Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Blagues et Funny clips 13
par Luc Mer 22 Mai 2024 - 11:16

» English Corner: Anti-Stress & Neuro-Protective Effects of Thiamine (B1)
par Luc Dim 5 Mai 2024 - 9:41

» Démangeaison et Histamine – Journal de Suivi 2
par Luc Mar 23 Avr 2024 - 12:23

» Impact réversible ou non des émulsifiants sur le microbiome
par Luc Lun 15 Avr 2024 - 8:16

» Infos santé. Divers SCE 2
par Luc Lun 8 Avr 2024 - 10:56

» Effets anti-thyroïde des oméga-3
par Luc Lun 1 Avr 2024 - 15:49

» Les acides gras pour les nuls
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 16:38

» Changement d'heure
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 14:04

» Démangeaison & Histamine – Journal de suivi 1
par Luc Lun 25 Mar 2024 - 9:38

» Question d'orthographe
par Luc Dim 24 Mar 2024 - 21:18

» English corner: B6 leads to decrease of cytokines in neuropathy
par Luc Sam 16 Mar 2024 - 12:03

» Sujet "libre" connexe à l'annexion de l'Ukraine
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 9:40

» English corner: High dose manganese
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 8:22

» English corner: Altered GABA levels in MS patients
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 17:02

» Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 16:50

» English corner: B6, Brain inflammation and Quinolinate: The kynurenine pathway
par Luc Jeu 7 Mar 2024 - 10:22

» Régime protéiné & ratio Vit B6, biotine et molybdène
par Luc Lun 4 Mar 2024 - 22:26

» Additifs : Carraghénanes & Monoglycérides et Diglycérides d’Acides Gras
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 18:41

» English corner. Potential roles of Vit B6 in inflammation and immunity
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 10:54

» English Corner – Vit B6: How much is too much?
par Luc Mar 27 Fév 2024 - 21:39

» Effets de la Vitamine B6 sur les Neurotransmetteurs
par Luc Ven 23 Fév 2024 - 8:33

» Haute dose de B6 P5P contre algodystrophie et SCC
par Luc Dim 18 Fév 2024 - 11:29

» The English corner: Gerson therapy analyzed and somewhat criticized
par Luc Jeu 15 Fév 2024 - 17:20

» Annexion de l'Ukraine
par Luc Lun 12 Fév 2024 - 21:19

» Divers 1 - Santé et écologie
par Luc Dim 11 Fév 2024 - 23:18

» The English corner: Fix the gut
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 11:30

» Présentation Tiphoun
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 0:01

» Pourquoi la choline est importante en nutrition
par Luc Mar 30 Jan 2024 - 19:11

» Histoire drôle & Funny clip 12
par Luc Lun 29 Jan 2024 - 10:57

» Nutriments favorables à la respiration mitochondriale
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:41

» Comment Booster votre Énergie
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:14

» Pathologies d’encrassage : Fibro – Tendinite – Arthrose – Ostéoporose – Goutte – Etc.
par Luc Dim 14 Jan 2024 - 11:38

» The English Corner: Auto immune reaction
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 18:19

» Maladie de Crohn ou Côlon Irritable (IBS) : Comment apaiser et s’en sortir ?
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 11:00

» Contenir le candida albicans avec la phytothérapie
par Luc Mar 9 Jan 2024 - 22:08

» Le paradoxe de la vitamine B6
par Luc Sam 6 Jan 2024 - 19:15

» Bon Noël & Meilleurs Vœux
par Luc Dim 31 Déc 2023 - 10:07

» Petit dej de Luc
par Luc Ven 29 Déc 2023 - 10:37

» Quels types de Vit. B? Diffusion passive
par Luc Jeu 28 Déc 2023 - 12:51

» Coronavirus - actualités
par Luc Mar 19 Déc 2023 - 15:05

» This could be a game changer!
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 12:23

» Jeu Wordle et Sutom
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 7:02

» La musique que j'écoute / partage ...
par Luc Dim 17 Déc 2023 - 13:13

» English language corner 1: Liposoluble vitamins
par Luc Ven 15 Déc 2023 - 11:16

» Vaut le détour : *** It's worth the détour!
par Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:26

» Nouveau et envie de prendre soin de ma santé. manoelle974
par Luc Jeu 30 Nov 2023 - 14:19

» Bactérie AKK gardienne des maladies auto-immunes et témoin de votre bonne santé intestinale
par Luc Dim 26 Nov 2023 - 16:59

» Johnny et ses douleurs
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 21:43

» Nouvelles de bak
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 20:37

» Faire circuler le Qi pour palier le manque d'énergie
par Luc Dim 19 Nov 2023 - 10:08

» Quels Probiotiques pour les Allergies, les Colites et Autres Pathologies
par Luc Ven 17 Nov 2023 - 10:01

» Probiotiques à éviter en cas d’histamine / allergie
par Luc Mar 14 Nov 2023 - 9:12

» Mucus et Gène FUT2
par Luc Mer 8 Nov 2023 - 18:54

» Effet anti-thiamine du café ?
par Luc Sam 4 Nov 2023 - 11:07

» Le magnésium influe sur l’assimilation de la vit D3
par Luc Mer 1 Nov 2023 - 18:22

» Smoothie mangue épinard fruits rouges
par Luc Mar 31 Oct 2023 - 9:38

» Thyroïde & rT3 trop élevé / Mauvaise conversion de T4 en T3 ?
par Luc Dim 29 Oct 2023 - 9:52

» Impact de la bile sur le microbiote et le transit
par Luc Jeu 26 Oct 2023 - 20:09

» Personne souffrant de dysbiose et de transit irrégulier
par Luc Lun 23 Oct 2023 - 11:51

» La solution que vous attendiez tous....
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 21:34

» Renforcer le mucus intestinal en cas de MICI
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 18:50

» Inhiber les endotoxines LPS
par Luc Lun 16 Oct 2023 - 9:27

» Microbiote info diverse
par Luc Ven 6 Oct 2023 - 23:02

» Motilité Intestinale et Déficit en Thiamine B1
par Luc Jeu 5 Oct 2023 - 14:07

» Suppléments pris par Luc
par Luc Mer 4 Oct 2023 - 18:46

» Thiamine et Niacine pour Libérer la Production d'Énergie
par Luc Mar 3 Oct 2023 - 12:13

» Sport contre les addictions
par Luc Jeu 28 Sep 2023 - 8:49

» Boisson HE effets recherchés
par Luc Lun 25 Sep 2023 - 10:50

» Trop d’oméga-3 déprime le système
par Luc Dim 20 Aoû 2023 - 20:12

» Jeûne intermittent ou Peak Fasting
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 16:50

» Privilégier les cuissons à basse température: Pourquoi?
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 8:30

» Prévention des pathologies neurodégénératives
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 22:28

» Le point sur les omega 3: sources naturelles et compléments
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 18:18

» Présentation mmm
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 16:53

» Présentation Laura
par Luc Lun 7 Aoû 2023 - 22:44

» Comment pratiquer en voyage ?
par Madame Shiitake Lun 7 Aoû 2023 - 22:28

» Argent Colloïdal
par Invité Lun 7 Aoû 2023 - 19:53

» Comment traiter le Sibo / Sifo avec prokinétique et HE
par Luc Jeu 27 Juil 2023 - 8:24

» re - bonjour pomme bleue n24swd
par pomme bleue Jeu 6 Juil 2023 - 10:51

» Testez votre Q.I.
par Luc Mar 4 Juil 2023 - 6:31

» musique therapeutique
par Proserpine Sam 1 Juil 2023 - 15:22

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par Invité Ven 16 Juin 2023 - 13:00

» Présentation Joyce
par Luc Ven 9 Juin 2023 - 19:59

» Gut bacteria causes rheumatoid arthritis and likely all other autoimmune conditions
par Luc Lun 5 Juin 2023 - 22:01

» Détox Foie
par Chantal Lun 22 Mai 2023 - 12:57

» Comment limiter la conversion des nitrites en nitrosamines cancérigènes
par Luc Sam 20 Mai 2023 - 12:13

» Combinaison gagnante : Phytothérapie efficace contre le cancer !
par Luc Jeu 18 Mai 2023 - 12:00

» Des veines en bon état
par Luc Ven 12 Mai 2023 - 11:36

» Sibo et nutriments utiles dans un shake
par Invité Ven 5 Mai 2023 - 0:06

» conseils nutritionnels pour maigreur
par Luc Dim 30 Avr 2023 - 18:55

» Vitamine E: Besoins réels
par Luc Lun 24 Avr 2023 - 10:33

» Iode et iodure de potassium – À contre-courant
par Luc Sam 22 Avr 2023 - 18:57

» Hydrolat de romarin CT verbenone
par Luc Lun 10 Avr 2023 - 12:02

» Quels probiotiques pour pour pallier le manque d'énergie
par Luc Lun 3 Avr 2023 - 10:59

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par Luc Sam 1 Avr 2023 - 22:35

» Le rôle de la vitamine K1 et K2 dans la coagulation sanguine
par Luc Sam 25 Mar 2023 - 10:24

» Meilleurs nutriments pour les mitochondries
par Luc Jeu 23 Mar 2023 - 18:31

» Taflo111 - Journal de suivi
par Taflo111 Ven 10 Mar 2023 - 13:07

» Prolamines et glutélines dans les céréales et pseudo céréales.
par Luc Lun 6 Mar 2023 - 22:35

-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Annexion de l'Ukraine

2 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 15 Mar 2022 - 17:53

Ils n'ont pas osé !  Peur d'une mauvaise pub / image auprès du peuple russe ? (Future élection) Wink
 
LONDRES, 15 mars (Reuters) - La journaliste russe Marina Ovsyannikova s'est vu infliger mardi une amende de 30.000 roubles (255 euros) pour avoir brandi lundi une pancarte contre la guerre en Ukraine en plein journal télévisé de la première chaîne de télévisée russe, rapporte l'agence de presse russe Ria. (Reuters 17.16')

Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mer 16 Mar 2022 - 20:49

La censure continue 
Source RTBF
La Russie continue de réprimer la diffusion d'informations indépendantes sur internet. Le régulateur des médias russe, Roskomnadsor, a bloqué mercredi plus de trente sites. En ce compris, la plateforme de recherche Bellingcat, un site web de journalisme d'investigation spécialisé dans la vérification des faits et le renseignement d'origine source ouverte. Le site de la BBC ne serait plus disponible.

La russe Novye Izvestia en ligne a été mise sur liste rouge, tout comme un site d'information israélien en langue russe. Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine il y a trois semaines, la plupart des médias indépendants ont été interdits.

Dans la "guerre de l'information" que l'Occident a déclenchée, déclare Moscou, après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les pays occidentaux peuvent s'attendre à encore plus de représailles, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Jeu 17 Mar 2022 - 20:08

La Russie exclue officiellement du Conseil de l'Europe 
Source L'Echo
Suspendue du Conseil de l'Europe depuis le 25 février, la Russie est désormais officiellement virée de l'organisation.

Le Conseil de l'Europe, garant de l'état de droit sur le continent, a exclu officiellement mercredi la Russie en raison de sa guerre lancée contre l'Ukraine, une décision historique.

L'exclusion a été décidée mercredi matin au cours d'une "réunion extraordinaire" du Comité des ministres, l'organe exécutif de l'organisation. La veille, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) s'était prononcée pour l'exclusion de la Russie lors d'un vote consultatif.  
La Russie claque la porte
Quelques heures avant ce scrutin, Moscou avait pris les devants en annonçant officiellement qu'il claquait la porte du Conseil, organisation basée à Strasbourg à laquelle le pays avait adhéré en 1996. Il en était de toute façon suspendue depuis le 25 février, au lendemain de son offensive en Ukraine.
...

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Jeu 17 Mar 2022 - 20:40

L'armée russe lancée contre l'Ukraine n'était pas prête et elle a sous-estimé les forces ukrainiennes, constatent plusieurs sources concordantes, d'origine militaire, académique ou liées aux renseignements.
Les bataillons russes sont handicapés par la faible mobilité des tanks. Le matériel russe est parfois usé, et l'armée russe manque de carburant
Conséquence, le Kremlin se lance dans une guerre d'attrition, en multipliant les bombardements sur les villes et les civils.
Source L'Echo 
Le Kremlin a largement sous-estimé la résistance de l'Ukraine, ont expliqué à L'Echo plusieurs sources. Après plus de vingt jours de combats, l'armée russe n'a pas atteint ses objectifs et se livre à des bombardements massifs de civils.

Trois semaines après avoir déclenché une guerre d'invasion en Ukraine, l'armée russe n'a engrangé aucune victoire majeure, ni capturé aucune grande ville. Tout se passe comme si le Kremlin, habitué à attaquer des ennemis plus faibles, comme Daech en Syrie ou les Tchétchènes, avait été incapable de jauger la résistance des Ukrainiens. Les vidéos de colonnes de chars russes éventrés pullulent sur les réseaux sociaux. Bien que ces images sont parfois difficiles à recouper, ce constat d'échec est partagé par les renseignements occidentaux. 
" Ce que vous voyez sur les réseaux sociaux ressemble très fort à la réalité que nos services ont constaté", confie un officier européen de haut rang basé à la frontière ukrainienne. "L'armée russe n'était pas prête, elle a totalement sous-estimé les Ukrainiens." 
Photo d'un char russe immobilisé, sur le bas-côté de la route. 
L'entièreté des forces russes massées à la frontière ukrainienne est désormais engagée dans le conflit. Selon le Pentagone, la Russie a mobilisé au total la moitié de son armée dans cette guerre. Ce qui explique la grande nervosité du président russe, et ses menaces de recourir au nucléaire.
Les forces ukrainiennes ont le moral. "Les Ukrainiens se battent pour leur pays, leurs villes. Leur moral est énorme. Ils se battent depuis 2014, et leur armée garde une masse importante", dit Sven Biscop, professeur à Gand et expert de l'Institut royal Egmont. "Les Russes ont des moyens militaires plus importants qu'eux, mais ils ont sous-estimé leur adversaire. Ils sont aussi prisonniers de leur propre propagande." 
La faiblesse des tanks russes
Moscou a lancé dans la bataille 200.000 hommes et un millier de chars, soit environ 100 Bataillon Tactical Groups (BTG), des unités équipées de tanks, d'artillerie, de missiles, de troupes et de technologies pour brouiller les communications.

Les BTG sont fragilisés par la mobilité limitée des tanks, un handicap accru par le dégel rendant le terrain boueux. L'armée ukrainienne exploite ces faiblesses. Armées de missiles antichars Javelin (de type "tire et oublie"), à verrouillage sur cible et guidage infrarouge, des unités d'infanterie ukrainiennes parviennent à bloquer des colonnes de chars sur les routes en détruisant les véhicules de tête. Ces armes ont été livrées par les États-Unis, bien avant la guerre. Cette stratégie se complète par l'intervention de drones, une technologie dans laquelle les Ukrainiens sont spécialisés depuis l'ère soviétique.

L'impréparation des Russes est frappante.
. "Les troupes russes pensaient effectuer des exercices à la frontière, elles n'étaient pas informées, ni prêtes pour une invasion. Elles manquent d'essence, et une partie de leur matériel est usée", ajoute un officier européen.

Les forces russes n'ont pas réussi à acquérir la maîtrise de l'espace aérien de l'Ukraine. Les avions et les hélicoptères russes restent exposés aux missiles sol-air Stinger, maniés par des petites unités mobiles. 
Destruction massive 
Poutine n'ayant pas de plan B, il passe aux bombardements où les civils sont massivement tués pour effrayer l'adversaire. Les hôpitaux et les écoles y passent. Selon l'OMS, la Russie a mené 31 frappes contre des établissements de santé.

  " plus probablLee, c'est que Poutine continue à bombarder les villes sans pouvoir les capturer", dit une source appartenant aux renseignements européens. "Cette guerre a déjà causé plus de 100 milliards de dollars de dégâts en Ukraine."
Cette situation démoralise les troupes russes. "Les soldats russes voient que ce qu'on leur a dit, la "dénazification" et "une victoire facile", n'est pas vrai. Tout ce qu'ils veulent, c'est s'en aller." D'où le recours aux Tchétchènes et aux milices syriennes.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Invité Sam 19 Mar 2022 - 20:07

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



MONDE - Le Premier ministre britannique répondait ce samedi à ceux qui demandent « de s’accommoder à la tyrannie », même en cas de cessez-le-feu
« Une erreur ». Voici comment le Premier ministre britannique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a décrit ce que serait un retour à la normale des relations avec la Russie, même si l’invasion russe de l’Ukraine cessait.
Lors d’un discours au congrès de son Parti conservateur à Blackpool (nord de l’Angleterre), ce samedi, auquel assistait l’ambassadeur d’Ukraine à Londres, Vadym Prystaiko, Boris Johnson a déclaré que le moment était venu de « choisir entre la liberté et l’oppression ». Evoquant ceux qui préfèrent s’accommoder à la tyrannie, le chef du gouvernement conservateur a estimé « qu’ils ont profondément tort ».
« Essayer de normaliser de nouveau les relations avec Poutine après cela, comme nous l’avons fait en 2014, reviendrait à commettre exactement la même erreur », a-t-il déclaré, en référence à l’annexion de la Crimée ukrainienne.

Johnson tacle Poutine

Boris Johnon a estimé que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] car il se sentait menacé par la liberté et la démocratie en Ukraine « parce que dans la Russie de Poutine, vous êtes emprisonné pendant 15 ans simplement pour avoir qualifié une invasion d’invasion, et si vous vous opposez à Poutine lors d’une élection, vous êtes empoisonné ou abattu. »
Il a déclaré que Vladimir Poutine était « terrifié par l’effet de ce modèle ukrainien sur lui et sur la Russie » et « totalement paniqué » à l’idée d’une révolution à Moscou.

L’appel à la paix

Tandis que la Russie a intensifié son offensive en Ukraine,[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a appelé Moscou à accepter de se « réunir » pour « discuter » sérieusement de paix. Mais la cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss, a déclaré redouter que ces pourparlers sur la paix ne soient qu’un « écran de fumée » utilisé par le Kremlin avant une nouvelle offensive.
Dans une interview au quotidien The Times publiée samedi, Liz Truss a dit être « très sceptique » sur les négociations, estimant que la Russie s’en servait comme une diversion pour mieux « regrouper » ses forces. « Leur invasion ne se déroule pas comme prévu. Nous ne voyons aucun retrait sérieux des troupes russes ni aucune proposition sérieuse sur la table », a-t-elle déclaré.
« Les Russes ont menti et menti encore. Je crains que la négociation ne soit une nouvelle tentative de faire diversion et de créer un écran de fumée contre les épouvantables (atrocités) », a-t-elle ajouté, soulignant que « si un pays est sérieux au sujet des négociations, il ne bombarde pas aveuglément des civils ce jour-là ».
Dans son dernier point sur la situation de l’invasion russe en Ukraine, samedi, le ministère de la Défense britannique souligne que « le Kremlin n’a jusqu’à présent pas réussi à atteindre ses objectifs initiaux » et a été « contraint de modifier son approche opérationnelle ».

Cela impliquera « probablement un usage aveugle de la puissance de feu entraînant une augmentation des pertes civiles, la destruction des infrastructures ukrainiennes et une intensification de la crise humanitaire », ajoute-t-il.

Commentaires :

en 2014 a été voté l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour se prémunir d'une attaque Russe éventuelle à venir et pour montrer que 35 pays signataires sont solidaires en cas d'attaque = dissuasion.

Dans l'alternative, Poutine a endormi tout le monde et continué de renforcer son régime en donnant le change. Avec cette nouvelle offensive dans un pays censé être indépendant depuis 1991, il engage l'équilibre des forces mondiales dans une nouvelle ère. S'il persiste et échoue, le cas Ukrainien peut faire jurisprudence avec pour toile de fond un lourd bilan d'atrocités sur le terrain et de pertes civiles et militaires.

Je crois qu'il ne peut plus reculer et les 2 questions que je me pose sont : jusqu’où ira t'il pour atteindre ses objectifs et son peuple le suivra jusqu'à quel point ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Invité Dim 20 Mar 2022 - 17:39

Sur un autre son de cloche, d'après la Turquie, les pourparlers Russo-Ukrainiens pourraient aboutir. Serait-ce une porte de sortie envisageable et "honorable" pour un conflit impossible à gagner par les Russes, permettant à Vladimir de s'en tirer à relativement bon compte ? (Limiter la casse) Ou intox afin de tâter le terrain pour Vladimir... qui se rend-compte qu'il a fait une grosse connerie  Rolling Eyes

Éviter la déchéance de son règne, les sanctions européennes et des tribunaux internationaux, tout en gardant un contrôle certain minimum sur l'Ukraine afin de s'assurer qu'elle ne devienne pas une plaque tournante de l'OTAN.

En attente d'infos complémentaires pour confirmer...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
La Turquie assure que la Russie et l’Ukraine sont « proches d’un accord »

La Turquie a assuré ce dimanche 20 mars que[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avaient fait des progrès dans leurs négociations pour mettre un terme à l’invasion russe et étaient proches d’un accord.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Bien sûr, ce n’est pas une chose facile que de parvenir à s’entendre pendant que la guerre continue, que des civils sont tués, mais nous voudrions dire que la dynamique progresse », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu dans des commentaires diffusés en direct par l’agence officielle turque Anadolu depuis la province méridionale d’Antalya.

Efforts de médiation

« Nous voyons que les parties sont proches d’un accord », a-t-il ajouté. Mevlut Cavusoglu s’est rendu cette semaine en Russie et en Ukraine. La Turquie, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], multiplie les efforts de médiation entre Moscou et Kiev et a refusé de s’aligner sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Elle est parvenue à maintenir des contacts avec les deux pays et a [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]les ministres des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et ukraininen Dmytro Kouleba pour une première rencontre depuis le début du conflit le 24 février.
Selon Mevlut Cavusoglu, la Turquie est en contact avec les équipes de négociations des deux pays. Il s’est néanmoins refusé à divulguer les détails des pourparlers car « nous jouons un rôle de médiateur honnête et de facilitateur ».

« Pour la paix »

Dans un entretien au quotidien Hurriyet, le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a indiqué que les deux parties négociaient sur six points : la neutralité de l’Ukraine, le désarmement et les garanties de sécurité, la soi-disant « dé-nazification », le retrait des obstacles à l’utilisation de la langue russe en Ukraine, le statut de la région séparatiste du Donbass et le statut de la Crimée annexée par la Russie en 2014.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], réclamant à la Russie des pourparlers sérieux pour mettre fin à l’invasion.
« Il est temps de nous réunir. Il est temps de discuter. Il est temps de restaurer l’intégrité territoriale et la justice pour l’Ukraine », a-t-il plaidé samedi dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.La Turquie s’est dite prête à accueillir une rencontre entre Volodymyr Zelensky et le président russe Vladimir Poutine. « Nous travaillons nuit et jour pour la paix », a dit Mevlut Cavusoglu ce dimanche.
Feu le président Chirac que je n'appréciais pas particulièrement avait tout compris sur la façon de traiter avec les chefs d'état du calibre de Poutine : être très chaleureux et accueillant en montrant bcp d'intérêts à la personne mais... en étant d'autant plus intraitable lors des négociations. Et ça a payé puisque Poutine a mis Chirac sur un piédestal et qu'a son avis, "rien ne saurait être aussi bien que pendant les mandats de Chichi".

Si tel est le cas, j'ose espérer que Zelenski saura se chauffer du même bois pour l'intérêt de sa nation et ne pas trop lâcher de lest.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Dim 20 Mar 2022 - 17:56

Poutine a obtenu ce qu'il voulait : un couloir entre le Donbass et la Crimée. Maintenant il cherche un accord pour prolonger l'influence russe et obtenir l'impunité.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 22 Mar 2022 - 8:40

Stratégie de la terreur  
Source tf1 JT 20H du WE 11/03.
NB: le même type d'info est disponible, mais en accès limité sur d'autres liens.
Nombre des tactiques utilisées par Moscou en Ukraine ont été expérimentées en Syrie.
En 2016, à Alep, Vladimir Poutine avait aussi choisi le règne de la peur et la fuite massive des civils, avant d'attaquer patiemment la ville. 
Article 
Six ans séparent la guerre menée en Syrie par l'armée russe à l'offensive lancée en Ukraine par Vladimir Poutine. Et pourtant, dans les deux cas, les tactiques de guerre sont les mêmes : assaut contre des villes clés et bombardement de quartiers résidentiels. Tout comme elle l'a fait en Syrie, la Russie emploie en Ukraine la stratégie de la terreur, comme à Marioupol où les habitants n'ont plus rien. "Nous n'avons plus d'électricité, nous n'avons plus rien à manger, nous n'avons pas de médicaments", se lamente une habitante de Marioupol, dans la vidéo du JT de 20H en tête de cet article. 
Provoquer la fuite des civils
Bombarder des hôpitaux, des écoles, des résidences... L'objectif de Vladimir Poutine, en Syrie ou en Ukraine, est de provoquer la fuite des civils, tout en voulant se donner une bonne image. Ainsi, dans chacune de ces guerres, la Russie a accepté la mise en place de "couloirs humanitaires" - qu'elle assure être sûrs - pour évacuer les civils des villes bombardées. Une stratégie également testée en Syrie, et qui s'est souvent soldée par des morts et des blessés. 
Pour le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire auprès de l'ONU,  ce n'est effectivement qu'un leurre,  un prétexte pour mieux préparer la prochaine attaque. "Elle provoque des couloirs humanitaires au départ pour sortir la population et elle considère que tout ce qui reste dans la ville, ce sont des gens qui résistent et donc on bombarde", explique-t-il. Autre avantage : c'est l'armée ukrainienne qui sécurise ces convois, laissant alors le champ libre aux troupes russes. 

Crimes de guerre et crise migratoire 
Vladimir Poutine pense aussi aux conséquences à long terme et pas seulement sur le territoire qu'il a choisi d'attaquer. En seulement trois semaines, 2,5 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays, tout comme ce fut le cas lors de la guerre en Syrie. Ce qui a provoqué une crise migratoire en Europe, rappelle la géopolitologue Carole Grimaud-Potter. "Il est certainement voulu par le Kremlin de déstabiliser les pays européens en recevant cet afflux massif de réfugiés ukrainiens. Nous voyons une similitude avec les réfugiés syriens qui ont provoqué en Europe une forte montée de nationalisme", analyse-t-elle.
Ndlr: Faire aussi une recherche avec "Pussy Riot". 2 ans de détention et harcèlement pour manifestation contre le pouvoir.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 22 Mar 2022 - 17:09

Anonymous revendique le piratage d'imprimantes russes
Source RTBF +/ 14/03/22

Le groupe de hackers "Anonymous" a piraté des imprimantes russes afin de diffuser des messages pour contrer la propagande du Kremlin sur la guerre en Ukraine, affirme le collectif sur un compte Twitter.

"D'ici quelques années nous vivrons comme en Corée du Nord. Pourquoi avons-nous besoin de cela? Pour que Poutine finisse dans les livres d'Histoire? Ce n'est pas notre guerre, arrêtons-la!", déclarait le message.

"Ce message sera supprimé et certains d'entre nous seront licenciés voire emprisonnés. Mais nous n'en pouvons plus", ajoutait le texte, accusant d'"indifférence" les journalistes des médias visés.
Pendant quelques minutes, les sites des agences de presse d'Etat TASS et RIA Novosti, du journal Kommersant, du quotidien pro-Kremlin Izvestia et du magazine Forbes Russia affichaient un message sommant de "mettre fin" à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Ce n'est pas notre guerre, arrêtons-la!

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 22 Mar 2022 - 17:42

Fake selon Moscou ?
Le bombardement de l’hôpital pédiatrique de marioupol n’est pas une mise en scène - rtbf.be  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L’armée russe a qualifié de "mise en scène" de "nationalistes" ukrainiens la frappe ayant visé une maternité et un hôpital pédiatrique de la ville ukrainienne de Marioupol ce 9 mars 2022.
Extrait :
Pour justifier ces accusations contre l’Ukraine, la Russie met en avant des arguments comme la non-occupation de l’hôpital ou la présence sur des photos d’une influenceuse ukrainienne qui serait une "actrice" sur différents clichés. Ces différents éléments, relayés par des ambassades russes et via un site de "fact checking" dont les analyses servent la propagande de Moscou, sont factuellement inexactes.
Depuis ce mercredi 9 mars, les images de l’explosion de l’hôpital pédiatrique et de la maternité de la ville portuaire de Marioupol font le tour du monde. L’attaque "ciblée", dont le bilan fait état d’au moins trois morts et 17 blessés selon la mairie de la ville, a été qualifiée de "crime de guerre" par le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Une accusation que la Russie n’a pas tardé à réfuter via différents canaux.
...

Selon différentes sources russes, dont des comptes officiels d’ambassades en Israël ou au Royaume-Uni, la présence des victimes sur les lieux du bombardement est remise en cause. Ces sources pointent particulièrement la présence d’une femme enceinte, présentée comme une actrice payée par les autorités ukrainiennes.

Par ailleurs, l’hôpital en question est présenté comme un chef-lieu du régiment Azov, un groupe militaire ukrainien d’ultra-droite influencé par l’idéologie néonazie.

Ces différents éléments sont utilisés pour qualifier le bombardement de l’hôpital pédiatrique de Marioupol de "mise en scène ukrainienne" : "À la maternité de Marioupol, il n’y avait pas d’enfants ni de mères, chassés dehors par des combattants néonazis du régiment 'Azov' qui utilisent les hôpitaux en tant que boucliers humains. Les "photos des victimes" sont fake, ceci étant prouvé par de nombreuses sources." Des éléments de communication repris dans un tweet de l’ambassade russe en France.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 22 Mar 2022 - 19:47

Tentative pour museler la presse
Source RTBF
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La Russie a ouvert mardi sa première affaire pénale contre un journaliste pour publication de "fausses informations" sur les agissements de l'armée russe en Ukraine, aux termes d'une loi récente prévoyant jusqu'à 15 ans de prison.

Le Comité d'enquête, chargé des principales affaires, a annoncé avoir "ouvert une enquête criminelle contre le journaliste russe Alexandre Nevzorov", lui reprochant d'avoir "sciemment publié de fausses informations sur un bombardement délibéré d'une maternité de Marioupol (sud-est de l'Ukraine) par l'armée russe".  
NB : c'est un journaliste TV connu, ancien député de la Douma. Il est en "ballade", en Ukraine (clandestinité) ...
saute2

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 22 Mar 2022 - 23:28

Russie : une journaliste lève un coin de voile sur la "propagande"  
Source RTBF
Manipulation", bribes de réel tordues pour former des "mensonges", référence fallacieuse aux nazis… Une journaliste russe d’une grande chaîne de télévision, qui a démissionné à cause de la guerre en Ukraine, a donné à voir de l’intérieur mardi la "propagande" qui règne dans son pays.

"Je veux que la Russie m’entende, que les gens apprennent à distinguer la propagande […], arrêtent d’être zombifiés", s’est justifiée Zhanna Agalakova lors d’une conférence de presse organisée par l’organisation de défense des journalistes RSF (Reporters sans frontières) à Paris.

"J’ai beaucoup hésité" avant de prendre la parole, "mais je ne pense pas avoir d’autre choix", a-t-elle ajouté, les larmes aux yeux.

Pourquoi maintenant et pas avant la guerre en Ukraine ? "J’ai fait des compromis dans ma carrière" mais là, c’était "une ligne rouge", a-t-elle répondu lors de cette conférence tenue en partie en français et en partie traduite du russe.

Mi-mars, une autre journaliste, Marina Ovsiannikova, avait marqué les esprits en faisant irruption pendant le journal télévisé de Pervy Kanal et en brandissant une pancarte pour dénoncer l’offensive en Ukraine.

"Ces derniers jours, nous observons des remous à l’intérieur de ces médias de propagande", avec "un certain nombre de démissions, difficiles à chiffrer", a déclaré le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, aux côtés de Mme Agalakova.

Correspondante à Paris pour l’Europe de la chaîne de télévision publique Pervy Kanal, Mme Agalakova dit avoir démissionné le 3 mars, une semaine après l’invasion de l’Ukraine.

Elle décrit un système médiatique russe "qui transmet uniquement le point de vue du Kremlin".

"Corde sensible"
"Nos actualités ne montrent pas le pays, on ne voit pas la Russie. On ne voit que le premier homme du pays, ce qu’il a mangé, à qui il a serré la main, nous l’avons même vu torse nu. Mais on ne sait pas s’il est marié, s’il a des enfants", a-t-elle raconté, en évitant de prononcer le nom du président Vladimir Poutine.
Le pouvoir essaie d’étrangler les médias indépendants" et l’absence de "presse libre" mène au "suicide d’un pays", a-t-elle estimé.

Pour justifier son action en Ukraine, "le pouvoir a joué sur une corde extrêmement sensible pour les Russes" en prétendant lutter contre des groupes nazis, a souligné Mme Agalakova.

Car le pays reste traumatisé par la Deuxième Guerre mondiale et ses "27 de morts" soviétiques : "Quand, en Russie, on entend le mot nazi, on n’a qu’une seule réaction : il faut détruire ça. C’est une manipulation, un énorme mensonge".
Le pouvoir essaie d’étrangler les médias indépendants" et l’absence de "presse libre" mène au "suicide d’un pays", a-t-elle souligné.

Mme Agalakova ne travaille plus sur le sol russe depuis 2005. Après avoir présenté les informations, elle est devenue correspondante à Paris cette année-là, a ensuite pris le même poste à New York en 2013 puis est revenue en France.

Je pensais qu’en racontant la vie en Europe, et surtout à Paris, je pouvais éviter d’être propagandiste", a-t-elle raconté.

Selon elle, les choses se sont compliquées en 2014, avec le début du conflit russo-ukrainien en Crimée et dans la région du Donbass. A l’époque, elle était correspondante à New York.

"Je n’étais plus à l’abri de la propagande. Je ne devais parler que de choses négatives au sujet des Etats-Unis, comme des enfants adoptés maltraités", a-t-elle expliqué.

"Otages"
"Je n’ai pas menti, chaque fait était réel. Mais prenez des faits réels, mélangez-les et vous aboutirez à un gros mensonge", a-t-elle poursuivi.

"De nombreux journalistes, producteurs ou personnes qui travaillent dans les médias pensent comme moi", a-t-elle jugé.

"C’est facile de les accuser, de demander pourquoi ils ne démissionnent pas, ne protestent pas […] Mais ceux qui sont là-bas ont des familles, des parents âgés, des enfants, des maisons à payer. Ils sont otages de la situation", a-t-elle fait valoir.
Je n’ai pas menti, chaque fait était réel. Mais prenez des faits réels, mélangez-les et vous aboutirez à un gros mensonge", a-t-elle poursuivi.

Elle a critiqué les sanctions imposées à la Russie par les pays occidentaux : "Elles touchent surtout la classe moyenne, les personnes qui partagent les valeurs démocratiques. Dans cette histoire, vous perdez vos alliés".

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Gaffal Mer 23 Mar 2022 - 8:13

Bah , rien de bien nouveau sous le soleil
l' Ukraine , c' est le merdier depuis au moins un siecle
mais les pro russe d' Ukraine auraient mieux fait de se rappeler de ce que leur à fait subir la brute staline
 avant de bouger en 2014 ...
Gaffal
Gaffal
Accro
Accro

Messages : 275
Date d'inscription : 21/04/2018
Localisation : lot

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Ven 25 Mar 2022 - 9:02

Comment les Russes expriment-ils leur opposition à la guerre en Ukraine ?
rubans verts, pancartes blanches, ces formes alternatives de protestation se multiplient en Russie, avec quel impact ?
Source RTBF
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
Des rubans verts, des fleurs blanches, des pancartes vides de toute inscription… Les actions alternatives de protestation contre la guerre en Ukraine se multiplient en Russie.

Les manifestations sont lourdement réprimées. Les médias censurés. L’accès aux réseaux sociaux considérablement limité (Facebook et Twitter sont par exemple bloqués). Alors, il faut bien trouver d’autres moyens pour exprimer son opposition à la guerre.

Le terme même de "guerre" est banni par le Kremlin. Il faut parler d’"opération militaire spéciale". Dès lors, les pancartes se vident simplement de leurs mots, comme sur cette vidéo, tournée à Nizhny Novgorod, où une citoyenne brandit une affiche blanche. Ou sur cette autre, à Ivanovo cette fois, qui montre un homme seul tenant une feuille présentant une suite d’astérisques, autre manière de dire "F*ck la guerre".
...
Plus de 15.000 arrestations
Cela ne les a pas empêchés d’être arrêtés. Depuis le 24 février, le site OVD-Info (ONG indépendante de défense des droits humains), a recensé plus de 15.000 arrestations lors d’actions anti-guerre (dont des mineurs). Selon l’ONG, les forces de l’ordre n’hésitent pas à recourir à l’intimidation, à la force, ou même à la torture, et refusent l’accès à un avocat.

Les arrestations sont régulièrement suivies de poursuites judiciaires, notamment sur base du nouvel amendement du code pénal (adopté par la Douma le 4 mars) qui prévoit jusqu’à quinze ans d’emprisonnement pour ceux qui diffusent des "informations mensongères" entraînant des "conséquences sérieuses" pour les forces armées russes. (Un nouveau texte a par ailleurs été adopté ce 22 mars : il punit la "diffusion publique d’informations sciemment fausses sous couvert d’informations fiables" à propos des "activités des organes de l’Etat russe en dehors du territoire russe").
.... (Image)

Lac des cygnes décapités
Les Russes trouvent encore d’autres moyens de s’exprimer : accrocher un simple ruban vert dans la ville, ou le porter par exemple. Mais cela n’est pas toléré non plus. OVD-Info consigne minutieusement toutes les informations et témoignages qu’elle reçoit. Dans le compte rendu du 21 mars, on trouve ce récit : “À Tcheliabinsk, une femme a été arrêtée alors qu’elle se promenait avec son amie, sous prétexte de vérifier ses documents. Au poste de police, il s’est avéré qu’elle et son amie étaient détenues à cause d’un ruban vert sur le sac de la femme. Le ruban vert est l’un des symboles de la protestation contre la guerre.” Elles s’en sont sorties avec un avertissement.
... (Tweet)
Le tweet ci-dessus fait aussi mention d’un tag représentant les 4 petits cygnes du Lac des cygnes, décapités. L’allusion au ballet de Tchaïkovsky n’est pas anodine en Russie. A la mort de Leonid Brejnev, en 1982, il avait été diffusé par la télévision d’Etat, en lieu et place de l’annonce du décès. En 1991, lors d’une tentative de putsch contre Mikhaïl Gorbatchev, il était aussi passé en boucle. La web tv indépendante Dojd, qui a récemment dû arrêter d’émettre, a également diffusé l’œuvre du compositeur russe lors de sa dernière émission. Et la Novaya Gazeta en a dernièrement publié une représentation en une.

Le drapeau russe est aussi détourné: la bande rouge “sang” est supprimée, et remplacée par une seconde bande blanche. Cet homme qui le porte a été arrêté à Ekaterinbourg, avant d’être libéré sans son drapeau.
...  (Photo)
"Agitateurs contre la guerre"
L’une des organisations anti-guerre les plus importantes de Russie, selon Meduza (site d’information indépendant désormais bloqué en Russie), est un mouvement féministe : "Feminist Anti-War Resistance", soit "Résistance féministe anti-guerre". Elle dispose d’un manifeste, disponible en plusieurs langues, et appelle tout un chacun à devenir des "agitateurs contre la guerre". Les moyens d’action sont multiples. Un exemple, que l’on retrouve plusieurs fois sur leur fil Telegram : écrire des slogans anti-guerre ("Нет войне", "Non à la guerre") sur des billets de banque, promis à circuler.

Les membres du mouvement donnent des conseils pratiques pour montrer son opposition à la guerre ou transmettre des informations alternatives à la propagande sans se faire repérer.

Le 8 mars, elles avaient invité les femmes (et les autres), qui d’habitude reçoivent des fleurs ce jour-là, à en déposer aux pieds des mémoriaux de la Seconde guerre mondiale pour rendre hommage aux civils morts en Ukraine. D’après une des membres du réseau, des actions se sont déroulées dans plus de 120 villes.  

Women in black
Le mouvement a aussi lancé l’action "Femmes en noir" pour "montrer le chagrin et le deuil des personnes décédées pendant la guerre". L’action a eu lieu le 18 et le 19 mars, le 18 étant le jour de l’annexion de la Crimée (2014).

Elle est inspirée de l’action de femmes israéliennes en 1988 qui protestaient contre les violations des droits humains par des soldats israéliens dans les territoires occupés. Dans les années 90, des actions similaires avaient eu lieu en Russie pour protester contre la guerre en Tchéchénie, rappelle encore le mouvement "Feminist Anti-War Resistance".

De nombreuses femmes ont posté des photos d’elles en noir, dans les rues de leur ville, une rose blanche à la main (autre symbole, en référence à l’action des étudiants antifascistes allemands qui ont protesté contre l’Allemagne nazie, fleurs à la main). Au moins une femme en noir a été arrêtée, comme le signalent à la fois le mouvement féministe, et le site OVD-Info.

Les membres du comité anti-guerre, dont l’ex-oligarque Mikhail Khodorkovsky, le joueur d’échecs et homme politique Garry Kazparov (tous deux exilés à l’étranger), appellent, eux au "sabotage général" : "Une grève italienne à grande échelle, dans laquelle les citoyens ne violent pas la loi, mais ralentissent et entravent autant que possible le fonctionnement des services publics et des services, ne met pas en danger les participants, mais conduit à l’effondrement de l’appareil administratif de l’État."

Quelle ampleur ?
Au-delà de ces actes de résistance, quelle est véritablement l’ampleur de la contestation en Russie ? Différents sondages circulent, tous ont leurs limites. Les experts tendent à s’accorder pour dire qu’une majorité de l’opinion publique continue à soutenir Vladimir Poutine, mais que cette opinion publique est divisée.

D’une part, il y a des citadins, issus de grandes villes, plutôt jeunes, qui ont accès à des sources d’information variées, et qui s’opposent à la guerre. D’autre part, il y a une population plus âgée, moins éduquée, rurale et uniquement informée par les médias d’État. Sous l’influence de la propagande, elle soutient le Président .

Mais pour Aude Merlin, chargée de cours en science politique et spécialiste de la Russie et du Caucase à l’ULB, il y a des indices qui laissent penser que cette guerre est très douloureuse pour une grande partie des Russes, "même peut-être chez ceux qui boivent la propagande du Kremlin". "En filigrane, dit-elle, il y a un ressenti que quelque chose ne va pas. La vente des antidépresseurs a bondi en Russie depuis le 24 février. C’est un indice. De nombreux Russes ont un membre de leur famille en Ukraine. Même parmi ceux qui disent soutenir l’opération spéciale militaire, il est possible, d’après ce que l’on entend, que certains se sentent déchirés." Le soutien n’est par ailleurs pas aussi franc qu’en 2014, lors de l’annexion de la Crimée.  

Quel impact ?
La contestation, qu’il s’agisse de manifestations ou de formes plus discrètes, peut-elle avoir un impact concret sur la situation ? La réponse est probablement non. Il n’y a plus d’institution d’opposition qui pourrait aider à structurer, organiser la contestation. "Le mouvement d’Alexeï Navalny aurait peut-être pu s’emparer de ça, explique Aude Merlin, mais il a été démantelé, justement, ce qui affaiblit les réseaux d’activistes."

Par ailleurs, le pays est pour le moment confronté à une fuite des cerveaux, beaucoup d’opposants quittent le pays : "Les gens qui sont contre sont en train de voter avec les pieds. On parle de 100.000 ou 200.000 personnes qui ont fui la Russie."

Enfin, précise encore la spécialiste, les Russes qui contestent ne se font pas nécessairement d’illusions sur l’impact que cela peut avoir : " Les logiques d’impact de l’opinion publique sur les élus et sur le gouvernement sont des logiques propres aux démocraties. Les Russes qui sortent dans la rue pour contester le font souvent mus par leur conscience : ils ne peuvent pas ne pas le faire. Mais ils ne vont pas forcément espérer un impact direct et massif parce qu’ils connaissent la nature du régime. C’est bien là la différence profonde entre un système démocratique et un système autoritaire ultra-répressif, qui est en train de se durcir de façon vertigineuse."
Et d’ajouter : "Si un jour le régime s’effondre, ce sera plutôt, peut-être, du fait d'un schisme au sein des élites. C'est souvent le cas quand des régimes autoritaires se fissurent."
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Sam 2 Avr 2022 - 23:29

Plus de 200 personnes ont été arrêtées samedi en Russie pour des actions de protestation contre l'offensive russe en Ukraine,
a indiqué l'ONG OVD-Info spécialisée dans le suivi des arrestations dans le pays.
Source L'Echo  
A Moscou, un sit-in contre l'intervention militaire russe en Ukraine était prévu le matin pour 11H00 GMT dans le parc Zariadié, à l'ombre du Kremlin. Peu après, la police a commencé à arrêter des personnes assises sur les bancs du parc, en pleine tempête de neige.  
Non à la guerre en Ukraine!", a crié une jeune femme venue avec un bouquet de tulipes blanches et interpellée par la police.

Plus de 30 fourgons de police avaient été déployés autour du parc et près des murailles rouges du Kremlin, et plus d'une vingtaine de personnes ont été arrêtées, selon le journaliste de l'AFP.
...
Des arrestations ont également eu lieu à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), la deuxième ville de Russie, lors d'un rassemblement similaire organisé dans le cadre d'une action nationale annoncée sur les réseaux sociaux.

Des sit-in contre l'opération militaire russe en Ukraine avait été annoncé sur les réseaux sociaux dans une trentaine de villes de Russie.
Les organisateurs ont également affirmé dans un communiqué vouloir protester contre "l'effondrement de l'économie russe, contre (le président russe Vladimir) Poutine" et pour la libération de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny.

"La Russie mérite la paix, la démocratie et la prospérité", ont-ils écrit.

A Saint-Pétersbourg, une quarantaine de personnes étaient présentes dans l'endroit désigné pour le sit-in en centre-ville, sans qu'on puisse dire s'il s'agissait de manifestants, selon une journaliste de l'AFP.

Néanmoins, jusqu'à 25 personnes ont été arrêtées, a-t-elle constaté.

Violant l'interdiction de manifester mise en place par les autorités russes, des pacifistes se rassemblent de temps à autres en Russie pour dénoncer l'intervention militaire en Ukraine.

Les protestataires risquent une amende et des peines de prison. Selon OVD-Info, plus de 15.000 personnes ont été arrêtées dans des manifestations de protestation contre l'offensive russe, depuis son lancement le 24 février.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Dim 3 Avr 2022 - 12:23

Atrocités en Ukraine
Source RTBF
Le président du Conseil européen, Charles Michel, a accusé dimanche l’armée russe d’avoir commis des "atrocités" dans la région de Kiev, réclamant plus de sanctions à l’encontre de Moscou

"Choqué par les images obsédantes des atrocités commises par l’armée russe dans la région libérée de Kiev", a écrit M. Michel sur Twitter, en mentionnant le hashtag "#BuchaMassacre", du nom de la localité ukrainienne reprise aux Russes, où près de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes.  

"L’UE aide l’Ukraine et des ONG à rassembler les preuves nécessaires pour des poursuites devant les cours internationales", a précisé le président du Conseil européen.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Dim 3 Avr 2022 - 22:41

"Possibles crimes de guerre" à Boutcha: le point sur la guerre en Ukraine ce 3 avril

Le Point à 22H
Source RTBF.
L'Ukraine a accusé dimanche la Russie de "génocide", affirmant avoir retrouvé les corps de 410 civils dans la région de Kiev récemment reprise aux forces de Moscou, des découvertes macabres qui ont soulevé l'indignation en Europe et aux Etats-Unis.

Le président ukrainien a estimé que les dirigeants russes devaient être tenus pour responsables des "meurtres" et des "tortures" à Boutcha.

Tour à tour, Washington, Paris, Berlin, Madrid ou Londres ont dénoncé les "atrocités", voire les "crimes de guerre", commis.

Pour Sophie Wilmès, la ministre belge des Affaires étrangères belges, "aucune impunité ne doit être permise"

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui s'est dit "profondément choqué", a réclamé "une enquête indépendante".

L'armée russe a, elle, démenti avoir tué des civils à Boutcha, assurant s'être retirée le 30 mars de cette ville et accusant l'Ukraine d'avoir fabriqué les images "à l'intention des médias occidentaux".

L'AFP avait vu samedi les cadavres d'au moins vingt hommes portant des vêtements civils gisant dans une rue de Boutcha, reconquise cette semaine par les troupes ukrainiennes.

En parallèle, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, le Britannique Martin Griffiths, est arrivé dimanche soir à Moscou, avant de se rendre à Kiev, mandaté pour rechercher un cessez-le-feu humanitaire en Ukraine.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 5 Avr 2022 - 21:03

Boris Johnson s'adresse aux Russes
Source RTBF
Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est adressé directement aux Russes mardi, leur disant dans une vidéo qu'ils méritent de connaître "la vérité" sur les atrocités commises en Ukraine après l'invasion russe.

"Le peuple russe mérite la vérité, vous méritez les faits", a déclaré le dirigeant conservateur en russe au début de cette courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, avant de poursuivre en anglais.  

Il a estimé que les informations provenant d'Ukraine sur les atrocités attribuées à l'armée russe "à Boutcha, Irpin et ailleurs en Ukraine" avaient "horrifié le monde".

Elles sont "si choquantes, si écœurantes (qu')il n'est pas étonnant que votre gouvernement cherche à vous les cacher", a-t-il souligné. "Votre président sait que si vous pouviez voir ce qui se passe, vous ne soutiendriez pas cette guerre", a-t-il ajouté en faisant référence à Vladimir Poutine.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 5 Avr 2022 - 22:25

GUERRE EN UKRAINE
ANALYSE
Face au massacre de civils à Boutcha, une propagande russe bien rodée
Source L'Echo

Un soldat ukrainien à Boutcha, au nord-ouest de Kiev, où les corps de dizaines de civils ont été trouvés dans le sillage du retrait russe.

Le régime de Poutine, fidèle à une stratégie du déni déjà éprouvée en Syrie, parle de "mise en scène" malgré les preuves qui s'accumulent sur les massacres commis sur des civils à Boutcha.

La guerre livrée par la Russie à l'Ukraine a franchi un nouveau palier dans l'horreur. À mesure que les forces ukrainiennes réinvestissent les villes du nord du pays abandonnées par les troupes russes, le monde découvre ce qui apparaît chaque heure plus clairement comme la mise à mort de sang froid de civils. Fosses communes, corps gisant en pleine rue... Boutcha a payé un lourd tribut.

Les preuves à charge de la Russie s'accumulent. Ainsi, des images satellites de la société américaine Maxar dévoilées ce mardi semblent bel et bien attester de la présence de corps sans vie aux mêmes endroits dès le 18 mars, moment où les troupes russes occupaient encore cette ville proche de Kiev. Plusieurs médias ont comparé la position et l'emplacement des corps sur ces images avec les photos prises ces derniers jours sur le terrain. Tant le New York Times que la BBC et l'AFP affirment qu'ils n'ont pas bougé.


De son côté, l'ONG Human Rights Watch dit avoir documenté des preuves que la Russie a commis des crimes de guerre depuis le début du conflit, dans les régions de Kiev, Tshernihiv et Karkhiv.

Un Conseil de sécurité de l'ONU était convoqué ce mardi. Invité à y participer, Volodymyr Zelensky a accusé la Russie de vouloir tuer un maximum de civils, images de morts à l'appui et a appelé à une enquête internationale "transparente". Le président ukrainien a tenté de déconstruire le discours russe: "Comme pour le vol de Malaysian Airlines ou la Syrie, ils pointeront du doigt d'autres acteurs, diront qu'il existe différentes versions, que c'est une mise en scène", a-t-il prévenu.

"Vous n'avez vu que ce qu'on a bien voulu vous raconter. Il n'y avait pas de cadavres dans les rues (de Boutcha) juste après le départ des forces russes."
VASSILY ALEKSEEVICH NEBENZIA
AMBASSADEUR RUSSE À L'ONU
Ce que n'a pas manqué de faire l'ambassadeur russe à l'ONU, qui a parlé de "provocation horrible des Ukrainiens à Boutcha." Arguant qu'il n'y avait "aucune preuve, aucun témoignage" de massacres de civils, il a lancé aux autres nations: "Vous n'avez vu que ce qu'on a bien voulu vous raconter. Il n'y avait pas de cadavres dans les rues (de Boutcha) juste après le départ des forces russes", a-t-il affirmé. Des éléments de langage déjà utilisés par d'autres membres du régime russe ces dernières heures: "Mise en scène", "propagande", "fausses images", "désinformation", autant de termes souvent revenus.

"Le massacre de civils comme stratégie de terreur"
Une tactique d'enfumage rodée et utilisée notamment lors de la guerre en Syrie, rappelle Marie Peltier, professeure d'histoire à la Haute école Galilée et spécialiste de la propagande des régimes autoritaires. "Il est d'abord très important de rappeler que le massacre de civils est une stratégie à part entière du Kremlin". Cette tactique de la terreur est une marque de fabrique de Poutine, analyse-t-elle. "Et quand on massacre des civils pour semer la terreur, c’est impossible à assumer. Aucun argumentaire logique ne peut rendre défendable ce type d’actions."

"En Ukraine, Poutine pratique un copier-coller de ce qu’il a fait en Syrie, les mêmes manœuvres discursives sont utilisées."
MARIE PELTIER
HISTORIENNE SPÉCIALISTE DE LA PROPAGANDE
Cette stratégie employée par Moscou a aussi pour objectif de diviser l'opinion qui reçoit ces informations, analyse Marie Peltier. "La stratégie du Kremlin et des dictatures, c’est d’instiller le doute en niant." À ce titre, dit-elle, le conflit syrien a été le laboratoire de Poutine pour sa communication en politique internationale. Il s'est habilement appuyé sur les fragilités existant dans les opinions occidentales pour "instiller partout le poison du doute."

Boutcha, comme Alep
"En Ukraine, il pratique un copier-coller de ce qu’il a fait en Syrie, les mêmes manœuvres discursives sont utilisées, décode Marie Peltier qui rappelle le massacre de la Ghouta, en 2013 ou la chute d’Alep en 2016. "La machine de propagande du Kremlin disait soit qu’il n’y avait pas eu de massacre, soit que les opposants en étaient responsables. Et une grande partie de l’opinion occidentale l’a suivie dans ce discours" qui a pu infuser grâce notamment à la montée en puissance des réseaux sociaux, ces dernières années.

Concernant le massacre de Boutcha, ces derniers n'ont pas été en reste. Une vidéo circulant abondamment sur le réseau social Twitter et la messagerie Telegram prétend prouver que plusieurs personnes jonchant une rue de Boutcha sont en réalité vivantes, signe selon les partisans du régime russe qu'il s'agirait en réalité de comédiens ukrainiens. Une interprétation abusive des images, destinée à semer le doute et démontée par plusieurs sites de fact-checking.

"Malheureusement, établir des preuves, des faits, n’a jamais empêché certains de continuer à croire à la propagande", selon Marie Peltier. Mais la guerre en Ukraine, et l'assassinat de civils en particulier, pourrait bien affaiblir la force de frappe de la propagande de Poutine, "parce qu’une partie des gens qui le soutenaient se disent qu’il y a un problème". "Les gens d'ici s’identifient davantage aux Ukrainiens qu'aux Syriens. Et ils se demandent jusqu’où Poutine va aller."


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mer 6 Avr 2022 - 8:56

Poutine sera-t-il un jour tenu responsable des atrocités commises en Ukraine?

Des corps de civils tués par des soldats russes, dans une fosse commune, à Boutcha, dans la région de Kiev. ©REUTERS
SERGE VANDAELE
05 avril 2022 09:25
Revue de presse du quotidien britannique The Guardian.

Les preuves des atrocités commises par les troupes russes lors de leur retraite du centre de l'Ukraine sont effroyables. Les démentis et affabulations de Moscou sont sans fondement. Après un mois de destruction ciblée de maisons, d'hôpitaux et d'écoles, elles témoignent d’une campagne systématique de terreur contre la population. Et, rappellent les pires atrocités commises durant la Seconde Guerre mondiale.

Mais comment le monde extérieur doit-il réagir à ces nouvelles révélations?

Cette semaine, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a mis en place une enquête pour recueillir des preuves de crimes de guerre russes. Mais comme le souligne le juriste international Philippe Sands, "le problème auquel les procureurs seront confrontés" sera de "démontrer la responsabilité des dirigeants". Il faudra donc prouver que Vladimir Poutine a ordonné ou sciemment autorisé ces atrocités.

La première mise en accusation d'un chef d'État en exercice devant un tribunal international fut celle du Slobodan Milošević en 1999. Son procès laborieux aura duré six ans, jusqu'à ce qu'il meure en prison en 2006, sans avoir été reconnu coupable. Un épisode qui traduit bien la difficulté de la tâche de Zelensky, mais ne doit pas le décourager de poursuivre. Les cruautés de la guerre doivent continuer à faire l'objet d'une publicité constante et l'Occident doit offrir toute son aide à cet égard.

Les décisions de Poutine sont gouvernées par des batailles et non par des sanctions ; par des tanks et non par des banques.
Pendant ce temps, les Occidentaux envisagent des "sanctions toujours plus sévères" qui n'ont toutefois pas réussi à ébranler la détermination de Poutine. Ses décisions sont, en effet, gouvernées par des batailles et non par des sanctions ; par des tanks et non par des banques. Si l'Occident veut aider l'Ukraine, il doit le faire par procuration, en envoyant des armes.

L'histoire offre du reste peu de preuves que les décisions prises dans le feu de la guerre sont régies par l'économie. Il n'y en a d’ailleurs pratiquement aucune dont on puisse prouver qu'elle a eu la moindre incidence sur la conduite d'un conflit.

L'arme la plus efficace est finalement encore le tribunal de l'opinion mondiale. Les images de Boutcha sont vues, pas seulement en Europe ou aux États-Unis, mais dans le monde entier. La réputation de la Russie est d’ores et déjà gravement atteinte. Il viendra un moment où les clameurs d'un monde indigné atteindront jusqu’à la machine à fabriquer des mensonges de Moscou et remettront les pendules à l'heure. Quant à Poutine, il s'est assuré un statut de paria à vie. Son yacht ne jettera plus jamais l'ancre dans un port occidental.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Ven 8 Avr 2022 - 8:47

GUERRE EN UKRAINE
ANALYSE. Source L'Echo
Le 9 mai, date décisive pour la bataille du Donbass
Photo :
Une maison brûle dans le Donbass. Les combats dans cette région devraient s'intensifier très rapidement. ©AFP

SOPHIE LEROY
La Russie redéploie sa force de frappe dans le Donbass pour tenter d'offrir au président Poutine une victoire sur ce terrain pour le 9 mai.

"Nous nous attendons à une nouvelle offensive dans le Donbass" a lancé le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. Sur le terrain, les opérations militaires sont en train de prendre une nouvelle tournure. Vladimir Poutine a rappelé ses troupes du nord de l'Ukraine pour les replier en Biélorussie. La grande bataille du Donbass, région majoritairement russophone, s'annonce. Quand?

"Il ne semble pas réaliste que Moscou envoie directement les troupes logées en Biélorussie à l'est de l'Ukraine. Elles ne sont pas encore prêtes", estime Nicolas Gosset, spécialiste de la Russie au Centre d’études de sécurité et défense de l’IRSD (Institut royal supérieur de défense).

"Les Russes veulent "finir le travail" dans la région de Donetsk et Loughansk, garder Kharkiv qu'ils continuent à bombarder et consolider leur assise entre la Crimée et le port de Marioupol."
NICOLAS GOSSET
SPÉCIALISTE DE LA RUSSIE À INSTITUT ROYAL SUPÉRIEUR DE DÉFENSE

Prendre Donetsk
Dans l'oblast de Lougansk, 80% du territoire semble contrôlé par les Russes et forces séparatistes. Par contre, dans l'oblast de Donetsk, l'autre province du Donbass, le front n'a guère bougé ces dernières semaines. "C'est là que les Russes vont intensifier leurs opérations, prévient Nicolas Gosset. Ils veulent "finir le travail" dans la région de Donetsk et Lougansk, contrôler Kharkiv et consolider leur assise entre la Crimée et le port de Marioupol, qui n'est toujours pas tombé. Et cela, pour le 9 mai."

Ce jour-là, Poutine commémorera la victoire de l'armée rouge sur le nazisme. L'occasion idéale pour le président russe de se glorifier d'une nouvelle victoire sur ceux qu'il qualifie de "néonazis de Kiev". "Il reste très peu de temps, l'escalade risque d'être rapide", juge Nicolas Gosset.

Encerclement du Donbass
Comment se prépare l'armée ukrainienne? "Depuis 2014, l'essentiel des capacités offensives ukrainiennes sont tournées vers le Donbass. Vous devez vous imaginer des tranchées, comme en 14-18, avec plusieurs lignes de front espacées de 2 à 5 kilomètres. L'armée russe va tenter d'encercler la zone par le nord et le sud. Mais ça ne sera pas si facile. Les meilleurs éléments ukrainiens sont là-bas. Ils se battent depuis 8 ans, ils ont l'expérience et du bon matériel. Je pense qu'on va assister à une puissance de feu des Russes qu'on n'a pas encore vue jusqu'à maintenant, avec des bombardements indiscriminés. Le coût humain risque d'être très important", craint Nicolas Gosset.

" Je pense qu'on va assister à une puissance de feu des Russes qu'on n'a pas encore vue jusqu'à maintenant."
NICOLAS GOSSET
SPÉCIALISTE DE LA RUSSIE À INSTITUT ROYAL SUPÉRIEUR DE DÉFENSE

Évidemment, le Kremlin ne communique pas ses plans. "Mais il se pourrait que, par réalisme, les Russes se disent que ce n'est pas possible de "libérer" le Donbass en un mois et qu'ils ne lancent l'opération qu'après le 9 mai, lorsque les troupes logées en Biélorussie, les conscrits, les réservistes, les paramilitaires seront prêts", envisage le spécialiste de la Russie.

Les Russes supérieurs, sur papier
Dans le Donbass, les Russes ont l'avantage de la proximité de leur pays pour acheminer le matériel. Leurs avions seront moins exposés qu'à Kiev aux défenses antiaériennes locales.

Les Ukrainiens, eux, sont désavantagés par la distance pour rapatrier de Kiev leurs équipements. Et aussi par le fait que les Russes continuent à maintenir la pression sur d'autres fronts, histoire de mobiliser l'adversaire ailleurs qu'au Donbass.

"Sur papier, les Russes sont supérieurs en hommes et en matériel", constate Alain de Neve, chercheur au Centre d’études de sécurité et défense (IRSD).

Tournant de l'Otan
Le conflit pourrait néanmoins connaître un tournant avec l'annonce de l'envoi à l'Ukraine, par la Tchéquie, de chars soviétiques T-72 et de véhicules de combat BPM-1. Avec l'aval de l'Otan et sans le veto de l'Allemagne.

"Ce matériel offensif lourd est peut-être vétuste, mais il permettra aux Ukrainiens de redéployer stratégiquement leur équipement de pointe."
ALAIN DE NEVE
CHERCHEUR À L'INSTITUT ROYAL SUPÉRIEUR DE DÉFENSE

"Ce matériel offensif lourd est peut-être vétuste, mais il permettra aux Ukrainiens de redéployer stratégiquement leur équipement de pointe. C'est intelligent! Avec l'appui de la défense aérienne et des munitions rôdeuses antichars, cela peut faire la différence. La présence des forces de l'Otan en Europe de l'Est permet aussi d'intensifier les activités de renseignement, très utiles aux Ukrainiens", rappelle Alain De Neve.

LIRE AUSSI
À Boutcha, le temps s’est arrêté dans l’horreur
Le président Volodymyr Zeensky n'a cependant toujours pas obtenu les avions de combat qu'il réclamait et que les Occidentaux lui refusent pour ne pas exacerber le courroux de Moscou. Mais aujourd'hui, la ligne rouge pâlit. Les massacres découverts à Boutcha impriment une autre tournure à ce conflit.

"Les Occidentaux ont compris qu'on n'était pas proche d'un scénario d'attaque des pays baltes ou de la Pologne."
ALAIN DE NEVE
CHERCHEUR À L'INSTITUT ROYAL SUPÉRIEUR DE DÉFENSE
"Les Occidentaux ont compris qu'il fallait démystifier la puissance de frappe russe, qu'on n'était pas proche d'un scénario d'attaque des pays baltes ou de la Pologne. D'où l'accord pour la livraison de ce matériel lourd", explique encore Alain De Neve, qui précise que des chars appartenant à la Pologne ainsi que des équipements soviétiques détenus par Chypre pourraient aussi être livrés aux Ukrainiens.

Le résumé
Le Kremlin redéploie ses troupes pour attaquer le Donbass.
L'attaque semble imminente parce que le président Poutine voudrait présenter une victoire à son peuple le 9 mai.
Le 9 mai est une date symbolique pour la Russie, celle de sa victoire sur l'Allemagne nazie.
Les Ukrainiens sont aidés par un nouveau type d'aide de la part de l'Occident, des chars lourds.
Suivez de près l'évolution de la situation en Ukraine

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Sam 9 Avr 2022 - 20:03

Guerre en Ukraine : Boris Johnson en visite surprise offre des chars et des navires antimissiles, l’UE rouvre son ambassade à Kiev
Soldats ukrainiens au repos dans l’est de l’Ukraine.
Source RTBF.
Quarante-cinquième jour de conflit en Ukraine. Au lendemain de l'attaque russe, Kramatorsk compte ses morts, au moins cinquante. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé "une réponse mondiale ferme" après ce bombardement meurtrier de la gare de cette ville du Donbass où des civils étaient rassemblés pour fuir la région par crainte d’une offensive russe, un massacre qui a suscité une vive indignation occidentale.

De leur côté les forces russes ont dans un premier temps revendiqué une frappe réussie, mais l'ont ensuite niée dès que les conséquences désastreuses sur les civils ont été signalées. Une armée qui change de chef à la tête de ses forces en Ukraine. Des soldats aux prises avec un changement de commandement puisque le Kremlin a décidé de mettre un nouveau commandant à la tête des forces russes en Ukraine alors qu'à Tchernobyl plusieurs voix s'élèvent afin de souligner les risques inconsidérés pris par les troupes présentes sur place.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mer 20 Avr 2022 - 7:59

ACTU  DOSSIERS  GUERRE EN UKRAINE
ANALYSE
"Le Donbass pourrait être le tombeau de l'armée russe"
Source L'Echo

La bataille du Donbass a commencé. Quelles sont les forces en présence? Décryptage avec deux experts.

La Russie intensifie ses frappes sur l'est de l'Ukraine. Pour les autorités ukrainiennes, la bataille pour le Donbass a commencé. Moscou en a fait son principal objectif après avoir échoué à prendre Kiev et s'être retiré du nord du pays. La zone concernée est en réalité plus vaste que les oblasts de Donetsk et Louhansk. Elle forme un arc allant de Kharkiv au nord à Mikholaiv et Kherson, au sud.

On décrypte les enjeux de cette nouvelle phase de la guerre en Ukraine avec Nicolas Gosset, chercheur à l'Institut royal supérieur de défense (IRSD) et Joseph Henrotin, rédacteur en chef du magazine spécialisé Défense & sécurité internationale (DSI).

"Nous pouvons maintenant affirmer que les troupes russes ont commencé la bataille pour le Donbass, à laquelle elles se préparent depuis longtemps. Une très grande partie de l'ensemble de l'armée russe est désormais consacrée à cette offensive."
VOLODYMYR ZELENSKY
PRÉSIDENT UKRAINIEN

Quel est l'état des forces en présence?
Selon un bilan récent du Pentagone, les Russes disposent de 76 unités de combat dans les zones conquises à l'est et au sud de l'Ukraine. Chaque unité est composée de 850 à 1.200 hommes, sauf les unités spéciales, plus petites (250), explique Nicolas Gosset.

Face à eux, côté ukrainien, une dizaine de brigades se tiennent prêtes au combat, soit un potentiel estimé de près de 80.000 hommes. Mais Kiev entretient volontairement le flou sur leur nombre exact.

NICOLAS GOSSET - CHERCHEUR À L'IRSD :
Nicolas Gosset résume: "L’armée russe a une puissance de feu clairement supérieure, mais elle fait face aux segments les mieux entrainés et équipés de l’armée ukrainienne."

Plus globalement, l'armée ukrainienne compte 1,2 million d'hommes en état de combattre (300.000 actifs et 900.000 réservistes), tandis que l'armée russe en compte 120.000 en Ukraine, note Joseph Henrotin. "Une mobilisation générale porterait son effectif à 5 millions d'hommes. Mais encore faut-il qu'elle soit capable d'équiper ces troupes. Et puis politiquement, ce serait un énorme problème pour Poutine, car comment expliquer dans le même temps à son opinion que les opérations se passent bien en Ukraine?"

Un terrain plus favorable pour l'armée russe?
Selon certains observateurs, le terrain convoité à l'est par les Russes pourrait leur être plus favorable, car moins urbanisé que la banlieue de Kiev et plus propice à des opérations d'envergure telles que les affectionne l'état-major russe.

Joseph Henrotin relativise l'argument géographique: "La zone en question est quand même vallonnée, avec des collines culminant à 300 mètres, ce qui donne un avantage aux défenseurs, qui vont se positionner sur les hauteurs."

Par ailleurs, la proximité avec leur frontière pourrait éviter aux Russes les déboires en matière d'approvisionnement rencontrés autour de Kiev.

"Que s’est-il passé dans le nord de l’Ukraine? Une fois que la colonne russe est rentrée, les Ukrainiens ont coupé les ponts derrière elle et l’ont attaquée, avec des drones notamment. Cela était possible parce qu’ils gardaient un certain contrôle de l’arrière-pays. Dans le Donbass, l’arrière-pays est contrôlé par des forces amies (les prorusses) et donc le problème devrait moins se poser", estime Nicolas Gosset. Ce sont les Ukrainiens qui pourraient connaître des problèmes logistiques, "parce que leur infrastructure ferroviaire et des dépôts de carburant ont été bombardés".

Pour Joseph Henrotin, cette opération d'envergure nécessitera énormément de camions; or les Russes en manquent. Et les Ukrainiens ont réussi une série d'opérations en territoire russe ces dernières semaines, détruisant notamment un dépôt de carburant important à Belgorod.

Il faudra donc voir comment les Russes opèrent: vont-ils vouloir aller vite, au risque d'être à nouveau pris à revers, ou vont-ils avancer plus méthodiquement, et donc plus lentement, au risque d'être pilonnés par les Ukrainiens?

L'Ukraine a-t-elle les moyens de résister?
"Tout va dépendre de la durée de l’offensive, répond Nicolas Gosset. Le besoin de renforcement des capacités ukrainiennes est significatif, note-t-il. Ils ont besoin d'armes lourdes". Si les Russes ont bombardé des entrepôts d'armes fournies par les Occidentaux situés à Lviv, il ne s'agit pas selon l'expert d'un problème majeur, "car on sait que ce matériel n’arrive pas que par Lviv et la frontière polonaise, il arrive aussi par le sud, Odessa et visiblement, il passe." Et aussi parce que, ajoute Joseph Henrotin, les Ukrainiens ont montré leur capacité à disperser leurs stocks pour les rendre moins vulnérables.

"C'est du 50/50. Les Ukrainiens ont extrêmement bien joué leurs cartes jusqu'ici. Cette bataille sera décisive pour l'issue de la guerre. Elle sera de haute intensité, avec un paysage vallonné qui avantage la défense. D'ici à trois semaines, on devrait y voir plus clair."
JOSEPH HENROTIN
RÉDACTEUR EN CHEF DE DSI 

Les stocks, la logistique, c'est d'ailleurs selon lui la clé de la bataille, "car avoir des armes sans munitions ne sert à rien". "Bien sûr, le matériel compte, mais le renseignement, la capacité à coordonner les opérations, la logistique... tout cela est au moins aussi important". Par ailleurs, si les Russes parvenaient à contrecarrer significativement l'approvisionnement en armes que fournissent Européens et Américains à Kiev, Joseph Henrotin relève ceci: "Le premier fournisseur d'armes des Ukrainiens aujourd'hui, c'est Moscou! À titre d'exemple, 200 chars russes ont été capturés depuis le début du conflit, soit autant que ce qu'en compte l'armée française." Par contre, la livraison annoncée de blindés américains peut poser problème parce que, contrairement au matériel soviétique qu'ils ont bien souvent construit dans leurs propres usines, les Ukrainiens ne disposent pas des pièces de rechange.

Dès lors, au vu de la tournure des premières semaines de guerre, aucun des deux camps n'a d'avantage significatif sur l'autre, estime Joseph Henrotin. "Cette bataille sera décisive pour l'issue de la guerre. C'est du 50/50. Les Ukrainiens ont extrêmement bien joué leurs cartes jusqu'ici. D'ici à trois semaines, on devrait y voir plus clair". Mais on pourrait bien assister à un événement historique lors de la bataille qui s'engage, prévient-il: "Selon la définition de l'Otan, une fois qu'une armée perd 66% de ses effectifs, elle est anéantie. Le Donbass pourrait bien être le tombeau de l'armée russe.".

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Mar 3 Mai 2022 - 20:27

Embargo sur le pétrole russe:
 "On est au début d'une crise profonde"
Source L'Echo

L'UE devrait imposer un embargo progressif sur le pétrole russe, l'Allemagne ayant levé ses réticences. Cette décision privera Moscou d'une grande partie des fonds alimentant sa guerre.

La Commission européenne devrait proposer ce mardi d'imposer un embargo progressif sur les importations de pétrole russe au sein de l'Union européenne (UE), dans le cadre d'un sixième paquet de sanctions contre la Russie. Selon nos informations, cette proposition sera examinée dès mercredi par les 27 ambassadeurs de l'UE, ce qui rendrait une décision possible d'ici la fin de la semaine. L'Allemagne, critiquée pour sa réaction modérée à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, a finalement accepté de limiter sa consommation de pétrole russe.

Cet embargo priverait la Russie d'une part importante des revenus alimentant sa guerre en Ukraine, son pétrole représentant 26% de l'or noir consommé en Europe.

Deux pays – la Slovaquie et la Hongrie – très dépendants du pétrole russe, resteront en dehors de l'embargo.  
Cette décision évite que la Hongrie, le pays européen le plus proche du Kremlin, n'impose son veto.

L'Allemagne se dit prête
"Il y aura certainement des hausses de prix et il y aura des pannes. Mais cela ne signifie pas que nous allons glisser dans une crise pétrolière."
ROBERT HABECK
MINISTRE ALLEMAND DE L'ÉCONOMIE 

La levée des réticences de l'Allemagne ouvre la voie à un embargo sur le pétrole russe, une sanction réclamée par les pays de l'Est, exposés à une Russie de plus en plus agressive.

"Nous avons réussi à atteindre une situation où l'Allemagne est capable de supporter un embargo pétrolier", a déclaré lundi le ministre allemand de l'Économie Robert Habeck (Verts). Mais "ce ne sera pas sans conséquence", a-t-il averti.

Depuis le début de la guerre, l'Allemagne a réussi à réduire sa part de pétrole russe à 12% contre 35% avant. Le gouvernement allemand doit encore trouver une solution pour remplacer les livraisons de l'oléoduc qui fournit l'Allemagne de l'Est. "Il y aura certainement des hausses de prix et il y aura des pannes. Mais cela ne signifie pas que nous allons glisser dans une crise pétrolière", a dit Robert Habeck.

12%
Depuis le début de la guerre, l'Allemagne a réussi à réduire sa part de pétrole russe à 12% contre 35% avant.
Le ministre allemand des Finances, Christian Lindner (libéral) a affirmé que cet embargo peut être mis en œuvre "maintenant".

Hausse des prix
"On va priver le marché mondial d'une part importante de sa production, cela va créer une pénurie et les prix vont monter."
ADEL EL GAMMAL
PROFESSEUR DE GÉOPOLITIQUE DE L'ENERGIE À L'ULB 

Un embargo européen sur le pétrole russe, qui représente 12% de la production mondiale, devrait provoquer une nouvelle hausse des prix de l'énergie. Reste à savoir combien de temps cette pression haussière va durer.

"Onp va priver le marché mondial d'une part importante de sa production, cela va créer une pénurie et les prix vont monter",  dit Adel El Gammal, professeur de géopolitique de lo'Énergie à l'ULB.

La Russie devra trouver d'autres débouchés pour son pétrole. "On va vers une montée progressive des prix, le temps que le marché s'adapte. Cela pourrait durer 3 à 4 mois", poursuit-il. Les prix à la pompe pourraient dépasser un certain temps les 2 euros le litre. Mais cet expert ne voit pas les prix monter jusqu'à 3 euros.

La conjoncture économique pourrait aussi freiner cette tendance. "D'autres facteurs, comme le ralentissement mondial, pourraient pousser à la baisse", ajoute-t-il. La Chine a, de nouveau, mis à l'arrêt une partie de ses chaînes de production pour appliquer la politique "zéro covid" du président Xi Jinping. Or, l'économie mondiale basée sur les flux de transport continus reste très dépendante de la Chine.

Crise énergétique
La question se savoir si l'Europe, et le monde, risquent de s'enfoncer dans un choc pétrolier dont la gravité serait comparable à celui de 1973 est pure spéculation. Mais une chose est sûre. Une crise énergétique est à l'œuvre.

"On est au début d'une crise profonde", poursuit Adel El Gammal. "On est dans une redéfinition de l'ordre géopolitique mondial marquée par la guerre en Ukraine. On ignore quelle en sera l'issue et comment les relations avec la Russie redémarreront".

La guerre n'a fait que rapprocher une échéance inévitable liée à la transition énergétique. Selon lui, "il est urgent d'investir dans les énergies renouvelables, le photovoltaïque, l'éolien et la géothermie, la prolongpation du nucléaire et, surtout, l'efficacité énergétique pour réduire la consommation".

Unité européenne
"L'unité européenne derrière l'Ukraine reste sans faille."
BARBARA POMPILI
MINISTRE FRANÇAISE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 

Les 27 ministres de l'Énergie de l'UE étaient réunis lundi en urgence pour se pencher sur la décision de la Russie de couper les livraisons de gaz à la Pologne et la Bulgarie. Ils ont aussi abordé la question d'un embargo sur le pétrole. "L'unité européenne derrière l'Ukraine reste sans faille", a dit Barbara Pompili, la ministre française de la Transition écologique.

Lors de cette réunion, les ministres polonais et bulgare de l'Énergie ont indiqué que la décision russe ne leur pose pas de problème de pénurie. Une task force régionale sur le gaz a été mise en place afin de leur assurer une solidarité des 25 autres pays de l'UE.

Les ministres ont insisté sur la nécessité de mettre en œuvre l'indépendance de l'UE à l'égard des hydrocarbures russes. "Cela signifie remplir au mieux nos stockages de gaz et trouver des fournisseurs alternatifs", a dit Barbara Pompili. L'UE ambitionne de remplir ces stocks à 80% pour fin 2022.

Les 27 ont convenu de mettre en place une plateforme d'approvisionnement en gaz des pays européens, afin de maîtriser les prix. Ils ont également demandé à la Commission européenne de présenter son plan RepowerEU d'ici la fin du mois de mai.

Le résumé
La Commission européenne devrait proposer ce mardi un sixième paquet de sanctions contre la Russie suite à l'invasion de l'Ukraine. Ce nouveau paquet comprend un embargo progressif sur le pétrole russe.
Cet embargo est rendu possible par la levée des réticences de l'Allemagne, qui se dit prête à se passer du pétrole russe.
Le marché devant s'adapter, cette décision devrait entraîner une hausse des prix.
Pour l'expert en géopolitique de l'énergie Adel El Gammal, une crise "extrêmement profonde" est en cours.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty IL ne pourra pas assujettir l'Ukraine

Message  Luc Mer 3 Aoû 2022 - 12:06

INTERVIEW
Lawrence Freedman: "Poutine ne pourra pas assujettir l'Ukraine"
Professeur émérite en études de guerre au King's College de Londres, le Britannique Lawrence Freedman est une référence en matière de stratégies de résolution des conflits.
Les phrases clés :
"Pour Poutine, le problème de l'Ukraine, c'était qu'elle n'était pas assez russe. C'est la révolution orange de 2004 qui a vraiment constitué un tournant. "
"Imaginons qu'il parvienne à obtenir 20% de l'Ukraine. Cela représenterait 1.000 kilomètres de lignes défensives, avec des insurrections permanentes."
Source : L’Echo 03/08/22 – interview par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Article
Lawrence Freedman a notamment été membre de la Commission Chilcot sur la deuxième guerre en Irak et a rédigé l'histoire officielle de la guerre des Malouines. Auteur de l'ouvrage "Ukraine and the art of strategy", en 2019, il analyse les ressorts des prises de décisions militaires de Poutine.
Après plus de cinq mois de guerre, est-il possible de trouver une part de rationalité dans la stratégie de Poutine?
Le conflit de 2014 a fait beaucoup de dommages et de tués, mais sans commune mesure avec la guerre actuelle. Il est resté comme un échec pour Poutine, qui n'a pas réussi à garder l'Ukraine dans sa sphère d'influence.
La Crimée a été comme un lot de consolation, et le Donbass un moyen de pression sur Kiev. On voyait ce que Poutine voulait faire, ce qu'il voulait obtenir. Ce n'est pas le cas depuis cet hiver.
Avec la stratégie de prise de Kiev, le plan de départ était assez clair. Il pensait qu'en renversant le pouvoir à Kiev, en faisant tomber Volodymyr Zelensky, il pourrait vassaliser l'Ukraine. Mais cela était voué à l'échec. Même si l'armée russe était entrée dans Kiev en marchant, sans aucune résistance militaire - ce qui était très improbable -, il y aurait eu une insurrection au fil du temps.
Est-il déjà trop tard pour la Russie?
Poutine ne pourra pas assujettir l'Ukraine. En se comparant à Pierre Le Grand, comme il l'a fait face à des étudiants, Poutine a sous-estimé la difficulté, surtout dans un contexte où cette conquête ne serait pas reconnue politiquement.
Imaginons qu'il parvienne à obtenir 20% de l'Ukraine. Cela représenterait 1.000 kilomètres de lignes défensives, avec des insurrections permanentes. Cela serait très difficile à préserver sur le long terme. Pour le moment, c'est une période de transition, très difficile pour l'Ukraine, qui tient malgré tout, et fait beaucoup de victimes du côté de l'armée russe. Les Russes pourraient avoir un gros souci en termes d'effectif dans leur infanterie, ainsi que de potentielles pénuries de produits pharmaceutiques. Ils dépendent essentiellement de leur artillerie.
Poutine a-t-il aussi sous-estimé la réaction occidentale?
À vrai dire, s'il avait atteint ses objectifs à Kiev, il n'aurait pas eu à se soucier de cette réaction occidentale. En dehors des sanctions économiques et de quelques pressions, rien ne se serait passé.
Si cette réaction des pays occidentaux a été plus robuste que beaucoup l'anticipaient, c'est parce qu'ils avaient quelque chose de concret à soutenir. Si les troupes russes avaient pu marcher dans les villes ukrainiennes sans résistance, il aurait été très difficile de justifier un effort massif pour punir la Russie pour une simple infraction au droit international. Mais dès lors qu'il y a eu une forte résistance, les calculs ont changé. Il a fallu décider de soutenir cette résistance, ou non. Ce soutien a été la bonne décision. Mais la première raison de l'échec russe est bien d'avoir sous-estimé les Ukrainiens.
L'OTAN aurait-elle dû intervenir en 2014 pour envoyer un signal clair à Poutine et éviter cette tragédie?
Les Britanniques, les Américains, les Canadiens ont commencé à travailler avec les Ukrainiens, mais n'ont jamais su jusqu'où les aider en termes d'équipement.
Ils craignaient que ces armes tombent dans les mains russes. Les risques étaient encore difficiles à anticiper, et une guerre ne semblait pas probable à ce stade. L'Ukraine était complexe et problématique à bien des égards, particulièrement en matière de lutte contre la corruption. Zelensky a aussi essayé de négocier une sorte d'accord de paix avec la Russie. L'Ukraine d'aujourd'hui est très différente de celle qui existait il y a encore trois ans.
Poutine peut-il encore tirer avantage d'un défaut d'alignement des positions françaises et allemandes, relativement modérées vis-à-vis de la Russie, avec celles des États-Unis et du Royaume-Uni, nettement plus dures?
Macron a brûlé les étapes [en affirmant qu'il ne fallait "pas humilier la Russie"]. On sait que Poutine n'a aucun intérêt à aller à la table des négociations pour le moment.
Il vaut mieux régler les problèmes qui se posent aujourd'hui avant d'anticiper les prochains. Ces divisions pourraient devenir plus importantes au fil du temps, mais elles me semblent exagérées pour l'instant. La France et l'Allemagne épousent le consensus occidental sur le soutien à l'Ukraine. Elles ont été plus réticentes, depuis janvier, à adopter une ligne dure contre Moscou, mais n'ont pas freiné les démarches occidentales. La France a beaucoup aidé l'Ukraine d'un point de vue militaire. L'Allemagne est plus lente pour des raisons bureaucratiques ou politiques, mais n'a pas gêné l'effort occidental.
Sur le long terme, Poutine pourrait-il profiter d'un affaiblissement du président américain Joe Biden et de l'éventuel retour de Donald Trump à la Maison-Blanche?
Au Sénat, les pro-Russes ne sont pas majoritaires. On a vu durant la présidence Trump que les sénateurs étaient partisans d'une ligne dure contre la Russie. Une seconde présidence Trump ferait une grande différence, mais elle n'aura lieu que dans deux ans. Pour le moment, l'approche de Biden est forte. Il a fallu du temps pour envoyer des armes en Ukraine, mais doucement et sûrement il fait le nécessaire pour faire la différence sur le champ de bataille.
Vous avez écrit dans votre ouvrage que les sanctions économiques contre l'Irak, à partir du début des années 1990, n'avaient pas eu un impact important, en tout cas insuffisant. Sera-ce le cas également avec la Russie?
La question se pose différemment pour la Russie. Pour le moment, elle profite de prix hauts dans le pétrole et le gaz et dans les biens alimentaires. Mais un problème de plus long terme va se poser lorsque certains pays seront moins dépendants du pétrole et du gaz, en conséquence également du changement climatique.
Elle souffre également de certaines pénuries, et n'est pas en mesure de bâtir une industrie robuste dans les semi-conducteurs. Beaucoup de multinationales se sont déjà retirées et l'ont un peu plus isolée. Mais elle n'est pas à l'arrêt. Je ne pense pas que les sanctions internationales ont une influence sur les prises de décisions russes pour le moment, même si elles érodent sa capacité à produire de nouveaux équipements et fragilisent ses perspectives économiques de long terme. 
Au-delà du conflit ukrainien, peut-on imaginer une mondialisation du conflit avec, par exemple, une invasion chinoise de Taïwan, suivie d'une réaction américaine?
Le problème de tout conflit, c'est que plus il dure, plus il peut être influencé par des facteurs extérieurs. Mais je ne pense pas que la Chine envahira Taïwan.
On peut espérer que des leçons ont été tirées de ce qui se passe en Ukraine, et du fait qu'en matière militaire les choses sont souvent plus complexes qu'elles ne semblent l'être sur le papier. La Chine me semble très prudente. Bien sûr, elle a recours à une forme de propagande contre l'Occident, en réaction aux sanctions économiques, mais elle n'a pas fait grand-chose pour la Russie. On peut même constater que Pékin et Washington essaient d'apaiser leurs relations. Cela arrange les deux pays.
Vous avez évoqué dans l'un de vos travaux un "désenchantement russe" suite aux accords de sécurité post-guerre froide, après notamment l'intervention de l'OTAN au Kosovo sans mandat de l'ONU (1999), la guerre en Irak (2003), également sans mandat, et l'intervention catastrophique en Libye (2011). Les égarements occidentaux du dernier quart de siècle peuvent-ils servir de narration à Poutine, avoir une influence ailleurs comme en Chine, Inde ou dans les pays africains proches de Pékin ou Moscou?
Beaucoup d'observateurs considèrent, à tort, que la question de l'élargissement de l'OTAN a été décisive au moment du déclenchement de cette guerre en Ukraine. Le fait est que Poutine a envahi un pays qui n'est pas membre de l'OTAN. Les pays membres de l'OTAN, particulièrement les États-Unis et le Royaume-Uni, ont fait des erreurs, que ce soit au Kosovo, en Irak, en Libye, ou en Afghanistan. Les pays du tiers-monde en sont bien conscients et peuvent donc juger l'attitude occidentale hypocrite, avec ses doubles standards. Les Russes peuvent jouer là-dessus. Mais l'importance de l'élargissement de l'OTAN est exagérée. Cela aurait pu être un problème si l'Ukraine et la Géorgie avaient adhéré. Mais en 2008, même si l'OTAN n'a pas fermé la porte, on ne peut pas dire non plus qu'elle l'ait vraiment ouverte.
Pour Poutine, le problème de l'Ukraine, c'était qu'elle n'était pas assez russe. C'est la révolution orange de 2004 qui a vraiment constitué un tournant. Ces mouvements populaires, élevés contre des élections truquées, contre la corruption, il les a trouvés effrayants, et il n'a pas voulu les voir se produire en Russie.
Par ailleurs, en observant ce qui se passe actuellement, la volonté de certains pays (Suède, Finlande) de rejoindre l'OTAN peut être considérée comme pleine de bon sens. Et n'oublions qu'ils ont fait eux-mêmes la demande.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Luc Jeu 17 Nov 2022 - 22:27

Guerre en Ukraine : nouvelle résolution à l’AIEA demandant à la Russie de quitter le site de Zaporijjia
Source : RTBF 17/11/22
NDLR: AIEA = Agence Internationale de l’Energie Atomique (réunion de35 pays).

Le Conseil des gouverneurs de l’AIEA a adopté jeudi une nouvelle résolution appelant la Russie à se retirer de la centrale ukrainienne de Zaporijjia et à stopper ses actions contre les sites nucléaires, selon des sources diplomatiques.
Le texte, présenté par le Canada et la Finlande, a été approuvé par 24 des 35 Etats siégeant au Conseil, ont précisé deux diplomates contactés par l’AFP. La Russie et la Chine ont voté contre.
Sept pays se sont abstenus (Pakistan, Inde, Afrique du Sud, Namibie, Kenya, Vietnam, Arabie saoudite). Deux étaient absents.
Deux résolutions sur le sujet avaient déjà été adoptées, en mars puis en septembre, alors que les bombardements incessants en Ukraine font craindre le risque d’un accident nucléaire.
Dans ce texte, le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) "exprime sa vive préoccupation" devant le refus de la Russie de stopper ses attaques contre les installations nucléaires ukrainiennes.
Il appelle la Russie "à abandonner ses revendications sans fondement sur la centrale de Zaporijjia, à retirer immédiatement ses troupes et son personnel et à cesser toute action" contre les centrales du pays.
Commentaire : Les 7 pays qui se sont abstenus sont des clients de la Russie. Peurs de manqué de gaz.
La Chine se présente comme un allié modérateur.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Offre de reddition: Poutine réfléchit

Message  Luc Ven 18 Nov 2022 - 12:12

Guerre en Ukraine : Poutine vacille-t-il ? Le maître du Kremlin poussé dans le dos afin d’accepter l’offre de reddition proposée par Kiev ?
Source : RETBF 18/11/22
L’info n’est pas neuve mais elle se fait de plus en plus insistante et surtout est confirmée de manière officieuse par des sources proches de Moscou. Vladimir Poutine, l’homme fort du Kremlin affaibli par les déroutes successives de ses hommes en Ukraine, aurait reçu une proposition de reddition de la part de Kiev et de ses alliés. Poutine aurait accepté de prendre connaissance de cette offre, ce qui, en soi, est déjà une avancée. Car évidemment, la proposition, qui aurait été considérée comme indécente il y a quelques mois encore, a le mérite de ne pas (trop) humilier la Russie et ses dirigeants, ni surtout de les poursuivre pénalement.
Si territorialement la renonciation à toute revendication sur l’Ukraine, à l’exception de la Crimée (démilitarisée et dont la situation serait discutée vers 2029) serait sur la table, en retour Poutine et ses alliés verraient toutes les charges pénales retenues contre eux abandonnées et seraient autorisés à rester au pouvoir en Russie, du point de vue de Kiev et de ses alliés.
Depuis que l’information a fuité dans les médias et sur les réseaux sociaux, de plus en plus de voix s’élèvent pour que Poutine prenne en considération ce compromis, tant au sein des "colombes" qu’au sein des "faucons", sur les réseaux sociaux mais aussi au sein de l’appareil d’Etat. Quant à la sortie lapidaire il y a quelques jours d’Alexandre Douguine, idéologue du Kremlin et ultra-nationaliste, il pourrait s'agir d'un message clair envers Poutine afin de le convaincre de ne pas céder à la tentation de la reddition.
Pression des alliés pour que Kiev mette de l'eau dans son vin
On le sait, aux Etats-Unis, la Maison blanche pense qu’il serait temps de trouver une issue diplomatique et négociée à ce conflit. D’autant plus depuis que les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. L’aile dure, trumpienne, de ceux-ci n’est pas favorable aux aides à l’Ukraine, et en avait fait un argument de campagne. Une demande d’éclaircissements détaillés sur la nature et le coût du support américain devrait d’ailleurs être introduite à la Chambre.
Il y a quelques jours, alors que l’Ukraine fêtait [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le général Mark Milley, chef d’Etat-major américain, avait affirmé que les Ukrainiens avaient désormais obtenu tout ce qu’ils pouvaient espérer avant l’arrivée de l’hiver. La probabilité d’une libération militaire de tous les territoires occupés par la Russie, y compris la Crimée, était très faible, et donc que le temps était venu de[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], qu’il fallait saisir le moment. Un appel du pied clair alors que du côté de Kiev on rêve toujours de reconquérir le terrain perdu… depuis 2014.
"La guerre pourrait s’achever avant même la libération militaire des territoires occupés"
Un rêve mis à mal par les dernières déclarations du Pentagone, pour qui les chances de Zelensky et ses hommes d’arriver à leurs fins, c’est-à-dire de remporter une victoire totale sur le terrain, sont minces malgré les avancées de ces dernières semaines.
Dans cette partie d’échecs, la dernière déclaration accréditant la possibilité d’une issue diplomatique n’est autre que Mykhailo Podolyak, conseiller à la présidence ukrainienne. Lors d’un point presse, Podolyak a déclaré que la guerre pourrait se terminer avant que l’Ukraine ne libère militairement tous les territoires occupés.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Le pouvoir russe navigue à vue

Message  Luc Mer 4 Jan 2023 - 10:01

Russie : Le pouvoir russe navigue à vue
« Nous sommes face à un pouvoir russe qui navigue à vue. » Anna Colin  Lebedev, politologue.
Née en Russie soviétique, Anna Colin Lebedev a vécu en Ukraine et en Biélorussie.
Face à un pouvoir russe qui navigue à vue, l'issue de la guerre en Ukraine, et son éventuelle extension au reste de l'Europe, sont de plus en plus imprévisibles, estime Anna Colin Lebedev, spécialiste des sociétés post-soviétiques.
Interview par Vincent GEORIS,  03 janvier 2023. L’Echo.
Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, la sociologue et politologue française Anna Colin Lebedev est consultée de toute part pour sa connaissance approfondie des sociétés post-soviétiques et de l'armée russe.
Née en Russie soviétique, elle a vécu en Ukraine et en Biélorussie, ce qui fait d'elle une des rares analystes dont les recherches se doublent d’un ancrage dans les populations touchées. Dans cet entretien accordé à L’Echo, elle revient sur la trame de cette guerre et la complexité de ses racines.
Qu’avez-vous ressenti le jour de l’invasion?
Je ne m’attendais pas à une attaque, car je la jugeais contraire aux intérêts de la Russie, même si je ne suis pas tombée des nues. L’état de choc est venu du caractère massif, à l’ancienne, de l’attaque.
Je n’avais pas anticipé, non plus, la mauvaise information du Kremlin sur l’état de la société ukrainienne. Le Kremlin n’a pas été capable d’entendre un certain nombre de messages. C’était d’autant plus surprenant que toutes les informations étaient à la surface, il n’y avait pas besoin d’être dans le renseignement pour les avoir.
L’une des choses sur lesquelles je n’avais aucun doute, c’est sur la capacité de l’Ukraine à résister.
Qu’est-ce qui a poussé le président Poutine à attaquer?
Là, nous ne pouvons faire que des hypothèses. Au moment de lancer l’invasion, Poutine était dans une sorte de mission historique à accomplir qui dépassait les calculs pour y arriver. Il y avait quelque chose de plus grand à réaliser, au prix de grands sacrifices.
Aujourd’hui, on est dans une situation plus composite parce que les objectifs de la guerre ont beaucoup bougé côté russe. On est dans l’incapacité de dire pour quel objectif l’armée russe combat.
La Russie poursuit-elle des objectifs économiques?
Cette raison me paraît moins pertinente. D'abord, parce que la Russie n’est pas en capacité d’exploiter tout le territoire qu’elle possède. Un quart du pays est occupé par 75% de la population, la communication est très mauvaise et beaucoup de zones sont en friche. La question des ressources ne se pose pas.
Dans l’objectif initial, le gain économique était la cerise sur le gâteau. Mais la manière dont la Russie conduit ses combats détruit les territoires qu’elle est censée exploiter. Dans le Donbass, dès 2014, la guerre a détruit les capacités économiques de la région. Les mines, les industries métallurgiques sont dévastées. Marioupol est totalement détruite.
Vladimir Poutine brandit la "lutte contre les nazis" pour justifier sa guerre auprès des Russes. Pourquoi cet argument suranné fonctionne-t-il toujours?
Avant la chute de l’URSS, lorsqu’on demandait de quoi les Russes étaient fiers, un seul fait historique revenait: la victoire sur le nazisme. L’effondrement de l’URSS a entraîné un effondrement sur la manière dont Staline a conduit la Seconde Guerre mondiale. Il y a eu une relecture de l’histoire qui a tenu pendant une bonne partie des années 90.
Vladimir Poutine, une fois élu, s'est ressaisi de cet élément central pour en faire un nouveau socle du pouvoir. Tout ce qui était lié à la collaboration avec l’Allemagne et aux choses commises par le soldat soviétique fut éliminé. Il a créé la mémoire d’un pays qui aurait été uniformément du côté du bien. Le pacte germano-soviétique a disparu, et la collaboration avec les nazis n’avait eu lieu que du côté des Ukrainiens et des Baltes.
Cela a rendu les Russes de plus en plus aveugles à l’horreur de la guerre et les a amenés à croire que les cendres étaient encore chaudes du côté de l’Ukraine, et qu’il aurait suffi d’une étincelle pour que cela redémarre. Toutes ces violences subies et infligées, qui n’ont jamais été verbalisées, ont pu se muer en acceptation des violences commises par l’armée russe sur le terrain.
L’armée russe se livre à des massacres, comme à Boutcha, puis à des bombardements de civils. D’où vient cette volonté de destruction?
C’est une question complexe, qui va occuper tous les experts. Ce qui s’est passé à Boutcha et ce à quoi on assiste aujourd’hui relèvent de dynamiques différentes.
Au début, cette invasion est présentée comme une guerre de libération contre un gouvernement néo-nazi qui opprime une population. Vous avez la logique d’une armée qui a l’habitude de s’attaquer aux civils, comme en Tchétchénie. Si ces civils ukrainiens s’opposent à elle, c’est qu’ils sont ces néo-nazis qu’il faut combattre. Cela légitime la cible.
La question qui se pose, c’est de déterminer par quel processus cela s’est mué en dynamique de destruction des civils de plus en plus assumée. Le projet de la Russie est devenu un projet d’attaque contre les civils dans l’espoir qu’ils se retournent contre leur gouvernement.
Et puis, on a des forces russes désorganisées, où le circuit de commandement n’est pas clair, les soldats ne sont pas des professionnels.
Pourquoi l'armée russe, que l’on dit être l'une des plus puissantes du monde, multiplie-t-elle les échecs?
C’est une armée qui n’est pas préparée à faire cette guerre-là. On a eu des témoignages d’officiers et de soldats russes pour qui l’ordre d’attaquer était autant une surprise que pour nous.
L’armée russe a surtout fonctionné, sous le ministre de la Défense Sergei Shoigu, par la mise en scène de ses exercices et de ses capacités, plutôt que par des entraînements réels. On sait que les exercices ont lieu, mais que ceux qui ont participé n’ont aucune chance de tenir l’arme qu’ils viennent de montrer devant la caméra.
L’armée russe est gangrenée par la corruption, ce qui fait qu’elle n’a jamais la capacité qu’elle prétend avoir. Dès le début, on voit des armes rouillées, des rations périmées, des véhicules militaires dont les pneus crèvent au bout de quelques jours, parce que l’argent qui était censé être là pour les remplacer a été détourné.
Comment s’est organisée la résistance ukrainienne?
L’Ukraine vit depuis 2014 dans un état d’alerte plus ou moins permanent. J’ai interrogé de nombreux miliciens qui se sont battus cette année-là. Une fois retournés dans la vie civile, la plupart ont continué à suivre un entraînement militaire.
Au moment où la Russie a attaqué, ce fut le choc. Mais ce n’était pas une surprise. Les Ukrainiens savaient comment rejoindre une unité militaire ou approvisionner les combattants sur le front. Pour les autres, l’évacuation s’est mise en place très vite, les administrations et les services se sont remis très vite à fonctionner.
Le cas des chemins de fer est exemplaire. Les premiers trains d’évacuation ont démarré dès le premier jour de l’attaque. Les Ukrainiens n’attendaient pas la guerre, mais ils étaient prêts.
La Russie peut-elle encore étendre le conflit au reste de l’Europe?
Les objectifs russes sont fluctuants. Le récit officiel livré à la population russe est que "si la Russie perd, c’est parce que son adversaire n’est plus l’Ukraine, mais l’Occident avec toute la puissance de l’Otan".
Nous sommes désignés comme adversaires explicites. Cela correspond-il à une intention militaire ou une volonté de justifier les échecs? C’est difficile de le savoir, car nous sommes face à un pouvoir russe qui navigue à vue.
Quel est l’état d’esprit de la population russe? Soutient-elle toujours la guerre?
Il y a un sentiment dominant chez les Russes, c’est que leur opinion ne compte pas. Que peuvent-ils faire, dès lors? Adhérer aux décisions du pouvoir peut être une manière de faire face à cette impossibilité de peser et d’agir. Si un rouleau compresseur vous arrive dessus, un des moyens de lui échapper est d’être sur le bulldozer.
Nous arrivons aussi après huit années de matraquage sur "l’Occident hostile" et sur "l’Ukraine hostile". Cela n’était pas forcément destiné à déclencher la guerre, mais à préparer la population au fait que la guerre relève de l’évidence.
Le peuple russe pourrait-il renverser le régime?
Ce n’est pas la population russe qu’il faut regarder, mais celui qui dira "on arrête tout". Il faut regarder du côté des élites qui, à différents niveaux, font des calculs coût-avantage. Des gouverneurs, des ministres, des responsables militaires qui ont, plus que la population, le sentiment de compter dans le choix politique parce qu’ils en paient le prix.
Or, le rapport coût-avantage est en train de se renverser en défaveur du pouvoir. Avec les échecs militaires, on a l’impression qu’ils perdent énormément. C’est du côté de ces gens, qui ne sont pas animés par un désir de paix ni de justice, qu’il faut regarder le changement, pas de la population.
Comment voyez-vous le conflit évoluer?
Je suis plus que prudente sur cette question. Cette guerre nous a réservé pas mal de surprises. La seule chose que je peux dire, c’est que la Russie arrive à transformer à ce jour tout échec sur le terrain en un discours politique qui est recevable par les Russes. Si demain la guerre s’arrêtait, le pouvoir russe arriverait à le vendre à la population.
Comment analysez-vous la personnalité de Vladimir Poutine?
Je le vois comme un homme soviétique ordinaire qui porte en lui les traces de traumatismes que portent beaucoup d’hommes russes, et qui n’ont pu être exprimés.
Cet homme-là s’est retrouvé au pouvoir, et la question que l’on se pose, nous, sociologues, c’est de se demander si Poutine a transformé la population russe, s’il manipule la Russie, ou s’il exprime la Russie par son côté extrêmement représentatif des traumatismes de cette société. C’est cela la question: Poutine n’est-il que le miroir du pays qu’il dirige, ou l’exception, le tyran qu’il faut renverser?
Il est aussi obsédé par l’Histoire…
Oui, depuis récemment. La question que je me pose, c’est qu’est-ce qu'il a lu pendant la période du Covid pour ressortir aujourd’hui toute cette violence? On sait qu’il n’a pas vu grand monde, qu’il n’a même pas rencontré ses plus proches collaborateurs.
D’ailleurs, ce ne sont pas les personnages de son entourage les plus visibles et les plus médiatisés qui sont les plus influents. On se focalise beaucoup sur Kadyrov et Prigojine, mais ce sont des marginaux pour la classe politique russe.
Les jours de Vladimir Poutine sont-ils comptés?
Aucune idée. L’une des forces de Poutine est sa capacité à détruire les institutions politiques, à les vider de tout leur sens. Les partis d’opposition russes n’en sont pas. Les générations intermédiaires d’hommes politiques n’ont pu émerger.
Même au sein du parti au pouvoir, on ne trouve que la génération Poutine. Le plus jeune est Medvedev, c’est tout dire... Les quadras, de la génération (du président ukrainien, NDLR) Zelensky, sont totalement absents. C’est ce qui rend l’anticipation difficile. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas des personnages en train de penser à la place qu’ils vont prendre.
Qu'est-ce qui est le plus important pour comprendre cette guerre?
Si on parle de la Russie, tout comme de l’Ukraine, il est extrêmement important de ne pas simplifier. De ne pas oublier les autres forces politiques qui existent, et de ne pas se focaliser sur Poutine. La Russie, ce sont des jeux de pouvoir et tout cela est en activité en ce moment. Il faut connaître cette complexité.
Côté ukrainien, il faut voir aussi qu’il y a une société qui est en guerre, et pas juste des héros sur le front. L’Ukraine est une société complexe. On dépeint tellement les Ukrainiens en héros, qu'on leur dénie toute humanité et qu’au moindre faux pas, on ne leur pardonnera pas.
Les phrases-clés
§  "Je ne m’attendais pas à une attaque, car je la jugeais contraire aux intérêts de la Russie."
§  "Au moment de lancer l’invasion, Poutine était dans une sorte de mission historique à accomplir qui dépassait les calculs pour y arriver."
§  "C’est une armée qui n’est pas préparée à faire cette guerre-là."
§  "Ce n’est pas la population russe qu’il faut regarder, mais celui qui dira 'on arrête tout'."
§  "Si on parle de la Russie, tout comme de l’Ukraine, il est extrêmement important de ne pas simplifier."

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Amnesty: "Le pouvoir russe veut détruire la société civile"

Message  Luc Sam 28 Jan 2023 - 9:21

Oleg Kozlovsky (Amnesty): "Le pouvoir russe veut détruire la société civile"

Réfugiés en Europe, l'avocate Olga Gnezdilova et le chercheur Oleg Kozlovsky, deux défenseurs des droits humains russes, dénoncent les exactions du régime de Poutine. Ils appellent les autorités européennes à aider leurs semblables menacés en Russie.
Photo : Des policiers russes arrêtent un manifestant contre la mobilisation. En Russie, s'opposer à la guerre peut valoir 15 ans de prison. ©EPA-EFE
Source : L’Echo 28/01/23 – Vincent Georis

En Russie, les piliers de la société civile s'effondrent l'un après l'autre. Mercredi dernier, un tribunal moscovite a ordonné après un procès sommaire la fermeture du Groupe Helsinki de Moscou, la plus ancienne ONG russe de défense des droits humains. Elle avait été créée en 1976 pour s'assurer que l'URSS respecte ses engagements en matière de droits humains. Un an auparavant, une décision tout aussi expéditive fermait l'ONG Memorial, chargée de documenter les crimes contre l'humanité commis par Staline. Quelques mois plus tard, le bureau d'Amnesty International à Moscou subissait le même sort, ainsi que la Fondation Andrei Sakharov, créée par le célèbre prix Nobel de la paix, et le site ovdinfo.org, qui répertorie les persécutions politiques et les violences policières.
Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, le Kremlin a décapité les principales organisations de défense des droits humains. L'Echo a interrogé deux représentants proéminents de la société civile russe, réfugiés en Europe. Olga Gnezdilova, avocate spécialisée dans les droits humains, et Oleg Kozlovsky, chercheur pour Amnesty Russie. Ils ont rencontré, cette semaine, les autorités européennes dans l'espoir d'obtenir leur soutien, en particulier pour l'obtention de visas pour les défenseurs des droits humains restés en Russie. Sur ce point, ils sont retournés les mains vides.

Détruire la société civile
"Ils ont fermé mon bureau à Moscou en avril. J'ai dû fuir le pays. Mais je continue à travailler en Allemagne sur les violations de droits humains en Russie", dit Oleg Kozlovsky. "Le pouvoir russe veut détruire la société civile. Tout réseau qui ne fait pas partie de l'État est liquidé."
Olga Gnezdilova étudie les responsabilités du régime russe et apporte une assistance aux défenseurs restés en Russie, en Ukraine et en Biélorussie.
"La population russe est confrontée à une dégradation importante des droits humains depuis un an", déplore-t-elle, "un seul exemple: de plus en plus d'hommes revenant du front, souvent armés, commettent des actes de violence domestique, sans que les victimes soient protégées". Les plus inquiétants sont les criminels enrôlés par le régime, retournés dans la société russe après avoir combattu en Ukraine et obtenu leur libération.
Des lois taillées sur mesure
Dans ce climat délétère, la société civile russe ne parvient plus à exercer ses missions. "La pression est de plus en plus forte contre ceux qui s'opposent à la guerre. Les ONG ne peuvent plus lever de fonds pour fonctionner, les médias indépendants sont harcelés", dénonce Oleg Kozlovsky.
La traque est menée par tous les services étatiques de répression. "FSB, police, centre anti-extrémisme... Ils se font tous concurrence pour être le premier à bloquer une ONG ou ouvrir une nouvelle affaire", ajoute-t-il.
Les lois permettant aux juges de fermer les ONG, et parfois d'emprisonner leurs militants, se multiplient. "Ce que vous dites aujourd'hui peut devenir une infraction pénale demain", dit Olga Gnezdilova.
Un des crimes les plus souvent invoqués est "la dissémination d'informations notoirement fausses sur les forces armées", instauré par une loi de mars 2022 prévoyant jusque 15 ans de prison. "Le simple fait d'appeler cette guerre 'une guerre' est un crime", résume Oleg Kozlovsky. En juillet dernier, l'élu municipal moscovite Alexeï Gorinov a été condamné sur base de cette loi à 7 ans de prison.
Lire aussi :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Protéger les défenseurs
Les défenseurs, et leur famille, toujours présents en Russie, sont harcelés par le régime. Leur sort, comme celui des opposants, est précaire. "Plus de 20.000 personnes ont été arrêtées en un an. Toutes les 30 minutes, quelqu'un est arrêté en Russie pour avoir protesté contre la guerre", dit Olga Gnezdilova. "Beaucoup de défenseurs continuent à travailler en Russie, d'autres veulent fuir", ajoute Oleg Kozlovsky.
Tous deux veulent aider les défenseurs russes à se rendre en Europe pour poursuivre leur mission. Mais la politique d'octroi des visas aux ressortissants russes a été durcie en Europe depuis le début de la guerre. "L'obtention des visas pour les défenseurs des droits humains était une de nos demandes prioritaires lors de nos rencontres avec les autorités européennes. Il est impératif de ne pas les isoler", dit Olga Gnezdilova.
Ils n'ont pas obtenu satisfaction. "Nous avons le sentiment que les responsables européens considèrent une politique de visas cohérente, coordonnée et claire pour les défenseurs russes comme quelque chose d'impossible à coordonner entre les 27 États membres", conclut un représentant d'Amnesty.

Le résumé
§  Olga Gnezdilova, avocate spécialisée dans les droits humains, et Oleg Kozlovsky, chercheur pour Amnesty, ont fui la Russie. Réfugiés en Europe, ils poursuivent leur mission.
§  En un an, les principales ONG de la société civile russe ont été fermées par le pouvoir. Mercredi, c'était au tour de la plus ancienne de toutes, le Groupe Helsinki Moscou.
§  Les deux défenseurs russes ont rencontré, cette semaine, les autorités européennes. Ils leur ont demandé, en vain, des facilités pour l'obtention de visas pour leurs pairs menacés par le régime.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty La Russie manipule l’information en Europe

Message  Luc Mer 8 Fév 2023 - 11:14

La Russie manipule l’information en Europe
Source : l’Echo 08/02/23
Figure : Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne :
Légende : "Nous avons les preuves que la Russie manipule l'information en Europe".


L'UE a dévoilé son premier rapport sur la manipulation de l'information et les tentatives d'ingérences étrangères en Europe. La Russie est à l'origine de la plupart de ces campagnes de désinformation.
Sur la couverture du numéro spécial de Charlie Hebdo publié le 22 octobre 2022, la ville de Kiev est plongée dans le noir. Dans un phylactère, une voix dit: "Et voilà, on a basculé du côté obscur". Ces jours-là, des tirs de missiles et de drones russes s'abattaient sur la capitale ukrainienne, tuant des habitants et plongeant des millions de gens dans le noir et le froid. Pour quelle raison obscure le magazine satirique français se moquait-il des victimes ukrainiennes?
La réponse est connue aujourd'hui. Ce numéro spécial était un faux diffusé par le Kremlin sur les réseaux sociaux, partagé par des faux comptes Facebook et Twitter, puis par des vrais utilisateurs abusés par cette propagande. Charlie Hebdo n'est pas le seul à avoir été imité. Ce fut aussi le cas de ses confrères allemand "Titanic" et espagnol "El Jueves", lors de numéros créés de toutes pièces pour attaquer Zelensky.
Cette manipulation fait partie des techniques de désinformation de plus en plus perfectionnées dirigées par la Russie contre l'Europe depuis le début de la guerre en Ukraine. Faux sites web, faux médias... Ces manipulations sont détaillées dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], publié ce mardi par la Commission européenne.
"Nous avons les preuves que la Russie manipule l'information en Europe dans nos sphères publiques", a dénoncé mardi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, en brandissant ce rapport de 35 pages lors d'une conférence sur la désinformation réunissant experts, psychologues et autorités européennes.
La Russie a investi massivement et de manière industrielle dans la désinformation, et cette désinformation tue", a-t-il ajouté, "la Russie n'utilise pas que des balles et des bombes dans la guerre en Ukraine", mais aussi "des manipulations et des interférences pour conquérir le cerveau des gens". En un an, selon luila Russie a créé et diffusé plus de 15.000 articles et vidéos de désinformation.
L'UE a aussi lancé, mardi, un centre européen de partage et d'analyse de l'information chargé de traquer les campagnes de désinformation.
Imitation de médias européens
Dans ce rapport, les chercheurs de Stratcom, une unité s'attaquant à la désinformation, analysent une centaine de cas de manipulation de l'information survenus entre octobre et décembre 2022.
Pas moins de 60 de ces incidents visent à soutenir l'invasion russe en Ukraine, la moitié attaquent directement les responsables ukrainiens. Ils ont lieu dans 30 langues, dont 16 proviennent de l'UE. Les messages utilisent le plus souvent des images et des vidéos.
La technique la plus sophistiquée, et la plus récente, est l'imitation de médias écrits et audiovisuels. Par exemple, un reportage imitant la chaîne Al Jazeera affirme que des supporters ukrainiens ont été détenus à Doha après avoir adopté des comportements nazis lors de la coupe du monde de football.
Un autre reportage, copiant Euronews, prétend qu'une maison de ventes aux enchères allemande a détruit des œuvres d'art russes.
Les services russes imitent aussi des organismes réputés. Une vidéo largement répandue sur les réseaux sociaux, soi-disant commentée par un membre du très sérieux Collège de sécurité et de défense européen, liste les désavantages d'une adhésion de l'Ukraine à l'Otan.


LIRE AUSSI
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Détourner l'attention
Les techniques utilisées par la Russie, dans les cas étudiés, visent avant tout à détourner l'attention (42%) d'une situation, comme la guerre en Ukraine, vers un autre auteur ou une autre narration. Dans d'autres cas, Moscou cherche à déformer la réalité (35%).
"Le message le plus fréquent est: 'la Russie se défend en Ukraine contre une attaque de l'Ouest'", dit Josep Borrell, "mais c'est faux, c'est la Russie qui bombarde l'Ukraine et sa population".
Les canaux diplomatiques sont de plus en plus utilisés pour la désinformation informations, constate le rapport. Par ailleurs, la Chine est impliquée dans des 17 cas de désinformation sur les 100 analysés. Dans cinq cas, Pékin et Moscou ont collaboré.
D'autres cas de désinformation sont disponibles sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le résumé
§  L'UE a diffusé mardi son premier rapport sur les manipulations de l'information et les menaces d'interférences étrangères. Sur une centaine de cas étudiés, la Russie apparaît comme le principal propagateur désinformation en Europe, ce qui constitue une menace pour la démocratie.
§  Le Kremlin recourt, de plus en plus, à l'imitation de médias, comme Charlie Hebdo et Euronews, pour diffuser ses fausses informations.
§  Dans la plupart des cas, Moscou cherche à détourner l'attention ou à tordre la réalité, son premier message étant que "la Russie se défend contre une attaque de l'Ouest".

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Vladimir Poutine visé par un mandat d'arrêt du CPI

Message  Luc Ven 17 Mar 2023 - 16:57

La Cour pénale internationale accuse le président russe Vladimir Poutine d'être responsable de crimes de guerre commis en Ukraine.
La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré ce vendredi avoir émis un mandat d'arrêt contre le président russe Vladimir Poutine pour sa responsabilité dans des crimes de guerre perpétrés en Ukraine depuis l'invasion russe.
Source : l’Echo 17/03/23 16H28’
"Aujourd'hui, 17 mars 2023, la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a émis des mandats d'arrêt contre deux personnes dans le cadre de la situation en Ukraine: M. Vladimir Vladimirovitch Poutine et Mme Maria Alekseyevna Lvova-Belova", commissaire présidentielle aux droits de l'enfant en Russie, a déclaré la CPI dans un communiqué.
M. Poutine "est présumé responsable du crime de guerre de déportation illégale de population (enfants) et de transfert illégal de population (enfants) des zones occupées d'Ukraine vers la Fédération de Russie", a ajouté la cour.
"Les crimes auraient été commis sur le territoire ukrainien occupé au moins à partir du 24 février 2022", a poursuivi la CPI, ajoutant qu'il existait "des motifs raisonnables de croire que M. Poutine est personnellement responsable des crimes susmentionnés".
Une enquête lancée dès le début de l'invasion russe
Lundi, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour le transfert d'enfants vers la Russie et pour des frappes délibérées sur des infrastructures civiles en Ukraine.
Le procureur de la CPI Karim Khan a déclaré plus tôt ce mois-ci après une visite en Ukraine que les enlèvements présumés d'enfants faisaient "l'objet d'une enquête prioritaire".
La CPI, créée en 2002 pour juger les pires crimes commis dans le monde, enquête depuis plus d'un an sur d'éventuels crimes de guerre ou contre l'humanité commis pendant l'offensive russe.
Ni la Russie ni l'Ukraine ne sont membres de la CPI, mais Kiev a accepté la compétence de la cour sur son territoire et travaille avec le procureur.
La Russie nie les allégations de crimes de guerre. Les experts ont admis qu'il était peu probable qu'elle remette des suspects.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Ce que risque Vladimir Poutine

Message  Luc Ven 17 Mar 2023 - 19:26

Guerre en Ukraine : ce que risque Vladimir Poutine après le mandat d’arrêt de la CPI à son encontre
Source : RTBF 17/03/23
La Cour pénale internationale (CPI) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour le crime de guerre de "déportation illégale" d’enfants ukrainiens depuis le début de l’invasion russe.
La CPI, qui siège à La Haye, a également émis un mandat d’arrêt contre Maria Lvova-Belova, commissaire présidentielle russe aux droits de l’enfant, pour des accusations similaires.
Mais que risquent-ils réellement ?
En restant en Russie, pas grand-chose. En effet, le pays n’est pas membre de la CPI. Il est donc peu probable qu’il remette des suspects. "La Russie n'est pas partie prenante du statut de Rome de la Cour pénale internationale et n'a aucune obligation en vertu de celui-ci", a d'ailleurs déjà souligné la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, ajoutant que Moscou "ne coopère pas" avec la Cour.  
En revanche, Poutine ne peut pas se rendre dans les pays qui ont ratifié le Statut de Rome et qui reconnaissent la compétence de la Cour. Cela concerne 123 États.
Parmi eux, 33 sont membres du groupe des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], 19 sont des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], 18 sont des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 28 sont des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et 25 sont membres du Groupe des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
À noter que tous les pays européens, ainsi que toute l’Amérique du Sud (y compris des alliés russes comme le Venezuela) se trouvent dans cette liste. Sont également fermés au président russe des pays tels que l’Afghanistan, le Brésil, l’Afrique du Sud, la République centrafricaine ou le Nigeria ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).
Si Vladimir Poutine et Maria Lvova-Belova se rendaient dans l’un de ces pays, les autorités locales devraient les arrêter afin qu’ils soient jugés par la Cour.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Poutine a créé son pire cauchemar

Message  Luc Mar 27 Juin 2023 - 8:15

Poutine a créé son pire cauchemar
Source : Revue de presse du journal l’Echo. 27/06/23.
Dans une tribune publiée dans The Financial Times, Gideon Rachman souligne que le président russe a provoqué lui-même l'insurrection qu'il craint depuis vingt ans.
Il y a quinze mois, l'armée de Vladimir Poutine était aux portes de Kiev. Ce week-end, le dirigeant russe a failli perdre le contrôle à Moscou. 
La mutinerie des forces de Wagner, dirigées par Yevgeny Prigozhin, est la confirmation ultime de l'échec catastrophique de la guerre en Ukraine pour Poutine. Il est difficile de croire que Poutine puisse finalement survivre à ce type d'humiliation. Son prestige, sa force, voire sa vie, sont désormais en jeu. 
L'ironie de l'histoire est que les actions de Poutine ont provoqué ce qu'il craignait le plus: une insurrection qui menace à la fois l'État russe et son pouvoir personnel
Une paranoïa qui remonte à la révolution orange
La crainte de Poutine d'une "révolution de couleur" en Russie remonte à près de 20 ans. Elle trouve son origine en Ukraine. La révolution orange de 2004 - un soulèvement démocratique populaire contre des élections truquées en Ukraine - a suscité chez le président russe une paranoïa qui n'a cessé de s'intensifier au fil des ans. 
Poutine s'est enivré des mythes de l'Armée rouge dans les années 1940.
Depuis lors, Poutine craint, primo, que l'Ukraine échappe irrémédiablement à l'emprise de la Russie et, secundo, qu'un soulèvement démocratique réussi à Kiev se répète à Moscou
Sa décision d'envahir l'Ukraine en 2022 était une tentative de mettre un terme à ces deux dangers, en installant un gouvernement autoritaire pro-russe à Kiev. 
En plus de sous-estimer la puissance ukrainienne, Poutine, qui s'est enivré des mythes de l'Armée rouge dans les années 1940, a surestimé la puissance militaire de la Russie. L'échec de l'armée russe a ouvert la voie à l'entrée en guerre du groupe Wagner. Cela a donné à Prigozhin sa propre base de pouvoir et sa propre plateforme de propagande et lui a permis de se retourner contre l'État russe. 
Dans ses premières remarques sur le soulèvement de Prigozhin, Poutine s'est référé à un sombre précédent: le prétendu "coup de poignard dans le dos" qui a mis fin à l'effort de guerre de la Russie en 1917 et a catapulté le pays dans la révolution et la guerre civile. Ces mots étaient censés traduire la fermeté de l'objectif. Mais ils n'ont pas rassuré. 
Une opportunité historique pour l'armée ukrainienne
La rébellion de Wagner donnera de l'espoir aux opposants au régime de Poutine, à l'intérieur comme à l'extérieur de la Russie. Pour l'armée ukrainienne, dont la contre-offensive n'a pas (encore) réussi à percer, il s'agit d'une opportunité historique
Les prisonniers politiques russes, comme Alexei Navalny ou Vladimir Kara-Murza, doivent avoir un nouveau sentiment d'espoir et d'opportunité. Ils pourraient, eux aussi, jouer un rôle dans les mois à venir. 
Cette chronique, publiée dans le quotidien britannique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], a été traduite et résumée par nos soins.


Commentaire RTBF de ce matin :
Le régime Poutine est devenu instable. Poutine se place au-dessus de la mêlée et regarde (faute d'emprise efficace) … La nuit des longs couteaux approche.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Budget militaire de la Russie

Message  Luc Dim 1 Oct 2023 - 12:09

Des documents révèlent les dépenses colossales de la Russie pour poursuivre le conflit
- 30 % du budget russe sera consacré à la défense en 2024, aux dépens de l’économie.
- Augmentation de 68% du budget défense. Prévu pour durer en 2025.
Source : RTBF 01/010/23
Dans son rapport quotidien, le ministère britannique de la Défense fait état de documents, apparemment issus d'une fuite du ministère russe des finances, qui suggèrent que les dépenses de défense de la Russie devraient atteindre environ 30% du total des dépenses publiques en 2024.

Le ministère russe propose un budget de défense de 10,8 trillions de roubles, ce qui équivaut à environ 6 % du PIB et à une augmentation de 68 % par rapport à 2023.

Selon le ministère britannique, il est très probable que la Russie puisse soutenir ce niveau de dépenses de défense jusqu'en 2024, mais seulement aux dépens de l'économie dans son ensemble.

Les détails complets sur les dépenses de défense russes sont toujours confidentiels, mais ces chiffres suggèrent que la Russie se prépare à de nombreuses années supplémentaires de combat en Ukraine. D'autant que le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, a récemment suggéré qu'il était prêt à ce que le conflit se poursuive jusqu'en 2025.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty La r u s sie prend l'avantage

Message  Luc Lun 12 Fév 2024 - 21:19

Guerre en Ukraine : "La Russie est en train de prendre l’avantage", selon le renseignement norvégien.
Source : RTBF avec AFP 12/02/2024
L[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en Ukraine grâce à un réservoir de forces plus grand et au soutien matériel de pays comme la Corée du Nord et la Chine, a averti le renseignement norvégien lundi.
En présentant le rapport annuel d’évaluation des risques par les services de sécurité norvégiens, le chef du renseignement militaire Nils Andreas Stensønes a affirmé que Kiev aura besoin d’une aide militaire occidentale "substantielle" pour espérer renverser la situation.
"Dans cette guerre, la Russie est actuellement dans une situation plus forte qu’il y a un an et est en train de prendre l’avantage", a dit l’officier Stensønes devant la presse.
Pour étayer ceci, il a fait valoir que la Russie "pourrait mobiliser environ trois fois plus de troupes que l’Ukraine", que "Moscou s’adapte mieux que prévu aux sanctions" et que son industrie est désormais capable de produire munitions, véhicules de combat, drones et des missiles permettant à ses forces de "maintenir leurs efforts de guerre toute l’année".
Soutien de la Corée du Nord, de l’Iran et de la Chine
La Russie, a-t-il dit, bénéficie du soutien militaire de la Corée du Nord, de l’Iran, du Bélarus et de la Chine, laquelle n’a selon lui pas fourni d’armes mais "des machines, des véhicules, de l’électronique et des pièces détachées" utiles à l’industrie russe de l’armement.
"Il faudra une aide occidentale en armements substantielle pour que les forces ukrainiennes puissent se défendre et reprendre l’initiative dans le conflit", a-t-il souligné, rappelant les besoins en munitions, armes de longue portée, défense antiaérienne, chars et avions de combat.
La Norvège est, avec le Danemark et les Pays-Bas notamment, l’un des pays européens à s’être engagés à fournir à l’Ukraine des chasseurs F-16, un appareil que Kiev demande avec insistance à ses alliés.
"La Norvège et l’Europe doivent être prêtes à prendre davantage de responsabilités pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs alliés", a réagi le ministre norvégien de la Défense, Bjørn Arild Gram.
Si les Etats-Unis ont été le principal soutien militaire de Kiev depuis l’invasion russe en février 2022, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et le possible retour de Donald Trump à la Maison-Blanche font peser une responsabilité accrue sur les Européens.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Annexion de l'Ukraine - Page 2 Empty Re: Annexion de l'Ukraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum