Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» TRANSMUTATIONS
par Luc Aujourd'hui à 9:42

» LA DEPRESSION NERVEUSE et son cortège de conséquences
par Adveniat Aujourd'hui à 9:37

» Présentation Adveniat
par Mirzoune Hier à 19:03

» Comparatif différentes formes de magnésium
par Luc Hier à 15:30

» D. Guyaux: Rémission d'une SEP ou la puissance de l'alimentation crue et d'une vie saine
par Flo Hier à 9:31

» Biodisponibilité de la curcumine: où trouver la plus assimilable?
par Luc Jeu 16 Nov 2017 - 21:35

» Bon anniversaire Monik
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:22

» Quand le musée respire
par Pierrette Mer 15 Nov 2017 - 17:17

» Ni pute, ni soumise? Pas pour Mattel...
par Mirzoune Mer 15 Nov 2017 - 8:38

» Maria Farantouri une voix de contre-alto magnifique...
par Luc Dim 12 Nov 2017 - 17:22

» Bon anniversaire Lulu
par Pierrette Sam 11 Nov 2017 - 17:27

» Connaissez-vous le Magnésium glycinate?
par Mirzoune Sam 11 Nov 2017 - 16:45

» Maladie : le rôle de l'alimentation
par Luc Ven 10 Nov 2017 - 12:35

» Foie et déchets cristalloïdes
par sophy Ven 10 Nov 2017 - 10:53

» Un très bon anniversaire Luc
par proserpine Jeu 9 Nov 2017 - 9:41

» Let's Twist Again
par Nell74 Mer 8 Nov 2017 - 13:35

» Enlever les pesticides des fruits et légumes
par sophy Mer 8 Nov 2017 - 12:42

» Tous les usages du chanvre alimentaire
par Nell74 Mar 7 Nov 2017 - 23:33

» Vitamine A contre Alzheimer
par Luc Mar 7 Nov 2017 - 21:03

» vitamine D : zyma D ou...?
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 14:36

» Pain SG pois chiche & teff - salé / sucré
par Luc Lun 6 Nov 2017 - 13:06

» Auto-Ostéopathie en vidéo. Absolument génial!
par Mirzoune Lun 6 Nov 2017 - 10:26

» La politique de santé actuelle s'appuie-t-elle sur la science ?
par Mezame Dim 5 Nov 2017 - 18:28

» Vaccination obligatoire et risque acceptable ?
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 15:49

» Lait de coco et sarrasin
par Mezame Dim 5 Nov 2017 - 14:03

» Danse sur glace
par proserpine Dim 5 Nov 2017 - 11:26

» Cure de jus et smoothie detox
par Luc Dim 5 Nov 2017 - 10:12

» L’ arthrose n’est pas une maladie d’usure
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 23:02

» Graines germées et pousses
par sophy Sam 4 Nov 2017 - 22:30

» Fat for fuel – Dr. Joseph Mercola
par Luc Sam 4 Nov 2017 - 11:17

» Choisir un thé, ou une tisane, sans plomb ni pesticide
par sophy Ven 3 Nov 2017 - 19:58

» cake gingembre amande et cacao nibs
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 22:58

» Bon anniversaire Pierrette
par sophy Mer 1 Nov 2017 - 21:31

» Proposition de photo pour un avatar
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 15:21

» Salix alba - Populus nigra - Filipendula ulmaria - Urtica
par Luc Mer 1 Nov 2017 - 11:32

» Les ions négatifs de l'air
par Adveniat Mar 31 Oct 2017 - 20:01

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 19:21

» Le Tissu Conjonctif
par Luc Lun 30 Oct 2017 - 11:25

» Le Colon et les Acides Gras
par Mirzoune Lun 30 Oct 2017 - 11:06

» Complément proteiné
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 20:26

» Équilibre Sodium et Potassium – Compensation par l’organisme
par Mirzoune Sam 28 Oct 2017 - 15:09

» dentifrice liquide aux HE.
par Luc Sam 28 Oct 2017 - 0:13

» Synergie HE. et antibio .?
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 20:35

» Fruits oléagineux
par Adveniat Jeu 26 Oct 2017 - 11:21

» Congestion nasale et allergie
par Luc Mer 25 Oct 2017 - 18:50

» Protéger le foie
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 16:12

» Biodisponibilité des minéraux en présence d'acide phytique
par Adveniat Mar 24 Oct 2017 - 15:20

» Thérapie du colon: Nettoyage
par Mirzoune Mar 24 Oct 2017 - 10:45

» Le Candida Albicans
par Adveniat Lun 23 Oct 2017 - 9:46

» Les facteurs déclenchants supposés de la fibromyalgie
par Luc Dim 22 Oct 2017 - 21:36

» Noix de macadamia
par Adveniat Sam 21 Oct 2017 - 16:35

» céréales et légumineuses
par Mirzoune Sam 21 Oct 2017 - 16:05

» Briquettes moelleuses au curcuma SGSC
par Luc Sam 21 Oct 2017 - 15:36

» Mettre un avatar
par Mirzoune Ven 20 Oct 2017 - 17:09

» Conséquences du déficit magnésien sur les transports cellulaires. JP Curtay
par Adveniat Ven 20 Oct 2017 - 10:38

» Présentation Marie-Pierre
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:33

» Présentation Sophy
par sophy Jeu 19 Oct 2017 - 21:30

» Bandes kinesio taping pour douleurs tendino-musculaires
par Mirzoune Jeu 19 Oct 2017 - 18:35

» Méthodes pour s'endormir en moins d'une minute
par Nell74 Mer 18 Oct 2017 - 12:02

» Graines de chanvre décortiquées, 22€ le Kg. Qui dit mieux?
par Mirzoune Mar 17 Oct 2017 - 21:36

» ALA: acide alpha-lipoïque et chélation
par Mirzoune Lun 16 Oct 2017 - 11:13

» Antibiotiques candida
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 20:23

» Dernières Promos (aller au dernier message)
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 16:58

» Candidose – Comprendre le déséquilibre du microbiote
par Luc Dim 15 Oct 2017 - 11:11

» Présentation Sophie
par sossophiphie Dim 15 Oct 2017 - 5:05

» Asthme: Méthode Buteyko – Lierre (teinture mère) - Vitamines
par Mirzoune Sam 14 Oct 2017 - 15:24

» Vitamine K2 - Achat - Exemples de produits
par proserpine Ven 13 Oct 2017 - 17:21

» OXYGENATION Quelques éléments
par Luc Jeu 12 Oct 2017 - 12:34

» Présentation Mezame
par Mezame Mar 10 Oct 2017 - 22:00

» Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique?
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 18:50

» Avatars pour Halloween
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:54

» Suivi alimentation low-carbs
par Mirzoune Mar 10 Oct 2017 - 16:50

» Levothyrox
par Nell74 Lun 9 Oct 2017 - 17:38

» Gifs de bienvenue
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:53

» Présentation Bredan
par Mirzoune Mer 4 Oct 2017 - 8:45

» Chronimed, vous connaissez?
par Mirzoune Lun 2 Oct 2017 - 18:38

» Protection contre les pesticides
par Luc Dim 1 Oct 2017 - 21:56

» Le psyllium aide le microbiote
par Luc Sam 30 Sep 2017 - 9:34

» Certains Baumes à lèvres sont à éviter
par Luc Mer 27 Sep 2017 - 11:17

» Indice UV et vitamine D
par Mirzoune Mar 26 Sep 2017 - 12:31

» Reprise du régime Seignalet :)
par Luc Lun 25 Sep 2017 - 13:30

» Augustine de St Raphael
par Mirzoune Lun 25 Sep 2017 - 11:55

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Mirzoune Sam 23 Sep 2017 - 19:51

» Sautéed Greens - Cuisiner les crucifères
par Luc Sam 23 Sep 2017 - 16:35

» Documentaire Arte sur l'hypnose
par proserpine Lun 18 Sep 2017 - 16:27

» Perlmutter
par Mirzoune Dim 17 Sep 2017 - 19:56

» Pain d'épices moelleux et léger sans gluten et sans lactose
par Mirzoune Dim 17 Sep 2017 - 19:49

» Mes anti-stress préférés: cohérence cardiaque et chant classique
par proserpine Jeu 14 Sep 2017 - 20:11

» Nouvelle rubrique: Votre anti-stress préféré
par Mirzoune Jeu 14 Sep 2017 - 13:10

» Mon anti-stress préféré: la natation
par Mirzoune Jeu 14 Sep 2017 - 13:00

» Salade de haricots géants de Lima
par keditchi Mar 12 Sep 2017 - 16:26

» L'autophagie et le pouvoir d'auto-guérison du corps
par Luc Lun 11 Sep 2017 - 16:22

» Découvrez la terre de diatomée alimentaire!
par Mirzoune Ven 8 Sep 2017 - 17:14

» En finir avec la migraine
par Luc Mer 6 Sep 2017 - 20:33

» Activité antioxydante de la vitamine E
par Luc Dim 3 Sep 2017 - 20:36

» Chanvre alimentaire: mon expérience
par Mirzoune Sam 2 Sep 2017 - 18:00

» Régime intermittent 16.8 avec suivi cronometer
par proserpine Ven 1 Sep 2017 - 16:17

» Pain protéiné paléo sans gluten
par Luc Jeu 31 Aoû 2017 - 13:12

» Présentation Vic88
par Mirzoune Mer 30 Aoû 2017 - 21:48


Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  ciboulette83 le Lun 9 Mai 2016 - 11:07

Bonjour sunny


Vu que certains perturbateurs endocriniens ont aussi un effet neuro toxiques et parce que de toute façon, c'est de la merde, il faut bien le dire...j'ai cherché une liste "pratique"pour éviter d'acheter les produits concernés.
Je n'ai rien trouvé de génial, rien par marque du distributeur ou nom de produit...
Mais j'ai trouvé ce lien qui n'est pas trop mal comparé à ce que j'ai vu. (listé par perturbateurs et nom par produit...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il y a un doc chez "que choisir" aussi mais qui est payant...
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  Luc le Lun 9 Mai 2016 - 13:38

ciboulette a écrit:
Je n'ai rien trouvé de génial, rien par marque du distributeur ou nom de produit...
Mais j'ai trouvé ce lien qui n'est pas trop mal comparé à ce que j'ai vu. (listé par perturbateurs et nom par produit...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
ça , c’était avant que je mette mon grain de sel pirat
-  On distingue les catégories suivantes:
1° Perturbateurs de la thyroïde (brome, chlore, fluor) car ils squattent la place dévolue à l'iode.
2° Ceux dont il faut ce méfier: BPA (plastique alimentaire avec bisphénol), phtalates (plastique), parabens (médocs et déodorants), et souvent tout ce qui commence par tri- (triclosan, tri-méthyl). Le méthyle n'est pas en soit un problème mais ...
3° Les ML, surtout le mercure car il bloque l'homéostasie. Pas de guérison possible si vous êtes contaminé, avant la détox (selon un protocole strict).
4° Mention spéciale: le glutamate (épice => syndrome du restaurant chinois), l'aspartame sont des excitateurs endocriniens (neurotransmetteurs).

 Les plastiques considérés comme les plus sûrs sont ceux sur lesquels les chiffres 2, 4 ou 5 figurent dans le petit triangle de recyclage imprimé.
Les plastiques avec le chiffre 1, les bouteilles d'eau notamment, ne doivent être utilisés qu'une fois.


  • Les mauvais élèves de la classe en 12/2010 :

Certaines marques particulièrement réputées et connues se voient attribuer une note calamiteuse. C’est notamment le cas de Coca-Cola, de Del Monte, de Kraft et d’Unilever, Delhaize Group. Cause de cette contreperformance, ces compagnies ne se sont tout simplement pas engagées dans un calendrier de retrait du bisphénol A.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Mar 10 Mai 2016 - 7:16, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
avatar
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 4129
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 64
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  ciboulette83 le Lun 9 Mai 2016 - 15:53

Merci beaucoup Luc . Je vais vérifier pour les bouteilles d'eau même si on essaye maintenant d'utiliser au maxi les bouteilles en verre (celles d'Ikéa sont top!)

En complément de ce que j'ai posté + haut, ici on mentionne les marques: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 

Sinon, j'ai trouvé ces tableaux à imprimer si besoin avant de faire ses courses...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Non non, je ne psychote pas scratch lol!
avatar
ciboulette83
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 98
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  Mirzoune le Lun 9 Mai 2016 - 20:16

Vachement bien tes liens! Je vais récupérer les PDF et les poster sur le forum. Bravo!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Notre poison quotidien

Message  Mirzoune le Lun 9 Mai 2016 - 22:25

Doc sur toute la merde qu'on nous fait bouffer, ça fait froid dans le dos!



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Liste et effets des perturbateurs endocriniens

Message  Mirzoune le Lun 9 Mai 2016 - 22:38

Lien du PDF de Ciboulette: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les produits d'entretien sont une source de pollution majeure.
Sprays assainissants, produits désodorisants, anti-acariens ou désinfectants : le magazine 60 millions de consommateurs tire la sonnette d'alarme pour 46 produits d'entretien ménager sources d'une "pollution majeure de l'air intérieur".
Des produits à "éliminer", selon l'association "60 millions de consommateurs" car "loin d'assainir la maison", ils "décuplent la pollution intérieure", cumulant "des substances allergènes, irritantes, voire toxiques".
Ainsi, "la majorité des 46 produits épinglés contient des composés organiques volatiles (COV), notamment le limonène, irritant et allergisant".
Parmi les produits incriminés, on cite par exemple un désinfectant La Croix, des désodorisants de la marque Fébrèze ou encore des produits Sanytol.

Les produits anti-acariens qui sont en réalité des pesticides: "les consommateurs ne sont pas suffisamment informés que les substances utilisées dans les aérosols et les traitements textiles acaricides", tels que le linge de lit ou encore les matelas "sont en réalité des pesticides", interdits en usage agricole, même lorsqu'ils sont d'origine naturelle, selon l'étude. "Et même à des doses plus faibles, ces produits sont dangereux" représentant "d'ailleurs une menace mortelle pour les chats".

Le magazine dénonce par ailleurs le discours des fabricants autour du naturel, soulignant par exemple que "malgré leurs allégations "100% bio", "100% naturel", les sprays assainissants aux huiles essentielles contiennent des substances allergènes, irritantes voire toxiques, impliquant un étiquetage strict".
Or, "l'étiquetage de ces produits est tout simplement inacceptable", car "les deux tiers des marques trichent et font rétrécir les pictogrammes de danger, sans doute pour ne pas effrayer le consommateur".
De la même manière, les liquides vaisselle au bicarbonate, les lessives au savon noir, les dégraissants au savon de Marseille ou encore les nettoyants au savon d'Alep, contiennent "des ingrédients dits "naturels" qui sont en fait "incorporés en quantité dérisoire", note encore l'étude.
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Mirzoune le Dim 12 Mar 2017 - 19:11, édité 3 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  Mirzoune le Dim 15 Mai 2016 - 12:53

Voir aussi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Connaître, éviter, remplacer les produits contenant des perturbateurs endocriniens

Message  Mirzoune le Sam 11 Mar 2017 - 23:33

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques (certaines naturelles) qui peuvent interférer avec le système hormonal humain, même à très faibles doses. Ils sont suspectés d'avoir un impact sur la fertilité et d'être liés à l'augmentation du nombre de cancers dits hormono-dépendants, principalement ceux du sein et de la prostate.

L'exposition aux substances perturbatrices se fait la plupart du temps sur le long terme, tout au long de la vie, et concerne souvent de faibles quantités (effet cumul).

L'exposition alimentaire : l'exposition alimentaire est une des principales sources d'exposition aux perturbateurs endocriniens. Les produits végétaux peuvent être source de contamination s'ils ont poussés sur un sol contaminé par des pesticides par exemple. Les produits animaux sont contaminés par des résidus hormonaux médicamenteux ou véhiculent les polluants absorbés par les végétaux.
La plupart des perturbateurs endocriniens sont lipophiles, c'est-à-dire qu'ils se fixent sur les tissus graisseux, contaminant ainsi toute la chaine alimentaire et s'accumulant ensuite dans les organismes humains. Ces perturbateurs sont ensuite transmis aux fœtus ou au nourrisson via le sang, le liquide amniotique et le lait maternel.

Les perturbateurs peuvent également migrer des contenants alimentaires (conserves métalliques, cannettes, bouteilles plastiques, barquettes…) dans les denrées qu'ils contiennent, d'autant plus facilement que la boisson ou l'aliment est gras, séjourne longtemps dans l'emballage ou est chauffé dans son contenant.

L'exposition alimentaire peut également se faire via la prise médicamenteuse, notamment via la pilule contraceptive, les traitements pour la fertilité ou encore les traitements substitutifs de la ménopause. Dans ces contextes, c'est justement l'activité de perturbation endocrinienne qui est recherchée pour l'action de soin.

L'exposition environnementale : l'exposition aux perturbateurs endocriniens peut également se faire via l'air par exemple à cause des pesticides qui sont disséminés dans l'air, surtout en cas de vent. L'exposition à la fumée de cigarette, la fumée des incendies ou des moteurs diesels qui exposent aux hydrocarbures aromatiques polycycliques, certains retardateurs de flammes relargués dans nos intérieurs par les mousses de rembourrage ou les équipements électroniques…

Des perturbateurs endocriniens peuvent également passer la barrière de la peau : ils peuvent par exemple être véhiculés par les cosmétiques. Selon l'UFC-Que Choisir, des perturbateurs endocriniens "sous la forme de conservateurs, d'antibactériens, de filtres solaires et d'émollients" ont été trouvés dans les produits de beauté et d'hygiène corporelle. Les tests, réalisés sur 66 produits, pointent du doigt, notamment, la présence de triclosan - "susceptible d'effet sur la thyroïde" - dans des dentifrices et déodorants.

Pris isolément, les teneurs retrouvées dans ces produits sont "acceptables". Mais, ces teneurs atteignent un niveau de risque significatif quand on utilise plusieurs produits. Ainsi le dentifrice Colgate Total renferme 2,09 g/kg de triclosan, une dose jugée par les experts d'UFC comme "trop élevée si combinée à un déodorant contenant également du Triclosan".

Les risques augmenteraient encore d'un cran si, entre le brossage des dents et la touche de déo, le consommateur se douche avec le gel Nivea Water lily & oil : il présenterait une teneur importante de propylparaben.

L'effet "cocktail", induit par l'addition de plusieurs produits utilisés, demande à être pris en compte. UFC Que Choisir demande à la Commission européenne de « diligenter des recherches indépendantes » sur l'impact de ces molécules sur le long terme et de « renforcer la réglementation » pour cet effet cocktail.

Les tests ont également montré que les listes d'ingrédients n'étaient pas toujours fiables : UFC Que Choisir a trouvé des substances non indiquées sur les étiquettes, comme du phénoxyéthanol dans un savon liquide Dettol. À l'inverse, certains cosmétiques afficheraient la présence de molécules "non détectées" par le laboratoire de l'association.
La liste des 185 produits cosmétiques testés contenant des substances "préoccupantes" (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens) est ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'exposition professionnelle: De plus en plus d'études scientifiques s'intéressent aux expositions de certaines catégories de la population aux perturbateurs endocriniens. C'est par exemple le cas des agriculteurs exposés quotidiennement aux pesticides, chez qui les cancers hormono-dépendants seraient plus fréquents que dans le reste de la population, ou les professionnels du tri de matériaux électroniques exposés aux retardateurs de flammes.

Comment éliminer les perturbateurs endocriniens dans notre corps ?

  • La première protection est de ne pas avoir trop de masse grasse puisque quasiment tous ces perturbateurs endocriniens sont solubles dans les graisses ("liposolubles") et que le tissu adipeux les piège. Plus on a de tissu adipeux, plus on stocke de perturbateurs endocriniens, et on sait maintenant que ceux ci contribuent à l’apparition et l’aggravation et du surpoids et du diabète.
  • Faire du sport régulièrement, augmente la circulation, brûle du tissu adipeux et permet le relargage de ces toxiques. Il est important de s’en protéger, que ce soit par le sport ou via un amaigrissement,
  • On peut le faire par la prise de taurine. La taurine est utilisée pour « conjuguer » le cholestérol et les toxiques liposolubles pour les évacuer par les voies biliaires via le tube digestif et les selles. Mais ces toxiques – comme le cholestérol d’ailleurs – risquent d’être réabsorbées dans le tube digestif avant d’atteindre le rectum si on ne consomme pas assez de fibres.
  • Il y a donc une synergie protectrice entre la prise de taurine et la consommation de végétaux: crudités, légumes secs, oléagineux, pains semi complets (mieux au levain), céréales (mieux sans gluten), fruits… La pomme par exemple qui contient de la pectine a été démontrée capable d’améliorer l’élimination de polluants.
  • Consommer une dominante végétale (encore mieux: bio), par rapport aux produits animaux a un triple avantage: moins d’apports en perturbateurs endocriniens, meilleure élimination, mais aussi l’apport simultané de nombreux protecteurs: antioxydants, stimulants de la détoxification (en particulier dans les alliacés et les crucifères – qui contiennent du sulforaphane), anti-inflammatoires, stimulants de la réparation de l’ADN.
  • Étant donné qu’on est quotidiennement pollué via l’air, l’eau, les aliments, leurs emballages, la cuisson, les transports, les logements, le travail, et même les loisirs... il serait de "bonne guerre" de faire régulièrement des cures de détoxification.


Il est vital que l’air, l’eau, les aliments, les vêtements, les logements, les transports, les lieux de travail, les jouets, les loisirs, les cosmétiques, les lieux de travail soient assainis au maximum si nous voulons conserver la santé, ainsi qu'un avenir en tant qu’espèce…

Comment éviter les perturbateurs endocriniens ? Il est impossible d'éviter totalement l'exposition aux perturbateurs endocriniens, car l'ensemble de la population est exposée quotidiennement à une multitude de substances dans son quotidien via l'air, l'alimentation, la prise médicamenteuse… Cependant, des habitudes simples permettent d'en éliminer certains et de réduire ainsi son exposition.

Une meilleure prévention implique une meilleure connaissance des substances perturbatrices et de leurs effets sur l'organisme encore mal connus aujourd'hui. Beaucoup d'études scientifiques sont en cours. La France a notamment mis en place un Plan National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens (PNRPE). Plusieurs mesures ont déjà été prises en France afin de protéger les populations les plus vulnérables, comme l'interdiction de commercialisation des jouets pour les enfants de moins de 3 ans ou d'articles de puériculture contenant certains phtalates.

On peut réduire son exposition à certains perturbateurs endocriniens en adoptant quelques habitudes simples:

Alimentation:

  • Eviter les produits gras industriels: huiles, sauces, margarines, plats préparés… ni dans des emballages plastiques, ni dans des conserves ou des cannettes, actuellement systématiquement enduites de plastique.
  • Cette mesure reste valable malgré l’interdiction en cours d’application du bisphénol A dans les emballages alimentaires car y restent présents de nombreux autres perturbateurs endocriniens: des bisphénols de B jusqu’à Z, des phtalates, et des substituts sur lesquels on n’a pas de données toxicologiques.
  • Préférer les boissons en bouteilles de verre qu’en cannettes. Les fabricants de produits alimentaires doivent se rendre compte que seul le verre est sûr.
  • Pour ce qui est de l’eau en bouteilles plastiques, éviter celles estampillés 3 (PVC), 6 (polystyrène), 7 (polycarbonates) sur le fond et choisir les bouteilles estampillées 4 et 5.
  • Ne pas consommer de poissons grands prédateurs comme requin, espadon, mérou…trop pollués, ne pas consommer plus d’une fois par semaine les moyens prédateurs comme le thon et la daurade, préférer les petits poissons gras: hareng, maquereau, sardine, anchois non salés – riches en oméga 3 et moins pollués (sauf quelques sardines d’estuaire régulièrement interdites car trop riches en PCB).
  • La consommation de poissons de rivières ne peut pas être recommandée, les plus pollués étant le brochet (grand prédateur), les silures/poissons chats et les anguilles…
  • Ne jamais consommer de foies ou d’abats de bêtes non biologiques et leurs dérivés (foie gras, pâtés…).
  • Réduire sa consommation de viandes à une à deux fois par semaine.
  • Choisir les œufs bio de poules élevées en plein air (ce que l’on peut refaire depuis les contrôles qui ont été opérés sur les émanations des usines d’incinération de déchets).
  • Préférer les autres produits bios (les trois produits non bio les plus riches en perturbateurs endocriniens sont les laitues, les tomates, les concombre).
  • Les agressions thermiques, en particulier au barbecue, peuvent aussi engendrer des perturbateurs endocriniens carcinogènes comme le benzopyrène. Il faut éviter le contact avec les braises qui devraient être non pas sous les aliments à cuire, mais à côté (barbecues verticaux). On peut aussi protéger viandes et poissons par du papier sulfurisé – par ailleurs la plancha est moins agressive.
  • Certaines poêles adhésives peuvent relarguer des perturbateurs endocriniens.
  • Ne pas utiliser les verres en polystyrène (un dérivé benzénique) pour les boissons chaudes.


Médicaments et cosmétiques:

  • Ne pas acheter de cosmétiques contenant des parabènes.
  • Eviter les médicaments gastro-résistants ainsi que ceux qui contiennent des parabènes.
  • Refuser les médicaments contenant du toluène - reprotoxique - en particulier plusieurs présentations courantes en France de vitamine D.
  • Ne pas utiliser les crèmes et huiles solaires non bio.
  • Éviter les parfums de synthèse.
  • De même que la quasi totalité des produits utilisés par les coiffeurs, excepté une petite minorité – croissante – de coiffeurs bio.
  • Même chose dans les ongleries. L’acétone qui sert à dissoudre les vernis à ongles est un dérivé benzénique.
  • Remplacer les serviettes hygiéniques polluées par des serviettes ou tampons bio, ou une coupe menstruelle.
  • Remplacer son dentifrice par du bicarbonate et son déo par des recettes à base d'huiles essentielles.
  • Faire ses produits cosmétiques, d'hygiène, de soin et de lavage soi-même avec les recettes naturelles proposées - entre autres - sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Vêtements :

  • Préférer les vêtements bio, si possible
  • Toujours laver au moins une fois les vêtements neufs avant de les porter, afin d’éliminer une partie des retardateurs de flamme et autres polluants.
  • Utiliser des poudres bio pour laver les vêtements, logements, produits ménagers, d’entretien, désodorisants.



Intérieurs:

  • Préférer les logements anciens aux logements neufs et, autant que possible, entourés de nature, loin des usines et des autoroutes.
  • Réduire au maximum les contreplaqués et moquettes, tissus, qui contiennent des retardateurs de flamme et émettent des poussières, les poussières étant des concentrateurs de perturbateurs endocriniens qui sont ainsi inhalés.
  • S’il y a une moquette la nettoyer une fois par mois à la vapeur, sinon passer un aspirateur à filtre qui ne relargue pas les poussières
  • Utiliser des matériaux d’ameublement et de décoration bio, y compris surtout les peintures.
  • Aérer au maximum à la belle saison, assurer une bonne ventilation l’hiver.
  • Veiller à changer régulièrement les filtres des systèmes d’aération.
  • La combustion du bois émettant beaucoup de perturbateurs endocriniens, la cheminée doit être fermée par une vitre étanche.
  • Choisir des produits d’entretien bio, de nombreux produits vendus dans la grande distribution contenant des perturbateurs endocriniens.
  • Se tourner vers des produits comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc ou encore le savon de Marseille dont l'efficacité est indiscutable. Vous pouvez aussi ajouter des huiles essentielles
  • Ne pas utiliser d’insecticides chimiques.
  • Bien rincer les vaisselles pour éliminer les traces de détergents.
  • Ne pas utiliser de désodorisants chimiques qui contiennent des dérivés benzéniques. On peut très bien les remplacer par des huiles essentielles. Voir les recettes sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Voitures :

  • Les gaz d’échappement contiennent, outre des particules toxiques, des perturbateurs endocriniens, il faut faire vérifier deux fois par an l’encrassement des filtres de cabine. Les véhicules diesel sont les plus toxiques.
  • Préférer des voitures d’occasion, au moins vieilles de 6 mois, qui ont relargué une grande partie de leurs toxiques.


Éviter le bisphénol A : le bisphénol A est une substance chimique utilisée pour fabriquer du plastique et des résines. Il a la faculté de migrer du contenant dans les aliments. Une fois ingéré, il mime l'action des œstrogènes, perturbant la fonction de reproduction. Il perturbe ainsi le développement du cerveau et du système cardiovasculaire, d’où l'importance d'éviter tout contact pour les populations à risque que sont les femmes enceintes et les enfants/adolescents. Il est en outre soupçonné de jouer un rôle dans certaines fausses couches, certains cancers hormono-dépendants et peut être impliqué dans la hausse des cas d'obésité.

  • Il faut éviter les emballages alimentaires en plastique ou recouverts de résines époxy qui contiennent du bisphénol A, telles que les cannettes de boisson, les récipients en polycarbonate comme les bouteilles recyclables, la vaisselle jetable... Le polycarbonate est identifié par le numéro 7 inscrit dans un triangle sur le récipient.
  • Interdisez-vous de réchauffer vos aliments ou vos boissons dans des récipients en plastiques, car le BPA migre d'autant plus facilement dans les aliments que les récipients sont chauffés.
  • Faites un petit tour sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un site qui propose des alernatives sans BPA à nos objets du quotidien.


Éviter les phtalates : les phtalates représentent une famille de substances chimiques que l'on trouve dans quasiment tous les objets en polychlorure de vinyle (PVC) tels que les jouets, les adhésifs, les rideaux de douche, les tuyaux, les couches, les encres d'imprimerie… La principale exposition est la voie alimentaire, mais ils peuvent être également inhalés ou absorbés par la peau. Les phtalates perturbent le système reproducteur et pourraient favoriser les tumeurs du foie et les cancers hormono-dépendants tels que le cancer du sein.

  • Portez attention à la liste INCI indiquée sur l'emballage des cosmétiques et évitez d'utiliser ceux contenant des phtalates.
  • Aérez les nappes en plastique, les rideaux de douches… quelques jours avant de les installer chez vous.
  • Ne placez pas l'imprimante dans la même pièce que votre bureau ou aérez souvent la pièce si vous ne pouvez faire autrement.
  • Protégez les personnes sensibles comme les femmes enceintes, les jeunes enfants et les adolescents des objets contenant des phtalates.


Éviter les composés perfluorés : Il est très difficile d'éviter l'exposition aux composés perfluorés (PFC) qui sont présents dans nombre d'objets de notre quotidien: revêtement antiadhésif des ustensiles de cuisine, traitements antitaches et imperméabilisants des textiles, insecticides, emballages alimentaires en papier ou en carton… La principale source de contamination est l'alimentation du fait de la migration des PFC des ustensiles de cuisine dans les aliments. Les PFC favoriseraient l'obésité et les petits poids à la naissance.

  • Évitez d'acheter des ustensiles de cuisine recouverts de revêtement antiadhésif et préférez-leur des ustensiles en inox, des plats en verre…
  • Évitez l'utilisation des insecticides à l'intérieur de l'habitation ou aérez longuement pendant et après avoir utilisé un insecticide en pulvérisation.
  • Éviter d'exposer les nouveau-nés et les femmes enceintes aux produits contenant des composés perfluorés.


Éviter les retardateurs de flamme : Ils sont ajoutés aux matériaux pour mieux résister aux flammes (il s'agit de différentes familles de dérivés bromés, tels que les polybromodiphényléthers dits « PBDE »). Ils servent à ignifuger les équipements électroniques, les matelas et les oreillers, les tapis, les vêtements, les matériaux automobiles… Ils peuvent perturber le système hormonal thyroidien et entraver le développement neurologique des enfants (note Mirzoune : sauf que le mobiliser agréé aux collectivités - crêches, écoles... - est ignifugé...)

  • Aérer quotidiennement votre habitation, votre bureau, mais aussi votre voiture.


  • Opter pour les fibres naturelles non traitées labellisés Oeko-Tex.
  • Éviter les textiles antibactériens.
  • De façon générale, réduisez l'utilisation des objets en plastique et optez pour des objets en verre, inox, céramique, porcelaine, fonte, fer, bois, tissus naturels



Sources : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour en savoir plus sur le bisphénol A, consulter la synthèse Les dessous du Bisphénol A sur le site de l'Association Santé Environnement France (ASEF) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  Mirzoune le Dim 12 Mar 2017 - 12:54

Evitez les perturbateurs endocriniens en faisant vos produits ménagers vous-même.
C'est ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sacro-iliite en rémission avec une alimentation sans gluten ni laits animaux, le moins possible de sucres, des huiles vierges et bio, beaucoup de cru et la natation qui me fait le plus grand bien. Apparition récente d'une névralgie du trijumeau (conflit vasculonerveux). En attente d'une opération par gamma-knife.
avatar
Mirzoune
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 2749
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 54
Localisation : Paris

https://plus.google.com/u/0/107938879463292017661

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perturbateurs endocriniens: comment les éviter?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum