Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Respiration cellulaire & Mitochondrie
par Luc Aujourd'hui à 11:49

» Pain au thon sauce tomate, extra léger
par Luc Mer 24 Mai 2017 - 8:36

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Dim 21 Mai 2017 - 17:57

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Luc Sam 20 Mai 2017 - 12:07

» Question sur l'encrassage
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:03

» Rocher Coco/Amandes
par Mirzoune Lun 15 Mai 2017 - 18:00

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Dim 14 Mai 2017 - 13:31

» Voies de conversion de la progestérone
par Matogato Dim 14 Mai 2017 - 9:42

» Congrès EFT 2017
par proserpine Sam 13 Mai 2017 - 12:37

» Présentation Mezame
par Flo Sam 13 Mai 2017 - 9:00

» Cancer : un traitement simple et non toxique
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:19

» Dr David Perlmutter: Ces Glucides qui menacent notre cerveau
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 20:06

» Grain Brain 2
par Mirzoune Ven 12 Mai 2017 - 10:31

» Ciabatta SG sur poolish au sarrasin avec graines de courge
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 22:51

» Phosphates en excès
par Luc Jeu 11 Mai 2017 - 21:01

» Petits Pains SG aux noix et figues séchées
par proserpine Mar 9 Mai 2017 - 21:25

» Le rébus des présidentielles
par Mirzoune Dim 7 Mai 2017 - 18:54

» Une bonne nuit se prépare
par Luc Sam 6 Mai 2017 - 11:29

» L'empire de l'or rouge. Mensonge!
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 16:59

» Et si c’était la thyroïde ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 15:35

» Farine de Teff - Connaissez-vous ?
par Luc Ven 5 Mai 2017 - 14:37

» Prévention par l'alimentation des pathologies de la prostate
par Flo Jeu 4 Mai 2017 - 16:18

» Débat Le Pen/Macron.. à pleurer!
par proserpine Jeu 4 Mai 2017 - 11:55

» Choisir vos farines en fonction de leur IG
par Mirzoune Jeu 4 Mai 2017 - 7:35

» Cake au thé bergamote, à la cardamone & petits raisins
par Mirzoune Mer 3 Mai 2017 - 10:39

» Cookies noisettes/amandes/choco
par proserpine Mar 2 Mai 2017 - 9:40

» Kombucha maison: l'incontournale recette de Mirzoune
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 14:07

» Le site de Laura Azenard
par Luc Lun 1 Mai 2017 - 12:27

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par Mirzoune Lun 1 Mai 2017 - 10:48

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Mirzoune Dim 30 Avr 2017 - 18:50

» La guerre des semences illégales
par Mirzoune Dim 30 Avr 2017 - 16:24

» Assouplissez et soulagez votre dos
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 12:05

» Pain châtaigne SG
par Luc Dim 30 Avr 2017 - 9:30

» L’Huile de Coco assiste le microbiome
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 19:02

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 11:08

» Joyeux anniversaire, Rouly
par Luc Sam 29 Avr 2017 - 7:47

» Introuvable! Huile de coco vierge à 9,99€ le litre, livraison gratuite!
par Mirzoune Jeu 27 Avr 2017 - 15:46

» Les enzymes: indispensables aux fonctions métaboliques
par Flo Jeu 27 Avr 2017 - 8:06

» Vêtements adaptés au handicap chez Kiabi
par Mirzoune Mer 26 Avr 2017 - 14:14

» Le régime cétogène contre le cancer
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 23:16

» Affronter le cancer plutôt que le subir
par Luc Sam 22 Avr 2017 - 19:57

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 22 Avr 2017 - 19:09

» Escalade, même les femmes tutoient les limites des capacités humaines
par Mirzoune Sam 22 Avr 2017 - 16:34

» Top 20 de mes huiles essentielles préférées
par Luc Ven 21 Avr 2017 - 23:53

» Pain cake citron et cranberries pour le petit déj
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:55

» RDV Nutithérapeute
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:28

» La cuisine asiatique, bonne pour la santé
par Luc Jeu 20 Avr 2017 - 15:27

» Vit D3: Quand et comment s'exposer
par Mirzoune Jeu 20 Avr 2017 - 12:02

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Matogato Mer 19 Avr 2017 - 21:03

» Presentation RB2308
par Mirzoune Mer 19 Avr 2017 - 12:45

» Conseils pour un bon extracteur de jus, pratique et pas ruineux
par proserpine Mar 18 Avr 2017 - 18:01

» EFT - Votre chance de vous "sortir" des engrenages des douleurs et du mal-être
par Mirzoune Mar 18 Avr 2017 - 11:57

» Histroire drôle en images - Funny clip
par Mirzoune Dim 16 Avr 2017 - 13:23

» Diète microbiome et SCFA : Un triumvirat gagnant !
par Luc Dim 16 Avr 2017 - 9:43

» Gluten et taux de prolamines
par Luc Sam 15 Avr 2017 - 11:25

» SPA et programme d'étirement ET de renforcement musculaire
par Mirzoune Sam 15 Avr 2017 - 10:32

» Toutes les raisons de mettre des algues au menu
par Mirzoune Ven 14 Avr 2017 - 20:57

» Cake SG à l’orange et petits raisins
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 13:22

» Moins de sucre: Pourquoi?
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 12:31

» Contrôle du stress et de l'anxiété
par Mirzoune Ven 14 Avr 2017 - 11:44

» Cake SG pomme et cranberries à la cannelle
par Luc Ven 14 Avr 2017 - 10:01

» Le Ventre, notre Deuxième Cerveau
par Mirzoune Jeu 13 Avr 2017 - 20:37

» Smoothie aux fanes de carottes, myrtilles et gingembre
par Mirzoune Mar 11 Avr 2017 - 17:42

» Présentation Sumerien
par Mirzoune Sam 8 Avr 2017 - 15:25

» La nourriture est de l’information
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:35

» Colopathie (IBS) et inflammation
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:22

» SCFA et Microbiote
par Luc Sam 8 Avr 2017 - 12:00

» Nettoyage du foie
par Flo Ven 7 Avr 2017 - 20:03

» 11 bienfaits des graines de chia
par Mirzoune Ven 7 Avr 2017 - 16:38

» Belle&Assise, le blog de Ciboulette
par proserpine Lun 3 Avr 2017 - 9:28

» Le sport contribue au réchauffement de la planète
par Mirzoune Dim 2 Avr 2017 - 20:02

» Le point sur les omega 3: sources naturelles et compléments
par Luc Dim 2 Avr 2017 - 9:20

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Luc Sam 1 Avr 2017 - 11:57

» Les aliments qui augmentent les douleurs
par Mirzoune Sam 1 Avr 2017 - 11:33

» Aliments à consommer régulièrement pour une santé optimale
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 10:08

» EFT - Un rendez-vous ce soir avec Geneviève Gagos
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:53

» Quiche Sans Pâte SGSC
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:43

» Gâteau renversé à l'ananas et au caramel SGSC
par Mirzoune Jeu 30 Mar 2017 - 8:32

» Mettez du peps dans vos joggings...
par Pierrette Mar 28 Mar 2017 - 8:41

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Dim 26 Mar 2017 - 16:52

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Lun 20 Mar 2017 - 15:14

» Comment gérer sa respiration en sport d'endurance
par Flo Dim 19 Mar 2017 - 9:44

» Noix rôties bonnes pour la santé cardio-vasculaire
par Luc Sam 18 Mar 2017 - 23:45

» Petit bonheur du jour: Cohérence cardiaque
par Luc Ven 17 Mar 2017 - 21:16

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Ven 17 Mar 2017 - 12:05

» L’exercice fractionné intensif ralentit le vieillissement des cellules musculaires
par astree Mer 15 Mar 2017 - 21:09

» Télécharger le manuel d'EFT de Gary Craig
par proserpine Mer 15 Mar 2017 - 18:32

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par Mirzoune Mar 14 Mar 2017 - 15:21

» Bonjour à tous (présentation Kileconcuila)
par Mirzoune Mar 14 Mar 2017 - 8:14

» Dentifrices et bains de bouche naturels
par Flo Lun 13 Mar 2017 - 23:09

» Assistance jeûne 5 jours
par Dan Lun 13 Mar 2017 - 17:04

» Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 12:54

» Homéopathie et mal de dos: quelles granules pour quels symptômes?
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 10:02

» Eviter les perturbateurs endocriniens: produits ménagers à faire soi-même
par Mirzoune Dim 12 Mar 2017 - 9:37

» Hérésie au royaume du burger
par Flo Sam 11 Mar 2017 - 22:14

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Mirzoune Sam 11 Mar 2017 - 11:20

» Boule à épices et sauces condiments
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:41

» HelicoPresto
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:27

» Cohérence cardiaque
par HelicoPresto Sam 11 Mar 2017 - 10:16


Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:36

Fasting and Eating for Health. By Joel FUHRMAN, MD.
Jeûner et manger pour être en bonne santé
Plutôt que de mettre une traduction, je vais mettre un extrait en exergue et en discuter.
Ce ne sera pas toujours le texte original mais une synthèse. Pour distinguer qui dit quoi, je ferais précéder mon avis de « commentaire » ou « NDLR » (Note de l’auteur).
Notez que si nous pouvons expliquer le point de vue de l’auteur, Joël FURHAM – comprenez que son point de vue est justifié / étayé – nous devrons néanmoins relativiser et expliquer pourquoi. C’est tout l’intérêt d’un forum !

Fasting for physical rejuvenation (chapter 1)
Therapeutic fasting is not a mystical or magical cure. It works because the body has within it the capacity to heal when the obstacles to healing are removed. Health is the normal state. Most chronic disease is the inevitable consequence of living a life-style that places disease-causing stressors on the human organism. Fasting gives the body an interlude without those stressors so that it can speedily repair or accomplish healing that could not otherwise occur in the feeding state.
Fasting stops the continual work of the digestive tract, whose activity can drain the body of energy and divert the healing processes. Each time we take in food, the body must secrete digestive enzymes to break down the food, move these simpler components into the cells lining the digestive tract, and further move these nutrients into the bloodstream for distribution throughout the body. All of these functions require a substantial amount of vitality and energy—energy that might otherwise be used to fuel the healing process.
Each time we take in food we take in not only nutrients but also additives and other toxins. The digestive tract, the liver, the kidney, and other organs must work to remove these non-nutritive substances from the body. These wastes include by-products of digestion, bacterial by-products from the decomposition of inadequately digested foodstuffs, and excess nutrients the body cannot use. All these as well as the waste products of normal cellular metabolism must be actively eliminated for us to maintain excellent health.
Food, therefore, while providing essential nutrients for life, also introduces toxins. Fasting, particularly when we are ill and the body is already overburdened with self-produced wastes, can provide a welcome relief by halting the introduction of further toxins and waste products. Without this extra burden, the body is finally able to heal itself.
NDLR: Là, j'ai choisi de laisser le texte original ;
1.1 Le jeûne pour rajeunir physiquement (chapitre 1)
Le jeûne thérapeutique n'est pas un remède mystique ou magique. Cela fonctionne parce que le corps possède en lui la capacité de guérir quand les obstacles à la guérison sont levés. La santé est l'état normal. La plupart des maladies chroniques sont la conséquence inévitable d'un style de vie qui place des facteurs de stress pathogènes sur l'organisme humain. Le jeûne donne au corps un interlude sans ces facteurs de stress afin qu'il puisse rapidement se réparer ou guérir, ce qui ne pourrait pas se produire autrement, lorsque l’organisme s’alimente.
Le jeûne arrête le travail continu de l'appareil digestif, dont l'activité peut drainer / capter l'énergie et détourner les processus de guérison. Chaque fois que nous prenons des aliments, le corps doit sécréter des enzymes digestives pour décomposer / assimiler les aliments, transporter ces composants plus simples vers les cellules du tube digestif, et  convoyer ces nutriments dans la circulation sanguine pour la distribution dans tout le corps. Toutes ces fonctions nécessitent une quantité importante de vitalité et d'énergie – une énergie qui pourrait être utilisée autrement, pour alimenter le processus de guérison.
Chaque fois que nous ingérons de la nourriture nous prenons non seulement des éléments nutritifs mais aussi des additifs et d'autres toxines. Le tractus digestif, le foie, le rein et d'autres organes doivent travailler pour éliminer ces substances non nutritives du corps. Ces déchets comprennent les sous-produits de la digestion, les sous-produits bactériens provenant de la décomposition de produits alimentaires mal digérés et les nutriments en excès que le corps ne peut utiliser. Tous ces produits ainsi que les déchets de métabolisme cellulaire normal doit être éliminé activement pour nous de maintenir une excellente santé.
La nourriture, donc, tout en fournissant des nutriments essentiels pour la vie, introduit également des toxines. Le jeûne, en particulier lorsque nous sommes malades et que le corps est déjà surchargé de déchets autoproduits, peut fournir un soulagement bienvenu en arrêtant l'introduction de nouvelles toxines et de déchets. Sans cette charge supplémentaire, le corps est enfin capable de se guérir, de s’autoréguler.


Dernière édition par Luc le Mer 1 Fév 2017 - 10:28, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Pas besoin se se supplémenter, au contraire ...

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:38

Qu'est-ce que le jeûne?

Le jeûne, au sens le plus strict, est défini de la manière suivante :  Vous décidez volontairement d’ingérer tous les aliments et toutes les boissons, à l'exception de l'eau, tant que les réserves nutritives du corps sont suffisantes pour maintenir une fonction normale. C'est un état de repos physiologique relatif.

La prise de compléments n’est généralement pas nécessaire (vitamines) parce que nous avons, dans les cellules de l'organisme, des réserves adéquates de protéines, de matières grasses, de minéraux et de vitamines qui peuvent être utilisées pendant les périodes de famine, de pénurie alimentaire ou pendant le jeûne.

Aujourd’hui, on peut facilement faire un check up avec une prise de sang et contrôler les électrolytes (le potassium ne doit pas descendre trop bas, ndlr, soit 3.2)

Valeurs normales du potassium dans le sang
3.5 à 4.9 mEq/L (mEq/L = mmol/L)
 
If the potassium level drops to 3.2, the fast should be broken unless the physician supervising the fast chooses to monitor the blood test more frequently to make sure the level does not continue to drop. Obviously, once the level has reached 3.2, one should not wait a week to run the next potassium check if the patient continues the fast. I recommend ending a fast for any person who has a potassium level lower than 3.0.
At any sign of sudden, extreme weakness during a fast, the potassium level should be considered suspect and rechecked. However, gradual loss of energy or the slow development of weakness as the body attempts to conserve energy by decreased activity is normal during the fast and to be expected.”


Dernière édition par Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:46, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi un jeûne hydrique et pas à base de jus

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:40

Pourquoi un jeûne à base d’eau seulement?

On ne peut pas obtenir les avantages puissants du jeûne complet si les jus font partie du jeûne. " Jeûner avec un jus de fruits / légumes " n'est pas vraiment un jeûne. Biochimiquement, le corps n'entre pas dans l'état / le stade qui épargne les muscles (the “protein-sparing” fast­ing state). Dans cet état, le corps conserve ses réserves musculaires et la graisse est préférentiellement décomposée. Cela ne se produit pas avec un jeûne à base de jus. Un jeûne à base de jus n'a pas non plus les puissantes propriétés anti-inflammatoires du jeûne à base d'eau pure qui sont essentielles pour la récupération dans les maladies auto-immunes. Les autres avantages du jeûne total comprennent la diminution de l'agrégation plaquettaire et la promotion d'autres changements biochimiques qui aident à prévenir la formation de caillots sanguins, ce qui pourrait entrainer une crise cardiaque. Ces changements bénéfiques, si essentiels chez le patient cardiaque, ainsi que l'abaissement significatif de la pression artérielle, ne se produisent pas lorsqu’une une petite quantité de glucides sous forme de jus est prise.  Parfois, des allégations sont faites pour des préparations vitaminées, des mélanges à base d'herbes, ou des boissons qui sont destinées à détoxifier le foie plus efficacement que le jeûne. Évidemment, c'est un vœu pieux. Les puissants effets détoxifiants du jeûne ne peuvent être obtenus en suivant un régime alimentaire restreint ou supplémenté.
C’est seulement lorsqu’ il y a une abstinence totale de toute prise de calories que nous pouvons observer que les résidus des déchets sont fortement excrétés par la respiration, la langue, l'urine et la peau. De plus, le jeûne ne se contente pas de détoxifier, il décompose aussi les tissus superflus, les cellules anormales, la plaque athéromateuse et les tumeurs, et libère les tissus malades et leurs produits cellulaires dans la circulation en vue d’élimination. Ce type de désintoxication fulgurante ne peut pas se produire avec des plans alimentaires à base de compléments. Des substances toxiques ou indésirables circulent dans notre circulation sanguine et dans les tissus lymphatiques et sont déposés dans nos réserves de graisse et dans d'autres tissus. Un élément important de la détoxification est la mobilisation des toxines de leurs sites de stockage. Cela se produit le mieux et le plus efficacement pendant le jeûne total.


Dernière édition par Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:45, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Fasting Is Nature's Restorer

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 12:44

Le jeune est le moyen que Mère Nature a choisi pour nous permettre de nous rétablir.
La plupart des patients jeûnent une à quatre semaines en fonction de leurs réserves nutritives et le but du jeûne. Comptez 3 semaines si vous souffrez d’une pathologie, ndlr.
Les animaux instinctivement jeûnent lorsqu'ils sont malades ou blessés. L'animal malade ou blessé trouve un endroit chaud et isolé où il peut rester tranquille, se reposer et jeûner pendant un certain laps de temps jusqu'à ce que la santé soit rétablie. L'animal malade ne boit que de l'eau jusqu'à ce qu'il soit bien. La nature, avec sa sagesse supérieure, a fourni au monde animal un instinct, faire ce qui facilitera le bien-être physique optimal.
La plupart des gens font exactement le contraire des animaux quand ils sont malades. Ils maintiennent leur horaire de travail trépidant, continuent à manger un régime riche, et prennent tout ce qu'ils peuvent trouver pour gagner en confort. Tout médicament annoncé pour diminuer les signes et symptômes est ingéré. Les médicaments, bien reconnus comme toxiques et nocifs s'ils sont ingérés lorsque nous sommes en bonne santé, sont soudainement considérés comme sains et curatifs lorsque le corps souffre d'une maladie aiguë.
Beaucoup de gens ne savent pas que des symptômes tels que le nez qui coule ou la fièvre sont le traitement que le corps a choisi pour remédier à la maladie. L’augmentation de la production de mucus est le moyen du corps de laver les cellules infectées et l'élimination des particules virales du corps. La fièvre aide les défenses immunitaires du corps à se mettre en place, active les globules blancs et induit la sécrétion d'interféron de la part du cerveau. L'interféron est une substance puissante qui fait entrer le système immunitaire en action. Les symptômes typiques du rhume que les gens tentent de supprimer avec des médicaments ne sont rien de plus que des tentatives du corps de restaurer l'homéostasie et de supprimer la maladie elle-même. En « droguant leurs symptômes » (inhibiteurs chimiques, ndlr), les gens restent malades plus longtemps et peuvent même transformer une maladie mineure en une maladie majeure.
De préférence, nous devrions faire comme les animaux. Nous devons écouter notre corps quand l'appétit est diminué ou absent. Si nous ne nous sentons pas bien, nous devrions boire de l'eau et nous reposer. Il est étonnant de voir à quelle vitesse les patients se rétablissent des syndromes viraux lorsque ce conseil est suivi. La récupération dans ce cas laisse le corps dans un état propre et sain, plutôt que contaminé par des médicaments toxiques; Nous avons ainsi jeté les bases d'une bonne santé future.
(…)
Le but du jeûne est de fournir au corps l'environnement idéal pour accomplir son travail de guérison. Pendant la période d'un jeûne, la pression artérielle chute, le niveau de déchets métaboliques retenus baissera et les vaisseaux sanguins commenceront à se ramollir et se débarrasser de la plaque sclérotique artérielle. Dans un court laps de temps, le cœur et le cerveau, ainsi que d'autres organes et les muscles, recevront une alimentation sanguine et une oxygénation plus adéquate. Les tissus à travers les systèmes du corps commencent à se purifier et le processus de rajeunissement du jeûne aura commencé. L'objectif du corps à tout moment est de garder l'individu en bonne santé. Lorsque les stress causant la maladie sont supprimés, les pouvoirs de guérison naturelle et d'auto-réparation du corps commencent à travailler sans entrave. Dans un court laps de temps, les personnes allergiques et remplies de mucus se nettoient (passages nasaux obstrués), les asthmatiques respirent plus facilement, les personnes souffrant d'arthrite rapportent que leur douleur est résolue, et les patients cardiaques commencent à avoir une circulation améliorée dans leurs cœurs. La guérison a commencé.
La guérison et le rajeunissement se produisent parce que le jeûne est une occasion pour le corps humain de prendre un repos de tous les éléments stressants de la vie, comme le travail physique et le stress émotionnel. C'est aussi une occasion pour les organes internes et le système digestif de prendre des vacances physiologiques.
Dans notre société, la plupart des gens mangent des aliments lourds pendant une grande partie de leurs heures de veille. Cela ne surcharge pas seulement le tube digestif, mais force également le corps à poursuivre son travail à digérer et à assimiler les denrées alimentaires et à éliminer les déchets d'origine alimentaire jusque dans la nuit. Cela empêche le corps de diriger totalement son énergie vers la réparation et l'auto-nettoyage de ses tissus.
Pour retrouver la normalité ou la santé, les personnes souffrant de maladies chroniques doivent débarrasser leur système des charges de matières toxiques et d'excès, tels que les tissus gras ou gonflés ou la plaque athéroscléreuse. Il peut être possible, au fil du temps, d'éliminer les excès via un régime restrictif qui appelle à prendre des aliments qui assistent le corps. Le jeûne, cependant, offre un moyen beaucoup plus efficace d'accomplir la guérison qui dépend de l'élimination des déchets conservés. C'est parce que le jeûne donne au corps une occasion de se concentrer entièrement sur l'élimination des dépôts de déchets et la purification de ses tissus qui sont nécessaires pour atteindre un état de santé retrouvé.
Lorsqu'aucune calorie n'est consommée, le corps vit de ses réserves nutritionnelles, principalement ses réserves de graisse. La sagesse innée du corps est telle que, pendant le jeûne, elle consommera pour sa subsistance les tissus superflus, en conservant soigneusement les tissus et les organes vitaux. La capacité merveilleuse du corps à s’autolyser (ou auto-digérer) et détruire des tissus inutiles tels que la graisse, les tumeurs, la plaque des vaisseaux sanguins, et d'autres tissus non essentiels et malades, tout en conservant les tissus essentiels, fait en sorte que le jeûne possède la capacité de rétablir la jeunesse physiologique du système. En supprimant ou en diminuant le fardeau des tissus malades, y compris le tissu adipeux qui rétrécit les vaisseaux sanguins, le jeûne augmente le flux sanguin et l'oxygénation subséquente et la distribution de nutriments aux organes vitaux dans tout le corps.
Sur le plan conceptuel, le jeûne fournit un repos comparatif pour le tractus digestif, tandis que, dans tout le corps, les vaisseaux sanguins et les nerfs, des pieds jusqu’aux substances nocives accumulées qui irritent le système nerveux central, le corps entreprend un " nettoyage printanier interne » ". Le jeûne permet à l'ensemble du système de se concentrer sur l'élimination des tissus superflus et les déchets conservés qu'il était incapable de décomposer et de supprimer lorsqu’il était débordé lorsque nous nous alimentions.
Quand un individu a une maladie chronique grave, nous devons combiner un jeûne avec les changements alimentaires nécessaires avant et après le jeûne pour réaliser une récupération. En combinant le jeûne avec une alimentation saine et un style de vie adéquat, l'individu peut maintenir les avantages du jeûne et rester en bonne santé.
A suivre …
Si vous voulez sautez les commentaires, le chapitre 3 est là, à la page suivante
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Jeu 16 Fév 2017 - 15:26, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Dim 29 Jan 2017 - 12:53

clown  mirzoune t'es mal  lol!

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 13:45

T'es mal clown

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Moi, je préfère
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Mirzoune le Dim 29 Jan 2017 - 18:17

Luc a écrit:
T'es mal clown

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

Grââve!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Vitamines pendant un jeûne hydrique ?

Message  Luc le Mer 1 Fév 2017 - 10:27

1.2. Prise de vitamines et compléments pendant le jeûne ?
Les vitamines ne sont généralement pas nécessaires parce qu’il y a dans les cellules du corps des réserves adéquates de protéines, de matières grasses, de minéraux et de vitamines qui peuvent être utilisées pendant les périodes de famine, la pénurie des aliments ou le jeûne. Même dans les jeûnes prolongés (ceux qui durent de 20 à 40 jours) aucune maladie de carence ne se développe, illustrant ainsi que le corps a la capacité innée d'utiliser les réserves stockées d'une manière très pointue et équilibrée. Aujourd'hui, avec les tests de laboratoire modernes disponibles, il est simple de vérifier dans le sang les niveaux de chaque vitamine et les minéraux, ainsi que les électrolytes et autres facteurs essentiels. Fait intéressant, ces niveaux de vitamines et de minéraux sont extrêmement stables pendant le jeûne et, s’ils normaux au début du jeûne, le niveau de ces nutriments et électrolytes restent normaux pendant toute la période de jeûne. Pour rassurer le patient, un bilan sanguin peut être effectué tous les 8 jours. En cas de problème, le médecin adaptera et modifiera le suivi (…).

Commentaire 1 : Le Dr Fuhrman n’est pas totalement contre la prise de supplément pdt un jeûne mais il le déconseille car ces substances doivent être métabolisées par le foie. Cela va donc entraîner une surcharge de travail du foie dont la fonction sera temporairement détournée de la détoxication (enzymes).

Commentaire 2 : Lorsqu’il y a une pathologie, c’est un cas différent. La posologie est souvent adaptée et progressivement diminuée. Le suivi par un médecin est donc requis. Il y a parfois une crise d’élimination (désencrassage) et donc un décodage sera judicieux pour pouvoir interpréter les symptômes, mettre en confiance le patient et soulager le stress induit.
Les restrictions / les cas où une médication doit être maintenue seront développées dans un chapitre ultérieur.

Commentaire 3 : Selon le Dr Fuhrman les crises de désencrassage sont assez rares et de courte durée chez les patients qui ont suivi préalablement une diète hypotoxique. Il est donc conseillé de modifier 6 mois auparavant son alimentation (abandon de la junk food). On ne mange pas moins alors mais on augmente progressivement la part des fruits et surtout des légumes  (acclimatation des intestins). On mange de préférence du fait-maison, afin de contrôler les additifs et les excès de conservateurs. On diminue la quantité et la fréquence des protéines, au besoin (0.2 à 0.5 g de protéine par Kg de poids de masse corporelle, avec 20 gr minimum. Soit de 20 gr à 35 gr de protéine pour une personne de 70 kg), dont la moitié sera végétale. Notez qu’il n’est pas obligatoire de se situer aussi bas (0.5 g de protéine) mais le niveau optimal maxi se situe vers 3 ou 3.5 onces, soit 84 à 100 gr de viande, pour régénérer les muscles.

Nous reviendrons ultérieurement sur l’équilibre des macronutriments (Glucides – Protéines – Lipides).


Dernière édition par Luc le Mer 1 Fév 2017 - 13:36, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne et cétose

Message  Luc le Mer 1 Fév 2017 - 12:35

1.3 Cétose
La Nature a conçu le système humain avec la capacité de jeûner.
Normalement, si nous ne mangeons pas pdt un jour ou deux, nous commençons à utiliser le tissu musculaire pour produire du glucose nécessaire par le métabolisme du corps, étant donné que le glucose peut être fabriqué à partir d'acides aminés stockés dans nos muscles (néoglucogenèse). Si nous continuons à jeûner, cependant, le corps sent ce qui se passe et tentera de conserver sa masse musculaire maigre par quelques mécanismes différents.
Ainsi, les graisses sont décomposées en acides gras qui peuvent ensuite être utilisés par les muscles, le cœur et le foie comme énergie. Le cerveau, cependant, est le principal utilisateur de l'énergie lorsque le corps est au repos. Le cerveau ne peut pas / ne sait pas s’alimenter à partir d'acides gras; Il a besoin de glucose pour alimenter ses opérations. Le glucose est donc le carburant privilégié du cerveau.
Une adaptation spéciale se produit cependant à l'état de jeûne, moyennant quoi le cerveau peut se nourrir de cétones en lieu et place du glucose. Au troisième jour d'un jeûne total, le foie commence à générer une grande quantité de cétones au départ des réserves de graisse du corps. Comme le niveau de cétones s’élève dans la circulation sanguine, le cerveau et d'autres organes commencent à utiliser ces cétones comme leur principal carburant, ce qui diminue considérablement l'utilisation du glucose par le corps. Ceci limite considérablement le gaspillage musculaire. Ces céto-acides sont utilisés comme combustible principal par le cerveau, le tissu musculaire et le cœur. (Il y a donc une période d’adaptation, ndlr).
Cette production de cétones, appelée cétose, se développe dans les 48 heures chez les femmes et 72 heures chez les hommes, et le « gaspillage musculaire » à ce moment-là descend alors à des niveaux très bas. C'est ce qu'on appelle l'épargne de protéines ou l’effet d’épargne musculaire. Le corps a adapté son métabolisme.
Ainsi, l'organisme humain réagit à l'état de jeûne en essayant de conserver au maximum ses muscles et son tissu maigre. Avec des régimes sévèrement restrictifs, comme les jeûnes à base de jus, le corps perd bien du poids, mais le cerveau et d'autres organes ne peuvent pas subsister sur les cétones de manière principale. Par conséquent, proportionnellement au poids perdu, les jeûnes à base de jus et les régimes sévèrement restrictifs nous font perdre plus de tissu maigre et moins de tissu adipeux que le jeûne total.
NDLR : C’est logique, pour que la cétose se mette en place, il faut ingérer moins de 30 – 40 gr de glucides par jour. Sinon, la cétose s’arrête … Notez qu’il y a 3 jours de latence, si vous interrompez le processus. Certains trouvent pratique d’arrêter le jeûne le weekend afin de faciliter leur vie sociale, et reprennent le jeûne le lundi au boulot. Pas une bonne idée car votre masse musculaire va fondre. Puis vous ferez probablement  le yo-yo car ce type de diète n’est pas envisageable sur le long terme. Et celui ou celle qui croit qu’il suffira de recommencer se met le doigt dans l’œil (le métabolisme ralentit dû à l’effet mémoire occasionné par le mode famine).
Lecture intéressante :
Le régime cétogène contre le cancer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Auteurs: Pr Ulrike Kämmerer, Dr Christina Schlatterer, Dr Gerd Knoll.
Editions Thierry Souccar, 2014. 308 pages, 19.90 €

*) Jeûner n’est pas affamer le corps
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, le jeûne n'est pas la famine. La famine commence lorsque l'abstinence se poursuit au-delà du moment où les réserves stockées du corps sont épuisées ou ont chuté à un niveau dangereusement bas.
Le symptôme de la faim disparaît généralement au deuxième jour du jeûne. Cela indique que le corps est entré dans la phase du jeûne et du métabolisme d’épargne des tissus maigres. Bien sûr, il y a une limite aux réserves du corps. Quand elles ont été épuisées, des symptômes spécifiques se produisent, ce qui indique que le jeûne ne devrait pas se poursuivre. Le médecin finira le jeûne plusieurs semaines avant que les réserves nutritives du corps n'aient été épuisées. Un individu moyen (sans surpoids) devrait faire un jeûne d'environ 40 jours ou plus pour épuiser ses réserves en nutriments. Un tel jeûne n’est pas recommandé. La plupart des patients ont jeûné de une à quatre semaines, en fonction de leurs réserves nutritives et le but du jeûne.
NDLR : Le Dr Fuhrman précisera plus avant qu’une pathologie auto-immune nécessite souvent un jeûne de 3 à 4 semaines.


*) Le jeûne comme moyen de récupération / restauration
Le jeûne est le moyen que la nature a trouvé pour restaurer notre santé et nos capacités !
Dans le règne animal, le jeûne est assez courant. Quelques animaux jeûnent pendant l'hibernation ou l'estivation (somnolence durant l'été sous les climats tropicaux). Quelques animaux jeûnent pendant la saison d'accouplement et dans beaucoup de cas immédiatement après naissance et pendant la période d'allaitement. Instinctivement les animaux jeûnent lorsqu'ils sont malades ou blessés. L'animal malade ou blessé trouve un endroit chaud et isolé où il peut rester tranquille et tranquille pour se reposer et jeûner pendant une période de temps jusqu'à ce que la santé soit rétablie. L'animal malade ne boit que de l'eau jusqu'à ce qu'il soit bien. La nature, avec sa sagesse supérieure, a fourni au monde animal un instinct de faire ce qui facilitera le bien-être physique optimal.
La plupart des gens font exactement le contraire des animaux quand ils sont malades. Ils maintiennent leur horaire de travail trépidant, continuent à manger un régime riche, et prennent tout ce qu'ils peuvent trouver pour gagner en confort
. Tout médicament annoncé pour cacher leurs signes et symptômes est ingéré. Les médicaments, bien reconnus comme toxiques et nocifs s'ils sont ingérés lorsque nous sommes bien, sont soudainement considérés comme sain et bénéfiques pour la guérison lorsque le corps souffre d'une maladie aiguë.
Beaucoup de gens ne savent pas que des symptômes tels que le nez qui coule ou la fièvre sont le traitement que le corps a prescrit pour remédier à la maladie. L’augmentation de la production de mucus est le moyen que le corps a choisi pour laver les cellules infectées et l'élimination des particules virales du corps. La fièvre aide les défenses immunitaires du corps, active les globules blancs et induit la sécrétion d'interféron du cerveau. L'interféron est une substance puissante qui fait entrer en action le système immunitaire. Les symptômes typiques du rhume que les gens tentent de supprimer avec des médicaments ne sont rien de plus que des tentatives du corps de restaurer l'homéostasie et de supprimer la maladie elle-même. En « droguant » leurs symptômes, les gens restent malades plus longtemps et peuvent même transformer une maladie mineure en une maladie majeure.
Plutôt, nous devrions faire comme les animaux. Nous devons écouter notre corps quand l'appétit est diminué ou absent. Si nous ne nous sentons pas bien, nous devrions boire de l'eau et nous reposer. Il est étonnant de voir à quelle vitesse les patients se rétablissent des syndromes viraux lorsque ce conseil est pris.
(…)
Même des individus extrêmement minces, qui ont perdu du poids tout en s'alimentant avec des aliments riches, montrent une amélioration formidable dans leur capacité digestive et commencent à prendre du poids et de la force après un jeûne de longueur modérée. Le jeûne leur permet enfin d'atteindre un poids normal. Ceci illustre leurs facultés affaiblies de digestion ou d'assimilation ou la présence de maladies chroniques graves telles que l'altération digestive ou la maladie auto-immune, qui s'améliore ou se résout à la suite du jeûne.
Le travail du jeûne est de fournir au corps l'environnement idéal pour accomplir son travail de guérison. Pendant la période d'un jeûne, la pression artérielle chute, le niveau des déchets métaboliques retenus baissera et les vaisseaux sanguins commenceront à se ramollir et se débarrasser de la plaque sclérotique rigide. Dans un court laps de temps, le cœur et le cerveau, ainsi que d'autres organes et muscles, recevront une alimentation sanguine et une oxygénation plus adéquate. Les tissus à travers les systèmes du corps commencent à se purifier et le processus de rajeunissement du jeûne aura commencé.
L'objectif du corps à tout moment est de garder l'individu en bonne santé. Lorsque les stress causant la maladie sont supprimés, les pouvoirs de guérison naturelle et d'auto-réparation du corps commencent à travailler sans entrave. Dans un court laps de temps, les personnes allergiques et remplies de mucus dégagent leurs passages nasaux, les asthmatiques respirent plus facilement, les personnes souffrant d'arthrite rapportent que leur douleur est résolue, et les patients cardiaques commencent à avoir une circulation accrue dans leur cœur. La guérison a commencé.
La guérison et le rajeunissement se produisent parce que le jeûne est une occasion pour le corps humain de prendre un repos de tous les éléments stressants de la vie, comme le travail physique et le stress émotionnel. C'est aussi une occasion pour les organes internes et le système digestif de prendre des vacances physiologiques.
Dans notre société, la plupart des gens mangent des aliments lourds pendant une grande partie de leurs heures de veille. Cela ne surcharge pas seulement le tube digestif, mais force également le corps à poursuivre son travail de digestion et d'éliminer les déchets d'origine alimentaire bien tard dans la nuit. Cela empêche le corps de diriger totalement ses énergies vers la réparation et l'auto-nettoyage de ses tissus.
NDLR : C’est la nuit que le corps se répare ! Il vaudrait donc mieux manger léger le soir et pas trop tard (19 – 20 H selon l’heure à laquelle vous allez dormir).

Pour retrouver la normalité ou la santé, les personnes souffrant de maladies chroniques doivent se débarrasser leur système des charges constitués par les matières toxiques et les excès, tels que les tissus gras ou gonflés ou la plaque athéroscléreuse. Il peut être possible, au fil du temps, d'éliminer les excès avec un régime restreint qui favorise les aliments qui soutiennent le corps. Le jeûne, cependant, offre un moyen beaucoup plus efficace d'accomplir la guérison qui dépend de l'élimination des déchets conservés. C'est parce que le jeûne donne au corps une occasion de se concentrer entièrement sur l'élimination des dépôts de déchets et la purification de ses tissus qui sont nécessaires pour atteindre un état de santé retrouvé.
Lorsqu'aucune calorie n'est consommée, le corps vit de ses réserves nutritionnelles, principalement ses réserves de graisse. La sagesse innée du corps est telle que, pendant le jeûne, elle consommera pour sa subsistance les tissus superflus, en conservant soigneusement les tissus et les organes vitaux. La capacité merveilleuse du corps à l’autolyse (ou auto-digestion) et à détruire des tissus inutiles tels que la graisse, les tumeurs, la plaque des vaisseaux sanguins, et d'autres tissus non essentiels et malades, tout en conservant des tissus essentiels, donne l’opportunité / l’aptitude, via le jeûne, de restaurer la prime jeunesse du système. En supprimant ou en diminuant le fardeau des tissus malades, y compris le tissu adipeux qui rétrécit les vaisseaux sanguins (cholestérol LDL en excès, ndlr), le jeûne augmente le flux sanguin et l'oxygénation subséquente et la distribution de nutriments aux organes vitaux dans tout le corps.
Sur le plan conceptuel, le jeûne fournit un repos comparatif pour le tractus digestif, tandis que, dans tout le corps, des vaisseaux sanguins et des nerfs dans les pieds jusqu’aux substances nocives retenues qui irritent le système nerveux central, le corps entreprend un " Nettoyage-Reset " (à la manière d’un disque dur d’un PC qui est formaté ou  lorsque son système est défragmenté, ndlr). Le jeûne permet à l'ensemble du système de se concentrer sur l'élimination des tissus superflus et les déchets conservés qu'il était incapable de décomposer et de supprimer lorsque le corps s’alimentait régulièrement.
Quand un individu a une maladie chronique grave, nous devons combiner un jeûne avec les changements alimentaires nécessaires avant et après le jeûne pour réaliser une récupération. En combinant le jeûne avec une alimentation et style de vie sains, l'individu peut maintenir les avantages du jeûne et rester en bonne santé.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Mirzoune le Mer 1 Fév 2017 - 13:13

J'avoue, ça motive! Je m'imprègne... je m'imprègne...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Mer 1 Fév 2017 - 18:14

joli travail !

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Le jeûne est-il inconfortable ?

Message  Luc le Jeu 2 Fév 2017 - 12:10

Flo a écrit: joli travail !
Merci pour les encouragements Wink

1.4 Le jeûne est-il inconfortable ?
La raison pour laquelle beaucoup de gens appréhendent le jeûne avec peur et trouvent cette simple pensée si désagréable, c'est que, quand il leur arrive de sauter un seul repas, ils se sentent alors assez mal. Ils en déduisent alors que le jeûne sera très inconfortable. Ces individus - qui présentent des signes inconfortables au début du jeûne - ont le plus besoin d'un jeûne. Des maux de tête et autres malaises causés par l’absence de nourriture sont des signes que le corps a commencé à se sevrer et à se détoxifier des déchets conservés dans les tissus du corps. Lorsque nous retardons la prise de nourriture ou que nous jeûnons, ces réserves / ce stock de déchets toxiques issus des tissus est mobilisés en vue d’un nettoyage / désencrassage. Ainsi le jeûne est-il un "nettoyage" du système interne. Ces symptômes de désintoxication ne se produisent généralement pas chez ceux qui sont en excellente santé, avec un niveau modéré de déchets stockés. Lorsque l'on est préparé correctement avec un régime alimentaire pauvre en graisses, abaissé en protéines, naturel, centré sur les végétaux, avant le jeûne, ces symptômes, qui ne sont rien de plus que des symptômes  sevrage d'une alimentation assez riche, ne se produisent généralement pas.
Le jeûne n'est pas si inconfortable que beaucoup le pensent. La faim disparaît généralement complètement le deuxième jour et les symptômes de sevrage de la nourriture et des toxines finissent généralement rapidement, généralement au deuxième jour du jeûne.
Les symptômes tels que les crampes abdominales et les maux de tête, considérés comme des symptômes de la faim, ne sont pas vraiment des symptômes de la faim. Les livres de santé ont évidemment tout faux ici. Ces symptômes sont vécus uniquement par ceux qui mangent un régime beaucoup trop riche et stressant pour leurs propres contrôles internes. Ces symptômes sont des signes de sevrage qui indiquent que la guérison commence lorsque le corps a la possibilité de se reposer de l'apport continu de nourriture.

La désintox et l'amélioration du fonctionnement des organes se produisent simultanément
Rien n'est plus fascinant que regarder les toxines rapidement évacuées du système pendant qu'une personne jeûne. En fait, le jeûne a été utilisé pour traiter l'intoxication chimique chez des personnes qui ont alors constaté l'effet puissant qu'il a sur l'accélération de la décharge des déchets nocifs internes. Une étude éclairante sur le jeûne a fait l'objet d'un article publié dans l'American Journal of Industrial Medicine, en 1984, intitulé « A Trial of Fasting Cure for PCB Poisoned Patients of Taiwan » (Essai via le jeûne sur des patients intoxiqués par des PCB). L'étude portait sur des patients qui avaient ingéré de l'huile de riz contaminée par des PCB. Après un jeûne de sept à dix jours, un soulagement dramatique a été noté et l'amélioration des symptômes a été signalée chez tous les patients.
Le jeûne a également un effet puissant sur l'amélioration de la fonction hépatique. Cet avantage ne se limite pas à la période du jeûne, mais se poursuit après le jeûne. Des études médicales ont testé la capacité du jeûne thérapeutique à améliorer les conditions telles que les blessures hépatiques dues à l’alcool, les dommages entrainés par un foie trop gras et les blessures hépatiques induites par des médicaments. Des améliorations spectaculaires ont été régulièrement rapportées.


Le jeûne est un traitement très précieux pour les troubles psychologiques. Il y a des centaines d'articles de revues dans la littérature médicale documentant la valeur du jeûne dans l'amélioration de la fonction de tout le corps, y compris le cerveau. Le jeûne a été observé à plusieurs reprises pour atténuer les névroses, l'anxiété et la dépression. Il ressort de ces études que le jeûne améliore notre capacité à nous adapter à la frustration et au stress externe. Une clinique japonaise a fait jeûner 382 patients atteints de maladie psychosomatique avec un taux de réussite de 87%.
Lorsque les effets bénéfiques du jeûne thérapeutique ont été étudiés avec divers paramètres de recherche mesurant la fonction des organes, on a constaté à plusieurs reprises que des améliorations substantielles sont observées dans le système nerveux autonome, le système endocrinien et la fonction surrénale après le jeûne.


Le jeûne obtient généralement des résultats là où d'autres méthodes ont échoué …
Beaucoup de ceux qui désirent ardemment améliorer leur santé sont convaincus que leurs régimes manquent de certains nutriments essentiels ou d'autres substances qu'ils peuvent acheter pour récupérer leur santé. Bien qu'il soit vrai que certains individus, en particulier les personnes âgées, peuvent être déficientes en certains nutriments, la réalité est souvent que la plupart des maladies chroniques dont souffrent les personnes ne sont pas principalement le résultat de carences en nutriments. Par conséquent, la fourniture de nutriments supplémentaires n'entraînera pas de récupération. Après un certain temps, les personnes atteintes de maladies chroniques, y compris les maladies cardiovasculaires, les migraines, la colite, l'arthrite, le psoriasis, l'asthme et la sinusite, se rendent compte qu'ils n'ont toujours pas « récupéré » et qu'ils ne peuvent pas acheter une santé optimale dans un mag bio ou dans une pharmacie.
Le régime alimentaire que le Dr Fuhrman prescrit à ses patients est abondant en nutriments appropriés, mais ne contiennent pas d'excès de sucre, de protéines, de matières grasses ou de cholestérol. En général, en suivant une alimentation et un mode de vie optimaux, qui seront décrits dans le chapitre suivant, les malades chroniques se portent bien. Le taux de récupération des maladies mentionnées, ainsi que de nombreuses autres maladies auto-immunes et liées à l'alimentation, est étonnant. Bien que les modifications alimentaires suffisent à se rétablir de la maladie dans certains cas, pour obtenir une guérison complète, un jeûne supervisé par le médecin devient souvent la seule solution permettant à l'individu de réaliser la guérison souhaitée dans un délai raisonnable. Un jeûne conduit correctement est un moyen sûr et rapide pour éliminer les excès du corps – excès qui empêchent le corps d'atteindre une pleine récupération. Les médicaments ne peuvent pas le faire.
Certaines personnes qui souffrent de maladies chroniques graves peuvent faire de grands progrès dans leur santé tout en continuant à manger. Il est important que ces personnes s'efforcent d'éliminer toutes les causes possibles d'une mauvaise santé. Cela doit inclure la réduction de tous les facteurs de stress sur le corps, et appelle à la gestion attentive de l'alimentation (l'adapter à leurs besoins digestifs et nutritifs individuels), càd moins de nourriture, moins de travail et plus de repos. Mais cette méthode peut souvent prendre trop de temps et exiger une diligence et une patience infinies. Un résultat abouti n'est pas aussi certain que lorsqu'un jeûne prolongé est entrepris.
(…)
Les lecteurs de ce livre auront une compréhension claire des causes de la maladie et la façon de maintenir et d'atteindre une santé optimale, même si elles ne jeûnent jamais.
La méthode principale de la médecine, au cours du siècle dernier, pour lutter contre les effets de l'alimentation et du style de vie irréguliers a été d'offrir des médicaments et de la chirurgie. Cette approche n'a pas été efficace. Presque tous les traitements médicaux offerts pour les victimes de maladies chroniques aujourd'hui tentent de contrôler les symptômes. Il n'y a pas de «guérison». Les traitements médicaux actuels comportent non seulement des risques, mais ils représentent également une approche de type « emplâtre » (pansement, ndlr) – ils  peuvent offrir un soulagement des symptômes mais ces traitements ne peuvent pas guérir parce qu'ils ne traitent pas la cause de la maladie. Avec la médecine «moderne», l'incidence de la plupart des maladies chroniques a augmenté et la grande majorité des gens meurent encore de maladies évitables, du régime alimentaire inadapté et du style de vie.
De toute évidence, les traitements médicaux traditionnels peuvent sauver des vies dans une situation d'urgence, et à d'autres occasions peuvent être appropriés et extrêmement bénéfiques. Nous avons certainement aujourd'hui les meilleurs soins médicaux d'urgence ayant jamais été disponibles. Mais, dans l'ensemble, la médecine moderne a continuellement échoué. Les gens souffrent encore inutilement et meurent prématurément. C'est parce que les traitements n'éliminent pas la cause primaire: un régime trop riche qui stresse le système et surcharge le corps avec des excès et des toxines
.
(…)
Le jeûne, par opposition aux traitements médicaux habituels, aide à éliminer la cause de la maladie. Par exemple, avec l'athérosclérose (l'accumulation de la plaque dans les artères), le jeûne permet au corps de travailler pour réellement enlever la plaque de l'intérieur des vaisseaux sanguins. Dans les maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde, le jeûne efface les dépôts de déchets qui stimulent le système immunitaire et l'inflammation des articulations. Cela permet au corps de se guérir.
En plus des résultats constamment positifs du jeûne sur la maladie, le jeûne permet à la victime de la maladie de faire baisser rapidement le poids à un niveau plus sûr. L'excès de poids chez les personnes souffrant de diabète, d'hypertension artérielle, de taux élevés de cholestérol ou d'angine peut être contribué à leur mort prématurée d'une crise cardiaque ou d'un AVC. Alors que les régimes de toute nature inondent les médias, rien n'éliminera ces facteurs de risque plus efficacement, plus rapidement ou plus prévisiblement que le jeûne.
Une approche alimentaire naturelle, en utilisant une nutrition supérieure, combinée avec le jeûne thérapeutique, le cas échéant, est la seule façon pour que notre société soit en mesure de se libérer des hordes de malades souffrant encore chroniquement, et se libérer de la prise de multiples médicaments comme étant la seule option pour réduire leurs symptômes.
La pratique et les méthodes décrites ici offrent une approche rationnelle qui est non seulement efficace mais aussi conforme à l'avertissement d'Hippocrate de «d’abord ne pas nuire».
(…)
La compréhension claire des causes de la maladie et la façon de maintenir et d'atteindre un bien-être optimal va se cristalliser dans votre esprit*, vous donnant un outil puissant pour reprendre le contrôle de votre propre santé, même si vous ne deviez jamais suivre un jeûne.
* NDLR : Il faut laisser le temps au temps. Ne pas brusquer les choses si vous êtes encore hésitant. Informez-vous car il n’est pas sain d’entreprendre un jeûne hydrique en période de doute ou de stress aigu. Il faut un contexte serein et pouvoir se reposer …
Fin du chapitre 1.
La suite (chapitre 2) est un peu plus bas, si vous voulez sauter les "commentaires"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:27, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Pierrette le Jeu 2 Fév 2017 - 13:08

Je mets mon grain de sel, chacun fera de même s'il le souhaite...

Le jeûne est une grande et belle théorie sur le papier. Je ne conteste aucun de ses effets positifs. En effet nous sommes tous a même de constater que lorsque nous sommes très mal, en but à un virus grippal par exemple, le premier réflexe que nous avons c'est de boire et de cesser de manger. Quand ça va mieux on se réalimente, comme les animaux.

Je sais que des jeûnes se pratiquent facilement en milieu hospitalier (cela dure environ une semaine) lorsqu'un patient se présente en forte crise, il est généralement mis sous perfusion hydrique et n'est plus alimenté autrement durant plusieurs jours (je l'ai constaté à plusieurs reprises avec mes proches et moi-même).

Je connais quelques personnes qui jeûnent régulièrement une dizaine de jours (souvent au changements de saison) et s'en trouvent bien, leur corps s'est adapté à cet exercice, et ils le vivent naturellement.

Mais je connais aussi des situations totalement inverses...  le jeûne peut provoquer des réactions de Herxman dantesques... et dans ce cas le résultat est plutôt préoccupant (c'est un doux euphémisme...)
Je connais aussi des cas de figure où la rupture du jeûne est problématique pour le corps (et le mental!), en effet c'est une rupture d'équilibre tellement radicale qu'il faut ensuite parfois des mois pour le retrouver, et durant cette phase les perturbations engendrées sont bien au delà des "maux" censés être traités au départ... paradoxal non?
Je connais aussi de vraies catastrophes durables. La privation de nourriture provoque un effet "grisant", chez certaines personnes cela conduit à une forme d'anorexie pour tenter de maintenir cette euphorie.

Je me suis beaucoup intéressée au jeûne car ma soeur est une adepte depuis une trentaine d'années. Je ne vois aucun résultat probant sur sa santé ni sur son mental, si ce ne sont des pratiques sectaires qui l'ont conduite bien loin et dont elle a du mal à revenir tout à fait...

Voilà, j'avais juste envie de dire ça.

Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Jeu 2 Fév 2017 - 19:11

Oui,

par exemple si tu détoxiques des métaux lourds (ou autres toxiques) il est possible d'avoir une réaction de Jarisch-Herxheimer, le problème n'est pas le jeûne mais la détox des métaux lourd qu'il faut mener autrement...notamment en gérant les quantités de toxiques relarguées dans le sang.


Il y a aussi associé à la prise d'anti-biotique par exemple:

"... la stimulation rapide et massive du système immunitaire du patient pourrait causer ces symptômes. Quand les bactéries mortes, lysées, libèrent leur contenu interne dans l'organisme du patient, ce contenu est assimilable à grand nombre d'antigènes étrangers présents dans différentes organes. Le système immunitaire du malade, qui doit reconnaître et attaquer tous les antigènes étrangers dans le corps, perçoit cette situation comme une attaque massive. Le corps réagit en libérant massivement des modulateurs du système immunitaire (les cytokines, dont par exemple, l'interleukine 6, interleukine 8, et le facteur de nécrose tumorale, entre autres). Ce sont ces cytokines qui causeraient la fièvre, des frissons et une pression artérielle diminuée."
Sources wikipédia
Dans ce cas il est probable que si tu as une maladie auto-immune tu puisses faire une réaction de Herxheimer à cause de la masse de bactéries mortes (auquel tu seras en partie allergique).
Là à nouveau le problème n'est pas le jeûne mais le traitement aux anti-bio, c'est un cas peu probable car la potentialité de tomber malade en même temps que le jeûne est plus que très faible Smile

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Jeu 2 Fév 2017 - 20:08

Pierrette a écrit:Je connais aussi de vraies catastrophes durables. La privation de nourriture provoque un effet "grisant", chez certaines personnes cela conduit à une forme d'anorexie pour tenter de maintenir cette euphorie.
C'est une des raisons qui fait que je préfère être en souvent cétose, ce n'est pas de l'euphorie c'est que je suis 10 fois mieux dans cet état, clarté des idées, stabilité psychique et idées positives flower


Dernière édition par Flo le Jeu 2 Fév 2017 - 23:57, édité 2 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Mirzoune le Jeu 2 Fév 2017 - 23:21

Moi c'est l'aspect social qui me gêne dans le jeûne. 

Déjà que ma famille se fait du souci pour ma santé quand elle me voit souffrir, si, en plus, elle me voit jeûner, ça n'arrangera rien. 

Une grand part de mon équilibre est lié au partage de bons moments (dont les repas). Si je nous prive de ça, je déclenche une crise... On n'est pas des toxicos de la bouffe mais, quand tout le monde travaille, le seul moment où on se retrouve tous est celui des repas. 

Le SGSC ne m'a jamais posé aucun problème (quoi qu'en disent les médias qui parlent de risque de désocialisation). Par contre, le jeûne, si! Ce n'est pas pour rien que ceux qui le pratiquent le font avec un encadrement.

Après, si c'est l'affaire d'une journée, pas de souci. Mais étalé sur une semaine, je m'y vois mal sans encadrement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission grâce une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges, bio et beaucoup de cru. Du sport, des compléments adaptés, des bons moments, des amis et une famille au top... La vie est belle!
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2406
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Restriction au jeûne 1

Message  Luc le Ven 3 Fév 2017 - 8:38

Le Dr Fuhrman précise bien qu’il est conseillé de se faire accompagner lors d’un jeûne. Les personnes en surpoids ne doivent pas jeûner. Ils doivent d’abord modifier leur régime alimentaire (apprentissage sur 6 mois minimum), sinon c’est inutile et préjudiciable.  En outre, si l’IMC est supérieur à 30 et si le tour de taille dépasse 105 pour les garçons et 95 pour les filles, cela ne fonctionnera pas bien. Pq ?  L’organisme a trop de masse grasse comme carburant alternatif et ne recyclera que tardivement les tissus morts et / ou non fonctionnels. Ou pas bien du tout. En outre, cela sera probablement trop difficile de perdre les derniers kilos superflus lorsqu’il y a embonpoint car l’organisme risque de se mettre en mode famine. L’organisme ralentit son métabolisme alors et fonctionne en mode économie quand la diète dure trop longtemps (au-delà des capacités de l’organisme, ce qui sera apprécié par un nutritionniste, sur base des analyses sanguines).
Un jeûne de plus de 2 ou 3 jours ne doit être entrepris que tous les 5 ou 10 ans pour améliorer le fonctionnement du métabolisme et rajeunir, comprenez recycler les tissus morts ou non fonctionnels.
Il y a d’autres contrindications au jeûne. On ne jeûne pas en cas de problème psychologique. On ne jeûne pas pour perdre du poids. On s’informe sur la sortie du jeûne et on adapte son alimentation afin de ne pas faire le yo-yo ! Enfin, on ne jeûne pas si on ne le sent pas !
Les autre contrindications seront mentionnées et / ou explicitées dans un antre chapitre.  
PS1 : Un jeûne hydrique sous perfusion n’est pas jeûner car il y a du glucose dans la solution intraveineuse lorsque la personne est alitée en milieu hospitalier.
PS2 : La réaction de Herxheimer (désencrassage) sera abordée ultérieurement. Elle est assez rare chez les personnes (2 cas sur 100) qui ont déjà perdu leur masse grasse car les toxines sont stockées préférentiellement dans les graisses. Le médecin adaptera le suivi (…).
Exemple d’assiette santé pour les macronutriments, dont la source a été "sélectionnée".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Si on ne devait retenir qu’un seul point, on ne jeûne pas si on n’est pas bien dans sa tête, et on ne jeûne pas pour perdre du poids ! On vise le long terme et c’est l’occasion pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires, sous le suivi d’un professionnel de la santé, médecin nutritionniste, et non pas diététicien ! On s’informe avant et on prépare le terrain (…).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Ven 3 Fév 2017 - 9:03

Luc a écrit: En outre, si l’IMC est supérieur à 30 et si le tour de taille dépasse 105 pour les garçons et 95 pour les filles, cela ne fonctionnera pas bien. Pq ?  L’organisme a trop de masse grasse comme carburant alternatif et ne recyclera que tardivement les tissus morts et / ou non fonctionnels. Ou pas bien du tout. En outre, cela sera probablement trop difficile de perdre les derniers kilos superflus lorsqu’il y a embonpoint car l’organisme risque de se mettre en mode famine. L’organisme ralentit son métabolisme alors et fonctionne en mode économie quand la diète dure trop longtemps (au-delà des capacités de l’organisme, ce qui sera apprécié par un nutritionniste, sur base des analyses sanguines).
Un jeûne de plus de 2 ou 3 jours ne doit être entrepris que tous les 5 ou 10 ans pour améliorer le fonctionnement du métabolisme et rajeunir, comprenez recycler les tissus morts ou non fonctionnels.
Pour l’excès de poids tout ce que je lis ne conclu pas dans ce sens...ni dans les écrits du début du siècle, ni dans les expériences plus récentes.

Il me parait judicieux d'analyser les échecs en toute objectivité sans quoi les conclusions pourraient être faussées.

Un irlandais Angus Barbièri atteint d'obésité morbide (207kg) a fait un jeûne de 382 jours consécutifs, c'était en 1966 et il a été sous surveillance médicale ambulatoire tout au long de cette longue année de jeûne !
Il en est sortie en parfaite santé à...82 kg.

Je crois qu'on a surtout encore beaucoup de chose à découvrir...

Luc poursuit ton post, le jeûne d'une semaine c'est certainement moi qui le ferai cet été Smile


Dernière édition par Flo le Ven 17 Fév 2017 - 9:43, édité 2 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne et surpoids

Message  Luc le Ven 3 Fév 2017 - 9:41

Flo a écrit:
Je crois qu'on surtout encore beaucoup de chose à découvrir...
Luc poursuit ton post, le jeûne d'une semaine c'est certainement moi qui le ferai cet été Smile
oui, oui, mais il est légitime de recadrer sommairement ...
Exemple concret si surpoids
Prenons l’exemple d’un homme d’1m82, 81 kg. Son tour de taille est évalué à 105 cm et son IMC est de 25. Il est donc borderline.


Calcul de l’IMC : (MC kg.m-2), soit le poids divisé par la taille au carré en cm.
Détail du calcul : 81 / 3.31 = 24.47
Taille au carré en cm : 1.82 x 1.82 = 3.31

Sachant qu’un individu perd en général 0.5 kg par jour, en moyenne, lors d’un jeûne hydrique, il n’est pas conseillé dans ce cas de commencer par un jeûne. Il faudra d’abord modifier les habitudes alimentaires. On ne mange pas moins mais mieux. C’est un nouveau mode de vie, sinon on s’abstient.
Exemple de modification possible : Les légumes et les fruits occupent au moins 50 % de des calories. C'est un exemple possible. Pas l'exemple à suivre! Et on s'adapte, selon son ressenti (...)
La proportion des produits animaux est assez faible car on vise une détox et on souhaite soulager le travail du foie et des reins ...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Dans le cas ci-dessus, il aurait fallu 20 jours de jeûne pour perdre 10 Kg et avoir un IMC correct de 21.45. L’IMC devrait se situer entre 19 et 25. Le tour de taille d’un homme à 95 – 105 cm, et 75 – 85 cm pour une femme. Ça, c’est avant d’entreprendre quoi que ce soit.
On ne devrait donc pas jeûner dans ce cas, mais commencer par rééquilibrer et modifier ses sources (moins de plats tout préparés afin de mieux contrôler les excipients et les additifs alimentaires).  
Tournez-vous vers le régime méditerranéen, mangez moins de céréales ou pseudo-céréales (changez vos sources de glucides), mangez davantage du fait-maison, bouger et respirer (marche 15 à 30’ par jour, 5 jours sur 7 ; exercice 15 - 20’3 X/semaine).
Informez-vous, au préalable. On y va par palier.


Dernière édition par Luc le Ven 3 Fév 2017 - 12:16, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Transition et réquilibrage

Message  Luc le Ven 3 Fév 2017 - 10:20

Pour effectuer une transition en douceur, d'un régime à base de céréales (glucides) vers un régime mieux équilibré (par exemple paléo), il faut rééduquer votre cerveau. Si vous ne pouvez pas rester plus de 3 H sans manger, c'est que votre organisme n'est pas capable / ou fonctionne mal en mode cétose. Pour fonctionner sur les cétones, le corps a besoin de 3 semaines pour s'adapter.
Et qu'on ne vienne pas objecter que le régime paléo est un régime hyperprotéiné. C'est faux! On mange alors entre 80 - 120 gr de viande par repas maxi. Entre 15 à 30 gr de protéine par repas est optimal, pour synthétiser du muscle. Pas nécessairement à tous les repas. Je le faisais à 2 repas sur 3, selon mon ressenti!  
Et on peut se contenter de beaucoup moins. 20 gr de protéine est le minimum pour assurer un turnover des muscles. 85 - 100 gr de protéines par jour est optimal, alors, pour ne pas perdre trop de masse maigre.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  sumerien le Sam 4 Fév 2017 - 9:34

Je suis tenté par pratiquer le jeûne pour voir si il y un effet sur mes douleurs articulaires mais mon entourage n'est pas favorable (il me voit déjà comme maigre, un imc de 19). Bosser et jeûner me parait difficile et comme Mirzoune,  le repas c'est le moment convivial. Ma moviation principale est la curiosité.

Il faut jeûner combien de jours au minimum pour voir des effets selon le Dr ?
avatar
sumerien
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 95
Date d'inscription : 22/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 10:32

sumerien a écrit:1.Je suis tenté par pratiquer le jeûne pour voir si il y un effet sur mes douleurs articulaires mais mon entourage n'est pas favorable (il me voit déjà comme maigre, un imc de 19).
2. Bosser et jeûner me parait difficile et comme Mirzoune,  le repas c'est le moment convivial. Ma moviation principale est la curiosité.
3. Il faut jeûner combien de jours au minimum pour voir des effets selon le Dr ?
1. On ne jeûne pas parce qu'on est "tenté". Par contre, on laisse l'idée progresser et on continue de s'informer (...)
2. On conseille de faire son 1er jeûne pdt les vacances. Au calme et au chaud (22° car il n'y a alors pas de déperdition de chaleur thermogénique).
Le jeûne est une parenthèse de 1 à 3 semaines. L'objection sociale ne tient pas la route.
3. C'est précisé ci-dessus:
La plupart des patients ont jeûné de une à quatre semaines, en fonction de leurs réserves nutritives et le but du jeûne.
NDLR : Le Dr Fuhrman précisera plus avant qu’une pathologie auto-immune nécessite souvent un jeûne de 3 à 4 semaines.

PS: Contraint et "forcé" je suis au 2ème jour de jeûne ... le 2ème jour est le plus dur en général mais ça va, étant donné que j'ai déjà éduqué mon organisme (fonctionnement en mode cétose).
Explication: J'ai pris mon dernier repas vendredi à 14H (3 crêpes au sarrasin, chandeleur oblige alien ) mon organisme m'a fait savoir que je le torturais trop (lithiase oxalo-calcique probablement).
Haut-le-coeur, frisson, courbature, mal de crâne... J'ai déjà vécu ça une fois, sans les courbatures. (Elles étaient déjà présentes depuis 36H).
Les 2 1ers symptômes sont maintenant très atténués, le 3 ème me rappelle que j'ai 63 ans et que j'ai tendance à m'encrouter, le 4ème est gérable clown
J'ai arrêté la prise de suppléments et d'anti-douleurs (salicine au repas, matin et soir;  saponifiable de soja et d'avocat midi et au coucher; douleurs lombaires). Je suis en mode EFT et j'ai gardé seulement le glycérophosphate de Mg pour les crampes abdominales. On verra demain si je peux laisser tomber le Mg.
Je prévois de sortir du jeûne hydrique dimanche soir avec un potage (potiron, carotte, tomate), et un fruit (une petite poire ou une orange)  lundi matin.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Sam 4 Fév 2017 - 11:33

Luc a écrit:... le 3 ème me rappelle que j'ai 63 ans et que j'ai tendance à m'encrouter, le 4ème est gérable clown...
Mais non, mais non pas d'excuses foireuses  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  il faut juste que tu équilibres entre activités physique et intellectuelle

                       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]         [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Pierrette le Sam 4 Fév 2017 - 11:43

Luc a écrit:
Je prévois de sortir du jeûne hydrique dimanche soir avec un potage (potiron, carotte, tomate), et un fruit (une petite poire ou une orange)  lundi matin.

Nous sommes très différents dans nos réactions bien-sûr... cependant je te déconseille fortement les agrumes pour la sortie du jeûne... selon moi potage de légumes le premier jour c'est bien, le lendemain poire ou pomme en fruit ajouté ça suffit... mais bon, c'est comme tu le sens...
Wink

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 11:50

Pierrette a écrit:
Nous sommes très différents dans nos réactions bien-sûr... cependant je te déconseille fortement les agrumes pour la sortie du jeûne... selon moi potage de légumes le premier jour c'est bien, le lendemain poire ou pomme en fruit ajouté ça suffit... mais bon, c'est comme tu le sens...
Wink
Oui, tu as tout à fait raison d'attirer l'attention sur ce point car il faut éviter ce qui agresse, lors de la sortie d'un jeûne (épices et agrumes). Et y aller très doucement.
Mais je verrais bien de quoi j'ai envie. Une poire est franchement alcalin tandis qu'une demi-orange douce (bien mûre) apporte les électrolytes nécessaires, dont le magnésium et le calcium, dans les bonnes proportions.
La muqueuse a besoin de se reconstruire après un jeûne de 8 jours...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  sumerien le Sam 4 Fév 2017 - 11:54

Flo a écrit:
Luc a écrit:... le 3 ème me rappelle que j'ai 63 ans et que j'ai tendance à m'encrouter, le 4ème est gérable clown...
Mais non, mais non pas d'excuses foireuses  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  il faut juste que tu équilibres entre activités physique et intellectuelle

                       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]         [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
c'est clair quand je vois le corps de Mark Sisson qui a 63 ans
avatar
sumerien
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 95
Date d'inscription : 22/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition inappropriée

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:42

Chapitre 2
Nutrition inappropriée : La cause majeure des pathologies
« L’homme pourrait vivre sur un quart de ce qu’il mange. Sur les trois autres quarts vit son médecin ». Inscription figurant au frontispice d’une pyramide égyptienne, 3800 BC.


Des recherches récentes ont confirmé l'adage populaire selon lequel manger moins, et surtout manger moins de graisses et aliments riches en protéines, prolonge la vie.
Notre régime alimentaire riche et sophistiqué est impliqué comme facteur causal dans le cancer, la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral, le durcissement des artères et le diabète; et les principales causes de décès dans ce pays peuvent être prévenues ou retardées en adoptant des habitudes alimentaires plus saines. Les mêmes aliments qui causent des décès prématurés nous assujettissent également à la misère et aux maladies chroniques …
Si les individus choisissent de subir un jeûne pour le nettoyage interne et le rajeunissement de leur système, ou pour la thérapie d'une maladie spécifique, ils doivent combiner le jeûne avec une alimentation saine avant et après le jeûne pour maintenir les avantages qu'ils récoltent à partir du jeûne. Dans de nombreux cas, le changement de régime seul est suffisant pour parvenir à une guérison complète.
Beaucoup de personnes ne comprennent pas la relation entre leur consommation alimentaire, leurs habitudes de vie et leurs maladies chroniques, comme l'arthrite, l'ostéoporose, les infections récurrentes, les allergies, l'acné, l'asthme et la sinusite. Ironiquement, et malheureusement, les autorités sanitaires, la plupart des médecins et les diététiciens recommandent les mêmes plans alimentaires qui ont amené ces maladies. Les patients et leurs médecins rationalisent généralement le concept de la manière suivante : Les problèmes auxquels ils sont confrontés sont génétiques, biochimiques, structurels, ou alors hors de leur contrôle. On dit souvent aux patients que les aliments qu'ils consomment n'ont rien à voir avec la maladie dont ils souffrent. C'est tout simplement faux. La plupart des problèmes médicaux chroniques ne sont pas seulement causés par une mauvaise alimentation et un style de vie inadéquat, mais peuvent également être inversés en adoptant un régime plus primitif et naturel, un régime ancestral conçu par notre espèce à l'origine. (C’est ce que certains ont tenté de récupérer avec la vague « régime paléo », ndlr).

Nous allons donc mettre l'accent sur les aliments qui protègent contre la maladie plutôt que ceux qui causent la maladie.
Cependant, nous vivons dans une société moderne où la souffrance des maladies évitables et des maladies chroniques est la «norme». (…)
Au lieu de nous nourrir de telle manière que nous détériorons notre santé, le Dr Fuhrman recommande de manger principalement des aliments végétaux non raffinés. Cela signifie éliminer ou diminuer la viande, le poulet, le poisson et les produits laitiers; et éviter les aliments transformés, les aliments frits, les graisses et les bonbons. Si ces aliments riches doivent être consommés, les patients du Dr Fuhrman sont encouragés à limiter leur utilisation à des occasions spéciales (une fois par semaine ou moins) ou à utiliser des aliments à base d'animaux uniquement comme condiments, en très faible quantité, pour aromatiser une soupe ou un plat de légumes.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:45

NDLR : Le Dr Fuhrman développe alors ce qui, selon lui pose problème.
Trop de graisses, de cholestérol, de viande, de laitages, de produits manufacturés (additifs et conservateurs) et raffinés ; pas assez de fibre, de fruits et surtout de légumes.
“Plant foods have substantial amounts of fiber, little fat, and moderate amounts of protein.
As a species we are closely related to the great apes, who are primarily plant eaters. Clearly, the diet for which our species is best adapted is one consisting predominantly of natural, unrefined, plant-based foods with little if any foods of animal origin.”
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Commentaire: Si vous suivez les conseils du Dr Fuhrman, vous pourrez atteindre plus facilement l’objectif car vous soulagerez alors le travail du foie et des reins. Mais son explication est biaisée. Comprenez que la conclusion est bonne, le résultat sera très vraisemblablement obtenu, mais l’explication du pourquoi est recalée par votre serviteur. Je développerais plus loin.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Sam 4 Fév 2017 - 19:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelques suggestions...

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Régime américain standard

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:49

Les pâtes ne sont pas des aliments-santé
Le régime alimentaire américain standard est centré autour des aliments issus d’animaux et de produits transformés issus de blé ; ni l'un ni l'autre ne sont des aliments idéaux. Pire encore, le mangeur typique moderne consomme une quantité énorme d'huile végétale extraite. Beaucoup d'Américains ajoutent des sauces-dip / cocktail ou des sauces riches en matières grasses à presque tout ce qu'ils consomment qui n'est pas un aliment riche en matières grasses au départ. Pourtant, ceux qui connaissent la recherche scientifique sur les graisses, y compris les graisses végétales extraites telles que l'huile d'olive et l'huile de soja, savent que les graisses augmentent notre risque de cancer.(10) Les graisses végétales sont des aliments transformés qui interfèrent avec le fonctionnement normal de notre système immunitaire (11,12) et qui contribuent à l'obésité et aux maladies chroniques.
NDLR : Il est exact que le régime des Américains est riche en MG (40 %), ce qui est excessif, que ce n’est pas en suivant les recommandations officielles des organismes de santé (30 %) que cela va changer grand-chose. Le Dr Fuhrman a donc raison sur ce point. Mais la justification qu’il apporte est inappropriée.
Les études citées sont soit basées sur des huiles trop riches en oméga-6, soit raffinées, soit inclus dans des aliments manufacturés dépourvus de suffisamment de fibres, d’électrolytes adéquats et de nutriments antioxydants.  
Il est cependant exact qu’ingérer plus de 10 à 20 % de MG va ralentir le processus de digestion  et demander davantage d’énergie pour le métabolisme (conversion en énergie * nette si on ne dépasse pas les besoins basiques). En outre, un apport conséquent de MG va apporter des AGPI qui seront stockés dans les tissus car nous fonctionnons / carburons de manière préférentielle avec les AG saturés, et pas trop mal avec l’huile d’olive (oméga-9).
Donc oui, il vaut mieux éviter les aliments très gras comme l’avocat, les noix et les olives, pourtant réputés intéressants (c’est bien le cas, si cela reste ponctuel) en vue de soulager le travail du pancréas et optimiser l’énergie. Mais il ne faut pas tous les éliminer. Au contraire !
Il est aussi exact que les recommandations de la nouvelle pyramide alimentaire ne mettent pas suffisamment l'accent sur les fruits frais et les légumes crus et cuits, aux USA et en France.
Les lignes directrices suggérées encouragent toujours un régime alimentaire trop riche en matières grasses et en protéines et trop pauvre en éléments nutritifs et en fibres pour une santé optimale. Seul un régime centré sur les plantes peut fournir des quantités optimales de vitamines, de minéraux et de fibres tout en conservant la consommation de graisse sous 20 % de calories.
L'apport alimentaire recommandé (RDA) pour la vitamine C est ainsi de 60 mg par jour. Il s'agit d'un nombre ridiculement faible et arbitraire, tout comme les RDA de beaucoup d'autres nutriments dérivés de plantes. Mais si vous avez une diète centrée sur les fruits et légumes, l’apport sera de 1500 mg par jour. Et ce n’est qu’un exemple !
* Coût énergétique de la digestion (NDLR)
L’ensemble du processus de digestion coûte de l’énergie. Ce coût varie avec les voies biochimiques empruntées. On estime que ce coût représente environ 5 % à 10 % de la valeur calorique ingérée pour les glucides, 20 % à 30 % pour les protéines, et moins de 5 % pour les lipides. Soit +/ 10 % au total. Selon d’autre sources, le coût énergétique de la digestion est de +/ 15 à 20 % en moyenne pour les protéines.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Source de vos calories

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:51

Une grande partie de la nourriture trouvée dans les supermarchés tire ses calories à partir d’extraits d'édulcorants, sucres, graisses et farine raffinées. Outre les inconvénients des calories vides et les effets de l’excès de graisse dans ces aliments, ils sont déficients en vitamines, minéraux et autres nutriments importants requis afin que le corps puisse les brûler en énergie. Par conséquent, le corps doit continuellement s'appuyer sur ses réserves de nutriments emmagasinés, épuisant ainsi son réservoir nutritionnel.
Non seulement les bonbons, mais aussi tous les aliments transformés qui ne portent plus en eux les nutriments essentiels fournis par la nature  induisent un déficit. Par exemple, on a démontré que l'ingestion d'aliments transformés induisait des carences en chrome, même dans le cas où les taux de chrome étaient normaux avant l'introduction de ces produits raffinés. (13) Les régimes ayant un ratio à forte teneur en glucides raffinés (proportionnellement aux glucides totaux) induisent diverses carences nutritionnelles. Cette forme de malnutrition hautement calorique irrite le cerveau et le système nerveux et amène le système immunitaire à un dysfonctionnement progressif. (14,15) Cela affaiblit notre système immunitaire et a un assortiment d'effets négatifs sur notre développement, y compris une pression intraoculaire accrue et une mauvaise vue (16).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Les protéines animales font-elles monter le taux de cancer ?

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:54

The China project (Dr. T. Colin Campbell)

L’étude chinoise démontre de façon spectaculaire que si l'on compare la quantité d'aliments d'origine animale consommée avec les principales causes de décès (maladies cardiaques et cancers), toute la consommation de produits animaux, y compris le poisson et le poulet, augmente les taux de cancer et de maladies cardiaques. (17) De manière singulière, même de petites quantités d'aliments d'origine animale dans l'alimentation ont été en mesure de déclencher des niveaux plus élevés de cholestérol, des maladies cardiaques et le cancer. La preuve*¹ apportée par l’étude chinoise, et d'autres études allant dans le même sens, démontre que la protéine animale elle-même, et pas seulement la graisse dans les aliments d’origine animale, font augmenter le cholestérol et le taux de cancer *². Le Dr T. Colin Campbell, responsable du projet chinois, prédit que dans les 10 à 15 prochaines années, la recherche établira solidement que la protéine animale est l'un des nutriments les plus toxiques pour les humains.

Le Dr Campbell explique: «Il existe de fortes preuves dans la littérature scientifique que, lorsqu'une réduction de la graisse est comparée à une réduction de l'apport en protéines, l'effet protéique sur le cholestérol sanguin est plus important que l'effet des graisses saturées. Les protéines animales sont un agent hypercholestérolémiant... Beaucoup d'Américains passent du bœuf au poulet sans peau et à d'autres aliments d’origine animale simplement pour réduire leur consommation de graisse. Cependant, les preuves existantes laissent entendre que cela a peu ou pas de sens. Consommez des protéines en quantité suffisante pour répondre aux besoins du corps, mais sans  excès. La protéine en excès affecte le corps de façon négative, de plusieurs façons, raccourcissant la durée de vie potentielle. La consommation de protéines animales a été liée à l'augmentation du taux de cancer et à la formation de tumeurs, ainsi que l'accélération de l'athérosclérose. (19)  Les protéines excédentaires augmentent également nos besoins en nutriments en réduisant l'absorption du folate, de l'acide pantothénique (B5) et de la pyridoxine (forme active de la B6), et en éliminant les minéraux essentiels par le rein, par compensation, car le rein tente d'éliminer les déchets azotés excessifs (l’ammoniaque transformé en urée, et l’acide urique).

NDLR : L'urée est une molécule neutre et est s'excrétée facilement dans l'urine. Par contre, l'ammoniac et l'acide urique, lorsque produits en excès, peuvent avoir des effets indésirables sur la santé : toxicité, acidité, excrétion de minéraux alcalins et autres.

Les protéines constituent 15% du corps humain. Cela inclut le système nerveux central, les hormones, les enzymes, les anticorps et plusieurs autres organes. Dès que les protéines alimentaires sont consommées, de quelques sources extérieures que ce soit, l'organisme isole les acides aminés des protéines et une fois rendus dans le sang, ils sont envoyés vers les cellules, là où se forment les protéines humaines (ADN), conjointement avec les acides nucléiques. La qualité et la valeur nutritionnelle d'une protéine dépend de la teneur de chacun des acides aminés essentiels, ainsi que leur vitesse d’absorption.  Les protéines animales étant plus longues à être digérées (question de densité). Le bœuf davantage que la volaille, et la volaille davantage qu’un poisson maigre, ndlr.
Pourquoi donner dans hyperprotéiné alors que le corps n’a besoin que 15 % ? C’est une hérésie !


Répartition idéale des macronutriments selon la plupart des nutritionnistes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Cerrtaines graisses font monter le niveau d'estrogènes

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 19:59

Matière grasses
Les enfants américains produisent trop d'œstrogènes et d'androgènes
Des quantités accrues de graisses alimentaires entraînent une série d'effets négatifs sur la fonction immunitaire. Le lien entre l'augmentation de la consommation de graisse et l'apparition croissante de cancers courants est bien établi depuis des années (28,29). Le lien entre la graisse et le cancer du sein est également expliqué parce qu'il est bien connu que les tumeurs du sein sont alimentées / favorisées  par les œstrogènes (30). Avec un régime faible en gras, le taux d'œstrogène baisse rapidement. (31) Les graisses non seulement augmentent la quantité d'œstrogènes circulants dans le corps, mais aussi augmentent l'activité biologique de l'œstrogène. Un niveau élevé d'œstrogène perdurant présentera l’addition tôt ou tard – par exemple des difficultés menstruelles et une augmentation des saignements, et une cause importante de cancer du sein.
Cet effet de l'œstrogène sur le développement du cancer du sein est également indiqué par le fait que les femmes qui mûrissent tôt, mesurées par le début de la 1ère menstruation, risquent davantage de développer un cancer du sein (32). La maturation sexuelle dépend des niveaux d'œstrogènes circulants. Malheureusement, l'apparition de la 1ère menstruation a lieu à un âge de plus en plus jeune dans les sociétés occidentales au cours de ce siècle. (33) L'âge moyen aux États-Unis est maintenant d'environ 12 ans. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'âge moyen auquel la puberté a commencé en 1840 était d'environ 17 ans. (34)
Le développement précoce du tissu mammaire et la stimulation précoce de ce tissu avec des niveaux élevés d'œstrogène est sans précédent dans l'histoire de la race humaine. Cette stimulation non naturelle du tissu mammaire se produit avant et pendant les années d'adolescence, jetant les bases pour le cancer du sein plus tard.


Les graisses excédentaires favorisent le cancer, tandis que les nutriments végétaux nous protègent.
Il n’y a pas que le niveau d’œstrogène qui monte.
Dans un régime à faible teneur en matière grasse, le corps est moins capable d'absorber et de transporter des carcinogènes. Les fumeurs qui ont un régime alimentaire riche en graisses ont une incidence plus élevée de cancer du poumon que les fumeurs qui ont un régime alimentaire moins gras. Lorsque nous examinons les régimes de ceux qui contractent le cancer du poumon et ne fument jamais, nous constatons un manque de fruits frais et de légumes crus.
Il est important de noter qu'un régime composé principalement de fruits et de légumes frais est riche en vitamines A, C et E et élevé en bêta-carotène et en sélénium. Ceux-ci sont parfois appelés les nutriments antioxydants.
(…)
Tous ces nutriments protecteurs qui nous permettent de rester exempts de maladies se trouvent en très grande quantité dans les plantes vertes et jaunes et les fruits frais.
(…)
Une étude récente rapportée dans la revue médicale « Nutrition in Cancer » a révélé que les patients qui avaient un faible niveau de bêta-carotène dans leur sang, en conjonction avec un taux élevé de triglycérides, avait un risque de cancer du sein dix fois plus élevé.
(…)
À la lumière de la prépondérance des preuves scientifiques disponibles, il serait stupide de consommer un régime contenant plus de 20 pour cent de graisse, même si le National Cancer Institute recommande toujours un régime alimentaire avec pas plus de 30 pour cent des calories provenant des matières grasses. Les études indiquent que les régimes qui absorbent 30% des calories provenant des graisses ont un effet négligeable sur l'incidence du cancer (40). Pour prévenir le cancer, la consommation de lipides doit être réduite aux niveaux les plus bas, comme dans les pays où le taux de cancer est extrêmement bas, comme en Chine, où 15 % des calories proviennent de matières grasses.
Dans la « China Health Study » (China project), la consommation de lipides dans diverses provinces variait de 6 à 24 % des calories. Le cancer du sein ainsi que d'autres cancers étaient proportionnellement plus fréquents là où la consommation de graisse a augmenté.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Un régime hyperprotéiné cause de l’ostéoporose

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:05

Protéines
Un régime hyperprotéiné cause de l’ostéoporose
Le corps humain est physiologiquement mal équipé pour gérer un régime alimentaire élevé en aliments raffinés, produits animaux, graisses et protéines, sans effets néfastes. Tout comme les maladies cardiaques et les cancers sont fortement liés à une forte consommation d'aliments d'origine animale, il en est de même des maladies auto-immunes et de l'ostéoporose. De nombreuses études ont associé l'ostéoporose, non pas à de faibles apports en calcium, mais à des régimes riches en protéines, en sel, en sucre raffiné, en caféine et en phosphore contenus dans les boissons gazeuses, qui entraînent une perte excessive de calcium dans l'urine. (41,42,43, 44) En fait, les populations qui consomment les plus hauts taux de calcium ont habituellement les taux les plus élevés de fractures de la hanche liées à l'ostéoporose. (45) Par conséquent, l'ostéoporose devrait être considérée comme une autre maladie liée à notre alimentation moderne riche, hautement raffinée,  riche en matières grasses et en protéines.
Les recommandations  US (RDA) pour les protéines est de 44 grammes pour une jeune femme. Cela inclut un double facteur de sécurité, qui double les exigences minimales déterminées par les études sur le bilan azoté. Nous n'avons pas besoin de manger des aliments animaux pour répondre à ces exigences du niveau de protéines. Les végétariens stricts qui ne mangent pas de produits animaux obtiennent plus que suffisamment de protéines, et ils n'ont pas besoin, de façon sélective ou scientifiquement, de mélanger et de faire correspondre les aliments pour le faire (associations alimentaires, ndlr).
C'est une notion erronée que nous avons besoin de manger des aliments concentrés en protéines afin d'obtenir les huit acides aminés essentiels. Un examen approfondi de la littérature sur les besoins en protéines humaines et les études sur la population montre que les enfants et les adultes se développent fort bien et en santé, avec un régime basé sur les végétaux et les glucides complexes. (46,47) Les légumes qui ne contiennent pas de quantités significatives des huit acides aminés essentiels tendent à se compléter, même si les acides aminés sont consommés dans des repas séparés le même jour ou jusqu'à 16 heures d'intervalle.
La femme américaine moyenne consomme plus de 100 grammes de protéines par jour, ce qui est plus du double du niveau de notre RDA déjà élevé. Les protéines supplémentaires dont nous n'avons pas besoin ne font qu'ajouter du stress au système en augmentant « la marée acide » dans notre circulation après un repas riche en protéines et force le corps à faire face à l'excès de déchets azotés. Le stress de l'excès de protéines entraîne un vieillissement prématuré des reins et une perte de calcium excessive lors de la miction. Cela affaiblit inévitablement les os lorsque nous vieillissons.
Un bilan de calcium négatif signifie que plus de calcium est excrété dans l'urine que ce qui est absorbé par la digestion. Un bilan positif signifie que plus de calcium est absorbé que celui qui est excrété. (On absorbe en moyen 30 % du Ca ingéré, ndlr, via les aliments). Des études ont montré que lorsque les sujets consomment plus de 75 grammes de protéines par jour, même avec une consommation quotidienne de calcium aussi élevée que 1 400 mg, un bilan négatif du calcium peut en résulter. (49) L'épuisement continu de nos réserves de calcium au fil du temps, via l’excrétion dans l'urine, est la cause principale de l'ostéoporose. C'est la conséquence inévitable du régime américain, qui est beaucoup trop élevé en protéines.
Les aliments végétaux contiennent beaucoup de protéines essentielles, et vous n'avez pas besoin d'être un spécialiste ou un diététicien pour en consommer suffisamment. Tout mélange d'aliments sains à base de plantes consommés au cours d'une période de 24 heures fournira à l'organisme des quantités suffisantes. Par exemple, le pain de blé entier est de 16 % de protéines; les arachides, 18 %; les haricots, 28 %; le brocoli, 17 %; et même les fruits frais comme une orange en contiennent 5  %. Cesser d’avoir le cerveau lavé par la fausse idée que seuls les aliments d'origine animale contiennent des protéines adéquates.
Des quantités suffisantes de protéines sont obtenues lorsque les besoins caloriques sont satisfaits par des aliments végétaux naturels sains. Les produits végétaux contiennent une abondance de protéines, sans être excessif. Comment autrement le gorille pourrait-il obtenir 800 livres de muscles, en mangeant uniquement des fruits et des feuilles? Le point principal est que nous devrions nous préoccuper du trop, plutôt que du trop peu de protéines. Il est ironique que le principal argument utilisé pour promouvoir l'utilisation des produits d'origine animale – l’idée qu'ils sont riches en protéines – soit une excellente raison de les éviter.
L'augmentation de la perte urinaire de calcium du régime traditionnel à haute teneur en protéines entraîne également un risque accru de calculs rénaux et de néphrocalcinose (calcification des tubules rénaux). De nombreuses études ont montré que la formation de calculs rénaux est directement proportionnelle à la quantité de protéines animales dans l'alimentation. (50) Les suppléments de calcium et la consommation accrue de lait recommandés aux femmes d'aujourd'hui vont accélérer la formation de calculs rénaux et la néphrocalcinose, étant donné que plus de calcium sera filtré à travers le rein.
Les aliments végétaux sont une source préférable de protéines parce qu'ils ne contiennent pas d'antibiotiques, de cholestérol et de produits chimiques fabriqués par l'homme qui se concentrent dans les tissus animaux. Malheureusement, les aliments d'origine animale comme le lait, le poisson et la viande sont contaminés par des poisons artificiels et peuvent contenir des niveaux élevés de pesticides tels que les PCB et les DDT. Comme les animaux mangent des aliments traités et des graines ou des graminées contaminées, ils stockent les toxines ajoutées dans leurs tissus. Les produits d'origine animale contiennent des niveaux beaucoup plus élevés de pesticides que les aliments végétaux (accumulation).
(…)
Les femmes qui ont un cancer du sein ont une concentration plus élevée de ces produits chimiques dans leurs tissus mammaires que les femmes qui n'ont pas de cancer. (51,52) Le poisson et les produits laitiers sont les principaux contributeurs de ces produits toxiques dans notre alimentation. Bien que les niveaux les plus élevés de PCB se trouvent dans les poissons, on en trouve également dans le poulet et la viande rouge. Les insecticides DDT et DDE se trouvent principalement dans les produits laitiers (neurotoxiques, ndlr). Ce sont des pesticides organochlorés à caractère persistant, donc bioaccumulables.

Les chercheurs du Centre national de recherche sur le cancer de Tokyo ont confirmé d'autres rapports selon lesquels au moins dix médicaments cancérigènes sont connus pour être libérés lorsque la viande est grillée ou frite. La plupart des mêmes composés peuvent être trouvés dans la fumée de cigarette. Lorsque ces composés pénètrent dans le tissu mammaire, ils peuvent provoquer des mutations cancéreuses (53). Ces composés, principalement des amines hétérocycliques, provoquent le cancer en endommageant le DNA humain. Le même effet est observé chez les poissons et les volailles.

Une diète végétale naturelle est une approche plus judicieuse
Pour une nutrition idéale, le Dr Fuhrman recommande un régime faible en gras, abaissé en protéines, faible en sodium; un régime qui est riche en glucides bruts, non raffinés. Les repas peuvent être composés uniquement de fruits, de légumes, de légumineuses, de grains entiers et de noix brutes et de graines utilisées judicieusement. Cela permettra de réduire la teneur en protéines à moins de 75 grammes par jour. Une grande salade de légumes avec laitue verte doit être consommée quotidiennement.
Ce régime idéal consiste en au moins 40 % de calories provenant de légumes, y compris les légumes crus, les légumes verts cuits à la vapeur, et les amidons cuits tels que la courge et la pomme de terre. Les fruits apportent encore 25 % des calories de la diète, et les céréales, les haricots (beans), les noix et les graines un autre 25 %. Ce régime n’apporterait pas plus de 15 % des calories issues des matières grasses, 10 à 15 % des calories provenant des protéines, et 70 à 75 % des calories provenant des hydrates de carbone complexes. La graisse viendrait des aliments naturels eux-mêmes, et non des huiles.
Les produits alimentaires raffinés, tous les édulcorants, les produits additionnés de sel et les produits salés (en-cas), ainsi que les boissons gazeuses, le café et les boissons contenant de la caféine seraient exclus d'une alimentation optimale. Les produits laitiers seraient éliminés ou consommés rarement.
Si l'on prend un échantillon de nourriture végétale d'environ 2 000 calories (l'apport calorique approprié pour un adulte moyen), on constate qu'il contient un niveau souhaitable de protéines, y compris des quantités généreuses de tous les acides aminés essentiels. Même sans noix ou haricots (beans), le menu contient beaucoup plus de protéines que le niveau RDA.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un compromis
Un accommodement pour les personnes qui souhaitent se rapprocher d’un plan nutritionnel de qualité, mais qui se sentent incapables d'abandonner les produits d'origine animale, serait d’ingérer des aliments de source animale en quantité très limitée. Ces aliments concentrés constituent un risque sanitaire si important que, s'ils devaient être consommés, ils devraient être limités à pas plus de 3,5 à 4 onces tous les deux jours (100 à 120 gr). Même alors, les aliments de source animale devraient être utilisés en petites quantités, peut-être comme un condiment pour aromatiser un plat de légumes ou une soupe.  Ces 3,5 onces devraient inclure tous les types d'aliments d’origine animale.
Une autre suggestion pour ceux qui ne veulent pas se limiter à des aliments végétariens et qui sont par ailleurs en bonne santé serait de manger des aliments d’origine animale, comme le poisson et le poulet, quelques fois par mois, comme un plat préparé pour les occasions spéciales. Ainsi, on n'aurait pas à s'inquiéter de la quantité.
Si l'amélioration impressionnante de votre santé est ce que vous avez à l'esprit, alors des changements impressionnants doivent être faits dans votre alimentation. Ces changements doivent être permanents. Une guérison miraculeuse de la maladie, comme je le vois avec tant de mes patients qui adoptent ces changements, nécessite des changements spectaculaires dans les habitudes alimentaires.

Pyramide alimentaire saine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
30 % de lipides est encore excessif en cas de pathologie
Les gens ne rendent pas compte que même 30 % des calories provenant des matières grasses est un niveau extrêmement élevé lorsque nous regardons les régimes consommés tout au long de l'histoire humaine. Des études scientifiques montrent que lorsque ce niveau de consommation de lipides est consommé, il n'y a pas d'amélioration dans les maladies cardiaques. D'autre part, il a été démontré que, à des niveaux beaucoup plus faibles de consommation de graisse, les blocages artériels sont facilement réversibles. Lorsque les patients atteints d'une maladie coronarienne sont dirigés vers des régimes contenant moins de 10 % des calories provenant de la graisse, l'amélioration de leur état se produit de façon prévisible. (54)
Les recommandations alimentaires inefficaces de la plupart des autorités sanitaires sont comparables au fait de dire à un fumeur avec une maladie pulmonaire qu'il va se soigner s'il diminue sa consommation de trois paquets par jour à seulement deux.
Malheureusement, ces institutions américaines trompent le public en recommandant des régimes alimentaires avec un niveau de graisse qui a été documenté dans la littérature scientifique comme promouvant les maladies cardiaques et occasionnant le cancer.
(…)
Si vous avez une maladie chronique ou un problème médical, très probablement il vous a été dit qu'il n'y a pas de régime spécial qui assistera. Ce livre mettra fin à cette position désuète, incorrecte et dangereuse, qui vous refuse la chance de retrouver votre santé et de reprendre le contrôle de votre vie. Malheureusement, si vous essayez d'améliorer votre alimentation et de faire des changements en suivant les lignes directrices qui vous ont été données par un diététicien ou un médecin, vous ne porterez pas mieux. Ces recommandations sont presque toujours trop libérales pour réaliser une réduction substantielle du risque ou un renversement de la maladie.


Dernière édition par Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:11, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Sam 4 Fév 2017 - 20:06

Luc a écrit:The China project (Dr. T. Colin Campbell)

L’étude chinoise démontre de façon spectaculaire que si l'on compare la quantité d'aliments d'origine animale consommée avec les principales causes de décès (maladies cardiaques et cancers), toute la consommation de produits animaux, y compris le poisson et le poulet, augmente les taux de cancer et de maladies cardiaques. (17) De manière singulière, même de petites quantités d'aliments d'origine animale dans l'alimentation ont été en mesure de déclencher des niveaux plus élevés de cholestérol, des maladies cardiaques et le cancer. La preuve*¹ apportée par l’étude chinoise, et d'autres études allant dans le même sens, démontre que la protéine animale elle-même, et pas seulement la graisse dans les aliments d’origine animale, font augmenter le cholestérol et le taux de cancer *². Le Dr T. Colin Campbell, responsable du projet chinois, prédit que dans les 10 à 15 prochaines années, la recherche établira solidement que la protéine animale est l'un des nutriments les plus toxiques pour les humains.
 Est-ce qu'il parle des protéines végétales dans cet article ?

Il faudrait également avoir une évaluation entre protéines animales de bonne qualité et ce qu'on mange en chine...

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:14

Flo a écrit:
Luc a écrit:The China project (Dr. T. Colin Campbell)

 Est-ce qu'il parle des protéines végétales dans cet article ?

Il faudrait également avoir une évaluation entre protéines animales de bonne qualité et ce qu'on mange en chine...
L'étude est biaisée. Je répondrais demain plus en détails. J'ai lu son livre ...

Edit: voir plus bas pour la réponse développée:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Dim 5 Fév 2017 - 12:53, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vitamines et suppléments utiles ?

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:19

Les suppléments de vitamines ne nous donneront pas une population saine
Il est vrai que le public américain manque de certaines vitamines et minéraux essentiels, ainsi que de certains oligo-éléments. Beaucoup de gens sont assez préoccupés par leur santé pour prendre des vitamines, mais, malheureusement, cela n'aura pas d'impact substantiel sur le bien-être de notre population.
Vous ne pouvez pas atteindre un bien-être optimal tant que les habitudes alimentaires actuelles continueront.

Pyramide alimentaire officielle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Des conglomérats industriels puissants, poussés par des motifs économiques, et non par la science, essaient de nous convaincre que peu importe ce que nous mangeons. Toute quantité de produits chimiques transformés, appelés «aliments», répondra prétendument à nos besoins tant que nous prendrons des vitamines, des antiacides, des aides digestives, et des remèdes contre les maux de tête, les allergies, ou d'autres médicaments.
L'industrie de l'alimentation animale a favorisé l'utilisation de ses produits par de faux dogmes nutritionnels depuis des décennies. Nous avons entendu cette désinformation efficace non seulement dans les publicités, mais aussi dans la salle de classe, où l'on apprend que les protéines animales, le lait et les produits laitiers sont essentiels à une bonne santé.
C’est le résultat de milliards de dollars dépensés par ces industries pour influencer les informations que nous recevons. Gagné à la cause des puissants lobbyistes exerçant une formidable puissance économique, notre gouvernement a fait des recommandations alimentaires qui ont été en contradiction avec la science nutritionnelle pendant des décennies. Même avec la dernière pyramide alimentaire de l'USDA, qui désaccentuaient les produits laitiers, la viande, la volaille et d'autres aliments riches en matières grasses, la puissance de l'industrie alimentaire était évidente: la publication de cette nouvelle pyramide a été suspendue pendant cinq ans tandis que ces producteurs négociaient, et ils sont arrivés à leur fin en orientant une position plus faible contre leurs produits.
Ces industries soutiennent financièrement et par conséquent biaisent la majorité des recherches nutritionnelles menées par les grandes universités et institutions scientifiques du pays. Par exemple, au cours des 50 dernières années, les plus importants contributeurs financiers à la recherche nutritionnelle réalisée à Harvard ont été les industries laitières, de la viande et du sucre. Même l’American Society for Clinical Nutrition, qui publie l'American Journal of Clinical Nutrition, révèle à l'intérieur de la première page de la revue qu'il est soutenu par des sociétés telles que Coca Cola, Borden, Inc., Nabisco, NutraSweet et diverses compagnies pharmaceutiques.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition préventive & pathologies

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:22

La nutrition préventive est la même que la nutrition pour inverser la maladie
Le poulet, le poisson et les produits laitiers à faible teneur en matière grasse que la plupart des gens pensent être bons  pour le cœur peuvent être un peu mieux que le régime gras typique (40 %), mais c'est loin d'être une bonne alimentation. Cela n'offrira jamais une protection significative ou cela n’inversera pas les maladies cardiaques ou le cancer. Nous avons maintenant une population de consommateurs mal éduqués qui pensent qu'ils suivent un régime faible en matière grasse et se demandent pourquoi ils continuent à avoir de l'hypertension et souffrir de maladies cardiaques, sans parler de toutes les autres maladies résultant de ce régime obsolète. Les médecins leur disent que leurs maladies doivent être génétiques ou idiopathiques (aucune cause connue), ce qui démontre l'ignorance ou l'incapacité d'améliorer l’issue. Les patients sont obligés de prendre encore plus de médicaments.
Ces points souvent ignorés doivent être soulignés. Même les produits animaux à faible teneur en matière grasse sont liés aux maladies cardiaques, au cancer et aux maladies auto-immunes. En outre, les huiles extraites, même les moins nocives d'entre elles, comme le canola ou l'huile d'olive, favorisent encore l'obésité et le diabète et augmentent même le risque de cancer. Gardez à l'esprit que lorsque la nourriture n'est pas dans son état naturel (vous n'avez jamais vu un pot d’huile pousser sur un arbre), il est plus que probable que c’est un aliment risqué à consommer sur une base régulière.
Si nous suivons un programme alimentaire riche en aliments végétaux naturels et éliminons ou réduisons la consommation d'aliments raffinés et excessivement transformés, et les aliments riches en protéines et riches en graisses, le corps commencera à se guérir lentement de lui-même. La puissance de vos choix alimentaires a des effets étonnants puisque la nourriture est l'agent externe le plus variable et le plus important avec lequel nous sommes en contact chaque jour.
Le jeûne, comme la sélection des aliments, est une forme de modification nutritionnelle. Il a de larges effets biochimiques sur le corps. Pendant le jeûne, le processus de guérison est accéléré. Cela permet aux cellules et aux tissus de nettoyer les excès qui existent déjà. Gardez à l'esprit, cependant, que si le message que vous glaner à partir de ce livre est de jeûner périodiquement pour donner à votre corps une chance de se reposer et d'effectuer un nettoyage interne, mais que vous continuez à stresser votre organisme entre les jeûnes, vous perdrez la plupart des avantages possibles.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Quelle alimentation santé ?

Message  Luc le Sam 4 Fév 2017 - 20:25

Recommandations pour une société en bonne santé
Pour résumer, les lignes directrices alimentaires générales sont suggérées ci-dessous:
1. Mangez au moins cinq fruits frais par jour et une grande salade verte tous les jours. En outre, une grande portion de légumes verts foncés ou jaunes comme le brocoli, les haricots verts ou le chou frisé (qui peut être cuit à la vapeur si désiré) doit être consommée quotidiennement.
2. Adoptez un régime végétarien, si possible. Si vous continuez à manger des aliments d’origine animale, limitez la quantité à moins de 3,5 onces tous les deux jours (100 gr). Cela comprend le poisson, la volaille, la viande et les produits laitiers faibles en gras. Les hydrates de carbone complexes non transformés tels que les pommes de terre au four, les patates douces, le riz et les courges doivent être un aliment de base quotidien dans votre alimentation.
NDLR : Les pdt seront mangées avec modération si vous souffrez de perméabilité intestinale ou si vous avez un colon irrité (solanine). On varie
3. Limitez sévèrement ou éliminer les « douceurs » (sweets). Les aliments frits, salés, marinés et grillés doivent également être éliminés de votre alimentation.
4. Buvez de l'eau purifiée ou distillée, et non de l'eau du robinet, qui contient du chlore.
Si vous êtes sérieusement intéressé par votre santé et votre longévité, les réponses sont ici pour vous dans ce livre. Mais il est pertinent de demander combien de personnes restreindront volontairement leur alimentation afin de prolonger leur vie ou d'atténuer le risque de maladie? Beaucoup pensent que les gens préfèrent satisfaire leurs désirs alimentaires, plutôt que de vivre une longue vie.
Lorsque je donne des conférences sur la nutrition au personnel de l'hôpital ou aux groupes de médecins, une déclaration typique que je reçois de quelqu'un dans la foule est: «Je ne pourrais jamais obtenir cela de mes patients, les amener à suivre un tel régime.» Cette personne pense probablement: «Je ne veux pas manger comme ça non plus ».
Ma réponse à ces médecins est, quel que soit le pourcentage d'individus qui serait disposé à manger une alimentation saine, la moindre des choses qu’un médecin responsable puisse faire est de présenter l'option à ceux qui cherchent des conseils et un traitement sur un problème médical important. Faire moins serait ne pas avoir une confiance raisonnable dans ses capacités, le sous-estimer.  Avec une présentation précise, le nombre de personnes désireuses de faire des changements significatifs pourrait s'avérer surprenant.
Dans ma pratique, je vois régulièrement des patients qui cherchent désespérément un moyen de récupérer leur santé. Il est rare qu'ils ne soient pas prêts à apporter les changements nécessaires lorsqu'ils ont la possibilité de bien se rétablir et d'éviter toute une vie de prendre des médicaments pour contrôler les symptômes.
Fin du chapitre 2.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Toxicité de certaines protéines ?

Message  Luc le Dim 5 Fév 2017 - 12:43

Luc cite:
The China project (Dr. T. Colin Campbell)

Flo demande:
Est-ce qu'il parle des protéines végétales dans cet article ?
Il faudrait également avoir une évaluation entre protéines animales de bonne qualité et ce qu'on mange en chine...
T. Colin Campbell a démontré, que le seuil de toxicité de l’ingestion des protéines animales était de 12 % (du total du nbre de calories ingérées), en présence d’un facteur déclenchant (aflatoxine). 10 % est le seuil conseillé. En cas de cancer (phase 2 : initiation – croissance - métastase), la maladie régresse si le seuil de protéines animales est abaissé à 5 %.
Ce problème de toxicité n’est pas présent avec les protéines végétales (soja ou blé).
Le problème est présent avec des protéines animales (œuf, viande, laitages).
Source : « The China study » (Rapport Campbell, en français).

Analyse critique
L’étude est biaisée car ce n’est pas avec des poudres de protéines animales que l’on va prouver que manger 2 portions de viandes de 100 – 150 gr, est délétère / préjudiciable, si ces protéines sont issues d’animaux élevés en pâturage, non complémentés avec du tourteau de soja et de la farine de maïs (riches en oméga-6), de source variée (viande rouge, volaille, poisson & crustacés).
En outre si la poudre de protéine a été obtenue par des procédés qui altèrent certains acides aminés fragiles, il y a un bug ! La lysine est particulièrement fragile à la cuisson, ainsi que le tryptophane. Sans parler du / des processus de raffinage … (1)

Si en outre, Campbell se base sur une extrapolation pour déterminer le pourcentage de protéines acceptable, et l’innocuité du type de protéine, dans une expérience avec des rats, il y a lieu de recouper la conclusion avec d’autres études.
Campbell explique : les rats nourris avec une alimentation de 5 % de protéines, sous forme de poudre de caséine, ont montré moins de lésions que les rats nourris avec 20 % de caséine. Des expériences supplémentaires ont montré que les protéines du blé et celles du soja ne promouvait pas la croissance du cancer, même quand ils en étaient nourris à 20 %.  De ceci, Campbell conclut que la caséine pourrait être « la plus carcinogène jamais identifiée ».


Il y a donc bien une variable type de protéine. Il y a aussi la répartition des acides aminés qui est déterminant (lysine, méthionine, tryptophane, leucine)  
La glycine tempère ainsi les effets excitateurs du tryptophane et de la méthionine. (2)

Le processus de raffinage peut carrément altérer le profil des acides aminés (lysine inactivée ou en insuffisance dans les céréales).
Or, si nous extrapolons, mais dans un autre sens que Campbell, la protection n’est présente que s’il n’y a pas de déficience (intégrité et répartition). Or ce scénario est rarement présent dans les études.
Il serait donc bien avisé, selon moi, de limiter la consommation des protéines à ce que l’organisme a besoin et non pas pour diminuer la répartition des macronutriments, comme dans un régime hyperprotéiné, par compensation ou par « idéologie ». Et un excès commence déjà au-delà des besoins pour assurer le turn-over de la musculature.
On souhaite ici ne pas surcharger le métabolisme de résidus à évacuer (ammoniac transformé en urée et l'acide urique. Foie et reins sont alors mis à contribution). 
IL serait aussi sage de répartir la provenance, à 50 % d’origine végétale, si vous voulez pratiquer comme le chasseur-cueilleur (alimentation ancestrale).
Sinon, vous seriez bien avisé de manger aussi varié et non altéré (cru ou cuit vapeur, ou cuisson au bleu), autant que possible et faire attention à la provenance …
Et on n'a pas besoin d'autant de protéines que ce que certains organismes gouvernementaux essayent de nous faire croire  (15%) pour assurer un turnover de la musculature.
C'est à vous de voir, selon vos préférences et la disponibilité des sources.

Références :
1. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lien intéressant (lobbying agro-alimentaire)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
NB : Campbell est un ancien fermier, éleveur de bovins, qui est devenu végétarien.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Pierrette le Lun 6 Fév 2017 - 10:46

Luc a écrit:
Je prévois de sortir du jeûne hydrique dimanche soir avec un potage (potiron, carotte, tomate), et un fruit (une petite poire ou une orange)  lundi matin.
Bonjour Luc Laughing
Comment se passe cette sortie de jeûne? Comment te sens-tu?
Si tu as le temps (et l'envie!) ce serait sympa de nous faire une petit bilan...
Wink

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Flo le Lun 6 Fév 2017 - 19:19

Alors ce galop d'essai Very Happy ? c'est la première fois que tu le fais ? tu as arrêté le jeûne ou tu poursuis ? bounce

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 939
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 50
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Lun 6 Fév 2017 - 20:13

ça va ... Merci de vous "inquiéter", bande de curieux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme je reprends en douceur et que j'évite les excitants (café / thé) et les compléments pour soulager le foie (détox), je manque un peu d'énergie mais c'est logique: ça revient progressivement.
Détails mercredi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Pierrette le Lun 6 Fév 2017 - 20:59

OK, à mercredi alors... un peu de zymaD peut-être si t'es vraiment à plat?... Mais tu sais tout cela bien mieux que moi...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 467
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 62
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Nell74 le Lun 6 Fév 2017 - 21:49

Oh l'horreur ... heureusement t'es un garçon tu ne vas pas stocker... j'ai eu la bonne idée de faire un jeune de 3 jours avant les fêtes ... !!!
Merveilleux !!! Disparue la rhyno qui durait depuis deux mois ..plus de douleurs dans le ventre, plus de douleurs nulle part d'ailleurs...
je suis entrée dans un petit 38 élastique que mon amie venait de m'offrir  (Elle fait la moitié de moi mais s'habille grand !)hihi

...fantastique....  j'étais aux anges!

Mais les fêtes pour une fille  c'est un massacre... l'horreur ...car le corps privé a décidé de stocker ... ahhhhhhhhhhhhh  début janvier j'avais tout repris et au delà..... bouhouhou..[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]et depuis c'est abominable...!  Snif....!
avatar
Nell74
Accro
Accro

Messages : 251
Date d'inscription : 03/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Lun 6 Fév 2017 - 22:39

Ben, oui; tu es l'exemple parfaite de ce qu'il ne faut pas faire!
On ne jeûne pas pour perdre qques kilos .
Le métabolisme ralentit et il faut revenir progressivement, en espérant que le cerveau captera que la diète est terminée, sinon c'est stockage ...
En outre, il faut modifier l'équilibre de l'assiette, ce qui aurait dû avoir été fait bien avant le début du jeûne ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Suivi du jeûne de 3 jours

Message  Luc le Mer 8 Fév 2017 - 12:07

En réalité, le jeûne a duré +/ 50 heures, de vendredi midi à dimanche 14 H. J’aurais pu sans problème aller jusque dimanche soir 18 H comme prévu mais mon bon sens a parlé : Un jeûne n’est pas approprié en cas de lithiase (oxalo-calcique) si mon pancréas est mis trop longtemps au repos (stase). Contrindication.
Mais bon, je ne fais rien comme les autres, ou presque Wink J’ai donc décidé de mettre à profit la période ou l’appétit avait disparu pour faire un jeûne hydrique de 2 à 3 jours.
Contraint et un peu forcé car je souffrais de Haut-le-cœur, frisson, courbature, mal de crâne... J'ai déjà vécu ça une fois, sans les courbatures. (Elles étaient déjà présentes depuis 36H).
Les 2 1ers symptômes se sont atténués très fort le 2ème jour. Le reste était gérable.
J’ai repris avec une demi-orange douce, puis 2 heures plus tard avec un bol de potage fait-maison (courge, carotte et tomate). Vers 20H30, j’ai mangé 2 dattes et une pointe de miel bio. Pas de sensation de faim.
Je devais surveiller 2 choses : 1° la constipation, au sortir du jeûne No problemo.
Le lendemain, au petit déj (travail) : ½ orange et 10 pois de raisin mis à tremper dans une eau bicarbonatée, et une càc de beurre de coco. 2/3 pomme à la collation de 10H30’. 1 caille, 1 pdt et 125 ml de jeunes carottes à 13H30’ …
J’ai donc réintroduit les fibres en priorité (fruits et potage). Puis j’ai mis un féculent au menu (pdt), suivi d’une petite portion de viande maigre (1 caille). Pas trop gras donc.
Comme le jeûne a été assez court et que je n’étais plus en congé, la viande a été assez vite remise au menu. Sinon (jeûne + long), j’aurais postposé d’un jour. Le jour suivant, j’ai ajouté 1 càc de beurre de coco dans mon potage, pour augmenter progressivement la Q de MG, quand il n’y en avait pas au menu.
Je continue à modérer les Q car on doit « informer » le cerveau progressivement que la diète est terminée.
2° chose à surveiller : S’asseoir quand on urine le matin. Conseil avisé car dimanche matin, j’avais la tête qui tournait en arrivant sur le pot Wink
On ne se lève pas d’une traite et on urine en position assise. Si la tête tourne, on s’assied tout de suite, sur le sol si nécessaire. Peu importe l’endroit où l’on se trouve.
C’est courant et logique. Cela a été de courte durée (2 à 3’). C'est transitoire.
Comme je n’étais pas très en forme avant le jeûne, je ne suis donc pas une référence pour juger de l’état mental. J’ai pu m’occuper de ma synthèse en cours, sur le 2ème chapitre du livre, mais je devais faire des pauses de récup.
J’ai aussi décidé de prolonger le plus longtemps possible l’absence de prise de compléments. J'ai arrêté la prise de suppléments et d'anti-douleurs (salicine au repas, matin et soir;  saponifiable de soja et d'avocat midi et au coucher; douleurs lombaires). Je suis en mode EFT et j'ai gardé seulement le glycérophosphate de Mg pour les crampes abdominales.
Cela s'est très bien passé.
J’ai repris demi-dose d’anti-douleur lundi (saponifiable) et de tyrosine (L-thyro formula) et dose normale de pregnenolone. + EFT.
Mardi, j’ai dû reprendre la salicine.  (3/4 de dose au total)
Mercredi j’ai pu décaler la prise à 10 H. (congé). Mais j’ai chopé la crève d’un étudiant, qui couvait probablement depuis jeudi dernier. 1ers symptômes à la gorge ce lundi. Confirmé seulement depuis aujourd’hui, mercredi. C’est pas de pot ! scratch
Pour le niveau énergie physique, j’ai fait ce qui est conseillé en ce cas : canapé, musique douce et couverture. Un peu de lecture.
Il parait que les jeûneurs ont du peps la 1ère semaine de jeûne. Possible mais il vaut mieux prévoir de le faire à la demande et non pas contraint au boulot. Le stress est déconseillé …
Hors sujet ici.
Comme il s’agissait d’un petit jeûne de 2 à 3 jours, je pourrais remettre ça dans 6 mois ou un an.
En attendant, je vais profiter du fait que j’ai reprogrammé le cerveau pour fonctionner en mode cétose. Des repas moins copieux, ou pas nécessairement LPS 2 fois sur trois, comme auparavant. Il y aura donc moins souvent de la viande au menu. J’ai baissé aussi le  niveau des AGMI (avocat, olive, noix). On verra ...
LPS= Lipide - Protéine - Glucide
Je reprendrais mes compléments habituels lorsque ma pharyngite sera terminée. Sinon, on pourrait "nourrir" la bestiole.  
Je me contenterais d’un badigeonnage de la gorge avec une préparation à base d’huiles essentielles, d’un grog fait-maison et de boire toutes les 2 H. Une petite gorgée d’eau pour faire descendre l’excès de bactéries dans l’estomac où elles seront zigouillées par l’acidité stomacale.


Recette du grog fait-maison, qui doit faire baisser le niveau ROS, sans nourrir le virus :
Laissez infuser 10 à 15’ dans une eau proche de l’ébullition (85 – 95° C), 2 clous de girofle et 1 pointe de cannelle, le cul d’un citron (1/8ème : écorce + 1 rondelle d’un demi-cm, de préférence bio).
Quand c’est redescendu sous 60° C, ajoutez le jus d’un ¼ de citron. Buvez quand c’est tiède donc.
Si vous préférez la version sirop, vous faites ça avec un citron bio:

Sirop
Laissez infuser un citron entier  3' dans de l'eau bouillante.
Hors feu, ajoutez 2 à 3 clous de girofle, 1 càc de cannelle ou du gingembre. Couvrir et réserver 10'
Ajoutez du sucre complet selon le goût dans le bol mixer et votre citron entier avec l'eau.
Laissez ensuite réduire le mélange sur feu doux.
NDLR: Perso, j'aouterais la moitié du jus de citron en fin de préparation, avec du miel. Se conserve alors au frigo. 
ON prend une càc du jus que l'on prend toutes les 3 H. Dans une boisson.


Dernière édition par Luc le Mer 8 Fév 2017 - 22:44, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Nell74 le Mer 8 Fév 2017 - 14:27

Tu m'impressionnes....
avatar
Nell74
Accro
Accro

Messages : 251
Date d'inscription : 03/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  sumerien le Jeu 9 Fév 2017 - 18:33

J'ai pas bien compris Luc, tu tires quel bilan de ton jeûne au niveau santé ?
avatar
sumerien
Déjà contaminé
Déjà contaminé

Messages : 95
Date d'inscription : 22/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Luc le Ven 10 Fév 2017 - 9:32

sumerien a écrit:J'ai pas bien compris Luc, tu tires quel bilan de ton jeûne au niveau santé ?

On ne tire pas un bilan après 2 à 3 jours de jeûne.
Je fais cependant remarquer les éléments suivants, dans mon cas personnel:
- J'ai pu supprimé les anti-douleurs (avec l'apport d'EFT) totalement, temporairemnt, mais j'étais au stade de douleur dorsale 1/10. Alors que je fais une tournante avec différents produits phyto-thérapeutiques depuis + de 3 ans. Mon foie et la voie de détox auront apprécié  cet intermède. Gain enzymatique.
- J'ai réactivé la voie des cétones, énergie alternative. Ce petit intermède me permet de rester plus confiant lorsque je diffère la prise d'un repas d'une ou 2 heures (moins de stress) en cas de contrainte (travail / courses ménagères).
- Moins de stress quand je diffère le petit déj (organisme habitué) (cortisol).
- 1er contact avec un vrai jeûne hydrique. ça aidera lors du suivant (plus de sérénité).
- Prise de conscience renforcée que je dois modifier davantage la répartition des macro-nutriments. C'est une affaire personnelle.
- 81.3 kg => 78.9 Kg. Soit - 2.4 Kg, pesée jour 6. Mais je vais probablement reprendre 50 % (on perd du muscle au début d'un jeûne, et de l'eau. Probablement 1 kg.
On perd en moyenne 0.5 kg de poids par jour, un peu plus au début du processus. La masse musculaire perdue est ensuite ramenée à 0.2 kg lorsque la cétose se met en place. 
A ce moment, ce sont les organes malades qui sont en priorité recyclés. Probablement pas dans mon cas. Trop court.
Mais si le sujet a trop d'embonpoint (masse viscérale supérieure à 105 cm pour un homme, 95 cm pour une femme, au tour de taille), le jeûne n'est pas indiqué. Cela ne marchera pas bien car il y a trop de MG comme carburant. Il faut d'abord modifier le type de régime (...).
- Il est probable que j'étais déjà touché par le virus de la grippe, 24 H auparavant (refilé par une étudiante) car j'ai chopé une laryngite, comme elle, alors que je fais plutôt une sinusite 9/10.
Je ne fais pas de température. Habituel chez moi.
Depuis mardi soir, j'ai recours aux huiles essentielles pour "soigner" la laryngite. Léger.
J'ai ajouté dans mon mélange "dents" de l'HE de ravintsara. Pdt 3 jours je monte le ravintsara à 5 gttes 3 fois par jour.
Dominique Baudoux conseille, en cas de grippe:
- a. eucalyptus radiata 2 gttes
- b. ravensare aromatique (cinnamomum camphora ou ravintsara) (même HE) 2 gttes
- c. niaouli 1 gte
- d. laurier noble 1 gtte
L'eucalyptus radiata soulagera les sécrétions (surtout bronchiques)
le ravintsara est l'huile **** pour un virus
le niaouli stimule l'immunité
le laurier nobilis est un excellent antalgique, fongique, bactéricide, etc. **
Application 3 fois par jour, dans une base, sur la poitrine (ou ailleurs, près de la malléole des pieds par ex.).  
Si j'ai les voies aériennes encombrées (respiration), je fais une inhalation au lever, à midi, vers 17H et 21H. 2 gttes d' eucalyptus radiata et 1 gtte de pin maritime ou menthe poivrée.
Je mets ensuite de la vaseline (vitapantol faible) pour empêcher les gerçures; bien utile quand vous vous mouchez 100 x sur la journée.


Dernière édition par Luc le Ven 10 Fév 2017 - 20:41, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3399
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 63
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûner et manger pour rester ou recouvrir la santé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum