Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Blagues et Funny clips 13
par Luc Mer 22 Mai 2024 - 11:16

» English Corner: Anti-Stress & Neuro-Protective Effects of Thiamine (B1)
par Luc Dim 5 Mai 2024 - 9:41

» Démangeaison et Histamine – Journal de Suivi 2
par Luc Mar 23 Avr 2024 - 12:23

» Impact réversible ou non des émulsifiants sur le microbiome
par Luc Lun 15 Avr 2024 - 8:16

» Infos santé. Divers SCE 2
par Luc Lun 8 Avr 2024 - 10:56

» Effets anti-thyroïde des oméga-3
par Luc Lun 1 Avr 2024 - 15:49

» Les acides gras pour les nuls
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 16:38

» Changement d'heure
par Luc Ven 29 Mar 2024 - 14:04

» Démangeaison & Histamine – Journal de suivi 1
par Luc Lun 25 Mar 2024 - 9:38

» Question d'orthographe
par Luc Dim 24 Mar 2024 - 21:18

» English corner: B6 leads to decrease of cytokines in neuropathy
par Luc Sam 16 Mar 2024 - 12:03

» Sujet "libre" connexe à l'annexion de l'Ukraine
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 9:40

» English corner: High dose manganese
par Luc Ven 15 Mar 2024 - 8:22

» English corner: Altered GABA levels in MS patients
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 17:02

» Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6
par Luc Lun 11 Mar 2024 - 16:50

» English corner: B6, Brain inflammation and Quinolinate: The kynurenine pathway
par Luc Jeu 7 Mar 2024 - 10:22

» Régime protéiné & ratio Vit B6, biotine et molybdène
par Luc Lun 4 Mar 2024 - 22:26

» Additifs : Carraghénanes & Monoglycérides et Diglycérides d’Acides Gras
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 18:41

» English corner. Potential roles of Vit B6 in inflammation and immunity
par Luc Ven 1 Mar 2024 - 10:54

» English Corner – Vit B6: How much is too much?
par Luc Mar 27 Fév 2024 - 21:39

» Effets de la Vitamine B6 sur les Neurotransmetteurs
par Luc Ven 23 Fév 2024 - 8:33

» Haute dose de B6 P5P contre algodystrophie et SCC
par Luc Dim 18 Fév 2024 - 11:29

» The English corner: Gerson therapy analyzed and somewhat criticized
par Luc Jeu 15 Fév 2024 - 17:20

» Annexion de l'Ukraine
par Luc Lun 12 Fév 2024 - 21:19

» Divers 1 - Santé et écologie
par Luc Dim 11 Fév 2024 - 23:18

» The English corner: Fix the gut
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 11:30

» Présentation Tiphoun
par Luc Lun 5 Fév 2024 - 0:01

» Pourquoi la choline est importante en nutrition
par Luc Mar 30 Jan 2024 - 19:11

» Histoire drôle & Funny clip 12
par Luc Lun 29 Jan 2024 - 10:57

» Nutriments favorables à la respiration mitochondriale
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:41

» Comment Booster votre Énergie
par Luc Dim 28 Jan 2024 - 14:14

» Pathologies d’encrassage : Fibro – Tendinite – Arthrose – Ostéoporose – Goutte – Etc.
par Luc Dim 14 Jan 2024 - 11:38

» The English Corner: Auto immune reaction
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 18:19

» Maladie de Crohn ou Côlon Irritable (IBS) : Comment apaiser et s’en sortir ?
par Luc Ven 12 Jan 2024 - 11:00

» Contenir le candida albicans avec la phytothérapie
par Luc Mar 9 Jan 2024 - 22:08

» Le paradoxe de la vitamine B6
par Luc Sam 6 Jan 2024 - 19:15

» Bon Noël & Meilleurs Vœux
par Luc Dim 31 Déc 2023 - 10:07

» Petit dej de Luc
par Luc Ven 29 Déc 2023 - 10:37

» Quels types de Vit. B? Diffusion passive
par Luc Jeu 28 Déc 2023 - 12:51

» Coronavirus - actualités
par Luc Mar 19 Déc 2023 - 15:05

» This could be a game changer!
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 12:23

» Jeu Wordle et Sutom
par Luc Lun 18 Déc 2023 - 7:02

» La musique que j'écoute / partage ...
par Luc Dim 17 Déc 2023 - 13:13

» English language corner 1: Liposoluble vitamins
par Luc Ven 15 Déc 2023 - 11:16

» Vaut le détour : *** It's worth the détour!
par Luc Jeu 7 Déc 2023 - 9:26

» Nouveau et envie de prendre soin de ma santé. manoelle974
par Luc Jeu 30 Nov 2023 - 14:19

» Bactérie AKK gardienne des maladies auto-immunes et témoin de votre bonne santé intestinale
par Luc Dim 26 Nov 2023 - 16:59

» Johnny et ses douleurs
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 21:43

» Nouvelles de bak
par johnny-bak Lun 20 Nov 2023 - 20:37

» Faire circuler le Qi pour palier le manque d'énergie
par Luc Dim 19 Nov 2023 - 10:08

» Quels Probiotiques pour les Allergies, les Colites et Autres Pathologies
par Luc Ven 17 Nov 2023 - 10:01

» Probiotiques à éviter en cas d’histamine / allergie
par Luc Mar 14 Nov 2023 - 9:12

» Mucus et Gène FUT2
par Luc Mer 8 Nov 2023 - 18:54

» Effet anti-thiamine du café ?
par Luc Sam 4 Nov 2023 - 11:07

» Le magnésium influe sur l’assimilation de la vit D3
par Luc Mer 1 Nov 2023 - 18:22

» Smoothie mangue épinard fruits rouges
par Luc Mar 31 Oct 2023 - 9:38

» Thyroïde & rT3 trop élevé / Mauvaise conversion de T4 en T3 ?
par Luc Dim 29 Oct 2023 - 9:52

» Impact de la bile sur le microbiote et le transit
par Luc Jeu 26 Oct 2023 - 20:09

» Personne souffrant de dysbiose et de transit irrégulier
par Luc Lun 23 Oct 2023 - 11:51

» La solution que vous attendiez tous....
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 21:34

» Renforcer le mucus intestinal en cas de MICI
par Luc Jeu 19 Oct 2023 - 18:50

» Inhiber les endotoxines LPS
par Luc Lun 16 Oct 2023 - 9:27

» Microbiote info diverse
par Luc Ven 6 Oct 2023 - 23:02

» Motilité Intestinale et Déficit en Thiamine B1
par Luc Jeu 5 Oct 2023 - 14:07

» Suppléments pris par Luc
par Luc Mer 4 Oct 2023 - 18:46

» Thiamine et Niacine pour Libérer la Production d'Énergie
par Luc Mar 3 Oct 2023 - 12:13

» Sport contre les addictions
par Luc Jeu 28 Sep 2023 - 8:49

» Boisson HE effets recherchés
par Luc Lun 25 Sep 2023 - 10:50

» Trop d’oméga-3 déprime le système
par Luc Dim 20 Aoû 2023 - 20:12

» Jeûne intermittent ou Peak Fasting
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 16:50

» Privilégier les cuissons à basse température: Pourquoi?
par Luc Ven 18 Aoû 2023 - 8:30

» Prévention des pathologies neurodégénératives
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 22:28

» Le point sur les omega 3: sources naturelles et compléments
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 18:18

» Présentation mmm
par Luc Mer 16 Aoû 2023 - 16:53

» Présentation Laura
par Luc Lun 7 Aoû 2023 - 22:44

» Comment pratiquer en voyage ?
par Madame Shiitake Lun 7 Aoû 2023 - 22:28

» Argent Colloïdal
par Invité Lun 7 Aoû 2023 - 19:53

» Comment traiter le Sibo / Sifo avec prokinétique et HE
par Luc Jeu 27 Juil 2023 - 8:24

» re - bonjour pomme bleue n24swd
par pomme bleue Jeu 6 Juil 2023 - 10:51

» Testez votre Q.I.
par Luc Mar 4 Juil 2023 - 6:31

» musique therapeutique
par Proserpine Sam 1 Juil 2023 - 15:22

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par Invité Ven 16 Juin 2023 - 13:00

» Présentation Joyce
par Luc Ven 9 Juin 2023 - 19:59

» Gut bacteria causes rheumatoid arthritis and likely all other autoimmune conditions
par Luc Lun 5 Juin 2023 - 22:01

» Détox Foie
par Chantal Lun 22 Mai 2023 - 12:57

» Comment limiter la conversion des nitrites en nitrosamines cancérigènes
par Luc Sam 20 Mai 2023 - 12:13

» Combinaison gagnante : Phytothérapie efficace contre le cancer !
par Luc Jeu 18 Mai 2023 - 12:00

» Des veines en bon état
par Luc Ven 12 Mai 2023 - 11:36

» Sibo et nutriments utiles dans un shake
par Invité Ven 5 Mai 2023 - 0:06

» conseils nutritionnels pour maigreur
par Luc Dim 30 Avr 2023 - 18:55

» Vitamine E: Besoins réels
par Luc Lun 24 Avr 2023 - 10:33

» Iode et iodure de potassium – À contre-courant
par Luc Sam 22 Avr 2023 - 18:57

» Hydrolat de romarin CT verbenone
par Luc Lun 10 Avr 2023 - 12:02

» Quels probiotiques pour pour pallier le manque d'énergie
par Luc Lun 3 Avr 2023 - 10:59

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par Luc Sam 1 Avr 2023 - 22:35

» Le rôle de la vitamine K1 et K2 dans la coagulation sanguine
par Luc Sam 25 Mar 2023 - 10:24

» Meilleurs nutriments pour les mitochondries
par Luc Jeu 23 Mar 2023 - 18:31

» Taflo111 - Journal de suivi
par Taflo111 Ven 10 Mar 2023 - 13:07

» Prolamines et glutélines dans les céréales et pseudo céréales.
par Luc Lun 6 Mar 2023 - 22:35

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6

Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6

Message  Luc Jeu 7 Mar 2024 - 12:43

Vit B6, inflammation du cerveau et quinolinate: la voie de la kynurénine
Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6
Réduire l'inflammation du cerveau avec la vitamine B6
Lors de la métabolisation de l’acide aminé tryptophane, la Vit B6 est nécessaire pour neutraliser les dérivés de l'acide quinolinique. Avec un apport de vitamine B6 appropriée, l'acide quinolinique n'est pas le produit final du catabolisme du tryptophane. Attention à la posologie (voir liens annexes). 
Sinon, à défaut d'une neutralisation, une concentration accrue de métabolites peut être responsable d’une cytotoxicité, en particulier dans les maladies neurologiques.
NB : Acide quinolinique ou acide quinoléique, c’est la même molécule = quinolate.
« Pour les personnes souffrant d'une inflammation cérébrale 
médiée par la maladie, les médicaments
ou les effets indésirables du vaccin, 
la Vit B6 pourrait simplement réduire 
les cascades inflammatoires 
et améliorer la qualité de vie. »
Chandler MARRS, PHD
B6 est nécessaire pour fabriquer de la mélatonine et du gaba, et pour supprimer au maximum le quinolinate. Le molybdène est nécessaire pour supprimer le sulfite au maximum. Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] stimule les récepteurs excitateurs du glutamate et le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] entraîne la génération de s-sulfocystéine, qui fait de même. Ainsi, une carence en B6 et en molybdène pourrait toutes deux contribuer à l'anxiété ou à l'insomnie.
NDLR: Avec une consommation adéquate de vitamine B-6, un pourcentage élevé du tryptophane administré a été excrété sous forme d'acide kynurénique et d'acide quinolinique par l'urine.
L'acide quinolinique est l'un des métabolites de la voie kynurénine, en aval des enzymes dépendantes de la Vit B6 PLP.
Mais lorsque davantage de vitamine B6 est utilisée / dépensée, par exemple avec l'arthrose, cette situation pourrait entraîner une carence en vitamine B6. (La Vit B6 agit aussi comme anti-oxydant et anti-inflammatoire).
La carence en vitamine B6 bloque cette voie métabolique (kynurénine) et conduit à l'accumulation d'intermédiaires tels que l'acide hydroxy-l-kinurénine ou quinolinique, qui s'est avéré jouer un rôle dans la douleur neuropathique dans un modèle animal. (1-2)
La voie de la kynurénine
La voie de la kynurénine est une voie métabolique menant à la production de nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+). Les métabolites impliqués dans la voie de la kynurénine comprennent le tryptophane, la kynurénine, l'acide kynurénique, l'acide xanthurénique, l'acide quinolinique et la 3-hydroxykynurénine.
Vocabulaire :
NAD+ est nécessaire pour créer de l'adénosine triphosphate (ATP), le composé que le corps utilise comme carburant (pour l'énergie).
L'acide kynurénique est un neuromodulateur qui régule les niveaux de glutamate, de dopamine, d′acétylcholine et d′acide α-aminobutyrique (GABA).
=> Vous comprendrez que la moindre perturbation prolongée de cette voie entraînera toute une flopée de perturbations neuronales.
Quelle est la fonction de la voie de la kynurénine?
La voie de la kynurénine est la principale voie du catabolisme du tryptophane dans le foie et le point de départ de la synthèse de NAD+ chez les mammifères. La dérégulation ou la sur-activation de cette voie peut entraîner une activation du système immunitaire et une accumulation de composés potentiellement neurotoxiques.
Dans cette optique, si vous manquez de B6, un excès de quinolinate se produit et provoque de l'anxiété et de la douleur neuropathique.
Il a été prouvé que les substances suivantes se sont avérées bénéfiques pour faire baisser le niveau d'acide quinolinique (3):
1. Sulforaphane
2. Sélénium
3. Mélatonine
4. Théanine
5. Polyphénols à thé vert
6. Curcumine + pipérine (améliore Nrf2 et SOD / GPX).
Remarque: Ces substances réduisent les effets de l'acide quinolinique, mais d'une manière indirecte, en apaisant le processus excitateur. Cela pourrait se produire pendant un certain temps, jusqu'à ce que le corps trouve un autre moyen de sur-réagir. 
Toxicité
Lorsque tout fonctionne bien, le tryptophane sert de substrat pour fabriquer la sérotonine et la mélatonine. L'excès de tryptophane est dégradé, entraînant les sous-produits de l'acide nictonique et du nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+) – ou comme la plupart d'entre nous le savent, la niacine, soit la vitamine B3. La niacine est un nutriment essentiel dans de nombreuses fonctions physiologiques. La perte du métabolisme de la niacine via cette voie peut entraîner une maladie importante, notamment le pellagra, une maladie caractérisée par des lésions cutanées écailleuses, des délires et une confusion. En plus d'une perte de synthèse de niacine, lorsque la vitamine B6 est déficiente et que la voie du tryptophane est perturbée, la dégradation incomplète du tryptophane produit plusieurs métabolites qui sont neurotoxiques, dont un métabolite appelé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]lorsqu'elle n'est pas modérée / inactivée dans le cerveau. L’acide quinolinique génère des ROS (espèces réactives de l'oxygène indiquant du stress oxydatif mitochondrial et des dommages) et il suractive les récepteurs NMDA du glutamate (le neurotransmetteur excitateur primaire du cerveau) au point de d’entrainer l'apoptose (mort cellulaire), tout en inhibant la capacité des astrocytes du cerveau à nettoyer l'excès de glutamate. Une fois ce cycle initié, l'acide quinolinique potentialise sa propre libération et celle d'autres neurotoxines, assurant une inflammation et des dommages du cerveau continus.
Avec la vitamine B6 appropriée, l'acide quinolinique n'est pas le produit final du catabolisme du tryptophane – ce sont alors le NAD+ ou la niacine qui le sont –, et tout dommage initié par l'acide quinolinique en tant que sous-produit naturel dans cette voie est compensé par deux facteurs neuroprotecteurs, la kynurénine et l'acide picolinique. La vitamine B6 est essentielle pour les enzymes de kynurénine aminotransférase et de kynurinase; Enzymes qui conduisent à des composés neuroprotecteurs, à la kynurénine ou à l'acide picolinique. La kynurénine bloque les effets cytotoxiques de l'acide quinolinique en bloquant le récepteur NMDA, ce qui le rend indisponible pour l'acide quinolinique, tandis que l'acide picolinique est le chélateur métallique principal (neutralisation) dans le cerveau (probablement également important dans les réactions post-vaccinales). En d'autres termes, la vitamine B6 contrôle l'équilibre entre l'inflammation et l'anti-inflammation dans le cerveau et le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .
Dernières précisions
Le métabolisme du tryptophane et la voie de la kynurénine sont impliqués dans les processus pathologiques où l'inflammation est proéminente. La vitamine B6 peut être essentielle pour maintenir l'équilibre approprié entre les réactions immunitaires inflammatoires et anti-inflammatoires. Avec les déficits nutritionnels modernes (riches en calories, faibles en aliments nutritifs), les pratiques agricoles commerciales (les cultures avec usage de glyphosate sont pauvres en nutriments), les médicaments œstrogéniques et les expositions environnementales (les œstrogènes inhibent la vitamine B6), en conséquence, il est tout à fait concevable que beaucoup d'entre nous soient déficients en vitamine B6 et, par conséquent, fonctionnent avec un niveau constant d'inflammation de bas grade. La supplémentation en vitamine B6, ainsi que les autres vitamines B, pourraient être justifiées.
Pour les personnes souffrant d'une inflammation cérébrale médiée par la maladie, les médicaments ou les effets indésirables du vaccin, la vitamine B6 pourrait simplement réduire les cascades inflammatoires et améliorer la qualité de vie. Compte tenu de son impact direct sur le métabolisme du tryptophane, la vitamine B6 devrait être considérée comme critique pour la santé du cerveau.
Sources et Références
Voir post suivant.


Dernière édition par Luc le Jeu 7 Mar 2024 - 15:13, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Reducing Brain Sensitivity with Vitamin B6

Message  Luc Jeu 7 Mar 2024 - 12:46

Sources et Références
!!! Attention au bon dosage: un excès de B6, en cure, sera contreproductif avec de la vitamine B6 PLP. (Ne pas utiliser PNP en cure, à cause des métabolites toxiques).
0. This post is mainly inspired by this article:
Reducing Brain Inflammation with Vitamin B6
By Chandler MARRS, PHD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
See original post: Reducing Brain Inflammation with Vitamin B6
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1. Meningeal dendritic cells drive neuropathic pain through elevation of the kynurenine metabolic pathway in mice
doi: 10.1172/JCI153805.
In this study, we found that neuropathic pain is abrogated when the kynurenine metabolic pathway (KYNPATH) initiated by the enzyme indoleamine 2,3-dioxygenase 1 (IDO1) is ablated pharmacologically or genetically. (…) These data revealed a role for dendritic cells (DCs) driving neuropathic pain development through elevation of the KYNPATH. This paradigm offers potential new targets for drug development against this type of chronic pain.
2. Vitamin B6 and chronic pain
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
3. These substances have been proven to lower levels of quinolinic acid.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
4. Quinolinic acid as byproduct of tryptophan assimilation when B6 lacks
The kynurenine pathway formed an intriguing link between the dietary availability of vitamin B6 and tryptophan metabolism.
With adequate vitamin B-6 intake, a high percentage of the tryptophan ingested was excreted as kynurenic acid and quinolinic acid in urine.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
5. Over the past decade, a growing number of reports has described quinolinic acid accumulation during inflammation and has hypothesized that quinolinic acid may play a role in many disease processes. Inflammation triggers a complex cascade of cytokines which can activate the kynurenine pathway and cause quinolinic acid accumulation. In fact, IDO, the enzyme responsible for the first and rate-limiting step of this pathway, is induced by many inflammatory cytokines ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). Interferon-γ (IFN-γ), specifically, is a powerful IDO-activating cytokine ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). Quinolinic acid seems to have a controversial and unclear role during inflammation. In some instances, quinolinic acid appears to have an anti-inflammatory role by reducing Th1-like cells and increasing the Th2-like cells, which limits adaptive immunity overactivation ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). However, quinolinic acid accumulation has also been considered a deleterious feature of inflammation, and its increased concentration can be responsible for cytotoxicity, particularly in neurologic diseases through numerous proposed mechanisms ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).
Source: States of quinolinic acid excess in urine: A systematic review of human studies
doi: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
IDO = indoleamine 2,3-dioxygenase
6) The Role of Tryptophan Dysmetabolism and Quinolinic Acid in Depressive and Neurodegenerative Diseases
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] by Knut Hestadetal. 2022
A disturbed tryptophan metabolism with increased activity of the kynurenine pathway and production of quinolinic acid may result in deficiencies in tryptophan and derived neurotransmitters. Quinolinic acid is an N-methyl-D-aspartate receptor agonist, and raised levels in CSF, together with increased levels of inflammatory cytokines, have been reported in mood disorders. Increased quinolinic acid has also been observed in neurodegenerative diseases, including Parkinson’s disease, Alzheimer’s disease, amyotrophic lateral sclerosis, and HIV-related cognitive decline.
CSF = Cerebrospinal Fluid
*) Additional links on B6 metabolism
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (neuro-sensitivité)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Apport de glycine pour activer de la voie de la kynurénine

Message  Luc Jeu 7 Mar 2024 - 21:40

Apport de glycine pour activer la voie de la kynurénine, en vue de contrer les réponses inflammatoires et excitotoxiques dans le cerveau.
 Question posée à ChatGPT :
Il a été prouvé que les substances suivantes se sont avérées bénéfiques pour faire baisser le niveau d'acide quinolinique (1):
1. Sulforaphane
2. Sélénium
3. Mélatonine
4. Théanine
5. Polyphénols à thé vert
6. Curcumine + pipérine (améliore Nrf2 et SOD / GPX).
L'acide quinolinique est une neurotoxine puissante et auto-perpétuelle lorsqu'elle n'est pas modérée / inactivée dans le cerveau. (2)

Question : Lorsqu’une personne ne peut pas prendre de supplément de vitamine B6 (PLP), à cause d’une sensibilité marquée dès 25 mg de B6, quels sont les mécanismes d’action de 3 des molécules citées ci-dessus, au niveau de l’acide quinolinique. Inutile de me citer les avantages sur les médiateurs courants de l’inflammation (COX – LOX => PEG 1, 2 et 3).
Cas de figure : Personne souffrant d’une pathologie inflammatoire de bas grade, par exemple de l’arthrose. B6 est alors dépensé / épuisé en servant d’anti-inflammatoire et d’antioxydant. (3)
Remarque: Ces substances réduisent les effets de l'acide quinolinique, mais probablement d'une manière indirecte, en apaisant le processus excitateur. Cela pourrait se produire pendant un certain temps, jusqu'à ce que le corps trouve un autre moyen de sur-réagir. Pourriez-vous confirmer ou infirmer ce dernier point ? Une probabilité / déduction, bien sûr. Et ne me dites pas de m’adresser à mon médecin-traitant, car il ne maitrise pas le sujet.
Sources:
1. These substances have been proven to lower levels of quinolinic acid.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
3. Reducing Brain Inflammation with Vitamin B6
By Chandler MARRS, PHD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
ChatGPT
Compte tenu des informations fournies et de votre demande spécifique, examinons les mécanismes d'action de trois des substances mentionnées - sulforaphane, sélénium et mélatonine - sur l'acide quinolinique, en prenant en compte le cas où la personne ne peut pas prendre de supplément de vitamine B6 en raison d'une sensibilité.
Sulforaphane :
- Mécanisme : Le sulforaphane est un composé phytochimique présent dans les crucifères, comme le brocoli. Il agit comme un inducteur de phase II des enzymes antioxydantes, via l'activation du facteur de transcription Nrf2 (Nuclear factor erythroid 2-related factor 2). L'activation de Nrf2 peut augmenter la production d'enzymes antioxydantes, telles que la superoxyde dismutase (SOD) et la glutathion peroxydase (GPX).
- Effets potentiels sur l'acide quinolinique : En augmentant les niveaux d'enzymes antioxydantes, le sulforaphane pourrait aider à réduire le stress oxydatif induit par l'acide quinolinique, limitant ainsi sa toxicité neurologique.
Sélénium :
- Mécanisme : Le sélénium est un oligo-élément essentiel qui agit comme cofacteur pour certaines enzymes antioxydantes, notamment la glutathion peroxydase (GPX).
- Effets potentiels sur l'acide quinolinique : Le sélénium peut renforcer l'activité de la GPX, ce qui pourrait aider à neutraliser les espèces réactives de l'oxygène (ROS) produites en réponse à l'excès d'acide quinolinique, réduisant ainsi le stress oxydatif et la neurotoxicité associée.
Mélatonine :
- Mécanisme : La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale qui régule les rythmes circadiens et possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.
- Effets potentiels sur l'acide quinolinique : La mélatonine agit en réduisant le stress oxydatif et l'inflammation dans le cerveau. Elle peut également protéger les cellules neuronales contre les dommages causés par les ROS. De plus, la mélatonine peut moduler l'activité des récepteurs glutamatergiques, ce qui pourrait potentiellement atténuer l'excitotoxicité induite par l'acide quinolinique.

Concernant votre remarque sur l'effet potentiel de ces substances sur l'acide quinolinique, il est raisonnable de penser qu'elles agissent indirectement en atténuant les processus inflammatoires et oxydatifs associés à l'excitotoxicité induite par l'acide quinolinique. Cependant, il est important de noter que ces mécanismes peuvent varier en fonction de la spécificité de chaque substance et de leur interaction avec les voies biologiques impliquées dans la régulation de l'acide quinolinique.
 
Commentaire de Luc: 
Bien, merci de confirmer mon analyse.
Ces substances agissent principalement à posteriori, en atténuant les ROS, en stimulant la production d’enzymes antioxydantes (Nrf2).
Dans cette étude, via la voie kynurénine (KYNPATH), les chercheurs ont réussi à limiter / neutraliser l’exitotoxicté. Je suppose que c’est parce que les récepteurs sont occupés.
Je cite: Quinolinic acid is an N-methyl-D-aspartate receptor agonist, and raised levels in CSF, together with increased levels of inflammatory cytokines, have been reported in mood disorders.
1. Meningeal dendritic cells drive neuropathic pain through elevation of the kynurenine metabolic pathway in mice
doi: 10.1172/JCI153805.
 
ChatGPT
Oui, votre analyse est dans la bonne direction. Les substances mentionnées agissent principalement en atténuant les dommages oxydatifs et inflammatoires associés à l'excitotoxicité de l'acide quinolinique. L'activation de la voie de la kynurénine (KYNPATH) peut en effet jouer un rôle clé dans la régulation de la neurotoxicité induite par l'acide quinolinique.
L'acide quinolinique (AQ) agit comme un agoniste du récepteur N-méthyl-D-aspartate (NMDA), un type de récepteur glutamatergique, ce qui peut entraîner une excitotoxicité neuronale.
Décodage (Luc) : AQ stimula la production d’acide glutanergique (excitateur neurologique).
Lorsque la voie de la kynurénine est activée, elle favorise la dégradation du tryptophane en kynurénine, limitant ainsi la disponibilité du tryptophane pour la synthèse de la sérotonine tout en favorisant la production de composés neuroprotecteurs tels que le kynurénate et le picolinate. En conséquence, cela peut moduler l'activité des récepteurs glutamatergiques et réduire l'excitotoxicité induite par l'acide quinolinique.
L'étude que vous avez citée semble fournir des informations supplémentaires sur le rôle de la voie de la kynurénine dans la modulation de la douleur neuropathique chez les souris, ce qui pourrait également avoir des implications dans la régulation de l'excitotoxicité induite par l'acide quinolinique dans d'autres conditions neurologiques, y compris les troubles de l'humeur.
En résumé, l'activation de la voie de la kynurénine peut représenter une stratégie thérapeutique potentielle pour atténuer les effets neurotoxiques de l'acide quinolinique en modulant les réponses inflammatoires et excitotoxiques dans le cerveau.
Décodage (Luc) : C’est une voie possible. Reste plus qu’à trouver une molécule qui occuperait la place des récepteurs NMDA. La glycine pourrait jouer ce rôle.
Vocabulaire : Les récepteurs NMDA (récepteur au N-méthyl-D-aspartate) sont activés dans des conditions physiologiques par le glutamate et la glycine,  qui sont essentiels à la mémoire et à la plasticité synaptique.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Neuro sensibilité avec vit B6

Message  Luc Sam 9 Mar 2024 - 10:43

Neuro sensibilité avec vit B6
Contexte :
Extrême sensibilité lors de la prise de Vit B6, en supplément. Si inflammation de bas grade latente, un déficit en B6 PLP est courant. En effet, la vit B6 agit aussi comme antioxydant et anti-inflammatoire. Avec la vitamine B6 appropriée, l'acide quinolinique n'est pas le produit final du catabolisme du tryptophane.
Constat :
Si l'acide quinolinique agit comme un agoniste du récepteur N-méthyl-D-aspartate (NMDA), un type de récepteur glutamatergique, ce qui peut entraîner une excitotoxicité neuronale, en l’absence de vitamine B6 en proportion suffisante, ne serait-il pas adéquat d’occuper la place de ces récepteurs NMDA, plutôt que de tenter d’atténuer les effets ROS et l’inflammation subséquente en stimulant les enzymes (NRf2) pour calmer le jeu, à posteriori.
Exprimé plus simplement, quelle molécule antagoniste pourrait atténuer la transmission glutamatergique ?

Pistes à envisager pour moduler la transmission synaptique glutamatergique. « Trop peu d'activation, c'est mauvais ; trop, c'est encore pire !»
Synapses inhibitrices mixtes et synapses glutamatergiques
Dans le système nerveux central des vertébrés, la transmission synaptique inhibitrice rapide est médiée par le GABA et la glycine. Le transporteur vésiculaire des acides aminés inhibiteurs (VIAAT) est capable d'accumuler ces deux neurotransmetteurs dans les mêmes vésicules synaptiques, conduisant fréquemment à leur co-libération. (1)
Question :
Est-ce que cibler les récepteurs GABA est la bonne tactique pour limiter l’excitotoxicité au départ du processus ? Donc on n’oriente pas vers ce qui peut calmer les effets résultants de la surexcitation (avec de la curcumine et de la théanine, par exemple), mais en diminuant la sécrétion d’acide glutamatergique (activation de la voie de la kynurénine, favorisant la production de composés neuro-protecteurs tels que le kynurénate et le picolinate), ou en évacuant cet acide quinolinique, avant qu’il s’accumule, si tant est que cela soit possible. 

Combinaison de plusieurs pistes
1.    Antagonistes des récepteurs NMDA : Cibler directement les récepteurs NMDA pour bloquer l'action du glutamate.
=> On oublie vu les effets secondaires.
2. Modulation de la libération de glutamate: Modifier la libération de glutamate au niveau présynaptique peut également être une stratégie efficace. Des agents qui réduisent la libération de glutamate, comme les agonistes des récepteurs GABA_B présynaptiques, peuvent être bénéfiques. (2)
=> OK sur le principe mais on oublie car peu efficace chez les patients neuropathiques.
3. Augmentation de la capture de glutamate: Les transporteurs de glutamate, tels que GLT-1, sont responsables de l'élimination du glutamate de la fente synaptique. Des médicaments qui augmentent l'activité de ces transporteurs pourraient réduire l'excitotoxicité en diminuant la concentration extracellulaire de glutamate. (3)
4. Promotion des voies de dégradation du glutamate: Stimuler les voies métaboliques qui dégradent le glutamate peut également être bénéfique. Par exemple, favoriser la conversion du glutamate en glutamine par l'enzyme glutamine synthétase pourrait réduire la concentration de glutamate disponible pour l'excitotoxicité.

Utilisation de la glycine
En ce qui concerne l'utilisation de la glycine pour favoriser le GABA, il convient de noter que la glycine est principalement impliquée dans la transmission synaptique inhibitrice via les récepteurs du GABA. Augmenter l'apport de glycine pourrait potentiellement favoriser l'action inhibitrice du GABA et ainsi moduler l'excitabilité neuronale. Cependant, cela ne cible pas directement la transmission glutamatergique, mais plutôt la balance entre l'excitation et l'inhibition dans le cerveau.
NB (Luc) : Le GABA empêche la transmission du message au neurone car 2 molécules de GABA occupent les récepteurs présynaptiques, empêchant / contrariant le message post-synaptique. On dit que le GABA agit par inhibition de la transmission du potentiel d’action. Pour retrouver un potentiel d’action, le neurone présynaptique doit « recruter » un nombre plus important de canaux sodiques.
=> Amélioration passagère.

Utilisation de la mélatonine & de la théanine
Concernant l'utilisation de la mélatonine et de la théanine pour réduire les niveaux d'acide quinolinique, leur mécanisme d'action spécifique n'est pas clairement défini dans le contexte de la modulation de la voie de la kynurénine. Il est possible qu'ils agissent indirectement en régulant les processus inflammatoires ou en modifiant l'activité enzymatique dans cette voie métabolique. (4-5)

5. Stratégies complémentaires :
- Modulation de la voie de la kynurénine :
En plus de cibler directement les récepteurs NMDA ou la libération de glutamate, il peut être bénéfique de moduler la voie de la kynurénine pour réduire la formation d'acide quinolinique. Comme mentionné précédemment, l'apport de glycine peut aider à activer la voie de la kynurénine, favorisant ainsi la production de composés neuroprotecteurs. De plus, des substances comme la mélatonine et la théanine ont été liées à la réduction des niveaux d'acide quinolinique, bien que leur mécanisme exact dans ce contexte nécessite encore des recherches approfondies.

6. Suivi médical approprié :
Il est crucial de surveiller attentivement les effets des molécules / des médicaments, lorsque le thérapeute intervient chez ce type de patient, en particulier ceux souffrant de sensibilités ou de conditions médicales préexistantes. Des ajustements de posologie et une surveillance régulière peuvent être nécessaires pour garantir l'efficacité et la sécurité du traitement.
En combinant ces approches, il est possible de moduler efficacement la transmission synaptique glutamatergique et de réduire l'excitotoxicité neuronale chez les patients souffrant de pathologies inflammatoires et excitotoxiques du cerveau.

7. Commentaire additionnel
Avant de déclarer la vitamine B6 inadaptée chez un patient neuro-sensible, si nous voulons tenter de limiter toute une flopée d’effets secondaires inhérents à la modification de l’alchimie du cerveau, je ré-envisagerais l’approche selon l’angle suivant :
- On évite de dépasser 25 mg de B6. Pas nécessairement tous les jours, après recharge 1 semaine.
- Pas de B6 du type PNP ni Pyridoxine HCl.
- Après avoir rechargé, avec du PLP 50 mg, on pratique l’alternance afin d’éviter la saturation. 5 jours sur 7, pdt 3 semaines. Puis arrêt un mois.
- On adapte le dosage en fonction du terrain : 25 ou 50 mg. 50 mg en attaque, la 1ère semaine, puis 25 mg ensuite. Particulièrement si c’est du PLP car si vous saturez l’organisme, vous allez créer un effet de manque (protection du cerveau contre les métabolites).
- Il y a interaction entre les vitamines du groupe B. par conséquent, je prendrais 2x/ semaine un complexe de vitamines B co-enzymées 50 mg.

8. Quelques suggestions de vitamines B6 
En cours...

9Synergie
Synergie avec le zinc (Le zinc fait partie intégrante des canaux de communication du cerveau)
Synergie entre la vit B6 et Mg (voie PGE1)
Sources et Références :
1. Synapses inhibitrices mixtes et synapses glutamatergiques
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
2. Modulation de la libération de glutamate :
- Agonistes des récepteurs GABA_B présynaptiques : Les agonistes des récepteurs GABA_B, tels que le baclofène, agissent sur les terminaisons présynaptiques pour inhiber la libération de glutamate. Ils peuvent être utilisés pour réduire l'excitotoxicité en diminuant la quantité de glutamate disponible dans la fente synaptique.
- Inhibiteurs de la recapture du glutamate : Des médicaments qui bloquent la recapture de glutamate par les transporteurs présynaptiques, tels que le riluzole, peuvent également réduire l'excitotoxicité en augmentant la concentration de glutamate dans la fente synaptique, ce qui peut améliorer la transmission synaptique et réduire l'excitabilité neuronale.
3. Recherche avec « Upregulation of glutamate transporter GLT-1 ».
=> Restoring GLT-1 expression with N-acetylcysteine or ceftriaxone shows promise in correcting pre-clinical and clinical manifestations of drug addiction.
DOI:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  2015
=> Efficacité du NAC chez les personnes addictes, non pas pour combler un manque mais pour faciliter le sevrage.
4. La L-theanine a la capacité d'augmenter la sérotonine du cerveau ainsi que les niveaux de GABA.
L’activité sur le cerveau permet une réduction du stress mental et physique[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et produit un effet relaxant[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
5. La L-théanine exerce une action bénéfique sur les ondes d'impulsion électriques du cerveau. Elle influe également sur la libération et la concentration en différents neurotransmetteurs. Elle augmente les niveaux de dopamine, élève ou abaisse ceux de sérotonine et augmente ceux du GABA dans le cerveau. Par ce biais, la théanine peut agir sur l'humeur (en créant une sensation de relaxation et en favorisant une sensation de bien-être), stimuler la mémoire et la capacité d'apprendre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Sélection de Vit B6 en 20 - 50 - 100 mg (PLP)

Message  Luc Sam 9 Mar 2024 - 12:41

Sélection de Vit B6 en 20 - 50 - 100 mg (PLP)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Altération des niveaux de GABA en cas de SEP

Message  Luc Lun 11 Mar 2024 - 16:50

Signalisation du GABA perturbée et sensibilité à la vit B6
Altération des niveaux de GABA chez les patients atteints de SEP 
La carence en vitamine B complexe procure des effets variables, bien que les symptômes courants incluent la fatigue, l'augmentation du stress oxydatif, l'inflammation et la démyélinisation. En particulier, la vitamine B12 (cobalamine) a déclenché une attention accrue pour son rôle dans le processus de méthylation, la participation à la myélinisation et à la ré-myélinisation et à l'inversion des symptômes de la sclérose en plaques (SEP).
Existe-t-il un lien entre la vitamine B et la sclérose en plaques?
Contexte: Les dommages à la gaine de la myéline (démyélinisation) sont l'une des principales manifestations de la sclérose en plaques. Fait intéressant, à la fois la SEP et les carences en vitamine B entraînent une dégénérescence de myéline sévère, entraînant une perte de transmission du signal neuronal. (1)
Un apport de Vit B6 diminue les cytokines pro-inflammatoires
La supplémentation en vitamine B6 a diminué l'expression des cytokines pro-inflammatoires en supprimant les voies de signalisation du facteur Nkappa NF-κB et MAPKs. (5)
Remarque: Les voies de signalisation MAPKs (mitogen‐activated protein kinases signaling pathways) régulent des processus tels que la prolifération cellulaire, la différenciation cellulaire et la mort cellulaire chez les eucaryotes.
Vitamine B6 et glutamate décarboxylase cérébral
Le glutamate décarboxylase (GAD) catalyse la décarboxylation irréversible du L-glutamate issu de l’alimentation en γ-aminobutyrique (GABA). La supplémentation en B6 améliore la production enzymatique de GABA. Cette enzyme réalise donc la conversion du L -glutamate en GABA, avec dégagement de CO2. La carence en vitamine B6 a entraîné une clairance retardée dans le plasma du glutamate administré par voie intraveineuse. L’enzyme GAD nécessite de la Vit B6 PLP pour son activité de décarboxylation [21].
Les niveaux de GABA et de glutamate modifiés sont associés à une fatigue centrale dans la sclérose en plaques
Chez les patients atteints de SEP, les niveaux de GABA dans le cerveau et la circulation sont réduits par rapport aux individus en bonne santé. Par conséquent, le fonctionnement de l'enzyme GAD devrait être moins perturbé / bouleversé, si nous voulons augmenter les niveaux de GABA.
Sources et Références sur ce lien (post original en anglais - English Corner)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 12603
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 70
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6  Empty Re: Neuropathie sensitive modérée par la Vit B6

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum