Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Nos plats du jour, février 2018
par Luc Hier à 19:37

» Présentation Issa
par Mirzoune Hier à 17:04

» Les promesses de l'acide alpha-lipoïque (AAL ou ALA)
par Mirzoune Hier à 11:36

» La respiration du Samouraï
par Proserpine Hier à 11:08

» HE épinette noire
par Mirzoune Mar 20 Fév 2018 - 14:37

» épicerie greenweez
par Luc Mar 20 Fév 2018 - 12:44

» Menu Céline57
par Celine57 Lun 19 Fév 2018 - 19:02

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Lun 19 Fév 2018 - 15:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Celine57 Sam 17 Fév 2018 - 21:05

» Ils ou elles sont cons !
par Chantal Ven 16 Fév 2018 - 16:22

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Ven 16 Fév 2018 - 9:48

» Prévention Vue & Reflux RGO
par Celine57 Jeu 15 Fév 2018 - 19:02

» Adoucisseurs d'eau
par Proserpine Jeu 15 Fév 2018 - 10:59

» Maladie de Lyme et infections froides
par Pierrette Jeu 15 Fév 2018 - 8:24

» Fatigue Mg endormissement
par Chantal Jeu 15 Fév 2018 - 0:22

» Sugarland, au cinéma
par Luc Mer 14 Fév 2018 - 12:07

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 22:13

» K2 Menatetrenone MK4 + update on menaquinones
par Mirzoune Mar 13 Fév 2018 - 13:01

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Luc Mar 13 Fév 2018 - 11:00

» La théorie scientifique de Robert Lustig sur le bonheur
par Mirzoune Lun 12 Fév 2018 - 12:56

» Graines germées et pousses
par Celine57 Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» Bouchées moelleuses à la pomme
par Pierrette Dim 11 Fév 2018 - 13:11

» La galerie de belles images
par Pierrette Sam 10 Fév 2018 - 10:03

» Eloge de l'EFT
par Celine57 Jeu 8 Fév 2018 - 20:44

» Yaourts K-Philus
par Luc Mer 7 Fév 2018 - 14:46

» Présentation Rabah alias Robusta
par Luc Lun 5 Fév 2018 - 22:25

» HARIRA, soupe de fête
par Mirzoune Lun 5 Fév 2018 - 13:09

» Moules au tamarin
par Mirzoune Dim 4 Fév 2018 - 18:27

» Pétition 11 vaccins obligatoires
par Mirzoune Sam 3 Fév 2018 - 14:53

» Carpaccio de radis noir au sésame
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 18:54

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:39

» Soupe potimarron, Butternut
par Mirzoune Ven 2 Fév 2018 - 18:34

» Soupe au miso
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:52

» Salade de poivrons
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:44

» Potage au potiron, tomate et carotte
par Pierrette Ven 2 Fév 2018 - 16:18

» Nos plats du jour, janvier 2018
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 21:39

» Vitamine D
par Celine57 Jeu 1 Fév 2018 - 16:47

» Quand rien ne va plus...
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:54

» Bon anniversaire Laure
par Pierrette Mer 31 Jan 2018 - 11:37

» Mélange curcuma, anti-inflammatoire naturel
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:16

» Présentation Chantal
par Chantal Mar 30 Jan 2018 - 23:09

» Invitation Salon des médecines douces-Paris Pte de Versailles
par Mirzoune Dim 28 Jan 2018 - 12:59

» Danse sur glace
par Proserpine Sam 27 Jan 2018 - 17:18

» Insérer une photo dans un message
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 18:17

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 15:36

» Bon anniversaire Proserpine !
par Mirzoune Ven 26 Jan 2018 - 14:21

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par alberico Mer 24 Jan 2018 - 13:12

» présentation alberico
par Mirzoune Mar 23 Jan 2018 - 19:37

» Jeûne thérapeutique: Journal de suivi
par Pierrette Lun 22 Jan 2018 - 9:50

» Effets protecteurs du cholesterol sur les endotoxines
par Luc Dim 21 Jan 2018 - 8:43

» Vitamine C
par Luc Sam 20 Jan 2018 - 11:13

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Pierrette Ven 19 Jan 2018 - 14:35

» Reminéralisants naturels: douleurs arthrose, ostéoporose.. etc...
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 20:57

» Guacamole maison
par Mirzoune Jeu 18 Jan 2018 - 17:04

» Brioche à l'orange et aux cranberries
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 16:01

» Pain gourmand à la poêle sans gluten et sans lactose
par Celine57 Mer 17 Jan 2018 - 13:01

» Smoothie Aloe Vera - banane, régénérateur de vos intestins
par Celine57 Mar 16 Jan 2018 - 20:24

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Luc Dim 14 Jan 2018 - 18:09

» Problème avec une commande
par Mirzoune Sam 13 Jan 2018 - 19:48

» Sentiment, émotion : comment ça fonctionne
par Proserpine Sam 13 Jan 2018 - 10:20

» Aide pour une alimentation de type paléo
par Mirzoune Ven 12 Jan 2018 - 22:25

» Le gâteau au chocolat sans gluten de Philippe Etchebest
par Celine57 Ven 12 Jan 2018 - 21:38

» Superfood pour smoothie salade et potage
par Luc Ven 12 Jan 2018 - 19:24

» Auto-séance d'EMDR pour se libérer d'un stress
par Proserpine Jeu 11 Jan 2018 - 17:58

» Maquereau cru mariné - recette santé
par Mirzoune Mer 10 Jan 2018 - 17:02

» et si on s’occupait de nos artères ?
par Mirzoune Mar 9 Jan 2018 - 23:33

» présentation papazen
par papazen Lun 8 Jan 2018 - 16:16

» Galette "minute" de pois chiche à la nigelle
par Luc Lun 8 Jan 2018 - 15:13

» Des nouvelles de MPJ48
par Pierrette Dim 7 Jan 2018 - 23:10

» L'huile de coco stimule le métabolisme
par Mirzoune Dim 7 Jan 2018 - 21:37

» Pain au riz - Pour tapenade
par Luc Dim 7 Jan 2018 - 9:00

» Collagène
par Mirzoune Sam 6 Jan 2018 - 19:30

» Voeux de Jacques Brel
par Flo Sam 6 Jan 2018 - 15:22

» Une transfuge de l'appart
par Luc Sam 6 Jan 2018 - 9:39

» Antibiotiques candida
par Mirzoune Ven 5 Jan 2018 - 12:35

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 11:14

» Le guide complet pour jeûner
par Luc Ven 5 Jan 2018 - 10:22

» Jeûne et sport
par Luc Mer 3 Jan 2018 - 15:23

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Flo Mar 2 Jan 2018 - 21:27

» Pour que la roue tourne...
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 21:46

» Le chat et la creation du monde...
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:26

» Bon anniversaire Momo
par Mirzoune Lun 1 Jan 2018 - 15:17

» Bonne année à tous!
par Flo Lun 1 Jan 2018 - 10:15

» Gérer l'exercice en fonction de ses pathologies
par Proserpine Sam 30 Déc 2017 - 19:16

» Le Grand cactus
par Luc Jeu 28 Déc 2017 - 23:11

» Comprendre la cascade inflammatoire
par Flo Jeu 28 Déc 2017 - 18:25

» Bon anniversaire Chaminette
par Mirzoune Mer 27 Déc 2017 - 11:58

» Bon anniversaire Puppy
par Luc Mer 27 Déc 2017 - 11:39

» Brèves - Nouvelles santé
par Mirzoune Mar 26 Déc 2017 - 19:17

» Pain brioché à la pâte de datte
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:34

» Joyeuses fêtes
par Mirzoune Lun 25 Déc 2017 - 13:05

» SIBO & pullulation bactérienne
par Luc Sam 23 Déc 2017 - 9:40

» Mouse data links microbiome changes to lupus severity and complications
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 17:36

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 16:40

» Présentation - Zenko
par Flo Ven 22 Déc 2017 - 14:50

» Alimentation et psychisme
par Flo Jeu 21 Déc 2017 - 14:50

» Pain au sarrasin & noix
par Mirzoune Mar 19 Déc 2017 - 16:49

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Luc Jeu 14 Déc 2017 - 21:00

» Levothyrox
par sumerien Jeu 14 Déc 2017 - 19:13


Les animaux malades de leurs croquettes

Aller en bas

Les animaux malades de leurs croquettes

Message  Mirzoune le Ven 30 Oct 2015 - 16:38

Maladies rénales, athérosclérose, diabète, cancers : les animaux de compagnie sont frappés des mêmes maladies chroniques que leurs maîtres. Et là encore, les soupçons pèsent sur la nourriture industrielle.
En 1860, un américain de l’Ohio nommé James Spratt a créé en Grande-Bretagne le premier aliment industriel pour chien, un biscuit à base de viande, de légumes et de blé. Dans les décennies qui ont suivi, plusieurs sociétés ont prospéré sur ce marché nouveau, proposant des biscuits ou des aliments en conserve. Mais au cours de la Seconde Guerre mondiale, avec la pénurie de métaux dans tous les pays qui participaient au conflit, les conserves ont fait place aux croquettes sèches.
Aujourd’hui, les Français font chaque année avaler à près de 20 millions de chiens et chats (et des centaines de milliers d’autres animaux domestiques), deux millions de tonnes de nourriture industrielle.
Dans un livre récemment traduit, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la vétérinaire allemande Jutta Ziegler fait le lien entre cette alimentation (et d’autres pratiques douteuses comme les vaccinations systématiques, la prescription d’antiparasitaires, d’insecticides et d’antibiotiques), et l’augmentation des maladies chroniques chez les animaux de compagnie : diabète, maladies rénales, maladies cardiovasculaires, cancers. Exactement comme chez l’homme.
Chez le chat, par exemple, selon les sources, la prévalence des maladies rénales chroniques est passée de 0,6-0,8% à 1,2-1,6% entre 1980 et 1990 ; cela signifie que le nombre d’animaux malades, ajustés pour l’âge, a doublé en 10 ans. Et les données récentes brossent un tableau encore plus sombre, avec 7 à 10% des animaux souffrant d’une forme d’insuffisance rénaleselon deux rapports vétérinaires américains. Près d’un chat sur trois âgé de 15 ans et plus est malade. La maladie toucherait 6% de la population canine et 15% des chiens âgés de 10 ans et plus.
Dans son livre, à travers une série de cas, Jutta Ziegler rend compte de cette réalité dérangeante, et ouvre des pistes pour tenter de comprendre pourquoi chiens et chats souffrent de cancers et d’autres troubles chroniques. Son regard se porte forcément sur les aliments que nous leur donnons.
Des milliers d’études depuis des décennies sont là pour témoigner que l’alimentation joue un rôle important dans les maladies chroniques humaines. Il n’y a pas de raison qu’il en aille autrement chez l’animal. Même si les facteurs de risque sont multiples, qui vont de l’excès de phosphore à celui d’amidon dans les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], en passant par des teneurs insuffisantes en potassium (épinglées dans un dossier de Que Choisir d’avril 2014), c’est sur les traitements thermiques que pèsent les soupçons les plus forts.
Le livre de Jutta Ziegler n’est pas un traité de biochimie alimentaire, il n’entrait pas dans ses objectifs d’expliquer comment les procédés industriels utilisés pour fabriquer croquettes et pâtés ont pu, en dénaturant les aliments, faire le lit des maladies chroniques dont souffrent les animaux. Il m’a donc semblé important pour tous les propriétaires d’animaux, et pour les vétérinaires qui les soignent, d’esquisser une tentative d’explication.   

La piste des AGE


Le site LaNutrition.fr a été le premier à vulgariser et populariser, dès 2006, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Hôpital Mont Sinaï, New York) et de son équipe sur les produits de glycation avancés, qu’on appelle AGE (en anglais, advanced glycation endproducts).
Pour schématiser, les AGE sont des composés qui se forment lorsque des sucres réagissent avec des portions de protéines et de graisses. Cette réaction est bien connue des boulangers sous le nom de réaction de Maillard : c’est elle qui est à l’origine du brunissement de la croûte du pain. Le métabolisme produit naturellement des AGE, mais l’alimentation ajoute sa propre charge. Les gros pourvoyeurs d’AGE sont les aliments d’origine animale, surtout lorsqu’ils sont chauffés. Par exemple, le bacon frit détient en l’espèce une sorte de record.
Au cours de la réaction de Maillard, un sucre réducteur (glucose, fructose, galactose, maltose, lactose…) réagit avec un acide aminé (constituant des protéines). L’acide aminé le plus susceptible de réagir avec ces sucres réducteurs pour donner naissance, dans une série de réactions à ces AGE, c’est la lysine. Retenez son nom, car c’est une notion importante pour la suite.
On trouve des AGE dans les aliments industriels pour animaux parce que leur fabrication fait appel à des protéines animales soumises à des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en présence de quantités excessives de sucres (glucides) sous la forme d’amidon. Les opérations d’équarrissage, qui concernent les déchets animaux se déroulent à des températures proches de 130°C. Pour fabriquer les aliments secs comme les croquettes, ces déchets enrichis de glucides sont extrudés à des températures comprises entre 80 et 200°C, avant de passer dans des sécheuses (80-100°C) pour éliminer l’humidité, puis d’être à nouveau chauffés à 120-150°C, puis à 100°C.
Ces aliments sont composés d’amidon provenant de céréales ou de soja, dans des proportions qui n’ont rien à voir avec les besoins des animaux. On trouve en effet en moyenne 40% d’amidon (glucides) dans ces nourritures industrielles pour chiens et chats, avec des pointes jusqu’à 60% selon les produits. Or livré à lui-même, un chat va consommer spontanément un régime alimentaire avec 52% de protéines animales, 36% de graisses et seulement 12% de glucides. Pour le chien, c’est encore plus radical : 30% de protéines, 63% de graisses et… 7% de glucides.

Comment estimer la teneur en AGE des croquettes


Je n’ai pas trouvé d’études ayant directement mesuré la teneur en AGE des aliments pour animaux, mais il existe un moyen indirect de l’apprécier : c’est la différence dans le produit fini, entre la lysine totale (voir plus haut) et la lysine « vierge » (non altérée par la réaction de Mailard). Cette différence donne une idée approximative, mais fiable, de la quantité de lysine ayant réagi avec les sucres réducteurs, donc de la teneur relative de l’aliment en AGE.
La différence entre lysine totale et lysine « vierge » a fait l’objet de nombreuses mesures par les fabricants d’aliments pour animaux. Pourquoi les fabricants de croquettes font-ils ces mesures ? Pas pour estimer leur teneur en AGE et leurs conséquences sur la santé des animaux, mais parce qu’ils sont tenus de respecter un cahier des charges qui prévoit un minimum de lysine disponible pour la croissance de l’animal. Or plus la différence entre lysine totale et lysine vierge est importante, moins il y a de lysine réellement disponible pour les besoins protéiques de votre animal. Vous me suivez ? Mais ici, nous allons utiliser cette différence comme marqueur de la teneur des aliments industriels en AGE.
La différence lysine totale-lysine vierge dans les croquettes peut être considérable puisqu’elle atteint jusqu’à 62%. Généralement, on trouve des valeurs plus élevées dans les aliments pour chats que ceux pour chiens. Une étude a rapporté une différence moyenne de 48,6% dans des aliments en boîte pour chats, et de 41,2% dans des croquettes sèches, toujours pour les chats. Dans les aliments pour chiens, elle serait plutôt de l’ordre de 15 à 20% en moyenne.
La conclusion, c’est que tous les aliments industriels pour animaux contiennent à des degrés divers, des quantités potentiellement toxiques d’AGE. La plupart des animaux de compagnie ingèrent toute leur vie cette nourriture industrielle et les AGE qui vont avec. Et on sait parfaitement ce qui se passe dans un organisme confronté chroniquement à ces composés. Les souris qui reçoivent un tel régime riche en AGE développent de l’athérosclérose et des maladies rénales. Les reins sont en effet particulièrement sollicités pour éliminer et détoxifier les AGE d’origine alimentaire. Il est donc vraisemblable que la santé des chiens et des chats est affectée par les procédés de fabrication des aliments industriels.
La bonne nouvelle c’est que, toujours chez la souris, un régime pauvre en AGE se traduit par une augmentation de l’espérance de vie, qui est du même ordre que celle obtenue par la restriction calorique. Chez l’homme, des études à court terme ont montré qu’un régime pauvre en AGE alimentaires diminue les marqueurs de l’inflammation et du stress oxydant.
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Mirzoune le Sam 31 Oct 2015 - 18:19, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3060
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux malades de leurs croquettes

Message  Luc le Ven 30 Oct 2015 - 21:49

Mirzoune a écrit:un régime pauvre en AGE se traduit par une augmentation de l’espérance de vie, qui est du même ordre que celle obtenue par la restriction calorique.
Il faudrait aussi voir du côté des suppléments, pour redresser la barre plus rapidement.
En 1er lieu: L-carnosine (acide aminé). Mais pas directement. Via les précurseurs. beta-alanine.
Explication:
La carnosine s'assimile très mal, c'est pour cette raison que le bêta alanine est le meilleur moyen d'augmenter sa concentration au sein de vos cellules.
Même si une faible proportion de carnosine est assimilée, le restant est immédiatement transformé en histidine ou en bêta alanine pour suivre le même chemin au niveau cellulaire et refaire de la carnosine. Par contre, le bêta alanine augmente directement le taux de carnosine tout en évitant 36 processus métaboliques inutiles et des pertes inévitables.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Puis glutathion assimilable et vitamine E .
On adapte la posologie.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4599
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux malades de leurs croquettes

Message  Mirzoune le Ven 30 Oct 2015 - 22:10

Lol, Nestor! Je vais te confier mon chat en pension. Mais je te préviens, il va s'installer sur ton transat!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3060
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux malades de leurs croquettes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum