Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Affiner les Apports journaliers recommandés
par Luc Sam 11 Juil 2020 - 11:52

» Coronavirus - actualités
par Luc Sam 11 Juil 2020 - 8:13

» Transition vers moins de féculents
par darky35 Jeu 9 Juil 2020 - 9:52

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Mer 8 Juil 2020 - 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Tactique Coronavirus
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 11:58

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Sam 27 Juin 2020 - 21:13

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Dim 21 Juin 2020 - 18:34

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Hérode Dim 21 Juin 2020 - 10:22

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Mer 17 Juin 2020 - 10:05

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» Laissez-moi sortir
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 14:57

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» créer un gif
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 13:01

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 12:22

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00

» Les 7 principes du stress. Ori Hofmekler
par Luc Dim 17 Mai 2020 - 9:06

» Bon anniversaire Céline 57
par Celine57 Jeu 14 Mai 2020 - 15:48

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Proserpine Mar 12 Mai 2020 - 15:10

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par darky35 Mar 12 Mai 2020 - 12:27

» Petit déjeuner de Patiloup
par Anthodu89 Mar 12 Mai 2020 - 9:55

» Petit dej de Luc
par Anthodu89 Lun 11 Mai 2020 - 15:36

» Bon anniversaire Filou68
par Proserpine Dim 10 Mai 2020 - 10:39

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Sam 9 Mai 2020 - 22:43

» Bon anniversaire breizh29
par darky35 Ven 8 Mai 2020 - 9:59

» Présentation Emma
par alexenforme Jeu 7 Mai 2020 - 12:01

» Quand l’énergie fait défaut: Œdème & hypertension
par Luc Mer 6 Mai 2020 - 11:58

» Corriger le déséquilibre hormonal: Excès d'estrogènes
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 11:14

» Présentation Lee Loo - Nouvelle abonnée
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 9:27

» Péri-ménopause et ménopause. Sérénitude
par Luc Dim 3 Mai 2020 - 8:21

» Comment supporter & digérer les aliments si intestins irrités. IBS
par darky35 Sam 2 Mai 2020 - 12:59

» Les goguettes et Brel
par darky35 Ven 1 Mai 2020 - 15:16

» Jude sibo pas cool
par Proserpine Jeu 30 Avr 2020 - 17:47

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Mer 29 Avr 2020 - 16:33

» Bon anniversaire Rouly
par Proserpine Mer 29 Avr 2020 - 8:54

» Présentation de Luc, alias Nestor345
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 20:39

» Je me présente: MichelDoc
par Chantal Lun 27 Avr 2020 - 13:17

» Contribuez à notre banque de gifs et smileys animés!
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 12:02

» Bonjour, moi c'est Myosotis
par Luc Lun 27 Avr 2020 - 10:52

» Journal d'un confiné - Vu par Pablo Andres
par darky35 Dim 26 Avr 2020 - 15:37

» coronavirus et vaccination
par Hérode Lun 20 Avr 2020 - 11:55

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Dim 19 Avr 2020 - 15:18

» Nos amis les bêtes et le virus
par Hérode Ven 17 Avr 2020 - 17:32

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Hérode Mer 15 Avr 2020 - 16:28

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Luc Mer 15 Avr 2020 - 11:09

» The salt Fix
par Luc Mar 14 Avr 2020 - 8:51

» Vitamine C liposomée
par Chantal Dim 12 Avr 2020 - 13:44

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Gaffal Dim 12 Avr 2020 - 13:26

» Les tons flingueurs
par Luc Sam 11 Avr 2020 - 17:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 8
par Luc Mer 8 Avr 2020 - 8:31

» Bon anniversaire Augustine
par Luc Mar 7 Avr 2020 - 9:10

» Anabolisme et synthèse des protéines - SPM
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:53

» Présentation Anthony
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:25

» Joyeux anniversaire ma frangine!
par Hérode Ven 3 Avr 2020 - 11:17

» Bon anniversaire Aimee
par Proserpine Mar 31 Mar 2020 - 9:40

» Presse économique - Par temps de crise
par Luc Lun 30 Mar 2020 - 17:01

» Les huiles végétales et apports équilibrés
par Luc Jeu 26 Mar 2020 - 20:41

» Les graisses originelles et les ersatz. T. Lauwers
par Luc Mer 25 Mar 2020 - 11:32

» Bon anniversaire Philipou
par Luc Mar 24 Mar 2020 - 9:53

» panique attestée ?
par Luc Sam 21 Mar 2020 - 21:04

» Bon anniversaire Mamoun69
par Luc Jeu 19 Mar 2020 - 8:48

» Propriétés santé et usages du bouleau
par Hérode Mer 18 Mar 2020 - 11:14

» acides gras trans et enzymes
par Ln Mer 18 Mar 2020 - 10:41

» Alerte Rouge sur paracétamol
par Hérode Dim 15 Mar 2020 - 18:41

» Jus de Grenade fermenté
par Luc Mer 11 Mar 2020 - 9:19

» Cholestérol et Graisses Saturées – Les mythes et les faits
par Luc Mar 10 Mar 2020 - 22:03

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Proserpine Lun 9 Mar 2020 - 16:53

» vitamine D : zyma D ou...?
par Luc Dim 8 Mar 2020 - 16:39

» Protéine mTOR, acné et cancers
par Luc Sam 7 Mar 2020 - 8:46

» Bon anniversaire Joséphine
par Luc Mar 3 Mar 2020 - 12:37

» À méditer...
par Luc Lun 2 Mar 2020 - 18:39

» Bon anniversaire Nathalie
par Luc Dim 1 Mar 2020 - 10:35

» Joyeux anniversaire, Mirzoune,
par Proserpine Dim 1 Mar 2020 - 10:31

» Aliments anti-coup de froid & coupe-feu
par Luc Sam 29 Fév 2020 - 9:35

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Luc Ven 28 Fév 2020 - 12:18

» Le sucre de canne complet est une arnaque
par Luc Jeu 27 Fév 2020 - 17:09

» Les dents dévitalisées sont sources majeures de maladies graves
par Flo Jeu 27 Fév 2020 - 14:08

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par Luc Mer 26 Fév 2020 - 7:54

» Booster le microbiote avec le sushi
par Luc Mar 25 Fév 2020 - 14:35

» Vit K Mk4 Vs Mk7 update 02 2020
par Luc Sam 22 Fév 2020 - 11:10

» Remodelage osseux & ostéocalcine
par Luc Lun 17 Fév 2020 - 16:50

» Vous voyez flou, des taches apparaissent…
par Luc Dim 16 Fév 2020 - 12:03

Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

Quinton: Un fontaine de jouvence

Aller en bas

Quinton: Un fontaine de jouvence Empty Quinton: Un fontaine de jouvence

Message  Luc le Mer 11 Déc 2019 - 8:45

Il a découvert le secret de la Fontaine de Jouvence : elle est salée !
Source naturelle et inépuisable d’oligo-éléments et de minéraux, l’eau de mer serait en osmose quasi parfaite avec les liquides de notre milieu intérieur. Connu sous le nom de plasma marin, sérum marin ou eau de Quinton, cet élixir de jouvence si prometteur offre des propriétés thérapeutiques immenses. Tour d’horizon d’une cure pas comme les autres.

Rencontre avec Jean-Claude Secondé
Jean-Claude Secondé se consacre aux médecines na¬turelles depuis de nombreuses années. Il s’est formé dans plu¬sieurs domaines spécifiques tels que l’ostéopathie, la na¬turopathie, la phytothérapie... Il transmet ses connaissances à travers ses livres et ses sé¬minaires. Il est l’auteur de Quinton, la cure d’eau de mer, paru aux Editions Chariot d’or en 2011.
Annie Casamayou (pour Santé Corps Esprit) : Commençons par évoquer René Quinton, le découvreur des vertus de l’eau de mer. Qui était-il ?

Jean-Claude Secondé : René Quinton était un biologiste français de la fin du XIXe siècle. Ce fouineur scientifique s’intéressait à beaucoup de choses, comme l’aéronautique et les hélices d’avion, mais il s’est sur¬tout rendu célèbre pour ses travaux d’avant-garde sur la biologie marine.
Il est parti du postulat que la première cellule vivante était apparue dans la mer et qu’en réalité nous ne descendions pas des singes mais remontions des océans. Il a réalisé des travaux scientifiques pour déterminer les qualités de l’eau de mer et il s’est rendu compte que la composition de nos liquides lui était identique. Dans l’eau de mer, tous les sels minéraux indispensables à la vie sont présents dans les mêmes proportions que dans nos sécrétions, que ce soit le sang, la salive, les larmes, le sperme, etc. La seule différence est la concentration en sel : l’eau de mer contient de 20 à 30 grammes de sel par litre alors que, dans le sang, il n’y a que 9 grammes par litre. Donc, si l’on réduit la quantité saline de la mer en la coupant avec de l’eau de source, on la ramène à l’isotonie, soit la même concentration que dans le sang, et l’on parvient à une osmose parfaite. Ensuite, il s’est demandé si l’eau de mer ne pouvait pas remplacer le sang. Il a réalisé une expérience que personne n’avait jamais tentée auparavant. Il a saigné à blanc un chien, c’est-à-dire qu’il l’a vidé de son sang. Il en a laissé seulement un tout petit peu pour que ça puisse repartir et il lui a injecté de l’eau de mer isotonique. Le chien est rapide¬ment sorti du coma ; il est revenu à la vie et il s’est mis à courir. Le chien a été baptisé Sodium par les assistants de Quinton, il a vécu de nombreuses années avant de mourir écrasé par un autobus.
Quinton a ensuite réalisé des expériences avec des enfants rachitiques. Il leur a fait des perfusions d’eau de mer et les enfants ont rapidement repris du poids. À cette époque, les enfants souffraient aussi souvent de gastro-entérite ou de choléra infantile ; ils avaient des diarrhées vertes, ils se déshydrataient et pouvaient en mourir. Quand on a amené à Quinton ces enfants complètement déshydratés, ça a été miraculeux : en deux jours ils étaient tirés d’affaire ! Il a donc démontré ainsi que l’eau de mer isotonique est le meilleur liquide pour le corps et tout est parti de là.
À son époque, il était considéré par le milieu médical comme l’un des plus grands esprits. Au début du XXe siècle, Quinton a ouvert dans tous les quartiers de Paris et en province des dispensaires marins. Il a aussi appliqué son traitement dans des hôpitaux parisiens et a sauvé nombre de personnes. Les ampoules de Quinton étaient très couramment utilisées quand j’étais enfant. Dans les années 1950, mon père nous en faisait avaler régulière¬ment. Moi-même j’en ai donné à mes enfants pour leur éviter les épidémies de gastro, j’ai aussi soigné des animaux et des problèmes de mycoses grâce à cela. Ce sérum de Quinton a de très nombreuses applications en dermatologie, en nutrition, etc.
A.C. : Les résultats de Quinton ont été obtenus grâce à des injections. La formule buvable est-elle aussi efficace ?
J.S. : Le point fort de Quinton, en effet, c’était les injections qui lui ont permis de sauver des enfants de la déshydratation et les grands blessés auxquels il a fait des transfusions. À cette époque, on trouvait dans toutes les pharmacies des boîtes bleues de plasma de Quinton avec la mention « injectable » et, en fonction des cas, on pouvait les boire ou les injecter. Les indications étaient toutes inscrites au Vidal, ce gros livre qui est la bible des médecins.
Mais depuis 1982, le sérum de Quinton n’a plus le même statut. Le propriétaire de l’époque a oublié le moment venu de renouveler l’AMM, l’autorisation de mise sur le marché. Le sérum de Quinton a alors perdu l’autorisation d’être injecté. Pourtant, c’est exactement le même produit, il est fabriqué de la même manière et même mieux puisque les normes sont devenues plus drastiques, néanmoins il entre maintenant dans la catégorie des compléments alimentaires.
Actuellement, la forme buvable est la plus utilisée. Cependant, il ne faut pas croire que ça marche moins bien : les médecins allemands ont démontré que l’usage de l’eau de mer par voie orale présente des résultats aussi efficaces que ceux obtenus en injection dans nombre de pathologies. J’ai voulu le vérifier et j’ai fait une petite expérience : à jeun, on m’a fait une prise de sang, puis j’ai avalé des ampoules de Quinton. Ensuite, toutes les cinq minutes, je vérifiais mon sang. Au bout de trente minutes seulement on s’est rendu compte que le sérum de Quinton était passé dans le sang. Donc, c’est prouvé, c’est tout aussi efficace. Je pense que ce qui est surtout important, c’est la qualité du produit.
Le Quinton reminéralise. Et la recharge est immédiate. Il booste l’organisme.
A.C. : Comment être sûr de la qualité du sérum et comment choisir entre les différents laboratoires ?
J.S.
: Je n’ai aucun conflit d’intérêts, je ne suis rémunéré par aucun laboratoire donc je vous livre mon opinion en toute indépendance. Il y a des polémiques entre les différents fabricants et il est difficile de s’y retrouver. Je trouvais important, au moment de l’écriture de mon livre, de savoir comment était fabriqué le produit et j’ai contacté plusieurs laboratoires.
Le Quinton officiel, celui qui descend directement de René Quinton, est installé à Alicante, en Espagne. Ils m’ont proposé de venir voir comment ils prélevaient l’eau de mer et ils m’ont laissé l’accès à leur grande bibliothèque. À l’origine, René Quinton puisait l’eau dans des zones précises qui sont des vortex marins, des sortes de tourbillons. Ce sont des endroits que les pê¬cheurs connaissent bien car c’est là qu’ils trouvent beaucoup de poisson, puisqu’il y a beaucoup de plancton.
Au laboratoire Quinton d’Alicante, ils ont repris le même protocole et l’eau est puisée à 10 ou 15 mètres de la côte au large du bassin d’Arcachon. Une fois l’eau récoltée, elle est mise dans un grand conteneur stérile. Elle est analysée, filtrée une première fois et conservée à basse température pour partir en Espagne. Là, l’eau est mise dans des cuves pendant près d’un an et très régulièrement elle est prélevée pour vérifier si des micro-organismes se développent. Si l’eau contient par exemple une bactérie, fatalement, celle-ci va se développer. Donc au bout d’un an, si tout va bien, l’eau va subir une double filtration à 0,22 microns. La réglementation impose une filtration pour rendre l’eau stérile, mais là, ils réalisent un deuxième passage au cas où. L’eau n’est jamais chauffée ni stérilisée. Puis l’eau est conditionnée en ampoules, soit telle quelle et ça donne le « Quinton hypertonic », soit mélangée avec une eau de source stérile spéciale qui fait que la salinité revient à 9 pour 1000, c’est le « Quinton isotonic ». Les ampoules sont teintées pour l’hypertonic, et claires pour l’isotonic.
C’est comme ça que ce laboratoire est capable de garantir la qualité et la quantité de l’ensemble des composants de l’eau marine, alors que j’ai vu certains fabricants puiser l’eau quasiment dans les ports, ce qui les oblige ensuite à la chauffer pour éviter un risque de contamination. Or René Quinton avait bien démontré que le fait de chauffer l’eau lui fait perdre nombre de ses propriétés.
A.C. : Quelles sont les indi¬cations thérapeutiques du Quinton buvable ?
J.S. :
Le champ des indications est vaste car, dans le corps, le constituant majeur, c’est l’eau. Quinton disait que nous sommes un aquarium marin et, en effet, nous portons environ 70 % d’eau. Nous éliminons tout le temps cette eau, nous nous déshydratons.
On perd de l’eau et aussi des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments et du sodium, et ces déficits peuvent amener jusqu’à la maladie. Pour rétablir l’équilibre, il faut de l’eau, mais aussi absorber les sels minéraux en les combinant les uns avec les autres. C’est comme ça qu’ils deviennent très assimilables.
C’est valable évidemment pour les sportifs auxquels je recommande fortement de boire du Quinton. Quand un marathonien court, il transpire beaucoup et s’il boit l’eau du robinet une fois qu’il a passé la ligne d’ar¬rivée, il ne va pas récupérer ses sels minéraux, il sera fatigué et il mettra du temps à récupérer. On a prouvé que le Quinton hypertonic était très efficace pour conserver ou récupérer des pertes minérales importantes pendant la pratique sportive. Pour un marathonien, je conseille de se préparer quelques jours avant avec des ampoules. Le jour de la course, il peut prendre dès le départ une ampoule, puis à intervalles réguliers deux ou trois autres ampoules. Il faut aussi qu’il s’hydrate avec de l’eau, mais attention à ne pas boire l’eau en même temps que les ampoules, pour ne pas diluer le Quinton. À l’arrivée, il peut encore prendre une ampoule, c’est le bon moyen d’éviter les crampes, les points de côté, la fa¬tigue et de récupérer plus facilement.

Le Quinton reminéralise et la recharge est immédiate. Il booste l’organisme et il est indiqué aussi pour la fatigue, les fractures, le surmenage, le retard de poids. C’est aussi un très bon rééquilibrant naturel qui agit en profondeur.

Pour les personnes âgées, il est intéressant parce qu’en vieillissant on se déshydrate et on perd beaucoup de collagène. Les gens qui veulent avoir un beau visage se font faire des injections de collagène et ça marche très bien. Le Quinton préserve très bien le collagène et si l’on fait des cures régulières, je ne dis pas que l’on ne va pas vieillir, mais il faut arrêter de penser seulement aux rides, les tissus internes sont les plus importants.
Il peut être systématiquement utilisé dans les problèmes de dos, d’arthrose, d’ostéoporose, de her¬nie discale, dans les problèmes de peau, acné, eczéma, en cas d’allergie, d’anémie, etc.
Il est également intéressant dans les troubles digestifs, les diarrhées ou les gastrites parce qu’il a une action régulatrice sur le pH de l’estomac et des intestins.
A.C. : Faut-il préférer le Quinton hypertonic ou isotonic ?
J.S.
: Je crois qu’il faut essayer et se fier à ce que l’on ressent, ce n’est pas comme la médecine chimique et l’idéal est d’arriver à personnaliser les prescriptions. Pour être efficace, on devrait commencer d’abord par l’isotonic, à raison de 2 ou 3 am¬poules par jour pendant quelques jours ou semaines, et selon les besoins, on passe à l’hypertonic qui est plus stimulant. Par contre, pour ceux qui transpirent beaucoup, les sportifs, les jeunes, etc. on leur donne directement de l’hypertonic, à raison de 2 ou 3 ampoules d’hypertonic.
On entend souvent qu’il n’est pas recommandé de prendre du Quinton quand on fait de l’hypertension, mais dans ce cas, il faut aussi arrêter le pain, le jambon, les pâtisseries, parce que là aussi il y a beaucoup de sel. Donc, non, il n’y a pas de véritable contre-indication si ce n’est qu’on recommande d’éviter le Quinton hypertonic si l’on fait de l’hypertension ou si l’on a des calculs rénaux, mais c’est seulement un principe de précaution, en réalité on ne risque rien. Si l’on craint quelque chose, il suffit de préférer l’isotonic. Sachez que dans les trois ampoules d’hypertonic, vous aurez moins de sel que dans une seule tranche de jambon.
À savoir aussi pour ceux qui ont des problèmes de thyroïde qu’il n’y a pas d’iode dans le Quinton, en fait moins que dans certains fruits ou légumes et beaucoup moins que dans les huîtres et les coquillages.
A.C. : Quelles sont les autres façons de le prendre ?
J.S.
: Pour les problèmes de peau, les eczémas, les psoriasis, il existe un Quinton que l’on pulvérise. Dans ces cas, on l’utilise en spray et on fait des cures par voie interne. Ensuite, il y a des méthodes dérivées de la mésothérapie où l’on injecte en sous-cutané le Quinton isotonic seul ou dans une préparation. Les médecins, sous leur responsabilité, peuvent le pratiquer pour réhydrater localement les disques intervertébraux. Ça agit parfois en très peu de séances : le disque reprend du volume et ça peut suffire pour dégager la hernie. C’est possible, cependant on doit obtenir des résultats aussi en buvant le Quinton.
Propos recueillis par Annie Casamayou, Naturopathe.
Photo : René Quinton
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au plus fort de son succès, René Quinton pratiquait plus de 300 injections par jour de son sérum marin.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Quinton: Un fontaine de jouvence Empty Eau de mer en ampoule Quinton

Message  Luc le Mer 11 Déc 2019 - 8:49

L’eau qui régénère notre organisme
L’eau de mer en ampoule (Eau de Quinton) a été introduite dans le dictionnaire Vidal en 1937. Elle était utilisée en pratique depuis 1904. C’est en 1982 qu’elle a perdu son AMM (autorisation de mise en marché) ainsi que son « label injectable ». Chaque ampoule contient les 92 corps simples ainsi que tous les oligo-éléments.

Action :
1. Régénération organique,
2. Apport minéral assimilable par transminéralisation,
3. La forme naturelle des oligoéléments exerce un renforcement multiple nommé également oligo-synergie.
Le produit est rendu stérile par microfiltration à froid sans élévation de température. Sans irradiation. De fait il conserve toutes ses propriétés prébiotiques.

Indications :
Nourrissons : gastro entérite, anorexie, eczéma.
Adultes : anémie, fatigue, déminéralisation, surmenage, vomissements, certains troubles neurologiques en complément des traitements allopathiques sans aucune contre-indication connue à ce jour.
Ophtalmologie : O.R.L. rhinite, sinusites, larmoiements dus à une irritation en attendant de consulter impérativement un médecin. Une forme O.R.L spécifique est disponible en pharmacie.
Dermatologie : Eczéma, urticaire, dermites, utilisation en interne ainsi qu’en pulvérisation locale. En pharmacie pour pulvérisation locale utiliser le spray « Dermo Action » de Quinton.
Reconstitution de la masse sanguine après accident ayant entrainé blessures, opérations, brûlures.
Complément naturel et assimilable après un long déséquilibre alimentaire. Indispensable pour mieux assimiler les vitamines.
Conseil par voie orale (préconisée par René Quinton) : commencer les cures par petites doses d’Isotonique (10 ml). Augmenter jusqu’à 3 ampoules par jour. Jamais dans l’eau, mais directement en bouche. Conserver en bouche 10 secondes avant d’avaler et attendre environ 30 mn avant de manger.
Demander à votre médecin ou un spécialiste de la nutrition ou naturopathe les conseils personnalisés à votre pathologie.
Fin de l’article. SCE 12.2019

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum