Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Achat de vitamine C et caractéristiques
par Luc Aujourd'hui à 13:45

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Luc Aujourd'hui à 11:37

» Histoire drôle en image & Funny clip 10
par Luc Hier à 21:47

» Analyse thyroïde
par Matogato Hier à 20:48

» Thyroïdite d’Hashimoto, un fléau mondial
par darky35 Hier à 9:53

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Luc Mar 12 Oct 2021 - 8:49

» L'argile qui guérit - Raymond Dextreit
par Luc Lun 11 Oct 2021 - 21:13

» Bon anniversaire Matogato
par Matogato Jeu 7 Oct 2021 - 9:40

» Spaghettis de courgette crue, tomate fraîche basilic, ail, huile d'olive.
par Flo Mer 6 Oct 2021 - 15:11

» coronavirus et vaccination
par Flo Mer 6 Oct 2021 - 12:11

» Laissez-moi sortir
par Flo Mar 5 Oct 2021 - 20:10

» Comment lutter contre la psychose collective
par Flo Mar 5 Oct 2021 - 12:28

» Joyeux anniv Mezame
par Mezame Dim 3 Oct 2021 - 22:27

» Alternative santé News
par darky35 Dim 3 Oct 2021 - 16:08

» Coronavirus - actualités
par darky35 Ven 1 Oct 2021 - 0:46

» Fascias Libérés, Santé retrouvée.
par Flo Lun 27 Sep 2021 - 15:55

» La respiration
par Luc Lun 27 Sep 2021 - 11:00

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par darky35 Ven 24 Sep 2021 - 13:27

» Arthrose: Mécanismes d'apparition-Alternatives aux anti-inflammatoires
par Luc Mer 22 Sep 2021 - 11:58

» Infos santé. Divers SCE 2
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 20:59

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Dim 19 Sep 2021 - 11:57

» Intolérance: Le syndrome d’activation mastocytaire
par darky35 Dim 19 Sep 2021 - 11:34

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 10:26

» Tactique Coronavirus
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 10:21

» Bon anniversaire Herode
par Proserpine Jeu 16 Sep 2021 - 10:36

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Ven 10 Sep 2021 - 14:46

» Bon anniversaire Anthodu89
par Anthodu89 Jeu 9 Sep 2021 - 9:41

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Dim 5 Sep 2021 - 18:00

» Prostate: Traitement naturel de l'hyperplasie bénigne
par Luc Sam 4 Sep 2021 - 10:54

» Omega-3 : Comment choisir ?
par Luc Sam 4 Sep 2021 - 9:26

» Dossier arthrose et compléments
par Luc Dim 29 Aoû 2021 - 19:33

» Avis sur chrondo , gluco et msm
par Luc Dim 29 Aoû 2021 - 18:57

» Impact de la vit D sur les cellules Treg
par Luc Mar 24 Aoû 2021 - 11:12

» La Vitamine D module la réponse du système RAAS.
par Luc Lun 23 Aoû 2021 - 12:15

» Vitamines B Complexes & Dioxyde de titane ...
par Luc Mer 18 Aoû 2021 - 22:10

» Thé vert et prévention AVC et Alzheimer
par Luc Mar 17 Aoû 2021 - 22:16

» Vous voyez flou, des taches apparaissent: DMLA ...
par Luc Sam 14 Aoû 2021 - 11:05

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Jeu 12 Aoû 2021 - 7:48

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Lun 9 Aoû 2021 - 12:31

» Découverte du mécanisme causant le syndrome du côlon irritable
par darky35 Ven 6 Aoû 2021 - 14:15

» Crampes & ions mal équilibrés
par Luc Mer 4 Aoû 2021 - 10:58

» Quel airco choisir?
par Luc Lun 2 Aoû 2021 - 10:11

» Divers 1 - Santé et écologie
par Luc Dim 1 Aoû 2021 - 7:53

» Infos santé. Divers SCE 1
par Luc Sam 31 Juil 2021 - 9:00

» Divers 1: Économie & politique.
par Luc Sam 31 Juil 2021 - 8:19

» Vitamines de grossesse pas indispensables
par Luc Mer 28 Juil 2021 - 10:01

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Nell74 Jeu 22 Juil 2021 - 17:00

» Bon anniversaire lmichelle
par Luc Mer 14 Juil 2021 - 11:11

» Comprendre les fascias
par Luc Ven 9 Juil 2021 - 9:47

» La minute du rire 1
par Luc Ven 25 Juin 2021 - 18:45

» Cancer : avec le sport, combattez plus fort !
par Luc Jeu 24 Juin 2021 - 9:55

» Promo Bulkpowder
par Luc Lun 21 Juin 2021 - 16:49

» Dialogue intestins/cerveau
par Luc Mer 16 Juin 2021 - 9:16

» Anti calcaire & Salle de bain propre ?
par Luc Sam 5 Juin 2021 - 7:41

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Dim 30 Mai 2021 - 8:19

» Cancer (myélome)
par darky35 Ven 28 Mai 2021 - 11:55

» Coco boisson
par Luc Lun 24 Mai 2021 - 9:26

» compléments protéinés en poudre
par darky35 Ven 21 Mai 2021 - 0:04

» Retour d'expérience commande douane
par Luc Sam 15 Mai 2021 - 8:25

» Bon anniversaire Céline 57
par Luc Ven 14 Mai 2021 - 13:21

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Jeu 13 Mai 2021 - 17:35

» Calmer le psoriasis de l'intérieur par le dr raphaël Perez
par Anthodu89 Mar 11 Mai 2021 - 9:49

» Bon anniversaire breizh29
par Proserpine Sam 8 Mai 2021 - 11:19

» Bonsoir à tous - letruc
par Anthodu89 Ven 7 Mai 2021 - 8:12

» HE et lombalgie
par Luc Lun 3 Mai 2021 - 9:46

» Détox ML: Quels suppléments?
par Luc Dim 2 Mai 2021 - 10:05

» Vaccins & hydroxyde d'aluminium
par Luc Sam 1 Mai 2021 - 11:05

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Ven 30 Avr 2021 - 16:39

» Quels Probiotiques pour les Allergies, les Colites et Autres Pathologies
par Luc Mar 20 Avr 2021 - 7:50

» Divers inclassables
par Proserpine Sam 10 Avr 2021 - 14:50

» chien fan de Météo
par Luc Lun 5 Avr 2021 - 15:37

» Voie de détoxification & CYP450
par Luc Lun 5 Avr 2021 - 10:44

» Allergies et Huiles essentielles
par Luc Dim 4 Avr 2021 - 13:08

» 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives
par Luc Mar 30 Mar 2021 - 9:04

» Changement d'heure
par Luc Dim 28 Mar 2021 - 11:16

» Hospitalisation et HE – Prévention contre les Germes
par Luc Dim 28 Mar 2021 - 10:06

» Les AG saturés – À contre-courant
par Luc Sam 27 Mar 2021 - 11:23

» Hypo-thyroïdie malgré des analyses normales
par Luc Ven 26 Mar 2021 - 10:14

» 10 excellentes raisons d’utiliser les huiles essentielles « antibiotiques ».
par Luc Mar 9 Mar 2021 - 10:22

» Nigelle & miel combinés - Bénéfices santé
par Luc Ven 5 Mar 2021 - 17:12

» Notre équipe
par Luc Jeu 4 Mar 2021 - 19:52

» Joyeux anniversaire, Mirzoune,
par Anthodu89 Mar 23 Fév 2021 - 10:02

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par Luc Dim 21 Fév 2021 - 11:39

» Qu’est-ce qui rend la taurine si importante ?
par Luc Mar 16 Fév 2021 - 12:37

» Quelle eau minérale choisir ?
par Luc Ven 12 Fév 2021 - 12:57

» Bonjour à tous, de lyn fm
par Proserpine Jeu 11 Fév 2021 - 15:06

» Présentation frim1
par darky35 Mar 9 Fév 2021 - 10:39

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Lun 8 Fév 2021 - 9:40

» Maladie de Dupuytren
par Luc Lun 8 Fév 2021 - 9:28

» Bon anniversaire Laure
par Proserpine Sam 30 Jan 2021 - 10:06

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Ven 29 Jan 2021 - 19:33

» Bon anniversaire Proserpine
par Proserpine Mar 26 Jan 2021 - 17:44

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Luc Mar 19 Jan 2021 - 10:40

» Vit K Mk4 Vs Mk7 update 02 2020
par Luc Mar 12 Jan 2021 - 11:05

» La sérotonine comme booster ou downer?
par darky35 Lun 11 Jan 2021 - 10:54

» XTRA-PC redonne une jeunesse à votre PC en un instant
par darky35 Sam 9 Jan 2021 - 15:39

» Bon anniversaire MichelDoc
par darky35 Jeu 7 Jan 2021 - 11:58

» Avant d'aller dormir...
par Proserpine Lun 4 Jan 2021 - 15:15

» Joyeuses fêtes à tous
par Hérode Sam 2 Jan 2021 - 10:18

-36%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
319.99 € 499.99 €
Voir le deal

Allergies et Huiles essentielles

Aller en bas

Allergies et Huiles essentielles Empty Allergies et Huiles essentielles

Message  Luc Dim 4 Avr 2021 - 13:08

Allergies et HE
Allergies croisées entre les pollens, certains oléagineux et légumes
Allergies : 7 huiles essentielles  pour respirer au printemps
Plus d’une personne sur cinq souffre de rhume des foins, sans compter les allergies alimentaires croisées (une allergie au pollen de bouleau peut en effet cacher une allergie aux amandes ou aux noisettes !) Ce n’est pas une fatalité : il existe des remèdes aroma redoutables. Voici les sept huiles essentielles qui vous permettront de respirer enfin le printemps à plein nez.
Par Vanessa Périnat Bard, pharmacienne formée à l’université de Lausanne et diplômée en aromathérapie de l’école ERA, elle pratique depuis plus de vingt ans en officine. Les huiles essentielles ont pris racine dans sa vie privée, familiale et professionnelle depuis plus de dix-huit ans et ce n’est que le début d’une grande histoire… Elle anime le blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Sa philosophie : « La santé, c’est avant tout prendre soin de soi. »
Source : SCE – avril 2021

Une personne sur cinq est allergique !
L’apparition et la gravité de ces symptômes dépendent de la quantité d’allergènes présents dans l’air et du degré de sensibilisation : 50 à 90 % des sujets souffrant de rhume des foins ont des antécédents d’allergies dans leur famille (prédisposition génétique). Notez qu’en cas de pluie, les symptômes sont fortement diminués, car il y a moins de pollens en suspension.
Dans les pays industrialisés, près d’une personne sur cinq serait affec­tée – le double d’il y a trente ans – et la prévalence serait en constante augmentation. Des études épidé­miologiques à l’échelle européenne estiment qu’entre 10 et 25 % de personnes de 15 à 50 ans en souffrent.
Ce sont surtout les personnes entre 15 et 40 ans qui sont les plus touchées par la rhinite allergique. De plus, les personnes commencent leur « histoire allergique » le plus souvent à l’adolescence, même s’il est possible d’attraper un rhume des foins à tout âge, et plus rarement au‑delà de 40 ans.
Les allergies polliniques augmen­tent au cours de l’âge scolaire et atteignent un pic pendant l’adoles­cence. En moyenne, les premiers symptômes du rhume des foins appa­raissent à l’âge de 6 ans. L’allergie saisonnière survient très rarement après 40 ans. Il existe des personnes allergiques après 40 ans, mais ces dernières ont souvent commencé leur histoire allergique bien avant. Les hommes seraient plus touchés par la rhinite allergique saisonnière que les femmes.

Une histoire d’histamine
Les allergies sont des réactions anor­males et excessives de notre système immunitaire vis‑à‑vis de substances étrangères reconnues comme dange­reuses, malgré leur caractère inof­fensif. Pour comprendre la réaction allergique, il faut revenir en arrière. Lorsque le corps du futur allergique entre en contact pour la première fois avec l’allergène, il ne produit pas encore de symptômes. Des anti­corps de type IgE, spécifiques à cet allergène, sont alors créés, synthé­tisés et stockés. C’est la phase de sensibilisation. Ainsi, lorsque l’al­lergique rencontrera à nouveau cet allergène, les anticorps seront rapi­dement produits en grande quantité, ils se fixeront sur des cellules du système immunitaire qui libèrent de l’histamine (mastocytes).
L’histamine provoque alors le gon­flement des muqueuses nasales et respiratoires (congestion, difficultés respiratoires) et la dilatation des vais­seaux sanguins (rougeurs).

De l’allergie à l’asthme bronchique
Certains patients souffrant de rhume des foins vont développer un asthme bronchique : toux sèche, irritative et aggravée par l’effort physique. Parfois, l’asthme peut se manifes­ter sous la forme d’une oppres­sion thoracique, avec sensation de « serrement » au niveau de la gorge et impression subjective de manque d’air. L’asthme bronchique révèle la sévérité de la réaction allergique.
Chez une minorité de patients, l’al­lergie au pollen peut se manifester sous la forme d’une urticaire. Il s’agit d’une éruption cutanée, érythéma­teuse et papuleuse, fortement prurigi­neuse, durant généralement quelques minutes à quelques heures et s’estom­pant sans laisser de séquelle cutanée. La plupart du temps, ces urticaires sont liées au contact direct du pollen avec la peau chez des patients très allergiques.
Image : L’allergie est une réaction excessive du système immunitaire qui libère de l’histamine provoquant ainsi le gonflement des muqueuses nasales.

Allergies au bouleau : attention aux amandes !
Si vous souffrez de rhume des foins, il y a de grandes chances que vous soyez aussi sujet aux allergies alimentaires. Dans ce cas, on parle d’allergies alimentaires croisées. Cela provient de la forte ressem­blance au niveau de la structure des protéines dudit aliment et du pollen en cause.  
Ces allergies alimentaires se mani­festent sous forme de prurit de la bouche, des gencives, du voile du palais, irritation de la gorge, sensa­tion d’œdème des lèvres, parfois irri­tation conjonctivale et éternuements. Ces allergies croisées (pollen et alimentaires) sont fréquentes. Elles constituent la cause principale d’al­lergie alimentaire chez l’adulte.
Exemple : l’allergie au bouleau entraîne, dans 40 % des cas, une allergie à certains oléagineux comme l’amande et la noisette, aux fruits crus comme la pomme, la poire, la pêche, la cerise, l’abricot, le kiwi, etc. Une fois le fruit cuit (la struc­ture moléculaire de la protéine est ainsi modifiée), l’allergie disparaît. Pour les graminées, sont concernés le melon et la pastèque, l’armoise, le céleri, la carotte, la coriandre, le persil, le cumin et le fenouil.

Image : Saisons des différents pollens et périodes très allergènes (encart)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La première chose à faire lors­qu’on souffre de ces symptômes à des périodes bien définies de l’année est d’identifier le pollen responsable. Il est donc intéres­sant de connaître la période de pollinisation.
Les premiers responsables sont les arbres. Leur pollinisation commence déjà fin janvier et se poursuit jusqu’au mois de mai. Nous retrouvons le noisetier (le plus précoce), l’aulne, le bouleau, le frêne, le chêne et le châtaignier.
Puis viennent les graminées, de mai jusqu’à fin juillet. Le souci avec ces dernières, c’est qu’on retrouve leur pollen abondamment dans l’air ; elles sont ainsi responsables de plus des trois-quarts des aller­gies polliniques. Et finalement, on trouve les herbacées, de juillet jusqu’à fin septembre. Parmi les herbacées, nous retrouvons l’ar­moise et l’ambroisie – le nouveau fléau, car son pollen est fortement allergisant.
Toutefois, en fonction de la météo et de la zone géographique, on peut constater des variations. Lorsque les hivers sont plus doux, la pollini­sation peut notamment commencer plus tôt.
Fin de l’encart.

3 caractères anti‑allergiques
Pour les personnes fortement aller­giques, il est possible d’entreprendre une désensibilisation, appelée « immunothérapie », suivie par un aller­gologue. C’est un traitement long et contraignant, mais qui a fait ses preuves. Ici, nous aborderons unique­ment le traitement en aromathéra­pie, qui est un traitement purement symptomatique.
Les huiles essentielles ont une action préventive ou curative. Elles sont notamment bénéfiques pour atté­nuer la réaction allergique, calmer la réaction inflammatoire et l’em­ballement du système immunitaire. Il faut donc des huiles essentielles anti-inflammatoires, antihistami­niques et décongestionnantes.
                        Le caractère anti-inflammatoire et calmant tempère l’action du système immunitaire et le met ainsi au repos.
                        Le caractère antihistaminique permet de diminuer la libération de l’histamine. Si l’on diminue le taux d’histamine libérée, on diminue alors les symptômes.
                        Le caractère décongestionnant permet de lutter contre l’œdème, la congestion des muqueuses, notam­ment respiratoires et nasales, en cas d’allergie au pollen.
Image : L’estragol présente dans l'HE d'estragon possède une puissante action anti-allergique.

Sept huiles à garder près de soi !
                        Les huiles essentielles d’estra­gon (Artemisia dracunculus) et de basilic indien (Ocimum basilicum) contiennent toutes les deux 80 à 85 % de méthylchavicol, également appelé estragol, responsable de leur activité anti-allergique.
                        Avant l’apparition des symptômes allergiques et en période d’exposition au pollen allergisant, il est possible d’avaler 1 à 2 gouttes d’huile essen­tielle d’estragon ou de basilic indien déposées sur un comprimé neutre ou sur un peu de miel. Ce geste est à répéter 3 fois durant la journée. Comme dans ce cas les huiles essen­tielles sont avalées, il est impératif de faire une pause d’une semaine tous les mois, afin d’éviter une accumu­lation dans le corps et ainsi s’expo­ser à une toxicité.
                        En voie cutanée, massez-vous avec un mélange de 4 gouttes d’huile essentielle d’estragon ou de basilic indien mélangées à 1 cuillerée à café d’huile végétale de nigelle, calendula, colza ou tournesol, par exemple.

Image : Stick « inhalateur » (exemple ajouté)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
                        Respirez-les également. Pour cela, appliquez une dizaine de gouttes de l’une ou l’autre de ces deux huiles essentielles sur une mèche de coton d’aromastick.
Contre-indications : femme enceinte, allaitante, enfant de moins de 6 ans (la voie orale n’est pas conseillée avant 12 ans sans suivi médical). Évitez toute exposition au soleil dans les huit heures suivant l’application, car elle peut être légère­ment photo-sensibilisante (traces de coumarines). Ne pas utiliser la voie orale chez les personnes poly-médi­camentées et prudence pour la voie cutanée en cas d’épilepsie.
-          L’huile essentielle de camomille allemande (Matricaria recutita) est anti-inflammatoire et antihistami­nique grâce à sa forte concentration en chamazulène.
Contre-indications : femme enceinte, allaitante, enfant de moins de 6 ans, antécédents de cancers hormonodé­pendants, pas d’exposition au soleil dans les huit heures, épilepsie.
-          L’huile essentielle de katafray (Cedrelopsis grevei), antihistami­nique et anti-inflammatoire en raison de la présence de sesquiterpènes.
Contre-indications : voie orale, femme enceinte, allaitante, enfant de moins de 12 ans, prudence chez les personnes poly-médicamentées et âgées, épilepsie.
-          L’huile essentielle de lavande officinale (Lavandula officinalis) : sa richesse en linalol et en acétate de linalyle lui confère des vertus calmantes et antispasmodiques puis­santes.
Contre-indications : femme enceinte de moins de 3 mois, enfant de moins de 3 mois, épilepsie.
-          L’huile essentielle de camomille romaine (Chamaemelum nobile) : calmante, apaisante, mais aussi antiinflammatoire par la présence de différents esters monoterpéniques.
Contre-indications : femme enceinte de moins de 3 mois, enfant de moins de 3 mois, épilepsie.
-          L’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) pour son effet principalement mucolytique et expectorant, décongestionnant ainsi les voies respiratoires et la cavité nasale grâce à sa teneur en 1,8 cinéole.
Contre-indications : femme enceinte de moins de 3 mois, enfant de moins de 3 mois.

Rhume de saison ou rhume des foins ? (encart)
Comment faire la différence entre un rhume de saison et le rhume des foins ? Voici les signes qui ne trompent pas :
Le rhume de saison :
- Durée 7 à 10 jours,
- Écoulement devenant jaune en fin de rhume,
- Très peu d’éternuements,
- Possibilité de faire de la fièvre,
- Fréquence hivernale.
Le rhume des foins :
- Durée jusqu’à 6 à 8 semaines (toute la durée de l’exposition à l’allergène),
- Écoulement très liquide et translucide,
- Éternuements fréquents par salve,
- Généralement pas de fièvre associée,
- Fréquence printanière.
Fin de l’encart.

Quatre remèdes aroma à composer chez vous !
1. L’aromastick magique
Formule anti‑allergique, antiinflammatoire, décongestionnante et calmante :
- HE basilic indien, Ocimum basi­licum : 10 gouttes ;
- HE camomille romaine, Chamae­melum nobile : 3 gouttes ;
- HE camomille allemande, Matri­caria recutita : 3 gouttes ;
- HE eucalyptus radié, Eucalyptus radiata : 2 gouttes ;
- HE arolle, Pinus cembra : 2 gouttes.
Prenez un stick inhalateur avec une mèche de coton vierge. Imprégnezla des huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus. Mettez le coton dans l’inhalateur, refermez et votre stick est prêt à l’emploi. Respirez plusieurs fois par jour, selon les besoins.
Contre-indications : femme enceinte, allaitante, enfants de moins de 6 ans, épilepsie.
2. Un massage décongestionnant au basilic
Formule à 15 % d’huiles essentielles, anti‑allergique, décongestionnante et apaisante :
- HE basilic indien, Ocimum basi­licum : 50 gouttes ;
- HE eucalyptus radié, Eucalyptus radiata : 30 gouttes ;
- HE camomille romaine, Chamae­melum nobile : 25 gouttes ;
- HE camomille allemande, Matri­caria recutita : 25 gouttes ;
- HE katafray, Cedrelopsis grevei : 20 gouttes.
Pour la voie cutanée, l’huile végé­tale de nigelle ainsi que le macé­rat de calendula sont idéaux afin de renforcer l’effet des huiles essen­tielles. La nigelle est connue pour ses propriétés antihistaminiques et antiinflammatoires tandis que le calen­dula est parfait pour apaiser les peaux les plus sensibles.
Dans un flacon de 50 ml, ajou­tez les huiles essentielles dans les proportions indiquées ci-dessus, puis complétez avec une huile végétale de votre choix (nigelle, colza, tournesol, calendula, etc). Frictionnez avec une vingtaine de gouttes du mélange 3 à 4 fois par jour durant la période des allergies. Il est possible de se fric­tionner jusqu’à 6 fois par jour, lors de forte réaction, mais pendant 2 à 3 jours de suite au maximum.
Contre-indications : femme enceinte, allaitante, enfants de moins de 12 ans, personnes poly-médicamentées, épilepsie.
3. Fabriquez votre spray nasal !
Formule uniquement à base d’hy­drolats, anti‑allergique, déconges­tionnante et apaisante :
- HA eucalyptus globuleux, Euca­lyptus globulus : 5 ml ;
- HA camomille romaine, Chamae­melum nobile : 5 ml ;
- HA camomille allemande, Matri­caria recutita : 5 ml ;
- HA myrte verte, Myrtus commu­nis : 5 ml ;
- NaCl (chlorure de sodium -sel) : 18 mg (petite pointe de couteau).
Dans un flacon de 20 ml avec embout spray nasal, ajoutez les hydrolats dans les proportions indiquées ci-dessus.
1 à 2 pulvérisations dans chaque narine matin et soir, en prévention. Augmentez jusqu’à 6 à 8 fois par jour lors de fort rhume des foins. Après ouverture, à conserver au frigo pendant 15 jours.
Contre-indications : femme enceinte, enfants de moins de 6 ans.
4. Protégez vos paupières !
Formule uniquement à base d’hy­drolats, anti‑allergique, calmante et apaisante :
- HA rose de Damas, Rosa Damas­cena : 50 ml ;
- HA camomille romaine, Chamae­melum nobile : 25 ml ;
- HA camomille allemande, Matri­caria recutita : 25 ml.
Dans un flacon de 100 ml, ajoutez les hydrolats dans les proportions indi­quées ci-dessus. Imprégnez un coton du mélange (un par oeil), nettoyez les paupières matin et soir, en préven­tion. Augmentez jusqu’à 4 fois par jour lors de fort rhume des foins. Après ouverture, à conserver au frigo pendant 15 jours.
Contre-indications : aucune.

Préparez le terrain avec les camomilles ! (Deux antidotes) (encart)
Image : Fleurs de camomille
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En prévention, je vous conseille d’utiliser les remèdes suivants à base de camomilles :
1. Le baume barrière aux camomilles
Une formule à 5 % d’huiles essen­tielles, anti‑allergique à utiliser en massage :
- HE camomille romaine, Cha-maemelum nobile : 25 gouttes ;
- HE camomille allemande, Matricaria recutita : 25 gouttes.
Dans un flacon de 50 ml, ajoutez les huiles essentielles dans les propor­tions indiquées ci-dessus, puis complétez avec une huile végétale de votre choix (colza, tournesol, calendula, etc). Frictionnez avec une dizaine de gouttes du mélange matin et soir, un mois avant les allergies. Dès que les allergies commencent, utilisez le mélange spécifique pour les allergies.
Contre-indications : femme enceinte, allaitante, enfants de moins de 6 ans, épilepsie.
2. Le breuvage aux hydrolats de camomille
Les hydrolats sont l’eau de distil­lation des huiles essentielles. Ils sont très intéressants, car riches en molécules aromatiques autant hydrophiles que lipophiles, mais en concentration bien plus faible, donc ne présentant pas les mêmes précautions et contre-indications que les huiles essentielles. Ils sont idéaux en traitement de fond, en prévention, sur du long terme.
Formule à base d’hydrolat antiallergique, décongestionnante et apaisante :
- HA estragon, Artemisia dra-cunculus : 150 ml ;
- HA camomille romaine, Chamaemelum nobile : 50 ml ;
- HA camomille allemande, Matricaria recutita : 50 ml.
Dans un flacon de 250 ml, ajou­tez les hydrolats dans les propor­tions indiquées ci-dessus. Chez l’adulte, avalez 1 cuillerée à soupe du mélange dilué dans un grand verre d’eau le matin (chez les enfants, 1 cuillère à café dans un verre d’eau), à commencer un mois avant les allergies. Après ouver­ture, à conserver au frigo pendant 30 jours.
Contre-indications : femme enceinte, enfants de moins de 6 ans.
Fin de l’encart.
Vanessa Périnat Bard
Précautions d’emploi : ces huiles essentielles sont déconseillées en cas d’allergie connue à l’une d’entre elles, d’asthme, d’épilepsie, de peau lésée en cas d’application locale. L’huile essentielle de tanaisie annuelle est très irritante pour les voies respiratoires et délicate à utiliser. Je la déconseille vivement en automédication. Tenez bien compte des contre-indications et en cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à moi-même, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

Sources et références
Service d’immunologie et allergie du CHUV, Lausanne.
Prevention – The Journal of Allergy and Clinical Immunology.
PharmActuel – cahier 02/2012.
PharmaJournal.
Creapharma.ch – Le rhume des foins.
Wikimedia commons (APPA NPC, Dartmouth Electron Microscope Facility, Mcforlandmo)
« Traité d’aromathérapie scientifique et médical. », Michel Faucon – 2015.
« L’aromathérapie exactement. », Pierre Franchome – 2001.
« Les cahiers pratiques d’aromathérapie-dermatologie-pédiatrie. », Dominique Baudoux – 2003.

« Dictionnaire complet d’aromathérapie. », Jean-Philippe Zahalka – 2014.

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10720
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum