Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Affiner les Apports journaliers recommandés
par Luc Sam 11 Juil 2020 - 11:52

» Coronavirus - actualités
par Luc Sam 11 Juil 2020 - 8:13

» Transition vers moins de féculents
par darky35 Jeu 9 Juil 2020 - 9:52

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Mer 8 Juil 2020 - 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Tactique Coronavirus
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 11:58

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par Luc Sam 27 Juin 2020 - 21:13

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Dim 21 Juin 2020 - 18:34

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Hérode Dim 21 Juin 2020 - 10:22

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Mer 17 Juin 2020 - 10:05

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» Laissez-moi sortir
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 14:57

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» créer un gif
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 13:01

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 12:22

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00

» Les 7 principes du stress. Ori Hofmekler
par Luc Dim 17 Mai 2020 - 9:06

» Bon anniversaire Céline 57
par Celine57 Jeu 14 Mai 2020 - 15:48

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Proserpine Mar 12 Mai 2020 - 15:10

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par darky35 Mar 12 Mai 2020 - 12:27

» Petit déjeuner de Patiloup
par Anthodu89 Mar 12 Mai 2020 - 9:55

» Petit dej de Luc
par Anthodu89 Lun 11 Mai 2020 - 15:36

» Bon anniversaire Filou68
par Proserpine Dim 10 Mai 2020 - 10:39

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Sam 9 Mai 2020 - 22:43

» Bon anniversaire breizh29
par darky35 Ven 8 Mai 2020 - 9:59

» Présentation Emma
par alexenforme Jeu 7 Mai 2020 - 12:01

» Quand l’énergie fait défaut: Œdème & hypertension
par Luc Mer 6 Mai 2020 - 11:58

» Corriger le déséquilibre hormonal: Excès d'estrogènes
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 11:14

» Présentation Lee Loo - Nouvelle abonnée
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 9:27

» Péri-ménopause et ménopause. Sérénitude
par Luc Dim 3 Mai 2020 - 8:21

» Comment supporter & digérer les aliments si intestins irrités. IBS
par darky35 Sam 2 Mai 2020 - 12:59

» Les goguettes et Brel
par darky35 Ven 1 Mai 2020 - 15:16

» Jude sibo pas cool
par Proserpine Jeu 30 Avr 2020 - 17:47

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Mer 29 Avr 2020 - 16:33

» Bon anniversaire Rouly
par Proserpine Mer 29 Avr 2020 - 8:54

» Présentation de Luc, alias Nestor345
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 20:39

» Je me présente: MichelDoc
par Chantal Lun 27 Avr 2020 - 13:17

» Contribuez à notre banque de gifs et smileys animés!
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 12:02

» Bonjour, moi c'est Myosotis
par Luc Lun 27 Avr 2020 - 10:52

» Journal d'un confiné - Vu par Pablo Andres
par darky35 Dim 26 Avr 2020 - 15:37

» coronavirus et vaccination
par Hérode Lun 20 Avr 2020 - 11:55

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Dim 19 Avr 2020 - 15:18

» Nos amis les bêtes et le virus
par Hérode Ven 17 Avr 2020 - 17:32

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Hérode Mer 15 Avr 2020 - 16:28

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Luc Mer 15 Avr 2020 - 11:09

» The salt Fix
par Luc Mar 14 Avr 2020 - 8:51

» Vitamine C liposomée
par Chantal Dim 12 Avr 2020 - 13:44

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Gaffal Dim 12 Avr 2020 - 13:26

» Les tons flingueurs
par Luc Sam 11 Avr 2020 - 17:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 8
par Luc Mer 8 Avr 2020 - 8:31

» Bon anniversaire Augustine
par Luc Mar 7 Avr 2020 - 9:10

» Anabolisme et synthèse des protéines - SPM
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:53

» Présentation Anthony
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:25

» Joyeux anniversaire ma frangine!
par Hérode Ven 3 Avr 2020 - 11:17

» Bon anniversaire Aimee
par Proserpine Mar 31 Mar 2020 - 9:40

» Presse économique - Par temps de crise
par Luc Lun 30 Mar 2020 - 17:01

» Les huiles végétales et apports équilibrés
par Luc Jeu 26 Mar 2020 - 20:41

» Les graisses originelles et les ersatz. T. Lauwers
par Luc Mer 25 Mar 2020 - 11:32

» Bon anniversaire Philipou
par Luc Mar 24 Mar 2020 - 9:53

» panique attestée ?
par Luc Sam 21 Mar 2020 - 21:04

» Bon anniversaire Mamoun69
par Luc Jeu 19 Mar 2020 - 8:48

» Propriétés santé et usages du bouleau
par Hérode Mer 18 Mar 2020 - 11:14

» acides gras trans et enzymes
par Ln Mer 18 Mar 2020 - 10:41

» Alerte Rouge sur paracétamol
par Hérode Dim 15 Mar 2020 - 18:41

» Jus de Grenade fermenté
par Luc Mer 11 Mar 2020 - 9:19

» Cholestérol et Graisses Saturées – Les mythes et les faits
par Luc Mar 10 Mar 2020 - 22:03

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Proserpine Lun 9 Mar 2020 - 16:53

» vitamine D : zyma D ou...?
par Luc Dim 8 Mar 2020 - 16:39

» Protéine mTOR, acné et cancers
par Luc Sam 7 Mar 2020 - 8:46

» Bon anniversaire Joséphine
par Luc Mar 3 Mar 2020 - 12:37

» À méditer...
par Luc Lun 2 Mar 2020 - 18:39

» Bon anniversaire Nathalie
par Luc Dim 1 Mar 2020 - 10:35

» Joyeux anniversaire, Mirzoune,
par Proserpine Dim 1 Mar 2020 - 10:31

» Aliments anti-coup de froid & coupe-feu
par Luc Sam 29 Fév 2020 - 9:35

» Et si la maladie se cachait dans votre bouche ?
par Luc Ven 28 Fév 2020 - 12:18

» Le sucre de canne complet est une arnaque
par Luc Jeu 27 Fév 2020 - 17:09

» Les dents dévitalisées sont sources majeures de maladies graves
par Flo Jeu 27 Fév 2020 - 14:08

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par Luc Mer 26 Fév 2020 - 7:54

» Booster le microbiote avec le sushi
par Luc Mar 25 Fév 2020 - 14:35

» Vit K Mk4 Vs Mk7 update 02 2020
par Luc Sam 22 Fév 2020 - 11:10

» Remodelage osseux & ostéocalcine
par Luc Lun 17 Fév 2020 - 16:50

» Vous voyez flou, des taches apparaissent…
par Luc Dim 16 Fév 2020 - 12:03

Le Deal du moment :
Valise rigide à roulettes pivotantes ...
Voir le deal
45.14 €

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 16:43

Pandémie de parodontie & inflammation des gencives
Parodontie : si vos gencives saignent vous prenez un risque mortel
Souvent pris à la légère, le saignement des gencives et la mauvaise haleine sont en réalité les deux signes majeurs d’une maladie des gencives. Non seulement vous risquez de perdre vos dents, mais pire, vous pourriez développer des maladies aussi graves que le cancer, l’AVC, Alzheimer, le diabète et bien d’autres encore. Quelle est donc cette maladie à l’origine de dangers mortels ? Réponse avec notre experte.
Par la docteresse Catherine Rossi.
Dr Catherine Rossi, chirurgien-dentiste, pratique les soins dentaires naturels et biocompatibles depuis 1984, après avoir découvert les miracles de l’homéopathie sur sa propre santé. Par besoin de cohérence, elle étudie et utilise dans son cabinet les médecines alternatives, en complément des protocoles de soins dentaires appris à la faculté.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 16:46

Idées clés
50 % des personnes sont atteintes d’inflammation aux gencives, les ¾ des personnes de plus de 65 ans, ce qui entraîne des saignements répétés et une parodontie, avec déchaussement en fin de course pour 10% d’entre elles.
Si la plaque bactérienne n’est pas enlevée correctement et régulièrement (1 à 2 fois par an selon les cas), il y aura du tartre qui va s’agglomérer. L’inflammation se propagera à la gencive puis à la racine. Ces bactéries pourront alors immigrer dans tout l’organisme, en stimulant au passage le système immunitaire.
Mais la bonne nouvelle, c’est que le 1er stade – la gingivite – est réversible. Vous pouvez aussi agir en prévention contre la plaque dentaire. C’est le dentiste Weston Price qui remarqua le 1er, lors de ses voyages, que les populations autochtones ayant un apport suffisant de vitamine K2 ne souffraient pas de gingivite et avaient une ossature bien établie (pas de chevauchement dentaire non plus). IL n’avait pas identifié très précisément ce facteur présumé alimentaire, et l’avait alors appelé le facteur X.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 16:50

Article
Source : SCE 01/2020
Le saignement de gencives ou la mauvaise haleine sont rarement des motifs de consul¬tation chez le dentiste. Ce sont pourtant les premiers symptômes visibles de la maladie parodontale.
Et si les actions de prévention bucco-dentaire ont fait baisser le nombre de caries dentaires, les maladies parodontales sont en nette augmentation et beaucoup de patients qui saignent tous les jours des gencives pensent que c’est normal.

Pandémie de parodontie : 50 % des Européens atteints Selon un sondage de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire), 50 % de la population saigne des gencives et seulement 9 % des personnes atteintes en font un motif de consultation. Ce saignement qui, au début, peut être bénin et réversible, surtout chez les jeunes, ne peut qu’évoluer et s’aggraver s’il n’est pas traité. Si bien qu’aujourd’hui, 50 % des Européens, tous âges confondus, seraient atteints d’une maladie parodontale (on passe de 70 à 85 % chez les personnes au-delà de 65 ans dont 10 % présentent une phase sévère au stade 4 de la maladie qui les conduira à la perte de toutes leurs dents).
Plus grave encore, l’enquête a montré que 46 % des Français ne savaient même pas qu’il existait une maladie parodontale. C’est dire que l’association saignement de gencives = maladie parodontale n’est pas faite chez une personne sur deux. De nombreux thérapeutes, y compris des médecins, ne seraient pas eux-mêmes au courant.

Figure : Les 4 stades de dégradation : inflammation, création d’une poche parodontale, rétractation de la gencive et enfin déchaussement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dessin 2, extrait du Dicodent du Dr Catherine Rossi, Guy Trédaniel Éditeur.

Quand les bactéries rongent vos os
La maladie parodontale est une maladie « évolutive » qui provoque la destruction progressive et irréversible du parodonte, c’est-à-dire de l’os et de la gencive autour des dents. On comprend alors l’intérêt d’agir de manière précoce et préventive.
Le parodonte est l’ensemble des tissus qui entourent la dent, à savoir :
 Le ligament qui accroche la dent à l’os,
 L’os alvéolaire autour des racines dentaires,
 La gencive qui recouvre l’os et entoure la base de la dent.
Au départ de la maladie parodontale, la plaque bactérienne et le tartre créent une inflammation de la gencive. Progressivement le ligament et l’os sont détruits par les bactéries de la plaque. En parallèle, l’os se détruit autour des racines. C’est cette perte osseuse qui rend les dents mobiles et peut causer leur perte.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 16:56

Les quatre stades de la dégradation : de l’inflammation à la chute des dents (1)
Une maladie parodontale à un stade débutant n’affecte que la gencive. Sans traitement et avec le temps, l’inflammation se propage le long de la racine dentaire, évolue en infection qui détruit l’os alvéolaire. On parle d’un stade terminal (stade 4 sur la partie droite du dessin 2) lorsqu’il n’y a plus du tout d’os autour de la dent. Elle devient alors très mobile car elle est entourée par un gros kyste, c’est-à-dire une poche de bactéries. C’est justement ces bactéries qui sont très toxiques pour la santé car elles bombardent le corps de toxines et vont également se disséminer dans tout l’organisme. Si la plaque bactérienne crée des caries dentaires, elle crée aussi une inflammation de la gencive qui devient rouge, gonfle et se met à saigner. Ce premier stade s’appelle la gingivite. Elle est généralement réversible après un détartrage et une reprise de l’hygiène correcte.

Si la plaque bactérienne n’est pas enlevée correctement et régulièrement, elle va finir par se transformer en tartre qu’on peut comparer au calcaire sur les robinets. Le tartre est acide et dur comme de la pierre. Il va progresser le long de la racine dentaire, couper les fibres du desmodonte, le ligament alvéolo-dentaire, et progresse régulièrement jusqu’à la pointe de la racine.

Au stade 2 une poche se crée, c’est ce qu’on appelle la poche parodontale. Souvent elle est invisible car la gencive est gonflée, bien collée à la dent, et on ne voit pas que la gencive est malade. Seul le saignement peut être un signe d’alerte. Par contre, dès que la gencive se rétracte, c’est la panique. On réalise qu’on a les dents qui se « déchaussent », mais trop tard, la destruction sournoise s’est opérée depuis des années, en silence.

L’os s’est rétracté et l’attache de la racine à l’intérieur de l’os a diminué de plus en plus jusqu’au stade 4, stade terminal où la dent commence à se mettre à bouger. Parfois les dents tombent toutes seules. Généralement, à ce stade on a des abcès qu’on appelle abcès dentaires, mais qui en fait viennent des gencives.

L’inflammation des gencives fait partie des inflammations chroniques les plus dangereuses pour la santé humaine. Cette inflammation chronique met le corps en épuisement immunitaire. Une simple gingivite qui s’associe avec des saignements, même légers, devient une inflammation chronique au bout de quinze jours et peut avoir une grave répercussion sur l’état de santé du patient. Encore plus dans les stades 2, 3 et 4 où l’inflammation est associée à des infections chroniques.
L’évolution de la maladie parodontale se fait plus ou moins rapidement en fonction des personnes, en fonction de leur hygiène dentaire bien sûr, de leur alimentation, mais aussi de leur terrain, de la capacité de leur foie à éliminer les toxines du corps, de l’intégrité de leur flore intestinale et surtout de leurs défenses immunitaires. Diabète, AVC, cancer : les pires maladies naissent dans votre bouche ! La recherche scientifique a mis en évidence, depuis quelques années, l’influence majeure des bactéries parodontales dans toute une série de maladies dont certaines, vous le ver¬rez, sont des plus surprenantes. Il est alors devenu évident qu’en soignant ses gencives, on sauve sa vie. (1)
1. Dossier de l’INSERM sur les liens entre les maladies parodontales et l’apparition de pathologies générales, publié en juillet 2018 L [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La gencive est un émonctoire, elle tente d’éliminer les toxines du corps, comme une peau transpirante, acnéique et eczémateuse. En présence de tartre et de plaque bactérienne, cette réaction d’élimination devient dévastatrice pour les dents, les gencives, mais également pour la santé.

Depuis combien de temps saignez-vous des gencives ? Vous ne vous souvenez plus ? Certains disent depuis des années ou depuis toujours… Or l’état inflammatoire chronique entraîne au fil des mois un épuisement immunitaire. Le lieu d’infection chronique devient un pourvoyeur de toxines qui vont se disséminer dans tout l’organisme déjà bien affaibli par des défenses immunitaires épuisées.
Vous comprendrez pourquoi, dans de telles circonstances, il est inutile de s’engager dans un traitement parodontal local, sans reconsidérer la globalité de son hygiène de vie. Car si la cause n’est pas traitée, la récidive sera permanente et sans issue.

Diabète : les soins dentaires baissent la mortalité de 21 %
Figure : L’inflammation des gencives favorise l’insulino-résistance et le diabète
On sait depuis longtemps que le diabète peut faire apparaitre une maladie parodontale ou aggraver une maladie parodontale déjà existante, mais on vient de découvrir que, par effet de feedback, une maladie parodontale non stabilisée peut aggraver le diabète. Elle va même être à l’origine de complications du diabète, notamment des complications rénales.
Des études ont montré qu’un traitement parodontal chez un diabétique diminuait de 21 % le risque de mortalité. On estime aujourd’hui que 10 % de la population américaine est diabétique. Les causes sont multiples, mais depuis quelques années, l’état de santé de la bouche a été pointé du doigt comme facteur à la fois contribuant et aggravant.
Depuis 2001, de nombreux chercheurs ont démontré que l’inflammation chronique provoquée par une parodontite sur le long terme, favorise l’insulino-résistance et augmente la glycémie. Mais la bonne nouvelle est que la prise en charge de la maladie parodontale chez une personne diabétique permettait au bout de six mois une réduction nettement significative de la glycémie.
Infarctus : moins 14 % de risques de décès En ce qui concerne les maladies cardiovasculaires, cela fait très longtemps que l’on connait le lien entre les bactéries d’origine buccale et les risques d’endocardite (inflammation de l’enveloppe interne du cœur). Cependant des études récentes montrent que l’on va bien plus loin que l’endocardite. La maladie parodontale augmente de manière significative le risque d’avoir un infarctus du myocarde. On retrouve de l’ADN bactérien d’origine buccale dans les tissus cardiaques, les plaques d’athérome, les carotides, les coronaires et sur l’aorte.
Aux États-Unis, les sociétés de parodontologie et de cardiologie s’unissent pour mettre en place un plan d’action de prévention des maladies cardiovasculaires. Elles ont estimé qu’un traitement parodontal diminuerait de 14 % le risque de mortalité par infarctus, travaux publiés par l’association américaine de cardiologie.

Saignements et mauvaise haleine : courez chez votre dentiste ! (encadré)
Saignements et mauvaise haleine sont donc les deux signes qui doivent vous alerter et vous pousser à vous diriger rapidement vers le cabinet de votre chirurgien-dentiste préféré.
C’est souvent le signe d’une maladie parodontale. Toutes les personnes qui ont une inflammation de gencives ont une haleine forte. Quand une personne a une maladie parodontale en stade 4, son haleine est repérable à un mètre ! Et malheureusement, elle est souvent la seule à ne pas s’en rendre compte… Si vous obser¬vez que les personnes s’éloignent de vous quand vous leur parlez, ce n’est pas parce qu’elles ne vous aiment pas. C’est peut-être qu’elles sont gênées par l’odeur de votre haleine. (Fin de l’encadré).

Articulations rouillées ? Soignez vos dents Les infections dentaires peuvent aussi provoquer des rhumatismes articulaires aigus. La rhumatologie aujourd’hui est de plus en plus précise et des recherches ont en effet montré que la bactérie appelée Porphyromonas gingivalis, que l’on retrouve dans les poches parodontales, transforme dans les articulations les résidus d’arginine (un acide aminé) en citrulline. La citrulline est une des causes de l’inflammation au niveau articulaire et cette inflammation est à l’origine de la détérioration des cartilages et des articulations. On la retrouve chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
Des études ont montré que la prise en charge non chirurgicale de la maladie parodontale permettait de réduire nettement les symptômes et l’évolution de la polyarthrite rhumatoïde.

Trois fois plus de risques d’accouchement prématuré
Chez la femme enceinte, la maladie parodontale avancée augmente le risque d’accouchement prématuré. Les travaux de Marie-Laure Colombier, chercheuse à l’INSERM, ont mis en évidence que les bactéries présentes dans les poches parodontales favorisaient une hypertension artérielle ainsi que la présence de protéines dans les urines, c’est la préclampsie, à l’origine d’accouchement prématuré. Ces études ont montré que de futures mamans présentant une parodontite avaient trois fois plus de risques d’accoucher avant terme. D’autres études, aux États-Unis, ont même montré que ce risque était multiplié par sept.
Kilos en trop : vos dents sont-elles coupables ? En cas d’obésité, nous retrouvons les mêmes facteurs hépatiques et intestinaux comme agent déclenchant ou aggravant d’une parodontopathie. Les chercheurs ont également mis en évidence que des bactéries responsables de la maladie parodontale, comme Porphyromonas gingivalis ou Aggregatibacter actinomyces comitans, pourraient passer du parodonte malade dans la circulation sanguine et aller agir au niveau de la cellule graisseuse, c’est-à-dire l’adipocyte.
Ces bactéries stimuleraient les défenses immunitaires, lesquelles, pour s’en débarrasser, déclencheraient une inflammation chronique qui, au final, favoriserait le stockage des graisses ou rendrait difficile la perte de poids.
Cancer, AVC, Alzheimer… les chercheurs n’en reviennent pas ! Et ce n’est pas tout ! A leur plus grande surprise, les chercheurs ont découvert au niveau du cerveau, chez des malades décédés atteints d’AVC, d’Alzheimer et de démences, des bactéries ou des ADN bactériens en provenance des poches parodontales. Encore plus surprenant, on a retrouvé des cellules d’origine parodontale dans les tumeurs cancéreuses du pancréas, du cancer du sein, du cancer de l’estomac, même si cette dernière localisation semble plus logique.
Dans la même lignée, de nombreuses pneumopathies, surtout chez les personnes âgées, auraient pour origine une maladie parodontale, les bactéries étant avalées et inhalées. Et certaines pathologies rénales et cutanées (psoriasis) ont également été supposées d’origine parodontale.


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 16:57

Aux origines du mal, les huit grands facteurs
Une gencive qui saigne est une gen¬cive en inflammation. Les causes de cette inflammation sont multiples, à la fois locales et générales, physiques et émotionnelles.
Figure : Un bon brossage élimine la plaque dentaire qui déminéralise l’émail et provoque l’inflammation
1. La plaque bactérienne et le tartre
La première cause des maladies parodontales au sens large est lo¬cale, c’est la présence de plaque bactérienne. Dans notre bouche, nous avons une flore bactérienne dont les bactéries se nourrissent et qui éliminent le produit de leur métabolisme par la formation de la plaque bactérienne.
Elle est plus ou moins épaisse, plus ou moins adhérente à la surface dentaire et plus ou moins acide en fonction du temps d’accumulation. La qualité de la plaque bactérienne dépend du brossage mais aussi des nutriments et des aliments avec les¬quels ces bactéries se seront nourries.
Ainsi, de la qualité de notre ali¬mentation dépendra la qualité de la plaque bactérienne, dont la quantité de sucre raffiné et les carences de notre alimentation. Même si nous ne mangeons pas beaucoup de sucre mais que nous avons une alimen¬tation carencée en minéraux et en vitamines, la plaque bactérienne sera très agressive pour nos tissus buc¬co-dentaires. La plaque bactérienne est une substance très acide qui a tout à la fois une action déminéralisante de l’émail dentaire, provoquant ainsi une carie, et cause une réaction in¬flammatoire au niveau de la gencive.
Le but du brossage dentaire et du passage du fil dentaire est d’éliminer la totalité de la plaque bactérienne sur toutes les surfaces dentaires, matin et soir, au minimum (et éven¬tuellement également au déjeuner), afin d’éviter la mise en place du pro¬cessus de déminéralisation dentaire et d’inflammation gingivale. Ces processus s’enclenchent de manière plus ou moins rapide en fonction du terrain des patients, dès six heures de contact, par exemple, chez les per¬sonnes ayant un terrain très fragile.
D’une manière générale, on re¬marque qu’avec la même quantité de plaque bactérienne, certaines personnes ont des caries et pas de maladie parodontale et d’autres, inversement, n’ont pas de carie et une maladie parodontale au stade terminal. On dit que c’est la qualité de la plaque bactérienne qui, en déve¬loppant différentes bactéries, serait soit propices aux caries, soit propre à l’inflammation des gencives.
La brosse à dents et le fil dentaire n’ont plus aucun pouvoir sur ce tartre. Seul le chirurgien-dentiste, avec ses instruments à détartrer, pourra décoller le tartre des dents. Il faudra ensuite faire un polissage minutieux de la surface dentaire afin d’enlever toutes les microporosités et rugosités que ce tartre aura provo¬quées. Un bon polissage a également pour objectif de limiter les dépôts ultérieurs de plaque et de tartre pour une raison mécanique toute simple, la plaque bactérienne adhère moins sur une dent lisse que sur une dent rugueuse. Le polissage se fait avec des brossettes ou des cupules en caoutchouc et de la pâte à polir, ou bien avec un aéropolisseur qui envoie de l’eau et du bicarbonate de soude sous pression sur les surfaces dentaires pour les rendre bien lisses. Donc, au niveau de la gencive, ce tartre a une action à la fois bacté¬rienne mais aussi traumatique.
En résumé, pour agir sur cette première cause de la maladie pa¬rodontale, il faudrait absolument acquérir une méthode d’hygiène bucco-dentaire parfaite, sinon la récidive est assurée.
2. Les prothèses et soins dentaires
Les deuxièmes causes concernent les prothèses et les soins dentaires iatro¬gènes, comme des reconstitutions qui ne respectent pas l’anatomie naturelle et qui deviennent des zones traumatisantes pour la gencive. Cela est fréquent quand les prothèses sont trop anciennes.
Par exemple, et c’est le pire, une absence de point de contact entre deux dents crée ce que l’on appelle un diastème où vont venir se loger les aliments à chaque repas. Ces bourrages alimentaires vont écraser et traumatiser la gencive de l’es¬pace interdentaire, créant ce que l’on appelle une septite. C’est une inflammation de la gencive et de l’os situé entre les deux dents que l’on appelle le septum interdentaire, d’où le nom de « septite ». Avec le temps, cette septite chronique va évoluer en poche parodontale et l’os entre les dents se détruit. La maladie parodontale est alors installée de manière irréversible.
Les règles de reconstitution des points de contact entre deux dents sont très précises et le respect de ces règles conditionne l’état de santé de la gencive. Il n’est pas normal que des aliments se coincent entre des dents et lorsqu’on passe un fil den¬taire entre deux dents adjacentes, on doit ressentir une légère résistance. Si ce n’est pas le cas, il faudra que le nettoyage des espaces interden-taires soit systématique après chaque repas.
Pour les prothèses c’est la même chose : elles doivent être jointives et parfaitement adaptées à la dent naturelle. En effet, des joints ina¬daptés font des zones de rétention pour la plaque bactérienne et le tartre provoquant ainsi une inflammation chronique permanente.
3. La corrosion des métaux en bouche
La troisième cause de l’inflammation gingivale peut être due aux métaux avec lesquels sont fabriquées les pro¬thèses dentaires. Ces métaux créent un électro-galvanisme, ou bien sont directement des allergènes comme le nickel par exemple. Un grand nombre de prothèses den¬taires sont faites à base de nickel chrome. Même certaines couronnes blanches, que l’on croit en céramique, possèdent une base métallique ca¬chée sous la céramique ; dans la majorité des cas, elle est faite en nickel-chrome. Chez les personnes allergiques au nickel, soit 10 % de la population, ou intolérantes au nickel, soit 40 % de la population, il se crée un liseré inflammatoire à la base des dents, au niveau de la gencive. Cette inflammation est permanente, rien n’en vient à bout, ni un brossage parfait, ni des bains de bouche an¬ti-inflammatoires ou antibactériens.
Le système immunitaire est stimulé en permanence, 24 heures sur 24, provoquant au bout de quelques an¬nées un épuisement immunitaire, ce qui fait le lit de toutes les maladies graves. C’est ce qu’on appelle une gingivite allergique. Ne vous étonnez pas si vous êtes en mauvaise santé alors que vous avez dans la bouche en permanence un produit auquel vous êtes allergique !
En dehors de l’intolérance ou de l’allergie, tous les métaux en bouche créent ce que l’on appelle un élec¬tro-galvanisme. Si la cellule est soumise à un champ électrique su¬périeur à la normale, les échanges cellulaires au niveau de sa membrane seront perturbés, entraînant des ré¬actions en cascade qui installeront diverses pathologies locales comme des aphtes, une mycose, un lichen plan, une gingivite et, surtout, une aggravation de maladie parodontale en cas de présence importante de plaque bactérienne et de tartre. Mais ces champs électriques perturbateurs peuvent également avoir des réac¬tions à distance sur les organes en lien avec chaque dent par l’intermé¬diaire des méridiens d’acupuncture.
4. Les déséquilibres de l’occlusion
Figure : 40% de la population ne tolère pas le nickel (il compose la plupart des prothèses)
La quatrième cause, ce sont les dé¬séquilibres de l’occlusion qui sont également de grands facteurs d’ag¬gravation des maladies parodontales. L’occlusion est la manière dont les dents du haut s’emboitent avec les dents du bas. Ces contacts répondent à des normes bien précises afin que soit respectée l’intégrité de la dent, l’intégrité du parodonte, mais égale¬ment l’intégrité du schéma postural.
En ce qui concerne la maladie paro¬dontale, un déséquilibre provoque une inflammation du ligament qui entoure les racines et accroche la dent à l’os alvéolaire. Cette inflam¬mation est appelée arthrite dentaire et peut aboutir à la perte de la dent.
5. Une alimentation déséquilibrée et carencée
Figure : Les carences de vitamines favorisent le saignement des gencives.
Une alimentation déséquilibrée va provoquer directement des carences en vitamine C, en vitamine D et K, en vitamine E, en vitamine B ainsi que des carences minérales.
Concernant la vitamine C, on connait tous l’histoire des marins qui avaient développé un scorbut car ils ne pou¬vaient manger de fruits et légumes frais pendant les longues traversées en mer. Ce scorbut se manifestait par des saignements de gencives. On constate de nos jours un retour du scorbut chez les personnes qui se nourrissent de hamburgers, de pâtes ou de pizzas et qui ont exclu de leur alimentation tous les fruits et les légumes frais.
On constate également dans la po¬pulation française, aujourd’hui, de grandes carences en vitamine D, peut-être parce qu’on a diabolisé le soleil qui est le seul à nous permettre de métaboliser notre vitamine D naturelle. La vitamine D participe à la minéralisation des dents et des os ainsi que de l’os alvéolaire autour des dents. Il permet aux minéraux de bien se fixer.
Les carences minérales, quant à elles, sont souvent dues à une carence d’apport chez les personnes ayant une alimentation principalement industrielle, ou bien dont les seuls fruits et légumes frais ingérés sont issus de l’agro-alimentaire, bourrés de pesticides qui font perdre aux aliments leur richesse en minéraux et en vitamines. Les carences minérales peuvent également apparaître par défaut d’absorption lorsqu’il y a une inflammation de la paroi intestinale.
6. Tabac, vaporette et cannabis
Le tabac, les vaporettes et le cannabis ont également une action locale sur les gencives. Les métaux lourds et la présence de toxiques, absorbés via la fumée des cigarettes ou des vaporettes, vont directement se fixer dans les gencives enflammées et accélérer de manière spectaculaire la perte de l’os alvéolaire, empêchant le système immunitaire de jouer son rôle de défense. De plus, on constate que les fumeurs ne présentent pas ou rarement de sai¬gnement de gencives car la gencive est complètement sclérosée par les dépôts de nicotine, et une maladie parodontale peut passer inaperçue. Une radio panoramique permettra d’évaluer la qualité de l’os autour des racines.
Tous ces toxiques absorbés dans la fumée vont également aller se fixer dans les alvéoles pulmonaires et passer ainsi directement dans la cir¬culation sanguine. Lorsque l’usage est quotidien, le foie ne peut plus remplir sa fonction d’élimination des toxines du corps car il est surchargé par un apport massif de toxiques.
La naturopathie nous apprend égale¬ment que, lorsque le foie ne peut plus remplir sa fonction d’émonctoire, les toxines vont être éliminées par d’autres moyens : par la peau, avec l’acné ou de la transpiration fétide, et par la muqueuse gingivale.
7. Des déséquilibres métaboliques
Ce constat nous amène à la septième cause des maladies parodontales qui est la perturbation des systèmes métaboliques et principalement le blocage des émonctoires.
Souvent lié à une alimentation trop abondante, déséquilibrée et d’une prise quotidienne d’alcool, il fau¬dra en priorité s’orienter vers une transformation alimentaire. Les na¬turopathes sont des professionnels très bien formés aujourd’hui pour accompagner ces personnes dans un changement d’hygiène de vie. On ne pourra jamais venir à bout d’une maladie parodontale si le syndrome métabolique n’est pas pris en compte en commençant par un rééquilibrage alimentaire, un traitement des parois et de la flore des intestins ainsi qu’un drainage du foie et des reins.
Il faut savoir que la muqueuse intesti¬nale est un tout, de la gencive jusqu’à l’anus, ce qui veut dire qu’une po¬rosité intestinale et un déséquilibre de la flore se répercutera égale¬ment sur l’inflammation gingivale. L’inflammation intestinale est donc un facteur aggravant, voire déclen-chant, des maladies parodontales. Le rétablissement de la fonction et de l’équilibre intestinal devrait ac¬compagner tout traitement local de la maladie parodontale. Ce traitement se fait généralement en parallèle du traitement hépatique.
Il faut également être vigilant aux parasitoses intestinales qui peuvent favoriser le développement d’amibes dans les poches parodontales car c’est un facteur de récidive chro¬nique de la maladie parodontale. En nettoyant les intestins de ces parasites, en régénérant la paroi in¬testinale et en équilibrant la flore intestinale, on participe donc effi¬cacement au traitement de fond de la maladie parodontale.
8. Un déséquilibre acido-basique et le stress
Figure : Une inflammation intestinale peut déclencher une parodontie.
L’acidose du corps est provoquée généralement par un déséquilibre alimentaire avec des aliments dits acidifiants comme l’alimentation industrielle, les viandes, laitages. Mais ce qui est encore, d’une manière beaucoup plus flagrante, responsable de l’acidose du corps, c’est le stress.
En cas d’acidose, le sang va aller puiser dans le corps tous les miné¬raux dont il a besoin pour maintenir son PH le plus neutre possible. Et le premier endroit où le sang va venir chercher des minéraux est au niveau des dents et au niveau de l’os alvéolaire, autour des racines dentaires. C’est pour cela qu’on s’est rendu compte qu’au cours de stress importants des caries apparaissent, même chez des personnes qui n’en avaient pratiquement jamais eu aupa¬ravant. Des caries qui se développent rapidement et l’os alvéolaire perd de sa densité, raison pour laquelle on observe des rejets d’implants chez des personnes stressées.
C’est pour cela que la carence en vitamine D, le stress et le tabac sont les trois contre-indications relatives des poses d’implants, car ces trois facteurs augmentent les risques de rejet.
D’ailleurs, une maladie parodontale devrait toujours être stabilisée avant de penser à une pose d’implant. De même, les gencives ne devraient plus saigner avant de faire des prothèses dentaires. Le parodonte, c’est comme le terrain sur lequel on va construire une maison. On ne construit pas une maison sur des marécages, on assai¬nit et on consolide le terrain avant de poser les fondations. Dans la bouche, c’est la même chose, les gencives doivent être assainies et consolidées avant de reconstituer les dents.


_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Protocole pour garder des gencives saines

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 17:41

Mon protocole pour des gencives saines en trois étapes ! (encadré)
Donc si vous avez les gencives qui saignent, la première chose à faire est donc d’en parler à votre dentiste car vous avez une maladie parodontale.
En premier lieu, il vous fera une radiographie pour savoir s’il s’agit d’une simple gingivite (inflammation sans perte osseuse) ou s’il s’agit d’une parodontite (inflammation, voire infection, avec perte osseuse localisée ou généralisée).
Comment soigne t on une maladie parodontale ?
Étape 1 : repérer les causes et les traiter de manière à obtenir une diminution de l’inflammation gingivale. Le chirurgien-dentiste et les praticiens de santé doivent travailler ensemble afin de déterminer les causes générales de la maladie parodontale et de les traiter en parallèle. Pendant que l’équipe dentaire prend en charge l’hygiène locale, les praticiens de santé travailleront sur les causes générales : foie, intestin, carences minérales et vitaminiques, alimentation, hygiène de vie. Plus la collaboration sera étroite, meilleur le résultat sera !
Étape 2 : nettoyage en profondeur de toutes les surfaces dentaires ainsi que les poches parodontales, soit une phase technique purement dentaire. C’est un détartrage en profondeur que certains appellent curetage, d’autres l’appellent surfaçage. L’objectif est d’enlever tout le tartre et toute la plaque bactérienne sur toutes les surfaces dentaires ainsi que sous la gencive, le long des racines. Cela prend quinze minutes pour une simple gingivite, mais cela peut prendre quatre heures en cas de maladie parodontale avancée avec une perte osseuse importante.
Étape 3 : la maintenance et la ré¬génération des tissus abîmés. Cette phase de régénération a pour objectif de stimuler la production d’os et l’épaississement de la muqueuse gingivale et passe notamment par le rééquilibrage de tous les émonctoires. Il existe également des compléments alimentaires qui augmentent la minéralisation de l’os autour des dents. Demandez conseil à votre praticien.
En cas de simple gingivite réversible, ces trois étapes peuvent être réalisées en une voire deux séances. Par contre, quand la maladie parodontale est très avancée avec la présence de poches parodontales, des pertes osseuses importantes, ces trois phases nécessiteront plu¬sieurs séances qui pourront même s’étaler sur une année dans les cas les plus graves.
Chaque étape doit être parfaite¬ment aboutie avant de passer à l’étape suivante et le nombre de séances nécessaires à chaque étape est différent en fonction des patients, en fonction de la gravité de la maladie et en fonction de la capacité à mettre en place tous les conseils qui sont donnés.
Parfois la régénération et la maintenance sont impossibles car certaines personnes ne peuvent pas ou surtout ne veulent pas transformer les causes qui ont généré leur maladie. C’est pour cela que les métiers de la santé ne sont pas près de disparaître…
Fin de l’encadré.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 17:41

Gencives abîmées : reflet de nos insécurités émotionnelles (encadré)
Le parodonte, appelé aussi tissu de soutien de la dent, représente sym¬boliquement le terrain sur lequel nous avons construit nos racines. Ce terrain c’est notre famille, notre éducation, notre milieu so¬cial, notre culture, notre histoire avec ses joies et ses peines.
Quand on a perdu beaucoup d’os au niveau des gencives, il est probable que nos cellules aient gardé la mé¬moire de nos peines. On croit que ce terrain n’est pas assez stable et cela a créé chez nous un sentiment d’insécurité. On se sent impuissant, on se dévalorise, on se sent victime, non soutenu et c’est la faute des autres. On pourrait dire que nous avons gardé une croyance, que ce terrain sur lequel nous avons grandi n’est « pas assez » : pas assez riche, pas assez cultivé, pas assez soutenant, pas assez protecteur, pas assez d’amour, pas assez d’atten¬tion, pas assez de reconnaissance. Bref, la croyance que ce terrain sur lequel vous avez grandi ne vous a pas donné le potentiel pour, aujourd’hui, être, faire et avoir tout ce vous voulez dans la vie.
Mais la bonne nouvelle c’est que tout cela n’est que des croyances car, en réalité, les personnes qui ont le plus de ressources et le plus de force intérieure sont celles qui ont eu à relever le plus de challenges dans la vie. Il suffirait d’aller se renseigner sur l’enfance des personnes les plus inspirantes de ce monde et nous aurions la surprise d’apprendre le peu de fiabilité du terrain sur lequel elles ont grandi…
Les personnes qui ont une maladie parodontale sont souvent des per¬sonnes qui ont une grande force intérieure, mais seulement elles n’y croient pas.
Quand la parodontite est sou¬daine et d’évolution rapide, elle est souvent liée à un événement déstabilisant qui fait perdre assise et sécurité (divorce, chômage, problèmes financiers…).
Donner du sens à toute pathologie ne nous affranchit pas des soins médicaux, c’est donner un coup de booster à la cicatrisation et limiter les récidives.
Fin de l’encadré.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 17:42

Votre dentiste : un allié de taille !
Figure : Si le brossage de dent est indispensable, seul votre dentiste peut nettoyer sous vos gencives.
La maladie parodontale est très frus¬trante, autant pour les dentistes que pour les patients. Les traitements sont longs et coûteux, les soins quo¬tidiens d’hygiène contraignants et rarement bien exécutés, ce qui ex¬plique les difficultés de cicatrisation et les besoins de contrôle réguliers. On pense se brosser correctement les dents mais le constat clinique prouve le contraire et il est très difficile de se nettoyer correctement les dents quand on a une maladie parodontale car les conditions anatomiques (gen¬cives rétractées) créent des zones inaccessibles au brossage quotidien. Seul le dentiste, avec des instruments spécifiques, pourra nettoyer sous la gencive le long des racines.
Connaître les conséquences d’une négligence de soins comme d’en¬tretien va permettre de comprendre pourquoi il est indispensable d’agir en prévention et ne pas laisser les dents se dégrader, autant pour notre qualité de vie que pour notre santé.
Les huiles essentielles et les com¬pléments alimentaires ne sont pas suffisants pour traiter les maladies parodontales. Un dentiste est indis¬pensable quoi qu’on vous en dise.
Nos grands-parents finissaient leur vie avec un dentier. De nos jours, les progrès et l’engagement des chirur¬giens-dentistes pour la santé dentaire de leurs patients font que les jeunes ont de moins en moins de caries et nos aînés vivent mieux, avec toutes leurs dents.
Des soins bucco-dentaires lo¬caux préventifs, une surveillance bi-annuelle par votre dentiste, une alimentation et une hygiène de vie cohérentes, un métabolisme optimisé par les médecines naturelles : voici la solution gagnante pour garder, toute sa vie, des dents et des gencives en pleine santé !

Déremboursement des soins : le mauvais calcul de l’État (encadré)
Depuis 2006 la Sécurité sociale a retiré tout remboursement sur les soins parodontaux, les finances devenant ainsi un pré¬texte supplémentaire pour ne pas se faire soigner. Certaines mutuelles octroient un forfait parodontal annuel, hélas souvent ridicule par rapport aux besoins réels. L’information des popu¬lations est quasi inexistante et, malheureusement, beaucoup de dentistes passent encore à côté du diagnostic d’une maladie parodontale qui peut par la suite évoluer en maladie bien plus grave et bien plus coûteuse pour l’État.
Fin de l’encadré.
Dr Catherine Rossi

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Importance de la vitamine K2 pour les dents et les os

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 17:44

Lien intéressant pour aller plus loin sur la vitamine K (en anglais)

Chris Masterjophn – Ressource pour K2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Info globale sur la vitamine K
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et plus spécifiquement sur la dentition, en rapport avec la vitamine K2 (en français)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty la vitamine K2 régénère la dentine

Message  Luc le Mar 21 Jan 2020 - 22:28

Vitamin K2 benefits
From “Vitamin K2 Benefits for Dental Health”
BY MARK BURHENNE, DDS (dentist)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Idées clés:
- Via l’activation de l’ostéocalcine, la vitamine K2 favorise la croissance de la dentine (tissu calcifié qui sous-tend la couche d'émail des dents), et lorsque la nouvelle dentine se développe, les cavités sont moins susceptibles de se former. La dentine, c’est comme de l’ivoire, qui peut se régénérer si les cofacteurs sont présents, notamment les vitamines liposolubles A D3 et K2.
- Nous avons un trillion de bactéries dans la cavité buccale. La vitamine K2 aide à maintenir l’équilibre du milieu (via le pH, l’effet anti-oxydant et la bonne santé des tissus mous).
- Pour illustrer l'impact de la vitamine K2 sur le microbiome oral, Weston Price a mené à plusieurs reprises une expérience simple. Il a traité les patients avec une huile de beurre très riche en vitamine K2 et a constaté que les bactéries favorisant la carie diminuaient jusqu'à 95%, et parfois disparaissaient complètement.
Excerpt:
Here’s a more thorough explanation of the benefits of vitamin K2:
1. Builds New Dentin
Because osteocalcin is a K2-dependent protein, increasing vitamin K2 intake causes osteocalcin to work more efficiently. (11) When osteocalcin is activated by K2, it causes the growth of fresh dentin (calcified tissue that underlies the enamel layer of teeth), and when new dentin grows, cavities are less likely to form. (12, 13) (Note that this process also requires vitamins A and D.) (14)
2. Slows Tooth Degradation
Similarly to how it impacts bones, it is believed that vitamin K2 helps to slow the rate of tooth loss that occurs with age. In fact, when it comes to bone, K2 has been observed to actually increase bone mass. (15)
3. Leads to Normal Facial Structure
One of the most striking findings that Weston A. Price documented during his travels was the difference in face and jaw structure of those exposed to Western diets as compared to those subsisting entirely on a traditional diet. (1)
As Rheaume-Bleue explains, vitamin K2 is extremely important during fetal development. When mothers don’t consume enough of this vitamin, the nasal cartilage of the fetus is calcified too early and can lead to undergrowth of the bottom third of the face. This condition is considered extremely rare and is known as maxillonasal dysplasia or “Binder’s syndrome.” (16)
But while the most advanced stages of this condition are rare, you probably see less severe cases every day. Have you ever noticed a child with teeth that clearly don’t fit in their oral cavity, leading to misshapen or displaced teeth? That’s caused by vitamin K2 deficiency during fetal development. (…)
4. Kills Cavity-Causing Bacteria
One key factor in cavity formation is the disruption of the oral microbiome.
The mouth is full of trillions of bacteria at any time, and it’s the healthy bacteria that help to beat bad breath and stop cavities from forming. Unfortunately, it’s very common for bad bacteria to proliferate and crowd the good ones out. When this happens, harmful bacteria can lead to cavities, gum disease, and other issues.
To illustrate the impact of vitamin K2 on the oral microbiome, Price repeatedly conducted a simple experiment. He treated patients with a butter oil very rich in vitamin K2 and found that the cavity-promoting bacteria was decreased by up to 95 percent, sometimes going away altogether. (1)
5. Promotes Overall Health
As I’ve mentioned, vitamin K2 interacts with a vast number of bodily processes. And because what happens in the mouth happens in the body, it’s not surprising to know that vitamin K2 can support total-body health.

Other vitamin K2 benefits that are not related to the oral cavity include:
Heart Disease: To date, vitamin K2 is the only known nutrient that can not only protect from but also reverse plaque buildup in the arteries. (17) This makes it a vastly important part of a heart-healthy diet and supplement plan, provided you also get plenty of vitamin D and calcium.
Osteoporosis: Now that scientists have resolved the “paradox” of supplemental calcium leading to heart disease, they have naturally discovered that K2 plays an important role in the prevention of osteoporosis. vitamin K2 allows the transport of calcium out of the bloodstream and into the bones (10), and more specifically, MK7 seems to be able to counteract the loss of bone density that’s common in menopause. (18)
Alzheimer’s: Even though vitamin K2 doesn’t act like a traditional antioxidant, it has a unique ability to reduce or prevent oxidative stress in the brain. (19) This stress is one of the causes of Alzheimer’s disease, a disease very closely related to bone loss in osteoporosis, as well as insulin resistance in diabetes.
Diabetes: One of the major discoveries in 2007 regarding vitamin K2 involved its impact on insulin sensitivity. Activation of osteocalcin in the bones can actually improve glucose tolerance, suggesting it can help to prevent type 2 diabetes. (20)
Healthy Veins: Although vitamin K1 plays a major role in blood flow, K2 helps to activate MGP, which often collects in varicose veins. By activating this protein, K2 can support the reduction or prevention of varicose veins and related thrombosis problems. (10)
Rheumatoid Arthritis: Research has found that vitamin K2 helps prevent the growth of damaged cells and joint damage in rheumatoid arthritis. (21, 22)
Cancer: People who consume the highest amounts of K2 have a lower risk for all types of cancer. They are also less likely to die from cancer should they contract it. (23) The impact of this has been specifically observed with leukemia, prostate, lung, and liver cancers. (24, 25, 26, 27)
Kidney Disease: Having less-than-optimal K2 and vitamin D levels are associated with a higher risk of kidney disease. (28)
Fertility: Observed both by Price in the 1930s and in more recent research, vitamin K2 impacts fertility (for both men and women) and subsequent labor. (10)



_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9657
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

50% des gens souffrent d'inflammation des gencives Empty Re: 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum