Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Transition vers moins de féculents
par darky35 Aujourd'hui à 9:52

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Hier à 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Affiner les Apports journaliers recommandés
par darky35 Ven 3 Juil 2020 - 11:40

» Tactique Coronavirus
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 11:58

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Sam 27 Juin 2020 - 21:13

» Coronavirus - actualités
par Luc Jeu 25 Juin 2020 - 11:39

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Dim 21 Juin 2020 - 18:34

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Hérode Dim 21 Juin 2020 - 10:22

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Mer 17 Juin 2020 - 10:05

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» Laissez-moi sortir
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 14:57

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» créer un gif
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 13:01

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 12:22

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00

» Les 7 principes du stress. Ori Hofmekler
par Luc Dim 17 Mai 2020 - 9:06

» Bon anniversaire Céline 57
par Celine57 Jeu 14 Mai 2020 - 15:48

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Proserpine Mar 12 Mai 2020 - 15:10

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par darky35 Mar 12 Mai 2020 - 12:27

» Petit déjeuner de Patiloup
par Anthodu89 Mar 12 Mai 2020 - 9:55

» Petit dej de Luc
par Anthodu89 Lun 11 Mai 2020 - 15:36

» Bon anniversaire Filou68
par Proserpine Dim 10 Mai 2020 - 10:39

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Sam 9 Mai 2020 - 22:43

» Bon anniversaire breizh29
par darky35 Ven 8 Mai 2020 - 9:59

» Présentation Emma
par alexenforme Jeu 7 Mai 2020 - 12:01

» Quand l’énergie fait défaut: Œdème & hypertension
par Luc Mer 6 Mai 2020 - 11:58

» Corriger le déséquilibre hormonal: Excès d'estrogènes
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 11:14

» Présentation Lee Loo - Nouvelle abonnée
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 9:27

» Péri-ménopause et ménopause. Sérénitude
par Luc Dim 3 Mai 2020 - 8:21

» Comment supporter & digérer les aliments si intestins irrités. IBS
par darky35 Sam 2 Mai 2020 - 12:59

» Les goguettes et Brel
par darky35 Ven 1 Mai 2020 - 15:16

» Jude sibo pas cool
par Proserpine Jeu 30 Avr 2020 - 17:47

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Mer 29 Avr 2020 - 16:33

» Bon anniversaire Rouly
par Proserpine Mer 29 Avr 2020 - 8:54

» Présentation de Luc, alias Nestor345
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 20:39

» Je me présente: MichelDoc
par Chantal Lun 27 Avr 2020 - 13:17

» Contribuez à notre banque de gifs et smileys animés!
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 12:02

» Bonjour, moi c'est Myosotis
par Luc Lun 27 Avr 2020 - 10:52

» Journal d'un confiné - Vu par Pablo Andres
par darky35 Dim 26 Avr 2020 - 15:37

» coronavirus et vaccination
par Hérode Lun 20 Avr 2020 - 11:55

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Dim 19 Avr 2020 - 15:18

» Nos amis les bêtes et le virus
par Hérode Ven 17 Avr 2020 - 17:32

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Hérode Mer 15 Avr 2020 - 16:28

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Luc Mer 15 Avr 2020 - 11:09

» The salt Fix
par Luc Mar 14 Avr 2020 - 8:51

» Vitamine C liposomée
par Chantal Dim 12 Avr 2020 - 13:44

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Gaffal Dim 12 Avr 2020 - 13:26

» Les tons flingueurs
par Luc Sam 11 Avr 2020 - 17:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 8
par Luc Mer 8 Avr 2020 - 8:31

» Bon anniversaire Augustine
par Luc Mar 7 Avr 2020 - 9:10

» Anabolisme et synthèse des protéines - SPM
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:53

» Présentation Anthony
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:25

» Joyeux anniversaire ma frangine!
par Hérode Ven 3 Avr 2020 - 11:17

» Bon anniversaire Aimee
par Proserpine Mar 31 Mar 2020 - 9:40

» Presse économique - Par temps de crise
par Luc Lun 30 Mar 2020 - 17:01

» Les huiles végétales et apports équilibrés
par Luc Jeu 26 Mar 2020 - 20:41

» Les graisses originelles et les ersatz. T. Lauwers
par Luc Mer 25 Mar 2020 - 11:32

» Bon anniversaire Philipou
par Luc Mar 24 Mar 2020 - 9:53

» panique attestée ?
par Luc Sam 21 Mar 2020 - 21:04

» Bon anniversaire Mamoun69
par Luc Jeu 19 Mar 2020 - 8:48

» Propriétés santé et usages du bouleau
par Hérode Mer 18 Mar 2020 - 11:14

» acides gras trans et enzymes
par Ln Mer 18 Mar 2020 - 10:41

» Alerte Rouge sur paracétamol
par Hérode Dim 15 Mar 2020 - 18:41

» Jus de Grenade fermenté
par Luc Mer 11 Mar 2020 - 9:19

» Cholestérol et Graisses Saturées – Les mythes et les faits
par Luc Mar 10 Mar 2020 - 22:03

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Proserpine Lun 9 Mar 2020 - 16:53

» vitamine D : zyma D ou...?
par Luc Dim 8 Mar 2020 - 16:39

» Protéine mTOR, acné et cancers
par Luc Sam 7 Mar 2020 - 8:46

» Bon anniversaire Joséphine
par Luc Mar 3 Mar 2020 - 12:37

» À méditer...
par Luc Lun 2 Mar 2020 - 18:39

» Bon anniversaire Nathalie
par Luc Dim 1 Mar 2020 - 10:35

» Joyeux anniversaire, Mirzoune,
par Proserpine Dim 1 Mar 2020 - 10:31

» Aliments anti-coup de froid & coupe-feu
par Luc Sam 29 Fév 2020 - 9:35

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Luc Ven 28 Fév 2020 - 12:18

» Le sucre de canne complet est une arnaque
par Luc Jeu 27 Fév 2020 - 17:09

» Les dents dévitalisées sont sources majeures de maladies graves
par Flo Jeu 27 Fév 2020 - 14:08

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par Luc Mer 26 Fév 2020 - 7:54

» Booster le microbiote avec le sushi
par Luc Mar 25 Fév 2020 - 14:35

» Vit K Mk4 Vs Mk7 update 02 2020
par Luc Sam 22 Fév 2020 - 11:10

» Remodelage osseux & ostéocalcine
par Luc Lun 17 Fév 2020 - 16:50

» Vous voyez flou, des taches apparaissent…
par Luc Dim 16 Fév 2020 - 12:03

-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:02

Le protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C : “Titrating to Bowel Tolerance“.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le protocole explique comment affiner la posologie de la vitamine C pour un « entretien » optimal, ainsi que le traitement des maladies aiguës, du stress ou des blessures. La dose idéale de vitamine C varie considérablement d'une personne à l'autre, et même d'un jour à l'autre, selon l’état de santé, le stress et le niveau d'activité!
Le Dr Fred Klenner (1907 - 1984), le premier médecin à traiter ses patients avec une méga dose C, a recommandé une base d'entretien de 5 g par adulte de 160 lb (75 kg).
Le Dr Robert Cathcart (1938 - 2006), a poursuivi les travaux du Dr Klenner, puis a développé le protocole appelé «titrage jusqu’à la tolérance intestinale», détaillé ci-dessous.
Ce protocole a été écrit par le Dr Cathcart lui-même, donc cela peut devenir assez compliqué, mais l'idée est la suivante:
Quelle que soit la quantité de vitamine C que vous pouvez prendre, si cela vous fait vous sentir bien, sans avoir des gargouillements intestinaux, des selles molles ou de la diarrhée, cette quantité de vitamine C est utilisée par votre corps.
Si vous percevez ces symptômes, c’est le résultat de la poudre inutilisée qui est évacuée via les selles, puisant de l'eau requise dans votre corps, auquel cas vous devez réduire la dose de vitamine C et boire de l'eau.
Le corps ne peut pas vraiment stocker la vitamine C, à l’exception de certains organes dans lesquels la demi-vie est +/ 20 jours (2); il est donc préférable de prendre de nombreuses petites doses tout au long de la journée plutôt qu'une seule dose importante.
Comme l'explique le professeur Steve Hickey PhD, Université de Manchester, dans son livre « RDA - Ridiculous Dietary Allowance », la vitamine C a une demi-vie très courte, et connait déjà une baisse significative dans la circulation sanguine après 30 minutes. Ce qui signifie qu’une dose s’épuise assez rapidement. (En +/ 2 à 3 heures, ndlr).
Prendre de la vitamine C tard le soir peut vous empêcher de vous endormir. Nous recommandons également une vitamine liposoluble comme D3 ou E pour vous protéger pendant la nuit.
NDLR : L’effet stimulant n’est en général perçu que lors de la recharge, jusqu’à ce que les tissus soient saturés. Ensuite, ce sera plutôt l’apaisement et un bien-être général, selon les témoignages donnés, un effet reposant donc.
NB : La vitamine E a un effet d’épargne sur la vitamine C et permet un recyclage de la forme oxydée, utilisée pour la « maintenance ». Un apport de sélénium serait le bienvenu aussi pour épargner le glutathion. L’enzyme GPx a besoin de sélénium (et du zinc, ainsi que de la vit C) pour bien faire son travail protecteur (dans de nombreux tissus et en particulier avec le cristallin), et son travail réparateur sur les lipides membranaires.  
Le sélénium permet aussi de régénérer la vitamine C oxydée.
Source : Dr JP Curtay – Nutrithérapie, Bases scientifiques et pratique médicale. 2008

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Affiner la posologie de l'acide ascorbique

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:06

*) Comment affiner la posologie de la vitamine C pour un usage thérapeutique, par Robert F. Cathcart, MD.
Résumé :
Une méthode d'utilisation de la vitamine C en quantités juste en deçà des doses qui provoquent la diarrhée est décrite sous le paragraphe « TITRAGE À LA TOLÉRANCE INTESTINALE ». La quantité d'acide ascorbique oral tolérée par un patient sans produire de diarrhée augmente quelque peu proportionnellement au stress ou à la toxicité de sa maladie. Cette dose de tolérance améliore les symptômes aigus de nombreuses maladies. Des doses plus faibles ont souvent peu d'effet sur les symptômes aigus mais aident le corps à gérer le stress de la maladie et peuvent réduire la morbidité de la maladie. Cependant, si des doses d'ascorbate ne sont pas fournies pour satisfaire ce potentiel de prélèvement sur les nutriments, les premiers tissus locaux impliqués dans la maladie, puis le sang, puis le corps en général s'épuisent en ascorbate (anascorbie et scorbut induit aigu). Le patient est ainsi exposé à des complications de processus métaboliques connus pour être dépendants de l'ascorbate.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:10

*) Introduction
Au cours des dix dernières années, j'ai traité plus de 9 000 patients avec de fortes doses de vitamine C (Cathcart 1, 2, 3, 4, 5). Les effets de cette substance lorsqu'elle est utilisée en quantités adéquates modifie considérablement le cours de nombreuses maladies. Les conditions stressantes de toute nature augmentent considérablement l'utilisation de la vitamine C. L'ascorbate excrété dans l'urine chute de façon marquée avec des contraintes de toute ampleur, à moins que la vitamine C ne soit fournie en grande quantité. Cependant, une TOLÉRANCE INTESTINALE est une mesure plus pratique et cliniquement utile du besoin en ascorbate et vraisemblablement de son utilisation. La quantité d'acide ascorbique qui peut être prise par voie orale sans provoquer de diarrhée lorsqu'une personne est parfois malade est plus de dix fois supérieure à celle qu'elle tolérerait si elle se portait bien. Ce phénomène accru de tolérance intestinale sert non seulement à indiquer la quantité qui doit être prise mais indique l'ampleur insoupçonnée et étonnante de l'utilisation potentielle que le corps a pour l'ascorbate dans des conditions stressantes.
Si ce prélèvement massif sur les petites réserves d'ascorbate du corps n'est pas pleinement compensé, la condition d'ANASCORBÉMIE en résulte. Le déficit en ascorbate commence probablement dans les tissus directement impliqués dans la maladie et se propage ensuite aux autres tissus du corps. Un état de scorbut aigu localisé puis systémique se produit. Ce scorbut aigu induit conduira à une mauvaise guérison et, finalement, à des complications impliquant d'autres systèmes du corps.
Une grande partie du travail original avec de grandes quantités de vitamine C a été réalisée par Fred R. Klenner, M.D. (6, 7, 8, 9) de Reidsville, Caroline du Nord. Klenner a découvert que les maladies virales pouvaient être guéries par l'ascorbate de sodium intraveineux en quantités allant jusqu'à 200 grammes par 24 heures. Irwin Stone (10, 11, 12) a souligné le potentiel de la vitamine C dans le traitement de nombreuses maladies, l'incapacité des humains à synthétiser l'ascorbate et l'hypoascorbémie qui en résulte. Linus Pauling (13, 14) a passé en revue la littérature sur la vitamine C et a conduit une croisade pour faire connaître ses utilisations médicales au public et à la profession médicale. Ewan Cameron en association avec Linus Pauling (15, 16, 17) a montré l'utilité de l'ascorbate dans le traitement du cancer.


Processus métaboliques dépendant de l’acide ascorbique
Il y a pas mal d’enzymes qui ont besoin de l’ascorbate comme catalyseur. Une cure, c’est très bien mais pas trop longtemps non plus à un haut dosage. L’ascorbate peut avoir des effets pro- et antioxydants (effet hormétique). (4)


Méthode de la tolérance intestinale (& tableau avec dosage)
Un résultat étonnant est que tous les patients, tolérants à l'acide ascorbique, peuvent prendre de plus grandes quantités de la substance par voie orale sans avoir de diarrhée lorsqu'ils sont malades ou soumis à un stress. Cette tolérance accrue est quelque peu proportionnelle à la toxicité de la maladie traitée.
La tolérance est augmentée en partie par le stress (par exemple, l'anxiété, l'exercice physique, la chaleur, le froid, etc.) (Voir la figure I). Certes, la fragmentation et l'augmentation de la fréquence des doses augmentent autant que possible la tolérance, mais les tolérances parfois supérieures à 200 grammes par 24 heures étaient totalement inattendues. Les doses représentatives prises par des patients tolérants titrant leur apport en acide ascorbique entre le soulagement de la plupart des symptômes et la production de diarrhée étaient les suivantes (Cfr tableau) :
Tableau : Vit C – Doses pour traiter un problème
Par exemple, en condition normale : 4-15 gr à diviser en en 4 à 6 doses. Soit +/ 1 à 4 gr par dose, pour déclencher le processus de la tolérance intestinale (« Bowel tolerance Method »). 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Condition normale : 4-15 gr à diviser en en 4 à 6 doses. Soit +/ 1 à 4 gr par dose.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Schéma: Doses représentatives de Vit C pour qques pathologies

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:12

Figure 1 (ci-dessous): Doses représentatives pour traiter des symptômes aigus de maladies chez des patients très tolérants à l’acide ascorbique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
*) Grammes d’acide ascorbique pris oralement, par 24 Heures
1) Notez que les courbes des symptômes de la maladie indiquent très peu d'effet sur les symptômes aigus jusqu'à ce que des doses de 80 à 90% de la tolérance intestinale soient atteintes. Ce n'est peut-être que près des doses de tolérance que l'ascorbate est poussé dans les principaux sites de la maladie. 2) La suppression des symptômes dans certains cas peut ne pas être totale; mais c’est généralement très important et souvent l'amélioration est complète et rapide. 3) L'hépatite peut nécessiter de 30 à 100 grammes.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Titrer la vit C jusque la tolérance intestinale

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:18

*) Titrer jusque la tolérance intestinale (dosage)
Le soulagement maximal des symptômes qui peut être attendu avec des doses orales d'acide ascorbique est obtenu à un point juste en deçà de la quantité qui provoque la diarrhée. La quantité et le moment des doses sont généralement détectés par le patient. Le médecin ne doit pas essayer de réguler exactement la quantité et le moment de la prise de ces doses car la dose optimale effective change souvent d'une fois à l'autre. Les patients sont informés des principes généraux de détermination des doses et reçoivent des estimations des quantités de départ raisonnables et du calendrier de ces doses. J'ai nommé ce processus «  Titrer jusque la tolérance intestinale ». Le patient essaie de titrer (doser) cette quantité située entre le moment où il commence à se sentir mieux et la quantité qui provoque presque mais pas tout à fait la diarrhée.
Je pense que c'est seulement cette quantité excessive d'ascorbate non absorbée dans le corps qui occasionne la diarrhée; ce qui n'atteint pas le rectum, ne provoque pas de diarrhée.
Il est intéressant de savoir que si une solution hypertonique d'ascorbate de sodium est administrée par voie intraveineuse, la quantité d'acide ascorbique tolérée par voie orale augmente réellement.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:18

*) Le rhume à 100 grammes (The 100 gram cold)
Lorsqu'une personne est malade, la quantité d'acide ascorbique qu'elle peut ingérer sans qu’une diarrhée se produise augmente quelque peu proportionnellement à la gravité ou à la toxicité de la maladie. Un rhume suffisamment grave pour permettre à une personne de prendre 100 grammes d'acide ascorbique par 24 heures pendant le pic de la maladie, je l’appelle « The 100 gram cold ».
*) Réponses individuelles
Peut-être l'un des principes les plus importants de la médecine orthomoléculaire est l’individualité biochimique (18). Chaque individu réagit différemment aux substances. La vitamine C ne fait pas exception. Cependant, au moins 80% de mes patients ont bien toléré l'acide ascorbique. Certes, il y avait relativement peu de patients âgés dans ma pratique. Les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents tolèrent bien l'acide ascorbique et peuvent en prendre, proportionnellement à leur poids corporel, de plus grandes quantités que les adultes. Les adultes plus âgés tolèrent des quantités moindres et ont un pourcentage plus élevé de difficultés nuisibles. Les patients souffrant d'intolérances alimentaires multiples peuvent avoir plus de difficultés mais devraient essayer de prendre de l'ascorbate en raison des bienfaits souvent obtenus.
NDLR : En cas d’inflammation des parois intestinales (SIBO), soit il faut passer par une injection intraveineuse faite par un thérapeute / une infirmière, soit la prise d’une forme tamponnée est acceptée (de l’ascorbate de sodium), lorsque le malade est dans une phase de rémission passagère, le temps de supporter et calmer davantage encore la réaction inflammatoire. Il faudra probablement d’abord apaiser l’inflammation avant d’acquérir une certaine tolérance à l’ascorbate de sodium. Les parois intestinales sont souvent trop irritées …
Fin du commentaire NDLR.
Pendant plusieurs années alors que je traitais certaines personnes malades seulement avec de l'acide ascorbique, je n’étais pas conscient du nombre de personnes qui avaient des problèmes de nuisance avec les doses d'entretien. La tolérance du malade à l'ascorbate est si élevée qu'il empêche la plupart des plaintes que l'on aurait pu avoir. Lorsque l'acide ascorbique est prescrit à une personne malade, l'effet bénéfique est suffisamment évident pour que peu de gens se plaignent des gaz et de la diarrhée. Avec la maladie, les effets d'un surdosage ne durent pas longtemps en raison du taux d'utilisation rapide (absorption rapide par les organes défaillants / en souffrance, ndlr).
Il est important que le médecin comprenne les principes de traitement de cette grande majorité de personnes tolérantes. Les patients se sous-administrent fréquemment et ont besoin de conseils professionnels pour pousser les doses à des niveaux efficaces. Le petit nombre de personnes, en particulier les personnes âgées, intolérantes aux doses orales sont, d'après mon expérience, capables de prendre de l'ascorbate intraveineux sans difficultés. De plus, les patients souffrant de problèmes graves peuvent devoir être traités par voie intraveineuse si des doses très élevées doivent être maintenues pendant un certain temps pour une suppression adéquate des symptômes.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Anascorbie: L'inflammation épuise les réserves de vit C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:23

*) AnascorbieScorbut aigu induit
Il est bien établi que certains symptômes sont associés à un manque presque total de vitamine C dans le corps. Les symptômes du scorbut comprennent la lassitude, des malaises, des saignements des gencives, une perte de dents, des saignements de nez, des ecchymoses, des hémorragies dans n'importe quelle partie du corps, des infections faciles, une mauvaise cicatrisation des plaies, une détérioration des articulations, des os cassants et douloureux, et la mort, etc. On pense que cette maladie ne survient qu'avec une privation alimentaire de vitamine C. Cependant, une condition analogue se produit comme suit:
Les humains bien nourris ne contiennent généralement pas plus de 5 grammes de vitamine C dans leur corps. Malheureusement, la majorité des gens ont beaucoup moins d'ascorbate que cette quantité dans leur corps et sont à risque de nombreux problèmes liés à l'échec des processus métaboliques dépendants de l'ascorbate. Cette condition s'appelle le scorbut subclinique chronique. (12)
Si une maladie est suffisamment toxique pour permettre à la personne de consommer 100 grammes de vitamine C, imaginez ce que cette maladie doit faire pour les 5 grammes d’ascorbate stockés dans le corps. Un état de « scorbut aigu induit » est rapidement induit. Une partie de ce besoin métabolique accru d'ascorbate se produit sans aucun doute dans des zones du corps qui ne sont pas principalement impliquées dans la maladie et peut être expliquée par des fonctions telles que les surrénales produisant plus d'adrénaline et de corticoïdes; le système immunitaire produisant plus d'anticorps, d'interféron (19, 20) et d'autres substances pour combattre l'infection; les macrophages utilisant plus d'ascorbate avec leur activité accrue; et la production et la protection de c-AMP et de c-GMP avec l'activité accrue subséquente d'autres glandes endocrines (21), etc. De plus, il doit y avoir un énorme recours local à l'ascorbate par des taux métaboliques accrus dans les tissus principalement infectés. Les organismes infectieux libèrent eux-mêmes des toxines qui sont neutralisées par l'ascorbate, mais détruisent alors l'ascorbate. Les niveaux d'ascorbate dans le nez, la gorge, les trompes d'Eustache et les bronches infectées localement par « un rhume à 100 grammes » doivent en effet être très bas. Avec ce scorbut induit aigu localisé dans ces zones, il n'est pas étonnant que la guérison puisse être retardée et que des complications telles que la sinusite chronique, l'otite moyenne et la bronchite, etc. se développent.
J'avais supposé qu'une grande partie de cet ascorbate était utilisée pour des fonctions directement liées à la neutralisation de la toxicité des maladies virales et bactériennes. Lorsqu'on est malade, on a la sensation interne que quelque chose de cette nature se produit lorsque l'on s'approche de la tolérance intestinale. Récemment, cependant, j'ai eu l'expérience personnelle d'ingérer 48 grammes en une heure et demie quand j'ai eu une réaction soudaine de rhume des foins avec des roses. Au retrait des roses, la tolérance est tombée rapidement à la normale. Cette expérience ainsi que mes expériences avec de nombreux patients soumis à un stress émotionnel, indiqueraient que les glandes surrénales sont capables d'utiliser de grandes quantités d'ascorbate avec avantage s'il est disponible.
Cette consommation d'ascorbate, quelle qu'en soit la source, abaisse le taux sanguin d'ascorbate à un niveau négligeable. J'ai inventé le terme ANASCORBÉMIE pour cette condition. Si cette anascorbémie n'est pas rapidement rectifiée par l'administration orale de doses tolérables d'acide ascorbique ou par administration intraveineuse d'ascorbate, le reste du corps est rapidement épuisé en ascorbate et exposé au risque de troubles des processus métaboliques dépendants de la vitamine C.
Les problèmes suivants devraient être attendus avec une incidence accrue avec une déplétion sévère de l'ascorbate: troubles du système immunitaire tels que les infections secondaires, la polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies du collagène, réactions allergiques aux médicaments, aliments et autres substances, infections chroniques telles que l'herpès ou séquelles des infections aiguës telles que les syndromes de Guillain-Barre et Reye, le rhumatisme articulaire aigu ou la scarlatine; des troubles des mécanismes de coagulation sanguine tels que l'hémorragie, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les hémorroïdes et d'autres thromboses vasculaires; incapacité à faire face correctement au stress en raison de la suppression des fonctions surrénales telles que la phlébite, d'autres troubles inflammatoires, l'asthme et d'autres allergies; problèmes de formation désordonnée de collagène tels que la capacité altérée de guérir, les cicatrices excessives, les escarres, les varices, les hernies, les vergetures, les rides, peut-être même l'usure du cartilage ou la dégénérescence des disques vertébraux; altération de la fonction du système nerveux telle que malaise, diminution de la tolérance à la douleur, tendance aux spasmes musculaires, même aux troubles psychiatriques et à la sénilité; et le cancer découlant du système immunitaire affaibli et les cancérogènes non détoxifiés; etc. Notez que je ne dis pas que l'appauvrissement en ascorbate est la seule cause de ces troubles, mais je souligne que les troubles de ces systèmes prédisposeraient certainement à ces maladies et que ces systèmes sont connus pour dépendre de l'ascorbate pour leur bon fonctionnement.
Non seulement il existe une probabilité théorique que ces types de complications associées à des infections ou à des stress puissent résulter d'une déplétion en ascorbate, mais il y a eu une diminution notable de la survenue attendue de complications chez les milliers de patients traités par des doses de tolérance orale ou des doses intraveineuses d'ascorbate. . Cette impression de diminution marquée de ces problèmes est partagée par les médecins expérimentés avec l'utilisation de l'ascorbate tels que Klenner (8, 9) et Kalokerinos (22).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty La vit C est nécessaire pour les surrénales

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:25

*) L’hormone du stress manquante (« The missing stress hormone »)
Stone (11) a décrit le défaut génétique par lequel les primates supérieurs ont perdu la capacité de synthétiser l'ascorbate. Ce défaut est causé par un gène défectueux muté de l'enzyme hépatique, la L-gulonolactone oxydase. Les mammifères supérieurs (à l'exception des primates supérieurs) ont développé un mécanisme de rétroaction qui augmente la synthèse de l’ascorbate sous l'influence de contraintes externes et internes (23).
Il existe de nombreuses fonctions bien établies de la vitamine C qui aident à gérer le stress. Lorsqu'ils sont stressés, les mammifères supérieurs peuvent augmenter ces fonctions par ce mécanisme de rétroaction. Pour les primates supérieurs, y compris les humains, l'ascorbate peut équivaloir à l'HORMONE DE STRESS MANQUANT (4).
J'ai vu de solides preuves cliniques que non seulement la tolérance intestinale à l'ascorbate augmente sous le stress, mais aussi des preuves pleinement satisfaisantes que l'utilisation potentielle de l'ascorbate réduit considérablement les maladies secondaires et les complications suite au stress ou à la maladie primaire. Depuis 1970, avec l'enseignement de la méthode de tolérance intestinale pour déterminer les doses appropriées d'acide ascorbique aux patients, je n'ai pas eu à hospitaliser un seul patient pour une maladie virale aiguë ou une complication d'une telle maladie si le patient utilisait la méthode. Dans certains cas, comme dans trois cas de pneumonie virale, il a été nécessaire d'utiliser de l'ascorbate intraveineux. Certes, j'ai eu de la chance car aucun patient n'est arrivé avec des symptômes si graves qui aient nécessité une hospitalisation immédiate. Il y a eu de nombreux patients pour lesquels il ne faisait aucun doute qu'ils auraient dû être hospitalisés dans un laps de temps très court si l'ascorbate n'avait pas été administré. Certains patients ne prenant pas tout à fait des doses de tolérance intestinale, mais prenant des doses significativement importantes d'ascorbate, n'ont pas eu une suppression aussi dramatique des symptômes aigus mais ont évité néanmoins des complications.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Mononucléose tempérée par l'acide ascorbique

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:27

*) Mononucléose
La mononucléose aiguë est un bon exemple car il existe une différence évidente entre l'évolution de la maladie, avec et sans ascorbate. De plus, il est possible d'obtenir un diagnostic de laboratoire pour vérifier qu'il s'agit d'une mononucléose en cours de traitement. Au début de cette étude, un bibliothécaire de 23 ans, 98 livres avec une mononucléose sévère a déclaré avoir pris 2 cuillères à soupe bombées toutes les 2 heures, consommant une livre pleine d'acide ascorbique en 2 jours (450 gr). Elle se sentait généralement bien en 3 à 4 jours, même si elle a dû continuer avec environ 20 à 30 grammes par jour pendant environ 2 mois.
De nombreux cas ne nécessitent pas de doses d'entretien pendant plus de 2 à 3 semaines. La durée du besoin peut être ressentie par le patient. J'ai eu des patients patrouilleurs à ski de retour sur les pistes en une semaine. On leur a demandé de transporter une gourde (a boda bag) avec plein de solution d'acide ascorbique pendant qu'ils skiaient. L'ascorbate a maintenu les symptômes de la maladie presque complètement supprimés même si l'infection de base n'avait pas complètement disparu. Les ganglions lymphatiques et la rate sont revenus à la normale rapidement et le malaise profond a été soulagé en quelques jours. Il est souligné que les doses de tolérance doivent être maintenues jusqu'à ce que le patient se sente complètement bien, sinon les symptômes réapparaîtront.
*) Hépatite
Les cas aigus d'hépatite infectieuse ont réagi de façon spectaculaire. (…)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty 90% des symptômes supprimés si virus

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:29

*) Unsick (non encore malade)
Le phénomène de réapparition répétée des symptômes si l'ascorbate n'est pas poursuivi à fortes doses est le plus convaincant. Il est possible que les symptômes apparaissent et disparaissent plusieurs fois. En fait, il y a souvent un sentiment lors du titrage de la tolérance intestinale que les symptômes commencent à revenir juste avant de prendre la dose suivante.
Souvent, un patient sentira qu'il attrape probablement une maladie virale et qu'il a besoin de fortes doses d'acide ascorbique. S'il est expérimenté dans la prise d'acide ascorbique, il peut être capable de supprimer plus de 90% des symptômes. J'estime que le patient devrait prendre de grandes quantités d'ascorbate, s'il ne se sent pas tout à fait bien et peut présenter des symptômes modérés particuliers. J'appelle cette condition « UNSICK ». La reconnaissance de cet état est importante car elle peut être confondue avec des conditions plus graves.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vitamine C par injection intramusculaire et intraveineuse

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:32

*) Ascorbate par injection intraveineuse ou intramusculaire
Les symptômes des maladies virales aiguës peuvent le plus souvent être éliminés de manière plus permanente avec l'ascorbate de sodium intraveineux. S'il est vrai que les doses de tolérance à l'ascorbate oral éliminent généralement les complications des maladies virales aiguës, à certains moments – comme dans certains cas de grippe – la grande quantité d'ascorbate oral nécessaire (pour supprimer les symptômes sur une période d'une semaine ou plus) rend parfois souhaitable l'ascorbate intraveineux. Des quantités cliniquement importantes d'ascorbate utilisées par voie intraveineuse sont virucides ( 2, 5, 7, 8 ).
L'ascorbate de sodium utilisé par voie intraveineuse et intramusculaire ne doit contenir aucun conservateur. Habituellement, il n'y a qu'une petite quantité d'EDTA dans la préparation pour chélater des traces de cuivre et de fer qui pourraient détruire l'ascorbate. Des solutions contenant de l'ascorbate de sodium 250 ou 500 mg par cc peuvent être obtenues. Les solutions à 250 mg peuvent être utilisées par voie intramusculaire chez les jeunes enfants à des doses généralement de 350 mg / kg de poids corporel jusqu'à toutes les 2 heures. Lorsque le volume du matériel devient trop important pour les injections intramusculaires, la voie intraveineuse doit être utilisée. Des doses inadéquates seront inefficaces. Très souvent, un enfant refusant initialement l'ascorbate par voie orale coopérera après les injections s'il lui est proposé une alternative. Bien que cette méthode de persuasion semble cruelle, elle est meilleure que les complications qui pourraient autrement se produire. Ces injections intramusculaires peuvent être utilisées en situation de crise. Kalokerinos (22) décrit des cas où certains décès chez des nourrissons déjà en état de choc ont été évités par l'ascorbate intramusculaire injecté en urgence.
Pour les solutions intraveineuses, des concentrations de 60 grammes par litre sont faites avec de l'ascorbate de sodium à 250 ou 500 mg/cc dilué avec du lactate de Ringer, du sérum physiologique 1/2N, du sérum physiologique 1N, du D5W, ou de l'eau distillée prévue pour injection. Je préfère cette dernière, mais il faut être absolument sûr qu'aucune erreur n'est commise et avoir de l'eau pure. L'ascorbate est plus efficace par voie intraveineuse que par voie orale, probablement parce que les processus chimiques dans l'intestin détruisent un pourcentage de celui administré par voie orale. Des doses de 400 à 700 mg/kg de poids corporel par 24 heures suffisent généralement. Le débit de perfusion et la quantité totale administrée peuvent être déterminés en s'assurant que les symptômes sont supprimés et que le patient ne se déshydrate pas ou ne reçoit pas le sodium trop rapidement. La douleur locale dans la veine causée par une perfusion trop rapide est soulagée en ralentissant la perfusion intraveineuse. Un gramme de gluconate de calcium doit être ajouté aux bouteilles chaque jour pour éviter la tétanie.
Je n'ai pas encore vu un cas de phlébite se développer suite à l'administration d'ascorbate. Cette rareté de phlébite suggère peut-être que cette condition a quelque chose à voir avec l'épuisement de l’ascorbate.
Fréquemment, je demande au patient de prendre des doses orales d'acide ascorbique en même temps qu'il prend de l'ascorbate de sodium par voie intraveineuse. La tolérance intestinale est en fait augmentée par l'utilisation concomitante d'ascorbate intraveineux. Il faut être prudent et expérimenté en cas d'utilisation concomitante, car la tolérance diminue brutalement lorsque la perfusion intraveineuse est interrompue.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vit C et infection bactérienne

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:33

*) Infections bactériennes
L'acide ascorbique doit être utilisé avec l'antibiotique approprié. L'effet de l'acide ascorbique est synergique avec les antibiotiques et semble élargir considérablement le spectre des antibiotiques. J'ai trouvé que la pénicilline-K par voie orale ou la pénicilline-G intramusculaire, utilisée en conjonction avec des doses de tolérance intestinale d'acide ascorbique, traiterait généralement les infections causées par des organismes nécessitant habituellement de l'ampicilline ou d'autres pénicillines synthétiques plus modernes. Les céphalosporines ont été utilisées conjointement avec l'acide ascorbique pour les infections à staphylocoques. La combinaison de tétracycline et d'ascorbate a été utilisée pour l'urétrite non spécifique; cependant, les patients qui avaient déjà répété des récurrences d'urétrite non spécifique ont constaté qu'ils étaient indemnes de la maladie avec des doses d'entretien d'ascorbate. Je ne suis pas sûr que la tétracycline fût nécessaire même dans les cas aigus, mais elle a été utilisée pour des raisons juridiques. Certains autres cas d'étiologie inconnue, comme deux cas de maladie de Reiter et un cas d'uvéite antérieure aiguë, ont également réagi de façon spectaculaire à l'ascorbate.
Un point des plus importants est que les patients atteints d'infections bactériennes répondent généralement rapidement à l'acide ascorbique plus un antibiotique de base déterminé par les impressions cliniques initiales. Si les cultures prouvent par la suite que la sélection d'antibiotiques est incorrecte, le patient se porte généralement bien à ce moment.
Dans le cas d'un homme de 45 ans ayant développé une ostéomyélite du 5ème métacarpien de la main droite suite à une morsure de chat, une amputation partielle de la main avait été recommandée et une intervention chirurgicale programmée. Les consultants étaient d’accord. Le patient a retardé la chirurgie et s'est retiré de l'hôpital. On lui a administré de l'ascorbate par voie intraveineuse, 50 grammes par jour pendant 2 semaines. L'infection s'est résolue rapidement. Bien que ce patient ait eu une destruction de l'extrémité distale du métacarpien, il n'y a pas eu de récidive de l'infection (25).
Ce cas illustre le problème fréquent d'une infection indolente avec un organisme ne répondant pas au traitement antibiotique le plus sophistiqué qui peut alors répondre rapidement au traitement par ascorbate intraveineux.
Le traitement simultané avec l'antibiotique approprié plus l'ascorbate présente l'avantage supplémentaire que si, de manière inattendue, l'infection est réellement virale, l'infection sera supprimée et l'incidence de la réaction allergique à l'antibiotique réduite.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vitamine C et allergies

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:34

*) Vitamine C et allergie
Les patients ne semblaient pas développer leur première réaction allergique à la pénicilline lorsqu'ils avaient pris de l'ascorbate jusqu’à un niveau de tolérance intestinale, avec plusieurs doses. Parmi les milliers de patients ayant reçu de la pénicilline, deux cas d'éruptions cutanées brèves ont été observés chez des patients qui avaient pris leur première dose de pénicilline en même temps que leur première dose d'ascorbate. Si l'on comprend les raisons des doses de tolérance à l'ascorbate, il est évident que ces patients n'étaient pas encore «saturés». J'ai vu trois patients qui avaient pris de la pénicilline sans ascorbate qui avaient développé une éruption d’urticaire. Ces cas ont rapidement répondu à l'acide ascorbique oral. Une seule dose d'antihistaminique a généralement été utilisée. J'aurais anticipé des réactions plus longues dans la plupart de ces cas. J'ai vu un cas de réaction retardée de type pénicilline due à une maladie sérique chez une fillette de dix ans qui n'avait pas pris d'ascorbate auparavant. L'éruption cutanée chez ce patient n'a pas immédiatement répondu à l'acide ascorbique. L'éruption a pris environ deux semaines pour se résoudre complètement; cependant, si l'ascorbate n'avait pas été pris régulièrement à la tolérance, l'éruption se serait aggravée. Il a été difficile de maintenir des doses élevées chez ce patient.
Les patients qui avaient des réactions allergiques connues à la pénicilline n'ont jamais reçu d'antibiotique anticipant que la vitamine C les protégerait. Je soupçonne que le déficit en ascorbate corporel produit par la maladie peut avoir quelque chose à voir avec un dysfonctionnement du système immunitaire et le développement d'allergies. Cependant, la question de savoir si l'ascorbate peut offrir une certaine protection contre un antibiotique connu précédemment pour provoquer une réaction allergique chez un patient, lorsque des réactions ultérieures peuvent impliquer une anaphylaxie, est une question qui doit être abordée avec beaucoup de prudence. Avec certitude, des doses inadéquates d'ascorbate pourraient être désastreuses.
Les patients atteints de mononucléose, non traités avec de l'ascorbate, ont une incidence très élevée de réaction allergique à la pénicilline. Il est intéressant de noter que cette même maladie semble provoquer certaines des tolérances intestinales les plus élevées de toutes les maladies.
Comme le montre la discussion précédente sur le phénomène croissant de tolérance intestinale, il y a sans aucun doute une utilisation accrue de l'ascorbate dans des conditions stressantes. Si cette utilisation accrue crée un déficit, il peut y avoir des dysfonctionnements de divers systèmes corporels tels que le système immunitaire qui dépend de l'ascorbate. Par conséquent, il ne devrait pas être surprenant que certains dysfonctionnements du système immunitaire et des glandes surrénales associés au stress puissent être améliorés par l'ascorbate.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Rhume des foins et vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:35

*) Rhume des foins (hay fever)
Le rhume des foins est sous contrôle chez la majorité des patients. Les doses de tolérance intestinale ne sont généralement nécessaires qu'au pic de la saison; sinon, des doses plus modestes suffisent. De nombreux patients trouvent l'effet de l'ascorbate plus satisfaisant que les procédés d’immunisation ou les antihistaminiques et les décongestionnants. Les doses requises sont souvent proportionnelles à l'exposition à l'antigène.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vitamine C et asthme soulagé si bien titré

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:36

*) Asthme
L'asthme est le plus souvent soulagé par des doses d'ascorbate intestinales tolérantes. Un enfant ayant régulièrement des crises d'asthme après l'exercice est généralement soulagé de ces crises par de fortes doses d'ascorbate. Jusqu'à présent, tous mes patients souffrant d'attaques asthmatiques associées à l'apparition de maladies virales ont été améliorés par ce traitement.
De grandes études cliniques seront nécessaires pour prouver ce point, mais pour l'instant la pratique prudente serait de prendre de fortes doses d'ascorbate en cas de stress ou de maladie.
Cette théorie commence à donner un sens à l'observation selon laquelle de nombreux patients développeront des troubles allergiques ou d'autres maladies à la suite de combinaisons de stress, de maladie et de malnutrition. Les immunologistes devraient être particulièrement intéressés par le contrôle de ces problèmes allergiques et en particulier les réponses spectaculaires des cas de spondylarthrite ankylosante, de la maladie de Reiter et de l'uvéite antérieure aiguë. Ces trois problèmes ont une association élevée avec l'antigène HLA-B27. La possibilité que l'ascorbate puisse avoir une certaine valeur dans le contrôle de la réponse immunitaire au niveau du gène doit être étudiée de manière approfondie, car il pourrait y avoir des implications fondamentales sur l'histocompatibilité (acceptation du greffon), la lutte contre le cancer et la destruction d'envahisseurs étrangers. L'ascorbate semble aider à stabiliser certains mécanismes homéostatiques.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vitamine C et infections fongiques

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:37

*) Candida albicans
Les infections à levures surviennent moins fréquemment chez les patients traités par des antibiotiques si des doses d'intolérance à l'acide ascorbique sont utilisées simultanément. L'acide ascorbique semble réduire considérablement la toxicité systémique mais n'élimine pas l'infection primaire. Il a été utile aux patients souffrant de problèmes allergiques secondaires au Candida.
*) Infections fongiques
Bien que l'acide ascorbique doive être administré sous une forme ou une autre à tous les patients malades pour les aider à faire face au stress de la maladie, mon expérience montre que l'ascorbate a peu d'effet sur les infections fongiques primaires. La toxicité systémique et les complications peuvent être réduites en incidence. On peut constater que les agents antifongiques appropriés pénétreront mieux les tissus saturés en ascorbate.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vit C et traumatisme, opération et brûlures

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:38

*) Traumatisme, opération et brûlures
L'enflure et la douleur causées par un traumatisme, une intervention chirurgicale et des brûlures sont considérablement réduites par les doses d'intolérance à l'acide ascorbique. Les doses doivent être administrées au moins 6 fois par jour pour les traumatismes et la chirurgie. Les brûlures peuvent nécessiter des doses horaires. Les brûlures graves, les traumatismes majeurs et la chirurgie doivent être traités avec de l'ascorbate intraveineux. L'effet de l'ascorbate sur les anesthésiques doit être étudié. Les barbituriques et de nombreux stupéfiants sont bloqués (26), de sorte que leur utilisation en tant qu'agents anesthésiques sera limitée lorsque l'ascorbate est utilisé pendant la chirurgie. Tout en pratiquant la chirurgie orthopédique, j'avais une certaine expérience des cas de traumatisme dans lesquels j'ai utilisé de l'acide ascorbique en post-opératoire. Il y avait une quasi-élimination de la confusion chez les patients âgés à la suite de chirurgies majeures telles que des fractures de la hanche lors de l'administration d'ascorbate. Cette confusion est généralement attribuée à l'embolisation des graisses et à l'inflammation subséquente provoquée dans les tissus par les emboles. J'ai fait plusieurs méniscectomies où un genou avait été opéré avant l'utilisation de la vitamine C et l'autre côté après que la vitamine C ait été utilisée. La douleur et le temps de récupération post-opératoire ont été considérablement réduits. La quantité d'inflammation et d'œdème après une blessure et une intervention chirurgicale a été considérablement réduite. Les analgésiques utilisés étaient relativement minimes. Mon expérience limitée dans le remplacement des lambeaux cutanés avulsés par un traumatisme a indiqué un solide degré de difficultés atténuées avec un succès beaucoup plus grand.
Quiconque a fait de la chirurgie animale autre que sur des humains est impressionné par le taux de récupération rapide. Les humains approvionnés en ascorbate sembleraient récupérer de la même manière que les animaux qui fabriquent leur propre ascorbate en réponse au stress. Dans le passé, la vitamine C administrée aux patients dans les hôpitaux après l'opération a été en quantités insignifiantes, ne dépassant jamais plusieurs grammes. Je prédis que les réimplantations d'amputations majeures, même les chirurgies de transplantation, et en particulier les chirurgies fines des yeux, des oreilles ou des doigts, bénéficieront d'une augmentation phénoménale du taux de réussite lorsque l'ascorbate est utilisé à des doses de 100 grammes ou plus par 24 heures.
Les mécanismes limités d'adaptation au stress de l'homme semblent être le résultat d'une déplétion rapide en ascorbate. Avec la chirurgie, cela conduit à une thrombose vasculaire, une hémorragie, une infection, un œdème, des réactions médicamenteuses, un choc, un collapsus surrénalien avec une production limitée d'adrénaline et de stéroïdes, etc.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vit C et cancer

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:39

*) Cancer
J'ai évité le traitement des patients cancéreux pour des raisons légales; cependant, j'ai donné des consultations nutritionnelles à un certain nombre de patients cancéreux et j'ai observé une tolérance intestinale accrue à l'acide ascorbique. Si je traitais des patients cancéreux, je ne limiterais pas leur ingestion d'acide ascorbique à une quantité déterminée, mais les titrerais jusqu'à la tolérance intestinale. Il convient de tenir compte des conseils d’Ewan Cameron contre le fait de donner trop rapidement au patient atteint de cancer souffrant de métastases étendues de grandes quantités d’ascorbate. Il a constaté qu'une nécrose ou une hémorragie parfois étendue dans le cancer pouvait tuer un patient atteint de métastases généralisées si la vitamine était démarrée trop rapidement (16). Espérons que, à l'avenir, l'acide ascorbique sera parmi les premiers traitements administrés aux patients cancéreux. Les besoins nutritionnels supplémentaires des patients atteints de cancer ne se limitent pas à l'acide ascorbique, mais certainement au stress lié au fait que la maladie épuise les niveaux d'ascorbate dans le corps. L'ascorbate doit être utilisé chez les patients cancéreux pour éviter les troubles de la carence en ascorbate dans divers systèmes du corps, y compris le système immunitaire.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vit C & Mal de dos dû à une pathologie discale

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:40

*) Mal de dos dû à une pathologie discale
Greenwood (27) a observé qu'un gramme par jour réduirait l'incidence des interventions chirurgicales nécessaires sur les disques. Aux niveaux de la tolérance intestinale, l'acide ascorbique réduit la douleur d'environ 50% et diminue les difficultés avec les stupéfiants et les myorelaxants (2). Ce n'est cependant pas le seul soutien nutritionnel que les patients souffrant de maux de dos devraient recevoir.


*) Arthrite
La tolérance intestinale n'est pas augmentée par l'arthrite dégénérative, bien que l'ascorbate ait parfois un effet bénéfique.
La spondylarthrite ankylosante et la polyarthrite rhumatoïde augmentent la tolérance. La réponse clinique varie. Norman Cousins (28 ans) a guéri sa propre spondylarthrite ankylosante avec de l'ascorbate ; ce n’est pas si inattendu. Avec ces maladies et d'autres maladies du collagène, des allergies alimentaires et chimiques peuvent parfois être trouvées. Il se peut que le blocage des réactions allergiques avec une fonction surrénale augmentée soit l'une des raisons pour lesquelles ces patients sont parfois avantagés.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Vit C & herpès

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:41

*) Fièvre scarlatine
Trois cas présentant une éruption cutanée semblable à du papier de verre, une desquamation de la peau et des résultats de diagnostic de la scarlatine (par un labo) ont répondu en une heure ou après une nuit. Je pense que cette réponse immédiate est due à la neutralisation de la petite quantité de toxine streptococcique responsable de la maladie. Bien que je n'aie pas vu de cas de rhumatisme articulaire aigu, je prévois des effets rapides [aussi dans ce cas de figure].
*) Herpès : Douleurs froides, lésions génitales et zona
Les infections aiguës à herpès sont généralement améliorées avec des doses de tolérance intestinale d'acide ascorbique. Cependant, les récidives sont fréquentes, surtout si la maladie est déjà devenue chronique. Le zinc en combinaison avec l'acide ascorbique est plus efficace pour l'herpès; cependant, la prudence et la surveillance régulière des patients sous zinc doivent être effectuées.
Pour l'herpès chronique, l'ascorbate intraveineux peut également être bénéfique.
*) Syndrome de la mort subite (crib death)
Je suis d'accord avec Kalokerinos (22) et Klenner (Cool que les décès survenus dans les lits d'enfant sont souvent causés par des appauvrissements soudains en ascorbate. Le scorbut induit dans certains centres de régulation vitaux tue l'enfant. Cette carence induite est plus susceptible de se produire lorsque le régime alimentaire est pauvre en vitamine C. Tous les facteurs épidémiologiques prédisposant à la mort subite d'enfant sont associés à un faible apport en vitamine C ou à une destruction élevée en vitamine C.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:42

*) Doses d’entretien (maintenance doses)
Les doses d'entretien sont établies par le patient qui prend des doses de tolérance intestinale 6 fois par jour pendant au moins une semaine. Il observe s'il y a un avantage inattendu tel que le nettoyage des sinus, une diminution des allergies, une augmentation de l'énergie, etc. En cas de problème chronique, la dose est diminuée au minimum produisant l'effet. Sinon, une dose telle que 4 à 10 grammes par jour divisée en 3 à 4 doses est recommandée.
De plus, le patient est invité à augmenter la dose les jours de stress. Si un patient tolère bien l'acide ascorbique dissous dans l'eau, après un court laps de temps, son « goût » commencera à réguler les doses. La plupart des patients peuvent facilement ressentir leurs besoins en ascorbate.
Les patients qui prennent de l'ascorbate en grande quantité sur une longue période devraient probablement compléter avec de la vitamine A et une préparation ionique multiple (avec oligo-éléments). La “Fortified Formulation for Nutritional Insurance” de Roger Williams (29) est recommandée comme une base.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:43

Complications
D'après mon expérience, l'acide ascorbique prévient probablement la plupart des calculs rénaux. J'ai eu quelques patients qui avaient eu des calculs rénaux avant de commencer des doses de tolérance intestinale et ils n'ont plus eu de problèmes par la suite. Les infections aiguës et chroniques des voies urinaires sont souvent éliminées; ce fait peut éliminer l'une des causes des calculs rénaux. Six patients ont eu une légère douleur à la miction; cinq de ces patients avaient plus de cinquante ans et aucun n'avait de calculs.
Trois sur mille ont eu une légère éruption cutanée qui s'est dissipée avec les doses appropriées. Il était difficile d'en évaluer la cause en raison des infections concomitantes. Plusieurs patients ont eu une décoloration de la peau à cause de certains métaux contenus dans les bijoux. Quelques patients se plaignant de petites plaies dans la bouche avec la prise de petites doses d'ascorbate les ont fait disparaître avec des doses de tolérance intestinale.
Les patients atteints d'ulcères gastro-duodénaux sous-jacents peuvent ressentir de la douleur, mais certains en bénéficient. Les minéraux de type ascorbate peuvent être utilisés pour les doses d'entretien dans ces cas (càd avec une forme tamponnée comme l’ascorbate de sodium ou de potassium, ndlr). Deux patients qui présentaient une légère gêne épigastrique avec des doses d'entretien d'acide ascorbique qui, après avoir reçu de l'ascorbate par voie veineuse pendant plusieurs jours, ont ensuite pu tolérer l'acide oralement.
D'après mon expérience, des doses d'entretien élevées réduisent l'incidence de l'arthrite goutteuse. Je n'ai pas vu de difficultés à donner de grandes quantités d'acide ascorbique aux patients souffrant de goutte. Presque tous mes patients étaient de race blanche, je n'ai donc aucun commentaire [approprié] sur le rapport selon lequel l'ascorbate peut provoquer certains problèmes sanguins dans certains groupes non blancs (30).
Il n'y a eu aucune preuve clinique établie, sur le fait que Herbert et Jacob (31) soupçonnaient que l'acide ascorbique détruisait la vitamine B12.
Si des doses d'entretien d'acide ascorbique en solution sont utilisées sur de très longues périodes, je rincerais les dents après chaque dose. Je ne me brosserais pas les dents avec de l'ascorbate de calcium.
Il existe une certaine dépendance à l'acide ascorbique qu'un patient acquiert sur une longue période de temps lorsqu'il prend de fortes doses d'entretien. Apparemment, certaines réactions métaboliques sont facilitées par de grandes quantités d'ascorbate et si la substance est soudainement retirée, certains problèmes en résultent tels qu'un rhume, un retour d'allergie, de la fatigue, etc. La plupart du temps, ces problèmes sont un retour de problèmes que le patient avait avant de prendre l'acide ascorbique. À ce moment, les patients sont devenus tellement habitués à se sentir mieux qu'ils refusent de se passer d'acide ascorbique. Les patients ne semblent pas acquérir cette dépendance en peu de temps lorsqu'ils prennent des doses de tolérance intestinale pour traiter une maladie aiguë. Des doses d'entretien de 4 grammes par jour ne semblent pas créer de dépendance notable. La majorité des patients qui prennent plus de 10 à 15 grammes d'acide ascorbique par jour ont probablement certains besoins métaboliques en ascorbate qui dépassent les besoins universels de l'espèce humaine. Les patients souffrant d'allergies chroniques prennent souvent de fortes doses d'entretien.
Le problème majeur redouté par les patients bénéficiant de ces fortes doses d'entretien d'acide ascorbique est qu'ils peuvent être contraints à une situation où leur corps est privé d'ascorbate pendant une période de grand stress comme l'hospitalisation d'urgence. Les médecins doivent reconnaître les conséquences du retrait soudain de l'ascorbate dans ces circonstances et être prêts à répondre à ces besoins métaboliques accrus en ascorbate, même chez un patient inconscient. Ces conséquences de l'épuisement de l’ascorbate, qui peuvent inclure un choc, une crise cardiaque, une phlébite, une pneumonie, des réactions allergiques, une sensibilité accrue aux infections, etc., ne peuvent être évitées que par l'ascorbate. Les patients incapables de prendre de fortes doses orales doivent recevoir un ascorbate intraveineux. Tous les hôpitaux devraient disposer de grandes quantités d'ascorbate à usage intraveineux pour répondre à ce besoin. Les millions de personnes prenant de l'acide ascorbique en font une priorité urgente. Les patients doivent porter des avertissements de ces besoins sur une carte bien en vue dans leurs portefeuilles ou faire graver cet avertissement sur un bracelet de type Medic Alert.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:43

*) Conclusion
La méthode qui consiste à titrer la dose d'acide ascorbique d'un patient entre le soulagement de la plupart des symptômes et la tolérance intestinale a été décrite. Soit avec cette méthode de titration, soit avec de fortes doses intraveineuses, ces 2 méthodes sont absolument nécessaires pour obtenir d'excellents résultats. Des études sur des quantités moindres sont presque inutiles. La méthode orale ne peut pas, par sa nature même, être étudiée par des études en double aveugle, car aucun placebo n'imitera ce phénomène de tolérance intestinale. La méthode produit des effets si spectaculaires chez tous les patients capables de tolérer ces doses, notamment dans les cas de maladies virales auto-limitantes aiguës, qu'elle est indéniable. Un placebo ne pourrait pas fonctionner de manière aussi fiable, même chez les nourrissons et les enfants, et avoir un effet si profond sur les patients gravement malades. Belfield (32) a obtenu des résultats similaires en médecine vétérinaire pour soigner la maladie de Carré et la fièvre du chenil chez les chiens avec de l'ascorbate intraveineux. Bien que les chiens produisent leur propre ascorbate, ils n'en produisent pas assez pour neutraliser la toxicité de ces maladies. Cet effet chez l'animal pourrait difficilement être un placebo.
Il serait possible de mener une étude en double aveugle sur l'ascorbate intraveineux; cependant, les doses devraient être déterminées par une personne expérimentée avec cette méthode.
Une partie de la difficulté que beaucoup de personnes ont à comprendre [les effets de] l'ascorbate réside dans le fait que les affirmations de ses bienfaits semblent trop nombreuses. La plupart de ces résultats cliniques indiquent simplement que de fortes doses d'ascorbate augmentent les capacités de guérison du corps, déjà connues pour dépendre de doses minimales d'ascorbate.
Je prévois qu’il sera démontré [ultérieurement] que d'autres nutriments essentiels seront utilisés à des taux élevés, insoupçonnés, dans les états pathologiques. On trouvera des complications causées par des défaillances des systèmes dépendants de ces nutriments. L'ampleur des suppléments nécessaires pour éviter ces complications semblera extraordinaire selon les normes acceptées aujourd'hui.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Lun 10 Fév 2020 - 19:44

Sources et références:
1. How to Determine a Therapeutic Dose of vitamin C, by Robert F. Cathcart, MD.
Medical Hypotheses, 7:1359-1376, 1981. Reprinted with permission of Author.
Vitamin C, TITRATING TO BOWEL TOLERANCE, ANASCORBEMIA, AND ACUTE INDUCED SCURVY
Robert F. Cathcart, III, M.D. Allergy, Environmental, and Orthomolecular Medicine 127 Second Street, Los Altos, California 94022, USA (Deceased: 1932- 2007)
2. Intestinal absorption in health and disease: micronutrients 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Following absorption, ascorbic acid rapidly equilibrates in intra- and extracellular compartments. Although no particular organ acts as a storage reservoir for the vitamin, tissues such as the pituitary and adrenal glands, eye lens and leukocytes are concentrators of ascorbic acid. Ascorbic acid exists in blood and tissues mainly in its reduced form; its oxidized form is generally less than 10%. The average half-life of the vitamin in an adult human is about 20 days, with a turnover of 1 mg/kg/day and a total body pool size of 1500 mg. [38]"
3. Ibidem.
Prior to absorption, ascorbic acid is first oxidized to dehydroascorbate, which is then absorbed by passive diffusion or by way of glucose transporters. This may be due to the fact that, unlike ascorbic acid, the dehydroascorbate is less ionized at physiological pH and that it has marked membrane penetrating power. However, within the intestinal cell dehydroascorbate is rapidly reduced back to ascorbic acid by the enzyme dehydroascorbate reductase, which requires reduced glutathione.
4. Effets pro- et antioxydants de l'ascorbate - ScienceDirect

Le rôle antioxydant de l'acide ascorbique est fondamental, mais cette molécule peut être impliquée dans d'autres réactions chimiques du métabolisme cellulaire. L'effet de l'ascorbate sur la cellule peut être soit protecteur soit toxique.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  darky35 le Ven 14 Fév 2020 - 7:16

*) Candida albicans
Les infections à levures surviennent moins fréquemment chez les patients traités par des antibiotiques si des doses d'intolérance à l'acide ascorbique sont utilisées simultanément. L'acide ascorbique semble réduire considérablement la toxicité systémique mais n'élimine pas l'infection primaire. Il a été utile aux patients souffrant de problèmes allergiques secondaires au Candida.
*) Infections fongiques
Bien que l'acide ascorbique doive être administré sous une forme ou une autre à tous les patients malades pour les aider à faire face au stress de la maladie, mon expérience montre que l'ascorbate a peu d'effet sur les infections fongiques primaires. La toxicité systémique et les complications peuvent être réduites en incidence. On peut constater que les agents antifongiques appropriés pénétreront mieux les tissus saturés en ascorbate.

Très intéressant cet article et les applications si nombreuses de la vitamine C, merci Luc. A noter cependant que la prise à haute dose de vitamines C et E (dans la durée) est susceptible d'accroître les risques de dégérérescence maculaire de l'oeil d'après JV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il faudrait si j'ai bien compris, adjoindre la prise de ces anti-oxydants (vit C et E) avec d'autres anti-oxydants qui stabiliseraient l'oxydation (sauf qu'à hautes doses, splus facile à dire qu'à faire...) -->
JV a écrit:Un bon complexe antioxydant devrait toujours contenir au moins le cocktail minimal suivant : vitamines C, E, bêta-carotène, zinc, sélénium et acide alpha-lipoïque.  D’autres ajouts sont intéressants : coenzyme Q10, acétylcystéine, thé vert, polyphénols de raisin, lycopène, lutéine, zéaxanthine, curcuma, quercétine, extrait de myrtilles, etc

_________________
|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|Gersed/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|Aliments histamine&teneurs|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 834
Date d'inscription : 05/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Ven 14 Fév 2020 - 10:58

darky35 a écrit:
JV a écrit:Un bon complexe antioxydant devrait toujours contenir au moins le cocktail minimal suivant : vitamines C, E, bêta-carotène, zinc, sélénium et acide alpha-lipoïque.  D’autres ajouts sont intéressants : coenzyme Q10, acétylcystéine, thé vert, polyphénols de raisin, lycopène, lutéine, zéaxanthine, curcuma, quercétine, extrait de myrtilles, etc
je ne suis pas tout à fait  de cet avis. Je vais nuancer et expliquer pourquoi, sachant qu'on ne mettra pas tout le monde d'accord. 
S'il on prend ces éléments ensemble, il faudra en outre tenir compte des familles et de l'effet sur la voie  cyp450 (neutralisation des molécules par le foie, puis excrétion par les reins). ça aucune étude ne l'envisagera pour un multi formulé comme présenté.  
Pause  Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  2969150256

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Ven 14 Fév 2020 - 17:36

Tout n’est pas blanc ou noir. Et je trouve que la conclusion de JV est partiellement orientée.
Je suis d’accord avec le fait qu’une haute dose de vitamine C (> 1 gr) peut être antioxydante ou pro-oxydante, selon le terrain (niveau d’inflammation) et la capacité de recyclage (interaction et effet d’épargne / recyclage).  Il faut déterminer aussi si c’est en cure ou prolongé.
Et ce n’est pas parce que chaque molécule qui s’est vue attribuée un effet antioxydant, associée à d’autres molécules antioxydantes, va avoir le même effet ou un effet exponentiel si elles sont recombinées. Je présuppose ici que chaque molécule a été conditionnée dans la formulation ad hoc. Il y a une synergie, c’est entendu, pour certaines molécules. On n’évitera pas cependant certains écueils, comme le sous-dosage du magnésium, de la vitamine D ou l'absence de vitamine A sous forme de rétynil acétate ou palmitate. Sans parler de la contrindication qu’il y a à ajouter du fer, du cuivre ou du manganèse dans un multi (réaction de Fenton). Je parle en général.

Certaines formulations sont sous-dosées, d’autres sont mal formulées (acide folique 400 mcg, forme de B3 non appropriée – niacine au lieu de niacinamide –  cobalamine ajoutée inutilement (B12). La vitamine B12 isolée est très instable. Quand on l’incorpore dans un complexe multivitaminé, la B12 se transforme souvent en son analogue et deviendrait inassimilable par l’organisme ou occuperait la place dévolue sur les récepteurs. Ce point est controversé. En outre, lorsqu’une anémie est imputable à une carence en vitamine B12, un taux de folate élevé masque les symptômes qu’un comptage sanguin est censé détecter. Etc.

Si on analyse la situation via une étude de cohorte, avec une association de plusieurs molécules, ça ne sera pas déterminant car il y a de nombreux biais. Quel type et quelle dose de vitamine E (avec un seul tocophérol ou avec 2 tocos au minimum). Selon les besoins physiologiques (entre 15 et 20 UI par jour). Avec quel mode de vie? (fumeur, sédentaire, Junk Food, etc.). Et je n’ai placé qu’un seul nutriment dans l’équation !

Je ne prendrais pas du bêta-carotène synthétique, non plus. Il est exact que la lutéine et la zéaxanthine préviennent l’oxydation et donc l’inflammation de la rétine (prévention de la cataracte). Mais … il y a une restriction de taille (voir plus bas).

Sur ce lien ci-dessous (1), nous avons une analyse plus objective que le lien donné par JV (2), avec son accroche « Vous risquez de développer la DMLA ». Je ne lui jette pas un blâme.  Rolling Eyes
Précisons tout d’abord que ce qui est in vitro est seulement indicatif et ne constitue pas une preuve. C’est déjà mieux si c’est in vivo mais il faut encore voir sur quel type d’animal et à quelle dose / durée, avec quelle alimentation (chew food). La plupart des animaux produisent leur propre vitamine C. Et les souris ne métabolisent pas nécessairement comme les humains. (CYP-mediated drug metabolism, inhibition and induction; drug metabolism in liver and intestine). C’est déjà mieux si ce sont des porcelets, mais ils synthétisent déjà de la vitamine C selon leurs besoins. On tourne donc facilement en rond.  Le processus de la preuve est vicié si on surdose. Seule la dose déterminera si c’est un poison ou non (hormèse).

Sources et références:
1. High-Dose Supplements of Vitamins C and E, Low-Dose Multivitamins, and the Risk of Age-related Cataract: A Population-based Prospective Cohort Study of Men
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
American Journal of Epidemiology, Volume 177, Issue 6, 15 March 2013, Pages 548–555, https://doi.org/10.1093/aje/kws279
Extrait:
The etiology of age-related cataract is multifactorial, including oxidative damage of the lens (9). Antioxidants may protect the lens against oxidative stress (10). However, the effects of antioxidant supplements on cataract risk in randomized controlled trials (11–18) and results from observational studies (19–26) have been inconsistent. Interestingly, in vitro and animal studies show that high doses of vitamins C and E have prooxidative properties and increase oxidative stress in the lens (27–31). Indeed, we have recently observed in a prospective study of women that the use of high-dose vitamin C supplements (but not multivitamins with low-dose vitamin C) was associated with increased risk of age-related cataract extraction (19).

2. Lutéine et zéaxanthine contre la rétinopathie diabétique
Nous trouvons la lutéine et la zéaxanthine, deux caroténoïdes, dans les légumes verts à feuilles et le jaune d'œuf.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
En outre, simplifier le raisonnement en opposant la neutralisation de l’oxydation (et de l’inflammation de bas grade, qu’on oublie dans l’équation) avec l’effet cascade résultant de l’effet de recyclage, c’est tendancieux. En bout de chaîne, il resterait des molécules oxydées. Le principe est exact, toutefois, dans l’absolu.  
Mais si vous assistez le recyclage, le problème est minoré et est gérable par l’organisme, pourvu que cela reste une cure. La dose et le timing sont adaptés au terrain. Il faut distinguer si on cherche à bien carburer et / ou si l'on veut faire baisser l'inflammation de bas grade.

Perso, c’est 1 gr de vitamine C jusqu’à saturation (en cure), en cas d’inflammation, sinon c’est 400 – 500 mg visé globalement. 200-250 mg de Vit C via l’alimentation. Ponctuellement, je peux monter plus haut que 1 gr car je vise la saturation des tissus, à 80 ou 90 % minimum. Je ne me contente pas d’une saturation sanguine. Je fractionne en 2 x 2 prises. Les 2 1ères prises sont espacées de 30’ à 60’maxi (saturation visée). Ensuite, c’est 2 à 3 heures plus tard (demi-vie), selon mon ressenti. Le facteur limitant étant les symptômes de selles plus molles (avant la diarrhée).
Ensuite, il faut surveiller les vitamines A et E, + un apport de zinc (dosage physiologique 30 mg, au lieu de 15 mg de Zn), dans ce cas de figure. Chris Masterjohn évalue les besoins physiologiques de la vitamine E à 15-20 UI par jour.

Je prends un complexe de vitamines liposolubles : rétinyl acétate (vit A), D3 E et K2.
Je prends aussi du sélénium (100 mcg) pdt la cure. + de l’iode pour augmenter ma carburation. Je suis à 2 x 225 mcg d’iode suppl. + alimentation.  

Rappel : « La vitamine C régénère la vitamine E et la vitamine E protège le β-carotène, aidée en cela par les polyphénols. En cas de supplémentation en β-carotène, la vitamine C régénère la vitamine E et le β-carotène, et le β-carotène semble protéger la vitamine E sans qu’on puisse expliquer réellement ce phénomène »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Ven 14 Fév 2020 - 17:57, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Luc le Ven 14 Fév 2020 - 17:45

*) Polyphénols et caroténoïdes
Je ne prendrais pas des polyphénols à haute dose (500 mg), autrement qu’en cure. Mais optimiser l’apport de lutéine et de xanthine est une bonne chose, sachant aussi que ce sont des longues chaînes polyinsaturées avec une durée de vie limitée. S’il on tient compte du fait que sous forte pression d'oxygène et à haute concentration, le ß-carotène perd son effet protecteur et agit comme un pro-oxydant (chez le fumeur, par exemple). Si l’on associe les caroténoïdes entre eux ou à d'autres antioxydants comme la vitamine E, cela augmente nettement leur action antioxydante, par un phénomène de synergie, essentiel en nutrition préventive. Mais il ressort que l'effet bénéfique du ß-carotène ne survient qu'à doses physiologiques ou alimentaires, alors qu'il est plutôt délétère à doses pharmacologiques. Quand on l'apporte en excès, son accumulation, ou celle de ses métabolites, pourrait peut-être expliquer son effet pro-carcinogène. J’éviterais de prendre des caroténoïdes en supplémentation, mais plutôt via une alimentation équilibrée, chaque fois que c’est possible (5 à 10 mcg).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*) ALA
Je ne prendrais pas de l’acide alpha-lipoïque, autrement qu’en cure, dans le cadre d’une chélation.
L'acide lipoïque est également un super-chélateur, capable d'éliminer de notre corps l'excès de fer, de calcium, de cuivre, de molécules toxiques telles que le cadmium, le plomb et le mercure, ainsi que les hydrocarbures organiques.
Dosage de l’ALA :
100 mg suffisent pour obtenir les effets antioxydants dans la plupart des cas. Mais en cas d’intoxication aux ML, il faut diminuer ce dosage à 25 mg.
Si l’ALA est pris en cure, de disons 2 à 3 semaines, ce sera bénéfique, surtout contre l’excès de fer dans la cellule.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*) Redescendons sur terre
Le multi élite de JV est assez bien foutu, si on envisage  la qualité des molécules. Si vous voulez vous simplifiez la vie, c’est pas mal (euphémisme), à condition de prendre ce supplément avec un repas complet (molécules liposolubles). 5 cuillères le matin, 5 cuillères le midi et 5 cuillères le soir, dans un verre d'eau. 121 €. OK. Je diminuerais l’ensemble des polyphénols sous la barre de 500 mg. Ou alors il attire l’attention qu’il faut se limiter à la prise en cure de 2 à 3 semaines. Avec interruption 6 semaines et reprise une fois. 3 fois par an.

Mais l’apport de B1 B2 et B3 est notoirement insuffisant si vous manquez d’énergie. C'est 150 % des ANR alors qu’il faudrait un dosage pharmacologique. Mais bon, il faut viser large ; on peut comprendre ce choix …

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9647
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C  Empty Re: Protocole du Dr. Cathart pour la vitamine C

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum