Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Histroire drôle en images - Funny clip
par Luc Aujourd'hui à 11:40

» Entrez en harmonie avec votre corps et l'univers
par Luc Aujourd'hui à 10:03

» Probiotique et ostéoporose
par Luc Aujourd'hui à 9:14

» Comment soigner une blessure et régénérer la peau
par Luc Hier à 14:03

» Bon anniversaire Monik
par Luc Hier à 11:45

» La lumière LED fatigue et altère la macula
par Gaffal Mar 13 Nov 2018 - 21:13

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Mar 13 Nov 2018 - 16:53

» Bon anniversaire Lulu
par Mirzoune Dim 11 Nov 2018 - 10:57

» Moteur de recherche autre que Google
par Luc Dim 11 Nov 2018 - 8:55

» La plaque mucoïde une priorité ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:45

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Flo Sam 10 Nov 2018 - 21:38

» Lavement mode d’emploi
par Luc Sam 10 Nov 2018 - 17:59

» Bon anniversaire à notre Luc international
par Celine57 Sam 10 Nov 2018 - 9:22

» Inflammation du mésentère
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 15:28

» Je me souviens donc je me trompe
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 13:40

» Thérapie Gerson
par Luc Jeu 8 Nov 2018 - 9:58

» Gif/Jpeg/Png Différences
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 12:14

» Ne-m'appelez-plus - Télémarketing
par Proserpine Mer 7 Nov 2018 - 11:33

» Foot en délire
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:34

» Dauphins en spectacle
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:27

» Idées pour varier le petit déj
par Luc Mer 7 Nov 2018 - 9:26

» Bon anniversaire Pierrette
par Pierrette Mer 7 Nov 2018 - 8:37

» Vitamine D et Grippe
par Gaffal Mar 6 Nov 2018 - 23:51

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 16:34

» Dites adieu au diabète
par Luc Mar 6 Nov 2018 - 11:31

» Mangue dans les salades
par Luc Jeu 1 Nov 2018 - 13:00

» Jeûne et sport
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 17:18

» Chez le Kiné - Massage (Sketch)
par Luc Mer 31 Oct 2018 - 12:12

» Le sucre : Chronique d'un tueur
par Gaffal Lun 29 Oct 2018 - 20:47

» Changement d'heure
par Luc Sam 27 Oct 2018 - 8:28

» Cancer : un traitement simple et non toxique. Extraits
par Luc Ven 26 Oct 2018 - 11:45

» Le corps subtil
par astree Jeu 25 Oct 2018 - 13:50

» Les mémoires épigénétiques
par Flo Jeu 25 Oct 2018 - 10:25

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Nell74 Mar 23 Oct 2018 - 18:02

» Le beurre est-il de retour ?
par Luc Mar 23 Oct 2018 - 12:33

» idées pour faire des jus
par Luc Lun 22 Oct 2018 - 20:57

» Microbiote et pathologies auto-immunes
par Gaffal Sam 20 Oct 2018 - 22:35

» Découvrez la qualité de l’eau du robinet de votre commune
par Proserpine Mar 16 Oct 2018 - 12:16

» Propolis verte et cancer
par Mirzoune Mar 16 Oct 2018 - 9:20

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par Parsifal Lun 15 Oct 2018 - 14:26

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Sam 13 Oct 2018 - 11:05

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:23

» The Plant Paradox - Dr Gundry
par Parsifal Sam 13 Oct 2018 - 10:17

» Le CBD - Cannabidiol
par Mirzoune Sam 13 Oct 2018 - 9:41

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:52

» Médecine individualisée, épigénétique et nutrigénomique
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:31

» Comment j'alcalinise mon corps
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:19

» Où trouver du calcium ailleurs que dans les laits animaux?
par Parsifal Ven 12 Oct 2018 - 23:14

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Mar 9 Oct 2018 - 11:48

» Bon anniversaire Mezame
par Mezame Dim 7 Oct 2018 - 21:04

» Pasteur/Koch
par Proserpine Dim 7 Oct 2018 - 15:39

» Bon anniversaire Matogato
par Mirzoune Sam 6 Oct 2018 - 10:08

» Bon anniversaire johnny-bak
par Mirzoune Jeu 4 Oct 2018 - 19:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par sumerien Jeu 4 Oct 2018 - 19:19

» Les oméga-6 oxydés sont coupables – Pas le cholestérol LDL !
par Luc Mer 3 Oct 2018 - 10:34

» Magnésium et taurine pour le cerveau
par Flo Mar 2 Oct 2018 - 11:12

» Présentation de Parsifal
par Mirzoune Mar 2 Oct 2018 - 8:28

» Battage médiatique sur l'huile de coco
par Luc Mar 2 Oct 2018 - 8:19

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:46

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:43

» L'aspirine est pro-métabolique et anti-cancer
par Luc Lun 1 Oct 2018 - 18:12

» Renverser l’autisme
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:21

» Maladies auto-immunes: rééquilibrer le système immunitaire
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:20

» Kitava (Nouvelle Guinée), l’île où l’acné n’existe pas
par Parsifal Lun 1 Oct 2018 - 15:18

» Bon anniversaire jpwax
par Mirzoune Lun 1 Oct 2018 - 11:43

» Comprendre l’homéopathie
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 20:03

» De l’huile d’olive à la place des antiacides
par Proserpine Dim 30 Sep 2018 - 15:02

» Le jeûne thérapeutique et ses effets combinés à la chimiothérapie
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 10:30

» Bon anniversaire Galaanes
par Mirzoune Ven 28 Sep 2018 - 9:28

» Comment guérir votre métabolisme. Livre
par Luc Ven 28 Sep 2018 - 8:02

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Gaffal Jeu 27 Sep 2018 - 22:45

» Pain SG au thon et au cerfeuil
par Luc Mer 26 Sep 2018 - 7:57

» Bon anniversaire Angely
par Mirzoune Mar 25 Sep 2018 - 12:16

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» Métaux Lourds : Pollution invisible
par Luc Lun 24 Sep 2018 - 11:19

» Shiitake: Le champignon « coup de fouet »
par Luc Dim 23 Sep 2018 - 15:25

» Bon anniversaire Cateli
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:57

» Bon anniversaire Bredan
par Mirzoune Dim 23 Sep 2018 - 8:55

» Danse du fou à pattes bleues
par Proserpine Dim 23 Sep 2018 - 8:09

» Histoires drôles et blagues ...
par Mirzoune Jeu 20 Sep 2018 - 9:25

» Cake SG teff sarrasin aux petits raisins
par Luc Mer 19 Sep 2018 - 14:36

» Présentation - Virginie94
par Mirzoune Lun 17 Sep 2018 - 13:21

» Les animaux malades de leurs croquettes
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 21:36

» Bouillon de poule: Un incontournable!
par Proserpine Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Sam 15 Sep 2018 - 17:57

» Huile de poisson et effet sur la thyroïde
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 18:05

» rentrée cheznous en Béarn (64)
par Proserpine Ven 14 Sep 2018 - 17:43

» me voilà - Hérode
par Hérode Ven 14 Sep 2018 - 16:31

» Métabolisme du fer
par Luc Ven 14 Sep 2018 - 10:17

» Mort cérébrale et don d'organes
par Proserpine Mer 12 Sep 2018 - 19:09

» Présentation Sumerien
par Luc Mar 11 Sep 2018 - 20:42

» cake potiron ou courge
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 16:10

» Le sel oui ! Mais lequel ?
par Luc Lun 10 Sep 2018 - 14:25

» Bon anniversaire Noa
par Mirzoune Dim 9 Sep 2018 - 10:43

» Eau ou café pour s'hydratater ?
par Luc Jeu 6 Sep 2018 - 10:38

» Cancer & Huiles Essentielles – Soins de support
par Mirzoune Jeu 6 Sep 2018 - 9:53

» Régime anti-Alzheimer
par Luc Mar 4 Sep 2018 - 11:30

» Smoothie Vert Tangerine et banane
par Luc Lun 3 Sep 2018 - 10:54

» Substances naturelles anti-douleur. Tableau
par Luc Dim 2 Sep 2018 - 15:09


Métabolisme du fer

Aller en bas

Métabolisme du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 8:38

Métabolisme du fer
Idées clés
• Le thé et le café inhibent uniquement le fer végétal (fer non héminique).
• Le fer héminique est du fer ferreux (Fe2+) tandis que le fer non héminique est du fer ferrique (Fe3+). L’absorption du fer alimentaire s’effectue au niveau du duodénum et de l’intestin grêle.
• Nous perdons +/ 1 mg de fer par jour et nous avons besoin de compenser avec un apport extérieur de +/ 10 mg.
• La conversion du fer héminique (viande et poisson) est nettement supérieure (20-25 %) à celle du fer végétal (5%) et n’est pas vraiment influencée par le type de repas (interaction), alors que c’est le cas pour le fer végétal (fer non héminique).
L’absorption est conditionnée entre autre par l’acidité gastrique qui transforme le fer ferrique (Fe3+) en Fer ferreux (Fe2+) pour le rendre absorbable passivement par l’entérocyte, au niveau du duodénum et de l’intestin grêle. Par conséquent, on évitera d’alcaliniser un repas, sur une base régulière, avec un laitage ou du bicarbonate si nous voulons optimiser l’absorption du fer ferreux (animal).
• Le statut des réserves en fer participe également à la régulation de l’absorption, celle-ci étant accentuée en cas de réserves faibles (et vice versa).
• Vous réduisez l’absorption du fer de 60 % en prenant une tasse de thé au petit déj (tannins). No problemo pour la plupart des gens si vous optimisez aux 2 repas suivants …
• Il n'existe pas de mécanisme pour l'excrétion du fer et la régulation de la balance du fer se
fait par modifications de son absorption. Le corps adapte la conversion du fer selon les besoins mais un végétarien devra tenir compte des inhibiteurs ou facilitateurs. Un écart énorme existe (1 à 40 %) selon le profil de la personne (sécrétion gastrique, associations alimentaires, inhibiteurs, etc.)
• Pour faciliter l’absorption du fer nous avons besoins de cofacteurs. 30 à 50 mg d’acide ascorbique double facilement l’absorption (43 mg dans une orange, 30 mg dans 100 ml de jus d’orange en pack). 100 ml de Vit C est optimal. En effet, la vitamine C réduit le fer ferrique en fer ferreux.
• A l’inverse, l’absorption du fer est diminuée en cas de faible sécrétion gastrique et de bile insuffisante, dans le cas d’ingestion de certaines épices (curcuma et romarin, riches en polyphénols), un excès de calcium (complexe avec les phosphates du laitage), le son (excès de phytates), avec le cola éventuellement (phosphates) et la prise d’un supplément de zinc (concurrence : compétition d’absorption). Il faudra donc parfois moduler et varier, particulièrement en cas d’anémie ferriprive. (1-3)


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Activateurs et inhibiteurs de l'absorption du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 8:44

Article
L’article ci-dessous est largement inspiré par UMVF – Collège des enseignants de Nutrition. (4)
1  -  Rappel métabolique
L'originalité du métabolisme du fer tient au fait qu'il s'effectue quasiment en circuit fermé. L'organisme est particulièrement économe de son fer. Le pool du fer de l'organisme (4 g chez l'homme adulte ; 2,5 chez la femme adulte) est en renouvellement permanent : le fer ayant servi à la synthèse de l'hémoglobine est récupéré après la destruction des globules rouges et réutilisé. Les quantités de fer quotidiennement éliminées sont très faibles, de 1 à 2 mg/jour, ce qui ne représente que 1/1 000 à 1/4 000 du pool total de fer de l'organisme. Mais toutefois, même si cette dépendance est faible envers les apports extérieurs, cette dépendance est un facteur d'une extrême importance car en cas de non-compensation de ces pertes par les apports alimentaires, il y a risque de déséquilibre, en vue d’un fonctionnement optimal.

2  -  Les besoins en fer
2.1  - AJR
2.2 - Les pertes en fer de l'organisme
Les pertes en fer de l'organisme constituent un phénomène obligatoire lié à la desquamation des cellules des différentes surfaces du corps humain. Environ les deux-tiers des pertes en fer se font par l'intermédiaire du tractus gastro-intestinal. Les pertes par la peau se font essentiellement par la desquamation de l'épiderme, les quantités de fer perdues par la sueur pouvant être considérées comme négligeables (même en climat chaud et humide). Les pertes en fer par les urines sont également très faibles.
Les pertes basales journalières varient, chez l'adulte, de 0,9 à 1 mg de fer/jour. Près de 0,6 mg sont perdus par les selles, 0,2 à 0,3 mg par la peau et 0,1 par les urines.
Pour les femmes de la puberté à la ménopause, il est nécessaire d'ajouter aux pertes basales celles liées aux menstruations, soit 1.3 mg/jour en moyenne, au total, mais 10% des  femmes ont des pertes supérieures à 2.1 mg/jr.

3  -  Les apports alimentaires en fer
Le fer héminique est présent uniquement dans les aliments d'origine animale (viande, poisson et volaille). Sa biodisponibilité est d'environ 25 % et n'est pas [trop] influencée par les autres constituants des repas. Le fer non héminique existe lui à la fois dans les aliments d'origine animale et dans ceux d'origine végétale.
L'absorption du fer est maximale au niveau du duodénum et du jéjunum, où elle décroît de la partie proximale à la partie distale. Chez l'homme, seules de petites quantités de fer sont absorbées au niveau de l'estomac et exceptionnellement au niveau du côlon. Si le site d'absorption est le même pour le fer héminique et non héminique, le mode d'absorption diffère profondément. Le fer non héminique (végétal) est libéré des complexes auxquels il est lié dans les aliments par les sécrétions gastriques (sécrétion peptique, acide chlorhydrique) ; une fois libéré, il entre dans un pool où il peut être réduit, chélaté ou rendu insoluble. [Et donc, il faut tenir compte des inhibiteurs ou facilitateurs du fer végétal]. Le fer pénètre dans la cellule muqueuse intestinale en franchissant les microvillosités des cellules intestinales (entérocytes). A l'intérieur de la cellule muqueuse, une partie du fer non héminique est liée à des transporteurs spécifiques et transférée rapidement au pôle séreux où il se fixe à la transferrine plasmatique.
La biodisponibilité du fer non héminique est faible (généralement inférieure à 5 %) et peut être influencée par diverses substances contenues dans d'autres aliments (anti-nutriments).
Il existe de nombreuses interactions entre les différents aliments pris au cours d'un même repas : certaines substances présentent dans les aliments agissent en facilitant l'absorption du fer contenu dans la ration, d'autres agissent, au contraire, comme inhibiteurs. Seul le fer non héminique (végétal) est [effectivement] influencé par la composition du repas. Le fer végétal est la principale source de fer alimentaire dans les pays en voie de développement. C’est du fer trivalent, de formule Fe3+ (fer ferrique avec ion trivalent).

Le fer héminique (fer de l'hémoglobine et de la myoglobine) possède une grande biodisponibilité intrinsèque et à la différence du fer non héminique, il n'est pas [trop] influencé par les autres composants du repas. Le fer héminique, c’est du fer divalent, de formule Fe2+ (fer ferreux avec ion bivalent).
Seul le fer bivalent peut être absorbé par l'organisme. Chez les végétariens, l'acide gastrique doit d'abord réduire le fer ferrique en fer ferreux Fe2+. Toutefois, la vitamine C présente dans les fruits & légumes favorise cette réduction.
Notez que si vous prenez un supplément de fer, il faut le prendre de manière séparée, pas dans un multi-vitamines, sinon vous allez faire pire que bien (oxydation en chaîne, réaction de Fenton). Le fer réduit ne peut être absorbé qu'en état de chélation, càd associé à un sel ou un acide aminé. On trouve facilement du citrate de fer 15 mg, moins souvent du fer amino-chélaté (5) qui est pourtant la meilleure forme assimilable. Cette forme chélatée est comparable au fer héminique au niveau de l'absorption, sans la survenue des effets indésirables cités en cas de surdosage (maxi 24 mg/jr pour un adulte).
Il est souvent conseillé de prendre un fer chélaté (sel) en dehors des repas, avec 100 ml de jus d’orange (Vit c), afin d’empêcher toute interférence mais sachez alors que l’irritation de la muqueuse par le fer et les lésions oxydatives dans la lumière intestinale sont proportionnelles aux concentrations en fer intraluminales. ( 6-8 ) Pas mal de personnes ne le supporteront pas, à moins de recourir à une forme liquide. Par exemple Spatone (fer bivalent en poudre dans un sachet 5 mg). On n’est pas obligé de procéder ainsi si …

3 . 1  -  Les activateurs de l'absorption du fer
L'acide ascorbique
Il est le plus puissant facilitateur connu de l'absorption du fer non héminique. (9)  Il n'y a pas de limite à son action facilitatrice, même à des concentrations très élevées ; mais au-delà de 100 mg d'acide ascorbique dans un repas, son effet est moins prononcé. L'acide ascorbique facilite l'absorption du fer par formation d'un chélate de fer soluble à pH bas, qui reste soluble au pH de l'intestin grêle. L'absorption du fer d'un repas peut être multipliée par trois lorsqu'il est consommé simultanément avec 100 ml de jus d'orange et par 7 avec un jus de papaye. D'autres acides, tels que l'acide citrique et l'acide malique ont également un effet activateur sur l'absorption du fer non héminique, mais à un degré moindre.

L’Ajout de protéines animales est un facilitateur.
Depuis quelques années, on a mis en évidence l'effet facilitateur de la viande et du poisson (10) : l'absorption du fer non héminique est multipliée par 2 ou 3 quand on ajoute au repas des protéines d'origine animale (viande, volaille et poisson exclusivement). L'action de 1 gramme de viande est à peu près équivalente à celle de 1 mg d'acide ascorbique. Le mécanisme exact de cet effet activateur est encore mal connu. Certaines études impliquent la cystéine comme étant le facteur facilitateur. Mais cette hypothèse n'a pas été totalement confirmée.

3 . 2  -  Les inhibiteurs de l'absorption du fer
Les tannins
Disler et al. (1975) ont été les premiers à signaler l'effet inhibiteur prononcé du thé sur l'absorption du fer ; une seule tasse de thé prise au cours d'un repas peut faire chuter l'absorption du fer de 11 % à 2,5 %. L'absorption du chlorure de fer diminue de 22 à 6 % lorsque les comprimés sont pris en même temps que du thé. Dans un petit déjeuner de type occidental, l'absorption du fer non héminique est réduite d'environ 60 % par la prise du thé. Par contre, le thé sans tannin n'a pas d'action sur l'absorption du fer. L'effet inhibiteur des tannins résulte de la formation de précipités insolubles de tannates de fer. Le thé constitue expérimentalement le plus puissant inhibiteur de l'absorption de fer actuellement connu. Les tannins sont également présents dans le café, mais l'effet inhibiteur du café sur l'absorption du fer est bien moindre que celui du thé. Cet effet pourrait être également lié à la présence d'autres composés polyphénoliques. Les tannins sont aussi largement répandus dans les végétaux et leur présence pourrait expliquer la faible absorption du fer contenu dans ce type d'aliments.

Le rapport calcium/phosphate
Chez l'homme, des études ont mis en évidence la réduction considérable de l'absorption du fer héminique par le jaune d'œuf. Ce fait a été attribué au vitellin, principal complexe phosphorrotéique dans le jaune d'œuf. Les composés phosphatés contenus dans un repas constitueraient des inhibiteurs de l'absorption du fer par la formation de phosphate ferrique insoluble.(11) Cet effet serait majoré par la présence simultanée de calcium dans le repas ; le fer serait co-précipité par un complexe insoluble calcium-phosphate.

Les protéines
Il est difficile d'apprécier le rôle direct des protéines sur l'absorption du fer. Ceci s'explique par le fait que la plupart des études réalisées, notamment chez l'animal, sont basées sur la modification de la part des protéines dans l'apport énergétique, celui-ci étant maintenu constant. Il en résulte une grande difficulté d'interprétation, car il est difficile de déterminer si un phénomène observé est dû à la seule modification de l'apport protéique ou à l'augmentation et/ou à la réduction des autres composants. Bien que les pouvoirs facilitateurs de la viande ont souvent été attribués aux protéines (sans que ceci puisse être réellement démontré), des études récentes ont montré que certaines protéines semi purifiées peuvent inhiber l'absorption du fer. Lorsque l'on double la quantité d'albumine de l'œuf dans un repas, l'absorption du fer chute de 2,3 à 1,4 %. A l'inverse, lorsque l'on soustrait cette protéine, l'absorption du fer augmente de 3,8 à 9,6 %. (12) Récemment, a été également mis en évidence un effet inhibiteur des protéines de soja sans que le mécanisme en soit connu. (13)

Les phytates
Au début des années 1940, Widdowson et McCance (1943) ont observé que l'absorption du fer d'un repas contenant du pain complet était plus faible par rapport à un repas contenant du pain blanc. Des études utilisant des marqueurs radioactifs ont confirmé l'effet inhibiteur du son et de nombreux travaux ont rapporté cet effet à la présence de phytates. Cependant, des études plus récentes chez l'homme et chez l'animal considèrent que les phytates ont peu d'effet sur l'absorption du fer : l'effet inhibiteur du son n'est pas modifié après destruction par hydrolyse enzymatique des phytates. (13)
NDLR: D’autres études montres un effet inhibiteur des phytates, mais c’est dose-dépendant, et en l’absence de vitamine C.

Les fibres
Le rôle des fibres sur l'absorption du fer n'a pas été suffisamment étudié chez l'homme. Cook et al., testant deux repas qui ne se différencient que par la composition en fibres, ont observé que l'absorption du fer est de 6,1 % pour le repas à faible teneur en fibres (5,1 g). Les mêmes auteurs ont étudié l'effet des fibres sur l'absorption du fer en fonction de leur nature ; ils n'ont pas observé d'effet inhibiteur avec la pectine et la cellulose alors que cet effet était retrouvé avec le son. (14)
Les recherches futures sur la biodisponibilité du fer alimentaire vont vraisemblablement mettre en évidence de nombreux autres activateurs et inhibiteurs dont la connaissance permettra de mieux estimer la quantité de fer réellement biodisponible à partir d'un type alimentaire. Ceci est particulièrement important, car en fonction de la présence des substances activatrices et inhibitrices, l'absorption du fer alimentaire peut varier de 1 à 40 % chez des individus ayant des réserves en fer semblables. Ceci représente un facteur essentiel à prendre en compte pour la compréhension de la problématique de la carence en fer.

Au total, selon la composition des régimes alimentaires, on peut différencier schématiquement trois niveaux d'absorption :
• les repas contenant du fer considéré « peu biodisponible » (environ 5 % absorbable) : c'est le cas des types alimentaires avec repas monotone à base de céréales et/ou de racines-tubercules, pauvres en produits d'origine animale et en vitamine C.
• les repas contenant du fer considéré « relativement biodisponible » (environ 10 % absorbable). Ce sont des repas également à base de céréales et/ou de racines et tubercules, mais contenant également un peu d'aliments animale et de la vitamine C.
• les repas contenant du fer considéré « hautement biodisponible » (environ 15 % absorbable). Il s'agit d'alimentations diversifiées et variées contenant des quantités importantes d'aliments d'origine animale.
Il est évident que la majorité des habitants des pays en voie de développement ont une alimentation du premier type contenant du fer peu biodisponible. Ceci aide à comprendre pourquoi, dans ces pays, les populations ont un risque accru de carence en fer.

3 . 3  -  L'état des réserves en fer de l'individu
De nombreux travaux ont montré que la quantité de fer alimentaire absorbée ne dépend pas seulement de la teneur en fer des aliments, du type de fer et de la composition du repas, mais également de l'état des réserves en fer de l'organisme. L'absorption du fer non héminique est augmentée en cas de diminution du stock de fer de l'organisme et réciproquement diminuée en cas de surcharge en fer. Une forte corrélation négative existe entre le Coefficient d'absorption du fer et l'importance des réserves en fer de l'organisme et ce quelles que soient les méthodes utilisées pour apprécier ces réserves (biopsie de moelle  osseuse, dosage de la ferritine sérique ou méthodes de phlébotomies). Dans le même sens, on peut rapprocher, chez les femmes enceintes, l'augmentation de l'absorption du fer au fur et à mesure du déroulement de la grossesse parallèlement à l'épuisement graduel des réserves.


Dernière édition par Luc le Ven 14 Sep 2018 - 8:55, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métabolisme du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 8:54

Références :
1. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   
3. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
4. Métabolisme du fer. Collège des enseignants de Nutrition. 02/2011.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
5. Voir « Achat d’un supplément de fer », à la fin de ce docu. (plus bas)
6. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
7. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
8. Cook JD, Carriaga M, Kahn SG, Schack W, Skikne BS: Gastric delivery system for iron supplementation. Lancet 1990; 336: 1136– 1139.
9. Cook et Monsen, 1977.
10. Cook et Monsen, 1976.
11. Peters et al., 1971
12. Monsen et Cook, 1979.
13. Simpson et al., 1981.
14. Cook et Reusser, 1983.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Le fer est pro-oxydant et corrosif dans un supplément

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 8:59

Le fer et les aliments soigneurs
Extrait du livre de JP Curtay, le guide des aliments soigneurs:

IL est dangereux de prescrire du fer car il est oxydant. Le fer est mal absorbé, corrosif sur le tube digestif, souvent mal absorbé, et il favorise l'oxydation de tout ce qu'il rencontre. Ne le prenez que si c'est indispensable, en fin de repas, jamais l'estomac vide (malgré ce que vous pourrez lire, par ailleurs, ndlr), sans autre complément.  Donc jamais associé à un supplément avec de la vitamine C (ensemble, ils forment des radicaux libres agressifs). Évitez la forme sulfate, la + mal absorbée, la + mal tolérée...

Apport alimentaire : à un repas un aliment très riche en fer : boudin noir, foie, foie gras, viande rouge. Et à l'autre repas, un autre de ces aliments déjà cités ou un autre moins riche : viande blanche, poisson, œuf.
Le fer d'origine végétal est très mal absorbé (même celui des épinards et lentilles).
Le thé pris à la fin des repas inhibe partiellement l'absorption du fer non héminique.*

* NDLR : Si vous prenez un aliment riche en vitamine C (1 kiwi, medium 76 g, 70 mg Vit C) au cours de ces repas, cela augmente considérablement l'absorption du fer. Du jus de citron dans le thé saturera aussi les polyphénols …

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Cofacteurs pour assimiler le fer ferrreux (Fe2+)

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:10

Remarques
1. Pour assimiler le fer, certains cofacteurs sont nécessaires, comme la Vitamine  C, le cuivre, la B9 et la B12. L’acide folique aussi (B9) afin de permettre l’intégration dans l'hémoglobine.
Des apports excessifs en fer ne servent pas à grand-chose, tant que ces cofacteurs font défaut.
Les folates sont essentiels pour la synthèse de l'hème et des globules rouges, en cas d’anémie ferriprive. Une source naturelle biodisponible par préférence (folates sous forme de 5-MTHF), sinon 200 mg maxi si c’est de l’acide folique (sinon interaction possible avec l’assimilation de la B12).  (5-MTHF = 5-méthyle tétrahydrofolate, forme biologiquement active de la B9). 40 % de la population auraient un déficit de conversion (faiblesse génétique). Choisissez une forme bioactive en cas de supplémentation.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
2. Le fer en supplémentation empêche l'absorption de la vitamine E  s'ils sont ingérés en même temps (la vitamine E est oxydée par le fer ferreux, Fe2+). De plus, il a une action antagoniste sur la vitamine A, et nuit à l'absorption du zinc.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   
Si vous êtes anémié (carence en fer), il faut éviter de prendre un complexe renfermant du fer et prendre ce fer séparément, à un autre moment, sinon c’est contreproductif (pro-oxydant, réaction de Fenton). Ce n’est pas vraiment ce qu’on souhaite !

3. Lors de l’ingestion de fer végétal, évitez l’association avec les aliments riches en oxalates (épinard, betterave, blette, rhubarbe et cacao) et les aliments riches en tannins (vin rouge, café et thé, surtout le thé noir). J’éviterais aussi un apport important de calcium (laitages) car le fer peut se complexer (c’est une possibilité, pas une certitude) avec les phosphates en présence de calcium et devenir indisponible ou être moins bien assimilé (Peters et al., 1971).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
4. Il y a le fer héminique (produits animaux) et le fer non héminique (végétaux). Seul le fer végétal peut être chélaté. On répète : le thé ne réduit pas l’assimilation du fer apporté par la viande et le poisson ; en revanche, il réduit celle du fer apporté par les fruits et les légumes. Le fer mais pas que…
Vous ne manquerez donc pas de fer si vous mangez de la viande, sauf cas particulier (anémie ou phytothérapie prolongée au-delà de 12 semaines). Pour les végétariens, il vaudrait donc mieux différez la prise de thé (et dans une moindre mesure le café et le cacao), au moins 2H après la prise d’un repas, ou 1 heure avant.
Pour les autres, il ne devrait pas y avoir de problème avec le fer. Notez que les polyphénols ont une préférence / une forte affinité pour les cations trivalents (Fe et Al) par rapport aux cations bivalents (Cu et Zn). Pour ces deux derniers cations il y a une faible affinité, dans des conditions physiologiques normales. Entendez par là qu’il ne devrait pas y avoir de conséquence pour le Zn et le Cu si vous ne souffrez pas d’un bilan négatif lors d’une prise de sang.
Il n’y a pas de chélation (par les polyphénols) avec les ions alkali (Na, K et Ca). Il y a peu d’interaction avec le Mg, surtout en présence de phosphates (compétition).
Source: Flavonoids and other polyphenols. Lester Packer. Elsevier. (Ph. Dr)

5. En cas de pathologie intestinale (anémie ferriprive), il y a lieu de se concentrer en 1er lieu sur la reconstruction des villosités intestinales et de leur étanchéité avant de soucier d’un apport supplémentaire de fer.

6. L’acide folique (B9) est essentiel à la synthèse de l’ADN et des acides aminés. Il participe à la formation des globules rouges. L’acide folique est sensible à la chaleur et à la lumière. L’alcool ainsi que de nombreux médicaments peuvent conduire à des carences en acide folique. La prise de vitamine C (supplément) augmente l’excrétion d’acide folique. N’abusez donc pas d’une supplémentation d’acide ascorbique à tous les repas. Une fois par jour est suffisant, en cas d’anémie. On parle de supplémentation supérieure à 500 mg de vit C.
Source naturelle de B9 : Légumes à feuilles vertes, carottes, asperges, avocats, abricots, haricots, blé complet, œufs.

7. Pour information, la vitamine B12 aide aussi le fer à être assimilé dans le sang et à reconstituer les cellules d’hémoglobine, ce qui en retour offre plus d’oxygène et de nutriments à votre organisme.
Il vous suffit de consommer des aliments riches en vitamine B12 pour augmenter vos taux d’hémoglobine, si une carence a été diagnostiquée chez vous.

8. Seul le fer bivalent peut être absorbé.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Choisissez un fer aminochélaté comme supplément, dosé à 15 mg maxi. Cette forme de chélation est comparable au fer héminique au niveau de l'absorption, sans la survenue des effets indésirables cités en cas de surdosage.
L’absorption du fer non héminique varie grandement
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Le fer non héminique est absorbé au niveau du duodénum. Cette partie de l'intestin grêle est la plus acide et est favorable à la solubilité du fer.
Alors que l'absorption du fer héminique est quasi constante, celle du fer non héminique varie grandement ; elle peut être multipliée par 10 à 15, selon le contexte (aliments associés).

9. L’aspirine contrarie l’absorption du fer ferrique. Les salicylates  ont un effet inhibiteur sur l'absorption de fer non héminique.
Samman S, Sandstrom B, et al. Green tea or rosemary extract added to foods reduces nonheme-iron absorption. Am J Clin Nutr 2001;73(3):607-612. Texte intégral : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
10. Une supplémentation élevée en acide L-ascorbique contrarie l’absorption des folates (B9). Évitez donc de prendre un supplément d’acide L-ascorbique au même moment que votre verdure. Un peu de jus de citron ne posera pas problème…


Dernière édition par Luc le Lun 17 Sep 2018 - 11:00, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métabolisme du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:12

Liens intéressants:
Iron Uptake, Transfer, and Storage (understanding iron metabolism)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Vitamin C and Iron Absorption  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Iron – Function – Regulation – Nutrient Interaction – deficiency & RDA – Disease Prevention & Treatment – Food Sources – Toxicity & Drug Interaction.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  (Linus Pauling Institute)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Effet du calcium sur l'absorption du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:12

Facteurs qui empêchent l'absorption du fer (références)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Calcium
Calcium interferes with both heme iron [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   (réferences)
Calcium, consumed as a salt or in dairy products interferes significantly with the absorption of both heme and non-heme iron (40-42). Because calcium and iron are both essential nutrients, calcium cannot be considered to be an inhibitor in the same way as phytates or phenolic compounds. The practical solution for this competition is to increase iron intake, increase its bio-availability, or avoid the intake of foods rich in calcium and foods rich in iron at the same meal (43).


40. Hallberg, L. 1991. Calcium: effect of different amounts on nonheme-and heme-iron absorption in Humans. Am. J. Clin. Nutr., 53: 112-119.


41. Hallberg, L. 1992. Calcium and iron absorption: mechanism of action and nutritional importance. Eur. J. Clin. Nutr., 46: 317-327.
The practical nutritional implications of the inhibitory effect of calcium are considerable since addition of milk, milkshake or cheese to common meals such as pizza or hamburger meals reduced iron absorption by 50-60%.


42. Gleerup, A., Rossander-Hultén, L. & Hallberg, L. 1993. Duration of the inhibitory effect of calcium on non-haem iron absorption in man. Eur. J. Clin. Nutr., 47: 875-879.
No duration effect of calcium on iron absorption was observed from a hamburger meal eaten 2 or 4 h after the breakfast. Redistribution of the daily intake of calcium to the meals with a minor iron content, i.e. breakfast and the evening meal, [is advised].


43. Gleerup, A. 1995. Iron absorption from the whole diet: comparison of the effect of two different distributions of daily calcium intake. Am. J. Clin. Nutr., 61: 97-104.
About 30-50% more iron was absorbed when no milk or cheese was served with lunch or dinner.


44. Hallberg, L. 1998. Does calcium interfere with iron absorption? Am. J. Clin. Nutr., 68: 3-4.



-) Hallberg L et al. Br J Nutr.1993 Mar;69(2):533-40.
Inhibition of haem-iron absorption in man by calcium.
Ca inhibits the absorption of haem- and non-haem-Fe to the same extent, the present results strongly suggest that Ca interferes with the transport of Fe through the mucosal cell, and at a late stage, is common for haem- and non-haem-Fe transport.


-) Inhibitory effects of dietary calcium on the initial uptake and subsequent retention of heme and nonheme iron in humans: comparisons using an intestinal lavage method. Zamzam K (Fariba) Roughead, Carol A Zito, and Janet R Hunt. Am J Clin Nutr 2005;82: 589 –97.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
=> Experiment with and without a calcium supplement (450 mg). Two experiments tested basal meals with low iron bioavailability and 360 mg Ca (n 15) or with high iron bioavailability and 60 mg Ca (n 12).
Results: Added calcium reduced the initial uptake of heme iron by 20%, from 49% to 40% from both meals (P 0.02), and reduced the total iron absorbed from the low- and high-bioavailability meals by 25%.
Conclusion: Calcium supplementation reduced heme and total iron without significantly affecting nonheme-iron absorption, regardless of meal bioavailability. Calcium inhibited the initial mucosal uptake rather than the serosal transfer of heme iron. Differences in serosal transfer indicate that heme and nonheme iron did not enter a common absorptive pool within 8 h after a meal.


*) Calcium has been shown to have negative effects on non-heme and heme iron absorption, on dose-dependent manner.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Dose-dependant inhibitory effects were shown at doses of 75–300 mg when calcium was added to bread rolls and at doses of 165 mg calcium from milk products (21). In a recent study the addition of 200 mg calcium to a maize-based test meal had no significant effect on iron absorption from NaFeEDTA (12).



Dernière édition par Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:47, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

dose-dependent inhibition by phytates

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:14

Facteurs qui inhibent l'absorption du fer (références)

Phytates
*) Iron absorption in man: ascorbic acid and dose-dependent inhibition by phytate
Hallberg L et al. Am. J. Clin. Nutr 1989.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
The inhibition of Fe absorption was strongly related to the amount of phytate added; 2 mg inhibited absorption by 18%, 25 mg by 64% and 250 mg by 82%. The addition of ascorbic acid significantly counteracted the inhibition whereas the corresponding effect of meat was less well defined and only seen at the highest phytate level.


*) Inhibition of Iron Uptake by Phytic Acid, Tannic Acid, and Zinc (ZnCl2) 
J. Agric. Food Chem., 2002, 50 (2), pp 390–395
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Maximal inhibition of iron uptake by phytic acid occurred at a 1:10 ratio of Fe to phytic acid. Heme iron was less inhibited by phytic acid than nonheme iron. Tannic acid was a more potent inhibitor of nonheme iron uptake, as maximal inhibition (97.5%) of iron uptake occurred at a ratio of 1:1 or less. The addition of ZnCl2 to the digest at ratios of 1:0.5 and 1:1 decreased iron uptake by 57 and 80%, respectively.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Médocs inhibiteurs de l'absorption du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:52

[size=16]Médocs qui contrarient l’assimilation des nutriments
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/size]
[size=16] 
Medicaments inhibiteurs de nutriments
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/size]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Inhibition de l'absorption du fer par les polyphénols

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 9:55

Beverage and food inhibition on iron absorption

Hum Nutr Appl Nutr. 1982  Hallberg L, Rossander L.

Effect of different drinks on the absorption of non-heme iron from composite meals.

A reduction in iron absorption was seen when serving tea (62 per cent) or coffee (35 per cent) with the meals. Orange juice increased the iron absorption (85 per cent). Pure alcohol and wine increased only slightly the percentage absorbed. Wine often has a high iron content, which increased significantly the amount of iron absorbed (three times). Milk and beer have no significant effect. Coca-Cola increased only slightly the absorption. The present studies clearly shows that the choice of drink drunk with a meal can markedly affect the absorption of non-heme iron.

Inhibition of non-haem iron absorption in man by polyphenolic- containing beverages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The effects of different polyphenol-containing beverages on Fe absorption from a bread meal were estimated in adult human subjects from the erythrocyte incorporation of radio-Fe. The test beverages contained different polyphenol structures and were rich in either phenolic acids (chlorogenic acid in coffee), monomeric flavonoids (herb teas, camomile (Matricaria recutita L.)), vervain (Verbena officinalis L.), lime flower (Tilia cordata Mill.), pennyroyal (Mentha pulegium L.) and peppermint (Mentha piperita L.), or complex polyphenol polymerization products (black tea and cocoa). All beverages were potent inhibitors of Fe absorption and reduced absorption in a dose-dependent fashion depending on the content of total polyphenols. Compared with a water control meal, beverages containing 20–50 mg total polyphenols/serving reduced Fe absorption from the bread meal by 50–70 %, whereas beverages containing 100–400 mg total polyphenols/serving reduced Fe absorption by 60–90 %. Inhibition by black tea was 79–94 %, peppermint tea 84 %, pennyroyal 73 %, cocoa 71 %, vervain 59 %, lime flower 52 % and camomile 47 %. At an identical concentration of total polyphenols, black tea was more inhibitory than cocoa, and more inhibitory than herb teas camomile, vervain, lime flower and pennyroyal, but was of equal inhibition to peppermint tea. Adding milk to coffee and tea had little or no influence on their inhibitory nature. Our findings demonstrate that herb teas, as well as black tea, coffee and cocoa can be potent inhibitors of Fe absorption. This property should be considered when giving dietary advice in relation to Fe nutrition.  

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Facteurs qui facilitent l'absorption du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 10:04

*) Facteurs qui facilitent l'absorption du fer
Vitamin C enhances Iron Absorption (but too much vit C lowers folate uptake)

Interaction of vitamin C and iron.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Ann N Y Acad Sci. 1980;355:32-44. Lynch SR, Cook JD.
Food iron is absorbed by the intestinal mucosa from two separate pools of heme and nonheme iron. Heme iron, derived from hemoglobin and myoglobin, is well absorbed and relatively little affected by other foods eaten in the same meal. On the other hand, the absorption of nonheme iron, the major dietary pool, is greatly influenced by meal composition. Ascorbic acid is a powerful enhancer of nonheme iron absorption and can reverse the inhibiting effect of such substances as tea and calcium/phosphate. Its influence may be less pronounced in meals of high iron availability–those containing meat, fish, or poultry. [Some meat, fish or poultry added in a meal enhances nonheme iron from vegetables]. The enhancement of iron absorption from vegetable meals is directly proportional to the quantity of ascorbic acid present. The absorption of soluble inorganic iron added to a meal increases in parallel with the absorption of nonheme iron, but ascorbic acid has a much smaller effect on insoluble iron compounds, such as ferric oxide or ferric hydroxide, which are common food contaminants. Ascorbic acid facilitates iron absorption by forming a chelate with ferric iron at acid pH that remains soluble at the alkaline pH of the duodenum. High cost and instability during food storage are the major obstacles to using ascorbic acid in programs designed to combat nutritional iron deficiency anemia.

The role of vitamin C in iron absorption.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Hallberg L, Brune M, Rossander L. Int J Vitam Nutr Res Suppl. 1989;30:103-8.

Iron requirements remain the same despite the current lower energy requirement. This means that more iron must be absorbed per unit energy. A higher bioavailability of the dietary iron can be achieved by increasing the content of food components enhancing iron absorption (ascorbic acid, meat/fish) or by decreasing the content of inhibitors (e.g., phytates, tannins). The latter is not feasible considering the recent and reasonable trend toward increasing the intake of dietary fiber. The key role of ascorbic acid for the absorption of dietary nonheme iron is generally accepted. The reasons for its action are twofold: (1) the prevention of the formation of insoluble and unabsorbable iron compounds and (2) the reduction of ferric iron (Fe3+) to ferrous iron (Fe2+), which seems to be a requirement for the uptake of iron into the mucosal cells.


An overview of current information on bioavailability of dietary iron to humans.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Morris ER. Fed Proc. 1983 Apr;42(6):1716-20.
Bioavailability factors can greatly modify the absorption of dietary iron consumed in different meals by an individual. A greater percentage is generally absorbed of heme iron from animal tissues than of nonheme iron of either animal or plant food. The amount of meat in a meal is the only bioavailability factor known to influence absorption of heme iron. Absorption of iron from the exchangeable nonheme iron pool of a meal is influenced by both enhancing and inhibiting substances or factors. Ascorbic acid, meat, fish, and poultry enhance absorption of nonheme iron, and meals may be classified according to relative bioavailability depending on the content of meat, fish, poultry, and/or ascorbic acid. Some low-molecular-weight organic acids may also increase the bioavailability of nonheme iron. Synthetic metal-chelating agents added to foods and the beverages tea and coffee will inhibit absorption of nonheme iron in a concentration-dependent manner. Wheat bran, soy products, cow’s milk, and egg tend to decrease bioavailability of nonheme iron when included in a meal. However, the effect of compounds thought to be responsible for the inhibition in purified form (phytate, fiber, phosphoproteins) is dependent on chemical form and concentration. In some foods there may be as yet unidentified inhibitors or interaction between compounds to inhibit absorption of nonheme iron. Currently available information permits estimation of relative bioavailable iron in a meal.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Le fer ferrique Fe3+ (végétal) a besoin d'un milieu acide

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 10:07

Organic Acids
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Non-haem iron need acidic milieu to be absorbed
Lactic, tartaric and citric are also enhancers of iron absorption, but their effect is relatively small compared to that of vitamin C. To achieve the same level of iron absorption you would need to consume about 1g of organic acids but only 25mg of vitamin C (40 time difference!).   Nonetheless, fruits and vegetables do pack a considerable amount of organic acids, and thus offer yet another way to improve iron absorption.
Citrus fruits are especially well suited to boost iron levels as they contain large amounts of citric acid and vitamin C. [Just enough not to prevent absorption of folates from greens].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
In the duodenum, bicarbonate secretion from the pancreas neutralizes the gastric effluent, resulting in the conversion of much of the non-haem iron to insoluble Fe (III) hydroxide complexes.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Phytothérapie pour augmenter le taux d'hémoglobine

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 10:09

Withania somnifera
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Utilisez des compléments alimentaires à base de whitania (Withania somnifera) pour augmenter les taux d'hémoglobine. Des études montrent que la consommation de cette plante peut provoquer une augmentation significative du taux d'hémoglobine, surtout chez les enfants. Elle est utilisée en médecine ayurvédique pour traiter une anémie – due à une carence en fer.
Dans l'étude susnommée, les personnes qui ont pris de la whitania ont vu augmenter le nombre de globules rouges ainsi que leur taux d'hémoglobine. Parlez avec votre médecin de ce complément alimentaire pour savoir s'il peut vous convenir (stimulant immunitaire et production de T4).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Le rétinol et les caroténoïdes peuvent contrecarrer les inhibiteurs de l'absorption du fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 10:14

The role of vitamin A on the inhibitors of nonheme iron absorption
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
In presence of vitamin A, nonheme iron absorption from the basal breakfast containing either coffee or tea was not statistically different from the breakfast without coffee, meaning that vitamin A can overcome the inhibition of coffee and tea on iron absorption and also prevents the inhibitory effect of phytates.
These data suggest that vitamin A binds iron liberated during digestive process and acts as a quelating agent, keeping iron soluble in the intestinal lumen and preventing the inhibition of polyphenols and phytates on nonheme iron absorption.
PS: Il faut des matières grasses à ce repas (le rétinol est liposoluble).

Carotenoids boost iron absorption
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
A 2003 Study by Maria Garcia-Casal, from the Venezuelan Institute of Scientific Investigations, reports that consumption of 3.6 mg of lycopene, 1.8 mg of lutein, and / or zeaxanthin, improved iron absorption and were able to overcome inhibitory effects of coffee.
One potential mechanism could be the improvement of iron solubility in the gut, enhanced by ligand proprieties of carotenoids.
PS: Il faut des matières grasses à ce repas (le b-carotène est liposoluble).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Achat d’un supplément de fer

Message  Luc le Ven 14 Sep 2018 - 10:17

*) Achat d’un supplément de fer :
Exemples de supplémentation en cas d’anémie ferriprive
Les cofacteurs sont vitamine B9 B12 Cu et vit C. (JP Curtay).
Il faudra dont un apport de vitamines B complexes co-enzymées (Solaray B-Complex 50 ou LifeExtension Complete B-complex).
Je ne prendrais pas de supplément en cuivre mais via l’alimentation.

NU3 FER PREMIUM, bisglycinate de fer 14 mg, 60 gélules, 14.99 €.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Mélange de bisglycinate de fer et de vitamine C (150 mg sous forme d'Ester C, de l’ascorbate de calcium).

Nutrixeal Bisglycinate de fer 14 mg, 60 gél. 16.50 €
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

NCHO fer amino-chélaté, 14 mg. 84 gél. 12.90 €   (avec stéarate de magnésium)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
NowFood Iron Complex , bisglycinate, 100 tabs 12.44€  (avec stéarate de magnésium)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 6089
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 65
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métabolisme du fer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum