Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Omega-3 : Comment choisir ?
par loulou77 Hier à 23:36

» Présentation loulou77
par loulou77 Hier à 23:15

» Juillet 2020, Concorde la fin d'un mythe
par darky35 Hier à 13:39

» Courir à 80 ans
par Chantal Hier à 11:35

» Presentation oliv_d
par Luc Mer 25 Nov 2020 - 22:52

» Présentation - Claire - Sibo
par Anthodu89 Mer 25 Nov 2020 - 15:13

» Infos santé. Divers SCE
par Luc Lun 23 Nov 2020 - 11:49

» Histoire drôle en image & Funny clip 10
par Luc Dim 22 Nov 2020 - 10:15

» Le Coronavirus pourrait conduire à un âge d’or.
par Luc Dim 22 Nov 2020 - 9:45

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Sam 21 Nov 2020 - 8:33

» Comment optimiser l'assimilation du fer
par darky35 Ven 20 Nov 2020 - 11:44

» ASTHME et bronchite
par Luc Ven 20 Nov 2020 - 10:36

» présentation de fisque
par Proserpine Ven 20 Nov 2020 - 9:55

» créer un gif
par Luc Mar 17 Nov 2020 - 19:10

» Coronavirus - actualités
par Luc Mar 17 Nov 2020 - 8:42

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par darky35 Lun 16 Nov 2020 - 12:31

» De l'importance de la respiration
par Proserpine Dim 15 Nov 2020 - 12:12

» Laissez-moi sortir
par Proserpine Dim 15 Nov 2020 - 9:52

» Bon anniversaire Lulu
par Proserpine Mer 11 Nov 2020 - 10:09

» Tactique Coronavirus
par Luc Dim 8 Nov 2020 - 23:35

» Un très bon anniversaire Luc
par Nell74 Dim 8 Nov 2020 - 18:17

» Bon anniversaire Pierrette
par Mirzoune Ven 6 Nov 2020 - 10:52

» Vitamione C flush
par darky35 Lun 2 Nov 2020 - 9:20

» Adjuvants beurk
par darky35 Ven 30 Oct 2020 - 12:35

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Mer 28 Oct 2020 - 12:13

» Curcumine et lithiase
par Luc Mar 27 Oct 2020 - 12:22

» Je détoxique mon foie
par darky35 Ven 23 Oct 2020 - 19:34

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Ven 23 Oct 2020 - 0:20

» Présentation - Elsa
par Proserpine Mer 21 Oct 2020 - 10:24

» Eczéma atopique et HE
par Luc Dim 18 Oct 2020 - 10:21

» Frais PayPal si inactif
par darky35 Sam 17 Oct 2020 - 13:26

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Matogato Ven 16 Oct 2020 - 21:06

» Bon anniversaire Matogato
par Matogato Jeu 15 Oct 2020 - 10:28

» Aluminium dans les vaccins : la vérité scientifique dévoilée !
par Luc Mer 14 Oct 2020 - 11:53

» Reins: Nettoyer votre filtre rénal avant qu’il s’encrasse
par Luc Mar 13 Oct 2020 - 10:53

» Nouveau cadeau de la vie
par Flo Mar 13 Oct 2020 - 9:43

» Pq je prescris des antibios en cas de Fibro, SFC, PR, Crohn ...
par Luc Lun 12 Oct 2020 - 10:59

» présentation SIHO
par Proserpine Jeu 8 Oct 2020 - 16:11

» Cholestérol et Graisses Saturées – Les mythes et les faits
par Flo Lun 5 Oct 2020 - 21:10

» Bon anniversaire Johnny/Bak
par Proserpine Dim 4 Oct 2020 - 11:03

» Bon anniversaire Richarddupuy
par Mezame Ven 2 Oct 2020 - 20:14

» Bon anniversaire jpwax
par Mezame Ven 2 Oct 2020 - 20:11

» Joyeux anniv Mezame
par Mezame Ven 2 Oct 2020 - 19:32

» Un colon irritable et de la constipation en recherche de solutions
par darky35 Mer 30 Sep 2020 - 10:48

» Banque d'avatars
par Luc Mer 30 Sep 2020 - 10:25

» Choline quelle forme ?
par Luc Lun 28 Sep 2020 - 11:43

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Mar 22 Sep 2020 - 10:25

» âme de détective ?
par Luc Dim 20 Sep 2020 - 11:51

» Bon anniversaire Herode
par darky35 Mer 16 Sep 2020 - 10:25

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Ven 11 Sep 2020 - 11:40

» Protéger et stimuler la mémoire
par Luc Ven 11 Sep 2020 - 9:33

» Bon anniversaire Florence
par Luc Jeu 10 Sep 2020 - 11:42

» sibo-c nouvelles therapies
par Proserpine Jeu 10 Sep 2020 - 10:22

» faire sa propre preparation
par CapitaineCleo Jeu 10 Sep 2020 - 1:13

» Acouphènes: Arrêter ces bruits qui rendent fou!
par darky35 Dim 6 Sep 2020 - 11:41

» Bonjour je me présente, Elya
par SIBO_Sly Jeu 3 Sep 2020 - 11:05

» Transition vers moins de féculents
par Luc Jeu 3 Sep 2020 - 8:48

» L'argile qui guérit - Raymond Dextreit
par Luc Mar 1 Sep 2020 - 21:54

» Sujet fourre-tout pour les vadrouilleurs et les noctambules
par Nell74 Lun 31 Aoû 2020 - 15:50

» Neurostimulation non invasive du nerf vague
par Ln Ven 28 Aoû 2020 - 16:07

» Bon anniversaire Anthodu89
par Luc Ven 28 Aoû 2020 - 12:56

» HE niaouli ou tea tree pour la radiothérapie
par Luc Lun 24 Aoû 2020 - 12:23

» Petit déjeuner de Patiloup
par Luc Mar 18 Aoû 2020 - 20:51

» Astuces pour des jambes légères
par darky35 Sam 15 Aoû 2020 - 12:21

» Présentation Zoldik
par Anthodu89 Jeu 13 Aoû 2020 - 14:43

» Presentation TINTIN35
par darky35 Mar 11 Aoû 2020 - 16:55

» Mycoses & cystites : Créer un bouclier naturel
par darky35 Mer 5 Aoû 2020 - 14:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Luc Mar 4 Aoû 2020 - 10:21

» Foie et déchets cristalloïdes
par Luc Dim 2 Aoû 2020 - 20:44

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par darky35 Dim 26 Juil 2020 - 11:12

» Détox et organisme sous-vital
par Luc Dim 26 Juil 2020 - 9:19

» Vitamine A sous-estimée?
par darky35 Mer 22 Juil 2020 - 10:57

» Potassium et gestion de la glycémie
par Luc Lun 20 Juil 2020 - 12:12

» Pain mix céréales aux éclats de cacao brut
par Luc Dim 19 Juil 2020 - 11:11

» Affiner les Apports journaliers recommandés
par Luc Sam 18 Juil 2020 - 9:53

» Soigner la borréliose
par Luc Ven 17 Juil 2020 - 9:21

» Bon anniversaire lmichelle
par Luc Mar 14 Juil 2020 - 9:46

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Mer 8 Juil 2020 - 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00


Traiter l’intolérance à l’histamine

Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  Luc le Jeu 21 Mai 2020 - 19:29

Comment traiter l’intolérance à l’histamine
Cercle vicieux entre l’histamine et la dominance en estrogène

La réponse d'histamine peut être modulée et abaissée avec de la vitamine C et des bioflavonoïdes, mais ce sera une assistance à la marge. Comprenez qu’il faudra jouer sur plusieurs paramètres (voir le schéma avec le seau percé).

Soigner / guérir l'intestin perméable qui permet l'absorption d'allergènes est également essentiel pour maintenir la guérison sur le long terme. La perméabilité intestinale est assistée par la L-glutamine, la cobalamine (B12) et le folate (B9), les bioflavonoïdes (surtout la quercétine), et certains probiotiques.

Parmi les aliments, on distingue ceux qui augmentent la libération d'histamine par l'organisme (libérateurs d'histamine) et ceux qui bloquent l’enzyme diamine oxydase (inhibiteurs de DAO).

*) Excès temporaire d’histamine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
*) Aliments à éviter ou modérer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Niveau d’histamine dans les aliments

Message  Luc le Jeu 21 Mai 2020 - 19:30

*) Tableau d’histamine dans les aliments

Ce sont surtout les poissons en conserve et les fromages fermentés qui tiennent le haut du pavé, suivis par les charcuteries, et loin derrière qques fruits et légumes. Attention aussi à la fraîcheur de la viande et le type de viande (haché et saucisse).  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*) Aliments producteurs ou libérateurs d’histamine
Ce n’est pas parce qu’un aliment apporte peu d’histamine qu’il n’entraine pas une libération d’histamine. Donc, attention à ne pas se baser seulement sur une seule source d’info. C’est surtout le cumul qu’il faut éviter, et faire attention en période plus sensible.

Les abats et les fruits de mer sont connus comme libérateurs d’histamine (L 2 sur une échelle de 3 degrés), en plus d’apporter directement une source d’histamine, selon l’état de fraîcheur. certains ont déjà eu un mauvaise blague avec du thon ... Faites confiance  à vos papilles si elles vous envoient un message (ça pique / excite). 
L2 (puissance 2 degrés, sur 3 degrés)
Abats, fruits de mer, graines de tournesol ;
Avocat, fèves et haricots, tomate, roquette, agrume, ananas, fraise et framboise, kiwi ;
Caco et chocolat, Thé noir, jus d’orange, lait de soja ;
Cumin, curry, poivre, paprika, alginate et glutamate, parabènes, phosphates ;

L3 (puissance 3/3)
Noix, citron vert (lime), orange, pamplemousse, vinaigre de vin et balsamique, alcool, iode.
Autres exemples sur ce lien (Liste d’incompatibilité à l’histamine) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*) Production excessive d’histamine
A petites doses, l’histamine est nécessaire au bon fonctionnement de notre système immunitaire (elle est naturellement stockée dans les cellules immunitaires de notre organisme qui la libèrent lorsqu’un allergène se présente). Toutefois, elle peut déclencher une réaction allergique grave lorsqu’elle est absorbée en doses élevées par le consommateur. 
Dans les aliments à risque, la réaction allergique résulte de la transformation d’un acide aminé, l’histidine par des enzymes produites par des bactéries mésophiles, principalement des entérobactéries. 
La législation définit un excès d’histamine lorsqu’il y a 50 mg/100 gr d’aliments.  On considère qu’un homme de 70 kg peut ingérer jusqu’à 60 mg d’histamine, sans trop de problème.
Si vous mangez de l’emmental (39 mg/ 100 gr), avec des sardines à l’huile (150 mg/ 100 gr) et des tomates (20 mg) ou des cornichons au vinaigre (100  mg), et si en plus vous répétez cette opération un peu plus tard avec de la choucroute (200-400 mg) et du vin blanc (20 mg), ou du chorizo (20-30 mg) avec un vin rouge (30 mg), il vous faudra probablement 3 à 4 jours pour que votre système d’enzymes soit à nouveau pleinement opérationnel, surtout si vous mangez un petit déj frugivore avec des agrumes, un kiwi, des fraises ou une banane, accompagnés de 2 œufs sur le plat. L’organisme n’aura pas le temps de souffler non plus si vous êtes adepte du thé (surtout noir) ou du café. On ne parle pas d’une ou deux tasses par jour …


Dernière édition par Luc le Ven 22 Mai 2020 - 8:33, édité 3 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Calmer les mastocytes

Message  Luc le Jeu 21 Mai 2020 - 19:32

*) Assistance souhaitée
Pour aider à sortir de ce mauvais pas, vous pourriez prendre 100 mg de quercétine anhydride 20’ avant les 3 principaux repas, afin de diminuer le débit. La quercétine va stabiliser les membranes des cellules responsables de la libération d'histamine : les mastocytes. Effet calmant donc, efficace si on ne rajoute pas une couche.  Un apport supplémentaire de magnésium (300 mg de bisglycinate ou taurate de magnésium) contribuera à améliorer les symptômes, en cas de crise, à hauteur de +/ 30 %. Pris au repas, avec un peu de matière grasse (huile d’olive), de préférence (liposoluble).
Vocabulaire – Mastocytes : Les mastocytes sont des globules blancs jouant un rôle dans l'inflammation et l'allergie, car ils délivrent dans les tissus des médiateurs tels que l'héparine, l'histamine, des cytokines (comme le TNF α)... qui font gonfler les tissus, dilatent les vaisseaux sanguins...


Le Chardon -Marie assistera le foie dans la détox et donc facilitera aussi l’assistance dans l’équilibre hormonal (excès d’hormones). Evitez les yaourts et autres produits fermentés car ces bactéries ne sont pas appropriées pour calmer le jeu au niveau de la sphère intestinale. Il y a des souches spécifiques à l’intolérance histaminique. 
Dans le même secteur (foie), on s’assurera aussi d’un apport adéquat de sélénium pour optimiser le fonctionnement de l’enzyme GPx (détox). S’il l’on n’a pas un apport suffisant de cystéine (œufs, lait non pasteurisé), on privilégiera un apport via un supplément de glutathion liposomal.  Le processus de détoxification implique d'avoir suffisamment de magnésium, de zinc, de vitamines B1, B2, B6 et B12 et de folate, ainsi que suffisamment de groupes méthyle (crucifères et betterave). Pour ceux qui aiment les crucifères (mâche, poireau, ail, oignon) et la betterave, ce sont de bonnes sources donneurs de méthyle. D'autres pourront prendre de la diméthylglycine (DMG) ou de la triméthylglycine (TMG) ou de la choline comme suppléments.
Et bien sûr, on veillera à un équilibre entre les oméga-3 et 6 ; surtout en évitant l’excès de ces derniers (pro-inflammatoires au-delà des besoins de l’organisme). Là, un léger apport de vitamine E (20 UI/jr) serait opportun.
Enfin, un équilibre hormonal : Si la thyroïde est un peu paresseuse, l’équilibre entre la progestérone et les autres hormones sera plus précaire.
Il y un équilibre à trouver entre la progestérone, l’œstrogène et l’histamine : L'œstrogène stimule les mastocytes à libérer l'histamine, et l'œstrogène régule à la baisse l'enzyme DAO qui élimine l'histamine. L'œstrogène peut donc également influencer les niveaux d'histamine endogène en régulant à la baisse l'activité DAO. (1-2)


Enzyme DAO
Les vitamines B6 et C et le cuivre sont des cofacteurs essentiels à l'activité de l’enzyme DAO pour aider à éliminer les excès d’histamine. (3)


Sources et références:
1. Fogel WA. Diamine oxidase (DAO) and female sex hormones. Agents Actions 1986;18(1):44-45
2. Sessa A, Desiderio MA, Perin A. Oestrogenic regulation of diamine oxidase activity in rat uterus. Agents Actions 1990;29(3-4):162-166.
3. Kovacova-Hanuskova E, Buday T, Gaviakova S, et al. Histamine, histamine intoxication and intolerance. Allergol Immunolpathol (Madr) 2015;43(5):498-506.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  Luc le Jeu 21 Mai 2020 - 19:34

Liens intéressants
*) The causative factors for histamine intolerance are many
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
*) Amines biogènes dans le vin et autres aliments
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
*) Histamine intolerance may be due to activation-disorder of mast cells (MCAD)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
*) Relationship between histamine, estrogen, progesterone and cortisol.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
*) Vicious cycle between estrogen & histamine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Estrogen stimulates mast cells to release histamine and estrogen down-regulates the DAO enzyme that clears histamine. At the same time, histamine stimulates the ovaries to make more estrogen. The net result is a vicious cycle of estrogen → histamine → estrogen → histamine.
*)  Dominance en estrogènes – Traiter la dominance estrogénique
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On constate que bien des hommes dans la cinquantaine ont des niveaux d’œstrogène plus élevés que la moyenne des femmes du même âge et manifestent des symptômes de «dominance en œstrogène». 

*) Aging, estrogen, and progesterone – Ray Peat
Excerpt 1:
In good health, an animal's systems are designed so that certain tissues will be intensely but briefly stimulated by estrogen. This stimulation by estrogen doesn't produce the normal amount of carbon dioxide, so the tissue experiences oxygen deprivation, leading to swelling and cell division. (Along with the reduced carbon dioxide production, there is increased lipid peroxidation). Any similar stimulation, whether it's produced by soot, or suffocation, or irradiation, will produce the broad range of estrogen's effects, beginning with inflammation but ending with atrophy or cancer if it is too prolonged.

Excerpt 2:
When tissue is poorly oxygenated (or is exposed to estrogen) it takes up water, swelling and becoming more rigid, turgid. (It also takes up calcium, especially under the influence of estrogen, causing muscles to contract.) This swelling effect will be much more noticeable in small arteries than in major arteries with very large channels, but when the effect is prolonged, it will affect even the heart, causing it to “stiffen,” weakening its ability to pump. There is some evidence that estrogen can make large arteries stiffen, over a span of a few months. (Giltay, et al., 1999)

Excerpt 3 :
Progesterone is both an anticatabolic hormone and an antiestrogenic hormone, and in both cases, it protects the functional systems from atrophy. (…)
While progesterone is probably the most perfect antiestrogenic hormone, and therefore an anti-stress and anti-aging hormone, the recognition of a wide variety of estrogen's effects has made it possible to adjust many things in our diet and environment to more perfectly oppose the estrogenic and age-accelerating influences.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  darky35 le Ven 22 Mai 2020 - 6:21

EN COURS...
Merci Luc d'avoir pris le temps de réunir ces infos précieuses. Ce dossier servira certainement beaucoup de gens, tellement sont concernés de près ou de loin par l'histamine. Cela m'a permis d'entrevoir de nouvelles possibilités que je vais tâcher de mettre en surbrillance, afin d'orienter quelque peu le fil momentanément vers le microbiote et sa périphérie qui est souvent en cause dans ce genre de pathologie. De plus en plus de gens sont atteints de maladies chroniques inflammatoires de l'intestin, (Crohn, RCH, syndrome de l'intestin irritable / IBS/IBD, sibo, sifo, dysbiose (libo),etc...
Luc a écrit:A petites doses, l’histamine est nécessaire au bon fonctionnement de notre système immunitaire

  • Les traitements anti-histaminiques peuvent conduire à l'intoxication histaminique, ne prendre un traitement que lorsque cela s'avère nécessaire (symptômes trop importants : démangeaisons intenses et répétées, dishydrose ), notamment dans le cas de symptômes récurrents et chroniques. Dans le cas d'une affection telle que la prolifération bactérienne/fongique du grêle, ou une des clés essentielles de la guérison est la motilité intestinale ( complexe moteur migrant MMC ), les bactéries utilisent un arsenal de mesures (dont les endos-toxines), afin de créer des zones de stases ou elles peuvent proliférer et nidifier (biofilms). D'un coté la réaction à l'histamine peut induire des inflammations locales avec sténose (réduction du diamètre du grêle favorisant la rétention de matières), mais de l'autre, l'histamine intervient notamment au niveau de l'acidité gastrique, des intolérances alimentaires et de la motilité colique --> voir fonction digestive [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Se rendre "insensible momentanément" à l'histamine par un traitement ne dure pas et peut avoir des conséquences inverses à l'effet recherché : alimentation inadaptée, causes sous-jacentes, bactéries à l’œuvre, etc... inhiber l'histamine d'autre part, correspond à s'insensibiliser, notamment sur les symptômes naturels d'une pathologie éventuellement proliférative sous-jacente et contribue à en masquer l'évolution...
  • Dans le cadre d'une maladie chronique inflammatoire de l'intestin/intestin irritable, le grêle peut perdre en partie sa faculté de réduire l'histamine et les zones de stases éventuelles contribuent à la stagnation des aliments, d’où accumulation d'histamine et symptômes (Voir C flush plus bas). La guérison progressive des partie de l'intestin touchées permet peu à peu un recouvrement des voies de réduction de l'histamine.
  • En cas de choc anaphylactique (réaction allergique intense), la victime peut-être en danger très rapidement, nécessitant un traitement adapté le plus tôt possible.

Les traitements, supplémentations, etc...

  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | traduction
  • En cas d'accumulation d'histamine (trop plein d'aliments concernés), voire de constipation il est possible de "flusher" son grêle/colon à la vitamine C (évacuer totalement le contenu de ses intestins). C'est efficace mais demande pas mal de vitamine C et quelques heures pour se faire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Etant intolérant partiel à l'histamine, je bois de grandes quantités de café, surtout le W.E et cela ne pose aucun problème (dans mon cas), je le prend bio/éthiquable, arabica  et décaféiné --> en cas de problèmes avec l'histamine il vaut mieux éviter les excitants (théine, caféine). Le café est intéressant car "digestif, anti-bactérien, un poil laxatif/procinétique" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Note de darky : je pense qu'il est plus bénéfique si issu d'une production moins industrialisée avec un degré de torréfaction moins important (moins chauffé), il conserve ainsi mieux ses propriétés nutritionnelles et n'est pas acidifiant. Le fait de boire une grande tasse ne doit pas provoquer d'acidité résiduelle en bouche, ni de sensations acides au niveau de l'estomac/œsophage.

Causes sous-jacentes/conséquences liées :

  • Polymorphisme MTHFR alias défaut de réduction de la méthylathion (excès d'homocystéine si j'ai bien compris), dont 30% de la population est victime. Article en détail bien documenté expliquant les 3 voies de recyclage [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] = d’où l'utilité de se supplémenter en glycine (3e voie de réduction de l'homocystéine) julien Venesson glycine
  • Le stress, grand pourvoyeur de réactions en cascades au niveau de l'organisme. Il a une action délétère sur les défenses de l'organisme (igA secrétoires (salive, intestins --> principale ligne de défense (mucus)), mécanismes d'inflammation, etc...) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Le stress déprime les glandes surrénales et thyroïde (et le nerf vague qui permet une communication entre intestins et cerveau + régulation de l'inflammation), avec des conséquences importantes sur la motilité intestinale (MMC), inhibant du coup la capacité du grêle à évacuer correctement les matières et empêcher les proliférations bactériennes.
  • Lorsque l'on réunit sur le moyen/long terme (quelques mois... années, certains facteurs tels que le stress, ainsi qu'une alimentation propice aux intolérances alimentaires ( igG ), on soumet son corps à de l'hyper-perméabilité intestinale, on amoindrit ses défenses tout en diminuant sa capacité à bien métaboliser les nutriments (inflammation, irritation, atrophie villositaire), tout en multipliant les risques de déclencher une maladie auto-immune.
  • L'alimentation transformée (additifs, sucres synthétiques (sucralose, maltodextrines, acésulfame potassique, nourrissent la partie opportuniste du microbiote et favorisent les biofilms) (etc...), ainsi que tous les polluants environnementaux, pesticides/herbicides, triclosan et autres perturbateurs endocriniens, promeuvent le déséquilibre de la flore intestinale ( dysbiose = libo = prolifération bactérienne/fongique du gros intestin (colon) ) et cette dysbiose engendre potentiellement beaucoup de déséquilibres : diminution des espèces stabilisantes du microbiote (danger), diminution des espèces productrices d'acides gras à courte chaîne, dont le butyrate, essentiel pour la santé de l'intestin (carburant), accroissement des espèces "à réponse endotoxémique élevée" ( endotoxine anti-vinculine) --> facteurs/risques de maladie chronique inflammatoire de l'intestin.
  • Les antibiotiques éliminent temporairement certaines souches (plus le spectre est large...), mais après un traitement antibiotique, que faut-il prendre ? Probiotiques/fibres --> la réponse ici :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Diminution significative de l'intestin à réduire l'histamine ( diamine-oxydase )
  • Diminution de la capacité d'assimilation nutritionnelle de l'intestin
  • Amaigrissement (perte de muscles), difficulté du corps à tirer correctement partie de la nourriture
  • Sautes d'humeur/dépression/insomnies, production d'hormones déséquilibrée
  • Etc...

Liens utiles :

  • L'histamine wikipedia
  • Site très complet communauté Suisse d'intolérance à l'histamine (histaminose) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Les bactéries commensales --> entérobactéries (gram négatif alias Escherichia coli (colibacille)), couramment présente dans le microbiote humain, dont 2 souches virulentes sont suspectées d'être à l’œuvre en cas de maladie de Crohn et de RCH (rectocolite hémorragique)
  • chups Jussieux.fr a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    L'antigène O est l'endotoxine des bactéries à Gram négatif. Il est composé de lipopolysaccharides (LPS) complexes, très toxiques, capables de provoquer dans l'organisme humain fièvre, leucopénie, bradycardie, hypotension et choc, coagulation intra-vasculaire disséminée et mort (la dose létale pour la souris est de 200 mcg).

  • Cas particulier, le sibo de type sulfure d'hydrogène [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] interview du dr nirala Jacobi (Australie) par le dr michael Ruscio (Las Vegas), tous deux spécialistes du sibo --> traduction
  • ipubli.inserm.fr a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    L’athérosclérose est une maladie multifactorielle, dont la genèse fait intervenir des déterminants génétiques et environnementaux conduisant à une agression de la paroi artérielle. Sa prévention repose actuellement sur la correction de facteurs de risque cardiovasculaires bien identifiés, tels que les dyslipidémies, l’hypertension artérielle ou le tabagisme. Certains individus développent cependant une athérosclérose en l’absence de ces facteurs de risque. De nouveaux facteurs de risque ont donc été recherchés et identifiés, parmi lesquels figure l’hyperhomocystéinémie

  • lab-cerba.com a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Les IgA sécrétoires représentent une première ligne de défense permettant d’éviter le contact des antigènes avec le système immunitaire sans induire d’inflammation, puisque les IgA sécrétoires n’activent pas le complément par la voie classique et ne font pas intervenir les cellules macrophagiques



Dernière édition par darky35 le Sam 23 Mai 2020 - 11:22, édité 1 fois

_________________
|Gersed|Histam&[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1149
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 54
Localisation : Jamais loin d'un chiotte

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  Luc le Ven 22 Mai 2020 - 11:59

darky35 a écrit:Causes sous-jacentes/conséquences liées :

  • Polymorphisme MTHFR alias défaut de réduction de la méthylathion (excès d'homocystéine si j'ai bien compris), dont 30% de la population est victime. Article en détail bien documenté expliquant les 3 voies de recyclage [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] = d’où l'utilité de se supplémenter en glycine (3e voie de réduction de l'homocystéine) julien Venesson glycine

Un tiers des personnes ont une déficience de 30 à 50 % au niveau de la méthylation. "Polymorphisme" fait référence au fait que les gènes sont susceptibles de changer de forme. Comprenez qu'il y un dysfonctionnement possible par mutation du gène. 

Les personnes avec une mutation du gène MTHFR peuvent ne pas assimiler les suppléments d'acide folique ou d'aliments enrichis. 33% des personnes ont un gène défectueux, 40 - 50% sont partiellement atteintes (1/3 à 2/3 de la méthylation ; 2 gènes concernés).
Dans ce cas, il y a vite un excès d'homocystéine (mal évacuée). Le médecin teste souvent le niveau d'homocystéine. Un excès est un des signes de l'inflammation latente.

Info utile sur ces liens:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Trop d'acide folique pourrait bloquer les récepteurs du folate!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> Le L-méthylfolate (abrévié 5-MTHF) est le folate (B9) que votre corps utilise pour remplir ses nombreuses fonctions.

NB: On peut contourner le problème de défectuosité de conversion en apportant des vitamines B9 et B12 méthylées, càd directement assimilables par l'organisme. 
On parle alors de vitamines co-enzymées.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  darky35 le Sam 23 Mai 2020 - 12:30

Je cite ce post [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui a son intérêt dans le fil pour 2 raisons :

  • Les facteurs qui ont un impact délétère sur la santé du grêle donc sur sa capacité à produire de la diamine oxydase ou de réduire l'histamine par d'autres voies (AINS)
  • Les souches de bactéries impliquées (pas simplement l'E.coli, mais aussi certaines souches de lactobacilles ("bonnes bactéries"), que l'on trouve notamment dans les produits laitiers.
    Wikipedia a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    La fiche de l'AFSSA indique que « la formation d’histamine est essentiellement d’origine microbienne. Les micro-organismes producteurs sont essentiellement mésophiles, ce sont notamment des entérobactéries. Des auteurs citent que Clostridium perfringens et certains lactobacilles peuvent être impliqués5 La prolifération d'espèces productrices d'histamine dans la flore intestinale, liée à la prise d'antibiotiques ou au régime alimentaire (lactobacilles) pourrait en être un facteur de déclenchement.


Dans mon cas, je remarque que la consommation régulière de produits laitiers de brebis, chèvre et vache (fromages de plus d'1 mois), dans le strict respect des rotations alimentaires sur 5 jours  est synonyme de production et d'accumulation d'histamine, ce qui doit forcément impliquer que les ferments introduits après pasteurisation ont un rôle dans cette production et que plus le fromage va vieillir... (affinage avec le temps).
La consommation de grande quantités de viandes et produits protéinés notamment réchauffés (la température ne désactive pas l'histamine... au contraire, puisqu'elle fait suer la viande), ne provoque pas autant de symptômes, ce qui peut indiquer que dans mon cas :

  • Les bactéries à l’œuvre (soit les ferments apportés par les produits laitiers et/ou ceux déjà présents dans mon grêle (puisque je n'ai presque pas de colon et que j'ai une prolifération du grêle)), bénéficient de l'histamine (sténose, stase) afin de proliférer davantage et orienter la qualité du microbiote (comprendre "celui que j'ai dans le grêle"), en fonction de ces "nouvelles" espèces (effet probiotique... mais dans le grêle = pas bon du tout))
  • La production d'histamine est exacerbée par ces nouvelles souches ce qui renchérit sur la sténose/stase et donc sur la prolifération bactérienne ce qui augmente encore plus la production d'histamine et ainsi de suite jusqu'à ce que les symptômes m'obligent à prendre un anti-histaminique
  • Les souches en question ont la capacité de fermenter les fibres (vitamine k1 ? K2 ? Acides gras à chaînes courte... dans le grêle) = j'ai plus d'énergie au travail dans la durée lorsque ces phénomènes se produisent (gaz plus importants avec ballonnements mitigés, ce qui peut indiquer la présence d'archées car elles absorbent l'hydrogène et que l'hydrogène provoque des ballonnements (pas le méthane))


La prise de probiotiques, comme expliqué par les résultats d'une étude portée par ce lien [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est susceptible selon tout un chacun, d'interférer (comprendre perturber grandement), l'équilibre du microbiote et l'on peut comprendre en partie pourquoi lorsqu'on se pose la question de savoir quels sont les effets connus de telle ou telle souche sur l'organisme... dépendamment de nos conditions individuelles de santé... Si on a par exemple un grêle qui a du mal a réduire l'histamine, introduire des souches qui produisent ou favorisent l'histamine ou l'activation mastocytaire est contre-productif et peut même empêcher la guérison, tout simplement.
Autre exemple, prendre des souches telles le lactobacillus rhamnosus (voir ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), si elle n'est pas productrice d'histamine, peut contribuer, dans certains cas (archée méthanogènes, sibo, sifo, libo (voir plus haut dans mon 1er post les liens vers ces pathologies)), à la rétention des matières, voire, en présence de certains facteurs limitant/inhibant la motilité, de permettre une accumulation d'histamine par la stase digestive :

  • Stress régulier portant atteinte au complexe moteur migrant (MMC)
  • Le stress déprime de la thyroïde/surrénales et porte atteinte par ce biais, à la motilité intestinale (MMC)
  • Le stress déprime le nerf vague, qui est un des mécanismes de contrôle de l'inflammation et "organe" clé pour une bonne digestion (comprendre motilité).

L'histamine promeut au niveau digestif l'inflammation, la concentration sanguine à certains endroits, pouvant induire une sténose du grêle (réduction de diamètre, le grêle faisant à l'origine 3cm de diamètre, quelques simples bouchées de poulet (fibres longues), peuvent obstruer le grêle et empêcher/temporiser la progression du chyme dans le tube digestif --> et permettre la prolifération bactérienne à un niveau qu'il n'est pas normalement possible, donc risque de prolifération d'histamine/accumulation (boomerang), risque d'atteinte à la santé du grêle (intolérances alimentaires, hyper-perméabilité, fermentations/gaz, toxicité sur les vilosités et à la longue, endo-toxémique, inflammation, irritation, errosion des parois, etc...) --> risque de cultiver une maladie chronique inflammatoire.
Je schématise beaucoup et prend des raccourcis je l'admets, mais cette mécanique implacable mine les défenses du grêle (et de la périphérie) qui est le siège de quasiment tout dans le corps (2e cerveau). Donc... si on est intolérant partiel à l'histamine (hors histaminose = intolérance d'origine, à vie), il faut se poser toutes ces questions (les bonnes) et envisager la chose de façon systémique = avec toutes les données vues dans leur ensemble, et c'est dans ce but et à des fins pratiques, que ce sujet est posté.

Liens utiles :

  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Gérer les intolérances alimentaires par la rotation/éviction [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • La zonuline, protéine de la perméabilité intestinale (grêle) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  • Les anti-nutriments, entre autres responsables de l'hyper-perméabilité intestinale (saponines et lectines) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
|Gersed|Histam&[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1149
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 54
Localisation : Jamais loin d'un chiotte

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Histamine et probiotiques

Message  Luc le Lun 25 Mai 2020 - 9:50

Histamine et probiotiques
Effets indésirables de certaines souches de probiotiques
Les probiotiques tels que le kéfir, le kombucha ou les légumes lacto-fermentés ne sont pas forcément aussi bons pour la santé que certains le disent, en tout cas pas de manière continue ou en cas d’allergie histaminique ! (1)
L'amélioration de la santé intestinale est un élément clef dans le processus de diminution de l'intolérance à l'histamine. Précisons d’entrée que s’il y a dysbiose (fermentation) ou une candidose, ce ne sera pas une bonne idée d’ajouter une couche de bonnes bactéries (2) pour tenter de solutionner le problème. Il faut d’abord apaiser (3) et contingenter avant de semer …
Dans un 1er temps, nous prendrons soin de limiter l’ingestion d’histamine ou d’aliments déclenchants une réaction des mastocytes. Ainsi, comme déjà précisé auparavant, il faudra surveiller la qualité de la viande (fraicheur et type de viande) afin d’éviter un apport subséquents d’amines biogènes qui requerront une neutralisation en priorité, avant l’histamine.
Ensuite, nous nous informerons pour éviter de réduire l’activité de l’enzyme DAO.  Elle contribue à neutraliser l’excès d’histamine.
Parfois on soulage le symptôme mais cela va à contre-courant de ce qu’il faudrait faire sur le long terme. Plusieurs aliments dits sains et parfois même utilisés en remède sont
des inhibiteurs de la monoamine oxydase (2). Par exemple : le curcuma, la carotte, l’huile d’onagre, la piperine (poivre), la berbérine, le kiwi, la fraise, le panais, les levures, les myrtilles, le gingembre, l’huile de poisson, le millepertuis, le ginseng, le tabac, la valériane, l’échinacée, la vitamine B6, le resvératrol, la quercétine, certains flavonoïdes (fisetine), la rhodiola, le bleu de méthylène …
Cela ne veut pas dire qu’il ne faut jamais en consommer mais peut-être pas en cure ou de manière permanente pensant améliorer la condition. La rotation semble aussi sur ce sujet, un très bon concept. Par exemple une cure de quercétine anhydride est très efficace pour neutraliser une réaction excessive des mastocytes et des cytokines pro-inflammatoires.En période de crise donc.
« La quercétine a une action sur la production d’histamine et des cytokines, substances responsables des symptômes. Elle parvient à les inhiber en stabilisant les mastocytes, cellules responsables des effets indésirables d’une réaction allergique. » (4)
Répétons-le :
Il est important de comprendre que des souches de bactéries différentes de la même espèce peuvent avoir une stabilité, une résistance à l’acidité gastrique, une capacité de colonisation et le plus important UNE EFFICACITE CLINIQUE DIFFERENTE, par exemple sur le MMC (CMM, en français, pour complexe moteur migrant), soit la motilité intestinale due aux contractions électriques dans les périodes inter-digestives (entre deux repas), (5)

Liens intéressants :
1) Dr Manal Mohammed, microbiologiste britannique travaillant à l’université de Westminster.
2) Souches intéressantes et à éviter
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les souches qui dégradent l’histamine : Lactobacillus rhamnosus, Bifidobacterium infantis, Bifidobacterium lactis et Bifidobacterium bifidum Bifidobacterium longum, Lactobacillus plantarum
Les souches qui en produisent et donc à éviter
 : Lactobacillus casei, Lactobacillus bulgaricus, Lactobacillus reuteri Lactobacillus lactis Lactobacillus acidophilus Lactobacillus helveticus
Lisez bien la composition globale, y compris les excipients et vérifiez que vous n’y êtes pas intolérants, c’est très souvent le cas.
3) Histamine et SIBO
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les gaz produits par le SIBO peuvent avoir un effet toxique sur les microvillosités intestinales et détruire l'enzyme DAO.
4) La micronutrition en soutien des voies d’élimination
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Dr A. D’oro)
Certains compléments alimentaires peuvent stimuler les voies d’élimination de l’histamine en soutenant les voies de détoxifications principales. Il y a 3 voies différentes, la plus importante s’effectue en 3 étapes et utilise en premier la méthylation (vitamine B12, B9, B6 et magnésium) puis ensuite la MAO suivi de l’étape de l’aldéhyde déshydrogénase. La candidose peut bloquer cette dernière étape, ce qui explique que les taux d’histamine peuvent monter durant une candidose.  La voie de la DAO (diamine oxydase) peut requérir des apports supplémentaires de B6, magnésium et cuivre.
L’élimination de l’histamine au niveau intestinale peut donc être améliorée par la prise de compléments soutenant la méthylation et la DA0 (B1, B5, B6, B9, B12, magnésium) mais également en prenant de la diamine oxydase sous forme de complément alimentaire.  Des chélateurs intestinaux peuvent être également conseillé lors de crises (charbon actif, zéolite etc.), cela aura également l’avantage d’absorber les endotoxines, les pesticides, métaux lourds et gaz.
5) Histaminose et probiotiques
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le but de l’administration de probiotiques n’est pas de rajouter des bactéries vivantes dans l’intestin mais d’utiliser des souches spécifiques de probiotiques pour leur effet protecteur de l’intestin. (Dr Antonello D’oro)

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  darky35 le Lun 25 Mai 2020 - 11:08

Pour que la roue tourne a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il est souvent conseillé la prise de DAO ou d’anti-histaminique mais le risque, c’est que le
corps travaillant toujours à l’économie, si on bloque les récepteurs, ou apporte de la DAO, le
corps croit à moins d’histamine et produit moins d’enzyme DAO

Je suis d'accord avec ça, tant sur le plan des traitements anti-histaminiques que de la prise de DAO : ça masque les symptômes et facteurs sous-jacents = je vais mieux donc y'a plus de problème et là c'est pas bon notamment dans le cas d'une pathologie proliférative ou à évolution. Dans le cas d'une histaminose (à vie) pas moyen de faire autrement, mais pour les autres cas, IBS, IBD, dysbiose, sibo, etc... Il faut se pencher sur la composition du microbiote (souches histaminiques) + alimentation et traiter les problèmes de fond en commençant par se poser la question de la motilité intestinale : mon MMC fonctionne-t'il suffisamment bien pour évacuer correctement les déchets et ainsi éviter une accumulation d'histamine + prolifération des souches histaminiques.

Je vais regarder ces souches d'un peu plus près, le Bifidobacterium infantis étant conseillé en cas d'IBS mais pas de sibo hydrogène/méthane car il augmente (selon une étude), les relevés méthanes lors du test au lactulose. De fait, on peut supposer que cette souche fermente les fibres pour créer des acides gras à chaîne courte et créer ainsi, de l'hydrogène = la nourriture des archées méthanogènes.

En règle générale, lorsqu'on a un sibo/sifo, se méfier des "bonnes bactéries" : lactobacilles et bifido-bactéries pour cette raison = fermentation et gaz.

En tout cas, de bonnes infos qui montrent bien qu'en plus de la perturbation du microbiote apportée par les probiotiques, les fibres/amidons résistants restent la meilleure option afin de cultiver naturellement la bonne flore et si d'aventure ça fermente déjà comme ça, avec création de gaz, levez le pied sur les fibres = donc pas de pré ou de probiotiques.

_________________
|Gersed|Histam&[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1149
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 54
Localisation : Jamais loin d'un chiotte

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  Luc le Lun 25 Mai 2020 - 11:16

darky35 a écrit:
Pour que la roue tourne a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il est souvent conseillé la prise de DAO ou d’anti-histaminique mais le risque, c’est que le
corps travaillant toujours à l’économie, si on bloque les récepteurs, ou apporte de la DAO, le
corps croit à moins d’histamine et produit moins d’enzyme DAO
Je suis d'accord avec ça, tant sur le plan des traitements anti-histaminiques que de la prise de DAO : ça masque les symptômes et facteurs sous-jacents = je vais mieux donc y'a plus de problème et là c'est pas bon notamment dans le cas d'une pathologie proliférative ou à évolution. (...)
Le site de Gwendoline (Gwénola Le Dref) "Pour que la roue tourne" est souvent de bon conseil. Elle envisage bien les petits riens qui pourraient fausser la ligne de conduite choisie. Sauf que, c'est d'un niveau expert (ça reste accessible si vous avez un esprit de synthèse). Comprenez que ça tire dans pas mal de directions, mais c'est à juste titre.  Traiter l’intolérance à l’histamine 3390219231  Elle revient de loin (expérience du terrain). 
A consulter seulement si vous êtes bien éveillé  clown

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10064
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  darky35 le Lun 1 Juin 2020 - 12:22

Je suis tombé sur ce site web :

Traiter l'histamine par les probiotiques, les meilleurs probiotiques "anti-histamine" (description des effets sur l'organisme par souche) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

healinghistamine a écrit:traduction
Les probiotiques peuvent être un sujet délicat en ce qui concerne l'intolérance à l'histamine et les troubles des mastocytes. Après tout, les bactéries sont le problème, non? Eh bien, cela dépend de quel type nous parlons. Certaines souches de probiotiques peuvent en fait être très utiles pour guérir l'intolérance à l'histamine, mais vous devez connaître votre source, votre substrat et votre souche réelle, pas seulement les espèces. Lisez la suite pour savoir quoi rechercher.

SPÉCIFICITÉ DE SOUCHE (CONNAISSEZ-VOUS VOTRE BUG?)

Tout d'abord, il est important de connaître la différence entre la souche et l'espèce en ce qui concerne les probiotiques. Beaucoup de gens utilisent le mot «souche» quand ils signifient réellement «espèce» et cela crée beaucoup de confusion.  Par exemple, Lactobacillus rhamnosus. «Lactobacillus» est le genre. «Rhamnosus» est l'espèce. La souche est inconnue (non répertoriée). Vous pouvez trouver Lactobacillus rhamnosus GR-1, Lactobacillus rhamnosus (ou L. rhamnosus) LRB, L. rhamnosus GG, et plus encore. Ce sont ces lettres et ces chiffres qui viennent après cette espèce qui désignent la souche. Et ils n'ont pas tous les mêmes effets. En fait, différentes souches d'une même espèce de bactérie peuvent avoir des effets opposés. On ne sait jamais quand une souche pourrait favoriser l'histamine tandis que l'autre l'abaisse. Il est donc important de connaître votre variété. Ce concept est connu sous le nom de «spécificité de la souche» et vous pouvez en savoir plus sur la façon dont les souches sont nommées dans cet article .  Je ne recommande absolument pas d'ajouter un probiotique pendant la phase de régime d'élimination, ni lorsque les choses sont généralement instables. Cela peut être comme verser de l'essence sur un feu. Tout sera incroyable pendant les premiers jours / la semaine, puis ça va frapper. 

SUBSTRAT

Il est également important de savoir sur quoi le probiotique a été cultivé, par exemple dans les produits laitiers. Si les produits laitiers sont un problème pour vous, vous voudrez vous assurer que vous avez un probiotique sans produits laitiers.

SOURCE / MARQUE

La marque de probiotiques peut faire une énorme différence pour ceux d'entre nous qui ont tendance à avoir un système immunitaire hyperactif. Si vous trouvez un probiotique composé d'une seule souche, L. rhamnosus GG, mais cette marque en particulier aime ajouter des charges et des couleurs, vous pourriez avoir de gros problèmes - même si vous tolérez la souche. Vous pourriez avoir affaire à des produits de remplissage à base de produits laitiers ou de maïs, de dioxyde de titane et bien plus encore. Vérifiez toujours l'étiquette pour les autres ingrédients, juste pour être du bon côté.

BIFIDOBACTERIUM LONGUM BB536 + BIFIDOBACTERIUM INFANTIS 35624

Bifidobacterium longum BB536 a été étudié aux côtés de Bifidobacterium infantis 35624 pour étudier sa capacité à bloquer l'histamine. Ce mélange probiotique, appelé Lac-B, s'est avéré supprimer de manière significative les symptômes de type allergique et diminuer les niveaux d'histamine. Il a également supprimé l'expression des gènes des récepteurs de l'histamine 1 et de l'histidine décarboxylase, qui autrement formeraient l'histamine à partir de l'acide aminé, l'histidine. Dans une autre étude, Bifidobacterium infantis 35624 a également eu un fort effet anti-inflammatoire dans tout le corps.

LACTOBACILLUS REUTERI MM53

Reuteri MM53 (autrement connu sous le nom de DSM 17938, ATCC 55730 et SD 2112) est un bloqueur d'histamine H2 et aide à soulager les symptômes du RGO / reflux acide. Lactobacillus reuteri provoque la conversion de l'histidine en histamine, mais cette histamine particulière augmente l'AMPc (une bonne chose) et tue l'inflammation.Cette étude confirme enfin l'affirmation selon laquelle l'histamine n'est pas mauvaise et ne doit donc pas être entièrement éliminée du régime alimentaire.
Tout cela va de pair avec ce que je dis depuis des années: l'accent devrait être mis sur la santé dans son ensemble, plutôt que de réduire ou d'éviter l'histamine. Nous devons soutenir le système immunitaire, réduire l'inflammation et guérir l'intestin.

LACTOBACILLUS SAKEI PROBIO 65
Le Sakei Probio 65 est le probiotique présent dans le condiment / accompagnement de chou fermenté coréen, le kimchi. L. Sakei Probio 65 peut inhiber les IgE (les substances impliquées dans les allergies) et les interleukines (impliquées dans les troubles des mastocytes et l'inflammation en général), et il semble prometteur dans le traitement de la dermatite atopique causée par la libération d'histamine médiée par les IgE. Vous pouvez l'obtenir dans une poudre en vrac en ligne.

LACTOBACILLUS RHAMNOSUS GG

L. rhamnosus GG est l'une des souches les plus étudiées et c'est un puissant stabilisateur des mastocytes. Vous avez probablement vu le probiotique commercial, Culturelle , qui présente cette souche. L. rhamnosus est souvent utilisé dans les maladies inflammatoires de l'intestin (MII) et les maladies allergiques, y compris l' eczéma atopique .  Ce probiotique (et quelques autres) régule à la baisse les récepteurs IgE et Histamine 4 tout en régulant à la hausse les agents anti-inflammatoires comme (IL) -8. Donc, cela revient essentiellement à baisser le cadran sur deux importants récepteurs d'histamine allergies / mastocytes, tout en améliorant l'activité des agents anti-inflammatoires.  J'ai lu une étude publiée dans le Journal of Allergy and Clinical Immunologyqui a discuté de l’importance du microbiote (bactéries intestinales) dans l’homéostasie immunitaire. Les auteurs ont constaté que l'activation du récepteur de l'histamine H2 est «associée à de puissants effets immunorégulateurs». Les auteurs de l'étude ont découvert que les effets anti-inflammatoires du L. Rhamnosus sécrétant de l'histamine étaient dus à sa stimulation du récepteur susmentionné.  

LACTOBACILLUS CASEI SHIROTA

Casei Shirota est une souche découverte au Japon. C'est un autre stabilisateur des mastocytes et il a été démontré qu'il réduit l'inflammation causée par les allergies saisonnières. Il existe en fait plus de 200 études humaines utilisant cette souche particulière. Vous pouvez trouver cette souche dans une petite boisson au yogourt appelée Yakult, mais elle est à base de produits laitiers.

RESTAURER

Bien qu'elle ne soit pas réellement un probiotique, cette combinaison d'oligo-éléments a été prouvée dans des études pour resserrer les jonctions T de la barrière stomacale qui maintient les particules alimentaires et les bactéries contenues.

CHERCHER LA SANTÉ

De nombreux probiotiques de Seeking Health du Dr Ben Lynch, en particulier le nouveau Probiota X, sont compatibles avec l'histamine. Avec ce dernier spécifiquement développé avec nous à l'esprit. Je n'ai pas encore trouvé de supplément qui ne me dérange pas après quelques jours, alors je stimule mes bonnes bactéries en mangeant des aliments prébiotiques à base de fibres comme ceux que j'utilise dans mon Réinitialisation de l'histamine à 28 jours . ——REFERENCES——  Dev, S., et al. (2008). Suppression de la signalisation histaminique par le probiotique Lac-B: un mécanisme possible de son effet anti-allergique. Journal of Pharmacological Sciences, 107 (2), 159-66. En ligne du 5 juin 2008.  Https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18544899  Ferstl R et al. (2014). Le récepteur d'histamine 2 est une influence clé dans les réponses immunitaires aux microbes intestinaux sécrétant de l'histamine.Le Journal of Allergy Clinical Immunology. 134 (3), 744-746.e3. doi: 10.1016 / j.jaci.2014.04.034. En ligne du 20 juin 2014.  Groeger, D., O'Mahony, L., Murphy, EF, Bourke, JF, Dinan, TG, Kiely, B.,… Quigley, EMM (2013). Bifidobacterium infantis 35624 module les processus inflammatoires de l'hôte au-delà de l'intestin. Gut Microbes , 4 (4), 325–339. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Hemarajata, P., Spinler, J., Balderas, M., et Versalovic, J. (2014). Identification D'un Antiporteur Proton Chlorure (EriC) Par La Mutagénèse De Transposon Himar1 Chez Lactobacillus reuteri Et Son Rôle Dans La Production D'histamine. Antonie van Leeuwenhoek , 105(3), 579–592. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Indrio, F. et al. (2011). Lactobacillus reuteri accélère la vidange gastrique et améliore la régurgitation chez les nourrissons. Journal européen d'investigation clinique. 41 (4), 417-22. doi: 10.1111 / j.1365-2362.2010.02425.x. En ligne du 26 novembre 2010. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Ivory, K., Chambers, SJ, Pin, C., Prieto, E., Arqués, JL, & Nicoletti, C. (2008).  L'administration orale de Lactobacillus casei Shirota modifie les réponses immunitaires induites par les allergènes dans la rhinite allergique. Allergie clinique et expérimentale, 38 ( 8 ), 1282-9. doi: 10.1111 / j.1365-2222.2008.03025.x. En ligne du 28 mai 2008. Meijerink, M. et al. (2012). Effets immunomodulateurs des probiotiques potentiels dans un modèle de sensibilisation à l'arachide de souris. FEMS Immunology and Medical Microbiology, 65 (3), 488-96. doi: 10.1111 / j.1574-695X.2012.00981.x. En ligne du 24 mai 2012.  Oksaharju, A., Kankainen, M., Kekkonen, RA, Lindstedt, KA, Kovanen, PT, Korpela, R., Miettinen, M. (2011). Le probiotique Lactobacillus rhamnosus régule à la baisse l'expression de FCER1 et HRH4 dans les mastocytes humains. Journal mondial de gastroentérologie , 17 (6): 750-9.  Shida, K .; Takahashi, E .; Iwadate, E .; Takamizawa, K .; Yasui, H .; Sato, T .; Habu, S .; Hachimura, S .; Kaminogawa, S. (2002). La souche Shirota de Lactobacillus casei supprime les réponses sériques d'immunoglobuline E et d'immunoglobuline G1 et l'anaphylaxie systémique dans un modèle d'allergie alimentaire.Allergie clinique et expérimentale 32, 563–570.  Spiller, R. (2008), Article de synthèse: probiotiques et prébiotiques dans le syndrome du côlon irritable. Pharmacologie Alimentaire & Thérapeutique, 28: 385-396. doi: 10.1111 / j.1365-2036.2008.03750.x

_________________
|Gersed|Histam&[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1149
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 54
Localisation : Jamais loin d'un chiotte

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Histamine/Escherichia coli (colibacille), amie ou enemie ?

Message  darky35 le Ven 23 Oct 2020 - 0:20

Escherichia coli (colibacille), amie ou enemie ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On trouve Escherichia coli dans la flore intestinale de l’homme et des animaux à sang chaud. Elle représente 80 % de la flore intestinale et est la première bactérie qui colonise le tractus intestinal de l’enfant, dès les premières heures après la naissance.
Quels sont les symptômes liés à Escherichia coli ?
Lorsque la bactérie est responsable d’une infection intestinale, celle-ci se manifeste par des diarrhées associées ou non à des douleurs abdominales. La gravité des diarrhées est due à la présence de facteurs de virulence acquis par la bactérie, qui permettent de les diviser en 6 catégories que l’on appelle des "pathovars" ou "pathotypes".
Dans les cas les moins virulents, cette diarrhée peut guérir spontanément en une semaine environ.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Les bactéries gram-négatives Escherichia coli sont l'hôte commensal aérobie le plus fréquent du côlon. Certaines souches produisent de la diarrhée et toutes les souches sont infectieuses lorsqu'elles envahissent les sites sains (p. ex., les voies urinaires). Le diagnostic repose sur les techniques de culture standard. La recherche de toxines permet d'identifier les causes d'une diarrhée. L'antibiothérapie est guidée par l'antibiogramme.

Maladies causées par E. coli


  • Infection urinaire (la plus fréquente)
  • Infection entérique (certaines souches)
  • Infection invasive (rare, sauf chez les nouveau-nés)
  • Infection à d'autres sites

Le plus souvent, E. coli peut provoquer une infection urinaire, qui consiste habituellement en une infection ascendante (c'est-à-dire, du périnée via l'urètre). E. coli peut provoquer une prostatite et une maladie pelvienne inflammatoire.
E. coli est normalement présent dans le tractus gastro-intestinal; cependant, certaines souches ont acquis des gènes qui favorisent les infections intestinales. Lorsqu'elles sont ingérées, les souches suivantes peuvent provoquer une diarrhée:

  • Entérohémorragique: ces souches (dont le sérotype O157:H7 et d'autres) produisent plusieurs cytotoxines, neurotoxines et entérotoxines, dont la toxine Shiga, et entraînent une diarrhée hémorragique; un syndrome hémolytique-urémique se développe en 2 à 7% des cas. Ces souches sont le plus souvent contractées par la viande de bœuf hachée mal cuite mais peuvent être également contractées auprès de sujets infectés par voie orofécale lorsque l'hygiène est incorrecte.
  • Entérotoxinogène: ces souches peuvent provoquer des diarrhées aqueuses, en particulier chez les nourrissons et les voyageurs (diarrhée du voyageur).
  • Entéro-invasif: ces souches peuvent provoquer une diarrhée inflammatoire.
  • Entéropathogène: ces souches peuvent provoquer des diarrhées aqueuses, en particulier chez les nourrissons.
  • Entéroagrégatif: certaines souches sont une cause importante de diarrhée persistante chez l'enfant vivant en zone tropicale et au cours du SIDA.

D'autres souches sont susceptibles d'entraîner une infection extra-intestinale si les barrières intestinales anatomiques normales sont rompues (p. ex., par une ischémie, une maladie intestinale inflammatoire, ou un traumatisme), dans ce cas, le germe peut se propager aux structures adjacentes ou envahir le sang. Des infections hépatobiliaires, péritonéales, cutanées et pulmonaires sont également possibles. Une bactériémie à E. coli peut également se manifester sans point de pénétration évident.
Chez le nouveau-né, les nourrissons prématurés en particulier, E. coli est une cause fréquente de bactériémie ou de méningite (provoquées par les souches qui possèdent une capsule K1, un marqueur de neuroinvasivité).
Les présentations faites, passons maintenant à l'histamine :

Un article de John Heron, créateur/formulateur du phage complete, voir ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Connais tes amis mais... aussi ton ennemi
Et si votre problème d'histamine venait de votre intestin ? trop d'e.coli (colibacille) dans le colon = dysbiose , Une contamination par l'é.coli dans le grêle = sibo (prolifération) ? Posez-vous les bonnes questions au plus vite !
L'e.coli existe en 8 souches, dont 2 très virulentes, même dans un environnement colique sain et encadrant. Normalement dans le microbiote (colon), c'est une bacterie à gram negatif opportuniste, qui a entre autres pour fonction, la fermentation des fibres pour produire de la vitamine k. Elle a la capacité de s'accrocher aux parois du grêle tel du velcro, de créer des biofilms "recruteurs", qui au passage "invitent d'autres bactéries", ce qui peut mener à des biofilms avancés très pathogènes et ultra-résistants aux antibiotiques.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:traduction
Extraits :
Avec plus de 250 sérotypes, E. coli est une bactérie très polyvalente allant des agents pathogènes intestinaux inoffensifs aux agents pathogènes intra ou extra-intestinaux, y compris les colonisateurs courants de dispositifs médicaux et les principales causes d'infections urogénitales récurrentes.

Ces auteurs ont montré que la motilité elle-même, et non la chimiotaxie ou le contact direct de surface par les flagelles, était nécessaire pour former un biofilm, et ils ont proposé qu'au-delà de permettre aux bactéries de violer les forces répulsives, les flagelles peuvent également permettre aux bactéries de se propager le long de la surface. Cette analyse a été confirmée dans E. colipar Genevaux et collaborateurs ( Genevaux et al.1996 ) et, plus récemment, par Wood et collaborateurs, qui ont démontré, à l'aide d'un ensemble de différents mutants de motilité, que les capacités de formation de biofilm d' E. coli K-12 étaient directement corrélé à sa capacité à nager ( Wood et al. 2006 ).

Polysaccharides à matrice de biofilm


L'une des caractéristiques les plus distinctives qui distingue les biofilms des populations planctoniques est la présence d'une matrice extracellulaire englobant les bactéries du biofilm et déterminant l'architecture du biofilm mature ( Sutherland 2001 ; Starkey et al. 2004 ). Parallèlement à l'expression des adhésines protéiniques, la production de cette matrice est essentielle pour la maturation de la structure du biofilm. La matrice du biofilm est un milieu complexe essentiellement composé d'eau (97%), mais elle comprend également des polymères d'exopolysaccharides, des protéines, des acides nucléiques, des lipides / phospholipides, des nutriments absorbés et des métabolites ( Ghannoum et O'Toole 2001 ).

Rôle de la matrice de biofilm


Bien que la matrice soit une caractéristique des biofilms bactériens, son rôle n'est pas entièrement compris. La matrice de biofilm offre une couche visqueuse constamment hydratée protégeant les bactéries incrustées de la dessiccation ou des défenses de l'hôte en empêchant la reconnaissance des bactéries du biofilm par le système immunitaire. La matrice peut également jouer un rôle protecteur important en tant que barrière de diffusion et puits de molécules toxiques (antimicrobiens, radicaux hydroxyles et anions superoxydes). La matrice du biofilm pourrait également empêcher le lavage des enzymes, des nutriments ou même des molécules de signalisation qui pourraient alors s'accumuler localement et créer des micro-environnements plus favorables au sein du biofilm ( Redfield 2002 ; Welch et al.2002 ; Starkey et al.2004). Tous ces aspects des rôles putatifs de la matrice pourraient contribuer au développement de la résistance phénotypique des biofilms pathogènes d' E. Coli et conduire à des infections persistantes ( Anderson et al. 2003 ; Justice et al. 2004 ).

Polysaccharides sécrétés dans la matrice de biofilm


Les polysaccharides sécrétés ont été reconnus comme des éléments clés qui façonnent et fournissent un support structurel pour le biofilm ( Sutherland 2001 ). Ces polymères sont très diversifiés et sont souvent impliqués dans l'établissement de contacts de cellule à cellule productifs qui contribuent à la formation de biofilms aux interfaces liquide-solide, de pellicules aux interfaces air-liquide, d'agrégats cellulaires et d'amas dans les cultures liquides, et froissés morphologie des colonies sur plaques de gélose. Les preuves du rôle structurel de certains de ces polysaccharides matriciels s'accumulent, et la régulation de la production de ces exopolysaccharides est actuellement activement étudiée chez différentes bactéries ( Kirillina et al.2004 ; Branda et al.2005 ; Simm et al.2005). À ce jour, trois exopolysaccharides, le polymère de β-1,6-N-acétyl-D-glucosamine (PGA), l'acide colanique et la cellulose, ont été détectés dans la matrice de biofilm d' E. Coli et se sont révélés importants pour le biofilm formation.
Poly-β-1,6-N-acétyl-glucosamine
La β- 1,6- N -acétylglucosamine (β-1,6-GlcNAc) est un polymère polysaccharidique connu pour participer à la formation de biofilm chez Staphylococcus aureus et Staphylococcus epidermidis , où il contribue à leur virulence

NDLR : voila !!! Voila pourquoi les bouillons d'os de poulet sont proscrits lorsqu'on a un sibo (diète biphasique de nirala Jacobi Lien direct (temporaire ?) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou s'inscrire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) = glucosamine --> je suppose que l'hydrolyse provoquée par la cuisson en bouillon des os/cartilages, peau et viande de poulet contiennent à la fois des glucides (dont du glucose) et de la glutamine, ce qui aboutit à la formation de glucosamine, qui d'ordinaire bénéfique pour l'organisme, notamment les cartilage, mais qui dans le cas d'une prolifération bactérienne/fongique du grêle, aident les opportunistes "lors des travaux d'aménagements"...
C'est pure supposition de ma part, j'essaie simplement de relier les infos entre elles.. avec plus ou moins d'objectivité et de clairvoyance.
Peut-être aussi que :

  • Le glucose (dextrose) est autorisé en cas de sibo (modérément), car il se métabolise dès le duodénum (tant que la présence bactérienne ne monte pas aussi haut...)
  • La glutamine est un acide aminé très important notamment en cas d'hyper-perméabilité inhérente au sibo, il est généralement bien toléré
  • La combinaison des deux fait que peut-être l'ensemble est métabolisé plus bas dans le grêle, donc accessible par les opportunistes et leurs biofilms... (?)

A  noter que l'on trouve des données différentes sur le coté aerobie ou anaerobie de cette bactéries sur le net : tantôt décrite comme aerobie ou anaerobie, elle est réputée notamment en cas de sibo pour provoquer gaz, diarrhées et ballonnements.  Cela peut s'expliquer probablement car e. coli possède les 2 facettes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Germes aéro-anaérobies
Certains germes utilisent l’oxygène, mais sont capables de s’en passer. Ils sont aéro-anaérobies, comme  Escherichia coli (E. coli), le très célèbre colibacille.
JH a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Extrait :
Intolérance aux bactéries e.Coli et à l'histamine
Publié le 29 décembre 2018

Certaines bactéries Escherichia coli (e.Coli) peuvent être la principale cause d'intolérance à l'histamine (MCAS) pour de nombreuses personnes. Cette bactérie peut provoquer une mauvaise libération d'histamine dans le corps 24/7, la bactérie libère également une endotoxine appelée lipopolysaccharide (LPS). L'étude suivante a été publiée dans The Journal of Immunology, elle a examiné l'activation des mastocytes dans l'intestin.
Il existe de nombreuses causes possibles de la libération inappropriée d'histamine dans le corps. Lorsque l'histamine inappropriée semble provenir de l'intestin, le problème sous-jacent est lié à des bactéries, des levures ou même des virus. Cependant, de nombreuses personnes découvrent que leur problème d'histamine sous-jacent est une prolifération de certaines bactéries e.Coli. Cela est particulièrement vrai avec des antécédents d'infections urinaires (qui peuvent être causées par une translocation de e.Coli du côlon vers la vessie).

Certaines souches d'e.Coli produisent du FimH et du LPS 24/7 (même pendant que vous dormez); environ 50% des e.Coli produisent du FimH et encore plus du LPS. Cela déclenche la libération d'histamine (et d'autres amines biogènes) par vos mastocytes dans une tentative non efficace de tuer les bactéries E. coli. Votre corps a alors besoin de l'enzyme DAO (produite dans votre intestin grêle) pour neutraliser l'histamine. Cependant, votre corps ne sera pas en mesure de répondre aux demandes de DAO et l'ajout d'histamine exogène (par exemple à partir d'aliments contenant de l'histamine) ajoutera simplement à votre charge d'histamine. Ainsi, des bactéries produisant de l'histamine sont libérées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et une grande partie de la nourriture que vous mangez aggrave le problème (en ajoutant à la charge d'histamine).
Traduction Google
Expérience perso relative à e.coli :
ce que je pense avoir : translocation du microbiote par la valve iléo-cæcale puis formation de biofilms à base d'e.coli dans l'ileon (mais pas que : archées méthanogènes suspectées), puis progression dans le grêle proportionnelle à l'évolution de la sédimentation (empilement des déchets et remontée des bactéries dans le grêle : jegunum, etc...).
Lorsque la flore du grêle bascule en faveur d'e.coli, comme c'est de nouveau le cas actuellement, je repasse en aerobie et le transit s'accélère en même temps que la montée d'histamine. Les archées sont toujours là (biofilms), mais n'ont plus le dessus = perte de leur capacité à maîtriser l'environnement anaerobie.La présence de certaines souches, de part la toxicité de leur endotoxine (s ?) a provoqué progressivement la perte d'efficacité du complexe moteur migrant, donc de la façon dont mon grêle gère la digestion/progression colique en favorisant la stase et la prolifération bactérienne.
Un de mes atouts important concernant l'histamine est le flush de mon grêle = avec mon colon court (15cm), j'ai beaucoup de facilité pour lessiver/vidanger à l'aide de chlorure de magnésium/triphala poudre et ou TCM (acides caprique et caprylique (très laxatifs mais ne faisant pas le poids face au méthane (constipant hors norme))) couplé à un MMC défaillant. Donc si je suis en mode aerobie (e.coli) je peux vidanger plus facilement l'exces d'histamine, les LPS, ainsi que toute bactérie non biofilmée ou accrochée au grêle, ce qui, d'après mon ressenti est très efficace. Quant à savoir si c'est bon pour le grêle vu que ça lessive au passage le mucus (1ere ligne de défense), ça c'est une autre histoire dont je n'ai pas encore la réponse définitive. En tout état de cause, ce procédé est très versatile (trop laxatif, pas assez, dépendamment de la quantité d'eau et des besoin d'hydratation liés à mon métier (nettoyeur industriel en carrière), bref c'est délicat à gérer avec un colon court au travail mais j'ai pas mieux pour le moment alors... feu !!
A noter qu'il existe une différence de symptômes de flush colique entre l'emploi de TCM et de sels de nigari (chlorure de magnésium). Les triglycérides à chaine moyenne accompagnés d'eau notamment ont tendance à stimuler/provoquer des spasmes coliques (sortes de poussées assez fortes et plus ou moins contrôlables), mais qui donnent un bénéfice coté flush ("lessivage") en permettant justement une évacuation bien plus complète qu'avec du nigari. La fin de cette purge se termine par des résidus un peu glaireux et mousseux, qui me feraient penser à du mucus, peut être avec des résidus de biofilms (pas certain), mais très soulageant dans les heures qui suivent en terme de gaz et douleurs normalement habituelles, lorsque je n'utilise pas cette méthode à 100%. Il suffit de s'allonger sur le dos et de se palper le ventre : si douleurs = gaz, donc présence d'éléments fermentescibles résiduels et de bactéries. Dans le cas du flush aux TCM correctement effectué, ces douleurs/symptômes/gênes deviennent imperceptibles dans mon cas.
A noter toutefois que cette purge a été réalisée pour le moment au travail, donc lors de périodes d'efforts, notamment abdominaux, facilitant le brassage intestinal des fluides/matières, donc privilégiant un meilleur nettoyage des parois du grêle. Pas sûr que sans ces efforts prolongés, dans mon cas = atteinte de la phase 3 ("essorage") du complexe moteur migrant, il soit efficace le WE en mode repos à la maison... Je vais tester.
Si je reprends du phage complete, je vais contrôler e.coli, mais ce sont les anaerobies qui reprennent le dessus, donc le méthane (déjà testé en 2018). Peut-être que cette fois-ci, avec le resolor et les méthodes de flush, la donne serait différente... j'y réfléchis...
Liens utiles :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La vitamine K C’est une vitamine liposoluble (c’est-à-dire soluble dans les lipides, mais insoluble dans l’eau), synthétisée par les bactéries de la flore intestinale (dont Escherichia coli) et intervenant dans la synthèse de facteurs de coagulation sanguine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Plusieurs bactéries dont Escherichia coli présentes dans le gros intestin peuvent synthétiser la vitamine K2 (ménaquinone)14, mais pas la vitamine K1. On voit un peu partout mentionné que la carence en vitamine K est rare, car elle est synthétisée par la flore intestinale et cette production de vitamine K est absorbée au niveau du gros intestin. Cette affirmation provient de vieilles observations : elle est mise en doute par les recherches plus récentes15,5. Ces résultats sont confirmés par les études des cohortes humaines où une majorité des personnes testées a montré une déficience en vitamines K et une gamma-carboxylation incomplète des protéines normalement carboxylées et activées en présence d'une quantité suffisante de vitamines K7,16,17.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La vitamine K2 est subdivisée en différents MK en fonction de ses chaînes latérales lipophiles. Ce sont surtout ses formes à chaîne courte MK-4 et à chaîne longue MK-7 qui sont importantes pour l’homme. Contrairement à la vitamine K1, les MK sont formés par des bactéries. Même dans les intestins humains et animaux, certaines bactéries (par ex. Escherichia coli, Lacto-bacillus acidophilus, Bacteroides fragilis) peuvent former de petites quantités de vitamine K2. Dans l’alimentation, la vitamine K2 se trouve surtout dans les produits d’origine animale ou fermentés, comme le poulet, le foie, le jaune d’œuf, certaines sortes de fromages, le babeurre ou la choucroute. Le natto est une très bonne source de vitamine K2, en particulier de K2 MK-7. Le natto est un aliment japonais traditionnel à base des graines de soja fermentées de consommation courante. De toutes les formes de K2, la K2 MK-7 est celle qui présente la meilleure biodisponibilité et la plus longue demi-vie, à savoir 2 à 3 jours.

_________________
|Gersed|Histam&[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1149
Date d'inscription : 05/08/2019
Age : 54
Localisation : Jamais loin d'un chiotte

Revenir en haut Aller en bas

Traiter l’intolérance à l’histamine Empty Re: Traiter l’intolérance à l’histamine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum