Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» âme de détective ?
par Luc Aujourd'hui à 11:51

» Histoire drôle en image & Funny clip 10
par darky35 Hier à 8:56

» Choline quelle forme ?
par darky35 Ven 18 Sep 2020 - 20:30

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par Luc Ven 18 Sep 2020 - 10:51

» Bon anniversaire Herode
par darky35 Mer 16 Sep 2020 - 10:25

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par darky35 Lun 14 Sep 2020 - 8:47

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Ven 11 Sep 2020 - 11:40

» Protéger et stimuler la mémoire
par Luc Ven 11 Sep 2020 - 9:33

» Nouveau cadeau de la vie
par Mirzoune Ven 11 Sep 2020 - 8:15

» Vitamione C flush
par CapitaineCleo Ven 11 Sep 2020 - 2:57

» Bon anniversaire Florence
par Luc Jeu 10 Sep 2020 - 11:42

» sibo-c nouvelles therapies
par Proserpine Jeu 10 Sep 2020 - 10:22

» faire sa propre preparation
par CapitaineCleo Jeu 10 Sep 2020 - 1:13

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Mar 8 Sep 2020 - 9:33

» Acouphènes: Arrêter ces bruits qui rendent fou!
par darky35 Dim 6 Sep 2020 - 11:41

» Tactique Coronavirus
par Luc Ven 4 Sep 2020 - 19:10

» Bonjour je me présente, Elya
par SIBO_Sly Jeu 3 Sep 2020 - 11:05

» Coronavirus - actualités
par darky35 Jeu 3 Sep 2020 - 9:24

» Transition vers moins de féculents
par Luc Jeu 3 Sep 2020 - 8:48

» L'argile qui guérit - Raymond Dextreit
par Luc Mar 1 Sep 2020 - 21:54

» Sujet fourre-tout pour les vadrouilleurs et les noctambules
par Nell74 Lun 31 Aoû 2020 - 15:50

» Laissez-moi sortir
par Luc Sam 29 Aoû 2020 - 13:02

» Neurostimulation non invasive du nerf vague
par Ln Ven 28 Aoû 2020 - 16:07

» Bon anniversaire Anthodu89
par Luc Ven 28 Aoû 2020 - 12:56

» HE niaouli ou tea tree pour la radiothérapie
par Luc Lun 24 Aoû 2020 - 12:23

» Petit déjeuner de Patiloup
par Luc Mar 18 Aoû 2020 - 20:51

» Astuces pour des jambes légères
par darky35 Sam 15 Aoû 2020 - 12:21

» Présentation Zoldik
par Anthodu89 Jeu 13 Aoû 2020 - 14:43

» Presentation TINTIN35
par darky35 Mar 11 Aoû 2020 - 16:55

» Mycoses & cystites : Créer un bouclier naturel
par darky35 Mer 5 Aoû 2020 - 14:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Luc Mar 4 Aoû 2020 - 10:21

» Courir à 80 ans
par darky35 Lun 3 Aoû 2020 - 19:17

» Foie et déchets cristalloïdes
par Luc Dim 2 Aoû 2020 - 20:44

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par darky35 Dim 26 Juil 2020 - 11:12

» Détox et organisme sous-vital
par Luc Dim 26 Juil 2020 - 9:19

» Vitamine A sous-estimée?
par darky35 Mer 22 Juil 2020 - 10:57

» Potassium et gestion de la glycémie
par Luc Lun 20 Juil 2020 - 12:12

» Pain mix céréales aux éclats de cacao brut
par Luc Dim 19 Juil 2020 - 11:11

» Affiner les Apports journaliers recommandés
par Luc Sam 18 Juil 2020 - 9:53

» Soigner la borréliose
par Luc Ven 17 Juil 2020 - 9:21

» Bon anniversaire lmichelle
par Luc Mar 14 Juil 2020 - 9:46

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Mer 8 Juil 2020 - 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Dim 21 Juin 2020 - 18:34

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» créer un gif
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 13:01

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 12:22

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00

» Les 7 principes du stress. Ori Hofmekler
par Luc Dim 17 Mai 2020 - 9:06

» Bon anniversaire Céline 57
par Celine57 Jeu 14 Mai 2020 - 15:48

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Proserpine Mar 12 Mai 2020 - 15:10

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par darky35 Mar 12 Mai 2020 - 12:27

» Petit dej de Luc
par Anthodu89 Lun 11 Mai 2020 - 15:36

» Bon anniversaire Filou68
par Proserpine Dim 10 Mai 2020 - 10:39

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Sam 9 Mai 2020 - 22:43

» Bon anniversaire breizh29
par darky35 Ven 8 Mai 2020 - 9:59

» Présentation Emma
par alexenforme Jeu 7 Mai 2020 - 12:01

» Quand l’énergie fait défaut: Œdème & hypertension
par Luc Mer 6 Mai 2020 - 11:58

» Corriger le déséquilibre hormonal: Excès d'estrogènes
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 11:14

» Présentation Lee Loo - Nouvelle abonnée
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 9:27

» Péri-ménopause et ménopause. Sérénitude
par Luc Dim 3 Mai 2020 - 8:21

» Comment supporter & digérer les aliments si intestins irrités. IBS
par darky35 Sam 2 Mai 2020 - 12:59

» Les goguettes et Brel
par darky35 Ven 1 Mai 2020 - 15:16

» Jude sibo pas cool
par Proserpine Jeu 30 Avr 2020 - 17:47

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Mer 29 Avr 2020 - 16:33

» Bon anniversaire Rouly
par Proserpine Mer 29 Avr 2020 - 8:54

» Présentation de Luc, alias Nestor345
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 20:39

» Je me présente: MichelDoc
par Chantal Lun 27 Avr 2020 - 13:17

» Contribuez à notre banque de gifs et smileys animés!
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 12:02

» Bonjour, moi c'est Myosotis
par Luc Lun 27 Avr 2020 - 10:52

» Journal d'un confiné - Vu par Pablo Andres
par darky35 Dim 26 Avr 2020 - 15:37

» coronavirus et vaccination
par Hérode Lun 20 Avr 2020 - 11:55

» Nos amis les bêtes et le virus
par Hérode Ven 17 Avr 2020 - 17:32

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Hérode Mer 15 Avr 2020 - 16:28

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Luc Mer 15 Avr 2020 - 11:09

» The salt Fix
par Luc Mar 14 Avr 2020 - 8:51

» Vitamine C liposomée
par Chantal Dim 12 Avr 2020 - 13:44

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Gaffal Dim 12 Avr 2020 - 13:26

» Les tons flingueurs
par Luc Sam 11 Avr 2020 - 17:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 8
par Luc Mer 8 Avr 2020 - 8:31

» Bon anniversaire Augustine
par Luc Mar 7 Avr 2020 - 9:10

Le Deal du moment : -17%
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN ...
Voir le deal
249.99 €

Protéger et stimuler la mémoire

Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty Protéger et stimuler la mémoire

Message  Luc le Dim 6 Sep 2020 - 11:06

Stimuler et protéger la mémoire, avec la phytothérapie
Par le Dr Michel Frey Docteur en médecine ; il est spécialiste des questions de vieillissement et de fertilité. Durant ses années de pratique au service des armées, il a étudié l’impact négatif du stress sur l’organisme et a développé un protocole adapté pour y répondre. Michel Frey est également diplômé de médecine traditionnelle chinoise et auteur de nombreux ouvrages de référence dans ce domaine.
Source : SCE 09/2020
1ère partie
Six plantes pour stimuler et protéger votre mémoire
À ce jour, il n’existe pas de traitement en cas de dégénérescence cognitive importante. Tout au mieux pouvons-nous espérer des traitements préventifs afin de préserver la communication synaptique responsable de la qualité de notre fonction cognitive.
En phytothérapie, il existe certaines plantes dites de la pharmacopée universelle pour activer les connections synaptiques, soit par un apport de vascularisation, soit par des processus plus subtils pour agir sur la conductibilité de nos synapses.

● Nous savons maintenant que les troubles de la mémoire sont bien souvent la conséquence d’une mauvaise vascularisation cérébrale. Citons, pour activer la vascularisation, le ginkgo biloba. Cette plante de la pharmacopée chinoise est utilisée depuis des millénaires pour ses qualités antioxydantes protectrices des vaisseaux et celles de fluidification du sang. Elle contribue ainsi à l’oxygénation du cerveau et ralentit le vieillissement cellulaire.
NDLR : ginkgo biloba et principes actifs
Attention aux principes actifs : glycosides et flavonols.  Veillez à la quantité et surtout la qualité, donc la provenance. Par exemple mr-ginseng.com.

● Citons enfin l’excellente plante de la médecine ayurvédique, le Bacopa monnieri. Cette plante de la pharmacopée indienne améliore la transmission de l’influx nerveux.
En effet, selon les dernières études scientifiques, cette plante, dont on utilise traditionnellement les feuilles, favorise la conductibilité synaptique, en particulier le glutamate et les neurotrophines. Elle témoigne ainsi de l’activité antioxydante dans l’hippocampe. D’autres recherches menées in vitro ont démontré que le bacopa exerçait un effet protecteur contre les dommages de l’ADN.
Cette plante a ainsi démontré son effet sur l’amélioration de la mémorisation à court terme. De récents essais en double-aveugle ont montré des améliorations de la fonction cognitive de près de 30 % sur tests cliniques.

● L’hericium, champignon de la pharmacopée chinoise de la dynastie Han (200-100 av. J.-C.), est indiqué dans tous les troubles de la mémoire.
Ce champignon est particulièrement indiqué pour les maladies neurologiques, en particulier dans la maladie de Parkinson.

● La célèbre ashwagandha, plante de la pharmacopée indienne, est un excellent immunostimulant et surtout neuroprotecteur. Des expérimentations scientifiques ont constaté que l’ashwagandha agit sur les récepteurs Gaba de type A (canaux ioniques des membranes des neurones). Une autre qualité de cette plante est sa capacité à réduire les effets de la perception du stress, souvent responsable de l’aggravation de la perte de la mémoire. Elle est adaptogène.
Image : L’ashwagandha améliore significativement la mémoire et les fonctions cognitives de l’homme


● La plante indienne curcuma pour son efficacité anti-inflammatoire et antioxydante grâce à son principe actif, la curcumine.
NDLR1 : Attention au type de curcumine, si vous souhaitez un effet au-delà de la barrière méningée. Type Theracurmin™ (avec des nanoparticules de curcumine).
NDLR2: La poudre de curcuma n'aura pas grand effet, même avec du poivre noir (...). C'est la curcumine le principe actif.

● Le millepertuis pour réguler les concentrations cellulaires de sodium, de calcium et de zinc pour leurs propriétés neuro-protectrices.
NDLR : Info sur les interactions avec le millepertuis (inhibiteurs de la recapture de sérotonine, certains contraceptifs oraux, médocs antiviraux, anticoagulant, etc.)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
                                                                       x
A suivre :
Types de mémoire & Comment votre cerveau stocke vos souvenirs

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9865
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty Re: Protéger et stimuler la mémoire

Message  darky35 le Dim 6 Sep 2020 - 11:51

Je rebondis sur ton sujet en y ajoutant un article sur la taurine :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Traduction 
Pendant des décennies, on a supposé que les nouvelles cellules du cerveau cessent de se produire une fois qu'une personne est entièrement cultivée.
Des découvertes récentes prouvent que ce n'est pas vrai. Les adultes de tout âge ont la capacité de créer de nouvelles cellules cérébrales .
Il a été montré qu'un supplément à faible coût appelé taurine améliore ce processus de restauration de la jeunesse.
La taurine protège contre les neurotoxines de manière à ralentir le déclin neurologique lié à l'âge. 
Des études précliniques ont subi que la taurine réduit le type de dommages que les gens subissent à la suite d'un accident vasculaire cérébral ou d'une blessure au cerveau. 
Un apport plus élevé de taurine plus tôt dans la vie est associé à une meilleure fonction cognitive chez les personnes âgées. 
Le corps ne produit que de petites quantités de taurine. Pour augmenter les niveaux de taurine, elle doit être acquise par l'alimentation ou par une supplémentation.
Je me supplémente à ce titre tous les jours à raison de 3g de taurine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nota : en cas de prise d'un autre acide aminé, la glycine, effectuer la prise à une autre période digestive de la journée car ces 2 acides aminés utilisent le même transporteur (midi/soir par exemple)

_________________
|Gersed|Histam&teneurs|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]|
darky35
darky35
Irrécupérable
Irrécupérable

Messages : 1037
Date d'inscription : 05/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty Taurine en supplémentation

Message  Luc le Dim 6 Sep 2020 - 12:39

OK pour la taurine, en supplémentation, mais attention chez les personnes qui ont un déficit en sérotonine, si vous êtes parfois borderline, d'humeur changeante. Ce n'est pas un problème, en principe, si c'est saisonnier (luminosité). 
La taurine agit sur le même récepteur que le GABAa (voir lien ci-après).
Pas besoin d'aller lire sauf si vous avez une âme d'enquêteur et que vous maîtrisez un peu ce qu'est l'action gaba-like. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le paragraphe « Taurine as an inhibitory neuromodulator », sur les liens donnés, avec un extrait ci-dessous.

Donc si on prend déjà de la glycine ou du collagène, il faudrait alterner, à mon sens (principe de précaution). Avec des pauses. Pas une bonne idée non plus chez les personnes sensibles aux "seizures" (crise d’épilepsie).
=> Partial inhibition of GAD activity (DOI: 10.1016/j.neuroscience.2008.07.055) (élimination de l'excès de glutamate par l'enzyme GAD, si j'ai bien capté). 

Taurine as an inhibitory neuromodulator
=> Poussez ensuite la recherche sur les mécanismes:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=> This chapter reviews present knowledge of the possible roles of taurine as a neurotransmitter or neuromodulator. Neurons and glia possess biosynthetic machinery and ample amounts and efficient reuptake of taurine. It is released by depolarization, but the Ca2+ dependency of stimulated release is as yet not definitely settled. Taurine enhances the chloride conductance of plasma membranes in nerve cells and induces hyperpolarization with subsequent inhibition. It remains open whether or not taurine possesses receptors of its own or whether its actions are mediated by GABA and glycine receptors. Taurine may be a neurotransmitter in certain brain areas, more likely in developing animals and in species other than mammals, but no taurinergic nerve tracts are known. Taurine is not a neuromodulator in the classical sense as it has actions of its own in the synaptic region and does not of itself influence the functions of established neurotransmitters.


Info utile sur la taurine (de manière globale)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PS: Je rappelle que la taurine agit aussi comme un antioxydant. Bien dosé, c'est appréciable. En excès, c'est délétère. Question d'état de la  tuyauterie aussi (transit) Rolling Eyes

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9865
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty 5 Types de mémoire

Message  Luc le Ven 11 Sep 2020 - 9:25

5 Types de mémoire
Témoignages du passé, nos souvenirs sont une composante de la mémoire dont le rôle essentiel nous définit en tant qu’humain. Alors, quand les pertes de mémoire deviennent plus fréquentes avec l’âge, il est important de les prévenir pour stopper leur évolution et éviter Alzheimer. Pour cela, la médecine chinoise, maîtresse de la prévention, recèle des trésors à découvrir.
Par le Dr Michel Frey, Docteur en médecine ; il est spécialiste des questions de vieillissement et de fertilité. Durant ses années de pratique au service des armées, il a étudié l’impact négatif du stress sur l’organisme et a développé un protocole adapté pour y répondre. Michel Frey est également diplômé de médecine traditionnelle chinoise et auteur de nombreux ouvrages de référence dans ce domaine.
Le corps est comme une antenne, il capte les informations venues de l’extérieur via les cinq sens puis il les intègre grâce à la mémoire. Cette formidable capacité de l’homme a fait de nous un être conscient, capable de s’adapter et de survivre en comparant des expériences semblables afin de les analyser.
Toutes les facultés de la mémoire sont interconnectées mais dépendent de différentes régions de notre cerveau. Chaque perception d’événements va être « mémorisée » par une activité neuronale et se manifester de différentes manières.
Pas une mais cinq mémoires différentes !
Nous distinguons premièrement la mémoire à court terme. Pour des activités précises et immédiates, comme par exemple faire un calcul rapide ou retenir un numéro de téléphone, nous avons besoin d’une mémoire rapidement accessible pour le court terme.
À l’inverse, la mémoire à long terme nous permet de conserver les informations plus longtemps afin de pouvoir y accéder à souhait. Mais celle-ci se décline encore de manières différentes :
La mémoire épisodique
Elle concerne la mémorisation d’événements survenus dans notre passé, un peu comme une image insolite mais qui n’aura guère d’utilité pour notre survie. C’est par exemple la vue d’une girafe lors d’un voyage au Kenya qui vous confirme l’existence réelle de cet animal dont on vous a parlé à l’école. Cette observation confirme la réalité mais ne changera pas le cours de votre vie.
La mémoire sémantique
C’est l’acquisition des connaissances définitives. Par exemple se souvenir des jours de l’année, des saisons, de l’environnement familial proche, du nom du président de la République, etc. Ce sont des connaissances factuelles sans contexte particulier.
Nous pouvons tout de même la qualifier de mémoire encyclopédique, scolaire ou culturelle dans la mesure où elle devient notre référence cognitive. Cette mémoire se situe au niveau du cortex frontal.
La mémoire procédurale
Elle intéresse surtout la mémorisation des habitudes de vie, par exemple savoir faire du vélo, conduire un véhicule sans devoir chercher à se souvenir comment passer les vitesses ou débrayer. Elle permet ainsi d’effectuer des tâches sans pour autant être obligé de se concentrer sur elles. Nous pourrions également la nommer “mémoire automatique”.
La mémoire perceptive
Comme son nom l’indique, elle est alimentée par les organes des sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher) et à ce titre elle nous permet de sélectionner ce qui peut être bon ou mauvais pour la qualité de notre quotidien. C’est probablement ce type de mémoire qui va être transmis à notre descendance grâce à l’encodage sur nos gènes. L’illustration la plus classique est le dégoût pour un type d’aliment se trouvant être le même chez la mère ou la grand-mère.
La mémoire déclarative ou explicite
Mémoire de long terme qui est sollicitée par les souvenirs d’événements  plus récents davantage liés à l’affectif; nous pouvons y accéder à tout instant par un rappel cognitif face à une relation de cause à effet.
Exemple : le fait de découvrir un nouveau visage vous fait remémorer un événement ou une rencontre même lointaine. Cette mémoire se situe au niveau de l’amygdale, sorte de noyau en forme d’amande dans le lobe temporal, très impliquée dans les émotions.
C’est probablement ce type de mémoire qui est affecté dans les pathologies dites dégénératives (maladie d’Alzheimer ou démences). Elle est responsable du stockage et de l’encodage des souvenirs. Elle est située dans l’hippocampe, dans le système limbique, et nous sert en quelque sorte de zone “tampon”. C’est la mémoire la plus “malléable”, celle qui s’apparente le plus à l’idée que nous nous faisons de la mémoire globale.

Test de mémoire
=> 3 séries d’associations ou de chiffres. Il faut obtenir 50 ou 70 % (seuils). 30% annonce un problème si rien n’est entrepris.
Commentaire NDLR : Ok sur le principe mais le choix des exemples est discutable. Si vous n’utilisez pas le téléphone mobile régulièrement ou si vous ne souhaitez pas les anniv, par exemple. Et comme on a de plus en plus tendance à utiliser internet pour faire un virement, on n’a plus l’occasion de mémoriser le N° de cpte usuel. Donc, vous éliminez les questions non pertinentes avant de calculer la moyenne. J’étais à 50%. Après correction / élimination, je suis remonté à +/ 66%.  Je dois travailler les séries … Faudrait d’ailleurs ouvrir un post sur ce sujet, pour les débutants. On pourrait combiner avec des jeux visuels, pour varier. A bon entendeur …


Dernière édition par Luc le Ven 11 Sep 2020 - 9:35, édité 1 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9865
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty chromothérapie

Message  Luc le Ven 11 Sep 2020 - 9:33

Le cerveau : les rouages d’une machine incroyable
Le cerveau est un organe précieux. Il ne représente que 2 % du poids total du corps mais consomme plus de 20 % de l’énergie produite. Formé de deux hémisphères cérébraux symétriques, du cervelet et du bulbe rachidien, le cerveau baigne dans un liquide dit céphalo-rachidien.
Siège de nos émotions, de nos ressentis et de notre identité, notre cerveau est réellement le « trait d’union » entre les événements perçus de l’extérieur (grâce à nos organes de perception: yeux, oreilles, langue, nez et peau) et l’intégration dans notre mémoire de ces événements. Cette fonction capitale de la mémoire est nécessaire pour assurer notre survie au quotidien ; sans elle nous ne pourrions évoluer qu’en restant dans une attitude végétative. Alors si la fonction principale du cerveau est essentiellement neurologique,  nous permettant d’agir à tout instant dans notre quotidien (motricité, perception, intégration…) elle possède également cette capacité à enregistrer tous les événements de la vie de façon à pouvoir nous adapter en permanence au quotidien.
C’est au cours du développement embryonnaire que se construit le cerveau : 250 000 neurones se créent chaque seconde chez le fœtus ! Dès 25 ans, le nombre de neurones baisse inexorablement à raison de 100 000 en moins par jour. Cependant il semblerait que, contrairement aux autres cellules, les neurones ne se renouvellent pas mais pourraient établir une sorte de connexion leur permettant de remplacer une fonction  défaillante ou absente.
En réalité, le cerveau ressemble à un immense réseau de fils électriques. Tous ces fils sont les “queues” des neurones, l’élément de base du cerveau, le fil conducteur. Notre cerveau en contient plus de 100 milliards, dont chacun communique avec 10 000 autres de ses voisins. Nous faisons la différence entre les neurones, constituant la matière grise (faculté de gérer l’information) et les axones constituant la matière blanche (capacité de véhiculer les données).
La transmission de l’information neuronale se fait par influx électrique et chimique à travers les synapses, sorte de porte d’entrée et de sortie. Puis cette transmission va parcourir l’axone à la vitesse de 1 à 100 mètres par seconde. Nous pouvons comparer l’activité de ces neurotransmetteurs à un ordinateur, capable tout à la fois de stocker, modifier et transmettre les informations nécessaires à notre survie.
Les régions du cerveau impliquées dans la mémoire dépendent du contenu de l’expérience d’origine. Ainsi les expériences plutôt visuelles activent les aires visuelles du cerveau alors que se rappeler la voix d’une personne sollicite plutôt le cortex auditif. La mémoire épisodique implique la structure de l’hippocampe, du lobe frontal et des régions corticales.

Mémoriser des couleurs pour soigner ?
Semblable à notre approche occidentale, la médecine chinoise considère le cerveau comme un centre de tri, prenant l’information venue des cinq organes sensoriels. Mais ces informations perçues vont aussi servir à stimuler la fonction énergétique de nos organes. La tradition énergétique chinoise accorde à chaque viscère une information venue de l’extérieur, qu’elle soit visuelle, auditive, olfactive, gustative ou tactile selon une répartition particulière. Ainsi, la perception visuelle des couleurs va harmoniser les énergies du foie, l’appréciation gustative va stimuler les énergies de la rate et du pancréas, la sensibilité olfactive va activer les énergies des poumons, l’écoute des sons au niveau auditif va renforcer l’énergie des reins et enfin la vibration émotionnelle tactile rejoindra l’énergie du cœur. Et c’est bien là toute la différence de compréhension du rapport intime entre notre extérieur et l’agencement de notre métabolisme. Nous connaissons depuis peu l’influence vibratoire des couleurs ou des odeurs sur notre comportement. Elle porte le nom de “chromothérapie”.
Il faut se souvenir d’Avicenne, philosophe et médecin perse, qui disait notamment que, lorsqu’une personne saignait, elle ne devait pas regarder des objets de couleur rouge tandis que la perception de la couleur bleue la calmait et diminuait la perte de sang. En Afrique du nord, la rougeole se soignait en exposant l’enfant dans une pièce de couleur rouge. La médecine chinoise utilise la photothérapie dans le cas de jaunisse des nouveau-nés en les exposant à la lumière bleue. La peau absorbe la lumière et transforme la bilirubine. Le corps peut alors s’en débarrasser plus facilement par les selles et l’urine.
Les énergies du foie, elles, sont stimulées par la couleur bleue et verte. Il faut préciser que, de tous les trajets énergétiques des organes (cœur, rate, poumons, reins et foie), seul celui du foie arrive au cerveau. C’est la raison pour laquelle toutes les couleurs vont stimuler le cerveau et en particulier le bleu et le vert.
Il est donc particulièrement intéressant de comprendre l’incidence de la couleur sur certaines pathologies décrites par la médecine chinoise, de même que toute autre fréquence ou vibration, qu’elles soient olfactives, gustatives, visuelles, auditives ou tactiles.

Comment votre cerveau stocke vos souvenirs (encart)
Quelle que soit la mémoire envisagée, trois étapes sont indispensables à son bon fonctionnement :
-  L’encodage, sorte de codification dans certaines zones du cerveau ; cela correspond au moment où l’information entre en mémoire pour y être enregistrée.
- Le stockage des informations en fonction des besoins au quotidien, par exemple retrouver l’adresse d’un ami qui vous invite à déjeuner. Cette mémoire peut être considérée comme transitoire car elle n’influe pas sur notre survie.
-  La récupération est l’étape au cours de laquelle nous allons fouiller notre mémoire pour retrouver les informations encodées précédemment. Cela peut se produire automatiquement, sans effort de mémorisation ou en recherchant dans sa mémoire de stockage. C’est l’exemple d’un artisan qui doit confectionner son œuvre en faisant appel à l’acquisition de ses connaissances. (fin de l’encart).

Un disque dur qui s’abîme avec le temps
Avec l’âge, les petites pertes de mémoire sont plus fréquentes et plutôt bénignes. Elles sont sans gravité mais peuvent évoluer vers des troubles plus sérieux. Des troubles de la mémoire plus importants peuvent résulter d’une maladie ou d’un choc. Ils peuvent pénaliser la capacité à se souvenir ou à mémoriser une nouvelle information. Les troubles de la mémoire sont nombreux et leurs origines multiples.
La perte de mémoire, qu’elle affecte la mémoire à long terme ou la mémoire à court terme, peut survenir brutalement ou de façon progressive. Les causes sont physiologiques (drogue, AVC, maladie…) ou psychologiques (choc émotionnel). Selon les causes, la perte de mémoire peut être permanente.

Alzheimer : une coupure avec les autres (encart)
La maladie d’Alzheimer se traduit par des troubles de la mémoire immédiate mais aussi des troubles d’exécution de gestes simples, de l’orientation dans le temps et l’espace ainsi que des fonctions cognitives. Elle est due à la dégénérescence des neurones du cerveau.
Elle survient le plus souvent après 65 ans mais parfois avant. Cette maladie dégénérative a été découverte récemment ; auparavant, elle portait le nom de « maladie du retour en enfance ».
Elle touche près de 35 millions de personnes dans le monde mais ce chiffre devrait doubler dans les vingt ans à venir, probablement du fait de l’augmentation de l’espérance de vie, donc de l’âge. Il semble évident que si l’on remonte quelques générations en arrière, l’espérance de vie étant de l’ordre de 65 ans, nous n’observions pas ce type de pathologie ; elle est aujourd’hui en moyenne proche de 75 ans.
Les recherches actuelles suggèrent que la maladie d’Alzheimer empêcherait la communication entre les groupes de neurones. Si les groupes ne peuvent plus se former ou s’ils ne peuvent plus communiquer, ils meurent. Les cellules perdent leur fonction et le patient perd une capacité, voire plusieurs.
Du point de vue neurologique, plusieurs études récentes confirment dans la maladie d’Alzheimer la présence de plaques amyloïdes appelées plaques séniles, conséquence de la présence d’une protéine (bêta-amyloïde) responsable de la coupure de la communication synaptique. A ce jour, nous ne savons pas quelle en est l’origine. Il ne semble pas qu’il y ait de causes héréditaires ni d’hygiène alimentaire et encore moins virales ou bactériennes.

Les sept principaux symptômes de la maladie
Voici les symptômes dont les premiers signes doivent alerter :
-  Oubli d’informations, de dates, d’événements importants : les patients demandent souvent plusieurs fois les mêmes choses.
-  Perte de repères dans l’espace et le temps, le patient a du mal à retrouver ses lieux géographiques.
-  Difficultés à lire ou à identifier des couleurs, des teintes ou des nuances qui ne sont plus intégrées comme étant reconnues.
-  Perte de cohérence et de suivi dans les discussions à plusieurs personnes, non pas par mal-entendement mais par défaut d’intégration de l’information.
-  Difficultés à reconstituer un parcours dans son quotidien avec sentiment d’être dépossédé de ses objets personnels.
-  Grande confusion dans les ressentis ; le patient peut devenir confus, suspicieux, paranoïaque.
-  Le monde extérieur lui semble dangereux et il se recentre dans son univers par protection. (Fin de l’encart).
Troubles de la mémoire à court terme
Ces troubles peuvent survenir à cause d’une maladie affectant la mémoire. Ils peuvent également être d’origine émotionnelle. Le stress, la fatigue ou l’anxiété peuvent altérer la capacité à mémoriser, de même qu’une mauvaise hygiène alimentaire, un problème d’alcoolisme ou un excès de médicaments. Mais les pertes ponctuelles de mémoire à court terme peuvent être corrigées avec une meilleure hygiène de vie et une stimulation de la mémoire par un peu d’entraînement cérébral.
Troubles de la mémoire à long terme
Il s’agit d’une amnésie, une perte totale ou partielle de souvenirs (connaissances, identité propre ou celle de l’entourage…), ou de compétences comme le langage ou la motricité.
Troubles du langage
Les troubles de la mémoire peuvent parfois affecter le langage, nous laissant incapable de retrouver le mot que l’on cherche, de s’en souvenir, alors qu’on l’a “sur le bout de la langue”. Le trouble peut également se manifester par une confusion dans les prénoms ou l’emploi d’un mot pour un autre, comme “papier” au lieu de “chiffon”.
Trouble de la concentration
La difficulté à se concentrer résulte souvent de la fatigue et il nous arrive tous d’avoir du mal à fixer notre attention et à retenir une information.
Qui n’est jamais arrivé dans une pièce en ne sachant plus ce qu’il venait y faire… Cela n’est pas réellement considéré comme un véritable problème de mémoire.
L'avancée en âge rend difficile l'acquisition de nouvelles informations.
Il est très important d’entretenir nos petites cellules  grises par des exercices au quotidien (lecture, mots croisés, sudoku) et surtout garder le relationnel avec l’environnement.

Les quatre grandes amnésies
L’amnésie est un trouble de la mémoire dont on distingue plusieurs sortes :
L’amnésie antérograde ou syndrome de Korsakoff : le patient ne fixe plus les souvenirs et oublie tous les événements au fur et à mesure qu’ils se présentent. C’est une amnésie des faits récents alors que le souvenir des faits anciens est conservé. Ce type d’amnésie se voit notamment dans l’alcoolisme chronique ou la maladie d’Alzheimer.
L’amnésie rétrograde : Le patient oublie les souvenirs antérieurs au début de sa maladie, c’est-à-dire les faits anciens mais il conserve la mémoire immédiate.
L’amnésie lacunaire : Il s’agit d’une perte de mémoire concernant une certaine période, due par exemple à une perte de conscience, une crise d’épilepsie, un épisode  de confusion mentale, un état hystérique,  un ictus amnésique (sorte d’accident vasculaire temporaire).
L’ictus amnésique est souvent retrouvé chez un sujet âgé de 50 à 70 ans, sans cause déclenchante apparente, sans signes prémonitoires, durant quelques heures et ne laissant comme séquelle qu’une amnésie lacunaire pour cette période.
Le malade est incapable de se souvenir de ce qu’il vient de faire : il pose les mêmes questions et répète sans arrêt les mêmes choses. En revanche, il connaît son âge et son identité. Les capacités intellectuelles sont conservées. C’est en général un incident bénin et sans cause. Pour certains auteurs, il s’agirait de micro-embolies cérébrales sans conséquences définitives.
● Enfin, l’amnésie globale concerne les faits récents et anciens et se voit dans les démences.
Fin de la 2ème partie. (J’ai inversé la 1ère et la 2ème partie, par rapport au docu original).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9865
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Protéger et stimuler la mémoire Empty Re: Protéger et stimuler la mémoire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum