Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Pain châtaigne SG
par Luc Hier à 19:56

» Bourvil : La tactique du gendarme
par Mirzoune Hier à 13:13

» L'agar-agar et les carraghnénanes perturbent le microbiote
par Gaffal Mer 20 Juin 2018 - 13:50

» Comment soigner et augmenter son métabolisme – Respiration mitochondriale
par Luc Mer 20 Juin 2018 - 12:31

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Mirzoune Mer 20 Juin 2018 - 12:12

» Presentation de Gaffal
par Gaffal Dim 17 Juin 2018 - 20:14

» Alzheimer et exercice physique
par Proserpine Jeu 14 Juin 2018 - 8:35

» Présentation Mamoun69
par Mamoun69 Mar 12 Juin 2018 - 14:51

» le gingembre à planter
par Mirzoune Ven 8 Juin 2018 - 11:49

» curcuma et gingembre
par Chantal Ven 8 Juin 2018 - 10:39

» Bon anniversaire Chantal
par Mirzoune Jeu 7 Juin 2018 - 19:04

» Pousses de curcuma
par Chantal Jeu 7 Juin 2018 - 17:50

» immunothérapie et cancer
par Mirzoune Mer 6 Juin 2018 - 14:23

» Vitamine K2 et Respiration Cellulaire
par Gaffal Mar 5 Juin 2018 - 23:04

» Neuroplasticité du cerveau et neurogenèse
par Mirzoune Dim 3 Juin 2018 - 17:53

» Du vert pour protéger le foie
par Mirzoune Dim 3 Juin 2018 - 16:01

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Sam 2 Juin 2018 - 11:28

» Ginseng Panax - type Radix notoginseng
par Mirzoune Sam 2 Juin 2018 - 8:53

» La puissance du mental sur la maladie
par Flo Mar 29 Mai 2018 - 19:46

» Vidéo sur le jeûne prolongé. Incidence
par Flo Mar 29 Mai 2018 - 12:28

» Vitamine B complexe
par Mirzoune Mar 29 Mai 2018 - 9:18

» Faire lever une pâte sans gluten: les levures sans gluten
par Luc Lun 28 Mai 2018 - 19:06

» Vitamine D seulement via UVB?
par Luc Lun 28 Mai 2018 - 17:50

» Des places à gagner pour "Manchild on the moon" au Bataclan fin juin
par Mirzoune Sam 26 Mai 2018 - 10:08

» Fluidité et viscosité sanguine en cas de phlébite. Phytothérapie
par Proserpine Mer 23 Mai 2018 - 16:09

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Celine57 Dim 20 Mai 2018 - 15:47

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 20 Mai 2018 - 8:15

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Sam 19 Mai 2018 - 16:19

» Méditation: une révolution dans le cerveau
par Proserpine Sam 19 Mai 2018 - 8:03

» Jeune thérapeutique SPA sous anti TNF
par Flo Ven 18 Mai 2018 - 22:30

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Matogato Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

» Histoires drôles et blagues ...
par Nell74 Jeu 17 Mai 2018 - 3:40

» Régime Thé et perte de poids
par Luc Mar 15 Mai 2018 - 22:07

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 15 Mai 2018 - 2:06

» Migraine et Curcuma : traitement miracle ?
par Luc Lun 14 Mai 2018 - 23:09

» quelques nouvelles de Chantal !
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:24

» Bon anniversaire Céline 57
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:02

» Le psyllium aide le microbiote
par Nell74 Lun 14 Mai 2018 - 1:04

» Le jeûne comme alternative aux médicaments
par Luc Dim 13 Mai 2018 - 14:26

» Collagène
par Mirzoune Ven 11 Mai 2018 - 9:53

» Nos plats du jour, Mai 2018
par Pierrette Lun 7 Mai 2018 - 8:19

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par astree Dim 6 Mai 2018 - 18:47

» Dans quels aliments se trouvent les nutriments utiles ?
par Luc Dim 6 Mai 2018 - 9:27

» Poisson frais et huile composition
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:53

» Stress or not stress ?
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:25

» Lara Fabian
par Luc Ven 4 Mai 2018 - 17:22

» L'acide gamma-linolénique (AGL ou GLA)
par Gaffal Lun 30 Avr 2018 - 23:54

» Bicarbonate de soude
par antony13 Lun 30 Avr 2018 - 22:58

» Nos plats du jour, Avril 2018
par Luc Lun 30 Avr 2018 - 12:40

» Bon anniversaire Rouly
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 12:08

» L'astragale de Chine, plante adaptogène
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 8:08

» Retour à la santé - Flo
par Flo Sam 28 Avr 2018 - 18:23

» Dioxyde de titane
par Luc Sam 28 Avr 2018 - 13:52

» bonjour a tous - de Noa
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 17:28

» Bon anniversaire Augustine
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 12:24

» présentation marionnette
par Pierrette Mer 25 Avr 2018 - 17:12

» Gluten : mythe ou réalité ? À la recherche des personnes hypersensibles
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 13:23

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 11:10

» Associations alimentaires et digestion
par Matogato Lun 23 Avr 2018 - 22:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Luc Dim 22 Avr 2018 - 22:54

» Présentation Martin Marie Madeleine
par Mirzoune Dim 22 Avr 2018 - 20:29

» Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
par Chantal Dim 22 Avr 2018 - 12:17

» B9 Acide folique et méthylation
par Luc Sam 21 Avr 2018 - 12:37

» L'Ail des ours ou ail sauvage - de multiples bienfaits
par Luc Mar 17 Avr 2018 - 16:52

» Falafels de pois chiche aux graines de tournesol et feuilles vertes
par Mirzoune Mar 17 Avr 2018 - 11:13

» Le calendula - souci des jardins - soins de la peau mais pas que...
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 17:10

» Pesto à l'Ail des ours
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 10:04

» Liste des composants toxiques des produits ménagers
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:43

» Substances toxiques dans les cosmétiques: la liste
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:41

» La galerie de belles images
par Pierrette Dim 15 Avr 2018 - 9:56

» Récupération après antibiotiques
par Luc Sam 14 Avr 2018 - 10:57

» Synergies d'HE pour asthme
par Mirzoune Sam 14 Avr 2018 - 9:26

» Recettes déodorants "maison" efficaces, sans aluminium ni paraben
par Pierrette Mer 11 Avr 2018 - 8:02

» Index glycémique des laits végétaux
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 18:21

» La Terre de Diatomée - insecticide naturel, non toxique et sans accoutumance
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 17:48

» Disjonction acromio-claviculaire
par yoz Lun 9 Avr 2018 - 13:11

» Présentation de Hermann
par Hermann Dim 8 Avr 2018 - 17:20

» acides gras trans et enzymes
par Luc Dim 8 Avr 2018 - 15:47

» Myalgie & enzyme métabolisant le pyruvate
par Luc Sam 7 Avr 2018 - 11:15

» Mélange HE anti-mycose avec jojoba
par Luc Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

» La Sauge officinale - bienfaits et utilisation
par Pierrette Mer 4 Avr 2018 - 16:04

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:49

» Terrain et médecine chinoise
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:41

» Bien respirer pour rejoindre les bras de Morphée
par Luc Mer 4 Avr 2018 - 10:43

» Présentation de Jean
par Proserpine Mer 4 Avr 2018 - 9:23

» "Genre pizza" improvisée avec un reste de pain
par Celine57 Mar 3 Avr 2018 - 21:02

» Nouveau: le Jean's connecté de Samsung analyse votre alimentation
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 15:35

» Bon anniversaire Ciboulette
par Flo Mar 3 Avr 2018 - 15:02

» L'hibiscus, riche en anthocyanes: comment l'utiliser?
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 12:28

» Le sélénium protège contre la toxicité du mercure dans les poissons
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 11:44

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Pierrette Mar 3 Avr 2018 - 8:47

» Graines germées et pousses
par Pierrette Dim 1 Avr 2018 - 9:50

» Nos plats du jour, Mars 2018
par Luc Dim 1 Avr 2018 - 8:20

» Bon anniversaire Aimee
par Mirzoune Sam 31 Mar 2018 - 16:48

» Vivez bien dans votre siècle
par Celine57 Jeu 29 Mar 2018 - 13:20

» Présentation de Louann78
par louann78 Jeu 29 Mar 2018 - 11:01

» Choisir un avocat
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 16:23

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 12:07

» Nettoyant multi-usages: le percarbonate de soude
par Mirzoune Mar 27 Mar 2018 - 12:16


Cancer: Interview Dr Laurent Schwartz

Aller en bas

Cancer: Interview Dr Laurent Schwartz

Message  Luc le Dim 29 Jan 2017 - 23:29

Rencontre avec le Dr Laurent Schwartz. Santé – Corps – Esprit. Janvier 2017
Cancer : le traitement beaucoup trop simple !
“ Depuis 40 ans, il n’y a pas eu d’avancée thérapeutique majeure qui se traduise par une baisse significative de la mortalité ”

Le Dr Laurent Schwartz cherche depuis des années à comprendre les mécanismes à l’origine du cancer. Avec son équipe, il a découvert qu’il est possible de corriger les anomalies des cellules cancéreuses par une approche simple et redoutablement efficace. Trop sûrement…
Le Dr Laurent Schwartz est cancérologue à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Il concentre son travail sur la recherche sur le cancer et pilote une équipe de scientifiques longtemps basée à l’École Polytechnique qui porte un regard neuf sur la maladie. En revenant aux fondamentaux de la biologie, il explique les dérèglements qui provoquent le cancer et propose des traitements non toxiques et peu onéreux.
Il vient de publier ce livre chez Thierry Souccar Éditions : Un traitement simple et non toxique.
Annie Casamayou : Vous remettez en question la lutte anti-cancer qui annonce pourtant régulièrement une victoire prochaine contre la maladie…

Dr Laurent Schwartz : Je suis entouré d’une équipe de chercheurs pluridisciplinaires, biologistes, physiciens, mathématiciens, etc. Notre but est de poser en termes scientifiques et clairs la nature du cancer. Notre pari est que les lois de la nature expliquent la prolifération cellulaire.
Cette quête dans laquelle nous sommes engagés est le résultat d’un constat : l’espérance de vie de la majorité des malades atteints de cancer n’a pas beaucoup évolué depuis trente ans. Il existe une étude réalisée dans les années 1830 en Angleterre. À cette époque, les médecins savent déjà réaliser des biopsies et analyser les tissus prélevés dans le sein des femmes avec des tumeurs. Ils ont donc identifié celles qui souffraient d’un cancer du sein et les ont suivies plusieurs années. Ils ont constaté que 50 % des femmes atteintes d’un cancer étaient en vie trois ans plus tard, et 10 % dix ans plus tard. Ce qui veut dire que le cancer n’est pas forcément une maladie mortelle à court terme, même avec de grosses tu-meurs et même sans traitement.
En observant ainsi l’évolution naturelle de la maladie d’une part, et d’autre part en compilant le nombre de décès par tranche d’âge, on se rend parfaitement compte que les grands progrès de la cancérologie ne sont pas aussi réels que ce que l’on pouvait espérer. Pourtant, des milliards ont été engloutis dans la recherche depuis 40 ans, mais force est de constater qu’il n’y a pas eu d’avancée thérapeutique majeure se traduisant par une baisse significative de la mortalité. Cela a été démontré par un membre de notre groupe : Mireille Summa (Paris-Dauphine).
A.C. : La lutte contre le cancer ferait-elle fausse route ?
LS : Il est en effet légitime de se demander si la théorie sur laquelle se concentrent la plupart des études est la bonne. Les scientifiques ont découvert dans les années 1970 une origine génétique à certains rares cancers héréditaires. Des moyens colossaux ont été investis dans la recherche sur les oncogènes, ces gènes dont la mutation peut provoquer la maladie, ainsi que sur la mise au point de thérapies ciblées. Mais est-ce que c’est la solution au problème du cancer ? Face à ce paradigme dominant, nous avons senti la nécessité de réécrire les bases mêmes qui soutiennent la recherche actuelle. Réécrire le cancer n’a pu se faire qu’en utilisant les grands absents de la biologie d’aujourd’hui que sont les forces physiques.

A.C. : La biologie est extrêmement compliquée, pourtant vous considérez le can-cer comme une maladie métabolique simple. Qu’entendez-vous par là ?
LS : La biologie a fait d’énormes progrès, mais elle reste d’une infinie complexité avec des milliers d’enzymes qui interagissent les unes avec les autres, des milliers de gènes qui les codent, etc. Pour comprendre le fonctionnement des cellules cancéreuses, ce qu’on appelle le métabolisme, on finit par se perdre dans les détails alors que les forces physiques en jeu sont par essence très simples.
Il y a au fond seulement deux forces au niveau des cellules : la pression, les champs électriques et rien d’autre.
Nous avons alors cherché si nous pouvions pousser le raisonnement jusqu’au bout et décrire les mécanismes du cancer en fonction de ces paramètres élémentaires. Cela a été un travail de simplification long mais dont la logique demeure basique : une cellule saine brûle son carburant, le glucose, avec de l’oxygène pour produire de l’énergie électrique.
Une cellule cancéreuse se comporte comme si elle était privée d’oxygène, elle ne brûle pas tout le sucre qu’elle capte, elle fermente, et la pression augmente. Elle finit par grossir et se diviser sans cesse. Nous avons aussi compris que la clé du problème se situait au niveau de la mitochondrie, la centrale chargée de brûler au sein de la cellule. Dans le cancer, la mitochondrie disparaît ou dysfonctionne. En élaborant cette logique, nous nous sommes rendu compte que l’hypo¬thèse métabolique avait déjà fait l’objet des travaux d’Otto Warburg dans les années 1920 et été récompensée par un prix Nobel.
A.C. : Comment avez-vous poursuivi vos recherches ?
LS : Nous avons cherché à lever l’obstacle qui empêchait la mitochondrie de brûler les dérivés du glucose. Toute une liste de molécules qui potentiellement pouvaient être actives ont été identifiées et nous les avons injectées, une par une ou en combinaison, sur des souris cancéreuses afin d’évaluer leur efficacité. Au bout d’un certain temps, nous avons trouvé comment remettre en route les mitochondries de quelques cellules. Nous avons poursuivi nos recherches et finalement nous avons déterminé un traitement efficace, quel que soit le type de cancer. Pourtant, avec les traitements classiques cytotoxiques ou par immunothérapie, il existe toujours certaines cellules résistantes. Les médicaments fonctionnent un certain temps, puis ils perdent de leur efficacité. Mais là, nous avons un traitement universel qui marche dans tous les cas, ce qui corrobore notre hypothèse métabolique de départ.
A.C. : Avec des résultats si prometteurs sur les animaux, est-ce que des essais cliniques sont menés chez l’homme ?
LS : En effet, la suite logique serait de valider ces premiers résultats en faisant des tests chez l’homme. J’exerce à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et je suis allé voir toutes les institutions de la République pour tenter d’obtenir des financements et faire démarrer les essais.
Mais visiblement, nous sortons des clous, tant par des hypothèses novatrices que par le coût dérisoire des traitements…
Et il a été impossible de faire bouger les choses. Il n’existe donc pas, à ce jour, la validation d’essais randomisés. À défaut d’avoir été entendu par les autorités de santé et devant le désarroi de certains patients qui ont découvert ces avancées à travers mes publications, je n’ai pu que leur conseiller le traitement métabolique.
“ Depuis plusieurs années, les résultats de cette méthode sont très encourageants avec des rémissions chez de nombreux patients ”
Je me suis bien sûr limité à ceux que je savais condamnés à court terme. Ce traitement a toujours été donné en conjonction avec le traitement classique, et sans perturber leur parcours de soins. Devant cet afflux de malades, j’ai commencé à aider certains de ceux qui se savaient condamnés à brève échéance. Je n’ai jamais accepté de me faire payer ou de tirer un re¬venu quelconque du désespoir humain. Depuis plusieurs années, les résultats sont très encourageants avec des rémissions chez de nombreux patients. Nous avons recueilli ainsi de nombreux témoignages, ce qui permet aussi d’améliorer nos connaissances sur ce traitement.
A.C. : Vous appelez cette méthode le « traitement métabolique » : en quoi consiste-t-il ?
LS : Pour redémarrer la mitochondrie des cellules cancéreuses, nous disposons de plusieurs médicaments connus depuis longtemps, simples, peu onéreux et sans danger : il s’agit notamment de l’acide alphalipoïque et l’hydroxycitrate. Ils font l’objet de publications scientifiques de plus en plus nombreuses qui démontrent toutes un effet anticancéreux majeur.
Ce que j’ai observé, c’est que le « traitement métabolique » ne peut se faire qu’en conjonction avec les chimiothérapies classiques. Il ne s’agit pas du tout d’une substitution, mais d’un accompagnement qui ne perturbe en rien le parcours de soins conventionnels et qui même probablement majore son efficacité.
Mais le « traitement métabolique » ne fonctionne pas dans tous les cas. Il ne fonctionne que s’il existe encore des mitochondries. Ce n’est plus le cas dans les cancers les plus agressifs ou chez les tumeurs qui ont été agressées par des chimiothérapies trop lourdes. Quand la mitochondrie est trop abîmée, il ne sert à rien de vouloir la faire redémarrer. Dans ce cas, nous devons envisager une autre démarche : une piste serait de modifier le pH intracellulaire. La fermentation provoque une acidification autour de la tumeur et surtout une augmentation du pH intracellulaire. Il est probable que de normaliser le pH intracellulaire puisse suffire à contrôler ces cancers-là.
Est-ce que l’alimentation a un rôle à jouer dans le métabolisme du cancer ?
Pour modifier et améliorer le métabolisme des cellules, le régime alimentaire est important. Le régime cétogène semble être une solution thérapeutique encourageante : il est constitué de beaucoup de produits gras et de quelques protéines. Mais il est contraignant : il faut diminuer drastiquement tous les sucres et tous les féculents pour affamer les cellules cancéreuses.
Encadré : Protocole pour redémarrer le métabolisme de la cellule
Acide lipoïque : 800 mg ma¬tin et soir (disponible chez Supersmart à 35 euros la boîte de 90 comprimés de 100 mg, chez Solgar à 28 euros la boîte de 50 comprimés de 600 mg, ou encore auprès des laboratoires Biovéa, acide alphalipoïque avec riboflavine, 60 comprimés de 300 mg, 26 euros).
Hydroxycitrate : 500 mg en comprimés, matin, midi et soir (disponible chez Solgar à 30 euros la boîte de 60 gélules).
Propos recueillis par Annie Casamayou, Naturopathe.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5230
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer: Interview Dr Laurent Schwartz

Message  Mirzoune le Dim 29 Jan 2017 - 23:51

En complément:

L'acide alpha lipoïque est un co-facteur de la pyruvate déshydrogénase. Cette enzyme permet au pyruvate (un dérivé du glucose) d’être brûlé dans la mitochondrie.

a. Il existe sous une forme intraveineuse (vendue en pharmacie en Allemagne, en Autriche, en Andorre). Ce médicament n’est pas commercialisé en France.

b. Il existe aussi sous une forme orale (complément alimentaire) soit sous forme d’acide alpha lipoïque soit sous forme de sodium R-lipoate.

L’hydroxycitrate de calcium: Cette molécule extraite d'un fruit exotique (Garcinia cambogia) a la propriété d'inhiber la citrate lyase, enzyme indispensable à la synthèse des parois cellulaires, d'où son effet anticancer. On la trouve sous
forme de complément alimentaire (extrait standardisé de la pelure du fruit qui contient 60 % d’hydroxycitrate).

La prise d’acide alpha lipoïque doit s’accompagner de celle d’hydroxycitrate car prises isolément, ces molécules sont de peu d’efficacité.

Posologie: Le traitement se doit être quotidien.
Acide alpha lipoïque : 600 mg en intraveineuse lente. Au bout de trois semaines, passer à l’acide alpha lipoïque sous forme orale.
Les doses d’acide alpha lipoïque sous forme orale sont de 800 mg matin et 800 mg soir. 
Le sodium R-lipoate peut remplacer l’acide alpha lipoïque. Les doses sont les mêmes. Il est souvent plus simple de débuter parde l’acide alpha lipoïque oral.

Hydroxycitrate : 500 mg matin, midi et soir. Les gélules d’extrait de Garcinia cambogia ne contenant le plus souvent que 60 % d’hydroxycitrate (bien lire la composition), il est donc nécessaire de prendre dans ces cas 800 mg de gélules, trois fois par jour.

Le traitement peut avoir des effets secondaires
:
a. une perte de poids habituellement transitoire et modérée,
b. un cas d’hépatite, à l’hydroxycitrate, heureusement sans gravité,
c. en cas de lésions cérébrales il y a un risque de crise d’épilepsie,
d. le traitement métabolique peut entraîner un effet discrètement euphorisant.

Source: http://guerir-du-cancer.fr/wp-content/uploads/2016/08/Traitement-m%C3%A9tabolique-Dr-Schwartz.pdf

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3482
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum