Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Vitamine B complexe
par Luc Hier à 18:41

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Hier à 9:01

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Celine57 Dim 20 Mai 2018 - 15:47

» Bicarbonate contre l'inflammation
par Luc Dim 20 Mai 2018 - 8:15

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Sam 19 Mai 2018 - 16:19

» Méditation: une révolution dans le cerveau
par Proserpine Sam 19 Mai 2018 - 8:03

» Jeune thérapeutique SPA sous anti TNF
par Flo Ven 18 Mai 2018 - 22:30

» Présentation Mamoun69
par Mirzoune Ven 18 Mai 2018 - 15:28

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Matogato Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

» Manchild on the moon au Bataclan fin juin
par Mirzoune Jeu 17 Mai 2018 - 12:10

» Histoires drôles et blagues ...
par Nell74 Jeu 17 Mai 2018 - 3:40

» Régime Thé et perte de poids
par Luc Mar 15 Mai 2018 - 22:07

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 15 Mai 2018 - 2:06

» Migraine et Curcuma : traitement miracle ?
par Luc Lun 14 Mai 2018 - 23:09

» quelques nouvelles de Chantal !
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:24

» Bon anniversaire Céline 57
par Mirzoune Lun 14 Mai 2018 - 14:02

» Le psyllium aide le microbiote
par Nell74 Lun 14 Mai 2018 - 1:04

» Le jeûne comme alternative aux médicaments
par Luc Dim 13 Mai 2018 - 14:26

» Collagène
par Mirzoune Ven 11 Mai 2018 - 9:53

» Nos plats du jour, Mai 2018
par Pierrette Lun 7 Mai 2018 - 8:19

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par astree Dim 6 Mai 2018 - 18:47

» Dans quels aliments se trouvent les nutriments utiles ?
par Luc Dim 6 Mai 2018 - 9:27

» Poisson frais et huile composition
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:53

» Stress or not stress ?
par Pierrette Dim 6 Mai 2018 - 8:25

» Lara Fabian
par Luc Ven 4 Mai 2018 - 17:22

» L'acide gamma-linolénique (AGL ou GLA)
par Gaffal Lun 30 Avr 2018 - 23:54

» Bicarbonate de soude
par antony13 Lun 30 Avr 2018 - 22:58

» Nos plats du jour, Avril 2018
par Luc Lun 30 Avr 2018 - 12:40

» Bon anniversaire Rouly
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 12:08

» L'astragale de Chine, plante adaptogène
par Luc Dim 29 Avr 2018 - 8:08

» Retour à la santé - Flo
par Flo Sam 28 Avr 2018 - 18:23

» Dioxyde de titane
par Luc Sam 28 Avr 2018 - 13:52

» bonjour a tous - de Noa
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 17:28

» Bon anniversaire Augustine
par Mirzoune Jeu 26 Avr 2018 - 12:24

» Presentation de Gaffal
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 21:39

» présentation marionnette
par Pierrette Mer 25 Avr 2018 - 17:12

» Gluten : mythe ou réalité ? À la recherche des personnes hypersensibles
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 13:23

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Gaffal Mer 25 Avr 2018 - 11:10

» Associations alimentaires et digestion
par Matogato Lun 23 Avr 2018 - 22:11

» Vitamine K2 et le Paradoxe du Calcium
par Luc Dim 22 Avr 2018 - 22:54

» Présentation Martin Marie Madeleine
par Mirzoune Dim 22 Avr 2018 - 20:29

» Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
par Chantal Dim 22 Avr 2018 - 12:17

» B9 Acide folique et méthylation
par Luc Sam 21 Avr 2018 - 12:37

» L'Ail des ours ou ail sauvage - de multiples bienfaits
par Luc Mar 17 Avr 2018 - 16:52

» Falafels de pois chiche aux graines de tournesol et feuilles vertes
par Mirzoune Mar 17 Avr 2018 - 11:13

» Le calendula - souci des jardins - soins de la peau mais pas que...
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 17:10

» Pesto à l'Ail des ours
par Pierrette Lun 16 Avr 2018 - 10:04

» Liste des composants toxiques des produits ménagers
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:43

» Substances toxiques dans les cosmétiques: la liste
par Mirzoune Dim 15 Avr 2018 - 10:41

» La galerie de belles images
par Pierrette Dim 15 Avr 2018 - 9:56

» Récupération après antibiotiques
par Luc Sam 14 Avr 2018 - 10:57

» Synergies d'HE pour asthme
par Mirzoune Sam 14 Avr 2018 - 9:26

» Recettes déodorants "maison" efficaces, sans aluminium ni paraben
par Pierrette Mer 11 Avr 2018 - 8:02

» Index glycémique des laits végétaux
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 18:21

» La Terre de Diatomée - insecticide naturel, non toxique et sans accoutumance
par Mirzoune Lun 9 Avr 2018 - 17:48

» Disjonction acromio-claviculaire
par yoz Lun 9 Avr 2018 - 13:11

» Présentation de Hermann
par Hermann Dim 8 Avr 2018 - 17:20

» acides gras trans et enzymes
par Luc Dim 8 Avr 2018 - 15:47

» Myalgie & enzyme métabolisant le pyruvate
par Luc Sam 7 Avr 2018 - 11:15

» Mélange HE anti-mycose avec jojoba
par Luc Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

» La Sauge officinale - bienfaits et utilisation
par Pierrette Mer 4 Avr 2018 - 16:04

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:49

» Terrain et médecine chinoise
par Mirzoune Mer 4 Avr 2018 - 14:41

» Bien respirer pour rejoindre les bras de Morphée
par Luc Mer 4 Avr 2018 - 10:43

» Présentation de Jean
par Proserpine Mer 4 Avr 2018 - 9:23

» "Genre pizza" improvisée avec un reste de pain
par Celine57 Mar 3 Avr 2018 - 21:02

» Nouveau: le Jean's connecté de Samsung analyse votre alimentation
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 15:35

» Bon anniversaire Ciboulette
par Flo Mar 3 Avr 2018 - 15:02

» L'hibiscus, riche en anthocyanes: comment l'utiliser?
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 12:28

» Le sélénium protège contre la toxicité du mercure dans les poissons
par Luc Mar 3 Avr 2018 - 11:44

» EFT - Procédure d'urgence - "Tout ça tout ça"
par Pierrette Mar 3 Avr 2018 - 8:47

» Graines germées et pousses
par Pierrette Dim 1 Avr 2018 - 9:50

» Nos plats du jour, Mars 2018
par Luc Dim 1 Avr 2018 - 8:20

» Bon anniversaire Aimee
par Mirzoune Sam 31 Mar 2018 - 16:48

» Vivez bien dans votre siècle
par Celine57 Jeu 29 Mar 2018 - 13:20

» Présentation de Louann78
par louann78 Jeu 29 Mar 2018 - 11:01

» Choisir un avocat
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 16:23

» Prévenir et Retarder la Dégénérescence du Cerveau
par Mirzoune Mer 28 Mar 2018 - 12:07

» Nettoyant multi-usages: le percarbonate de soude
par Mirzoune Mar 27 Mar 2018 - 12:16

» Présentation Becam64
par Mirzoune Lun 26 Mar 2018 - 15:46

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Lun 26 Mar 2018 - 1:07

» Heure d'été: On avance ou on recule ?
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:07

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par Mirzoune Dim 25 Mar 2018 - 20:03

» Prévention ostéoporose : magnésium
par Luc Dim 25 Mar 2018 - 11:25

» Quel multi vitamines sans fer ni cuivre
par Luc Sam 24 Mar 2018 - 12:05

» Pain brioché à la pâte de datte
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 17:43

» Alimentation hypotoxique améliorée
par Luc Ven 23 Mar 2018 - 10:29

» Super promo sur Extracteur de jus Twinstar F-9088
par Mirzoune Jeu 22 Mar 2018 - 16:29

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Jeu 22 Mar 2018 - 13:08

» Nouvel arrivant sur le forum: Oléo
par Mirzoune Mar 20 Mar 2018 - 13:11

» Lécithine et PS
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 19:28

» Présentation Margot
par Mirzoune Lun 19 Mar 2018 - 16:40

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Mirzoune Sam 17 Mar 2018 - 15:03

» Petits Pains au thé bergamote, citron et 4 épices
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 10:40

» Connaissez-vous la SAMe (S-Adenosyl-L-Methionine)?
par Mirzoune Ven 16 Mar 2018 - 10:22

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Luc Ven 16 Mar 2018 - 8:47

» E-Books à 4,99€ chez Thierry Souccar
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 18:22

» Chiropratique (ou chiropraxie), une super adresse à découvrir!
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 17:20

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Mirzoune Mar 13 Mar 2018 - 16:34


Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Aller en bas

Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:40

Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
Microbiote & arthrose : Impact des produits laitiers sur la perméabilité intestinale
Interaction entre l’alimentation, le microbiote et l’impact sur l’inflammation
Digestion difficile et dysbiose.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tout le monde ne souffrira pas d’intolérance aux produits laitiers. Je ne parle pas ici du lactose (sucre du lait), qui pose souvent problème après l’âge de +/ 6 ans, par suite de diminution de la production de l’enzyme lactase (difficulté à digérer le lactose, le sucre du lait). Ce qui occasionne alors souvent flatulence, crampes et / ou diarrhée. Seulement 40 % des individus de type caucasien conservent la capacité à digérer le lait, à l’âge adulte.
C’est surtout au niveau de la caséine, qui constitue 80 % de la protéine du lait (82 % caséine et 18 % whey). Dans le fromage, il n’y plus de lactose, pour ainsi dire.
Qu’est-ce qui pourrait alors poser problème ?

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

PR Spa et déséquilibre du microbiote

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:43

Réaction croisée ou intolérance progressive ?
La recherche actuelle a montré dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde des perturbations du microbiote intestinal, en particulier une restriction de la biodiversité microbienne et une réduction des bactéries amies connues pour leurs propriétés immuno-régulatrices 1-2. Le microbiote buccal est également suspecté, en raison de la fréquence de périodontite marquée chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, ou encore de la présence d’ADN de Porphyromonas gingivalis dans le liquide synovial de certains d’entre eux. Ainsi, corriger ces anomalies pourrait améliorer et réguler l’immunité des patients d’une façon naturelle sans agresser leur organisme3. Dans la spondylarthrite rhumatoïde, les études montrent des constats similaires quant à l’implication du microbiote 4-5.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Articulations douloureuses et leaky gut

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:48

Relation entre les douleurs articulaires et la muqueuse intestinale
La barrière intestinale est composée d’une couche de cellules épithéliales sécrétant des composés antimicrobiens et d’une couche de mucus offrant une interface protectrice contre les bactéries de l’intestin. Les cellules intestinales sont attachées les unes contre les autres par un système de jonctions serrées empêchant que des intrus puissent se faufiler à l’intérieur de notre organisme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si ces jonctions serrées sont abîmées, alors l’intestin devient perméable, ce qui permet à des fragments bactériens, des toxines ou des composés alimentaires de pénétrer notre organisme et d’activer notre système immunitaire.
Cependant, la cause majeure entraînant l’inflammation de l’intestin et la perte de la fonction barrière de notre intestin provient vraisemblablement du déséquilibre de nos bactéries intestinales. C’est pourquoi la dysbiose est probablement un élément clé dans toutes ces douleurs articulaires.
Voir suite et détails sur ce post (dans un 2ème temps) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Dysbiose et leaky gut souvent corrélés

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:50

Bactéries intestinales & articulations
Des études récentes commencent également à mettre en évidence un lien entre le microbiote et l’arthrose. On sait depuis un certain nombre d’années que l’arthrose est plus souvent associée à des maladies métaboliques comme l’obésité ou le diabète. Ces perturbations métaboliques liées à un excès de sucre (glycation) et de graisse abdominale (inflammation) pouvaient expliquer l’accélération de processus dégénératifs articulaires. Toutefois ces maladies métaboliques sont elles-mêmes étroitement liées à des altérations du microbiote qui semblent jouer un rôle primordial. Des scientifiques canadiens ont ainsi étudié sur des rats le rôle du microbiote intestinal comme initiateur ou accélérateur de l’arthrose. Les rats qui étaient nourris par une diète riche en graisses et en sucres devenaient rapidement obèses, ils développaient une dysbiose intestinale et parallèlement leur score d’arthrose devenait plus élevé. Une autre étude a montré chez les rats obèses la présence dans le sang de bactéries intestinales (LPS) indiquant la présence d’une hyperperméabilité de l’intestin3. La dysbiose et le leaky gut étaient corrélés avec la progression de troubles arthrosiques.
Il devient donc de plus en plus évident que le traitement de la dysbiose et du leaky gut serait une étape nécessaire de la prise en charge des douleurs articulaires, même sans symptômes digestifs.6

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Causes principales de la perméabilité intestinale

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:54

Quelles sont les causes de la perméabilité intestinale?
Il y a quatre causes principales dans la perméabilité intestinale :  
 Une mauvaise alimentation
 Un stress chronique
 Une surcharge de toxine (encrassage)
 Un déséquilibre de la flore bactérienne
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Réaction du système immunitaire par mimétisme moléculaire

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 19:59

En quoi le lait peut-il favoriser une dysbiose ?
Soyons clair : Il ne s’agit pas d’affirmer que le lait ou les produits laitiers sont dommageables pour la santé, en général, lorsqu’il s ‘agit de lait non pasteurisé (UHT). Mais y a-t-il bcp de personnes qui ont un accès direct à un petit fermier, à une production locale pour s’approvisionner ? Cela changerait pas mal de choses, lorsque consommé avec modération.

Nous ne parlons donc pas ici des personnes souffrant déjà d’une pathologie, ou en rémission. Ces personnes feraient mieux d’éviter les produits laitiers, tous les produits laitiers issus d’animaux, y compris le lait frais et le beurre cru (mimétisme moléculaire), étant donné que 50 % des individus réagiront, sans pour autant le percevoir (inflammation de bas grade).

Mais de là à affirmer, comme certains (lobbying), que les produits laitiers sont indispensables à l’apport de Ca, et que c’est l’aliment idéal pour compenser l’excès de tryptophane et de sérotonine, il y a une certaine marge que certains lobbyistes n’hésiteront pas à franchir … Wink

Chacun se fera sa propre religion, en la matière, et certains voudront tester leur seuil de tolérance. OK. C'est vous qui voyez ... Perso, ce sera un fromage une ou deux fois par semaine, en période de rémission, et une abstinence complète en période de crise (pathologie déclarée).

Il serait bien avisé de vous limiter au type de produits laitiers, aux fromages qui ne contiennent pas de protéines de type caséine A1, qui stimulent / pourraient exacerber une réaction du système immunitaire, comme indiqué par certaines études, même si rien n’est vraiment établi / étayé par une étude en double aveugle.

Quoiqu’il en soit, je vais remettre les compteurs à zéro, lors de mon prochain jeûne hydrique (mi-été 2018). Là, ce sera tolérance zéro, si je veux des bénéfices rapides au niveau de l’arthrose lombaire (effet mémoire). (...)


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Luc le Lun 12 Mar 2018 - 20:15

Références:
1. Van de Wiele T « How the microbiota shapes rheumatic diseases » Nat Rev Rheumatol 2016 Jul ;12(7) :398-411
Nat Rev Rheumatol.
=> This involvement affects pro-inflammatory and anti-inflammatory processes not only at the epithelial level, but also at remote sites such as the joints.
2. Kang « Alered gut microbiota in RA: implications for treatment» Z Rheumatol 2017 Jun;76(5):451-457
Zeitschrift für Rheumatologie
=> A growing body of evidence has shed light on the association of dysbiosis of gut microbiota with Rheumatoid arthritis (RA). Certain gut microbial strains have been shown to inhibit or attenuate immune responses in RA experimental models, suggesting that specific species among intestinal commensal bacteria may play either a pathogenic or a protective role in the development of RA.
3. Van der Meulen TA « The microbiome-systematic disease connection » Oral Dis. 2016 Nov ;22( 8 ) :719-734
4. Yang L « A possible role of intestinal microbiota in the pathogenesis of ankylosing spondylitis » Int J Mol Sci. 2016 Dec 17 ;17(12)
5. Kabeerdoss J « Gut inflammation and microbiome in spondylarthritis» Rheumatol Int 2016 Apr;36(4):457-68
6. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
7. Collins KH « Relationship between inflammation, the gut microbiota, and metabolic osteoarthritis development: studies in a rat model» Osteoarthritis Cartilage. 2015 Nov;23(11):1989-98 -4
8. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]      

Autres sources intéressantes:
*) Microbiote and pathologies
9. Gut–brain axis: how the microbiome influences anxiety and depression
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
10. Role of Gut Microbiota in Rheumatoid Arthritis
Yuichi Maeda and Kiyoshi Takeda. Journal of Clinical Medicine.2017
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Rheumatoid arthritis (RA) is a systemic autoimmune disease, caused by both genetic and environmental factors. Recently, investigators have focused on the gut microbiota, which is thought to be an environmental agent affecting the development of RA. (…)
Prevotella histicola from human gut microbiota suppressed the development of arthritis.
11. The Role of the Microbiome in Rheumatic Diseases.
Yeoh N et al. 2013 Curr Rheumatol Rep.
Evidence is presented to support the theory that an altered microbiota is a factor in the initiation and perpetuation of inflammatory diseases, including rheumatoid arthritis (RA), spondyloarthritis (SpA), and inflammatory bowel disease (IBD). Mechanisms through which the microbiota may be involved in the pathogenesis of these diseases include altered epithelial and mucosal permeability, loss of immune tolerance to components of the indigenous microbiota, and trafficking of both activated immune cells and antigenic material to the joints.
12. New insights into the role of gut microbiota in rheumatoid arthritis (RA)
Andreu Prados. 2016. Gut Microbiota, Probiotics, Research & Practice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
The dysbiotic gut microbiota in patients with RA stemmed from an expansion of rare microbial lineages like Eggerthella and Collinsella and from a decrease in the abundant beneficial genera like Faecalibacterium.
These data suggest that RA patients showed a dysbiotic gut microbiota characterized by a decrease in Faecalibacterium and an increase in Collinsella and Eggerthella. Collinsella seems to have an essential role in altering gut permeability and disease severity as confirmed in experimental arthritis.

*) Gluten Cross-Reactivity or Molecular Mimicry
13. Gluten Cross-Reactivity: How your body can still think you’re eating gluten even after giving it up.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
The amino acid sequence that an antibody recognizes is also present in another protein from another food. There are similitudes in the spatial arrangement of peptides, the same sequences. There are only 20 different amino acids, so while there are millions of possible ways to link various amount of each amino acid together to form a protein, there are certain amino acid sequences that do tend to repeat in biology.
Depending on exactly what antibodies your body forms against gluten, they may or may not cross-react with other foods. So, not only are you sensitive to gluten, but your body now recognizes non-gluten containing foods as one and the same (molecule mimicry).

*) Protein type A1 has gastro-intestinal effects
14. Milk contains casein metabolized into beta-casomorphine proteins
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Milk with casein A1. Casein A2 is the normal protein in milk, present in milk from buffalo, goats, sheep and some Jersey cows. Unfortunately, most cows today are casein A1 producers, and the majority of store-bought milk is A1, even if it's organic. A1 proteins are metabolized in your gut to make beta-casomorphin, which can attach to beta cells in your pancreas and incite an autoimmune attack.
You may have mistakenly believed you’re lactose intolerant when the effects could actually be a response to the casein A1 in certain types of milk. The best milk to drink is raw milk from organic, grass fed, casein A2-producing cows. Jersey cows produce either casein A1 or A2, so you'll need to check with the farmer to confirm the type of milk produced. Avoid milk from Holsteins cows because they produce casein A1.
15. A1 Beta-casein and gastrointestinal effects
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cows’ milk protein (31, 32) and more specifically the casein milk protein(33, 34) have been shown previously to be associated with various effects on the gastrointestinal tract, including the inhibition of motility (34, 35), with evidence implicating exogenous opioids like BCM-7 as a mediator(36-39).
 38. Milk Intolerance, Beta-Casein and Lactose
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Schulte-Frohlinde E, et al., (1994). Effect of bovine betacasomorphin- 4-amide on gastrointestinal transit and pancreatic endocrine function in man. In Nutrients. 2015
In humans, digestion of bovine A1 beta-casein, but not the alternative A2 beta-casein, releases beta-casomorphin-7, which activates μ-opioid receptors expressed throughout the gastrointestinal tract and body. (…)
Participants consuming A1 beta-casein type cows’ milk experienced statistically significantly higher Bristol stool values compared with those receiving A2 beta-casein milk.

*) Impact de la prolamine sur la zonuline
16. Parke AL, Hughes GR. Rheumatoid arthritis and food: a case study. Br Med J (Clin Res Ed) 1981 Jun 20;282(6281):2027–2029. [PMC free article]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Exclusion of dairy products from the diet produced a considerable improvement in her previously aggressive disease.
17. Consumption of milk containing A1 β-casein was associated with increased gastrointestinal inflammation, worsening of PD3 symptoms, delayed transit, and decreased cognitive processing speed and accuracy.
PD3 = post-dairy digestive discomfort
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
18. A1 beta-casein milk protein and other environmental pre-disposing factors for type 1 diabetes
J S J Chia, J L McRae et al. In Nutrition & Diabetes. 2017
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
A complex interplay between dietary triggers, permissive gut factors and potentially other influencing factors underpins disease progression. We present evidence that A1 β-casein cows’ milk protein is a primary causal trigger of type 1 diabetes in individuals with genetic risk factors.
19. The Devil in the Milk
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
BCM 7 (a protein found in A1 milk) has been shown to cause neurological impairment in animals and people exposed to it, especially autistic and schizophrenic changes. BCM 7 interferes with the immune response, and injecting BCM 7 in animal models has been shown to provoke type 1 diabetes. Dr. Woodford’s book presents research showing a direct correlation between a population’s exposure to A1 cow’s milk and incidence of autoimmune disease, heart disease, type 1 diabetes, autism, and schizophrenia.

*) Et aussi si vous consommez des pseudo-céréales plus d’une fois par jour:
20. What No One Is Saying About Zonulin: Gluten increases zonulin production, even by non-celiacs!  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Celiacs produce 30 times as much zonulin as non-celiacs, even though the non-celiacs were not eating gluten-free diets while the celiacs had been off gluten for over two years!
21. Dysbiosis and zonulin upregulation alter gut epithelial and vascular barriers in patients with ankylosing spondylitis
Ciccia, F. et al. (2017) (PMID:28069576)
Impairment of the gut vascular barrier (GVB) was also present in ankylosing spondylitis (AS), accompanied by significant upregulation of zonulin, and associated with high serum levels of LPS, LPS-BP, iFABP and zonulin. In in vitro studies zonulin altered endothelial tight junctions while its epithelial release was modulated by isolated AS ileal bacteria.
LPS = lipopolysaccharids
22. Gut microbiota: Diet promotes dysbiosis and colitis in susceptible hosts
R. Balfour Sartor. 2011 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Milk fat increases production of taurocholine-conjugated bile acids, which promotes growth of sulphate-reducing bacteria that cause immune-mediated colitis in susceptible mice.
23. High-fat diets promote dysbiosis. Excessive milk fat [32] and omega-6 PUFA [19] were shown in rodents to exacerbate IBD.
Clinical consequences of diet-induced dysbiosis 2013. YK Chan.
24. Modulation of immune function by dietary lectins in rheumatoid arthritis
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
By eliminating dietary elements, particularly lectins, which adversely influence both enterocyte and lymphocyte structure and function, it is proposed that the peripheral antigenic stimulus (both pathogenic and dietary) will be reduced and thereby result in a diminution of disease symptoms in certain patients with RA.
25. Effects of milk containing only A2 beta casein versus milk containing both A1 and A2 beta casein proteins on gastrointestinal physiology, symptoms of discomfort, and cognitive behavior of people with self-reported intolerance to traditional cows’ milk
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sun Jianqin et al. Nutr J. 2016

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages sur arthrose et alimentation

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 10:48

Témoignages sur arthrose et alimentation

1.Par Jacqueline Lagacé, médecin virologue (doctorat en virologie et études postdoctorales en immunologie et en bactériologie).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En plus des problèmes d'arthrose du dos que je traîne depuis l'âge de 30 ans. J’ai commencé à souffrir d'arthrose des genoux, d'arthrite des mains à 62 ans. (…)

Quelles sont les bases de ce fameux régime [hypotoxique] ?
Elles reposent principalement nos enzymes digestives et sur leur capacité de digérer correctement les aliments. Nos enzymes seraient mal adaptées à l'alimentation moderne. (…) Nos gènes évoluent très lentement et il a été démontré que ceux des Homo sapiens apparus il y a 200 000 ans sont identiques aux nôtres. (…)
Les quantités astronomiques de protéines et de calcium que [le lait] contient servent à faire prendre aux veaux 100 kg en un an... Notre organisme n'est pas équipé pour l'assimiler. On doit aussi bannir un grand nombre de produits céréaliers (à l'exception du riz, du sarrasin, du sésame, du quinoa et du tapioca), qui affectent directement l'intestin grêle. Comme on est incapables de les digérer correctement, elles y causent un encombrement de grosses molécules, et, peu à peu, une partie des «bonnes» bactéries sont remplacées par des bactéries pathogènes. Ainsi soumise à un phénomène inflammatoire, la très mince paroi de l'intestin grêle finit par se détériorer, laissant ces molécules la traverser et se déposer dans différents tissus.
(…)
En raison d'une alimentation mal adaptée, l'encombrement provoqué dans les intestins occasionne un encrassage des tissus susceptible d'engendrer des réactions inflammatoires de l'enveloppe de l'articulation.

Comment le régime "hypotoxique" agit-il sur les douleurs chroniques ?
En cessant de manger des aliments qui altèrent l'intestin grêle, on donne la chance à ses parois de se reconstituer et de te devenir imperméables aux grosses molécules. Notre système immunitaire pourra ensuite éliminer les toxines accumulées dans nos tissus. Cela dit, il faut souligner que le régime «hypotoxique» ne guérit pas la maladie, il en permet plutôt la rémission tant qu'il est respecté.
Lien intéressant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2. Voir suite sur le post suivant

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 10:55

2. Dr Jean-Pierre Poinsignon, rhumatologue

Interview donnée à un étudiant journaliste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je suis rhumatologue clinicien depuis plus de 20 ans et j'ai constaté empiriquement que la suppression des produits laitiers, chez des malades volontaires, améliorait les inflammations rhumatismales avec un délai d'action de quelques mois et que l'amélioration durait autant qu'il existait une éviction de ces produits . C'est une expérience que tout rhumatisant peut tenter pour constater l'amélioration et faire une contre épreuve qui consiste à re-consommer des produits laitiers pour voir réapparaître aussitôt les doléances articulaires inflammatoires. Ces constatations empiriques confirmées par mes patients ont des mécanismes physiologiques et biochimiques scientifiques que je viens d'expliquer dans un livre aux éditions François-Xavier de Guibert, dont le titre est: " Rhumatismes, et si votre alimentation était coupable ?

Extrait 1
Extrait de « Rhumatismes : et si votre alimentation était coupable ? »
Dr Poinsignon
Les résultats thérapeutiques de la diététique ancestrale sont si efficaces lorsqu’on tarit l’apport des molécules toxiques, en changeant alimentation, que l’organisme est capable d’éliminer les toxines accumulées pendant des années, et ainsi de s’auto-épurer.
Il existe des voies d’élimination accessoires qui fonctionnent en permanence, lors d’une mauvaise alimentation, et que l’on ne perçoit pas comme telles. Une maladie aux causes mystérieuses ou « génétiques » cache en réalité une maladie symptomatique de « sorties » de toxines... Toxines qui sont constamment apportées par un mauvais mode alimentaire.
En partant de ses propres observations, le Dr Seignalet, immunologue, réalise que les cellules « éboueurs de l’organisme » sont des globules blancs (certains leucocytes : macrophages et polynucléaires neutrophiles) et que ces cellules peuvent se déplacer partout dans le corps... Ces cellules « éboueurs » sont retrouvées dans la peau du psoriasis cutané, dans la paroi bronchique au cours de l'asthme, dans la paroi intestinale de la maladie de Crohn ! Etc.

Que font ces cellules de défense antimicrobienne en grande quantité sans attaques microbiennes? Tout simplement, elles sont sur un émonctoire du corps humain, où elles tentent de se débarrasser des toxines. Les émonctoires naturels sont les poumons, la peau, les reins, le foie, les selles, l’urine …
Ces leucocytes chargés de toxines ont recruté d’autres types de cellules blanches: les lymphocytes T., lymphocytes B., plasmocytes, éosinophiles, mastocytes, pour être aidés dans leur travail.

L’inflammation est un processus de nettoyage
C’est le but de cette inflammation. Ces cellules de l’immunité recrutées dans un but de nettoyage vont initier la fabrication des médiateurs cellulaires (les cytokines) pour augmenter l’efficacité de l’élimination. Il existe une amplification inflammatoire morbide, avec des conséquences pathologiques importantes. Ces cytokines pro-inflammatoires aboutiront à des pathologies telles que le psoriasis, la maladie de Crohn, l’asthme …

Extrait 2 :
Le rhumatisme est une tentative de nettoyage par l’inflammation
Cette inflammation dont le but est le nettoyage, produit beaucoup d’effets délétères. Elle est le résultat du recrutement des cellules de l’immunité par de simples macrophages, éboueurs de base du système immunitaire.

Comment expliquer ces atteintes rhumatismales dans des maladies cutanées, comme le psoriasis, ou dans une maladie intestinale chronique comme la maladie de Crohn ?
Il n’est pas étonnant, en appliquant la théorie des maladies d’élimination, de constater que le conflit immunitaire qui prend naissance, certainement, dans la muqueuse digestive enflammée, gagne d'autres terrains d’élimination des toxiques et notamment les terrains articulaires, par la membrane synoviale, qui est prise pour une voie d’élimination accessoire. Arrivés sur place, les macrophages « éboueurs » recrutent des cellules de l’immunité, avec de nombreux lymphocytes. Ceux-ci enflamment la membrane synoviale, ce qui crée une « synovite » articulaire et cliniquement une arthrite : l’inflammation de toute l’articulation, avec son cortège de douleurs.
(…)
Toutes les sécrétions du corps humain peuvent être une porte de sortie et une voie fluide d’élimination des toxines. La voie principale d’élimination reste la bile, dont le canal se jette dans le grand collecteur que constitue l’intestin. La partie hydrique de la bile sera réabsorbée par la muqueuse intestinale et les toxines éliminées avec les matières fécales. L'urine est une voie importante d’élimination des déchets azotés et de l’hyperacidité, du fonctionnement normal de l’organisme. Mais devant la multiplication des nouvelles molécules (1 500 molécules différentes de pesticides sont « extrêmement préoccupantes » comme l’affirme avec conviction (!) un règlement européen), l’organisme est contraint, les deux voies principales étant saturées, d’utiliser d'autres émonctoires : la peau par la sueur, le sébum (hyper-séborrhée de l’adolescence), les glandes à sécrétions spéciales comme le cérumen, mais aussi les desquamations sèches (pellicules du cuir chevelu ou des sourcils).
Les autres sécrétions, comme les larmes, les sécrétions nasales, la salive, les sécrétions du système digestif, les sécrétions bronchiques, le liquide synovial articulaire, le smegma, et le liquide spermatique élaboré par la prostate, peuvent être utilisées pour éliminer les toxines.

Commentaire :
L’origine des toxines peut être alimentaire mais aussi bactérienne. Lorsqu’il y a perturbation prolongée et déséquilibre du microbiote, lorsqu’il y a infection (bactéries pathogènes comme l’aflatoxine, la toxine botulique, etc.), le système immunitaire réagit. Lorsque notre système immunitaire détruit un envahisseur, des résidus de parois de cet envahisseur sont pris pour cible (LPS). Par un effet de mimétisme moléculaire, ces résidus LPS sont confondus avec des séquences de nos acides aminés. Ces molécules sont très antigéniques et stimulent donc à tort notre système immunitaire.

NB : En soi, les lipopolysaccharides (LPS) ne sont pas toxiques. Au contraire, mais des résidus de parois de bactéries, à base de LPS, doivent être éliminés. A ce moment les macrophages font leur travail d’élimination mais le système contrôle est alerté à tort. Une deuxième ligne de défense arrive … Bien souvent, c’est lorsqu’il y a afflux que le système est débordé et sur-réagit.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 10:59

Jean-Marie Magnien, biologiste et nutritionniste, ancien interne et pharmacien

Livre : Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet ...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Extrait :
Éviction du gluten:
Je cite Jean-Marie Magnien:
Jean-Marie Magnien a écrit:" Un grain de céréale se compose d'une enveloppe (le péricarpe) qui entoure la graine proprement dite. Cette graine (albumen) contient une association de protéines et d'amidon. L'analyse chimique de ces protéines met en évidence que 75 à 95 % des protéines totales de la graine sont des prolamines et des glutélines. Les glutélines du blé sont des gluténines.
Ce qu'on appelle communément "gluten", ce sont en fait l'ensemble de ces 2 groupes de protéines. On trouve le gluten en quantité importante dans le blé, l'épeautre, le kamut, l'orge, l'avoine et le seigle.
Les prolamines du blé sont les gliadines; celles de l'orge, les hordéines ou hordénines; celles du seigle, les sécalines; de l'avoine, les avénines; et du maïs, les zénines.
L'albumen du maïs contient 55 % de zéines (de la famille des prolamines) associées à des glutélines, le maïs renferme donc du gluten. Au regard du régime Seignalet, le maïs doit donc être exclu également.
A noter que le riz renferme très peu de prolamines (5 %), ce qui explique sa tolérance.
Le gluten est inflammatoire pour la paroi de l'intestin grêle et augmente sa perméabilité : Il ouvre la porte aux "polluants"."
=> Toutes les céréales suivantes sont excluent du régime Seignalet: le blé, l'épeautre (grand ou petit), l'orge, l'avoine, le seigle et le maïs (et les aliments dérivés : pain, pâtes, pizza, gâteaux, etc.).

Éviction des laitages:
"Les laitages posent de nombreux problèmes pour la santé mais au regard des 100 maladies qui nous intéressent, il y en a trois principaux. Ils sont liés au lactose et aux protéines du lait.

L'intolérance au lactose
Passé l’âge de 3 ans, correspondant au sevrage du lait maternel, nous ne produisons plus de lactase, l’enzyme qui nous permet de digérer le lactose du lait. Le lactose apporté par les produits laitiers n’est plus digéré et enflamme l’intestin grêle. On parle d’intolérance au lactose.

L'effet opioïde des protéines du lait
En traversant la paroi enflammée de l’intestin grêle, les protéines du lait peuvent se fixer dans le cerveau sur des récepteurs à la surface de nos neurones. Cette fixation provoque de nombreux désordres psychiatriques, allant des troubles de l’attention jusqu’à la schizophrénie en passant par la dépression.

L'effet perturbateur des protéines du lait sur la flore bactérienne du côlon
Plus on consomme de produits laitiers, plus on apporte des protéines au système digestif. Cet apport excessif de protéines favorise la multiplication des bactéries de la flore de putréfaction, donnant des selles à odeur nauséabonde et une haleine fétide. Par manque de place, ces bactéries colonisent une partie de l’intestin grêle, provoquant une inflammation chronique.
Ainsi la consommation de lactose associée au gluten et à l'expansion des bactéries du côlon constitue un ensemble de facteurs pro-inflammatoires dirigés contre l’intestin grêle. Tout cela concourt à augmenter la perméabilité intestinale et favorise l’entrée des « polluants ».
NDLR: Tous les laits animaux (quel que soit l'animal) sont exclus du régime hypotoxique, ainsi que les aliments dérivés : yaourts, fromages, beurre, crème et les produits qui contiennent de la poudre de lait (mimétisme moléculaire).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

La Caséine du lait type A1 a des effets gastro-intestinaux

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 11:04

Le lait avec caséine de type A1 a des effets gastro-intestinaux
La protéine du lait de vache est composée à 80 % de caséine (82 % caséine et 18 % whey).
Il existe 2 types de caséine, A1 et A2. Le type A2 est ancestral.
La caséine A2 est la protéine normale dans le lait, présente dans le lait des buffles, des chèvres, des moutons et de certaines vaches de Jersey. Malheureusement, la plupart des vaches sont aujourd'hui des producteurs de caséine A1, et la majorité du lait acheté en magasin est de catégorie A1, même s’il est biologique. Or, les protéines A1 sont métabolisées dans l’intestin et produisent alors de la bêta-casomorphine, qui peut s'attacher aux cellules bêta du pancréas et inciter à une attaque auto-immune. La bêta-casomorphine-7 active des récepteurs μ-opioïdes exprimés dans l'ensemble du tractus gastro-intestinal et du corps.
Les personnes consommant du lait de vache de type bêta-caséine A1 ont présenté des selles plus molles (diarrhée) par rapport à celles recevant du lait de bêta-caséine A2.
Vous avez peut-être cru à tort que vous étiez intolérant au lactose alors que les effets pourraient en fait être une réponse à la caséine A1 dans certains types de lait. Le meilleur lait à boire est le lait cru issu de vaches biologiques, nourries à l'herbe et produisant de la caséine de type A2. Les vaches Jersey produisent soit de la caséine A1 ou A2, vous devrez donc vérifier avec l'agriculteur pour confirmer le type de lait produit. Évitez le lait des vaches Holstein car elles produisent de la caséine de type A1.

Sources:
Consumption of milk containing A1 β-casein was associated with increased gastrointestinal inflammation, worsening of PD3 symptoms, delayed transit, and decreased cognitive processing speed and accuracy.
PD3 = post-dairy digestive discomfort
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Milk Intolerance, Beta-Casein and Lactose
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Schulte-Frohlinde E, et al., (1994).
The Devil in the Milk
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il a été démontré que BCM 7 (une protéine trouvée dans le lait A1) cause des troubles neurologiques chez les animaux et les personnes qui y sont exposées, en particulier des changements autistiques et schizophréniques. Le BCM 7 interfère avec la réponse immunitaire, et l'injection de BCM 7 dans des modèles animaux a provoqué le diabète de type I. Le Dr Woodford présente dans son livre une recherche établissant une corrélation directe entre l'exposition d'une population au lait de vache A1 et l'incidence des maladies auto-immunes, des maladies cardiaques, du diabète de type 1, de l'autisme et de la schizophrénie.

Lire aussi :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
BCM 7 est une petite protéine (appelée peptide) qui est un opiacé très puissant et a des effets indésirables sur les animaux et les humains.
Extrait :
- Le diable dans le lait
Ce qui est important ici, c'est que la proline a un lien fort avec le peptide BCM 7, ce qui l'empêche d’être disponible, de sorte que pratiquement aucun BCM 7 n’est trouvé dans l'urine, le sang ou le tractus gastro-intestinal des vaches anciennes de type A2.
D'un autre côté, la tidine, la protéine mutée, ne conserve que faiblement le BCM 7, libérée dans le tube digestif des animaux et des humains qui boivent du lait de vache A1, et il se retrouve en quantité dans le sang et l'urine lorsque consommé.
Il a été démontré dans la recherche que cet opiacé BCM 7 provoque une atteinte neurologique chez les animaux et les personnes exposées, en particulier des changements autistiques et schizophréniques. Le BCM7 interfère avec la réponse immunitaire, et l'injection de BCM 7 dans des modèles animaux a provoqué le diabète de type 1. Le Dr Woodford présente des recherches montrant une corrélation directe entre l'exposition de la population au lait de vache A1 et l'incidence des maladies auto-immunes, des maladies cardiaques (BCM 7 a un effet pro-inflammatoire sur les vaisseaux sanguins), le diabète de type 1, l'autisme et la schizophrénie.
Ce qui a vraiment attiré mon attention est que BCM 7 se lie sélectivement aux cellules épithéliales dans le mucus des membranes (c'est-à-dire le nez) et stimule la sécrétion de mucus (…)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Pierrette le Mer 14 Mar 2018 - 15:31

Merci Luc,
J'aime bien que tu aies rapproché Seignalet, Poinsignon et Lagacé sur ce sujet.
Je découvre la caséine A2, cela interpelle mais je ne suis pas prête du tout du tout du tout à m'y essayer, c'est si bon quand la douleur est dans sa boîte que je ne me risquerai pas à tenter l'aventure !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Quand on est mal ou malade, rester seul(e) est la pire des solutions.
Ici on peut parler, chercher, comprendre, râler ou rigoler.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierrette
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 856
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 63
Localisation : en Brenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Mirzoune le Mer 14 Mar 2018 - 15:49

Voir aussi ces extraits des bouquins de J. Lagacé et JM. Poinsignon, commentés par Luc

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Fromage de chèvre et maladie auto-immune

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 22:00

Pierrette a écrit:
Je découvre la caséine A2, cela interpelle mais je ne suis pas prête du tout du tout du tout à m'y essayer, c'est si bon quand la douleur est dans sa boîte que je ne me risquerai pas à tenter l'aventure !
Tu fais bien de t'abstenir. On distinguera 2 cas:
La personne en rémission: Elle ferait bien de s'abstenir de tout produit laitier, A1 ou A2 (mimétisme moléculaire).
Mr-tout-le-monde, qui digère bien (pas de dysbiose donc) et qui ne souffre pas d'une pathologie. Nous sommes alors inégaux. Certains supporteront bien le type A1, tant qu'il n'y aura pas de déséquilibre de la flore intestinale ... D'autres feraient bien de se limiter à un petit fromage de chèvre (type A2) et de ne pas en abuser (fréquence et quantité). On parle ici d'une personne qui ne souffre pas d'une pathologie auto-immune ou d'encrassage.

Explication en détails sur le post suivant

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Effets gastro-intestinaux du lait A1 par rapport à A2 b-caséine

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 22:08

Commentaire:
On oubliera l'injection de BCM 7 dans des modèles animaux, ce qui a occasionné le diabète de type 1, dans l’étude présentée par le Dr Woodford. Ce procédé est sujet à discussion et ne prouve pas grand-chose. On n’isole pas un peptide de son contexte, pour démontrer sa nuisance. C’est comme dire que la prise de rétinol (Vit A) est préjudiciable, alors même que la prise simultanée avec de la vitamine D3  et K2 est synergique et favorable. Cela a tout au plus une valeur intuitive, un contexte à modeler, en ne perdant pas de vue un contexte réel.

Par contre, il y a suffisamment de preuves pour avancer que le peptide A1 BCM-7, issu du lait A1, chez les animaux et auprès de certains groupes de population humaine, que ce peptide A1 BCM-7 est pro-inflammatoire. Il entraîne directement, ou par influence sur le transit retardé, des perturbations gastro-intestinales chez certains individus prédisposés. Donc tout le monde ne souffrira pas de ces inconvénients. Question de contexte.
Notez bien que nous parlons ici de personnes non atteintes d’une pathologie auto-immune.
En cas de pathologie auto-immune, même en cas de rémission, il est fort probable que l’effet mémoire du système immunitaire jouera, ce qu’on appelle parfois « le mimétisme moléculaire ». Le système immunitaire a marqué certaines molécules comme antigéniques, et le corps s’en souviendra, même lorsqu’il n’y aura plus d’anticorps présents (suite à un régime d’éviction de 3 mois minimum). Notre système immunitaire sera alors alerté à tort, lorsque vous succomberez à la tentation d’un bon petit fromage. Ou vous ne le percevrez pas immédiatement, si vous avez été raisonnable (1 petit bout de chèvre avec une cracotte de sarrasin, au lieu d’un bout de camembert avec un quart de baguette et un vin rouge.
Source:
Systematic Review of the Gastrointestinal Effects of A1 Compared with A2 b-Casein
Simon Brooke-Taylor, Karen Dwyer et al. American Society for Nutrition. Adv Nutr 2017;8:739–48; doi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Systematic Review of the Gastrointestinal Effects

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Mezame le Mer 14 Mar 2018 - 22:17

Petit retour d'expérience sur le  fromage au lait cru de brebis et de chèvre.
Nous mangeons sgsc depuis septembre 2015 (avec à l'heure actuelle 70 à 80% de cru). Mon cher et tendre qui avaient des tendinites au niveau du coude et de l'épaule (liées à son activité professionnelle) les a vu disparaître assez rapidement lors de la mise en place de cette alimentation.
Ces derniers temps il a voulu retenter l'expérience de manger chaque soir un petit peu de fromage de chèvre ou de brebis au lait cru, local et excellent.... les tendinites sont réapparues  Mad . Nouvel arrêt complet du fromage , les tendinites ont à nouveau disparu au bout de 10 jours. Ces alléchants fromages ne seront donc invités à table que très exceptionnellement, car comme le dit Pierrette, quand la douleur est dans la boîte on a envie qu'elle y reste. Il ne s'agit pas d'arthrose donc je ne sais pas si c'est le bon endroit pour faire ce petit retour mais il s'agit de lait et de tendinites...
avatar
Mezame
Accro
Accro

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 47
Localisation : Sud-Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 22:20

Mezame a écrit: Il ne s'agit pas d'arthrose donc je ne sais pas si c'est le bon endroit pour faire ce petit retour mais il s'agit de lait et de tendinites...
Si, si car c'est le même principe qui prévaut dans les 2 cas.
Merci pour le retour.
J'explique sur le post suivant ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Réaction immune croisée entre les laitages et le gluten

Message  Luc le Mer 14 Mar 2018 - 22:24

Explication du mécanisme de réaction immune croisée (mimétisme moléculaire)
Le système immunitaire adaptatif fabrique des anticorps conçus pour cibler certains types d'intrus (antigènes) car votre système immunitaire a décidé qu'ils pourraient vous nuire. Une fois que le gluten a été étiqueté comme antigène (comme chez toute personne ayant une sensibilité au gluten), votre système immunitaire adaptatif fait en sorte que les anticorps le recherchent et déclenchent l'alarme chaque fois que vous  en ingérez. Même après un certain délai, et même si les anticorps ne sont plus présents (délai de  3 mois).
Ainsi, tout en cherchant du gluten, ces anticorps peuvent marquer à tort d'autres protéines comme étant du gluten, s'ils reconnaissent de courtes séquences d'acides aminés spécifiques également présentes dans le gluten. Votre système immunitaire met alors ses défenses en alerte, inondant votre corps de « substances chimiques inflammatoires » et augmentant votre niveau d'inflammation chronique, dite de bas grade (dans un 1er temps) car cela peut prendre du temps avant qu’un individu s’en aperçoive. Mais les dégâts sont déjà bien réels, bien souvent.
Cela se produit le plus souvent avec les produits laitiers, parce que la caséine, la protéine trouvée dans les produits laitiers, est si semblable à la protéine de gliadine trouvée dans les produits avec gluten. En fait, on estime qu'au moins la moitié de ceux qui sont intolérants au gluten sont également sensibles aux produits laitiers.
Source :
6 Foods Your Body Thinks Are Gluten
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
PS: Ceux qui abusent des mono-diètes, avec du riz, sous prétexte qu'ils se sentent mieux ainsi, risquent fort de déclencher une réaction immune. Il n'y a que 5 % d'orzénine...

*) Quantité de gluten dans les céréales :
Blé (69% d'alpha gliadine)
Triticale (moins que le blé mais plus que le seigle)
Seigle (30 à 50% de sécaline)
Orge (46 à 52% de hordénine)
Maïs (55% de zénine)
Sorgho (52% de cafirine)
Millet (40% de panicine)
Avoine (16% d'avenine)
Teff (11.8%)
Riz (5% d'orzénine)
Riz Sauvage, probablement aussi 5%.

Source : biologie-autisme.com Maria ACOSTA

Lire aussi sur ce forum:
"Allergie & Réaction croisée entre le gluten et les laitages"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Ven 16 Mar 2018 - 13:55, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Mezame le Mer 14 Mar 2018 - 22:51

Merci Luc pour ces précisions.
Je voulais montrer que pour certains d'entre nous, les laitages, qu'ils soient de vache, de chèvre ou de brebis, même crus, peuvent poser problème...c'est pas très sympa mais c'est comme ça.
avatar
Mezame
Accro
Accro

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 47
Localisation : Sud-Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Mirzoune le Jeu 15 Mar 2018 - 11:39

Mezame a écrit:...pour certains d'entre nous, les laitages, qu'ils soient de vache, de chèvre ou de brebis, même crus, peuvent poser problème...

Coucou Mezame! ça fait plaisir de te revoir ici!

Les laits animaux combinent, au moins, 2 problèmes: le lactose et la caséïne. Si tu es sensible aux deux, tu as touché le gros lot! Lol! Sans parler de l'alimentation donnée à ces pauvres bêtes... Le gag c'est que, quand tu allaites ton enfant, tu dois faire gaffe à ce que tu ingères (alcool, médocs... etc...) qui pourrait être nocif pour le bébé via le lait maternel. Mais ce qu'on refile comme saloperies dans l'alimentation des animaux ne passerait pas dans leur lait et ne serait pas nocif pour le consommateur?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 3412
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 55
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Mezame le Jeu 15 Mar 2018 - 22:04

Mirzoune a écrit:
Coucou Mezame! ça fait plaisir de te revoir ici!
Oui je ne viens pas très souvent...mon boulot c'est des soins et de l'informatique...alors le soir je fais autre chose en général, et en ce moment il y a du boulot (semis, repiquage, boutures, ramassage de pissenlits et corrections des dossiers de licence de mon fiston...)

Les laits animaux combinent, au moins, 2 problèmes: le lactose et la caséïne. Si tu es sensible aux deux, tu as touché le gros lot! Lol!
Je ne sais pas ce qui me pose pb des deux car moi je ne mange que l'équivalent d'une cuillère à café de fromage toutes les 2 ou 3 semaines alors ça passe sans problème. C'est mon homme qui s'est laissé attendrir au quotidien Twisted Evil

Sans parler de l'alimentation donnée à ces pauvres bêtes...
Là où je prends mon fromage de brebis et de chèvre je sais que c'est de la pâture locale dans la montagne donc pas de saloperies à manger.

Le gag c'est que, quand tu allaites ton enfant, tu dois faire gaffe à ce que tu ingères (alcool, médocs... etc...) qui pourrait être nocif pour le bébé via le lait maternel.
ça je connais, j'ai allaité mes enfants pendant 4 ans en tout. Ils se sont sevré seuls vers l'âge de 2 ans. Le lait concentre les doses ingérées de toxiques...

Mais ce qu'on refile comme saloperies dans l'alimentation des animaux ne passerait pas dans leur lait et ne serait pas nocif pour le consommateur?

Mouais...c'est ce qu'ils ont essayé de faire gober au gens lors du scandale de la dioxine en Savoie. Ils ont bazardé du foin, des vaches ...mais...ils ont quand même écoulé le stock de Beaufort contaminé...pas de petits profits, l'argent perverti tout.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Mezame
Accro
Accro

Messages : 121
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 47
Localisation : Sud-Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Flo le Ven 16 Mar 2018 - 8:03

Mezame a écrit:
Mouais...c'est ce qu'ils ont essayé de faire gober au gens lors du scandale de la dioxine en Savoie. Ils ont bazardé du foin, des vaches ...mais...ils ont quand même écoulé le stock de Beaufort contaminé...pas de petits profits, l'argent perverti tout.
Ce n'est pas l'argent qui perverti tout... c'est l’absence de morale et d'éthique qui rend possible ce genre de décision.

_________________
Les préjugés, les habitudes et l'ignorance concernant l'alimentation, sont si grands, que la diététique a longtemps été "le chaînon manquant de l'esprit humain" Arnold EHRET
Le chainon manquant a été découvert et décrit en 2017 dans l'Eloge du cru de Dominique Guyaux
avatar
Flo
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 1212
Date d'inscription : 20/10/2015
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Luc le Ven 16 Mar 2018 - 8:47

Mezane a écrit:
Mirzoune dit: "Le gag c'est que, quand tu allaites ton enfant, tu dois faire gaffe à ce que tu ingères (alcool, médocs... etc...) qui pourrait être nocif pour le bébé via le lait maternel."
=> ça je connais, j'ai allaité mes enfants pendant 4 ans en tout. Ils se sont sevré seuls vers l'âge de 2 ans. Le lait concentre les doses ingérées de toxiques...
Oui, c'est évident mais rappelons aussi 2 choses importantes:
1° Le corps (de la maman) se protège en stockant les toxines, dont elle n'arrive pas à se débarrasser dans les tissus adipeux.
Rappel: Nous avons besoin de bile de qualité pour excréter ces toxines, ainsi que de pas mal d'oligo-éléments utiles (Mg Se, notamment).
2° Idéalement, il faudrait allaiter l'enfant le plus tard possible et au moins jusque 2 ans. Après 2 ans, on pourrait se limiter à matin et soir, jusque l'âge de 3 ans, si besoin, souhaité. Et on utilise un tire-lait en cours de journée, et on boit une tisane de fenouil pour favoriser la lactation ...
Pourquoi?
Les bactéries présentes dans le lait maternel et sur le sein maternel sont transmises à l’intestin du nourrisson.
Les micro-organismes influent sur le système immunitaire de l’enfant. L'importance de l’allaitement maternel dans le développement du microbiome de l’intestin grêle ne fait aucun doute.
Si vous avez besoin d'être convaincu(e), faites une recherche avec "Liens entre microbiote et allaitement maternel".
"L’exposition précoce aux microbes impacte favorablement notre système immunitaire et  notre capacité à contrôler les pathogènes de la flore intestinale, évitant ainsi une réaction inflammatoire."

Interaction entre la microflore et le système immunitaire
La microflore intestinale, ainsi que d'autres facteurs environnementaux tels que l'alimentation et le stress, peuvent jouer un rôle central dans l'équilibre immunitaire et nutritionnel.
Le microbiome est considéré comme un 2ème cerveau. Certains considèrent que 70 % de notre immunité dépend d'une flore intestinale en bon état.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 5162
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum