Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Blagues et Funny clips 13
par Luc Mer 22 Mai 2024 - 11:16

» English Corner: Anti-Stress & Neuro-Protective Effects of Thiamine (B1)
par Luc Dim 5 Mai 2024 - 9:41

» Démangeaison et Histamine – Journal de Suivi 2
par Luc Mar 23 Avr 2024 - 12:23

» Impact réversible ou non des émulsifiants sur le microbiome
par Luc Lun 15 Avr 2024 - 8:16

» Infos santé. Divers SCE 2
par Luc Lun 8 Avr 2024 - 10:56

» Effets anti-thyroïde des oméga-3
par Luc Lun 1 Avr 2024 - 15:49

» Les acides gras pour les nuls
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 16:38

» Changement d'heure
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 14:04

» Démangeaison & Histamine – Journal de suivi 1
par Luc Lun 25 Mar 2024 - 9:38

» Question d'orthographe
par Luc Dim 24 Mar 2024 - 21:18

» English corner: B6 leads to decrease of cytokines in neuropathy
par Luc Sam 16 Mar 2024 - 12:03

» Sujet "libre" connexe à l'annexion de l'Ukraine
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 9:40

» English corner: High dose manganese
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 8:22

» English corner: Altered GABA levels in MS patients
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 17:02

» Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 16:50

» English corner: B6, Brain inflammation and Quinolinate: The kynurenine pathway
par Luc Jeu 7 Mar 2024 - 10:22

» Régime protéiné & ratio Vit B6, biotine et molybdène
par Luc Lun 4 Mar 2024 - 22:26

» Additifs : Carraghénanes & Monoglycérides et Diglycérides d’Acides Gras
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 18:41

» English corner. Potential roles of Vit B6 in inflammation and immunity
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 10:54

» English Corner – Vit B6: How much is too much?
par Luc Mar 27 Fév 2024 - 21:39

» Effets de la Vitamine B6 sur les Neurotransmetteurs
par Luc Ven 23 Fév 2024 - 8:33

» Haute dose de B6 P5P contre algodystrophie et SCC
par Luc Dim 18 Fév 2024 - 11:29

» The English corner: Gerson therapy analyzed and somewhat criticized
par Luc Jeu 15 Fév 2024 - 17:20

» Annexion de l'Ukraine
par Luc Lun 12 Fév 2024 - 21:19

» Divers 1 - Santé et écologie
par Luc Dim 11 Fév 2024 - 23:18

» The English corner: Fix the gut
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 11:30

» Présentation Tiphoun
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 0:01

» Pourquoi la choline est importante en nutrition
par Luc Mar 30 Jan 2024 - 19:11

» Histoire drôle & Funny clip 12
par Luc Lun 29 Jan 2024 - 10:57

» Nutriments favorables à la respiration mitochondriale
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:41

» Comment Booster votre Énergie
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:14

» Pathologies d’encrassage : Fibro – Tendinite – Arthrose – Ostéoporose – Goutte – Etc.
par Luc Dim 14 Jan 2024 - 11:38

» The English Corner: Auto immune reaction
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 18:19

» Maladie de Crohn ou Côlon Irritable (IBS) : Comment apaiser et s’en sortir ?
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 11:00

» Contenir le candida albicans avec la phytothérapie
par Luc Mar 9 Jan 2024 - 22:08

» Le paradoxe de la vitamine B6
par Luc Sam 6 Jan 2024 - 19:15

» Bon Noël & Meilleurs Vœux
par Luc Dim 31 Déc 2023 - 10:07

» Petit dej de Luc
par Luc Ven 29 Déc 2023 - 10:37

» Quels types de Vit. B? Diffusion passive
par Luc Jeu 28 Déc 2023 - 12:51

» Coronavirus - actualités
par Luc Mar 19 Déc 2023 - 15:05

» This could be a game changer!
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 12:23

» Jeu Wordle et Sutom
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 7:02

» La musique que j'écoute / partage ...
par Luc Dim 17 Déc 2023 - 13:13

» English language corner 1: Liposoluble vitamins
par Luc Ven 15 Déc 2023 - 11:16

» Vaut le détour : *** It's worth the détour!
par Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:26

» Nouveau et envie de prendre soin de ma santé. manoelle974
par Luc Jeu 30 Nov 2023 - 14:19

» Bactérie AKK gardienne des maladies auto-immunes et témoin de votre bonne santé intestinale
par Luc Dim 26 Nov 2023 - 16:59

» Johnny et ses douleurs
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 21:43

» Nouvelles de bak
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 20:37

» Faire circuler le Qi pour palier le manque d'énergie
par Luc Dim 19 Nov 2023 - 10:08

» Quels Probiotiques pour les Allergies, les Colites et Autres Pathologies
par Luc Ven 17 Nov 2023 - 10:01

» Probiotiques à éviter en cas d’histamine / allergie
par Luc Mar 14 Nov 2023 - 9:12

» Mucus et Gène FUT2
par Luc Mer 8 Nov 2023 - 18:54

» Effet anti-thiamine du café ?
par Luc Sam 4 Nov 2023 - 11:07

» Le magnésium influe sur l’assimilation de la vit D3
par Luc Mer 1 Nov 2023 - 18:22

» Smoothie mangue épinard fruits rouges
par Luc Mar 31 Oct 2023 - 9:38

» Thyroïde & rT3 trop élevé / Mauvaise conversion de T4 en T3 ?
par Luc Dim 29 Oct 2023 - 9:52

» Impact de la bile sur le microbiote et le transit
par Luc Jeu 26 Oct 2023 - 20:09

» Personne souffrant de dysbiose et de transit irrégulier
par Luc Lun 23 Oct 2023 - 11:51

» La solution que vous attendiez tous....
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 21:34

» Renforcer le mucus intestinal en cas de MICI
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 18:50

» Inhiber les endotoxines LPS
par Luc Lun 16 Oct 2023 - 9:27

» Microbiote info diverse
par Luc Ven 6 Oct 2023 - 23:02

» Motilité Intestinale et Déficit en Thiamine B1
par Luc Jeu 5 Oct 2023 - 14:07

» Suppléments pris par Luc
par Luc Mer 4 Oct 2023 - 18:46

» Thiamine et Niacine pour Libérer la Production d'Énergie
par Luc Mar 3 Oct 2023 - 12:13

» Sport contre les addictions
par Luc Jeu 28 Sep 2023 - 8:49

» Boisson HE effets recherchés
par Luc Lun 25 Sep 2023 - 10:50

» Trop d’oméga-3 déprime le système
par Luc Dim 20 Aoû 2023 - 20:12

» Jeûne intermittent ou Peak Fasting
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 16:50

» Privilégier les cuissons à basse température: Pourquoi?
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 8:30

» Prévention des pathologies neurodégénératives
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 22:28

» Le point sur les omega 3: sources naturelles et compléments
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 18:18

» Présentation mmm
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 16:53

» Présentation Laura
par Luc Lun 7 Aoû 2023 - 22:44

» Comment pratiquer en voyage ?
par Madame Shiitake Lun 7 Aoû 2023 - 22:28

» Argent Colloïdal
par Invité Lun 7 Aoû 2023 - 19:53

» Comment traiter le Sibo / Sifo avec prokinétique et HE
par Luc Jeu 27 Juil 2023 - 8:24

» re - bonjour pomme bleue n24swd
par pomme bleue Jeu 6 Juil 2023 - 10:51

» Testez votre Q.I.
par Luc Mar 4 Juil 2023 - 6:31

» musique therapeutique
par Proserpine Sam 1 Juil 2023 - 15:22

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par Invité Ven 16 Juin 2023 - 13:00

» Présentation Joyce
par Luc Ven 9 Juin 2023 - 19:59

» Gut bacteria causes rheumatoid arthritis and likely all other autoimmune conditions
par Luc Lun 5 Juin 2023 - 22:01

» Détox Foie
par Chantal Lun 22 Mai 2023 - 12:57

» Comment limiter la conversion des nitrites en nitrosamines cancérigènes
par Luc Sam 20 Mai 2023 - 12:13

» Combinaison gagnante : Phytothérapie efficace contre le cancer !
par Luc Jeu 18 Mai 2023 - 12:00

» Des veines en bon état
par Luc Ven 12 Mai 2023 - 11:36

» Sibo et nutriments utiles dans un shake
par Invité Ven 5 Mai 2023 - 0:06

» conseils nutritionnels pour maigreur
par Luc Dim 30 Avr 2023 - 18:55

» Vitamine E: Besoins réels
par Luc Lun 24 Avr 2023 - 10:33

» Iode et iodure de potassium – À contre-courant
par Luc Sam 22 Avr 2023 - 18:57

» Hydrolat de romarin CT verbenone
par Luc Lun 10 Avr 2023 - 12:02

» Quels probiotiques pour pour pallier le manque d'énergie
par Luc Lun 3 Avr 2023 - 10:59

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par Luc Sam 1 Avr 2023 - 22:35

» Le rôle de la vitamine K1 et K2 dans la coagulation sanguine
par Luc Sam 25 Mar 2023 - 10:24

» Meilleurs nutriments pour les mitochondries
par Luc Jeu 23 Mar 2023 - 18:31

» Taflo111 - Journal de suivi
par Taflo111 Ven 10 Mar 2023 - 13:07

» Prolamines et glutélines dans les céréales et pseudo céréales.
par Luc Lun 6 Mar 2023 - 22:35

-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Vaut le détour : *** It's worth the détour!

Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Vaut le détour : *** It's worth the détour!

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 8:47

Méga-dose de Thiamine : Au-delà de la Résolution des « Carences »
Post original publié en anglais par Alilm, un membre du forum RP, médecin (Elliot OVERTON)
Titre original:
Mega-Dose Thiamine: Beyond Addressing “Deficiency” Dec 31, 2021.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  (Forum RP)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  (Site du Dr Elliot OVERTON).
Vocabulaire: co-enzyme
Les coenzymes sont des molécules organiques qui se lient souvent au site actif de l'enzyme et facilite l’activation. (1) L’enzyme est un catalyseur de réaction chimique, un amplificateur ou un modérateur d’une réaction. Pas de vie sans enzyme ! L'activité enzymatique peut être affectée par divers facteurs, tels que la température, le pH, et la concentration (faible affinité), mais aussi par un contexte où la restauration de l’homéostasie est précaire, où un manque d’énergie est fréquent, où une pathologie se prolonge (dans le cas d’une liaison pour ainsi dire empêchée ou, à tout le moins, aléatoire). Voir figure 1.

Alilm, alias Dr Allil OVERTON, dit:
Au cours des dernières années, j’ai prescrit de plus en plus souvent de la thiamine à des personnes souffrant de différents problèmes de santé. J'ai été témoin d'une amélioration symptomatique majeure chez certaines personnes qui ne présentaient aucun des principaux facteurs de risque de carence en thiamine, et qui suivaient à plusieurs reprises des régimes alimentaires propres et complets contenant des niveaux supérieurs aux AJR. La question que j'ai alors commencé à me poser était la suivante :
« Pourquoi la thiamine, à des doses élevées et soutenues, fonctionne-t-elle si bien pour une si grande variété de maladies ? S’agit-il simplement de remédier à une lacune, ou y a-t-il autre chose qui se passe ici ? »
Fig. 1 : Enzyme et cofacteur (le cofacteur se lie à l’enzyme en vue de l’activer)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Depuis que je me suis posé ces questions, j'en suis arrivé à la conclusion qu'il n'est pas nécessaire d'être déficient (au sens nutritionnel) pour bénéficier de ce type de thérapie, car la thiamine à haute dose n'agit pas simplement en corrigeant une carence nutritionnelle. La thiamine agit plutôt comme un stimulant métabolique pour restaurer le métabolisme énergétique oxydatif dans les cellules qui a été inhibé par des facteurs non liés à l’état nutritionnel.
Une toxicité accablante et un stress oxydatif chronique ont la capacité d'inactiver les enzymes dépendant de la thiamine impliquées dans la génération d'énergie cellulaire, produisant des changements biochimiques similaires à une carence clinique en thiamine. Cela pourrait essentiellement être qualifié de carence « fonctionnelle » en thiamine. En cas de déficit fonctionnel, l'apport alimentaire en thiamine n'a pas d'importance, car les concentrations obtenues via l'alimentation ne sont tout simplement pas suffisantes pour surmonter l'inactivation enzymatique.
Au lieu de se satisfaire d’apports alimentaires conventionnels, des concentrations extrêmement élevées de thiamine sont souvent nécessaires pour surmonter le « blocage métabolique » et restaurer à la normale le métabolisme perturbé. Le Dr Derrick Lonsdale a discuté de ce concept à plusieurs reprises et a exposé la théorie dans ses divers écrits. Dans cet article, j’expliquerai la raison d’être d’une thérapie à haute dose de thiamine comme outil pour contourner ces blocages métaboliques et j’examinerai comment cela peut être une thérapie utile pour les problèmes de santé chroniques.
Suite sur le post suivant.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Utilité des enzymes & sites de liaison

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 8:55

[Comprendre] les bases sur les enzymes
Pour apprécier l’utilité potentielle de la thiamine à des mégadoses, nous devons d’abord examiner la fonction très fondamentale des enzymes.
Les enzymes sont un type de protéine que le corps utilise comme catalyseur pour faciliter ou « accélérer » le taux de réactions biochimiques. Les enzymes sont responsables des réactions impliquées dans pratiquement toutes les fonctions connues du corps humain, y compris la construction, la décomposition, la modification ou le changement de molécules et la conversion d'une molécule en une autre. Les vitamines et les minéraux agissent comme des cofacteurs ou des « aides » nécessaires pour que des enzymes spécifiques fonctionnent comme elles le devraient.
Dans le diagramme hypothétique ci-dessous, l’enzyme responsable de la conversion du substrat « A » en produit « B » ne peut remplir cette tâche qu’une fois qu’elle a lié son cofacteur/coenzyme.
Fig. 2 : La liaison de l’enzyme avec un cofacteur augmente le métabolisme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La capacité d'une enzyme à se lier à son cofacteur respectif est appelée « affinité coenzyme » (km). Une façon simple de conceptualiser cela est de considérer l’enzyme comme un aimant.
Les enzymes ayant une forte affinité pour leur coenzyme/cofacteur exercent une forte attraction “magnétique” et peuvent se lier très facilement à leur coenzyme. Avec une affinité élevée pour la coenzyme et une liaison plus importante, l'activité de l'enzyme s'accélère et la vitesse de réaction (A->B) augmente.
En revanche, les enzymes ayant une faible affinité pour le coenzyme exercent une attraction “magnétique” beaucoup plus faible, ce qui signifie qu’elles sont moins capables de se lier au cofacteur/coenzyme. Moins de liaison au cofacteur signifie que la vitesse de réaction diminue.
NDLR : Une vitesse de réaction plus lente implique une carburation plus lente. Moins d’énergie est produite. Ce point est important. Plus d’info sur les enzymes (à lire plus tard) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Fig. 3 : Enzyme avec une faible affinité pour le ou les cofacteurs requis (à cause d’une faiblesse génétique ou toxine, par exemple)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une variété de conditions génétiques héréditaires se caractérisent par la production d’enzymes défectueuses ayant une faible affinité pour les cofacteurs. Pour ces personnes malheureusement, les niveaux de nutriments présents dans les aliments ne sont tout simplement pas suffisants pour surmonter le manque d’affinité imputable à une ou des faiblesses génétiques. Cependant, une stratégie efficace utilisée dans ces conditions est l’administration de doses pharmacologiques/ de mégadoses du cofacteur nutritif.

Fig. 4 : Saturation par un cofacteur, à une dose pharmacologique, entraînant la restauration de la fonction enzymatique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En saturant la cellule, vous pouvez contourner la faible affinité et restaurer la fonction enzymatique à son état normal. Des doses extrêmement élevées sont souvent nécessaires pour obtenir cet effet et cette thérapie doit être maintenue tout au long de la vie.

Commentaire NDLR : Cette thérapie doit être maintenue tout au long de la vie lorsqu’il y a une insuffisance génétique dans la production des cofacteurs.

Voici des exemples de maladies génétiques sensibles aux nutriments :
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: Un défaut génétique dans l’enzyme cétoacide déshydrogénase à chaîne ramifiée entraîne une affinité remarquablement faible pour sa coenzyme TPP. Des doses élevées et continues sont nécessaires pour restaurer la fonction de ce complexe enzymatique.
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: Mutation héréditaire du gène codant pour la pyruvate déshydrogénase, avec une affinité diminuée pour son cofacteur TPP. Traité avec des doses pharmacologiques de thiamine pour stimuler une activité enzymatique défectueuse
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: Défaut génétique codant pour l'enzyme méthylmalonyl-CoA mutase, provoquant une faible affinité pour le cofacteur adénosylcobalamine et une accumulation pathologique d'acide méthylmalonique. Cette condition peut être traitée avec des mégadoses de B12.
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: La mutation génétique rend les enzymes carboxylases sensibles à la biotine beaucoup moins capables de se lier au cofacteur de la biotine en raison d'une affinité nettement réduite. Les doses supraphysiologiques peuvent restaurer une fonction enzymatique normale.
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: Un défaut rare de l'enzyme cystathionine-B-synthase réduit l'affinité pour son coenzyme pyridoxal-5-phosphate. Cela conduit à l’accumulation toxique d’homocystéine. Des méga-doses de vitamine B6 peuvent ramener l’activité enzymatique à la normale.

Il convient de noter à ce stade que ces véritables anomalies génétiques sont extrêmement rares et ne s’appliquent pas à la grande majorité des gens. Toutefois, des principes similaires peuvent également être appliqués lorsqu’une enzyme a été inactivée par d’autres facteurs.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Enzymes KDHC et PDHC inactivées par l'inflammation

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:06

[Les manquements ne sont] pas juste génétiques
L'activité des différentes enzymes est étroitement régulée en fonction des besoins métaboliques, de l'apport énergétique et de nombreuses autres conditions au sein de la cellule. En termes simplifiés, si les cellules ont besoin de décomposer quelque chose, de construire quelque chose, de ralentir un processus, d'accélérer un processus (etc.), l'activité des enzymes impliquées dans ces voies le reflétera. L’activation/inhibition enzymatique est un élément nécessaire de la physiologie cellulaire normale.
Cependant, l’activité d’enzymes spécifiques peut également être affectée par d’autres facteurs, notamment les toxines. Certaines enzymes impliquées dans le métabolisme énergétique sont particulièrement sensibles à l'inactivation par les radicaux libres et aux dommages oxydatifs. À court terme, cela est très probablement bénéfique. Mais dans des conditions de stress oxydatif chronique, telles que celles rencontrées dans les maladies chroniques, l’inactivation des enzymes peut devenir pathologique.
Une enzyme clé impliquée dans le métabolisme énergétique mitochondrial appelée alpha cétoglutarate déshydrogénase (KGDH). Plusieurs nutriments servent de cofacteurs à ce complexe enzymatique, la thiamine occupant une place centrale. KGDH est une étape limitante dans le cycle du TCA, ce qui signifie que lorsque cette enzyme ralentit, toutes les autres étapes en aval ralentissent également. Même si une déficience de l’un des cofacteurs nécessaires réduira l’activité de cette enzyme, elle est également extrêmement sensible au stress oxydatif. La KGDH semble être plus sensible aux facteurs homéostatiques perturbés que d’autres enzymes, jouant le rôle d’un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](capteur), capable d’activer ou de désactiver la phosphorylation oxydative en fonction de l’état rédox cellulaire et des besoins énergétiques. Les espèces réactives de l’oxygène (ROS) inactiveront sélectivement le complexe KGDH et ralentiront le métabolisme énergétique oxydatif. Cette inhibition est fonctionnellement bénéfique pour les cellules à court terme, car elle permet d'éviter la surcharge énergétique et l'oxydation. Non seulement le KGDH est une cible d’inactivation oxydative, mais il est également un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Ici, il joue un rôle régulateur qui remplit clairement des fonctions essentielles dans le maintien de l’homéostasie cellulaire.

Cependant, dans des conditions de stress oxydatif à long terme, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Dans le syndrome de fatigue chronique, une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a révélé que l'un des rares métabolites (sur plus de 800) élevés avec une signification statistique était l'alpha-cétoglutarate, ce qui est peut-être également cohérent avec une inhibition chronique de la KGDH. Il a également été démontré que plusieurs facteurs toxiques et inflammatoires inhibent la KGDH. Les cellules immunitaires du cerveau appelées microglies sont impliquées dans la neuro-inflammation et peuvent être activées par divers facteurs de stress, notamment les toxines, les traumatismes et les agressions infectieuses (pensez à Lyme ou au LPS provenant d'une BBB qui n’est pas étanche). Les microglies produisent de la myéloperoxydase et des produits en aval, notamment l'acide hypochloreux et la mono-N-chloramine, qui sont tous de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les métaux lourds, notamment l'aluminium et l'arsenic, ainsi que les mycotoxines fongiques inhibent les enzymes dépendantes de la thiamine, notamment la KGDH et le pyruvate déshydrogénase (PDHC).
Les microglies activées / excitées, causées par une inflammation du cerveau, génèrent des quantités excessives d’oxyde nitrique et de son peroxynitrite radicalaire, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les graisses polyinsaturées tapissant les membranes neuronales sont des cibles privilégiées des dommages oxydatifs dans le cerveau, produisant un sous-produit toxique appelé hydroxynonénal (HNE). Une fois de plus, il a été démontré que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], alors que les autres enzymes mitochondriales n'étaient pas affectées.
​            Les neurotoxines endogènes telles que le MPP+ et les dérivés de l’isoquinolone (produits de dégradation des neurotransmetteurs catécholamines) ont été associées à la maladie de Parkinson et inactivent également la KGDH. Ces métabolites comprennent des dérivés oxydés de la dopamine et de la noradrénaline. D'autres inhibiteurs de KDHC et de PDHC comprennent les produits de dégradation de produits chimiques toxiques halogénés tels que le tétrafluoroéthylène (TFEC).
Le stress oxydatif et l’inflammation chronique sont les caractéristiques des maladies chroniques – qu’elles soient dues à une infection chronique, à une toxicité, à une exposition à des biotoxines ou à toute autre chose – et les deux facteurs semblent inhiber/inactiver la KGDH.
Fig. 5 : Les enzymes dépendantes de B1 sont inactivées – Le métabolisme énergétique s'affaiblit.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En tant qu'étape limitante de la phosphorylation oxydative, l'inhibition chronique de cette enzyme peut avoir des conséquences dévastatrices sur le renouvellement de l'énergie cellulaire. Une personne peut obtenir une grande quantité de thiamine par son alimentation, mais l’inhibition sous-jacente de ces enzymes produira exactement les mêmes résultats qu’une « carence » alimentaire. Autrement dit, ces changements vont induire un déficit fonctionnel.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Une dose élevée de thiamine rétablit le métabolisme

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:08

Méga-dose de Thiamine à la rescousse
Lorsque l’inhibition enzymatique devient pathologique, nous pouvons appliquer des principes similaires à ceux décrits ci-dessus avec des conditions génétiques sensibles aux nutriments. Nous pouvons utiliser des doses élevées pour contourner ou surmonter les blocages métaboliques provoqués par l’inhibition de [certaines] enzymes en saturant ces enzymes avec des doses ultra-élevées. Ce concept a été merveilleusement illustré dans une étude intitulée :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]”.
« La thiamine préserve la fonction mitochondriale dans un modèle de rat avec lésion cérébrale traumatique, empêchant l'inactivation du complexe 2-oxoglutarate déshydrogénase ».
Dans cette étude portant sur plusieurs groupes de rats ne présentant pas de carence en thiamine, les chercheurs ont étudié les effets d'un traumatisme crânien (TCC) sur le métabolisme énergétique du cerveau. Ils ont montré que le stress oxydatif associé au TBI inactivait l’enzyme KGDH, provoquant de fortes réductions de la synthèse énergétique, associées à des lésions cérébrales.
Cependant, l’administration de doses massives de thiamine aux rats avant le TBI a permis de protéger complètement l’enzyme KGDH. Le groupe traité à la thiamine maintient une activité normale de KGDH, de respiration mitochondriale et d'ATP malgré l'exposition à la blessure. En outre, la restauration/protection de KGDH aurait également pu conférer un certain degré de cytoprotection en luttant contre l’inflammation, ce qui a été démontré par une expression réduite des gènes inflammatoires 3 jours après un TBI.
NDL : TBI = Traumatic Brain Injury (accident cerebral traumatique). => TCA, en français.
Fig. 6 : Une dose élevée de B1 rétablit le métabolisme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cela a démontré que des doses très élevées de cofacteur pouvaient fournir une protection contre une agression qui n'était pas liée à une carence ! En fait, des résultats similaires ont été montrés dans plusieurs autres études :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]a protégé les neurones contre les déficiences de la neurogenèse induites par l'inflammation causées par l'exposition aux rayonnements, à la fois in vitro et in vivo. Le traitement à la thiamine a également augmenté considérablement la durée de vie. On pense que l’atténuation de ces effets inflammatoires est due à une stimulation accrue de l’activité de la KGDH.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]a également porté sur les traumatismes crâniens (TBI) en mettant l'accent sur la neuro-excitotoxicité du glutamate. Ils ont montré qu’un excès d’oxyde nitrique et de peroxynitrite présent dans la neuro-inflammation conduisait à l’inactivation du KGDH. L’inhibition de la KGDH a réduit l’absorption du glutamate dans le cycle de Kreb, produisant une excitotoxicité du glutamate et la mort des cellules neuronales. Une fois de plus, des niveaux supplémentaires de thiamine ont inversé ce problème en stimulant la KGDH, en augmentant la clairance du glutamate et en protégeant les cellules contre les blessures.
Les auteurs ont conclu :
"Ainsi, la déficience de l'OGDHC [KGDH] joue un rôle clé dans la neurotoxicité médiée par le glutamate dans les neurones au cours d'un TBI ; l'activation pharmacologique de l'OGDHC peut donc avoir un potentiel neuro-protecteur."
Choix de mots intéressant, hein ? Ils nous disent essentiellement que l’utilisation pharmacologique de la thiamine pourrait être utile dans des conditions où la KGDH est inactivée et que la stimulation enzymatique peut protéger contre la neuro-excitoxicité du glutamate. Pour les lecteurs, voici quelques références, avec une liste rapide de conditions susceptibles d'impliquer une neuro-excitotoxicité dans le cadre du processus pathologique :
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       Neurodegenerative diseases :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] and [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
           Les lésions de la moelle épinière entraînent une neuro-inflammation importante similaire à celle observée dans les traumatismes crâniens, avec une production excessive d'oxyde nitrique et des déficits dans les niveaux de glutathion cérébral (un antioxydant intracellulaire). [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]a amélioré les niveaux excessifs d’oxyde nitrique et maintenu les niveaux cérébraux de glutathion. Les auteurs ont émis l’hypothèse que cela était lié à des changements dans la disponibilité des acides aminés précurseurs.
Cependant, cela est probablement également lié à la stimulation de l’activité transcétolase (transketolase activity, en anglais) (une enzyme dépendante de la thiamine impliquée dans la reconstitution du glutathion réduit). Dans des conditions de charge oxydative et de besoin accru de recyclage du glutathion, il est nécessaire d’augmenter l’activité des transcétolases et de la thiamine.      
Des doses élevées de thiamine stimuleront l’enzyme transcétolase pour maintenir les niveaux de glutathion. Cela a été démontré dans une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]utilisant l’analyse métabolomique de l’ischémie cardiaque, qui a révélé une augmentation des taux de ribulose-5-phosphate, suggérant une augmentation de l’activité du TKT. En effet, il a été constaté que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]augmentent conjointement l'expression génétique et l'activité de l'enzyme transcétolase pour contrecarrer les dommages oxydatifs et les lésions cellulaires dans le dysfonctionnement endothélial vasculaire diabétique.
Des doses élevées de thiamine peuvent également restaurer l’activité du complexe enzymatique pyruvate déshydrogénase face à l’inactivation. Il a été démontré que l'arrêt cardiaque réduisait considérablement l'activité du PDHC par inactivation. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], une dose élevée de thiamine, après un arrêt cardiaque, a restauré l'activité du pyruvate déshydrogénase dans le cerveau, la respiration mitochondriale, amélioré la fonction neurologique, réduit les lésions cérébrales et amélioré la survie à 10 jours. La quantité de l'enzyme n'a pas changé, ce qui montre que la thiamine agit en stimulant l'activité du PDHC, à des doses élevées, empêchant ainsi l'inactivation de ce complexe enzymatique induite par une blessure. Un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]protège contre l'ischémie cardiaque en maintenant la fonction mitochondriale, les concentrations d'ATP et en inhibant la fission mitochondriale.
De plus, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]que la toxicité du cuivre inactive le PDHC, provoque un dysfonctionnement mitochondrial et des dommages neurologiques chez le rat. Des doses élevées de thiamine protègent contre l'inhibition du pyruvate déshydrogénase, prolongent considérablement la durée de vie et protègent contre la mort neuronale.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Etude humaine & cibles moléculaires de la Thiamine

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:11

Preuve humaine (étude humaine)
            Le regretté neurologue italien A. Constantini a publié plusieurs études de cas sur l'utilisation de méga doses de thiamine pour différentes affections et a constaté des résultats impressionnants.
Dans l’un des rapports de cas sur la fibromyalgie, deux patients ont constaté une amélioration brusque et immédiate seulement lorsqu’ils ont atteint 1 800 mg par jour. À des doses plus faibles, les améliorations étaient négligeables.
Des doses élevées de thiamine ont produit des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]de la fatigue chez 15 patients atteints de SEP. De même, il a été [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] que des doses élevées produisaient une amélioration remarquable et rapide de l’état neurologique du tremblement essentiel. La [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]chez les patients atteints de IBD (Intestinal Bowel Disorder), avec des tests de laboratoire de thiamine normaux, a été inversée chez la plupart des patients ayant reçu des mégadoses.
Les injections de thiamine ont complètement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] les anomalies de la démarche et l’insuffisance motrice chez deux patients atteints d’ataxie de Freidrick.
Il est important de noter que Constantini et ses collègues ont conclu : "De cette observation clinique, il est raisonnable de déduire qu'une carence en thiamine due à des anomalies enzymatiques pourrait provoquer des lésions neuronales sélectives dans les centres généralement touchés par cette maladie."
De plus, dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]portant sur deux patients, la dystonie s'est inversée avec l'administration de thiamine. J’ai également vu cela se produire chez plusieurs enfants atteints d’autisme et/ou d’anomalies neuro-développementales. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] détaille l’injection de fortes doses de thiamine chez des patients atteints de la maladie de Parkinson, qui présentaient tous des taux plasmatiques de thiamine « normaux » (ce qui signifie qu’ils n’avaient pas été classiquement diagnostiqués comme ayant un déficit). Les patients ont constaté une amélioration de la coordination motrice entre 30 et 77 %. Les recherches ci-dessus nous ont montré que les métabolites neurotoxiques qui seraient à l’origine de la maladie de Parkinson ont également la forte capacité d’inhiber les enzymes dépendantes de la thiamine. Il n’est donc pas étonnant que la thiamine puisse avoir un impact aussi considérable sur cette maladie.
Lui et ses collègues ont réalisé une étude plus vaste sur 50 patients deux ans plus tard et ont découvert qu'une injection de 100 mg de thiamine deux fois par semaine produisait une amélioration massive des symptômes moteurs et non moteurs, certains patients connaissant une rémission clinique complète.
Ces résultats répondent-ils simplement à une lacune, ou est-ce qu’il se passe autre chose ?
L’apport alimentaire quotidien recommandé en thiamine est de seulement 1 à 1,5 mg par jour. Sûrement, si les bénéfices étaient simplement dus à la satiété nutritionnelle, nous verrions alors des bénéfices à des niveaux similaires, voire 10 fois plus élevés ? Sauf que nous ne le faisons pas. Au contraire, la plupart des gens doivent consommer cent à mille fois l’apport quotidien recommandé pour constater une restauration du métabolisme et une amélioration des symptômes. C’est ce que je constate fréquemment dans la pratique clinique, et c’est également ce qui a été démontré dans la littérature de cas.
La simple quantité de nutriments nécessaire à l’amélioration clinique n’est pas compatible avec la simple résolution d’un déficit. La satiété nutritionnelle n’est en aucun cas une explication adéquate de l’ampleur de cet effet. Cependant, cela est compatible avec la stimulation de l’activité enzymatique pour surmonter l’inactivation.
Constantini a mis le doigt dans le mille avec une citation tirée d’un autre journal scientifique :
« Nous pouvons supposer que les symptômes diminuent lorsque le métabolisme énergétique et d'autres processus dépendants de la thiamine reviennent à des niveaux physiologiques. Notre objectif n’était pas de corriger un déficit systémique en thiamine, mais plutôt d’augmenter l’activité des enzymes impliquées dans la production d’énergie cellulaire dans des régions sélectives du cerveau. »
En effet, Constantini a compris que la thiamine pouvait être utilisée pour améliorer le métabolisme afin de stimuler les enzymes impliquées dans le métabolisme énergétique qui aurait autrement été inhibé par d'autres facteurs. C’est là que nous avons affaire à un « déficit fonctionnel » qui ne peut être résolu que par des concentrations supra-physiologiques visant à saturer la cellule pour une bioénergétique améliorée. Comme je l’ai mentionné précédemment, le Dr Derrick Lonsdale a souligné à plusieurs reprises à quel point l’efficacité de la thiamine est due à son action pharmacologique plutôt qu’à sa réplétion nutritionnelle.
Plutôt que de rester hyper concentrés sur la correction d’un déficit, nous pouvons utiliser cette molécule pour améliorer la bioénergétique quel que soit l’état nutritionnel. Cela signifie qu’il n’est pas nécessairement nécessaire d’avoir une carence nutritionnelle pour bénéficier d’une supplémentation en thiamine à fortes doses. Il convient de noter ici qu’il existe quelques autres variables dont je n’ai pas discuté jusqu’à présent. En dehors du contexte de véritables anomalies génétiques héréditaires, il existe de nombreux polymorphismes dans les gènes liés au transport et au métabolisme de la thiamine. Ces polymorphismes peuvent influencer l’activité enzymatique, quoique dans une moindre mesure, et prédisposer à développer une déficience. Néanmoins, cela ne modifie en rien les principes fondamentaux énoncés dans cet article.
Il est également important de comprendre que les améliorations cliniques démontrées ne sont pas uniquement dues au rôle de la thiamine en tant que cofacteur conduisant les réactions biochimiques à leur terme. Ce nutriment exerce plutôt de nombreuses fonctions non co-enzymatiques, notamment la régulation allostérique d’autres enzymes du métabolisme énergétique et des actions anti-oxydantes et anti-inflammatoires directes. Il a été démontré qu’il influence la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]impliqués dans la modulation et l’atténuation de l’inflammation et du stress oxydatif en amont.
Les suppléments de thiamine et de benfotiamine présentent des propriétés « anti-stress » dans le cerveau, protégeant contre la suppression induite par le stress de la neurogenèse de l'hippocampe. Ces effets proviennent des rôles antioxydants plutôt que co-enzymatiques. Voici une liste de certaines des cibles non co-enzymatiques de la benfotiamine à forte dose :
Fig. 7 : Cibles moléculaires de la vitamine B1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Certains autres rôles non cofacteurs incluent :
·       Thiamine pyrophosphate [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]against cisplatin toxicity, whilst thiamine was [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] in protecting the liver against acetaminophen toxicity
·       Thiamine was shown to [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] induced genetic changes and injury
·       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] both counteract ultrasound-induced aggression, normalize AMPA receptor expression and plasticity markers, and reduce oxidative stress in mice
·       High dose thiamine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]related to oxidative stress and inflammation in lead toxicity in animal research
·       Thiamine pyrophosphate [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] induced by ischemia-related injury in rats
·       Pretreatment with high doses of thiamine also [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]against hypoxia-induced apoptosis and DNA fragmentation through increasing Heat-shock-protein 70.
·       Thiamine[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] and glucose metabolism and exerts anti-fatigue effects by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] content in skeletal muscle fatigued induced by workload.
           À ce stade, j’espère que le lecteur pourra apprécier certaines des applications potentiellement bénéfiques de la thérapie à la thiamine à fortes doses. Étant donné que ce nutriment présente une toxicité extrêmement faible, qu’il est relativement bon marché et facile d’accès, je pense qu’il devrait être considéré comme un traitement de première ligne (en conjonction avec d’autres interventions) pour tous les troubles impliquant un dysfonctionnement mitochondrial et un stress oxydatif chronique. Cela s’applique particulièrement aux maladies neurologiques, mais s’applique probablement également à la plupart des autres pathologies. Et même si de nombreuses personnes n’ont pas besoin de doses pharmacologiques, nombreuses sont celles qui en bénéficient. Je l'ai vu à plusieurs reprises et je suis sûr que je continuerai à le faire à l'avenir. Dans l’état actuel des choses, le potentiel thérapeutique de ce nutriment est inexploité.
Fin de l’article du Dr Elliot OVERTON.

1) Info sur les enzymes (généralités)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Luc le Jeu 7 Déc 2023 - 10:17, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Inhibiteurs de thiamine (B1)

Message  Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:26

Attention aux inhibiteurs habituels de la thiamine:
- sulfites dans les charcuteries et viandes préparées (+ nitrites / conservateurs E250 -E256)
- caféine (thé et café): Ce n'est pas à proprement parler un inhibiteur mais cela n'est pas indiqué en période de carence en B1. La caféine est diurétique. Eloigner le café ou le thé de la période digestive, particulièrement s'il y a prise d'un supplément de vitamine .
Info utile:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
NB: Notez que la caféine possède encore bien des avantages insoupçonnés (...). Mais il vaut mieux avoir un foie qui fonctionne bien (où être à l'écoute de ses sensations). J'en reparlerais plus tard car c'est la bouteille à encre: Nombreux avantages si ...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Vaut le détour : *** It's worth the détour! Empty Re: Vaut le détour : *** It's worth the détour!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum