Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Présentation Issa
par Luc Aujourd'hui à 16:02

» HE épinette noire
par Mirzoune Aujourd'hui à 14:37

» Nos plats du jour, février 2018
par Pierrette Aujourd'hui à 14:08

» épicerie greenweez
par Luc Aujourd'hui à 12:44

» Menu Céline57
par Celine57 Hier à 19:02

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Hier à 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Ils ou elles sont cons !
par Chantal Ven 16 Fév 2018 - 16:22

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46


Le système lymphatique du cerveau

Aller en bas

Le système lymphatique du cerveau

Message  Flo le Sam 7 Jan 2017 - 17:03

Les théories sur le désencrassage et recoupement avec la recherche actuelle:


Un article sur science actualité.fr:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


In english in Science Translational Medicine:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Un système de tout-à-l’égout intégré au cerveau: Des chercheurs viennent de mettre en évidence pour la première fois l’existence d’un réseau actif d’évacuation des déchets produits par le cerveau. Des dysfonctionnements dans ce système pourraient expliquer la survenue de maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.  Yaroslav Pigenet, le 22/08/2012


Comme tous les organes, le cerveau consomme de l’énergie, des nutriments et produit des résidus plus ou moins toxiques issus de cette activité métabolique. Une équipe de chercheurs de l’Université de Rochester (Etats-Unis) vient de découvrir que pour éliminer ces déchets, le cerveau utilise un système d’évacuation très organisé basé sur un réseau de canaux de drainage indépendant et parallèle à la circulation sanguine. Ce tout-à-l’égout cérébral, jamais observé jusque-là, assumerait le même rôle que celui joué par le système lymphatique dans le reste de l’organisme. Cette découverte vient d’être publiée dans la revue  Science Translational Medicine.

Lavage de crâne: 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Canal "glymphatique" entourant une artère cérébrale: Sur ce cliché pris en microscopie à 2 photons, le liquide céphalo-rachidien (en vert) circule dans un canal glymphatique entourant la paroi d'une artère cérébrale© Jeffrey Iliff/University of Rochester Medical Center


« L’élimination des déchets est d’une importance cruciale pour les organes, et on s’est longtemps posé la question de savoir comment le cerveau parvenait à se débarrasser de ses déchets, explique Maiken Nedergaard qui a supervisé l’étude. Nos travaux montrent que le cerveau s’autonettoie d’une manière plus organisée et à une plus grande échelle que ce qu’on imaginait jusque-là. » Ce système d’évacuation, que l’équipe de Maiken Nedergaard a baptisé « système glymphatique », agit d’une manière similaire au système lymphatique à ceci près qu’il s’appuie sur les cellules gliales, des cellules du cerveau distinctes des neurones.

Un système d’évacuation rapide: 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Détail du fonctionnement du système glymphatique: Les prolongements des cellules gliales (astrocytes) forment un réseau de conduites entourant la périphérie des vaisseaux sanguins cérébraux. Dans ces conduites circule un liquide appelé liquide céphalo-rachidien (LCR ou cerebrospinal fluid). Ce liquide sous pression est d’abord perfusé dans le tissu nerveux cérébral via les milliers de micropores (aquaporin) qui tapissent les parois des conduites. Le LCR entraîne ensuite avec lui les déchets (amyloid) accumulés dans le tissu nerveux, avant d’être drainé et recollecté par d’autres conduites du système glymphatique qui l’évacuent finalement dans la circulation sanguine.© Jeffrey J. Iliff et al./Science Translational Medicine

Grâce au système glymphatique, un liquide appelé liquide céphalo-rachidien (LCR) est perfusé dans le tissu nerveux cérébral. Sous pression, le LCR entraîne ensuite avec lui les déchets accumulés dans le tissu nerveux, avant d’être drainé et recollecté par d’autres conduites du système glymphatique qui l’évacuent finalement dans la circulation sanguine. 



Jusqu’alors, on pensait que le « nettoyage » du cerveau se faisait exclusivement par diffusion passive du LCR depuis les ventricules cérébraux, un mécanisme d’évacuation très lent pour un organe aussi actif que le cerveau. Le système glymphatique est non seulement plus rapide, mais il permet également d’atteindre des zones plus reculées du tissu cérébral. « Étant donné l’intense métabolisme du cerveau et son extrême sensibilité, il n’est pas étonnant que son mécanisme d’évacuation des déchets soit plus spécialisé et étendu que ce que l’on pensait auparavant », affirme Maiken Nedergaard.

Toujours est-il qu’on peut s’étonner qu’un système aussi fondamental pour le bon fonctionnement cérébral ait pu jusque-là échapper à la sagacité des chercheurs. La principale raison est que ce système glymphatique ne fonctionne que dans un cerveau vivant et uniquement lorsqu’il est intact : il était donc impossible de l’observer sur des cerveaux prélevés post-mortem et les procédés de visualisation disponibles ne permettaient pas jusqu’à peu de le détecter chez des sujets vivants. Les chercheurs ont, cette fois, eu recours à une technique récente, appelée microscopie à 2 photons, qui permet de visualiser en temps réel les flux de sang et de LCR dans le cerveau d’un animal vivant.



Alzheimer en ligne de mire: Bien que leur étude porte sur des cerveaux de souris, les auteurs pensent qu’un système identique existe chez l’homme dont le cerveau est très proche de celui du petit rongeur, du moins sur le plan physiologique. Cette découverte pourrait donc avoir d’importantes applications thérapeutiques, notamment dans le traitement des pathologies neurodégénératives, telles les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson. 



Les chercheurs ont ainsi constaté que plus de la moitié des agrégats de bêta-amyloide - une protéine qui s’accumule dans le cerveau des patients souffrant d’Alzheimer - sont éliminés via le système glymphatique: « Si le système glymphatique ne parvient plus à nettoyer le cerveau comme il devrait le faire, soit en raison du vieillissement, soit suite à un traumatisme, les déchets vont s’accumuler dans le cerveau, précise Jeffrey Illiff, l’un des co-auteurs de l’étude. Augmenter l’activité du système glymphatique permettrait probablement de prévenir l’accumulation des dépôts amyloïdes, voire offrirait un moyen de liquider les agrégats accumulés lorsque la maladie d’Alzheimer est déjà établie».


_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1176
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le système lymphatique du cerveau

Message  Luc le Sam 7 Jan 2017 - 17:36

Augmenter l’activité du système glymphatique permettrait probablement de prévenir l’accumulation des dépôts amyloïdes, voire offrirait un moyen de liquider les agrégats accumulés lorsque la maladie d’Alzheimer est déjà établie

Bien vu.
Intéressant tout ça. Encore une preuve que le cerveau n'est pas si étanche que ça.
Rappel, au passage:
Attention aux supplément qui contiennent du cuivre, du fer et du manganèse. En cure, ça passe ...
Le phénomène de neuro-inflammation, qui est une réponse immunitaire aux agressions, semble également jouer un rôle dans la neurodégénérescence. L'inflammation cérébrale chronique (due, par exemple, à l'accumulation de mercure et de plomb) peut mener à la neurodégénérescence, comme pour les maladies d'Alzheimer et de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique, la sclérose en plaques, l'épilepsie, la dépression 136. .. Le manganèse engendre dans le tissu cérébral des perturbations au niveau de la machinerie énergétique de la cellule (mitochondries), un stress oxydatif et une neuroinflammation, qui peuvent tous contribuer à une neurodégénérescence conduisant à la maladie de Parkinson 137. Le mercure a aussi ces trois impacts, mais il perturbe de plus le mode d'action du glutamate et du calcium. Par cette inflammation, il mène à la production de plaques séniles, caractéristiques entre autres de la maladie d'Alzheimer 138. Le mercure inhibe par ailleurs fortement l'activité de deux enzymes essentielles (la protéine kinase et la glutamine synthétase), blocage typique qu'on retrouve dans la maladie d'Alzheimer. Le mercure peut aussi provoquer d'autres dégâts qu'on retrouve dans la même maladie: à dose infime, il détruit la tubuline (un des constituants du "squelette" des neurones), laissant des amas de neurofibrilles 139, l'un des principaux marqueurs de cette démence 140. Ces multiples impacts expliquent que le mercure soit considéré comme un facteur de risque dans plusieurs maladies: maladies d'Alzheimer et de Parkinson, SLA, SEP, autisme 141..., ce qui n'exclut en rien, bien sûr, le rôle de tous les autres cofacteurs que nous avons vus.
Source : Menace sur nos neurones. Marie Grosman & Roger Lenglet, Editions Actes Sud.

Références:
136. Florianne Monnet-Tschudi, et al, "Involvement of Environmental Mer­cury and Lead in the Etiology of Neurodegenerative Diseases", Reviews on Environmental Health, vol. 21, n° 2, avril-juin 2006, p. 105-117; Philippe Taupin, "Adult Neurogenesis, Neuroinflammation and Therapeutic Potential of Adult Neural Stem Cells", International Journal of Medical Sciences, n° 5, 2008, p. 127-132.
137. Dejan Milatovic, et al., "Oxidative Damage and Neurodegeneration in Manganese-Induced Neurotoxicity", Toxicology and Applied Pharmacology, vol 15, n° 240, octobre 2009, p. 219-225.
138. Florianne Monnet-Tschudi, ibid.
139. Clement C. Leong, et al., "Retrograde Degeneration of Neurite Mem­brane Structural Integrity of Nerve Growth Cones Following in vitro Exposure to Mercury", Neuroreport, vol. 26, n° 12(4), mars 2001, p. 733-737. Vidéo de l'université de Calgary montrant la destruction de la tubuline, à l'adresse suivante : commons.ucalgary.ca/mercury   (lien non effectif).
140. L'effet du mercure sur les enzymes et la tubuline s'explique par sa très forte affinité avec le soufre. Il se fixe sur les acides aminés soufrés constituant ces protéines, bloquant leur activité (enzymes) ou les détruisant (tubuline), ce qui entraîne la mort neuronale.
141. Michael N. Bates, et al., "Health Effects of Dental Amalgam Expo­sure: a Retrospective Cohort Study", International Journal of Epidemiology, août 2004, vol. 33, n° 4, p. 894-902 ; Joachim Mutter, et al., "Mercury and Autism: Accelerating Evidence?", Neuro Endocrinology Letter, vol. 26, n° 5, octobre 2005, p. 439-446.

Rappel 2: Pas de "guérison"  possible si le mercure est présent (enzymes inhibées).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4590
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum