Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Nos plats du jour, janvier 2018
par Luc Hier à 19:59

» Présentation Chantal
par Mirzoune Hier à 11:40

» Vitamine C
par Luc Hier à 11:13

» Vitamine D
par Luc Hier à 10:34

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Celine57 Jeu 18 Jan 2018 - 17:41

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Graines germées et pousses
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 16:42

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Luc Mer 17 Jan 2018 - 18:17

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 10:17

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 12:12

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 15:19

» La galerie de belles images
par Mezame Lun 8 Jan 2018 - 22:02

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Jeu 4 Jan 2018 - 16:28

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Danse sur glace
par proserpine Dim 17 Déc 2017 - 10:30

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13

» Alzheimer et la vitamine B3 forme rare
par Luc Mer 13 Déc 2017 - 15:50

» Votre chat fait pipi partout, essayez Uricystil
par Mirzoune Mer 13 Déc 2017 - 12:46

» Amigo_amigo
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 20:12

» Bon anniversaire Infiniment
par Luc Lun 11 Déc 2017 - 13:11

» Jeûne thérapeutique - Concept de l'oxydation des lipides
par Luc Dim 10 Déc 2017 - 15:49

» Bûches de Noël vegan, sans gluten, sans lactose
par Mirzoune Dim 10 Déc 2017 - 12:33

» Bonhomme de pâte & St-Nicolas
par proserpine Jeu 7 Déc 2017 - 8:03

» Perdre du poids sans faire le yoyo
par Luc Dim 3 Déc 2017 - 14:13

» Le jus de grenade fermentée protège – nutrithérapie naturelle et effets de synergie
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 17:06

» Iode (anti goitre et fluor/brome...)
par Mirzoune Sam 2 Déc 2017 - 16:52

» Jeu de vilain entre un éléphanteau et une oie
par Luc Ven 1 Déc 2017 - 13:18

» Maladies auto-immunes: traitements conventionnels et complémentaires
par Mirzoune Ven 1 Déc 2017 - 11:11

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Flo Mer 29 Nov 2017 - 12:01

» Présentation Mpj48
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:42

» Une biche s'amuse
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 10:06

» Présentation John007
par Pierrette Mer 29 Nov 2017 - 9:51

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Mirzoune Lun 27 Nov 2017 - 23:33

» Humour noir: Pub suisse
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 19:05

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Lun 27 Nov 2017 - 18:19

» Comparatif différentes formes de magnésium
par yoz Lun 27 Nov 2017 - 15:03

» Métabolique et cerveau
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 23:15

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Sam 25 Nov 2017 - 21:30

» Bioavailability of curcumin
par Luc Jeu 23 Nov 2017 - 16:10

» Quel magnésium choisir?
par Flo Mer 22 Nov 2017 - 18:05

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Mar 21 Nov 2017 - 13:10

» Fibromyalgie et la sulfite connexion
par Mirzoune Lun 20 Nov 2017 - 11:23

» Douleurs musculaires et acide lactique
par Flo Dim 19 Nov 2017 - 21:50

» Bon anniversaire Monik
par Mirzoune Sam 18 Nov 2017 - 14:47

» TRANSMUTATIONS
par Luc Sam 18 Nov 2017 - 9:42

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Ven 17 Nov 2017 - 9:31

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42


La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Sam 4 Nov 2017 - 11:43

.


Dernière édition par Flo le Sam 4 Nov 2017 - 19:43, édité 1 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

La politique de santé actuelle s'appui-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Sam 4 Nov 2017 - 11:45

Flo : Un article tout droit sorti du Quotidien du Médecin

Dr Pierre-Henri Bredontiot dans le Quotidien du Médecin ( QDM)
Aucun vaccin, avec les nombreux toxiques qu'ils contiennent, ne pourrait avoir d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) aujourd'hui si on leur appliquait les normes en vigueur pour les nouveaux médicaments. 

1) On ne compare JAMAIS les vaccins à des placebos réels (= substances neutres, inertes) pour évaluer valablement leurs effets secondaires réels ; on donne alors des autres vaccins ou d'autres substances intrinsèquement toxiques comme l'aluminium dans le faux groupe placebo 

2°) Aucune étude des effets secondaires à long terme alors que les maladies auto-immunes post-vaccinales peuvent prendre des mois voire des années à se déclarer ! Gardasil ? Des effets secondaires évalués sur seulement 14 jours après chacune des doses Engerix B (= vaccin hépatite B) ? 5 jours seulement ! Twinrix (vaccin anti-hépatite B et A imposé aux professionnels de santé) ? 4 jours seulement selon des documents confidentiels de la firme elle-même 

3°) Autre passe-droit, les vaccins sont dispensés de la moindre analyse pharmacocinétique, contrairement aux autres médicaments. 

4°) Enfin, Xième passe-droit dramatique, les vaccins sont aussi dispensés, là encore contrairement aux autres médicaments (et même aux cosmétiques qui eux ne sont jamais obligatoires !) de tests destinés à évaluer leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène.

Les familles endeuillées, vous les rencontrerez quand vous découvrirez au petite matin un bébé mort de MSN (Mort Subite du Nourrisson) dans la semaine qui suivra l'un de vos vaccins. Ça m'est arrivé, grâce au ciel c'était en garde et je n'étais pas l'auteur. Mais ça aurait pu tout aussi bien. J'espère que vous n'attendrez pas ce désagrément pour vous mettre à étudier ce que vous injectez. Lorsque le Japon a décidé de repousser à deux ans les premières vaccinations, on a vu les encéphalites et autres joyeusetés liées au vaccin reculer de 80% et les MSN de 90% dans ce pays. Depuis, les labos ont repris la main, et les MSN ont repris de plus belle.

"Oui, la population a oublié ce que serait la vie sans vaccin". La vie sans vaccin, ce serait cinq fois moins de maladies infantiles qu'on considère aujourd'hui comme normales, alors qu'elles sont le fruit du travail de sape du système immunitaire effectué par les vaccins. Moins d'otites, d'allergies, d'herpès, de pneumonies, de bronchites, d'asthme, d'épilepsie, et de bien d'autres pathologies. Quand tous les enfants auront reçu tous les vaccins (il y en a 270 dans les tuyaux des labos), alors l'état de maladie chez les enfants sera considéré comme normal, puisqu'on n'aura plus de point de comparaison. On peut comprendre que cela réjouisse certaines pharmaciennes (mais pas toutes, je suppose et j'espère). Mais pas moi, ni beaucoup d'autres médecins qui devraient s'exprimer davantage sur ce qu'ils savent. Il est temps que cesse le règne du terrorisme institué par les laboratoires et que les différents Conseils de l'Ordre entretiennent plus ou moins à contre-coœur.

Rougeole : il y a 2400 cas annuels, donc la complication citée survient au plus 5 fois par an sur 800,000 naissances. Le rapport bénéfice-risque reste nettement défavorable, parce que le vaccin ne les empêcherait même pas toutes, quand bien même il ne la provoquerait pas. Ce qui est loin d'être improbable, étant donné que les études à long terme ne sont pas faites, et que les laboratoires, à qui on laisse la charge de ces études (scandale suprême !), ont tendance à cacher tous leurs résultats négatifs (à la manière de Monsanto et de Servier). Il est tout de même impensable que l'AMM des vaccins soit donnée sans le protocole préalable qu'on impose à tout nouveau médicament. Et pour empêcher ça, vous vaccinez 800.000 enfants par an, avec là aussi des complications, mais bien plus fréquentes et tout aussi graves, de l'encéphalopathie à l'autisme, sans compter 840 effets indésirables possibles des vaccins, eux aussi avec un décalage dans le temps. Votre problème, c'est que vous ne savez pas compter d'une part, de l'autre que vous ne voulez pas voir les effets indésirables des vaccins, pourtant parfaitement décrits dans la littérature. Vous avez un furieux désir de vous aveugler et d'effrayer...

Ce qu'on peut constater, c'est qu'aucun des vaccinalistes présents ici n'a pris l'initiative de s'informer. Leur ignorance est consternante, et on comprend pourquoi aucun médecin classique n'ose affronter un anti-vaccin (c'est l'autre terme pour désigner ceux qui ont vraiment étudié les vaccins), parce qu'il n'y connait rien, absolument rien, et que ses réponses ne tiendraient pas la route une minute. Ils se réfugient dans le "tout le monde sait bien que" et dans le narratif des fiches des labos.. Ce qui est simplement lamentable, concernant une pratique qu'ils vont utiliser pendant 40 ans.

Vous pensez que je ne connais pas le baratin des labos et de l'OMS où ils ont placé tous leurs pions ? Vous pensez que ça a été facile de renoncer à mes trente ans de pratique vaccinale, lorsque j'ai compris que c'était une énorme et vieille escroquerie ? En passant, évitez de salir Wakefield, dont les travaux ont été repris par d'autres avec les mêmes conclusions. Cherchez un peu par vous-même, et vous verrez que la fraude vient au contraire du CDC : tapez CDC autisme William Thomson. Évitez aussi de dédouaner le mercure, qui est un neuro toxique surpuissant, actif à doses infinitésimales sur la démyélinisation, et qui n'est présent que pour tenter de stériliser l'abominable mixture vaccinale, concoctée dans des conditions d'hygiène déplorable, incluant des virus (dont le SV40 cancérigène mais bien d'autres), 80 composants qui n'ont rien à faire là (antigel, formaldéhyde, antibiotiques, métaux lourds...) sans compter maintenant les nanoparticules dont on ignore encore le rôle mais qui ne sont présentes que dans les vaccins humains (pas dans les vaccins animaux, allez savoir pourquoi). Évitez aussi de parler de la dangerosité de la rougeole, maladie bénigne s'il en est, qui n'a été diabolisée que lorsqu'il y eut un vaccin à vendre. La vaccination n'a réussi qu'à décaler l'apparition de cette maladie à des âges où elle était dangereuse (adultes et moins de un an), les nourrissons ne recevant plus les anticorps maternels nécessaires lors de leur première année du fait de la mauvaise immunisation de leurs mères. Vacciner 800.000 enfants contre une maladie qui ne fait pas un mort par an est une aberration. Quant à ses complications, elles sont bien moins nombreuses que celles du vaccin lui-même. Enfin évitez de me citer l'OMS, qui est le temple mondial de la corruption. Les laboratoires ont patiemment infiltré tous les gouvernements et tous les organismes de santé, en France comme ailleurs.

La première question à se poser est de savoir si, au moins, au-delà de sa toxicité, le vaccin polio est efficace. Et j'ai bien peur que non. En témoigne une étude qui montre que sur 1433 cas de polio lors de l'épidémie indienne de 2007-2008, 95% des malades avaient reçu au moins quatre doses (du vaccin oral, réputé le plus efficace), 77% ,7 doses. 3% avaient reçu de 1 à 3 doses, et seul 1% des malades n'avaient reçu aucune dose. En Inde toujours, la disparition du virus polio sauvage s'est accompagnée du décuplement des cas de PFA (paralysie flasque aigüe), avec les mêmes signes mais en plus grave encore. On en dénombre actuellement 50.000 nouveaux cas par an. Et on ne peut passer sous silence le fait que lors de l'apparition du vaccin, la polio avait déjà réduit le nombre de ses victimes de 99%. Et c'est le cas pour tous les vaccins : la cavalerie débarque toujours après la bataille, et s'attribue les lauriers de la victoire depuis 100 ans au moins. L'hygiène et l'eau propre ont vaincu cette maladie. Mais il faut aussi respecter l'hyperthermie qui l'accompagne (les virus -tous les virus- se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu'à 39), mais encore la Vit C à haute dose guérit cette maladie, ainsi que le MgCl2 et l'Iode. Mais qui le sait encore ?
"Des milliards de vies sauvées depuis l'instauration des vaccins." Si vous aviez vraiment étudié les vaccins comme moi, au travers de dizaines de bouquins, vous auriez compris que c'est un mythe. Je comprends que ça vous ennuie, mais ne venez pas nous parler de santé publique. Non seulement aucun vaccin n'a jamais sauvé personne, mais les enfants qui y sont soumis sont cinq fois plus souvent malades que les autres : et c'est encore bon pour votre petit commerce. Moi, j'ai renoncé à vacciner depuis des années, et ça me coute une blinde. Pourtant, je ne suis pas maso. Mais j'ai une conscience et je connais mon sujet. Deux choses qui semblent vous faire défaut. 

La chose la plus importante concerne non pas la prévention des maladies, le plus souvent illusoire (sauf en ce qui concerne l'hygiène et les mesures d'isolement), mais leur traitement : nous, médecins, avons ce privilège de soigner, alors que n'importe quel pharmacien va pouvoir vacciner sans même savoir quoi faire en cas de pépin immédiat ou retardé. Nous ne savons plus très bien soigner, et c'est grave. Grave ausi de distribuer les vaccins comme des sucettes. Ainsi, des maladies telles que la rougeole, la typhoïde, la polio, la grippe, se caractérisent par une fièvre initiale élevée. Pourquoi cette hyperthermie ? Parce que c'est la première barrière de défense de l'organisme. Le Pr Lwoff, Nobel de virologie, l'a très bien expliqué à la 11ème minute de cette vidéo qui date des années ...70... Tapez INA, Lwoff la virulence des virus et vous la trouverez : elle est capitale. Il explique que les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu'à 39°C. Il est donc primordial de respecter cette hyperthermie, voire de la provoquer par des bains chauds. Donc pas d'anti-pyrétiques, sauf chez les petits mais à faibles doses filées si on s'approche des 40°C, mais une surveillance et un contrôle fréquent. Faire tomber la fièvre exagérément, c'est faire le jeu de l'ennemi, une trahison en temps de guerre. Ensuite, 80% des français sont carencés en Vit D, ce qui affaiblit énormément leur système immunitaire. 2100 unités de Vit D3 journalières (7 gttes de ZymaD) parviennent tout juste à ramener le taux sanguin à 30, ce qui est un minimum. J'arrête ici. Est-ce que ce sont des propos sectaires, ou de bon sens? Je vous en laisse juge. Tout ce que je demande, c'est que chaque médecin se lance dans la lecture des ouvrages qui ont un discours différent de la doxa. Ne serait-ce qu'au nom de ce vieux principe : "Primum non nocere". Et de cet autre : "Un médecin ignorant sera forcément un médecin malhonnête. Que dis-je... Il l'est déjà".
Ceux qui prétendent connaître les vaccins au travers des notices des laboratoires feraient bien de s'informer de ce qu'ils contiennent, et sur les dégâts qu'ils vont causer, mais par des études sérieuses. C'est un sujet sur lequel moins on est instruit et plus on la ramène. Et ne me dites pas que vous avez été formés à la vaccination parce qu'au cours de vos études, un représentant des laboratoires est venu vous faire une conférence de 90 minutes, principalement sur le calendrier vaccinal. Je ne connais personne qui, ayant étudié sérieusement les vaccins, continue à les défendre.
Nous sommes des milliers de médecins intègres à penser la même chose, mais la peur nous retient de parler. En revanche, le manque de courage s'exprime quand on hurle avec les loups, quand on accuse, quand on diffame sans preuve. Je pense cependant qu'au milieu de ces vociférations malhonnêtes, nous aurons réussi à ouvrir quelques yeux, et je n'en reviens pas d'avoir pu publier tout ça sur le QDM. Une révolution serait-elle en cours ?
En ce qui concerne l'aluminium, il y a 5 gènes impliqués dans la non-élimination de l'aluminium, selon le Pr Gherardi. Leur altération touche 1 à 2% de la population. Plus il y a de gènes impliqués et plus l'élimination devient impossible. L'aluminium s'accumule alors dans l'organisme, et comme c'est un grand stimulant du système immunitaire, celui-ci se trouve sollicité en permanence, provoquant en particulier des réactions auto-immunes et des cancers. Allergies, destruction des ilots de Langherans sclérose en plaque, Guillain-Barré, on peut tout voir, et on voit tout. Mais l'aluminium n'est qu'un des aspects négatifs des vaccins parmi bien d'autres, comme ceux provoqués par le formaldéhyde et le Mercure, et autres antigels qu'on y trouve.

Commencez par Michel Georget "Les vérités indésirables"; un livre qui sera votre cauchemar quand vous aurez compris. Au passage, la radiation de Joyeux n'est plus à l'ordre du jour, c'était vraiment trop énorme. Molière se moquait des Diafoirus de son temps, mais c'est de vous qu'il se moquerait aujourd'hui, en vous voyant faire la promotion d'une pratique barbare et moyenâgeuse qui consiste à la base à introduire dans le corps d'un enfant parfaitement sain du pus de vache malade. Vous parlez de science, mais vous comprendrez un jour qu'il ne s'agit que de commerce, et des plus crapuleux, et le plus tôt sera le mieux.
Profitez ! Dans l'immédiat, la loi est avec vous, malgré les dégâts que vous occasionnez, dont 90 à 99% sont tenus cachés. Les fabricants de vaccins ont même obtenu l'immunité en ce qui concerne les sévices produits par les vaccins. Mais un jour proche, cette loi vous condamnera.

Bien sûr que c'est une question scientifique. C'est pourquoi il faut en débattre, la science étant une donnée extrêmement aléatoire ces derniers temps, et même depuis Galilée et Semmelweiss, qui avaient juste le tort d'avoir raison avant les autres. Or vous traitez la vaccination comme une religion, c'est-à-dire tout sauf de la science, dont il serait interdit de discuter sous peine d'excommunication, et même de bûcher.
Des milliers de médecins savent bien ce que j'énonce, mais se taisent par peur du Conseil de l'Ordre.
Merci à ceux qui ont pris le soin de me lire et de chercher à comprendre mes arguments et mes opinions, que je certifie sincères et confortés par une solide étude préalable... Merci à ceux qui ont pris 90 minutes de leur temps pour regarder en particulier VAXXED, qui devrait changer définitivement leur façon de voir. Le problème des vaccins est bien trop grave pour être réduit à des querelles d'ego, moins encore à des guerres de position. Les faits que l'on connait aujourd'hui ne permettent plus d'en rester aux données d'il y a cent ans. La santé de nos patients est tellement importante que nos certitudes doivent sans cesse être remises en question... J'espère vous avoir fait prendre conscience que quand des intérêts aussi colossaux sont en jeu, vous ne devez faire confiance qu'à votre propre jugement, à condition qu'il soit étayé par une solide étude des faits. C'est l'ignorance qui est notre ennemi et qu'il faut combattre.

"La pression exercée par la vaccination sur les souches de bactéries pathogènes peut favoriser la colonisation du microbiote par des sérotypes moins communs mais qui pourraient se révéler tout aussi pathogènes à l'avenir." Vous trouvez ça encourageant ? Vous allez sauter sur ce vaccin, qui ne subira aucune étude à moyen ou long terme, alors que les pneumovax sont déjà réputés inefficaces et dangereux, alors qu'on ne saura les dangers de celui-là que dans quelques années ? Êtes-vous aussi fou que ceux qui les concoctent ? Maintenant, si vous ne m'avez pas encore lu plus bas, vous pouvez regarder ça : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Regardez les yeux de ces enfants qui vous disent : "Pourquoi tu m'as fait ça ?"

Le Pr Fischer est payé très cher pour mentir à tour de bras, et est un festival de conflits d'intérêts à lui tout seul. Mais il n'est pas tout seul dans son cas. Un médecin qui renonce à vacciner perd environ 20.000 euros de CA par an, parfois bien plus. Le vaccin représente 12% du chiffre d'affaires d'un généraliste et 33% de celui d'un pédiatre. Le quel est le plus crédible, du soi-disant expert, ou du médecin qui renonce ? Et depuis quand entre-t-on dans une secte pour perdre de l'argent ? Cherchez plutôt les relents de secte là où l'argent coule à flot.
Pr Fisher (taper Fisher conflits d'intérêt) : PDF: 2.3 Vous participez ou vous avez participé à des travaux scientifiques et études pour des organismes publics et/ou privés entrant dans le champ de compétence, en matière de santé publique et de sécurité sanitaire, de l'InVS. Doivent être mentionnées les participations à des travaux scientifiques, notamment la réalisation d'essais ou d'études cliniques ou pré-cliniques, d'études épidémiologiques, d'études médico-économiques, d'études observationnelles sur les pratiques et prescriptions, etc. Réponse Fisher : "Je n'ai pas de lien d'intérêt à déclarer dans cette rubrique". 3. Activités que vous dirigez ou avez dirigées et qui ont bénéficié d'un financement par un organisme à but lucratif dont l'objet social entre dans le champ de compétence, en matière de santé publique et de sécurité sanitaire, de l’InVS. Le type de versement peut prendre la forme de subventions ou contrats pour études ou recherches, bourses ou parrainage, versements en nature ou numéraires, matériels, taxes d'apprentissage. Sont notamment concernés les présidents, trésoriers et membres des bureaux et conseils d'administration. Réponse Fisher : "Je n'ai pas de lien d'intérêt à déclarer dans cette rubrique". Et il y a 6 items du même genre.

Un professeur avec une bonne notoriété plus ou moins usurpée, qui se fait inviter sur les plateaux de télévision peut se faire 500.000 euros par an, versé sur des comptes aux îles Caïman ou autre paradis fiscal. Le Figaro : "En dix ans, entre 1996 et 2005, les dix plus grands laboratoires mondiaux ont consacré, selon les calculs de deux autres chercheurs canadiens, Leo-Paul Lauzon et Marc Hasbani, 749 milliards de dollars en marketing et administration. C'est 2,6 fois plus que ce qu'ils ont consacré aux frais de R & D sur la même période, et un peu plus que ce qu'ils ont investi dans leurs outils de production." Actuellement, on pense que ce budget tourne autour de 200 milliards par an. Une bonne partie de cet argent va directement dans la poche des sommités médicales et des agents infiltrés au coeur des gouvernements, de l'OMS et des autorités de santé. Une autre partie atterrit dans la poche des médecins de terrain, sous des formes détournées. Personnellement, j'ai choisi de faire mon métier honnêtement, et je n'ai vu aucun visiteur médical depuis dix ans. Mais je ne suis pas triste, sire...

Accuser de sectarisme (ou de complotisme) un contradicteur dont on ne parvient pas à démolir les arguments est le comble de la bassesse : c'est l'argument désespéré des gens qui n'ont plus rien à dire. Je ne vous permets pas non plus de me traiter de charlatan. Je n'écris ce que je sais que parce que j'ai passé neuf ans à étudier le sujet, un sujet dont vous n'avez lu que de la pub. Mais puisque vous parlez de secte, la vaccination est une religion, une secte, avec ses grands prêtres et ses marchands du temple, ses bibles et ses credos mensongers, ses fanatiques et ses assassins.
Je sens bien que ça vous démange de me dénoncer au Conseil de l'Ordre. A mon âge, ce ne serait pas si dramatique, et c'est vrai que les risques sont moindres pour moi, alors que d'autres confrères qui en savent autant se taisent parce qu'ils ont peur. Et ils ont raison, même si ce n'est pas très courageux. Mais je vais vous raconter une petit anecdote. Un autre confrère a tenté de s'occuper de mon cas il y a 8 ans, un cardiologue qui en savait aussi peu que vous sur le sujet et qui m'a dénoncé auprès du CNO (Conseil National de l’ Ordre) après une série de commentaires de ma part sur le site de Marianne. Le président de mon CDO m'a alors annoncé que j'allais être convoqué devant les 23 membres du Conseil départemental. Je lui ai dit que j'étais ravi de cette opportunité de parler pendant une heure devant 23 éminents confrères, en le prévenant toutefois qu'à la fin de mon exposé, la moitié d'entre eux refuseraient de vacciner désormais. Il a dû me prendre au sérieux puisqu'il a limité les présents à lui-même, le secrétaire, et moi. Après une heure d'entretien, où ils ont lu mes dossiers, emprunté mes livres, le Président m'a dit textuellement: "Vous avez raison : on vaccine trop, et trop tôt. Mais soyez plus modéré". Je lui ai dit que je n'en ferais rien, et, vous le voyez, je n'en fais rien. La conclusion est que mes confrères savent parfaitement que j'ai raison, mais qu'ils ont peur de parler. Lorsque vous saurez vous aussi, vous aurez peur, également. Mais au moins vous saurez ce que vous faites...
« J’ai honte, I have great shame » avoue William Thompson, l’expert de la principale étude sur l’autisme et la vaccination1. L’étude de référence qui réfute tout lien possible avec le vaccin ROR, révélait en réalité un risque ‘astronomique’. « Vaxxed, du mensonge à la catastrophe » expose un des plus grands scandales de notre époque.
« Vaxxed » 2, est un documentaire qui vient fracasser tout l’édifice des mensonges déployés par l’industrie. Le sujet est on ne peut plus choquant : « J’ai honte » « I have great shame ». William Thompson, l’expert du CDC, l’organisme scientifique le plus respecté de la planète, en charge de la plus importante étude sur l’autisme et la vaccination, confesse avoir menti et manipulé les données, sur ordre de sa hiérarchie. Tout y est : les noms, les preuves, les documents, les enregistrements. Si un seul mensonge apparaissait dans ce film, cela aurait mobilisé une armée d’avocats.
Ce film est une bombe. Une fois vu, on ne peut pas l’effacer de sa mémoire, un peu comme dans Matrix, si on a osé prendre la pilule rouge… « Vaxxed » est accablant pour tous les acteurs associés aux politiques vaccinales : la hiérarchie du CDC, les membres du congrès américain, les journalistes, les juristes, les journaux scientifiques. Personne n’y échappe, pas même Bill Gates. Ces révélations sont tellement choquantes, qu’après l’avoir vu, ne pas mettre la sûreté des vaccins en question revient à de l’inconscience. Oui, de l'inconscience...
Aujourd'hui les enfants, demain nous tous ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et encore ci dessous ( qui n’a pas été supprimé encore je copie ses commentaires )
Obligation vaccinale élargie : entre émotion et controverses, Agnès Buzyn défend la mesure à l'Assemblée
Dr Lydia Archimède| 30.10.2017

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture par 63 voix pour, 3 contre (dont deux élus LREM) et 9 abstentions, l'extension de l'obligation vaccinale à onze vaccins pour tous les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018. Aucune sanction pour défaut de vaccination à l'encontre des parents n'est prévue. Le vote en séance publique aura lieu ce mardi.
L'article 34 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) prévoit que huit vaccins - coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, Hæmophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C -, en plus de la diphtérie, du tétanos et la poliomyélite, seront obligatoires chez l'enfant de moins de deux ans et seront exigés pour l'admission en collectivité (crèche, école…).
Moment d'émotion
Les discussions ont donné lieu à de vifs débats, avec en point d'orgue, une déclaration de la députée Michèle Peyron (La République en marche) qui a suscité un moment d'émotion partagé par tous les participants, entraînant une suspension de séance durant quelques minutes, à la demande de la ministre de la Santé. « Il y a trente ans, j'ai voulu attendre moi aussi et j'ai perdu un enfant », non vacciné, a déclaré la députée.
Ce temps du consensus n'a pas empêché les objections même du côté de la majorité LREM où Blandine Brocard a vainement demandé la suppression de l'article, déplorant un manque de concertation et regrettant la méthode. « Nous souhaitons tous la même chose : redonner confiance dans la vaccination. Mais… il est paradoxal de vouloir éradiquer une crise de confiance par une décision politique autoritaire », a-t-elle déclaré.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn a défendu la mesure et la méthode. « La concertation a eu lieu, il est temps d’agir », a-t-elle lancé, rappelant qu'une consultation citoyenne a été menée par des jurys citoyens pendant un an. « On nous accuse de précipitation. Voilà des années que les sociétés savantes de pédiatrie et les médecins généralistes s’alarment du doute qui s’est emparé de notre population au sujet des vaccins », a-t-elle indiqué.
Et de fustiger ceux qui prônent la liberté de vaccination alors qu'ils « jouent les passagers clandestins ». Et de préciser : « Pourquoi se permettent-ils de ne pas faire vacciner leurs enfants ? Parce que ceux-ci, grâce au taux de couverture de 85 % prévalant actuellement en France, sont peu exposés aux épidémies et parviennent à leur échapper. Pour autant, la proportion de huit enfants vaccinés sur dix par onze vaccins ne suffit pas à couvrir le risque, de sorte que des épidémies surgissent çà et là, faisant chaque année des morts ».
Recommandés mais pas facultatifs

La ministre est revenue sur la notion de vaccins recommandés. « Selon quels critères des parents choisissent-ils de faire vacciner leur enfant contre la méningite plutôt que contre l’hæmophilus ? Laquelle est la plus grave ? Les deux ! Il est aussi grave de mourir d’une méningite que d’une septicémie, de la rougeole que d’une hépatite. Nous rappelons donc à ces Français que qualifier ces vaccins de "recommandés" signifie non pas qu’ils sont facultatifs mais qu’ils sont nécessaires, ce qu’ils n’ont pas compris », a martelé la ministre.
« Nous avions baissé la garde, a-t-elle regretté. Nous pensions que la vaccination faisait partie de l’évolution normale d’une société raisonnable et rationnelle. Nous avions rendu obligatoires le vaccin BCG, le vaccin contre la variole et le vaccin DTP. Une fois les nouveaux vaccins mis au point, nous avons estimé que chacun comprenait leur intérêt et qu’il suffisait de les recommander ». Désillusion :« eh bien non ! Nous avons oublié ce qu’étaient ces maladies, nous avons oublié de quoi mouraient les enfants auparavant. Nous avons donc baissé la garde et laissé les parents penser que, ces maladies ayant disparu, leurs enfants ne risquaient rien et qu’ils pouvaient se permettre de ne pas les faire vacciner ».

Une révision chaque année
Olivier Véran, neurologue et rapporteur général, a résumé les contours de la mesure alors en discussion : « Ce que nous souhaitons faire adopter aujourd’hui, c’est ni plus ni moins le calendrier vaccinal proposé depuis des années pour tous les enfants, que nous voulons rendre obligatoire afin de porter la couverture vaccinale – encore insuffisante –, à 90 ou 95 % ; nous n’introduisons aucun vaccin supplémentaire. »
Une évaluation de l'impact de l'élargissement sera réalisée chaque année à compter du dernier trimestre 2019. Les vaccins obligatoires seront pris en charge à 65 % par l'Assurance maladie et à 35 % par les assurances complémentaires (sauf le ROR pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie).
voir les commentaires dessous :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pierre-henri BMédecin ou Interne31.10.2017 à 09h03
Je voudrais adresser ce message à tous mes confrères.
J'ai vacciné pendant trente ans, avec le même enthousiasme que vous. Je ne suis pas brutalement tombé en état de démence, ni dans les griffes d'une secte. Simplement, en 2009, à l'occasion de la pseudo-pandémie H1N1, j'ai réalisé que j'étais manipulé par des intérêts qui n'étaient pas ceux de mes patients, et que je ne pouvais plus faire confiance aux écrits officiels.
Cela m'a amené à étudier sérieusement les vaccins en général, une étude dont vous savez tous très bien qu'on ne nous l'a pas proposée durant nos études. L'intérêt des vaccins nous a été imposé comme tellement évident qu'il n'était pas nécessaire de les étudier.
C'est ce travail que je vous demande aujourd'hui d'effectuer, en diversifiant vos sources. Plusieurs sites très sérieux vous offrent une synthèse de toutes les objections qu'on peut faire à la vaccination. Ces sites ne sont nullement sectaires, une accusation (avec celle de conspirationnisme) qui représente une solution trop facile pour ranger dans un tiroir les avis qui diffèrent de la Doxa. Ces sites sont tellement épiés et surveillés qu'ils ne peuvent se permettre la moindre erreur, qui serait immédiatement montée en épingle, alors que les écrits officiels peuvent s'autoriser sans risque à raconter n'importe quoi, c'est ce qu'ils font bien souvent, et vous commencez tous à vous en apercevoir.
Je vous invite donc à visiter par exemple, ne serait-ce qu'en touriste au début, et même en gardant tout votre esprit critique, les sites d'Initiative Citoyenne et de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations. Alors, et alors seulement, vous serez en mesure de vous forger une opinion saine.
Je vous remercie de faire ce travail, bien qu'il aille à l'encontre de vos intérêts financiers, je ne peux le nier. Mais dormir la conscience tranquille est à ce prix.

GlobulineMédecin ou Interne01.11.2017 à 10h19
La Miviludes est un organisme de l'État français, créé en 2002 sous l'autorité du Premier ministre. Il a pour mission d'observer et d'analyser le phénomène des dérives sectaires, d'informer le public sur les risques qu'elles représentent et de coordonner l'action préventive et répressive des pouvoirs publics. C'est donc une mission de protection du citoyen contre la dangerosité et l'emprise des sectes.
Et vous, vous attaquez et dites que "la milivudes est un organisme hautement suspect de conflits d'intérêt, de sectaires, de complotistes, de fanatiques religieux, de négationnistes " : vous attaquez la miviludes d'être sectaire? de complotisme ? et donc l'Etat ? Vous attaquez l'état de" fanatisme religieux" ? N'importe quoi : je doute de votre intégrité ... mentale...

Pierre-henri BMédecin ou Interne31.10.2017 à 11h54
@Loïs S (pas moyen de commenter sous votre intervention). J'ai lu attentivement votre papier. Je lis toujours tout, le positif comme le négatif.
Ce n'est pas en recommençant à classer vos détracteurs, comme le fait la milivudes, organisme hautement suspect de conflits d'intérêt, de sectaires, de complotistes, de fanatiques religieux, de négationnistes ou autres noms d'oiseaux que vous parviendrez à convaincre.
Je n'appartiens à aucune de ces catégories, je suis juste un médecin honnête, expérimenté et bien informé. Vous m'insultez donc gravement et gratuitement.
C'est plutôt en cessant de mentir ou de cacher la vérité que vous pourriez espérer convaincre.
Par exemple, vous écrivez:
"une autre remet elle en cause les dizaines de décès causés par la rougeole en France depuis 2008."
Ce qui est un mensonge flagrant. Même notre Ministre aux intérêts si mal cachés n'a pu en trouver, en cherchant bien, que 8 sur cette période, la plupart immunitairement déficients, soit moins de un par an. Vacciner 800.000 enfants par an juste pour ça est le comble de la débilité. Car au moins depuis l'après guerre, la Rougeole a été une maladie bénigne, diabolisée seulement après la venue du vaccin, apparu quand les cas mortels avaient fondu de 99%, sans doute par hygiène, mesures d'isolement et sélection naturelle.
Vous dites aussi: ". Elle est loin l’Agora, ce lieu de rassemblement social, politique et mercantile de la cité cher à la Grèce antique, qui permettait à chacun de s’exprimer et de débattre."
Alors que précisément vous éludez tout débat, et qu'il est bien difficile, voire impossible, de s'exprimer dans les media officiels. Nous n'avons le plus souvent que les réseaux sociaux pour nous exprimer, ce n'est pas ce que nous préférerions. Par exemple, si je n'étais pas là, et sans l'ouverture d'esprit du modérateur, vous n'auriez pas de contradicteur, et c'est la situation habituelle. Si le débat est verrouillé et (de moins en moins) clandestin, ne vous en prenez qu'à vous-mêmes.
Alors, quand vous dites que j'appartiens à "une minorité bruyante et non démocratique", permettez-moi de sourire.

jean paul gMédecin ou Interne31.10.2017 à 15h15
En réponse à Pierre Henry : lisez plutôt l'article princeps de l'OMS (cité dans par les sites auquel vous faites référence) qui ne dit pas du tout la même chose sur l'épidémie en inde et l'efficacité de la vaccination pour la contrôler :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jean Paul G

PIERRE FMédecin ou Interne31.10.2017 à 16h32
Il n'est pas étonnant d'entendre et de lire beaucoup de bêtises proférées par des citoyens lambda abusés par les inepties des soi-disant réseaux sociaux. Il est navrant de lire ces imbécilités propagées par des gens censés avoir fait des études médicales, ce qui prouve que le système de contrôle des connaissances n'est pas parfait et qu'il laisse passer (heureusement une minorité) d'individus incompétents. Pasteur doit se retourner dans sa tombe !
Pierre-henri BMédecin ou Interne31.10.2017 à 17h04

@Jean-Paul G (et Pierre F, dont on aimerait un argumentaire mieux ficelé, et ne faisant pas une fixette sur mon incompétence supposée). Tout d'abord, laissez-moi vous dire que la polio est une maladie bien mal connue. On estime que 95% des personnes infectées par le virus polio ne développeront pas de symptômes. 4% développeront des symptômes mineurs (douleurs articulaires, fatigue, état grippal). Moins de 1% développeront une paralysie permanente, dont 10% (soit 1/1000) pourront avoir une paralysie respiratoire entraînant la mort (Je pense personnellement que ces 5% sont simplement traités de travers ou pas traités). Les cas actuellement résiduels de polio après vaccination ne diffèrent donc pas tant que ça de ce qu'on pouvait attendre sans vaccin.
D'une part, votre article de l'OMS (qui date un peu) confirme que : "En Inde, la transmission du poliovirus sauvage persiste malgré le fait que la majorité des cas dus au PVS sont signalés comme ayant reçu ≥4 doses de VPO, y compris >95% des cas dans les zones à haut risque du Bihar et de l’ouest de l’Uttar Pradesh."
Mais il y a plus grave : "A l'heure actuelle, il y a bien plus de cas de polio dus aux virus vaccinaux qu'aux virus sauvages. "Les souches mutées et recombinantes sont à l'origine d'épidémies de poliomyélite paralytique aiguë. Le phénomène de plasticité génétique qui menace les bénéfices de la vaccination fait l'objet d'une surveillance particulière et est étudié dans les laboratoire de virologie du réseau international des Instituts Pasteur", affirment les chercheurs dans un article de 2013 au titre éloquent : "Eradication de la polio et émergence de poliovirus pathogènes dérivés du vaccin. De Madagascar au Cameroun (33)."
De même, Raul Andino, professeur à l'université de Californie, a étudié la manière dont les virus vaccinaux de type 2 se sont propagés dans l'environnement et ont ensuite muté et regagné leur force active créant ainsi de nouvelles épidémies. Selon lui, "la vaccination est aujourd'hui un vrai casse-tête, puisque c'est à présent l'instrument utilisé pour l'éradication de la maladie qui la perpétue". Afin de réaliser cette étude, il a analysé "chacune des dizaines d'épidémies de polio dérivées de souches vaccinales". (Ces citations sont dans le 3. Vous allez en apprendre ici beaucoup plus qu'avec l'OMS).
Vaccins polio histoire d'un désastre médical - début 1/3 - Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle
Vaccins polio histoire d'un désastre médical -suite 2/3 - Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle
Vaccins polio histoire d'un désastre médical - fin 3/3 - Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle
Vous voyez donc que tout n'est pas simple et que rien n'est réglé. Comme avec le pneumocoque, on va vous proposer toujours plus de valences. Je pense qu'on tente de vider le tonneau des Danaïdes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mirzoune le Sam 4 Nov 2017 - 12:34

Heu... Flo... Tu nous mettrais pas le lien vers l'article?  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Luc le Sam 4 Nov 2017 - 12:41

Mirzoune a écrit:Heu... Flo... Tu nous mettrais pas le lien vers l'article?  



oui, oui, et avec un p'tit commentaire perso, orienté, style provoc: Regardez-vous la compo du vaccin pour savoir s'il contient de l'hydroxyde d'alu ou faites-vous confiance à votre médecin traitant ?
Genre tendancieux mais qui ne prend pas encore, à ce stade, une position claire
Car on veut vous laisser faire votre propre opinion...

PS: Pas trop long les extraits. Puis tu mets un lien pour celui qui veut poursuivre. Ou tu le mets en 2 parties ...
Et on surligne en couleur les renvois vers des sources contradictoires, pour montrer que l'avis a été bien étayé (argumentation).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Non, mais ... On n'est pas au club Med, ici!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PS: Pense aux personnes qui surfent sur internet pour avoir de l'info contradictoire sur les vaccins. Un ou deux liens ressources serait aussi le bienvenu. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Sam 4 Nov 2017 - 13:53, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4376
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Sam 4 Nov 2017 - 13:04

Je suis dessus, c'est une personne du corps médical qui a posté ça sur FB, à priori, ça n'a pas l'air accessible pour Mr tout le monde... je suis en contact avec elle, je vous tiens au courant...

Pour ce qui est des commentaires, il faudra attendre...j'ai percuté hier soir que le déclencheur de ma spondy est lié à une injection contre la fièvre jaune qu'on m'avait pratiqué 1 mois avant...donc pour l'instant même si Petzouille me dit que c'est que la goutte qui  a fait déborder le vase, je suis assez énervée  Twisted Evil

Je suis toujours en rémission mais ma vie marseillaise n'est pas du tout optimale pour moi.
J'ai tout de même profité que j'étais près de Toulon, il y a 15 jours, pour faire l'initiation sensorielle proposée par Dominique Guyaux, c'était tout simplement génial  sunny

Cotoyer un gars qui a poussé aussi loin la réflexion sur le sujet c'est extraordinaire...les 2/3 de l'assemblée avait des pathologies lourdes, SEP, parkinson, SPA...j'étais la seule en rémission active à part Dominique bien sûr.

Mirzoune c'est à côté de chez Ciboulette (Pugetville) et il peux accueillir des personnes handicapées.
Si j'étais à sa place et si elle a le budget, j'irais.

Bon il y a ripage de sujet, faudra que je déplace ça  Laughing

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Luc le Sam 4 Nov 2017 - 13:59

Flo a écrit:Je suis dessus, c'est une personne du corps médical qui a posté ça sur FB, à priori, ça n'a pas l'air accessible pour Mr tout le monde... je suis en contact avec elle, je vous tiens au courant...

Pour ce qui est des commentaires, il faudra attendre...j'ai percuté hier soir que le déclencheur de ma spondy est lié à une injection contre la fièvre jaune qu'on m'avait pratiqué 1 mois avant...donc pour l'instant même si Petzouille me dit que c'est que la goutte qui  a fait déborder le vase, je suis assez énervée  Twisted Evil
(..)
Bon il y a ripage de sujet, faudra que je déplace ça  Laughing
1.Bien Flo.
On n'est pas pressé.
Pense que ce sujet pourrait attirer pas mal de lecteurs, s'il y a des renvois / liens vers des sources extérieures. Mais vu le nbre d'intervenants de ton "article", ça serait même superflu, pourvu que tu postes en parties séparées, avec mise en évidence d'un nouvel interlocuteur + sa qualification.
Suggestion: tu en fais un brouillon, dans la partie réservée à la modération.
le temps que ça mûrisse, si tu veux un avis.
2. Mais non, ça apporte de la vie. Digression intéressante, si on ne poursuit pas plus loin Wink

Suggestion:
A la fin de chaque intervenant, tu pourrais poser une question qui oblige le lecteur à réfléchir. Question rhétorique.
ou tu mets un lien, genre "article intéressant", pour illustrer le propos.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4376
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mirzoune le Sam 4 Nov 2017 - 23:32

Flo a écrit:Mirzoune c'est à côté de chez Ciboulette (Pugetville) et il peux accueillir des personnes handicapées.
Si j'étais à sa place et si elle a le budget, j'irais.
C'est combien, le budget?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mezame le Dim 5 Nov 2017 - 11:40


C'est extraordinaire cet article sur le QDM!!!!
Une lueur d'espoir...pourvu que ça donne du courage à plein d'autres   
Moi je ne vais pas aborder ma situation vaccinales...c'est pas utile...déprimant. Si un jour je peux m'échapper...de mon boulot ça devrait d'alléger la tête.
Cet homme est courageux puisse t-il en inspirer d'autres....mais le monde de la finance, car c'est bien ça qui nous dirige est un monde puissant et dangereux.
Merci a lui en tout cas!
avatar
Mezame
Accro
Accro

Messages : 117
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 47
Localisation : Sud-Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 5 Nov 2017 - 11:45

Mirzoune a écrit:
Flo a écrit:Mirzoune c'est à côté de chez Ciboulette (Pugetville) et il peux accueillir des personnes handicapées.
Si j'étais à sa place et si elle a le budget, j'irais.
C'est combien, le budget?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mirzoune le Dim 5 Nov 2017 - 12:23

Je m'attendais à pire... C'est envisageable, même pour moi... ça me dirait bien, quand je serai en état de voyager. Je garde ça sous le coude... Merci, Flo!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 5 Nov 2017 - 16:16

Luc a écrit:
 1_Regardez-vous la compo du vaccin pour savoir s'il contient de l'hydroxyde d'alu ou faites-vous confiance à votre médecin traitant ?
Genre tendancieux mais qui ne prend pas encore, à ce stade, une position claire
Car on veut vous laisser faire votre propre opinion
...
2_PS: Pense aux personnes qui surfent sur internet pour avoir de l'info contradictoire sur les vaccins. Un ou deux liens ressources serait aussi le bienvenu. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1_Pour le contenu du vaccin, je vais tenté d'avoir la compo... mais voici ce que me dit l'illustre Pr Petzouille Smile

Pr Petzouille :
"BONSOIR FLORENCE a mon avis le vaccin n'a pas "déclanché" la SPA, il a simplement amplifié la réponse immunitaire, qui était en cours mais restait limitée et non diagnostiquée.
Dans tous les vaccins il y a des adjuvants pour booster la production d'anticorps de tous les anticorps, y compris ceux impliqués dans une maladie auto immune; c'est pourquoi ,en cas de MAI connue il vaut mieux eviter TOUS les vaccins ; la composition de ce vaccin n'et ni meilleure ni pire que n'importe quel autre vaccin."


Evidemment ma spondy n'était pas identfiée à l''époque car il semble bien que le vaccin est été la dernière grosse goutte d'eau à faire déborder le vase, bien sûr si j'avais connu tous ce que je sais aujourd'hui, je ne me serais jamais fait vacciné...car j'étais dans une population qu'on peut qualifier de "à risques" (arthrite, début de syndrome métabolique, coup de déprime, ect...)

2_Pour les sources du doc, l'article a semble-t-il été supprimé du Quotidien du Médecin lol! , y'a plus qu'a contacter Bredontiot pour être sûr scratch


Dernière édition par Flo le Dim 5 Nov 2017 - 17:04, édité 1 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mirzoune le Dim 5 Nov 2017 - 16:42

Moi je ne vais pas aborder ma situation vaccinales...c'est pas utile...déprimant.
Tu m'étonnes, dans ton métier... Lol! 
Flo a écrit:il semble bien que le vaccin est été la dernière grosse goutte d'eau à faire déborder le vase, mais si j'avais connu tous ce que je sais aujourd'hui, je ne me serais jamais fait vacciné...car j'étais dans une population qu'on peu qualifier de "à risques" (arthrite, début de syndrome métabolique, coup de déprime, ect...)
Un peu dans le même cas: déjà à risque (arthrose installée depuis plus de 15 ans) mais la sacro-iliite est apparue quelques mois après une "mise à jour" de vaccination pour pouvoir effectuer un stage en hôpital. J'ai été conne à l'époque, j'ai voulu respecter leur demande, alors qu'ils n'ont fait aucune vérif'. Si j'avais su, à l'époque... Quant à Ciboulette, difficile de savoir: elle a été bombardée de vaccins à son retour des USA, puis pour travailler en maison de retraite, puis à la Marine de Toulon où elle a, en plus, manipulé mas mal de produits toxiques utilisés dans l'armée...Là-bas, les mecs partent à la retraite à 50 ans, leur espérance de vie n'atteignant pas la soixantaine... Une manne pour les caisses de retraite! Lol!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Luc le Dim 5 Nov 2017 - 17:06

Flo a écrit:il semble bien que le vaccin est été la dernière grosse goutte d'eau à faire déborder le vase, bien sûr si j'avais connu tous ce que je sais aujourd'hui, je ne me serais jamais fait vacciné...car j'étais dans une population qu'on peut qualifier de "à risques" (arthrite, début de syndrome métabolique, coup de déprime, etc...)
=> Oui, c’est probable que ce soit la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La goutte d ‘eau ou le verre d’eau.
Certains thérapeutes conseillent de reculer la vaccination + tardivement (le temps que le système immunitaire devienne un peu plus mature) et de s’adresser à un médecin homéopathe, avant la vaccination, afin d’atténuer la réaction auto-immune. Donc dans un but d’action préventive. Cette action n’altèrera pas l’efficacité du vaccin. Il n’existe pas de compo unique, mais le principe est le même, sur base d’un protocole assez similaire :  
On prend la veille de la vaccination, par exemple,  Thuya 9 CH, 1 dose ;
Puis, une fois par semaine, 1 dose d’une autre dilution :
• La veille ou le matin de la vaccination : Thuya 9 CH, 1 dose ;
• Le premier dimanche suivant la vaccination, Thuya 9 CH, 1 dose.
• Le deuxième dimanche, VAB 15 CH, 1 dose.
• Le troisième dimanche, Silicea 15 CH, 1 dose.
• Le quatrième dimanche, selon la vaccination pratiquée, 1 dose, de :
- Mercurius solubilis 9 CH ou DTTAB 9 CH pour la diphtérie,
- Natrum muriaticum 9 CH ou Influenzinum 9 CH pour le tétanos et la grippe,
- Gelsemium 9 CH pour la poliomyélite.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Alternative Santé est un groupe de presse « Santé Port-Royal » qui renvoie vers [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4376
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mezame le Dim 5 Nov 2017 - 18:28

Flo a écrit:2_Pour les sources du doc, l'article a semble-t-il été supprimé du Quotidien du Médecin lol! , y'a plus qu'a contacter Bredontiot pour être sûr scratch
  Sans blague, c'était trop beau ....ils sont tellement rassurés à l'idée qu'un article pareil soit lu par du monde. En fait je dois être trop utopiste. Je connais pourtant bien l'inertie du système et les intérêts financiers en jeu... mais j'ai quand même encore parfois des sursauts d'optimisme quand j'en vois un qui ose sauter à pieds joints dedans. ça retombe vite, un peu comme les soufflets... Ne perdons pas espoir mais quand même le système est vérolé jusqu'à l'os et on n'est pas près de se sortir de là. A part des initiatives locales à lancer peut-être un peu partout, du type "Ecoles qui acceptent les enfants non vaccinés" Rolling Eyes , permaculture locale biologique pour casser les productions intensives clafies de pesticides, permettre aux gens de retrouver une vie plus simple.
Pourtant des textes de loi existe sur le fameux "Droit du patient" (Extrait de la loi Kouchner 2002) :
« Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé. Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ces choix. Si la volonté de la personne de refuser ou d’interrompre le traitement met sa vie en danger, le médecin doit tout mettre en œuvre pour la convaincre d’accepter les soins indispensables ».
Mais toute loi est contournable légalement en France, on est assez doué pour ça
alors il est facile de trouver le moyen de contraindre sous couvert du fait que de jolis textes comme ça existent. De l'esbrouffe, on te montre qu'on a pensé au côté logique, responsable, respectueux, humain. Mais quand même...avec autant d'argent en jeu, faudrait pas trop leur laisser le choix à tous ces gens. No
Un peu désabusée et en colère...aller j'arrête la colère en excès c'est mauvais pour le foie.On va faire circuler cet article autrement donc.
avatar
Mezame
Accro
Accro

Messages : 117
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 47
Localisation : Sud-Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 19 Nov 2017 - 22:42

Il n'y a pas que moi que ça interroge Twisted Evil    1/5

Cette entrée a été publiée dans Ethique et transparence, Politique de santé, santé publique, Vaccins, et marquée avec biotechnologies, essais cliniques, expert, industrie, mortalité, prévention, Vaccins, le 12 novembre 2017 par Michel de Lorgeril.



Vaccins, sciences médicales et ordre des médecins

 
Dans un récent interview (ci-dessous) donné à un journal financé plus ou moins directement par l’industrie des vaccins, le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins se fait menaçant vis-à-vis des médecins qui auraient des doutes concernant la nouvelle Loi d’obligation vaccinale. Et qui oseraient, au nom de la liberté d’expression, faire part de leurs doutes.


Dernière édition par Flo le Lun 20 Nov 2017 - 11:35, édité 3 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 19 Nov 2017 - 22:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]2/5

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Flo le Lun 20 Nov 2017 - 11:36, édité 2 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 19 Nov 2017 - 22:54

3/5

Il y a, dans cet interview, deux phrases qui méritent réflexion. A moins, ce qui n’est pas impossible, qu’il y ait eu erreur de transcription du journaliste…

Admettons que ces propos aient été réellement prononcés. Si tel n’était pas le cas, je retirerais immédiatement les commentaires qui vont suivre.

La première est que, selon ce très digne Président : il n’y a pas de débat.

C’est très ennuyeux ; car justement, pour les scientifiques il y a toujours débat.

On peut même dire que l’absence de débat est synonyme d’absence de science !


Il va être difficile de concilier les impératifs scientifiques du Code de Santé Publique et les imprécations de tel ou tel académicien dont la principale caractéristique est de tout ignorer de la science  des vaccins ; si toutefois on peut accepter que les connaissances actuelles sur les vaccins puissent être qualifiées de scientifiques

Ça mérite débat !

La deuxième phrase est encore plus inquiétante car selon notre Président : les professionnels qui relaieront des arguments contraires aux données de la science pourront être poursuivis.

Poursuivis par qui ?

Je crains que les Chambres Disciplinaires Régionales ne soient très rapidement submergées par des plaintes multiples et variées contre ceux de nos confrères qui diffusent des argumentaires très vaccinalistes et contraires aux données de la science.


Et ça commence aux plus hauts niveaux des hiérarchies universitaires, académiques et administratives ! Sans parler des médecins qui s’expriment lourdement et naïvement dans les médias…

Étant, par principe et par obligation, très respectueux du code de déontologie, je m’abstiendrai de citer quelques auteurs et « perles » contraires aux données les plus élémentaires (et les moins controversées) de la science des maladies infectieuses et (peut-être) des vaccins. Mais je les tiens à la disposition des Présidents des Chambres Disciplinaires.

Si le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins s’avisait de lancer une campagne de dénonciations des collègues résistants aux imprécations ministérielles, le retour de boomerang pourrait faire très mal. Les miliciens ne finissent pas toujours très bien leurs carrières dans les sociétés libres !
Cela dit, cette tentation de faire taire la science (en empêchant tout débat) par la menace de poursuites contre ceux qui s’acharneraient à débattre de science n’est pas nouvelle ; et régulièrement nous devons, nous scientifiques et présidents de rien, le rappeler ; comme récemment des respectables collègues américains ont encore dû le faire (ci-dessous).


Dernière édition par Flo le Lun 20 Nov 2017 - 11:36, édité 1 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 19 Nov 2017 - 22:56

4/5

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Flo le Lun 20 Nov 2017 - 11:45, édité 2 fois
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Dim 19 Nov 2017 - 22:57

5/5

La science des vaccins est faible
(pour le moins), et les données supposées scientifiques doivent faire l’objet d’un examen attentif. Il est bien aisé d’en faire démonstration ; à condition qu’il y ait un minimum de débat ! Et ce débat, qui doit être scientifique, n’a toujours pas eu lieu.

A condition qu’on ose le débat. C’est risqué !

Si une commission de supposés experts rémunérés par l’industrie des vaccins s’avisait de nous dire à nous scientifiques ce qu’est la « bonne » science des vaccins, en l’absence même de débat contradictoire, nous tomberions dans une forme de dictature académique qui irait à l’opposé de toute forme de science indépendante et ruinerait immédiatement l’argumentaire supposé scientifique des militants vaccinalistes.

Je doute que ce soit l’objectif principal des industriels des vaccins. Je les invite à bien réfléchir.

Ils pourraient être (eux et leur business) les premières victimes de l’absence de débat scientifique prôné, si j’ai bien compris, par le Président du Conseil de l’Ordre des médecins.

Halte au feu !

Place au débat !


Dernière édition par Flo le Lun 20 Nov 2017 - 11:40, édité 1 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Adveniat le Lun 20 Nov 2017 - 9:26

l’absence de débat scientifique prôné ?

Pour eux , les débats sont impossibles car ce serait une porte ouverte à l'obscurantisme . Seule la science officielle  peut être vraie , la pensée unique est exigée ! ce sont les règles absolues du pouvoir et de l'argent .
Pourtant des avances scientifiques ont eu lieu par hasard comme la pénicilline . L'imagerie médicale est à mon avis géniale mais combien d'autres découvertes ont été enterrées , non brevetables , gênantes ?
LE TIEFSCHWARTZ ou la bombe nucléaire de la pensée unique !

_________________
Conscience+intuition +bon sens = inspiration = début de vérité ? science consciente ?
avatar
Adveniat
Accro
Accro

Messages : 119
Date d'inscription : 10/10/2017
Localisation : omniprésence

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Lun 20 Nov 2017 - 21:18

C'est sûr tout remettre en cause tout le temps n'est pas possible, mais ne rien remettre en cause ...on avance plus... où est le juste milieu ?

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Flo le Mar 21 Nov 2017 - 10:29

Sinon pour moi rien d'étonnant, ça fait longtemps que j'ai compris que l'ordre médical est une partie intégrante du pouvoir et que le patient n'est pas l'objet de ses préoccupations Rolling Eyes

Le psychiatre Jean Clavreul a écrit un lvre tout à fait lucide sur cette question, c'est un peu difficile à lire lorsqu'on est pas à l'aise avec les concepts de la psychanalyse mais au combien édifiant.

extrait :
"Clavreul analyse ainsi Ordre juridique et Ordre scientifique. « Il y aurait lieu de s’interroger plus longuement sur ce retournement de la question du sujet du savoir qui s’opère quand on passe de l’Ordre juridique à l’Ordre scientifique. Le passage en a été ouvert par l’appropriation du système des lois entre les mains d’un petit nombre d’individus formant l’appareil de l’État, et aussi le corps scientifique, où le corps médical est en bonne place… »

Résumé du livre pour les courageux :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Maladies, allergies et vaccination - Michel Georget

Message  Flo le Lun 18 Déc 2017 - 15:00

Chère Mme Buzin si vous avez quelques dizaines de minutes à consacrer à la visualisation de cette video, je suis certaine que compte tenu de votre formation et parcourt professionnel vous comprendrez parfaitement le risque que vous faites prendre à une part de la population...pour quel bénéfice...


_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Vaccin, allergies & déficience génétique

Message  Flo le Lun 18 Déc 2017 - 16:11

Voilà c'est très simple ceux qui ont un mauvais typage HLA, il ne faut surtout pas les vacciner.

J'ajouterai, ceux qui sont intolérant au gluten, à la caseine, à la zaïne ect...il ne faut surtout pas les faire vacciner.

Les statistiques le montrent, cette politique vaccinale vas (continuer) d'envoyez des personnes en enfer !


Dernière édition par Flo le Mar 19 Déc 2017 - 22:00, édité 1 fois

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Mirzoune le Lun 18 Déc 2017 - 21:31

... et j'ajouterai que, vu qu'il y a de plus en plus d'allergies, sensibilités et/ ou intolérances en émergence, ça fait un paquet de gens concernés...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2919
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Le point de vue de Gwenola Le Dref

Message  Flo le Mar 19 Déc 2017 - 10:49


_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

L'apport des vaccinations à la sante publique - Michel Georget

Message  Flo le Jeu 21 Déc 2017 - 11:47

Montez le son à fond, un pur bonheur, la rigueur, l'esprit critique, la perspective historique, les valeurs humaines... 


_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Il y a peut-être une solution à suivre...

Message  Flo le Mar 2 Jan 2018 - 21:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique pourrait être appelée "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1098
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum