Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» L'éloge du cru: Comment réconcilier alimentation et santé
par Flo Aujourd'hui à 13:50

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par Luc Aujourd'hui à 11:18

» Perfect Health Diet - Jaminet
par darky35 Aujourd'hui à 10:38

» Histoire drôle en image & Funny clip 7
par Luc Aujourd'hui à 7:18

» Bon anniversaire Lulu
par darky35 Hier à 11:40

» Sport et bonne humeur
par Luc Hier à 11:38

» Bactériophages à la rescousse
par Luc Hier à 11:35

» Danse du Bouddha aux mille mains
par Hérode Hier à 11:33

» Mange des champignons, mon amour
par Luc Hier à 11:33

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par darky35 Hier à 9:03

» Tubes 1 pour danser & bouger
par Proserpine Hier à 8:43

» Journal de suivi darky35-sibo hydrogène/méthane
par Luc Sam 9 Nov 2019 - 19:47

» Un très bon anniversaire Luc
par Luc Sam 9 Nov 2019 - 18:53

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Proserpine Sam 9 Nov 2019 - 11:00

» Goa Lin & Liu Xin Classical & Acrobatic Dance
par darky35 Ven 8 Nov 2019 - 6:55

» Kao, présentation
par darky35 Ven 8 Nov 2019 - 4:49

» Histoire drôle en image 6 & Funny clip
par Luc Sam 2 Nov 2019 - 22:29

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Jeu 31 Oct 2019 - 11:25

» Proposition de photo pour un avatar
par Hérode Jeu 31 Oct 2019 - 11:09

» Bonjour de gedeon15
par gedeon15 Mer 30 Oct 2019 - 22:37

» Un grand moment de tendresse...
par darky35 Mer 30 Oct 2019 - 9:54

» Joyeux anniv Mezame
par Proserpine Mer 30 Oct 2019 - 9:23

» Nouveau cadeau de la vie
par Mezame Mar 29 Oct 2019 - 23:14

» Bon anniversaire Pierrette
par Mezame Mar 29 Oct 2019 - 22:41

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:39

» Probiotique et ostéoporose
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:33

» Supplémentation en calcium inutile en prévention de l'ostéoporose
par darky35 Sam 26 Oct 2019 - 22:14

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par Proserpine Sam 26 Oct 2019 - 17:22

» Clés pour comprendre le fructose: Quelle place ?
par Luc Ven 25 Oct 2019 - 11:47

» Choisir un complexe vitamines B: Synthétique? Naturel?
par Luc Jeu 24 Oct 2019 - 10:18

» Présentation Lilya17
par darky35 Jeu 24 Oct 2019 - 9:44

» Certains sachets de thés libèrent des particules de plastique
par Luc Mer 23 Oct 2019 - 11:10

» Parodie de JJ Goldman: La musique est bonne
par Luc Dim 20 Oct 2019 - 20:57

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par darky35 Sam 19 Oct 2019 - 14:00

» Le fructose induirait l'inflammation et augmenterait le cortisol
par Luc Ven 18 Oct 2019 - 23:56

» Résistance à l'insuline réversible
par Luc Mer 16 Oct 2019 - 8:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par Luc Dim 13 Oct 2019 - 18:45

» Articles de protection, ondes, radio, écrans, etc...
par darky35 Dim 13 Oct 2019 - 16:01

» Pain blé & épeautre
par darky35 Dim 13 Oct 2019 - 12:27

» Journal de suivi d'Alex: But Rééquilibrage du métabolisme.
par Proserpine Mar 8 Oct 2019 - 9:11

» La glycine: nous sommes en déficit de 10 gr/jour
par Luc Lun 7 Oct 2019 - 11:04

» Bon anniversaire Matogato
par darky35 Dim 6 Oct 2019 - 19:26

» La solution que vous attendiez tous....
par Luc Sam 5 Oct 2019 - 17:06

» Bon anniversaire Johnny/Bak
par Luc Ven 4 Oct 2019 - 10:45

» La réglisse et ses bienfaîts anti-inflammatoires et digestifs
par Luc Mer 2 Oct 2019 - 15:53

» Bon anniversaire jpwax
par Luc Mar 1 Oct 2019 - 10:12

» On est foutu – On mange trop !
par Luc Mar 1 Oct 2019 - 9:45

» Anne Roumanoff et l'internet
par Luc Dim 29 Sep 2019 - 20:12

» Blog nutrition du Dr Antonello D’ORO
par darky35 Dim 29 Sep 2019 - 19:25

» Plantes adaptogènes
par darky35 Dim 29 Sep 2019 - 14:15

» 8 antibiotiques naturels à essayer
par Luc Sam 28 Sep 2019 - 13:45

» L'angélique, soutien du système digestif
par darky35 Sam 28 Sep 2019 - 13:41

» Bon anniversaire Galaanes
par Luc Sam 28 Sep 2019 - 11:06

» vitamine D : zyma D ou...?
par darky35 Mer 25 Sep 2019 - 12:40

» Bon anniversaire Angely
par darky35 Mer 25 Sep 2019 - 11:02

» Au secours !
par Proserpine Mer 25 Sep 2019 - 8:35

» images png
par Hérode Lun 23 Sep 2019 - 11:33

» Bon anniversaire Bredan
par darky35 Lun 23 Sep 2019 - 10:37

» Bon anniversaire Cateli
par Luc Lun 23 Sep 2019 - 9:48

» Journal de suivi, Edda - Je crois que j'ai le sibo
par darky35 Dim 22 Sep 2019 - 21:45

» Hypertension et spiruline
par Hérode Dim 22 Sep 2019 - 11:25

» Comprendre l'inflammation et l'impact sur les maladies auto-immunes
par Luc Sam 21 Sep 2019 - 22:25

» Jus de citron le matin
par darky35 Ven 20 Sep 2019 - 18:45

» Thiamine et Niacine pour Libérer la Production d'Énergie
par darky35 Mar 17 Sep 2019 - 10:38

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Flo Lun 16 Sep 2019 - 22:59

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 15 Sep 2019 - 22:45

» Les enzymes: indispensables aux fonctions métaboliques
par darky35 Dim 15 Sep 2019 - 1:03

» Métabolisme du fer
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 19:42

» Thé vert et prévention AVC et Alzheimer
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 18:44

» Crêpes rapides sans gluten et sans lactose au sarrasin/lupin/Châtaigne
par darky35 Sam 14 Sep 2019 - 7:12

» Intolérances aux fromages et laitages.
par maranta Sam 14 Sep 2019 - 5:35

» PUB et clip promo délirants ou cocasses
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 17:31

» Moins d'infections respiratoires et digestives
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 15:04

» Impact du microbiome
par darky35 Ven 13 Sep 2019 - 13:56

» adieu Tamtam (=Hérode )
par Luc Ven 13 Sep 2019 - 11:42

» L-Glutamine
par darky35 Mer 11 Sep 2019 - 13:13

» Posologie Psyllium
par Luc Mer 11 Sep 2019 - 11:59

» Bon anniversaire Florence
par Flo Mar 10 Sep 2019 - 23:20

» Bon anniversaire Noa
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 12:01

» bonjour a tous - de Noa
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 11:58

» Histoires drôles & Funny clips
par Luc Lun 9 Sep 2019 - 7:12

» Petite présentation de Catpower
par catpower Sam 7 Sep 2019 - 11:51

» Cancer : Combattre les effets secondaires
par Mirzoune Sam 7 Sep 2019 - 10:28

» IPP et effets secondaires
par Luc Sam 7 Sep 2019 - 8:55

» Comment augmenter la température corporelle
par Luc Jeu 5 Sep 2019 - 14:12

» Cancer et épigénétique
par Gaffal Mar 3 Sep 2019 - 11:09

» Pain châtaigne SG
par Luc Mar 27 Aoû 2019 - 16:20

» ENDOTOXÉMIE
par Luc Mar 27 Aoû 2019 - 15:13

» Pain avoine pois chiche
par Luc Dim 25 Aoû 2019 - 22:08

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ? Lestrade
par Luc Ven 23 Aoû 2019 - 9:23

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Mer 21 Aoû 2019 - 9:10

» Une nouvelle étude démontre l’inefficacité des oméga-3
par darky35 Sam 17 Aoû 2019 - 15:39

» Allergie, intolérance, sensibilité: Méthode de prise de pouls
par darky35 Sam 17 Aoû 2019 - 15:20

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par darky35 Jeu 15 Aoû 2019 - 11:51

» Des fibres pour optimiser l'immunité
par Luc Jeu 15 Aoû 2019 - 9:28

» me voilà - Hérode
par Hérode Lun 12 Aoû 2019 - 16:55

» Le niveau de vitamine D plafonne
par Luc Dim 11 Aoû 2019 - 13:00

» Comprendre le fonctionnement du sodium
par darky35 Dim 11 Aoû 2019 - 12:06

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Luc Sam 10 Aoû 2019 - 11:39


On est foutu – On mange trop !

Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty On est foutu – On mange trop !

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:26

Obésité liée au manque d’exercice ?
La moitié des Belges sont en surpoids et l’obésité est croissante. Nous ne faisons pas assez d’exercice physique, titre le journaliste de la radio belge (RTBF Liège) de ce matin, 1er octobre 2019.
Le belge fume moins et boit moins d’alcool mais nous avons un mode de vie sédentaire et 2 personnes sur 3 ne mangent pas les 5 fruits et légumes recommandés. Trop de boissons sucrées. On mange souvent trop gras ….

Si on aborde le problème différemment – par déduction : Vous êtes en surpoids parce que vous mangez mal et ne bougez pas ou pas assez. C’est de votre faute : Vous ne faites pas assez ceci et trop cela. Le coupable, c’est vous.

Ok, il y a des corrections à faire pour certaines personnes mais pour le tiers restant!? On va peut-être alors vous sortir le joker suivant : Avec l’âge, il est normal de prendre 20 % de poids en plus. Cqfd. On a botté en touche.

Non, ce n’est pas de votre faute !
Ce qui suit est largement inspiré de ma dernière lecture « Code Diabète », de Jason Fung, MD. Largement inspiré mais pas que. Voir le lien plus bas, en fin d’article.
L’Organisation mondiale de la santé et l’American Diabetes Association (organisme USA qui définit les normes de soin) ont abandonnés en 2016 – très lentement – les conseils sur le régime inefficace faible en gras et en calories dont ils ont fait la promotion pendant quarante ans, reconnaissant sa futilité, indirectement. (14.2-3)

Pourtant, en 1999, au plus fort de la folie du «faible en gras», l’étude marquante « Lyon Diet Heart Study » a agi comme une onde de choc à travers la communauté médicale (5). Les anglo-saxons ont qualifié les résultats éblouissants de « French Paradox ». Le régime méditerranéen diminuait les risques cardio et de décès de 75%.  D’autres comparaisons de différents régimes alimentaires dans les pays européens effectuées en 2012 démontrent qu’un apport plus élevé en gras est associé à moins de maladies du cœur ( 8 ). Une méta-analyse de 2009 (9) a démontré qu’il n’y avait aucune corrélation entre les graisses saturées et les maladies du coeur, et que celles-ci offraient une légère protection contre les accidents vasculaires.
Mais les vieux réflexes ont la vie dure !!
Figure 14.1 : Plus de graisses alimentaires = risque moins élevé d’accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque (11)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Des taux sanguins élevés d’acide trans palmitoléique provenant des produits laitiers entiers sont associés à une diminution de 60% de l’incidence du diabète de type 1. Ces produits améliorent aussi les taux de triglycérides HDL et abaissent les marqueurs de l’inflammation comme la protéine C réactive (14). Les jaunes d’œufs, autrefois vilipendés parce qu’ils sont riches en cholestérol, ont été disculpés. Les études concluent maintenant que manger des œufs, même quotidiennement, ne hausse pas le risque de maladie cardiaque (15). En fait, consommer beaucoup d’œufs réduit le risque de diabète de 42% (16).

Pourquoi le gras est-il utile dans la prévention et dans le traitement du diabète de type 2? Souvenez-vous que des trois macronutriments, c’est la graisse alimentaire qui stimule le moins l’insuline. Les matières grasses pures, comme le beurre et l’huile d’olive, ne provoquent presque pas de sécrétion d’insuline. Par conséquent, remplacer les glucides raffinés par des graisses naturelles est une méthode simple et naturelle de réduire l’insuline (17).


Dernière édition par Luc le Mar 1 Oct 2019 - 14:06, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Liens entre le sucre raffiné, l'AVC et le diabète

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:30

Pourquoi réduire les glucides raffinés
En 2001, dans une revue critique des graisses alimentaires et des maladies cardiovasculaires, le Dr Walter Willett, de la School of Public Health de l’Université Harvard, a noté qu’il est «maintenant de plus en plus reconnu que la campagne qui faisait la promotion du “faible en gras” était basée sur très peu de preuves scientifiques et qu’elle pourrait avoir causé des conséquences fortuites sur la santé (18)». En outre, comme le démontre la figure 14.2, tirée de la Nurses’ Health Study, une très vaste étude d’observation à long terme de l’Université Harvard, il a été découvert une corrélation claire entre les charges glycémiques élevées dans l’alimentation et le risque de maladie du cœur (19). Le sucre et les glucides raffinés ont une charge glycémique élevée, ce qui cause une augmentation du glucose sanguin et du risque de diabète de type 2. Cela augmente par la suite de façon significative le risque de maladie du coeur.
Figure 14.2 Charge glycémique plus élevée = plus grand risque de maladie du cœur (20)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un examen approfondi effectué en 2013 a permis de conclure que certains régimes alimentaires permettent un meilleur contrôle de la glycémie (21). Il a été prouvé que quatre d’entre eux étaient bénéfiques: le régime faible en glucides, le régime à faible indice glycémique, le régime méditerranéen et le régime riche en protéines. Ces quatre régimes ont une caractéristique commune: ils réduisent les glucides alimentaires à divers degrés (22).
Les données provenant du National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) démontrent qu’entre 1965 et 2000, lors des épidémies jumelles d’obésité et de diabète de type 2, les Américains mangeaient principalement plus de glucides et moins de graisses alimentaires sur le plan du pourcentage de l’alimentation, conformément aux directives alimentaires (24).
Les grains et les sucres raffinés sont les principales sources de glucides, et tous les régimes faibles en glucides devraient les restreindre. Mais il faut faire une distinction supplémentaire entre les glucides non raffinés, comme les pommes de terre et les fruits, et les glucides raffinés, comme les sucres ajoutés et la farine, parce que plus l’apport de glucides raffinés est élevé, plus le risque de diabète est élevé (25). C’est que les glucides raffinés causent une augmentation du glucose sanguin plus importante et plus rapide que les glucides non raffinés. Cet effet devient évident quand on s’intéresse à la charge glycémique. Les aliments non raffinés ont une charge glycémique faible, malgré une quantité similaire de glucides alimentaires.


Dernière édition par Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:48, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Charge glycémique des différents glucides

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:36

Figure 14.4 Charge glycémique de différents glucides (26)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Autrement dit, un apport plus élevé en glucides ne mène pas nécessairement à des taux d’insuline plus élevés. Le raffinement et la transformation jouent un rôle en augmentant l’effet de l’insuline. Enlever les fibres naturelles, le gras et les protéines des aliments en ferait des glucides purs concentrés, une forme qu’on ne trouve pas dans la nature. Broyer ces glucides en une poudre fine (comme la farine) augmente la vitesse de digestion, ce qui entraîne des pics de glycémie plus élevés. Parallèlement, nous avons tendance à manger plus de glucides raffinés parce que l’effet rassasiant des protéines, des fibres et du gras a été perdu. Le fructose joue un rôle dominant dans le développement de la stéatose hépatique, dans la résistance à l’insuline et dans l’hyperinsulinémie, et on notera que les sociétés traditionnelles ne consomment que peu ou pas de sucres ajoutés.

La dysfonction principale du diabète de type 2 est l’hyperinsulinémie, qui peut être ou non due à une alimentation trop riche en glucides. Renverser ou prévenir le diabète de type 2 est synonyme d’abaisser le taux d’insuline, et même les régimes alimentaires riches en glucides peuvent atteindre ce but.

Néanmoins, éviter le sucre et les glucides raffinés reste la pierre angulaire du succès. Les études prouvent que le régime méditerranéen, à teneur réduite en glucides et plus riche en matières grasses, réduit le besoin de médication de 59%, un résultat saisissant (29). En reconnaissant les bienfaits potentiels de la consommation de gras naturels et de la réduction des sucres ajoutés, des glucides transformés et raffinés, nous sommes sur la bonne voie pour réduire et renverser le diabète de type 2.

Pourquoi les gens ont-ils tendance à devenir gras
Ce n’est pas qu’une caractéristique liée à la protection de l’espèce, en vue de survivre en cas de famine. Si vous n’avez pas une compréhension du mécanisme lié à l’obésité, vous continuerez probablement à culpabiliser ou à vous en foutre, si vous n’arrivez pas à maîtriser la situation.

Mécanisme de l’obésité
Trop d’insuline provoque l’obésité. Il est donc logique qu’une trop grande quantité d’insuline puisse également entraîner une résistance à l’insuline et un diabète de type 2. Cette obésité et le diabète de type 2 sont des manifestations de la même maladie; le simple fait de «retourner la médaille» a expliqué parfaitement comment ces deux maladies étaient si étroitement liées.

Albert Einstein a dit: «Quand vous avez éliminé l’impossible, tout ce qui reste, même improbable, doit être la vérité.» Si le problème était trop d’insuline, la réponse était la simplicité même. Abaisser le taux d’insuline. Il faut donc se concentrer sur une meilleure gestion de la glycémie. Mais surtout pas en suivant les dernières directives des organismes de santé !

Suivre un régime faible en gras et limité en calories ainsi qu’augmenter l’activité physique ont longtemps été les recommandations pour traiter le diabète de type 2 en s’attaquant au mode de vie. Il n’y a qu’un seul problème avec ces conseils en apparence pleins de bon sens: ils ne fonctionnent pas du tout. Oubliez donc les pyramides alimentaires de ces guides façonnent nos choix alimentaires et les recommandations des médecins depuis très longtemps.

Faire de l’exercice est bon pour la santé cardiovasculaire mais ce n’est pas ainsi que vous allez perdre du poids, si vous suivez les recommandations habituelles (restriction calorique de 20 % + bouger 5 jours par semaine en vue de créer un déficit). Supposons que vous arriviez à ne pas stimuler votre appétit suite à l’exercice, que vous mainteniez un déficit léger au niveau des calories, l’exercice ne peut qu’améliorer la résistance à l’insuline dans les muscles. Il n’améliore pas du tout la résistance à l’insuline dans le foie. Vous ne modifierez pas le contexte clé : la santé de votre foie (stéatose hépatique).

Oubliez les recommandations officielles
Les autorités de santé recommandent pourtant un régime modéré en glucides (40% au lieu de 55%), mais encore limité à 10 % d’acides gras saturés.
La stratégie du contrôle des portions et de la réduction calorique constante est l’approche nutritionnelle la plus fréquemment recommandée pour traiter à la fois le surplus de poids et le diabète de type 2. Par exemple, la recommandation nutritionnelle principale de l’American Diabetes Association est de se «concentrer sur l’alimentation, sur l’activité physique et sur les stratégies comportementales pour arriver à un déficit énergétique de
500 à 750 kcal/jour». (15.2)

Après tout, qui n’a pas essayé la stratégie du contrôle des portions?
Fonctionne-t-elle? À peu près jamais, dans 99.5 % des cas. Peu importe ce que vous croyez, le contrôle des portions ne fonctionne pas. C’est un fait avéré. (15.3)
Mais pourquoi cette stratégie ne fonctionne-t-elle pas? Parce que la restriction calorique cause une hausse compensatoire de la faim et une diminution du taux métabolique. Cet effet fait dérailler les efforts pour perdre du poids et se solde par un échec. Cela va fonctionner pdt 2 à 3 mois, puis il y aura un palier. Un palier qui vous forcera à encore baisser les entrées si vous persistez dans cette voie.


Dernière édition par Luc le Mar 1 Oct 2019 - 10:19, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Restriction calorique Vs régime intermittent

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:42

Restriction calorique Vs régime intermittent
Des études ont comparé directement la restriction calorique quotidienne au jeûne intermittent, tout en gardant un apport calorique hebdomadaire semblable (4). Les sujets suivaient un régime de style méditerranéen qui comprenait 30% de matières grasses, mais certains restreignaient une portion de leurs calories chaque jour alors que d’autres ne réduisaient sévèrement leur apport calorique que deux jours par semaine et mangeaient le reste du temps. La seule différence entre les deux groupes était la fréquence des repas, mais le total de calories par semaine et les types d’aliments étaient les mêmes.

Après six mois, il n’y avait aucune différence entre les deux groupes sur le plan de la perte de poids et de la graisse corporelle. Il y avait toutefois une importante différence sur le plan du taux d’insuline et du degré de sensibilité à l’insuline. Rappelez-vous qu’à plus long terme, les taux d’insuline sont les facteurs déterminants de la résistance à l’insuline et de l’obésité.

Ceux qui avaient suivi un régime basé sur une restriction calorique quotidienne ont vu leurs taux d’insuline chuter, mais rapidement atteindre un plateau. Chez ceux qui faisaient un jeûne intermittent, les taux d’insuline à jeun ont continué à descendre, un marqueur clé d’amélioration quant à la résistance à l’insuline, malgré un apport calorique similaire. Puisque le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par l’hyperinsulinémie et par la résistance à l’insuline, le jeûne intermittent a fonctionné là où la restriction calorique a échoué. C’était l’intermittence du régime qui le rendait efficace.

Un essai récent mené sur trente-deux semaines comparait directement la stratégie du contrôle des portions au jeûne intermittent chez des adultes obèses (5). La restriction calorique était conçue de façon à soustraire quotidiennement 400 calories des besoins énergétiques estimés des participants. Les membres du groupe qui expérimentait le jeûne mangeaient normalement les jours où ils en avaient l’autorisation et ne consommaient aucune calorie les autres jours.
Figure 15.2 L’effet du jeûne sur la résistance à l’insuline (6)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La conclusion la plus importante était que le jeûne est une thérapie sûre et efficace que tout le monde peut raisonnablement suivre. Le groupe qui avait jeûné avait non seulement perdu plus de poids, mais aussi presque deux fois plus de la dangereuse graisse viscérale. Le groupe dont on avait contrôlé les portions avait perdu de la masse maigre en plus du gras, mais le groupe qui avait jeûné, non. Le pourcentage de masse maigre a augmenté de 2,3% avec le jeûne, comparativement à seulement 0,5% avec le groupe dont on avait contrôlé les portions. En d’autres mots, le jeûne est quatre fois plus efficace pour préserver la masse maigre. (Voilà qui réfute le vieux mythe selon lequel le jeûne brûle les muscles.)
Avec son succès avéré, pourquoi le jeûne n’est-il pas plus populaire? L’un des plus gros dissuasifs est le mythe de la famine. (…)


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Eviter de faire le yoyo avec votre poids

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:44

Maintenir une perte de poids sur le long terme
La diminution de la prise de poids et le renversement du diabète de type 2 dépend du fait de brûler l’excès de glucose. C’est pourquoi le régime basé sur la restriction calorique ne fonctionnera pas généralement.

Le secret, pour la perte de poids à long terme, est de maintenir votre métabolisme de base. Alors quelle méthode vous permettra de ne pas passer en mode d’inanition, si vous avez plus de 10 Kg à perdre? Le jeûne intermittent. Pourquoi ? Le jeûne déclenche de nombreuses adaptations hormonales qui ne se produisent pas avec une simple réduction calorique. L’insuline baisse brusquement, prévenant ainsi la résistance à l’insuline. La noradrénaline augmente, gardant le métabolisme élevé. Les hormones de croissance augmentent, maintenant ainsi la masse maigre. Des expériences contrôlées prouvent ce constat.

PS : Vous faites ça sous la supervision de votre thérapeute si vous prenez des médocs (adaptation nécessaire) ou si vous rencontrez des problèmes de glycémie.
A suivre…
==>Voir Lien vers le compte-rendu du livre de Jason Fung MD (néphrologue) : Code Diabète
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:54, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Re: On est foutu – On mange trop !

Message  Luc le Mar 1 Oct 2019 - 9:45

Sources et Références  (issues du chapitre 14)
2. Organisation mondiale de la santé. Rapport mondial sur le diabète, résumé d’orientation, 2016. En ligne: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
3. American Diabetes Association. «Standards of medical care in diabetes 2016». Diabetes Care, janvier 2016; 39(Suppl. 1): S25-26.
5. De Lorgeril M, et coll. «Mediterranean diet, traditional risk factors, and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction: final report of the Lyon Diet Heart Study». Circulation, 1999; 99(6): 779-785.
8. Hoenselaar R. «Further response from Hoenselaar». British Journal of Nutrition, septembre 2012; 108(5): 939-942.
9. Siri-Tarino PW, et coll. «Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease.» American Journal of Clinical Nutrition, 2010; 91(3): 535-546.
11. À partir de données tirées de Yamagishi K, et coll. «Dietary intake of saturated fatty acids and mortality from cardiovascular diseases in Japanese: the Japan Collaborative Cohort Study for Evaluation of Cancer Risk (JACC) study». American Journal of Clinical Nutrition. Octobre 2009; 92(4): 759-765. En ligne: doi:10.3945/ajcn.2009.29146.
14. Mozaffarian D, Cao H, et coll. «Trans-palmitoleic acid, metabolic risk factors, and new-onset diabetes in US adults». Annals of Internal Medicine, 21 décembre 2010; 153(12): 790-799.
15. Liu L, et coll. «Egg consumption and risk of coronary heart disease and stroke: dose response meta-analysis of prospective cohort studies». British Medical Journal, 7 janvier 2013; 346: e8539.
16. Shin JY, et coll. «Egg consumption in relation to risk of cardiovascular disease and diabetes». American Journal of Clinical Nutrition, juillet 2013; 98(1): 146-159.
17. Masharani U, et coll. «Metabolic and physiologic effects from consuming a hunter-gatherer (Paleolithic)-type diet in type 2 diabetes». European Journal of Clinical Nutrition, 2015; 69( 8 ): 944-948.
18. Hu FB, Manson JE, et coll. «Types of dietary fat and risk of coronary heart disease: a critical review». Journal of the American College of Nutrition, 2001; 20(1): 5-19.
19. Liu S, et coll. «A prospective study of dietary glycemic load, carbohydrate intake, and risk of coronary heart disease in US women». American Journal of Clinical Nutrition, juin 2000; 71(6): 1455-1461.
20. À partir de données tirées de Liu S, et coll. «A prospective study of dietary glycemic load, carbohydrate intake, and risk of coronary heart disease in US women». American Journal of Clinical Nutrition, juin 2000; 71(6): 1455-1461.
21. Ajala O, et coll. «Systematic review and meta-analysis of different dietary approaches to the management of type 2 diabetes». American Journal of Clinical Nutrition, 2013; 97(3): 505-516.
22. Goday A, et coll. «Short-term safety, tolerability and efficacy of a very low-calorieketogenic diet interventional weight loss program versus hypocaloric diet in patients with type 2 diabetes mellitus». Nutrition & Diabetes, 2016; 6: e230.
24. Centers for Disease Control and Prevention. «Trends in intake of energy and macronutrients— United States: 1971 to 2000». JAMA, 2004; 291: 1193-1194.
25. Villegas R, et coll. «Prospective study of dietary carbohydrates, glycemic index, glycemic load, and incidence of type 2 diabetes mellitus in middle-aged Chinese women». Archives of Internal Medicine, 26 novembre 2007; 167(21): 2310-2316.
26. À partir de données tirées de Harvard Medical School. «Glycemic index and glycemic load for 100+ foods: measuring carbohydrate effects can help glucose management». Harvard Health Publications [Internet], février 2015. Mis à jour le 27 août 2015. En ligne: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
29. Giugliano D, et coll. «Effects of a Mediterranean-style diet on the need for antihyperglycemic drug therapy in patients with newly diagnosed type 2 diabetes». Annals of Internal Medicine, septembre 2009; 151(5): 306-313.
30. Feinman RD, et coll. «Dietary carbohydrate restriction as the first approach in diabetes management: Critical review and evidence base.» Nutrition, 2015; 31(1): 1-13.
31. Banting W. Letter on Corpulence. En ligne: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
32. Unwin DJ, et coll. «It’s the glycaemic response to, not the carbohydrate content of food that matters in diabetes and obesity: The glycaemic index revisited». Journal of Insulin Resistance, 2016; 1(1). En ligne: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
33. Hughes T, Davies M. «Thousands of diabetics adopt high-protein low-carb diet in backlash against official NHS eating plan». The Daily Mail, le 31 mai 2016. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
34. Hamdy O. «Nutrition revolution—the end of the high carbohydrates era for diabetes prevention and management». US Endocrinology, 2014; 10(2): 103-104.
35 «Third National Health and Nutrition Examination Survey». Medscape Journal of Medicine, 2008; 10(7): 160.
36. Siri-Tarino PW, et coll. «Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease». American Journal of Clinical Nutrition, 2010; 91(3): 535-546; Estruch R, et coll. Primary prevention of cardiovascular disease with a Mediterranean diet. New England Journal of Medicine, 4 avril 2013; 368(14): 1279-1290.
X
Sources et références – Suite (chapitre 15)
2. American Diabetes Association. «Standards of medical care in diabetes 2016». Diabetes Care, 2016; 39(Suppl. 1): S48.
3. Fildes A, et coll. «Probability of an obese person attaining normal body weight: cohort study using electronic health records». American Journal of Public Health, 2015; 105(9): e54-e59.
4. Harvie MN, et coll. «The effects of intermittent or continuous energy restriction on weight loss and metabolic disease risk markers: a randomized trial in young overweight women». International Journal of Obesity (London), mai 2011; 35(5): 714-727.
5. Catenacci VA, et coll. «A randomized pilot study comparing zero-calorie alternate-day fasting to daily caloric restriction in adults with obesity». Obesity (Silver Spring), septembre 2016; 24(9): 1874-1883.
6. À partir de données tirées de Harvie MN, et coll. «The effect of intermittent or continuous energy restriction on weight loss and metabolic disease risk markers: A randomized trial in young overweight women». International Journal of Obesity, mai 2011; 35(5): 714-727.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 8228
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

On est foutu – On mange trop ! Empty Re: On est foutu – On mange trop !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum