Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Histroire drôle en images - Funny clip
par Luc Aujourd'hui à 11:40

» Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers
par Luc Aujourd'hui à 10:03

» Probiotique et ostéoporose
par Luc Aujourd'hui à 9:14

» Comment soigner une blessure et régénérer la peau
par Luc Hier à 14:03

» Bon anniversaire Monik
par Luc Hier à 11:45

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Gaffal Mar 13 Nov 2018 - 21:13

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Mar 13 Nov 2018 - 16:53

» Bon anniversaire Lulu
par Mirzoune Dim 11 Nov 2018 - 10:57

» Moteur de recherche autre que Google
par Luc Dim 11 Nov 2018 - 8:55

» La plaque mucoïde une priorité ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:45

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:38

» Lavement mode d’emploi
par Luc Sam 10 Nov 2018 - 17:59

» Bon anniversaire à notre Luc international
par Celine57 Sam 10 Nov 2018 - 9:22

» Inflammation du mésentère
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 15:28

» Je me souviens donc je me trompe
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 13:40

» Thérapie Gerson
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 9:58

» Gif/Jpeg/Png Différences
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 12:14

» Ne-m'appelez-plus - Télémarketing
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 11:33

» Foot en délire
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:34

» Dauphins en spectacle
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:27

» Idées pour varier le petit déj
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:26

» Bon anniversaire Pierrette
par Pierrette Mer 7 Nov 2018 - 8:37

» Vitamine D et Grippe
par Gaffal Mar 6 Nov 2018 - 23:51

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 16:34

» Dites adieu au diabète
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 11:31

» Mangue dans les salades
par Luc Jeu 1 Nov 2018 - 13:00

» Jeûne et sport
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 17:18

» Chez le Kiné - Massage (Sketch)
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 12:12

» Le sucre : Chronique d'un tueur
par Gaffal Lun 29 Oct 2018 - 20:47

» Changement d'heure
par Luc Sam 27 Oct 2018 - 8:28

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Ven 26 Oct 2018 - 11:45

» Le corps subtil
par astree Jeu 25 Oct 2018 - 13:50

» Les mémoires épigénétiques
par Flo Jeu 25 Oct 2018 - 10:25

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 23 Oct 2018 - 18:02

» Le beurre est-il de retour ?
par Luc Mar 23 Oct 2018 - 12:33

» idées pour faire des jus
par Luc Lun 22 Oct 2018 - 20:57

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Gaffal Sam 20 Oct 2018 - 22:35

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Mar 16 Oct 2018 - 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Mar 16 Oct 2018 - 9:20

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Bon anniversaire Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire johnny-bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05

» rentrée cheznous en Béarn (64)
par Proserpine Ven 14 Sep 2018 - 17:43

» me voilà - Hérode
par Hérode Ven 14 Sep 2018 - 16:31

» Métabolisme du fer
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 10:17

» Mort cérébrale et don d'organes
par Proserpine Mer 12 Sep 2018 - 19:09

» Présentation Sumerien
par Luc Mar 11 Sep 2018 - 20:42

» cake potiron ou courge
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 16:10

» Le sel oui ! Mais lequel ?
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 14:25

» Bon anniversaire Noa
par Mirzoune Dim 9 Sep 2018 - 10:43

» Eau ou café pour s'hydratater ?
par Luc Jeu 6 Sep 2018 - 10:38

» Cancer & Huiles Essentielles – Soins de support
par Mirzoune Jeu 6 Sep 2018 - 9:53

» Régime anti-Alzheimer
par Luc Mar 4 Sep 2018 - 11:30

» Smoothie Vert Tangerine et banane
par Luc Lun 3 Sep 2018 - 10:54

» Substances naturelles anti-douleur. Tableau
par Luc Dim 2 Sep 2018 - 15:09


Protection contre les pesticides

Aller en bas

Protection contre les pesticides

Message  Luc le Dim 1 Oct 2017 - 19:48

Effets Protecteurs de la Quercétine
Contre le Stress Oxydant induit par les Pesticides
Protection contre la Neurodégénérence.

Quercetin Protection Against Pesticides’ Damaging Effects

Idées clés

- Les pesticides sont des biocides et se lient à nos enzymes en les inactivant, perturbant la neurotransmission.

- Ces biocides perturbent l'activité de l'acétylcholinestérase, l'enzyme qui régule l'acétylcholine, un neurotransmetteur.

- Nous identifierons les 12 salopards dont il faut se méfier et surtout nous verrons comment se protéger contre les pesticides et autres fongicides, avec de la quercétine et d’autres flavonoïdes.

- La quercétine active les sirtuines (SIRT1) et induit une autophagie.

- Elle inhibe le stress oxydant (ROS), module l’activité de 2 enzymes (catalase and superoxyde dismutase) et protège ainsi contre les dommages causés à l'ADN. La fonction rénale et la fonction hépatique sont de ce fait soulagées.

- La supplémentation quotidienne utilisée dans l’étude de référence se situe entre 150 à 400 mg de quercétine.

- Adaptez la posologie selon votre ressenti et n’oubliez pas de faire des pauses !

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Principales familles de pesticides

Message  Luc le Dim 1 Oct 2017 - 20:05

Principales familles de pesticides utilisés pour les fruits et légumes (1)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


1. Les fongicides
1.1 Les fongicides minéraux  
1.2 Les fongicides organiques


2. Les insecticides
2.1 Les organochlorés  
2.2 Les organophosphorés
2.3 Les carbamates


3. Les herbicides
3.1 Les herbicides appliqués au niveau foliaire  
3.2 Les herbicides appliqués au niveau du sol


Insecticides organochlorés
Les pesticides organochlorés. Ces produits aux propriétés fongicides et antimicrobiennes sont pour la plupart interdits aujourd’hui. Il était néanmoins nécessaire d’étudier leur impact car ils persistent longtemps dans l’environnement.
Exemples : Acéphate, azinphos-méthyl, chlorpyrifos, diazinon, dichlorvos, diméthoate, disulfoton, malathion, méthyl-parathion, parathion, phosalone.


Insecticides carbamates
Aldicarbe, bendiocarbe, carbaryl, carbofurane, formétanate, méthomyl, oxamyl, propoxur
Les organophosphorés et les carbamates se lient aux enzymes, entraînent la phosphorylation des estérases (incluant les cholinestérases érythrocytaires) et les inactivent. Cette inhibition des cholinestérases entraîne une accumulation du neurotransmetteur acétylcholine, provoquant d'abord un effet stimulant sur la neurotransmission, puis, un effet inhibiteur.



Les plus contaminés
– pommes, poires, pêches, nectarines, fraises, cerises, framboises, raisins
– poivrons, céleris, haricots verts, pommes de terre, épinards, laitues, concombres, courges, citrouilles.

Exemples d’utilisation croisée
• Le nombre de pesticides le plus élevé dans les sols a été détecté en Italie, en Belgique et en France. (2)
Sur la base de 85 échantillons, Greenpeace a pu identifier le nombre de pesticides présents dans les sols et eau de plusieurs régions. Résultat: trois quart d'entre eux, en moyenne, contiennent au moins un résidu des 53 pesticides identifiés dans le rapport. «De plus, au moins 70% des pesticides identifiés présentent une toxicité globale élevée pour la santé humaine et la faune sauvage», souligne ce document.
• Les limites maximales de résidus (LMR) étaient respectées pour 98,4 % des échantillons analysés. Les aliments ayant présenté les plus forts dépassements étaient l'avoine (5,3 % des échantillons contrôlés), les laitues (3,4 %), les fraises (2,8 %) et les pêches (1,8 %). (3)
• Pour les trois familles de pesticides, l'exposition des Français est supérieure à celle observée aux États-Unis et au Canada. La France fait mieux que l'Allemagne pour les organophosphorés mais moins bien pour les pyréthrinoïdes. Globalement, l'InVS estime qu'une «attention particulière doit être portée aux pesticides organophosphorés et pyréthrinoïdes pour lesquels les niveaux français semblent être parmi les plus élevés en référence à des pays comparables».
• En moyenne sur un échantillon, et selon le type de fruit, 5 à 7 molécules sont retrouvées. Le raisin est le fruit qui en contient le plus (15 en moyenne), suivi des fraises (14), poires (12) et pommes (11). En tout, 85 substances différentes ont été retrouvées. Et même si ces doses sont minimales, il s'agit de "cocktails aux effets potentiellement nocifs pour notre santé", estime UFC-Que Choisir. (4)

Si l’étiquette comporte quatre chiffres commençant par 3 ou 4, cela signifie que le fruit a été cultivé en culture intensive, à savoir avec des engrais chimiques. Si le produit dispose de 5 chiffres, commençant avec le numéro 9, cela signifie que le produit a été cultivé de façon traditionnelle, sans pesticides et  sans fumier. Ceci est le meilleur produit. Si le produit dispose de 5 chiffres, dont le premier numéro est de 8, le produit a été génétiquement modifié, il vaudrait donc mieux l’éviter. Par conséquent, soyez extrêmement prudent lorsque vous achetez vos produits la prochaine fois que vous ferez des courses ! (5)
Si vous souhaitez en savoir plus, de nombreux sites vous proposent diverses explications bien utiles. En voici deux parmi tant d’autres: lesfruitsetlegulemesfrais.com  ou bio-provence.org.
Le site de la DGCCRF peut également vous apporter quelques compléments d’information.
Dans l'ensemble, Test-Achats Santé, magazine des consommateurs belge, a décelé des problèmes dans les quatre pays analysés, avec les raisins, les aubergines, les herbes fraîches et les nectarines. Les fraises, les épinards, la laitue et les betteraves présentent également des problèmes de pesticides, mais dans une moindre mesure. Il n'y a pas de remarque en ce qui concerne les poivrons, les tomates, les pêches et les abricots. (6)

Tirer la sonnette d’alarme et ensuite … !?
Notez bien que le but n’est pas de vous faire paniquer mais de vous alarmer et vous faire prendre conscience qu’il y a un comportement à modifier, une ou des stratégies à adopter, soit comment s’y prendre pour tirer des bénéfices-santés des nutriments utiles et amoindrir les effets néfastes des biocides. En effet, il est maintenant assez facile de trouver de l’information sur « les 12 salonards » (Dirty Dozen) mais réduire l’exposition aux pesticides, apporter une protection et contrecarrer l’effet  des biocides est nettement moins facile.
C’est l’objet de la 3ème partie de cet article.

Liens utiles
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Dirty dozen. Reduce exposures to toxic pesticides (mail à communiquer pour obtenir le guide)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Enquête de Greenpeace dans 23 supermarchés. Bioplanet, Carrefour, Colruyt et Delhaize. Aldi, Lidl, Albert Heijn et Spar.
Les plus affectés selon l’étude européenne : pêche, pomme, poivron, céleri, nectarine, fraises, cerises, chou frisé, laitue, raisins importés, carotte, poire.

Dans la liste des “Dirty Dozen”, certains fruits ou légumes ont jusqu’à 15 résidus de pesticides différents (raisin), ou 13 (pommes) : Pommes – Fraises – Céleri – Épinards – Nectarines – Concombres – Myrtilles – Laitue – Pèches – Petits pois – Pommes de terre – Piments – Poivrons – Raisin – Tomates cerises.

Références :

1. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

3. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

4. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

5. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

6. [url=https://www.test-achats.be/~/media/ta/resources/paper publications/testaankoop/2007/testaankoop 505/414723_attach.pdf][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/url]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Répartition et exposition aux pesticides

Message  Luc le Dim 1 Oct 2017 - 20:20

1. Exposition aux pesticides
Il est évident qu’il faut protéger le consommateur contre les effets neurotoxiques des pesticides, et particulièrement les biocides à cycle long comme les POPs (POP = Persistent organic pollutants).  C'est si grave que la plupart des pesticides organochlorés ont été interdits en Amérique du Nord et en Europe.
 
Les pesticides sont des biocides
Les pesticides sont toxiques par nature car ils sont conçus pour tuer, réduire ou repousser les insectes, les mauvaises herbes, les rongeurs, les champignons ou d'autres organismes qui peuvent menacer la santé publique et l'économie. Le problème, c’est que leur mode d'action consiste à cibler des systèmes ou des enzymes chez les ravageurs qui peuvent être identiques ou très semblables aux systèmes ou enzymes chez les êtres humains et, par conséquent, ils posent des risques pour la santé humaine et l'environnement. Les pesticides sont omniprésents dans l'environnement et la plupart sont synthétiques.

La santé des enfants et l'environnement
On s'inquiète de plus en plus de l'exposition des enfants aux pesticides et à leur susceptibilité particulière. Les enfants ne sont pas des petits adultes et peuvent avoir une plus grande vulnérabilité à de faibles taux d'exposition…

Répartition des pesticides (1)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2. Comprendre le ou les modes d’action des biocides
Les Pesticides Néonicotinoïdes (dérivés de la nicotine)
Les néonicotinoïdes sont une classe d'insecticides neuroactifs chimiquement similaires à la nicotine. L'imidaclopride, de la famille des néonicotanoïdes, est l'insecticide le plus utilisé dans le monde. À la fin des années 1990, les néonicotinoïdes ont été examinés de plus en plus sur leur impact sur l'environnement et ont été liés dans une gamme d'études aux effets écologiques défavorables, y compris l'effondrement des colonies d'abeilles (Colony Colapse Disorder) et la perte d'oiseaux en raison d'une réduction des populations d'insectes. En 2013, l'Union européenne et quelques pays non membres de l'UE ont restreint l'utilisation de certains néonicotinoïdes.

Pesticides Organophosphates
Les Organophosphates affectent le système nerveux en perturbant l'activité de l'acetylcholinesterase, l'enzyme qui régule l'acetylcholine, un neurotransmetteur. La plupart des organophosphates sont des insecticides. Ils ont été découverts en 1932 puis développés, mais les effets sur les insectes ont parfois des effets similaires sur les humains. Certains sont très toxiques. Cependant, ils ne sont habituellement pas persistants dans l'environnement.
Exemples: méthamidophos sur les pêches et les nectarines.

Les pesticides à base de carbamate
Les pesticides carbamate affectent le système nerveux en perturbant aussi une enzyme qui régule l'acétylcholine, un neurotransmetteur. Mais leurs effets enzymatiques sont habituellement réversibles. Il existe plusieurs sous-groupes dans les carbamates.
Exemples: aldicarb sur les pommes de terre.

Les insecticides organochlorés
Ils étaient couramment utilisés dans le passé, mais beaucoup ont été retirés du marché en raison de leurs effets sur la santé et l'environnement et leur persistance. Par exemple, le DDT, le chlordane et le toxaphène.

Les pesticides pyrétroïdes (à base de pyréthrine)
Ils ont été développés comme une version synthétique du pesticide naturel pyréthrine, qui se trouve dans les chrysanthèmes. Ils ont été modifiés pour augmenter leur stabilité dans l'environnement. Certains pyréthroïdes synthétiques sont cependant toxiques pour le système nerveux, même s’ils se présentent comme une version d’origine végétale plus bio. C’est un oxymore / une contre-vérité.

Exemple fait-maison : Comment faire sa pyréthrine (2)
Fleurs fraîches ou séchées riches en pyréthrine (chrysanthèmes)
1 litre d’eau bouillante
5 ml de savon noir
Ébouillantez 15 g de fleurs séchées, ou 50 g de fleurs fraîches, préalablement broyées
Ajoutez ensuite le savon noir et diluez. Agiter avant l’emploi.

Les Fongicides
Imazalil (également appelé enilconazole, Chloramizol ou Deccozi) et E233 (thiabendazole, benzimidazole) sont des fongicides utilisés sur les citrus et les bananes.


Références :

1. American Academy of Pediatrics Committee on Environmental Health. Pesticides. 2003. Acute Pesticides Poisoning: a major global health problem. 1990. Et al. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Se protéger contre les pesticides des fruits et légumes

Message  Luc le Dim 1 Oct 2017 - 20:23

3. Comment se protéger contre les pesticides

Outre le fait d’alterner les produits bio avec des produits conventionnels (concombre et carottes), outre le fait de bien surveiller les pommes et le raisin (qui sont souvent parmi les fruits les plus touchés), outre le fait de cultiver ses propres salades ou son épinard, que pouvons-nous faire si nous n’épluchons pas les fruits et légumes ? En effets, les polyphénols sont souvent concentrés près de la pelure. Les avantages dépassant largement les inconvénients, entend-t-on souvent dire … C’est exact mais si nous consommons 3 fruits et 7 portions de légumes par jour, comment pouvons-nous réduire notre exposition aux biocides ? Bien sûr, nous laverons, puis brosserons chaque fois que possible … Mais ensuite ? Ce sera l’objet de l’article qui suit, avec les polyphénols. Le mal contre le mal, en quelque sorte. Le raisin arrivant à maturité augmente en effet sa concentration en resvératrol quand il arrive à forte maturation en vue de se protéger contre la moisissure (pourriture noble). On observe le même processus dans les contrées froides pour les baies de goji. L’altitude et le stress induit par les nuits froides induisent une augmentation des substances protectrices (anthocyanines).

La quercétine protège contre les pesticides[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans un article de Life Extension Magazine « Quercetin Protects Against Pesticides’ Damaging Effects », écrit par Michael Downey, l’auteur rapporte que les puissants flavonoïdes produits par les plantes pour se protéger contre les forces destructives (insectes ravageurs et moisissures), notamment la quercétine, certains types de polyphénols octroieraient une protection similaire aux humains. En effet, l'accumulation de preuves démontre maintenant que la quercétine protège contre bon nombre des effets biologiques des pesticides. Mais à quel dosage et avec quels effets secondaires ? Selon quel processus ? C’est ce que nous allons tenter d’établir. (1)

Récemment une de mes étudiantes me faisait remarquer que les techniques de « prévention » avaient évolué. « On pique maintenant les agrumes avec des produits beurk ! »

Avec les progrès dans la fabrication, de nombreux pesticides ne sont plus pulvérisés sur les cultures. Au lieu de cela, les pesticides systémiques sont mélangés avec des engrais et absorbés par les plantes à travers leur système vasculaire. Ou bien on les injecte directement à l’intérieur du fruit, au moment de la récolte, pour prolonger le délai de conservation. Cela rend alors impossible le rinçage des résidus de pesticides.

Rappel : Si l’étiquette comporte quatre chiffres commençant par 3 ou 4, cela signifie que le fruit a été cultivé en culture intensive, à savoir avec des engrais chimiques. Si le produit dispose de 5 chiffres, commençant avec le numéro 9, cela signifie que le produit a été cultivé de façon traditionnelle, sans pesticides et  sans fumier.

La quercétine, un flavonol produit dans certains fruits et légumes, (9-11) est prometteuse dans les études animales pour protéger contre certains des dangers des pesticides. (12,13)
Dans diverses études menées sur des rats, la quercétine a montré une protection substantielle contre un certain nombre de pesticides.
Une étude de juin 2016 dans la revue Human & Experimental Toxicology a révélé que la quercétine avait des effets protecteurs contre la toxicité induite par un mélange de pesticides organophosphorés.

Mais par quel processus ?
L'étude a montré que la quercétine peut protéger contre la toxicité des pesticides organophosphorés par les mécanismes suivants: (13,15-17)

Préserver l'énergie (ATP) et l’intégrité des acides gras, ainsi que le métabolisme des hormones sexuelles.
- en inhibant le stress oxydant (ROS),
- en modulant l’activité de 2 enzymes (catalase and superoxyde dismutase) (16)
- en protégeant contre les dommages causés à l'ADN,
- en préservant la fonction rénale et hépatique.

Les effets négatifs des pesticides étaient encore plus mitigés quand de la quercétine étaient simultanément prise. (17)  A un niveau cellulaire, il a été possible de limiter l’hyper- phosphorylation des protéines tau (une caractéristique de la maladie d'Alzheimer). (La phosphorylation est l'addition d'un groupe phosphate à une molécule, qui active ou désactive une enzyme protéique, altérant son activité). Ce mécanisme d'action suggère que, au niveau cellulaire et moléculaire, ces pesticides peuvent au moins en partie expliquer la neuro-dégénérescence de la maladie d'Alzheimer. (28)


La quercétine a de larges effets protecteurs du cerveau (35-47)
La quercétine protège les cellules du cerveau de l'excitotoxicité, les dommages causés par les impulsions électriques excitatrices répétées observées dans la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies neurodégénératives. (36-39) Ses puissants mécanismes antioxydants réduisent la toxicité des protéines bêta amyloïdes qui s'accumulent dans le cerveau, produisant éventuellement une perte de mémoire et une démence. (40,41) Il a également été constaté que la quercétine prévenient la mort de cellules cérébrales dans des modèles animaux atteints de la maladie de Parkinson. (42)

Le stress oxydatif et l'inflammation chronique du cerveau produisent finalement des changements qui peuvent conduire à une neuro-dégénérescence.
Le cerveau dispose d'un puissant système de défense des radicaux libres qui met à jour les défenses cellulaires, comme le glutathion et prévient la mort des cellules cérébrales. Ce bouclier défensif naturel s'est révélé être activé par la quercétine. (43) Le flavonol quercétine augmente également l'expression, dans cerveau, de la paraoxonase protectrice 2 (paraoxonase 2 = PON2), qui récupèrent / neutralisent  les radicaux libres qui endommagent les membranes mitochondriales et leur font perdre leur potentiel électrique. (44,45)

Le stress oxydatif et l'inflammation chronique du cerveau produisent finalement des changements qui peuvent conduire à une neuro-dégénérescence. (46) La quercétine peut préserver la fonction vitale des cellules cérébrales face à ces changements, limitant la mort cellulaire que les maladies neurodégénératives induisent. (47)

Tous les capteurs (scavengers) de radicaux libres ne fournissent pas le même type de défense que la quercétine (contre les lésions induites par le stress oxydatif associé à la maladie d'Alzheimer). Dans une étude, des cellules de cerveau de rat isolées ont été exposées soit à de la quercétine, soit à de la vitamine C, puis au peroxyde d'hydrogène, qui simule le dommage cellulaire oxydatif qui se produit dans la maladie d'Alzheimer. Les cellules cérébrales traitées à la quercétine présentaient beaucoup moins de dommages aux membranes cellulaires. (48)

Par quel mécanisme la quercétine offre-t-elle une neuro-protection ?
En plus de stimuler les défenses cellulaires contre le stress oxydatif, la quercétine active les sirtuines (SIRT1) et induit une autophagie (élimination des débris de déchets cellulaires) - autant de mécanismes possibles pour la protection neurologique. (49)

NB : Les protéines sirtuines sont une classe d'enzymes qui régulent notamment le métabolisme et contrôlent la longévité (rythme du vieillissement).  Il y a 7 gènes codant pour une protéine (exerçant une fonction particulière), dénommé  Sirt1 à 7.

IL a été établi que la quercétine protège les mitochondries du cerveau contre l'endosulfan (pesticide organochloré). Ce pesticide induit normalement un stress oxydant dans les mitochondries cérébrales en réduisant significativement les niveaux de catalase, de superoxyde dismutase (SOD) et de glutathion. Chez le rat, ce pesticide a entraîné une inflammation / un gonflement des mitochondries et des niveaux plus élevés du marqueur de stress oxydant, le malondialdehyde. (50)
Il a été établi que le prétraitement avec de la quercétine protège les mitochondries du cerveau contre le stress oxydant, la peroxydation lipidique et l’inflammation (swelling) des mitochondries, normalement induits par l'endosulfan. Les activités des systèmes enzymatiques naturels et le contenu mitochondrial en glutathion et en malondialdéhyde sont tous retournés à des niveaux sains. L'auteur de l'étude a conclu: "Ainsi, bien que l'endosulfan puisse avoir des effets neurotoxiques au niveau du cerveau des rats, cette toxicité peut être évitée par la quercétine". (50)

Synthèse
Les composés pesticides peuvent augmenter le risque de maladies les plus fréquemment associées au vieillissement, y compris les troubles neurodégénératifs.

Les plantes produisent naturellement des molécules connues sous le nom de flavonoïdes pour leur permettre de résister à une foule de forces destructrices, y compris les toxines chimiques.
Des preuves nouvelles et accumulées démontrent que le flavonoïde quercétine offre une protection - pour le corps et l'esprit - contre de nombreux effets pathologiques associés à l'exposition aux pesticides.

La supplémentation quotidienne de quercétine est de 150 à 400 mg. On inclut souvent du resvératrol dans les formules en raison des preuves démontrant que la quercétine et le resvératrol offrent des avantages complémentaires pour la santé lorsqu'ils sont pris ensemble.

Commentaire ajouté : Nous ne maitrisons pas encore entièrement le mécanisme par lequel les polyphénols sont « bénéfiques ». Sachez que c’est la dose qui fait le poison. S’il y a bien un effet stimulant sur l’homéostasie, il faut aussi permettre à l’organisme d’évacuer les effets secondaires de la prise de polyphénols et laisser ainsi souffler la voie de détoxication Cyp450.
Donc oui, je suis bien pour une combinaison de quercétine avec du resvératrol, combiné à un 3ème, qui pourrait être de l’EGCg issu de thé vert, pris 2x/jr. Malgré certains avis contraires. (…) Mais j’éviterais de dépasser +/ 500 mg par jour. Et je le ferais en cure, avec des plages de récup entre 2 prises.
J’alternerais avec de la xanthine (2x 4 mg de astaxanthine par jour), ou de la grenade fermentée.  

Références : Les références figurent sur ce lien. Librement adapté, comme d'hab, mais assez fidèle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Dernière édition par Luc le Dim 1 Oct 2017 - 23:32, édité 4 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuroprotection par la quercétine et l'astaxanthine

Message  Luc le Dim 1 Oct 2017 - 21:56

Quercétine et Neuroprotection 

Liens intéressants explicatifs du processus de protection

Préambule : La pharmacocinétique n'est pas une science exacte. Le contexte est tout. Tout le monde ne métabolisera pas de la même manière. Écoutez vos sensations et modulez. On peut par exemple commencer avec 100 mg de quercétine, 100 mg de resvératrol et un 3ème polyphénol, comme de la grenade fermentée ou des OPC (pycnogénol) ou de l’extrait de thé vert (EGCg) … Aux USA, la posologie sera souvent de 500 mg par gélule.

Pensez aussi à la meilleure formulation possible (biodisponibilité) pour contourner le barrage de la glucoronation lors de la digestion.

Recherche Google Scholar avec: Absorption, Bioavailability and Metabolism of Flavonoids

1. Lucio G. Costa et al. 2016.  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mechanisms of Neuroprotection by Quercetin: Counteracting Oxidative Stress and More Department of Environmental and Occupational Health Sciences, University of Washington, Seattle, USA
Department of Neuroscience, University of Parma Medical School, 43100 Parma, Italy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=>Several studies in vitro, in experimental animals and in humans, have provided supportive evidence for neuroprotective effects of quercetin, either against neurotoxic chemicals or in various models of neuronal injury and neurodegenerative diseases
In addition to a possible direct antioxidant effect, quercetin may also act by stimulating cellular defenses against oxidative stress. Two such pathways include the induction of Nrf2-ARE and induction of the antioxidant/anti-inflammatory enzyme paraoxonase 2 (PON2). In addition, quercetin has been shown to activate sirtuins (SIRT1), to induce autophagy, and to act as a phytoestrogen, all mechanisms by which quercetin may provide its neuroprotection.

2. The genoprotective activity of resveratrol on permethrin-induced genotoxic damage in cultured human lymphocytes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Six RSV doses alone (10, 15, 25, 40, 75 and 100 µM) change the rate of Cancers.

3. Pharmacokinetics of quercetin and resveratrol
Clin Pharmacokinetics. 2010 Jul. la Porte C., Voduc N. et al. 
Steady-State pharmacokinetics and tolerability of trans-resveratrol 2000 mg twice daily with food, quercetin and alcohol (ethanol) in healthy human subjects.
Quercetin 500 mg twice daily or 5% alcohol 100 mL did not influence trans-resveratrol pharmacokinetics. With standard breakfast, not with high-fat meal (otherwise 45 % absorption)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Protection contre les pesticides

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum