Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par darky35 Hier à 18:30

» Presentation TINTIN35
par darky35 Hier à 16:55

» Nouveau cadeau de la vie
par Tintin35 Hier à 15:21

» Coronavirus - actualités
par Luc Sam 8 Aoû 2020 - 7:48

» Mycoses & cystites : Créer un bouclier naturel
par darky35 Mer 5 Aoû 2020 - 14:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 9
par Luc Mar 4 Aoû 2020 - 10:21

» Courir à 80 ans
par darky35 Lun 3 Aoû 2020 - 19:17

» Foie et déchets cristalloïdes
par Luc Dim 2 Aoû 2020 - 20:44

» Agents naturels pour lutter contre le biofilm bactérien
par darky35 Dim 26 Juil 2020 - 11:12

» Détox et organisme sous-vital
par Luc Dim 26 Juil 2020 - 9:19

» Vitamine A sous-estimée?
par darky35 Mer 22 Juil 2020 - 10:57

» Transition vers moins de féculents
par alexenforme Mar 21 Juil 2020 - 18:58

» Potassium et gestion de la glycémie
par Luc Lun 20 Juil 2020 - 12:12

» Pain mix céréales aux éclats de cacao brut
par Luc Dim 19 Juil 2020 - 11:11

» Affiner les Apports journaliers recommandés
par Luc Sam 18 Juil 2020 - 9:53

» Soigner la borréliose
par Luc Ven 17 Juil 2020 - 9:21

» Bon anniversaire lmichelle
par Luc Mar 14 Juil 2020 - 9:46

» Fairvital de mauvaise foi
par darky35 Mer 8 Juil 2020 - 10:17

» Joyeux anniversaire Chriscool
par Proserpine Mar 7 Juil 2020 - 9:55

» Hopovac Présentation
par Hopovac Dim 5 Juil 2020 - 15:33

» Yoga & douleurs dorsales
par Luc Sam 4 Juil 2020 - 9:41

» Tactique Coronavirus
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 11:58

» Presentation Tachilamo
par darky35 Jeu 2 Juil 2020 - 10:06

» Dioxyde de titane & Excipients ds Vitamines B
par darky35 Mar 30 Juin 2020 - 9:41

» Notre équipe
par Mpj48 Mer 24 Juin 2020 - 17:30

» Présentation Alzian
par Alzian Lun 22 Juin 2020 - 20:32

» Biofilm Advanced phase 2
par darky35 Dim 21 Juin 2020 - 18:34

» Cleo SIBOMAN
par Luc Dim 21 Juin 2020 - 14:33

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Mer 17 Juin 2020 - 10:05

» images png
par darky35 Dim 14 Juin 2020 - 11:33

» Laissez-moi sortir
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 14:57

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:56

» Mona lisa en speed Photoshop
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 14:11

» Faire son beurre clarifié (ghee)
par Luc Sam 13 Juin 2020 - 13:27

» créer un gif
par darky35 Sam 13 Juin 2020 - 13:01

» Présentation Pascale
par Proserpine Ven 12 Juin 2020 - 8:48

» Quand les symptômes s'aggravent: Désencrassage, effet rebond, crise de guérison?
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 9:59

» Présentation
par Luc Mer 10 Juin 2020 - 8:19

» Bonne fête à toutes les mamans
par Proserpine Dim 7 Juin 2020 - 11:04

» Présentation Sylvain - SIBO et Hashimoto
par SIBO_Sly Ven 5 Juin 2020 - 20:14

» FUT2 sécrétor ou non sécretor ?
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 13:15

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par darky35 Lun 1 Juin 2020 - 12:22

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Mar 26 Mai 2020 - 10:30

» Les Associations alimentaires
par darky35 Sam 23 Mai 2020 - 14:25

» Booster le processus de remyelinisation naturelle
par darky35 Mer 20 Mai 2020 - 10:00

» Les 7 principes du stress. Ori Hofmekler
par Luc Dim 17 Mai 2020 - 9:06

» Bon anniversaire Céline 57
par Celine57 Jeu 14 Mai 2020 - 15:48

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Proserpine Mar 12 Mai 2020 - 15:10

» Phagothérapie: Les phages et les lysines, contre les bactéries résistantes
par darky35 Mar 12 Mai 2020 - 12:27

» Petit déjeuner de Patiloup
par Anthodu89 Mar 12 Mai 2020 - 9:55

» Petit dej de Luc
par Anthodu89 Lun 11 Mai 2020 - 15:36

» Bon anniversaire Filou68
par Proserpine Dim 10 Mai 2020 - 10:39

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Sam 9 Mai 2020 - 22:43

» Bon anniversaire breizh29
par darky35 Ven 8 Mai 2020 - 9:59

» Présentation Emma
par alexenforme Jeu 7 Mai 2020 - 12:01

» Quand l’énergie fait défaut: Œdème & hypertension
par Luc Mer 6 Mai 2020 - 11:58

» Corriger le déséquilibre hormonal: Excès d'estrogènes
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 11:14

» Présentation Lee Loo - Nouvelle abonnée
par Luc Lun 4 Mai 2020 - 9:27

» Péri-ménopause et ménopause. Sérénitude
par Luc Dim 3 Mai 2020 - 8:21

» Comment supporter & digérer les aliments si intestins irrités. IBS
par darky35 Sam 2 Mai 2020 - 12:59

» Les goguettes et Brel
par darky35 Ven 1 Mai 2020 - 15:16

» Jude sibo pas cool
par Proserpine Jeu 30 Avr 2020 - 17:47

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Mer 29 Avr 2020 - 16:33

» Bon anniversaire Rouly
par Proserpine Mer 29 Avr 2020 - 8:54

» Présentation de Luc, alias Nestor345
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 20:39

» Je me présente: MichelDoc
par Chantal Lun 27 Avr 2020 - 13:17

» Contribuez à notre banque de gifs et smileys animés!
par MichelDoc Lun 27 Avr 2020 - 12:02

» Bonjour, moi c'est Myosotis
par Luc Lun 27 Avr 2020 - 10:52

» Journal d'un confiné - Vu par Pablo Andres
par darky35 Dim 26 Avr 2020 - 15:37

» coronavirus et vaccination
par Hérode Lun 20 Avr 2020 - 11:55

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Dim 19 Avr 2020 - 15:18

» Nos amis les bêtes et le virus
par Hérode Ven 17 Avr 2020 - 17:32

» La quercétine protège contre les effets nocifs des pesticides
par Hérode Mer 15 Avr 2020 - 16:28

» Vaccins : un rapport parlementaire italien explosif
par Luc Mer 15 Avr 2020 - 11:09

» The salt Fix
par Luc Mar 14 Avr 2020 - 8:51

» Vitamine C liposomée
par Chantal Dim 12 Avr 2020 - 13:44

» Effet du lait sur l'arthrose : tous les types de lait ?
par Gaffal Dim 12 Avr 2020 - 13:26

» Les tons flingueurs
par Luc Sam 11 Avr 2020 - 17:36

» Histoire drôle en image & Funny clip 8
par Luc Mer 8 Avr 2020 - 8:31

» Bon anniversaire Augustine
par Luc Mar 7 Avr 2020 - 9:10

» Anabolisme et synthèse des protéines - SPM
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:53

» Présentation Anthony
par Anthodu89 Dim 5 Avr 2020 - 11:25

» Joyeux anniversaire ma frangine!
par Hérode Ven 3 Avr 2020 - 11:17

» Bon anniversaire Aimee
par Proserpine Mar 31 Mar 2020 - 9:40

» Presse économique - Par temps de crise
par Luc Lun 30 Mar 2020 - 17:01

» Les huiles végétales et apports équilibrés
par Luc Jeu 26 Mar 2020 - 20:41

» Les graisses originelles et les ersatz. T. Lauwers
par Luc Mer 25 Mar 2020 - 11:32

» Bon anniversaire Philipou
par Luc Mar 24 Mar 2020 - 9:53

» panique attestée ?
par Luc Sam 21 Mar 2020 - 21:04

» Bon anniversaire Mamoun69
par Luc Jeu 19 Mar 2020 - 8:48

» Propriétés santé et usages du bouleau
par Hérode Mer 18 Mar 2020 - 11:14

» acides gras trans et enzymes
par Ln Mer 18 Mar 2020 - 10:41

» Alerte Rouge sur paracétamol
par Hérode Dim 15 Mar 2020 - 18:41

» Jus de Grenade fermenté
par Luc Mer 11 Mar 2020 - 9:19

» Cholestérol et Graisses Saturées – Les mythes et les faits
par Luc Mar 10 Mar 2020 - 22:03

» Chaque jour que je passe sur ce forum...
par Proserpine Lun 9 Mar 2020 - 16:53

» vitamine D : zyma D ou...?
par Luc Dim 8 Mar 2020 - 16:39

» Protéine mTOR, acné et cancers
par Luc Sam 7 Mar 2020 - 8:46

» Bon anniversaire Joséphine
par Luc Mar 3 Mar 2020 - 12:37

-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone à 399€ seulement
399 € 649 €
Voir le deal

Soigner la borréliose

Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Soigner la borréliose

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:10

Borréliose et co-infections associées
Maladie de Lyme : la tique porteuse ne  supporte pas ces  odeurs (abusez-en !)
Si elle terrorise les campagnes, la tique n’est pas la grande méchante. Ce sont les bactéries qu’elle transporte qui sont à l’origine de la terrible maladie de Lyme au diagnostic si difficile à poser. Or dans ce domaine, les huiles essentielles sont d’une aide incroyable autant en prévention qu’en renfort des traitements classiques… voire là où ils pourraient échouer.
Source SCE 07/2020


Fabienne Millet est docteure en pharmacie, experte diplômée en phytothérapie et en aromathérapie; Fabienne Millet est enseignante dans plusieurs universités en France. Elle est spécialiste de l’utilisation des huiles essentielles.


La maladie de Lyme, aussi appelée la borréliose de Lyme, est une ma­ladie infectieuse, transmise à l’homme par des piqûres de tiques dures infectées. Les bactéries responsables de cette pathologie appartiennent à la famille des Spirochètes (1) et au genre Borrelia.
On dénombre différentes espèces de bactéries responsables de borrélioses à travers le monde telles que la Borrelia garinii, la Borrelia afzelii, la Borrelia spielmanii et la Borrelia valaisiana qui sont présentes sur de nombreuses aires géographiques (hémisphère nord principalement). Elles provoquent diverses « maladies de Lyme », avec chacune ses propres symptômes. C’est une des raisons pour lesquelles il est très difficile d’établir le diagnostic de « la maladie de Lyme » !
En Europe, la bactérie incriminée le plus couramment est Borrelia burgdorferi. Mais Borrelia garinii et Borrelia afzelii ont également été identifiées dans des maladies de Lyme européennes.

Plusieurs bactéries par morsures
En plus de ces diverses bactéries, présentes systématiquement dans la salive des tiques, d’autres germes pathogènes peuvent s’ajouter lors d’une morsure. Ils sont stockés par différents animaux (qui servent de réservoir) et transmis à l’homme par les tiques (Ixodes ricinus) ou autres. On retrouve pêle-mêle des bactéries des genres :
- Bartonella (maladie des griffes du chat),
- Rickettsia (fièvre boutonneuse méditerranéenne, seule rickettsiose observée en France),
- Chlamydia (infections respira­toires et génitales),
- Anaplasma (anaplasmose proche de la fièvre pourprée des Montagnes Rocheuses).
Des parasites du genre Babesia (à l’origine d’une infection proche de la malaria, la babéliose), ainsi que des virus (responsables d’encépha­lites virales) viennent se joindre aux précédents micro-organismes. Tous ces germes associés aux différentes espèces de Borrelia sont sources de nombreuses co-infections, d’où la difficulté d’établir un diagnostic et d’adapter un traitement.

Comment éviter les morsures ?
Avant de penser à « l’après-pi­qûre », il est primordial d’anticiper les attaques des tiques lors de pro­menades dans des zones à risques (forêts, prairies humides, zones de fougères, d’herbes hautes…). Pour éviter d’être mordu, voici quelques gestes de prévention.

Traitez vos vêtements avec des HE répulsives
Les tiques s’attaquent en général aux membres inférieurs. Il est donc conseillé de porter des pantalons rentrés dans de grosses chaussettes ainsi que des chaussures montantes. Pour le haut du corps, des manches longues et une protection du cou seront également recommandées par précaution. Attention aux petits enfants car, selon leur taille, leur cou se situe à la hauteur de nos cuisses, nos mains, nos bras… Il faut alors protéger leur corps de la « tête aux pieds ».

Pour renforcer ce premier barrage, imprégnez vos vêtements avec des huiles essentielles réputées pour leur action parasiticide (acaricide) ou repoussante. Elles s’utilisent en application ou en pulvérisation sur les vêtements. Attention, il n’est pas conseillé d’appliquer ces produits directement sur la peau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour préparer vos sorties dans les zones à risques, imprégnez vos vêtements


Les principales huiles essentielles à effet répulsif sont les suivantes :
HE à carvone, d-limonène : HE de menthe verte, Mentha spicata/feuilles ;
HE à carvacrol : HE d’origan sp, 0riganum sp, sommités/fleuries ;
HE à thymol : HE de thym sp, Thymus com­munis, Thymus zygis à thymol ou à linalol/sommités fleuries ;
HE à 1-8 cinéole : HE d’eucalyptus globuleux, Eucalyptus globulus/feuilles ;
HE de romarin officinal à 1-8 cinéole ;
HE à alpha-zingibérène : HE de gingembre officinal, Zingiber officinalis/rhizome.

Des études récentes (2019), qui ont porté sur certaines huiles essentielles anti-infectieuses, ont démontré leur efficacité (2). Les chercheurs ont voulu montrer que ces huiles essentielles évitent la fixation des tiques sur les tissus, les repoussent ou les tuent.
Dans cette étude, les huiles essen­tielles de menthe verte, d’origan sp, de thym sp ou de romarin à 1-8 cinéole (pulvérisées à une concen­tration de 5 %, en comparaison à du DEET, un puissant répulsif chimique dilué à 20 %) ont montré une forte ca­pacité à limiter la fixation des tiques sur des tissus (pantalons, couvertures en coton) et sur la durée du temps d’ancrage.
L’HE de menthe verte est celle qui limite le plus la fixation des tiques sur les vêtements et qui est respon­sable du taux de chute le plus élevé (sur une période de trois minutes). Elle constitue ainsi une alternative naturelle aux répulsifs chimiques contre les tiques dont l’action peut durer jusqu’à 24 heures.
Il est possible de l’utiliser en mélange avec une des huiles essentielles de thym sp (à thymol), d’arbre à thé (tea-tree, Melaleuca alternifolia, feuilles déjà reconnues pour leurs propriétés acaricides et repoussantes). Quant à l’HE d’eucalyptus globuleux, ou l’HE de gingembre*, leurs actions acaricides et répulsives contre les tiques (utilisées seules ou en asso­ciation) viennent d’être récemment validées dans une étude de 20193. Des études complémentaires sont néanmoins souhaitables sur d’autres espèces de tiques. (4-5)


Mélange répulsif général
Je vous propose un mélange répul­sif et acaricide, à pulvériser sur les vêtements avant toute promenade à risque.
Pour un flacon pulvérisateur de 30 ml, préparer le mélange suivant à 30 % :
4 ml (80 gouttes) HE de menthe verte,
3 ml (60 gouttes) HE d’arbre à thé,
2 ml (40 gouttes) HE de thym com­mun à thymol ou HE d’eucalyptus globuleux ou HE de gingembre ou HE de romarin officinal à 1-8 cinéole.
Complétez avec de l’alcool mo­difié à 70°, jusqu’au repère 30 ml et bien agiter.
Pulvérisez sur les vêtements avant de partir dans les zones à risque. Renouvelez ce geste régulièrement.
Ce mélange convient aussi bien aux adultes (femmes enceintes, femmes allaitant y compris), qu’aux enfants de plus de sept ans. Mais attention, il ne doit pas y avoir de contact cutané.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Cycle de développement de la tique

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:12

Inspectez votre corps et retirez toute tique au plus vite
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Encadré : Qui sont ces tiques porteuses de la bactérie ?
Les tiques sont des acariens4 qui se nourrissent de sang pour vivre. Elles parasitent de nombreux animaux (5) et accidentellement l’homme. Après l’éclosion des œufs, leur cycle de développement se fait en trois étapes : la larve, la nymphe et les adultes mâles et femelles. Mais pour passer d’un stade à l’autre, les tiques doivent se nourrir de sang. A maturité, les tiques dures sont reconnaissables par leur couleur orangée, avec une petite tache noire (elles sont totalement noires lorsqu’elles sont gorgées de sang). La femelle, quant à elle, a aussi besoin de sang pour pondre ses milliers d’œufs.


Cycle de développement de la tique (Ixodes ricinus)
Or les tiques ne supportent pas les zones sèches. Elles se réfugient donc dans la végétation des zones humides et fraîches où elles restent à l’affût, en attente d’un hôte.
Les tiques ne volent pas, ni ne sautent. Elles s’accrochent sur la peau puis la perforent. Seules les nymphes et les adultes transmettent les infections mais elles ne sont pas toutes infectées par des agents pathogènes. Le grand danger ré­side dans le fait que leur piqûre est indolore, rendant plus difficile la détection d’une morsure. Et si elles sont actives du printemps à l’automne, selon les conditions météorologiques, leur durée de vie peut s’étendre sur une période de deux à trois ans.
La répartition géographique des différentes tiques est fortement liée aux climats dits tempérés et tropicaux, et le réchauffement cli­matique perturbe cette distribution. Par exemple, Ixodes sanguineus (Rhipicephalus sanguineus), tique originaire des régions sèches subdésertiques, est devenue cos­mopolite et s’est installée dans le sud de la France. Des vacanciers, des chasseurs et leurs chiens, au re­tour de séjours en zones infestées, pourraient avoir causé cette migra­tion. Si cette tique est également responsable de la maladie de Lyme, les micro-organismes transmis ne sont pas totalement identiques à ceux injectés par Ixodes ricinus.
C’est pour cette raison que les études concentrent leurs recherches sur des produits acaricides ou ré­pulsifs, concernant de nombreuses espèces de tiques devenues inter­nationales, ayant un ancêtre parfois commun et ayant infesté plusieurs continents.
Photo : Cycle de développement de la tique (Ixodes ricinus)
=> Femelle – Ponte d’œufs – larves – Nymphe – Mâle ou Femelle.
Les larves  se nourrissent plutôt du sang de petits animaux.
Les lymphes se nourrissent plutôt du sang d’animaux de petite ou moyenne taille.
Les adultes se nourrissent surtout du sang de mammifères de moyenne à grande taille et de l’homme.
Fin de l’encadré.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Mélange Huiles Essentielles contre les tiques du sud

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:14

Mélange spécial « tique du sud » L’autre piste pour éliminer les tiques du genre « sanguineus » est l’utili­sation d’un mélange contenant deux substances présentes dans certaines huiles essentielles : le thymol et l’eugénol. Cette association a en­traîné un taux de mortalité supérieur à 95 % des jeunes tiques (larves et nymphes) de Rhipicephalus (Ixodes) sanguineus (6).
Dans le sud de la France où cette tique est présente, utiliser le mélange répulsif et acaricide suivant :
Pour un flacon pulvérisateur de 30 ml, préparer le mélange suivant à 30 % :
4 ml (80 gouttes) HE de menthe verte,
3 ml (60 gouttes) HE d’arbre à thé,
1 ml (20 gouttes) HE de thym commun à thymol (présence de thy­mol, environ 50 %),
1 ml (20 gouttes) HE de giroflier, clou (riche en eugénol, environ 80 %).
Compléter avec de l’alcool mo­difié à 70° jusqu’au repère 30 ml et bien agiter.
Pulvérisez sur les vêtements avant de partir en promenade, à la chasse, au travail… dans les zones à risque. Renouvelez ce geste régulièrement.
Cette proposition convient aussi bien aux adultes (femmes enceintes, femmes allaitant y compris), qu’aux enfants de plus de sept ans. Il ne doit pas y avoir de contact cutané avec les huiles essentielles. ( 7-8 )


Ces gestes barrière sauvent et protègent Si les bains de nature sont indis­pensables pour la santé physique et mentale, quelques habitudes pour­raient vous éviter bien des soucis.
1. Respectez certaines règles de déplacement
Sans tomber dans la psychose, es­sayez de ne pas quitter le milieu des sentiers vers les zones à forte densité d’herbes hautes, de fougères, de broussailles et surtout ne pas s’y arrêter pique-niquer.
2. Inspectez votre corps au retour
Une douche et un changement com­plet de vêtements sont conseillés avant la phase d’observation mi­nutieuse de tout le corps (mollets, chevilles, jambes et aines, plis des genoux et des coudes, aisselles, derrière les oreilles, le cou, le cuir chevelu…).
3. Retirez la tique le plus rapidement possible
La contamination ne se produit pas avant douze à vingt-quatre heures. On a du temps devant soi mais il est important de retirer les tiques le plus rapidement possible. Pour cela, il est nécessaire d’utiliser un tire-tique ou, à défaut, une pince à épiler, en évitant d’écraser l’acarien, et ensuite de bien s’assurer de l’extraction complète de celui-ci. Parfois la tête reste sous la peau.
Une fois cette première étape réali­sée, appliquez sur la piqûre 1 goutte d’HE d’arbre à thé pure. Renouvelez ce geste pendant 3 à 5 jours, à raison de 2 à 3 fois par jour, puis surveillez bien l’emplacement de la piqûre pendant 4 mois.
La piqûre indolore de la tique est asymptomatique dans bien des cas. Parfois elle entraîne uniquement un prurit de faible intensité dû à une réaction à la salive de la tique et dis­paraît rapidement. Mais si, au bout de quatre à cinq jours, une auréole rouge apparaît et se développe du centre de la piqûre vers l’extérieur, c’est le premier signe (dans 60 à 90 % des cas) de la maladie de Lyme ou borréliose de Lyme. On parle d’érythème migrant (9).
Cet anneau rougeâtre témoigne des réactions inflammatoires provoquées par le développement des microorganismes pathogènes injectés lors de la morsure. Cette tache érythé­mateuse apparaît habituellement de trois à trente jours après la piqûre de la tique. Il est alors important de consulter.


Encadré : Les « antitiques » à avoir dans votre trousse
D’autres huiles essentielles sont également acaricides, sur diverses tiques européennes ou non, avec d’excellents résultats sur les tiques :
- HE de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) riche en cédrol (7)
Cette huile essentielle démontre une forte toxicité envers les « tiques à pattes noires » (Canada) : Ixodes scapularis, responsables d’une borreliose à Borrelia burgdor­feri. Son action répulsive contre plusieurs espèces de fourmis est également démontrée.
-  HE d’ylang-ylang ( 8 )
Cette huile essentielle présente de fortes propriétés acaricides contre les nymphes (uniquement) d’Ixodes ricinus.
Fin de l’encadré.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Nigella sativa + antibio contre la borréliose

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:17

Des traitements classiques nécessaires (mais aux effets limités)
Image: Huile de graines de cumin noir (nigella sativa)
Un traitement antibiotique de deux à quatre semaines est nécessaire et, dans la plupart des cas, permet de guérir une majorité de malades atteints de ces pathologies, au pre­mier stade du développement des « borrélioses de Lyme » ; pourtant celui-ci ne se justifie pas systémati­quement après chaque morsure sans signes associés. Il est recommandé fortement de consulter rapidement un médecin, car plus on retarde la prise en charge de cette maladie, plus le risque de voir apparaître des complications graves augmente et la pathologie est alors plus difficile à soigner.
En renfort, ne pas oublier de sti­muler les défenses immunitaires en phytothérapie. Dès la piqûre, une cure d’échinacée (Echinacea purpurea), pendant 4 à 8 semaines, permet d’aider l’organisme à résister aux attaques bactériennes et virales.
Par contre, environ 10 à 20 % des pa­tients ne sont pas totalement soulagés par les antibiotiques et continuent de souffrir de symptômes persistants. Une probable surinfection serait à relier au développement de bactéries mobiles et persistantes (formation d’un biofilm) et dormantes, à partir de Borrelia burgdorferi. Ce film et cette nouvelle population de germes ne seraient pas détruits par les anti­biotiques utilisés actuellement.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Quelles Huiles essentielles combinées aux antibiotiques

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:20

Des HE au secours des antibiotiques
Les carences des traitements conven­tionnels pourraient être compensées par des huiles essentielles et des recherches lancent des pistes ! L’emploi de l’aromathérapie peut s’avérer intéressant, en complément de l’antibiothérapie, pour lutter contre les surinfections des borré­lioses (résistances, biofilm…) et permettre la destruction des virus et autres germes injectés lors de la morsure. Par contre, il est important d’ajouter qu’elle ne se substitue pas à l’antibiothérapie d’attaque.
De nombreuses huiles essentielles (ou leurs principes actifs) sont testées sur ces diverses problématiques et des effets positifs « in vitro » sont observés. Des études « in vivo », ainsi que des études cliniques sont nécessaires pour évaluer la possi­bilité de réaliser, prochainement, des traitements pouvant éradiquer les divers germes responsables de ces maladies, avec inhibition des troubles observés immédiatement ou des symptômes persistants.
Un rapide tour d’horizon de diverses recherches en cours, réalisées autour des huiles essentielles à fort potentiel anti-infectieux, peut laisser espérer des possibilités à court terme.

10 HE contre Borrelia burgdorferi (10)
Une dizaine d’huiles essentielles présentent une excellente activité lors de la phase résistante (biofilm) et la phase dormante de Borrelia burgdorferi :
HE de bay de St-Thomas, Pimenta dioica/rameaux (50 % d’eugénol),
HE de cumin, Cuminum cyminum/ graines (25 % de cumminaldéhyde),
HE de palmarosa, Cymbopogon martini var. Motia/herbe (80 % de géraniol),
HE de myrrhe, Commiphora myrrha/résine (carbures sesquiter­péniques, furanosesquiterpènes),
HE de santal amirys, Amyris balsamifera/bois,
HE de thym commun, Thymus vulgaris/rameaux (thymol),
HE de litsée citronnée, appelée parfois « verveine exotique » ou « verveine Yunnan », Litsea cubeba/ baies (60 à 80 % de citrals),
HE d’eucalyptus citronné, Euca­lyptus citriodora/feuilles,
HE de cannelier de Ceylan ou HE de cannelier de Chine/écorce (50 à 80 % de cinnamaldéhyde.

3 HE contre Borrelia burgdorferi s.s. et Borrelia garinii
L’eugénol (HE de laurier noble, feuilles) et le cinnamaldéhyde (HE de cannelier de Ceylan ou HE de cannelier de Chine/écorce) ont un effet bactéricide contre les spiro­chètes mobiles et persistantes, ainsi que sur les Borrelia burgdorferi s.s. et Borrelia garinii. Ces deux HE ont une forte efficacité anti-infectieuse contre les borrélioses. Une nouvelle étude confirme la précédente et fait apparaître l’in­térêt de l’HE d’origan sp (riche en carvacrol) (11). Les huiles essentielles d’origan sp, de cannelier de Ceylan ou de cannelier de Chine/écorce)/, ainsi que l’HE de giroflier ont com­plètement éradiqué toutes les cellules viables, sans aucun nouveau dé­veloppement de germes, dans la sous-culture en milieu frais. De plus, elles se sont avérées avoir une ex­cellente capacité antibiofilm. Elles réussissent à dissoudre les structures agglomérées en biofilm (12).

HE d’origan et HE de cannelier sp contre la Bartonella henselae
Une longue liste d’huiles essentielles testées contre Bartonella henselae, déjà actives contre Borrelia sp, a montré une éradication des souches dormantes remarquable. Mais tous les constituants actifs des huiles essentielles n’ont pas été identifiés. De nouvelles études suivront13… Sont citées les huiles essentielles suivantes : HE d’origan sp, HE de cannelier de Ceylan ou HE de cannelier de Chine/écorce, HE de giroflier, HE de géranium Bourbon14, Pelargonium x asperum/feuilles, HE d’ylang-ylang, HE de cèdre de l’Atlas, HE de bay de St-Thomas. Les huiles essentielles à action spécifique, contre Bartonella henselae, sont : l’HE de menthe verte, l’HE de véti­ver (Vetiveria zizanoïdes, racines), l’HE d’élémi (Canarium luzonicum, résine), HE de Melaleuca sp.

2 HE de menthe sur Rickettsia slovaca
Deux des huiles essentielles sont testées : l’HE de menthe poivrée (Mentha piperita, feuilles) et l’HE de menthe des champs (Mentha arven­sis, feuilles). Ces deux HE inhibent fortement la croissance de ce germe. L’HE de menthe poivrée a réduit la quantité de rickettsies présentes au quatrième jour de l’infection, jusqu’à 0,05 % de la charge de rickettsies et l’HE de menthe des champs jusqu’à 0,09 %. Et l’HE de menthe poivrée a considérablement réduit le nombre de bactéries vivantes chez les tiques in­fectées15. Leur éventuelle utilisation contre cette infection transmise par les tiques mérite d’être approfondie.

La nigelle pour Chlamydia trachomatis
L’huile essentielle de nigelle (Nigella sativa) présente un large spectre antimicrobien. Ses principaux constituants sont : le para-cymène, la thymoquinone, le carvacrol et le thy­mol. Tous les composés ont bloqué de manière significative le dévelop­pement de ce germe. Ils pourraient donc être utilisés comme agents antimicrobiens efficaces, contre Chlamydia trachomatis16.
Ainsi l’aromathérapie, après confir­mation et sélection de toutes les propriétés anti-infectieuses de ces huiles essentielles, pourrait s’asso­cier aux traitements antibiotiques d’attaque et favoriser une guérison rapide et sans complications des « maladies de Lyme ».

Fabienne Millet

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Re: Soigner la borréliose

Message  Luc le Ven 17 Juil 2020 - 9:21

Sources et références
1 Les Spirochètes sont des micro-organismes à corps grêle et spiralé, mobiles par des mouvements en vrille. Ils forment une famille de bactéries comprenant trois genres différents (Borrelia, Leptospira, Treponema). Certaines espèces sont pathogènes et d’autres non (saprophytes).
2 Exp Appl Acarol. 2019 Oct;79(2):209-219. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Epub 2019 Oct. « Essential oils as tick repellents on clothing ». Soutar O1 , Cohen F2 , Wall R2 . UK. Exp Appl Acarol. 2019 Apr;77(4):585-599. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Epub 2019 May 14. « The repellency and toxicity effects of essential oils from the Libyan plants Salvadora persica and Rosmarinus officinalis against nymphs of Ixodes ricinus ». Elmhalli F1,2, Garboui SS3, Borg-Karlson AK4, Mozūraitis R5, Baldauf SL6, Grandi G7
3 J Arthropod Borne Dis. 2019 Jun 24;13(2):214-223. Collection 2019 Jun. « Zingiber officinalis and Eucalyptus globulus, Potent Lethal/Repellent Agents against Rhipicephalus bursa, Probable Carrier for Zoonosis ». Madreseh-Ghahfarokhi S1, Dehghani-Samani A2,3, Pirali Y4, Dehghani-Samani A5
4 Les acariens sont de minuscules animaux de la famille des Arachnides, à laquelle appartiennent également les araignées et les scorpions.
5 Des petits mammifères (petits rongeurs, écureuils…) ou des grands, sauvages ou domestiques (cervidés, bovins, porcs…).
6 Parasitol. 2020 janv; 277: 108989. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] « Combinaison de thymol et d’eugénol pour le contrôle de Rhipicephalus sanguineus sensu lato: Évaluation de la synergie sur les stades immatures et développement de la formulation ». Coelho L1, de Paula LGF1, Alves SDGA2, Sampaio ALN2, Bezerra GP2, Vilela FMP3, Matos RDS4, Zeringóta V1, Borges LMF5, Monteiro C6
7 Environ Entomol. 2014 Jun;43(3):762-6. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Epub 2014 Mar 31. « Bioactivity of cedarwood oil and cedrol against arthropod pests ». Eller FJ1, Vander Meer RK, Behle RW, Flor-Weiler LB, Palmquist DE
8 Exp Appl Acarol. 2018 Oct;76(2):209-220. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Epub 2018 Oct 9. « Acaricidal properties of ylang-ylang oil and star anise oil against nymphs of Ixodes ricinus (Acari: Ixodidae) ». Elmhalli F1, Pålsson K2, Örberg J3, Grandi G4
9 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
10 Antibiotics (Basel). 2018 Oct 16;7(4). pii: E89. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] « Identification of Essential Oils with Strong Activity against Stationary Phase Borrelia burgdorferi ». Feng J1, Shi W2, Miklossy J3, Tauxe GM4, McMeniman CJ5, Zhang Y6. Author information
11 BMC Complement Altern Med. 2019 Feb 4;19(1):40. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] « Anti-borreliae efficacy of selected organic oils and atty acids ». Goc A1, Niedzwiecki A2, Rath M3
12 Front Med (Lausanne). 2017 Oct 11;4:169. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] eCollection 2017. « Selective Essential Oils from Spice or Culinary Herbs Have High Activity against Stationary Phase and Biofilm Borrelia burgdorferi ». Feng J1, Zhang S1, Shi W1, Zubcevik N2, Miklossy J3, Zhang Y1
13 Antibiotics (Basel). 2019 Nov 30;8(4). pii: E246. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] « Essential Oils with High Activity against Stationary Phase Bartonella henselae ». Ma X1, Shi W1, Zhang Y1
14 Cette huile essentielle contient du géraniol, comme l’HE de palmarosa, mais en quantité moindre.
15 J Ethnopharmacol. 2019 Mar 25;232:55-61. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Epub 2018 Dec 6. « Evaluation of the possible use of genus Mentha derived essential oils in the prevention of SENLAT syndrome caused by Rickettsia slovaca ». Štefanidesová K1, Špitalská E2, Csicsay F3, Friedländerová V4, Šáner A4, Škultéty Ľ2
16 Microorganisms. 2019 Sep 19;7(9). pii: E370. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] « Bioactive Compounds of Nigella Sativa Essential Oil as Antibacterial Agents against Chlamydia Trachomatis ». D. Mosolygó T1, Mouwakeh A2, Hussein Ali M3, Kincses A4, Mohácsi-Farkas C5, Kiskó G6, Spengler G7

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 9734
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Soigner la borréliose Empty Re: Soigner la borréliose

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum