Cayenne, les poivrons et le paprika, tous de la famille de solanacées, ainsi que tous les sucres ajoutés, même les sucres bruts acceptés par la diète hypotoxique, peuvent déclencher chez elle des symptômes de neuropathie et du syndrome de Gougerot-Sjögren. Alors que le gluten, les produits laitiers, les sucres raffinés, les protéines animales cuites à haute température peuvent provoquer à la fois des douleurs articulaires, de la neuropathie et le syndrome de Gougerot-Sjögren, la consommation d’aliments de la famille des solanacées ne provoque pas chez elle de douleurs articulaires. De plus, son niveau de fatigue et de stress semble influencer à la hausse l’intensité des douleurs neuropathiques provoquées par les solanacées et les sucres." Elle a constaté également que la consommation des aliments auxquels elle est intolérante perturbe fortement son sommeil.

"De nombreux facteurs, tels des légumes insuffisamment mûris, des conditions de culture et de stockage inappropriées et des délais trop longs avant que les légumes soient consommés, influencent la quantité de solanine qui s’accumule dans ces légumes, donc leur capacité à déclencher des réactions d’intolérance. Ces précisions permettent de comprendre pourquoi les réactions à un même aliment ne sont pas nécessairement constantes."

Ses problèmes de neuropathie et ceux causés par le syndrome de Gougerot-Sjögren se sont améliorés de façon appréciable uniquement lorsqu’elle a cessé de consommer du sucre ajouté, même brut, ainsi que les aliments de la famille des solanacées auxquels elle est sensible.

Explication du lien entre les intolérances alimentaires, les douleurs neuropathiques et les maladies inflammatoires chroniques

"Les neuropathies et autres problèmes de santé causés chez certains individus par les solanacées tels que le paprika, le poivre de Cayenne et les piments forts (chili pepper) pourraient s’expliquer, selon une étude, par la capacité de ces épices à déstabiliser les jonctions serrées des cellules épithéliales humaines de l’intestin grêle, provoquant ainsi une augmentation de la perméabilité intestinale susceptible de perturber le transport normal des ions et des macromolécules (5); les auteurs signalaient d’ailleurs que ces épices pouvaient causer des allergies et/ou des intolérances. D’autre part, dans cette même étude, on démontrait que le poivre noir, le poivre vert, la noix de muscade et les feuilles de laurier utilisés comme contrôles n’affectaient pas la perméabilité des cellules épithéliales intestinales, contrairement aux épices de la famille des solanacées.

Plusieurs maladies peuvent être la cause et/ou être associées à des neuropathies des fibres nerveuses de petits calibres. Il s’agit du diabète, de l’arthrite rhumatoïde, de la maladie de Gougerot-Sjögren, du lupus, de la fibromyalgie, de la maladie cœliaque, du syndrome de la bouche qui brûle (6-9). Une association entre la neuropathie des petites fibres nerveuses et le syndrome de Gougerot-Sjögren a clairement été démontrée (1). Il ressort que les gens affectés par ce syndrome pourraient représenter de 9 à 30 % des cas généraux de neuropathies des petites fibres nerveuses, alors que cette pathologie est présente chez 25 à 35% de ces patients" (1).

Principaux symptômes

"Les principaux symptômes de neuropathie des fibres nerveuses de petits calibres sont des sensations de brûlure plantaire dans la grande majorité des cas. Les sensations de brûlure peuvent affecter également les mains chez un pourcentage plus réduit d’individus et se présenter dans quelques cas sous forme diffuse. Outre les sensations de brûlure, les neuropathies peuvent se présenter sous forme de picotements, d’élancements, de dysesthésies (diminution ou exagération de la sensibilité), d’engourdissement, de sensation de pression, de troubles circulatoires des membres inférieurs et des pieds ainsi que sous la forme de crampes aux mollets. Les douleurs neuropathiques sont habituellement spontanées, caractérisées par une aggrava­tion nocturne et peuvent être très douloureuses ; le syndrome des jambes sans repos peut aussi être associé à cette pathologie.2,6-8

Comme solutions thérapeutiques, la médecine moderne propose encore actuellement comme première ligne des analgésiques, des antidépresseurs et des inhibiteurs de la sérotonine; en seconde ligne, du Tramadol et autres analgésiques opioïdes ; en troisième ligne, des cannabinoïdes et en quatrième ligne, de la méthadone et des anticonvulsifs10. Certains thérapeutes proposent des exercices et des thérapies cognitivo-comportementales11.

Malgré des preuves scientifiques de plus en plus convaincantes, dont une partie est citée dans les paragraphes précédents (du livre), la méde­cine moderne néglige encore presque entièrement l’influence que peuvent avoir les intolérances alimentaires dans l’expression de neuropathies et autres maladies inflammatoires chroniques. Ces maladies chroniques sont souvent caractérisées par des réponses immunitaires inappropriées en réaction à des aliments sensibili­sants, qui se manifestent par de l’inflammation chronique et des réactions auto-immunitaires".

PS: Dans certains cas, il serait avisé de pratiquer comme l'a fait Dominique Guyaux, témoignage rapporté dans "L'éloge du cru". Dissociation et ingestion d'un seul type d'aliment à la fois.

[url=http://www.guyaux.fr/l'%E9loge du cru/index.htm][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/url]

Rôle central de nos fonctions sensorielles lorsque nous nous alimentons.


Aménagement de l’instincto-thérapie

[list="list-style-type: decimal; direction: ltr;"]
[*]Les prises alimentaires sont quasiment toujours constituées d’un seul aliment / un seul type d’aliment. « En général » signifie dans 80 % du temps. Ponctuellement, il peut y avoir un empilage (plusieurs types d’aliments). Exceptionnellement, l’alimentation pourra être hypotoxique, lorsque vous êtes en société, au travail, en famille (alimentation SGSC, crue ou cuite à la vapeur – ou sous 110 ° C – et non dénaturée).
Il y a 4 à 6 prises alimentaires par jour, afin de couvrir les besoins journaliers du métabolisme ; un temps de latence est respecté entre 2 prises alimentaires afin d’éviter les mélanges stomacaux et laisser le système digestif au repos. Il y aura donc des pauses plus ou moins longues, en fonction du type d’aliment.

[*]La disponibilité naturelle des différentes classes d’aliments est prise en compte afin de reproduire artificiellement les conditions réelles d’exposition de l’analyseur sensoriel périphérique. Exprimé plus simplement, on respecte la disponibilité et les saisons, en aménageant quelque peu la palette car nous ne vivons pas sous les tropiques !
En effet, notre capacité à analyser est +/ développée sur certains aliments et moins sur d’autres aliments plus rares à trouver dans la nature. Nous avons ainsi un niveau de capacité élevée pour les légumes, moyen pour les fruits (saisonnier), et faible pour le miel (rare). En théorie. Nos sens olfactifs ont évolué en fonction du contexte. Il y a aussi une adaptation +/ tous les 2 mois (régénération des récepteurs olfactifs).
Chaque nouvel aliment consommé ensemence le microbiote intestinal, d’une manière différente.


[/list]


Dernière édition par Luc le Mar 13 Déc 2016 - 7:44, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Luc le Lun 12 Déc 2016 - 23:41

Références
1. Sène D, Authier F J, Amoura Z, et al. Small fibre neuropathy: Diagnostic approach and therapeutic issues, and its association with primary Sjögren’s syndrome. Rev Med Interne. 2010; 31:677-84. Review.
2. Fauchais AL, Richard L, Gondran G, et al. Small fibre neuropathy in primary Sjogren syndrome. Rev Med Interne. 2011; 32:142-148.
3. Hiura A. Neuroanatomical effects of capsaicin on the primary afferent neurons. Arch Histol Cytol. 2000; 63:199-215. Review.
4. Hiura A. Is thermal nociception only sensed by the capsaicin receptor, TRPV1 ? Anat Sci Int. 2009; 84:122-128. Review.
5.Jensen-Jarolim E, Gajdzik L, Haberl I, et al. Hot spices influence permeability of human intestinal epithelial monolayers. J Nu.tr. 1998; 128:577-581
6.Misery L, Bodere C, Genestet S, et al. Small-fibre neuropathies and skin : news and perspectives for dermatologists. Eur J Dermatol. 2014; 24:147-153. Review.
7.Kluger N, Fraitag S, Roguedas AM, et al. Normal skin biopsy as a tool for extra- cutaneous disorders. Ann Dermatol Venereol. 2014; 141 -.192-200. Review.
8. Karlsson P, Nyengaard JR, Polydefkis M, et al. Structural and functional assessment of skin nerve fibres in small-fibre pathology. Eur J Pain. 2015; 19:1059-1070.
9. Vitali C, Del Papa N. Pain in primary Sjogren’s syndrome. Best Pract Res Clin Rheumatol. 2015; 29:63-70. Review.
10. Moulin D, Boulanger A, Clark AJ, et al. Pharmacological management of chronic neuropathic pain : revised consensus statement from the Canadian Pain Society. Pain ResManag. 2014; 19:328-335.
11. Hassett AL, Williams DA. Non-pharmacological treatment of chronic widespread musculo skeletal pain. Best Pract Res Clin Rheumatol. 2011 ; 25:299-309. Review.
Lien intéressant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Mirzoune le Mer 14 Déc 2016 - 11:15

Il a l'air vachement bien, ce bouquin! Il est en précommande sur Amazon mais je préfère attendre la sortie en Français, prévue pour le 26 janvier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3054
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Flo le Mer 14 Déc 2016 - 12:05

Jacqueline Lagacé c'est le top mondial au niveau synthèse sur la diète hypotoxique et je voie qu'elle élargi au delà de Seignalet...

J'espère qu'elle a lu le travail de Dominique Guyaux.

En plus elle passe très, très bien sur le plan médiatique.

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1176
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Luc le Mer 14 Déc 2016 - 12:34

Je confirme: Ce bouquin est "empreint" d'une clarté, d'une construction logique et bien documenté. Il faudra relire certains passage deux fois vu la somme d'information que contient parfois une seule phrase.
En outre elle peut se prévaloir de l'expérience des lecteurs sur son blog.
Ce livre est un must. Ne vous contentez surtout pas des extraits rapportés.
En effet, il faut parfois s'y reprendre à 2 ou 3 fois pour comprendre le fin du fin; ce forum est là pour mettre certains passage en évidence.
je cherche d'ailleurs à documenter la sensibilité des petites fibres nerveuses, pour expliquer pourquoi un régime SGSC ne suffit pas toujours, dans les pathologies neurologiques. En cours ....
je reviendrais vers vous quand ce sera au point.
Extrait:
La capsaïcine stimule les fibres nerveuses
Lorsque la capsaïcine se lie à des neurones sensoriels, elle peut perturber le fonctionnement normal des fibres nerveuses sensitives, dont celui des petites fibres sensorielles (0,2-1,5 pm de diamètre). C’est parce que la capsaïcine stimule fortement les récepteurs spécifiques de la douleur, particulièrement ceux impliqués dans la perception de la chaleur, que cette molécule induit des sensations douloureuses lorsqu’elle se lie au récepteur TRPV1 en présence de conditions patho-physiologiques propres aux individus prédisposés à développer de la neuropathie (4).
4. Hiura A. Is thermal nociception only sensed by the capsaicin receptor, TRPV1 ? Anat Sci Int. 2009; 84:122-128. Review.
En attandant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Luc le Mer 14 Déc 2016 - 12:45

Flo a écrit:1.Jacqueline Lagacé c'est le top mondial au niveau synthèse sur la diète hypotoxique et je voie qu'elle élargi au delà de Seignalet...
2.J'espère qu'elle a lu le travail de Dominique Guyaux.
3.En plus elle passe très, très bien sur le plan médiatique.
1 et 3:  
2. J'ai bien peur que non. Mais bon, ce sera pour son 3ème bouquin. Elle est consciente du rôle des enzymes mais n'a pas transmis "son savoir", à ce sujet. Elle prenait des enzymes pour soulager un problème ponctuel mais n'a pas "intégré" l'opportunité de faciliter le travail de reconstruction via une simplification des menus, lorsqu'elle a été bloquée dans son avancée.
Il y a pourtant un lien logique que D. Guyaux a senti et appliqué, un peu par empirisme quand même (hasard d'une expérience de diète prolongée, avec un seul type d'aliment).
 
Tout n'est pas à prendre texto. Elle relate ce qu'elle connaît , a vécu, et ce qu'elle a lu (sources scientifiques et retour sur son blog) ... OK.
Mais il y a des lacunes sur l'analyse des aliments: oméga-3 et vitamine D. Elle se contente de citer les études ... Mais bon, on va pas lui lancer la pierre vu qu'elle est coincée dans sa démarche "scientifique" par les organismes officiels.
Par contre, elle s'est bien "mouillée" sur les souches de probiotiques. Appréciable. Mais pas sûr que Monsieur_et_Madame_tout_le_Monde pourra faire avancer le schmilblick sans un décodage.
ça reste assez théorique mais c'est très "intéressant". Tu apprends par exemple quelles sont les souches dominantes, comment un déséquilibre peut survenir, et surtout que ce qui a marché pour l'un ne le sera pas nécessairement bon pour un autre, etc.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Luc le Dim 25 Déc 2016 - 11:38

compte-rendu du livre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prévention des pathologies neurodégénératives

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum