Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Mirzoune et Ciboulette SGSC
Bienvenue sur Mirzoune et Ciboulette!
Derniers sujets
» Achat de vitamine C et caractéristiques
par Luc Aujourd'hui à 13:45

» Où achetez-vous vos compléments alimentaires ?
par Luc Aujourd'hui à 11:37

» Histoire drôle en image & Funny clip 10
par Luc Hier à 21:47

» Analyse thyroïde
par Matogato Hier à 20:48

» Thyroïdite d’Hashimoto, un fléau mondial
par darky35 Hier à 9:53

» Spiruline, chorella et problèmes respiratoires
par Luc Mar 12 Oct 2021 - 8:49

» L'argile qui guérit - Raymond Dextreit
par Luc Lun 11 Oct 2021 - 21:13

» Bon anniversaire Matogato
par Matogato Jeu 7 Oct 2021 - 9:40

» Spaghettis de courgette crue, tomate fraîche basilic, ail, huile d'olive.
par Flo Mer 6 Oct 2021 - 15:11

» coronavirus et vaccination
par Flo Mer 6 Oct 2021 - 12:11

» Laissez-moi sortir
par Flo Mar 5 Oct 2021 - 20:10

» Comment lutter contre la psychose collective
par Flo Mar 5 Oct 2021 - 12:28

» Joyeux anniv Mezame
par Mezame Dim 3 Oct 2021 - 22:27

» Alternative santé News
par darky35 Dim 3 Oct 2021 - 16:08

» Coronavirus - actualités
par darky35 Ven 1 Oct 2021 - 0:46

» Fascias Libérés, Santé retrouvée.
par Flo Lun 27 Sep 2021 - 15:55

» La respiration
par Luc Lun 27 Sep 2021 - 11:00

» Intestins gonflés : questions Sibo and Co
par darky35 Ven 24 Sep 2021 - 13:27

» Arthrose: Mécanismes d'apparition-Alternatives aux anti-inflammatoires
par Luc Mer 22 Sep 2021 - 11:58

» Infos santé. Divers SCE 2
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 20:59

» "Tubes" à partager 1 - clips musique, videos, danse
par darky35 Dim 19 Sep 2021 - 11:57

» Intolérance: Le syndrome d’activation mastocytaire
par darky35 Dim 19 Sep 2021 - 11:34

» Traiter l’intolérance à l’histamine
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 10:26

» Tactique Coronavirus
par Luc Dim 19 Sep 2021 - 10:21

» Bon anniversaire Herode
par Proserpine Jeu 16 Sep 2021 - 10:36

» Bon anniversaire Florence
par Nell74 Ven 10 Sep 2021 - 14:46

» Bon anniversaire Anthodu89
par Anthodu89 Jeu 9 Sep 2021 - 9:41

» Vitamines liposolubles A, D, E, K. Quelles proportions?
par Luc Dim 5 Sep 2021 - 18:00

» Prostate: Traitement naturel de l'hyperplasie bénigne
par Luc Sam 4 Sep 2021 - 10:54

» Omega-3 : Comment choisir ?
par Luc Sam 4 Sep 2021 - 9:26

» Dossier arthrose et compléments
par Luc Dim 29 Aoû 2021 - 19:33

» Avis sur chrondo , gluco et msm
par Luc Dim 29 Aoû 2021 - 18:57

» Impact de la vit D sur les cellules Treg
par Luc Mar 24 Aoû 2021 - 11:12

» La Vitamine D module la réponse du système RAAS.
par Luc Lun 23 Aoû 2021 - 12:15

» Vitamines B Complexes & Dioxyde de titane ...
par Luc Mer 18 Aoû 2021 - 22:10

» Thé vert et prévention AVC et Alzheimer
par Luc Mar 17 Aoû 2021 - 22:16

» Vous voyez flou, des taches apparaissent: DMLA ...
par Luc Sam 14 Aoû 2021 - 11:05

» darky35-Journal de suivi sibo hydrogène/méthane
par Luc Jeu 12 Aoû 2021 - 7:48

» Bicarbonate et inflammation - Mise au point
par Luc Lun 9 Aoû 2021 - 12:31

» Découverte du mécanisme causant le syndrome du côlon irritable
par darky35 Ven 6 Aoû 2021 - 14:15

» Crampes & ions mal équilibrés
par Luc Mer 4 Aoû 2021 - 10:58

» Quel airco choisir?
par Luc Lun 2 Aoû 2021 - 10:11

» Divers 1 - Santé et écologie
par Luc Dim 1 Aoû 2021 - 7:53

» Infos santé. Divers SCE 1
par Luc Sam 31 Juil 2021 - 9:00

» Divers 1: Économie & politique.
par Luc Sam 31 Juil 2021 - 8:19

» Vitamines de grossesse pas indispensables
par Luc Mer 28 Juil 2021 - 10:01

» Faire connaissance avec le clair ressenti
par Nell74 Jeu 22 Juil 2021 - 17:00

» Bon anniversaire lmichelle
par Luc Mer 14 Juil 2021 - 11:11

» Comprendre les fascias
par Luc Ven 9 Juil 2021 - 9:47

» La minute du rire 1
par Luc Ven 25 Juin 2021 - 18:45

» Cancer : avec le sport, combattez plus fort !
par Luc Jeu 24 Juin 2021 - 9:55

» Promo Bulkpowder
par Luc Lun 21 Juin 2021 - 16:49

» Dialogue intestins/cerveau
par Luc Mer 16 Juin 2021 - 9:16

» Anti calcaire & Salle de bain propre ?
par Luc Sam 5 Juin 2021 - 7:41

» Bon anniversaire Chantal
par Chantal Dim 30 Mai 2021 - 8:19

» Cancer (myélome)
par darky35 Ven 28 Mai 2021 - 11:55

» Coco boisson
par Luc Lun 24 Mai 2021 - 9:26

» compléments protéinés en poudre
par darky35 Ven 21 Mai 2021 - 0:04

» Retour d'expérience commande douane
par Luc Sam 15 Mai 2021 - 8:25

» Bon anniversaire Céline 57
par Luc Ven 14 Mai 2021 - 13:21

» Index glycémique des laits végétaux
par Luc Jeu 13 Mai 2021 - 17:35

» Calmer le psoriasis de l'intérieur par le dr raphaël Perez
par Anthodu89 Mar 11 Mai 2021 - 9:49

» Bon anniversaire breizh29
par Proserpine Sam 8 Mai 2021 - 11:19

» Bonsoir à tous - letruc
par Anthodu89 Ven 7 Mai 2021 - 8:12

» HE et lombalgie
par Luc Lun 3 Mai 2021 - 9:46

» Détox ML: Quels suppléments?
par Luc Dim 2 Mai 2021 - 10:05

» Vaccins & hydroxyde d'aluminium
par Luc Sam 1 Mai 2021 - 11:05

» Bon anniversaire Patiloup
par patiloup Ven 30 Avr 2021 - 16:39

» Quels Probiotiques pour les Allergies, les Colites et Autres Pathologies
par Luc Mar 20 Avr 2021 - 7:50

» Divers inclassables
par Proserpine Sam 10 Avr 2021 - 14:50

» chien fan de Météo
par Luc Lun 5 Avr 2021 - 15:37

» Voie de détoxification & CYP450
par Luc Lun 5 Avr 2021 - 10:44

» Allergies et Huiles essentielles
par Luc Dim 4 Avr 2021 - 13:08

» 50% des gens souffrent d'inflammation des gencives
par Luc Mar 30 Mar 2021 - 9:04

» Changement d'heure
par Luc Dim 28 Mar 2021 - 11:16

» Hospitalisation et HE – Prévention contre les Germes
par Luc Dim 28 Mar 2021 - 10:06

» Les AG saturés – À contre-courant
par Luc Sam 27 Mar 2021 - 11:23

» Hypo-thyroïdie malgré des analyses normales
par Luc Ven 26 Mar 2021 - 10:14

» 10 excellentes raisons d’utiliser les huiles essentielles « antibiotiques ».
par Luc Mar 9 Mar 2021 - 10:22

» Nigelle & miel combinés - Bénéfices santé
par Luc Ven 5 Mar 2021 - 17:12

» Notre équipe
par Luc Jeu 4 Mar 2021 - 19:52

» Joyeux anniversaire, Mirzoune,
par Anthodu89 Mar 23 Fév 2021 - 10:02

» Blagues et histoires drôles. Halte aux inquisiteurs 1 !
par Luc Dim 21 Fév 2021 - 11:39

» Qu’est-ce qui rend la taurine si importante ?
par Luc Mar 16 Fév 2021 - 12:37

» Quelle eau minérale choisir ?
par Luc Ven 12 Fév 2021 - 12:57

» Bonjour à tous, de lyn fm
par Proserpine Jeu 11 Fév 2021 - 15:06

» Présentation frim1
par darky35 Mar 9 Fév 2021 - 10:39

» Hello de Darky- j'ai le sibo - + fucosyl transferase 2 (FUT2)
par darky35 Lun 8 Fév 2021 - 9:40

» Maladie de Dupuytren
par Luc Lun 8 Fév 2021 - 9:28

» Bon anniversaire Laure
par Proserpine Sam 30 Jan 2021 - 10:06

» Asthme: ventoline, sélénium et N-Acétylcystéine
par Luc Ven 29 Jan 2021 - 19:33

» Bon anniversaire Proserpine
par Proserpine Mar 26 Jan 2021 - 17:44

» Joyeux anniversaire Keditchi
par Luc Mar 19 Jan 2021 - 10:40

» Vit K Mk4 Vs Mk7 update 02 2020
par Luc Mar 12 Jan 2021 - 11:05

» La sérotonine comme booster ou downer?
par darky35 Lun 11 Jan 2021 - 10:54

» XTRA-PC redonne une jeunesse à votre PC en un instant
par darky35 Sam 9 Jan 2021 - 15:39

» Bon anniversaire MichelDoc
par darky35 Jeu 7 Jan 2021 - 11:58

» Avant d'aller dormir...
par Proserpine Lun 4 Jan 2021 - 15:15

» Joyeuses fêtes à tous
par Hérode Sam 2 Jan 2021 - 10:18

-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Détox ML: Quels suppléments?

Aller en bas

Détox ML: Quels suppléments? Empty Détox ML: Quels suppléments?

Message  Luc Dim 2 Mai 2021 - 10:01

Détox des métaux lourds : faux espoir ou urgence sanitaire ?
Source : Christian Brun – SCE 05/2021
La présence de métaux lourds dans l’organisme est un sujet polémique. S’il ne fait plus de doute qu’ils sont nocifs pour la santé, peut-on réellement les éliminer à l’aide d’une simple « chélation » ? À ce jour, la question divise. Découvrez la vérité sur ces métaux qui polluent nos organismes et les clés pour préserver vos organes.
Christian Brun Naturopathe, il enseigne la naturopathie dans la plus prestigieuse école de formation en France : le Cenatho-Paris.
Commentaire NDLR : Je trouve l’article un peu fourre-tout et incomplet. C’est correct mais ce n’est pas digne de l’auteur, qui m’a déjà habitué à nettement mieux. Il manque une dimension (…).
Je mets quand même l’article mais on peut aller directement à la seconde partie, si vous êtes déjà familier avec le sujet.
Partie I : Origine des toxines
Partie II : Suppléments utiles

Partie I
Pour bien comprendre comment les métaux lourds empoisonnent nos organes, il faut d’abord savoir d’où ils proviennent et leur impact sur notre santé psychique, mentale et physique. C’est le foie qui va jouer un rôle fondamental dans le processus d’élimination. À travers un système enzymatique hépatique complexe et spécialisé, il va tenter de réduire la toxicité, la grosseur et permettre l’élimination de ces éléments pertur­bateurs. Ce qui est surprenant, c’est que la présence et la nocivité des métaux lourds sont encore remises en question. Et pour éviter de regar­der le problème en face, on en arrive même à leur donner de nouveaux noms : certains parlent d’« éléments traces métalliques » (ETM). On nie parfois jusqu’à leur présence dans le corps ou l’on affirme, malgré les recherches scientifiques, qu’ils sont naturellement éliminés… Comme souvent, la vérité est beaucoup plus complexe.
Trop gros pour être évacués
Je me souviens avoir participé à une émission de télévision sur France 3 avec une personne qui avait écrit un ouvrage sur « l’antibiologie ». Il considérait que c’était une folie de croire que les engrais chimiques utilisés notamment en agricul­ture moderne étaient stockés dans notre organisme. Il pensait que ces éléments chimiques étaient évacués par nos quatre organes émonctoires : la peau, les reins, l’intestin-foievésicule biliaire et la voie respi­ratoire. Le problème est que ces molécules chimiques sont malheu­reusement trop grosses pour être véhiculées par notre liquide plasma­tique (le liquide sanguin dans lequel baignent les différents éléments du sang : globules rouges, globules blancs, plaquettes, la lymphe inters­titielle et canalisée). Ces molécules restent donc nécessairement dans notre organisme, notamment dans les tissus adipeux dont notre cerveau. Rappelons que 60 à 70 % de la frac­tion solide de cet organe sont faits de « graisses ».
Métaux simples ou métaux lourds ?
Il ne faut pas confondre métaux et métaux lourds. Certains métaux sont en effet essentiels à l’orga­nisme : ce sont les oligo-éléments. Ils ne deviennent toxiques qu’à dose importante. À l’inverse, les métaux lourds ne possèdent aucune fonc­tion positive pour l’organisme et sont immédiatement toxiques, même à faible dose. Il n’est pas simple de définir ce que sont les métaux lourds. Selon la définition classique, il n’existe que trois métaux lourds toxiques : le plomb, le cadmium et le mercure, mais il faudrait y ajou­ter d’autres éléments tels que l’alu­minium, l’arsenic, l’étain, le nickel, le chrome, etc. N’omettons pas les métaux lourds comme le plomb, jadis incorporé dans les peintures et aussi dans l’essence, aujourd’hui devenue « sans plomb ». Concernant les peintures, mon père, qui a été peintre en bâtiment durant toute sa vie professionnelle, a présenté à maintes reprises diffé­rents symptômes faisant penser à une leucémie. Il s’agissait d’une aplasie médullaire qui consiste en l’arrêt du développement de la moelle osseuse responsable de la fabrication des éléments du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) et qui entraîne des anémies ainsi que des chutes du système immunitaire. Il a ainsi « subi » des ponctions sternales pour analyser la qualité de sa moelle alors qu’il était en réalité pollué par les métaux lourds contenus dans les peintures, dont les « laques » utili­sées pour rendre les cuisines aussi lustrées que des miroirs et qui néces­sitaient de surcroît, lors de l’applica­tion, de fermer les fenêtres et portes pour éviter les poussières.
On peut également retrouver ces métaux sur les jouets « vintage » ou dans l’atmosphère que nous respi­rons à chaque seconde (effet de serre, combustion des carburants, etc.) même si certaines améliorations ont eu lieu. Comme on peut le consta­ter, les sources de contamination par les métaux lourds sont multiples dans notre société moderne : inhalés, absorbés par notre bouche dans l’ali­mentation, également par notre peau au contact de différents éléments (crèmes, vêtements, etc.).
Pesticides, médicaments, métaux lourds… : des toxiques similaires ? (encadré)
Comme dans bien des domaines, certains éléments ne deviennent toxiques qu’au‑delà d’un certain dosage : « Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte », disait Paracelse. Il convient de distinguer les toxines endogènes et les toxines exogènes :
- Les toxines endogènes : ce sont des éléments toxiques engen­drés naturellement par le méta­bolisme cellulaire. Il s’agit ainsi des radicaux libres (molécules instables qui proviennent d’une réaction d’oxydation de l’orga­nisme), mais aussi des bacté­ries intestinales devenues patho­gènes par dysmicrobisme (la flore sous‑dominante devient domi­nante et potentiellement patho­gène, créant ainsi un dysfonc­tionnement).
- Les toxines exogènes : il s’agit des toxines provenant de l’exté­rieur, telles que les métaux lourds, les médicaments comme les anti­biotiques en excès, mais aussi les hormones notamment contenues dans la pilule contraceptive. Parmi eux aussi, les pesticides, herbicides, fongicides, les additifs chimiques, les conservateurs, etc. Enfin, on y retrouve les gaz d’échappement, la fumée des barbecues et des ciga­rettes et même celle des cigarettes électroniques !
Fin de l’encadré.

Ils se cachent même dans vos dents…
Parmi les polluants les plus dange­reux se trouvent d’une part les fameux métaux lourds – à savoir l’alu­minium, le mercure, le cadmium, le plomb, l’arsenic et le nickel – et d’autre part les xénobiotiques. Ce sont des molécules chimiques, polluantes et toxiques, présentes dans le corps, mais ni produites par l’organisme lui-même, ni par l’ali­mentation naturelle. On peut citer, par exemple, les pesticides et les médicaments, en particulier les anti­biotiques. Qui se pose la question de savoir pourquoi certaines personnes, chaque hiver, engendrent des patholo­gies respiratoires et pourquoi d’autres, dans les mêmes conditions, ne déve­loppent aucune pathologie ? Ne serait-ce pas parce que nous avons détruit ou perturbé notre système de défense par une surconsommation de métaux lourds contenus dans nos aliments, nos médicaments, nos vaccins, notre atmosphère, notre eau ? Nous connaissons presque tous une source d’empoisonnement à un métal lourd. On peut citer, par exemple, le mercure que l’on rencontre dans les amalga­mes dentaires (qui explique sûre­ment les précautions extrêmes que prennent certains dentistes lors de leur application), mais aussi dans certains aliments pollués comme les crustacés et les autres produits de la mer.
Le deuxième métal lourd bien connu est l’aluminium : on le trouve dans les eaux du robinet (il est utilisé pour créer une cohésion des déchets et rendre l’eau plus claire), égale­ment dans certains médicaments comme les antiacides stomacaux ou encore dans les antitranspirants et les vaccins.
Et le plomb, donc. Pour l’anecdote, la grandeur et la décadence de la Rome antique auraient été causées par la présence de ce métal lourd. En effet, les canalisations des eaux dans les villes, les assiettes et autres usten­siles de cuisine étaient en plomb ! Ce métal affecte le système nerveux, garant de notre force vitale auto-guérisseuse, ainsi que notre système endocrinien. Enfin le cadmium. Notez qu’un fumeur absorbe deux fois plus de cadmium qu’un nonfumeur.

Ils empoisonnent le corps et l’esprit
Quels sont les effets d’une intoxica­tion aux métaux lourds sur la santé physique, psychique, mentale, voire immunitaire ? Bien entendu, cela va dépendre de leur nature, de leur concentration, mais aussi de notre capacité à les évacuer. Ces subs­tances toxiques sont de véritables poisons qui peuvent avoir des consé­quences néfastes sur notre orga­nisme. À moyen ou long terme, ils vont bloquer des enzymes ou dévier certaines protéines de leur fonc­tion, entraînant ainsi de nombreuses anomalies hépatiques (le foie) et sur les anticorps de notre système immu­nitaire.
De nombreuses maladies du méta­bolisme (dites fonctionnelles), de maladies auto-immunes ainsi que de pathologies infectieuses (comme la Covid-19) sont de plus en plus présentes aujourd’hui. En cause ? L’altération de notre système hépa­tique par des toxiques et par consé­quence de notre système immuni­taire. Le foie est en effet essentiel pour l’immunité. Il fait partie des organes qui transforment certains globules blancs en macrophages, responsables de la phagocytose (digestion des éléments étrangers). Ce système comprenant la rate et les ganglions lymphatiques s’appelle le système réticulo-endothélial (SRE) et les cellules hépatiques respon­sables sont les cellules de Küppfer.
Or ces maladies sont malheureu­sement et inévitablement liées à notre mode de vie et causées par des facteurs environnementaux tels que les stress, les perturbateurs endocriniens, les fréquences élec­tromagnétiques, la surconsomma­tion de médicaments chimiques et anti-symptomatiques, les onze vaccins obligatoires chez les enfants, les engrais chimiques, etc.
Enfin, que penser des perturbations sur notre psychisme ? Dépression, instabilité émotionnelle, irritabilité ou encore l’autisme sont en augmen­tation chaque année.

La cause des hypothyroïdies, d’Alzheimer et de certains cancers ?
Selon l’OMS, 80 % des maladies chroniques peuvent être causées, directement ou indirectement, par la pollution environnementale.
Pour rappel, notre force vitale et auto-guérisseuse siège dans notre système nerveux et notre système endocrinien. C’est ainsi qu’une intoxication aux métaux lourds comme le plomb ou l’aluminium pourrait avoir une répercussion sur notre système nerveux, également sur notre système hépatique, rénal (insuffisance rénale), voire respira­toire (cancers du poumon).
Les métaux lourds pourraient être responsables de certaines patho­logies dites de civilisation comme la fibromyalgie, la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin poreux, la rectocolite hémorra­gique, le diabète insulinodépendant, les maladies neurodégénératives comme Alzheimer et Parkinson, les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ou la thyroï­dite de Hashimoto. Et les différents cancers ? Ne trouvent-ils pas aussi leur source dans ces métaux lourds ?
Comment savoir si je suis intoxiqué ? (encadré)
Voici différents symptômes qui peuvent laisser penser à une intoxi­cation aux métaux lourds. Ils sont très variés et vont du simple mal de tête aux douleurs chroniques.
Mais vous pouvez noter, entre autres : une fatigue physique et psychique chronique, des cour­batures, des douleurs articulaires, des douleurs musculaires, des troubles psychiques, des mani­festations digestives telles que diarrhées, vomissements, nausées. Des allergies alimentaires, mais aussi atmosphériques comme l’al­lergie aux pollens, des intolé­rances alimentaires qui sont elles aussi en augmentation (gluten, lactose, etc.), les colopathies fonc­tionnelles et bien d’autres.
Tous ces maux sont la manifesta­tion de notre force vitale qui s’ex­prime pour rejeter ces éléments nocifs.
Fin de l’encadré.


Dernière édition par Luc le Dim 2 Mai 2021 - 14:54, édité 2 fois

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10720
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Détox ML: Quels suppléments? Empty Quels compléments alimen­taires pour une détox ML

Message  Luc Dim 2 Mai 2021 - 10:05

Partie II
Peut-on les éliminer naturellement ?
Rappelez-vous, ces métaux lourds toxiques présents dans tous nos aliments non biologiques et dans l’environnement sont stockés dans nos cellules adipeuses (cellules grais­seuses) et dans nos cellules encépha­liques (système nerveux et cérébral).
Il y a de nombreuses polémiques concernant la possibilité d’élimi­ner ou non les métaux lourds de l’organisme. Pour cela, la question à se poser est la suivante : a-t-on retrouvé des métaux lourds modi­fiés au niveau de nos excrétions émonctorielles ? Certes, la chélation a bien lieu grâce à certaines plantes par nos émonctoires, mais existe-t-il des études scientifiques avec preuves à l’appui qui démontreraient cette élimination ?
À ce jour, je ne connais aucune étude sérieuse montrant l’élimination de ces métaux lourds transformés au niveau de nos émonctoires. Cepen­dant, cela ne signifie pas que les compléments alimentaires et les plantes ne soient pas une aide très importante. Il est important de mettre toutes les chances de votre côté, mais la naturopathie nous demande sans cesse des expériences et des résultats.
J’invite ainsi les différents labora­toires à se regrouper pour effectuer des analyses sur les données récupé­rées depuis de nombreuses années afin d’obtenir une référence scienti­fique concrète. Il serait ainsi admi­rable de pouvoir, après la prise de certains complémentaires réputés, retrouver et analyser les traces de l’élimination de ces métaux lourds.

Traquez les métaux dans votre assiette (encadré)
Avant toute chose, le premier réflexe est cependant d’adopter une alimentation saine.
-  Consommez des fruits et légumes issus de l’alimentation biologique ou raisonnée le plus crus possible ou « al dente ».
-  Ne consommez pas plus de une à deux fois par semaine des poissons en privilégiant les petits poissons.
-  Attention à votre consomma­tion d’eau du robinet, privilégiez les eaux de source ou faites instal­ler un système filtrant.
-  Consultez un dentiste énergéti­cien pour la dépose de vos amal­games dentaires.
-  Consommez des aliments dits « chélateurs ». Ce sont des kidnappeurs de métaux lourds. Parmi eux on peut nommer certaines algues comme la chlo­rella, mais aussi l’ail des ours ou encore certains antioxydants comme l’acide alpha‑lipoïque ou la zéolithe, etc.
Ces conseils sont utiles pour toute personne souhaitant faire une cure anti-métaux lourds, mais je vous conseille de continuer à les appli­quer quotidiennement après la cure. Il s’agit d’un mode de vie à adopter pour éviter que votre organisme ne s’encrasse.
(Fin de l’encadré).

Le foie : votre filtre santé !
Nous pouvons cependant déjà reconnaître que, grâce au foie, véri­table pierre angulaire de la santé et de la vitalité, certains métaux lourds peuvent sûrement être plus ou moins éliminés par la bile.
Le foie a un système enzymatique très spécial grâce aux cytochromes P450 qui permettent une détoxifica­tion en trois étapes : casser les trop grosses molécules, réduire leur toxi­cité, puis enfin faciliter leur élimi­nation.
Plus de 2 400 litres de sang passent environ toutes les 24 heures dans le foie pour se faire filtrer. Les éléments toxiques sont filtrés et deviennent un déchet : de la bile qui est stockée dans la vésicule biliaire dans l’intervalle des repas. Cette bile (un déchet, mais un déchet utile) est déversée dans le duodénum, la première partie de l’in­testin grêle, pour :
-     Émulsifier les graisses et réduire ainsi des grosses molécules d’acides gras.
-     Aider à la synthèse de la vita­mine K : la vitamine de la coagu­lation.
-     Lubrifier le bol fécal pour faci­liter l’évacuation journalière des matières fécales.
-     Alcaliniser le duodénum pour permettre ainsi aux sucs pancréa­tiques d’être actifs, car ceux-ci ne peuvent être actifs qu’en milieu alcalinisant. Notez en effet que les aliments issus de l’estomac viennent d’un milieu acide.

Votre cure « antimétaux lourds »
La détox des métaux lourds est aussi appelée « chélation ». Pour déloger les métaux lourds des cellules, un drainage classique est insuffisant. Il faut passer par une véritable détoxifi­cation hépatique. Comment se passe cette détoxification du foie ? Par des enzymes détoxifiantes : les cyto­chromes P450 ainsi que par certaines plantes qui peuvent enclencher la chélation.
Cela permet notamment de :
-     Transformer des éléments nocifs en phase intermédiaire en réduisant leur toxicité et de les inactiver.
-     Réduire la grosseur de ces déchets pour les rendre solubles et ainsi pouvoir les éliminer plus facilement.
-     Favoriser l’élimination de ces toxines inactivées et réduites par la bile et les intestins, mais aussi, pour les substances cristalloïdales, par les reins.

Voici quelques compléments alimen­taires qui pourront aider votre orga­nisme à se détoxifier de ses métaux lourds :
Chlorella synergisée (labora­toire Copmed)
Il contribue à l’élimination des métaux lourds et notamment du mercure que l’on trouve dans les amalgames dentaires. Il contient de la chlorella, des semences de coriandre, de l’ail des ours. Je vous conseille 1 à 3 gélules par jour, de préférence au moment des repas, avec un grand verre d’eau.
Commentaire NDLR : La chlorella et la coriandre permettent de déloger  et emporter les ML. L’ail des ours agit comme une pince : Il est riche en soufre, et contribue ainsi à empêcher le retour des toxines résiduelles dans le sang pendant le processus d'élimination. Ce n’est plus l’effet mécanique (adsorption) mais enzymatique qui entre en jeu.
NB : A ce dosage, la chlorella ne devrait pas poser un problème mais il faudra s’informer sur la marche à suivre en cas de saturation du foie (crise de guérison, dite crise de Herxheimer). On passe complètement sous silence cette mise en garde ! Il faudra plus de capteurs – pas moins – lorsqu’on aura délogé les toxines encapsulées dans les graisses.

Détoxik (laboratoire Copmed)
Ce complément a des propriétés purifiantes et détoxifiantes. Il aide à éliminer les substances toxiques et les métaux lourds. Il contient notam­ment de la chlorella, des graines de brocoli, de l’acide alpha-lipoïque, du chardon-Marie et du bouleau. Diluez 1 sachet par jour dans un peu d’eau à température ambiante.
Commentaire NDLR : Le brocoli fait partie de la même famille que l’ail des ours (apport de soufre) et il apporte des polyphénols. Ce serait mieux de manger des graines germées (mélange rouge : chou, lentille, radis).
L’ALA aura la même fonction, en plus d’être un bon anti-oxydant. Il n’est pas opportun d’utiliser l’ALA en 1ère intention. Trop tôt car il faut des capteurs, genre charbon de bois ou chlorella en quantité adaptée. Mais vu la posologie proposée (1 sachet de Détoxik par jour), ça devrait passer. Sauf si vous vous mettez à combiner la chlorella synergisée avec Détoxik et un mélange à base d’algues. Faites vous assister par un thérapeute pour savoir comment moduler. C’est là la faiblesse de la plupart des traitements. Il faut moduler et alterner si nécessaire. Ça mérite un chapitre entier pour nuancer.

Détoxinat (laboratoire Copmed)
Ce complément contient de l’acide R-alpha-lipoïque, du N-acétyl-cystéine, du brocoli, de la taurine, du chardon-Marie, du pissenlit. Prenez 2 à 4 gélules par jour avec un grand verre d’eau.
Commentaire NDLR : OK. Bonne combinaison : La taurine va assister la bile. La sylimarine du chardon-marie exerce une activité antioxydante, favorise la régénération de l’hépatocyte (foie) ; en outre, elle réduit la réaction inflammatoire. Le pissenlit est diurétique et apporte des oligo-éléments utiles (fer, calcium, cuivre, silice et manganèse). Quant à la racine, elle renferme, en plus des principes amers, de l’inuline et des sucres complexes, des substances qui favorisent la multiplication de bactéries intestinales bénéfiques. Le pissenlit renferme aussi des acides gras, de la choline (un nutriment important pour le foie), des vitamines du complexe B, des vitamines C, D et K ainsi que des flavonoïdes et des caroténoïdes. (Dixit [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Chlorella algue (La Royale)
Ce complément contient une algue unicellulaire d’eau douce compre­nant plusieurs principes actifs, notamment des acides aminés, vitamines et minéraux permettant la détoxification de l’organisme. Prendre 6 gélules par jour (2 matin, midi et soir), de préférence avant les repas, avec un grand verre d’eau.

Blue Vital (laboratoire Sofinnov)
Riche en phycocyanine active, protéine extraite de la spiruline, ce complément a des propriétés anti­oxydantes, antiradicalaires, immu­nostimulantes, hépatoprotectrices et détoxifiantes. Prendre 1 unicadose par jour.

Klamath® Bio (Algotonic)
Ce complément est riche en chlo­rophylle (permettant une meilleure oxygénation et une meilleure puri­fication cellulaire) et en oméga-3 (pour contribuer au confort émotion­nel et cardiovasculaire). La klamath est sept fois plus riche en chloro­phylle que la spiruline et possède un pouvoir de détoxification géné­rale. Prendre 2 gélules matin et soir.
Christian Brun

PS: SCE doit avoir un partenariat avec 1 ou 2 labos. ce sont des bons produits mais on peut évidemment se fournir ailleurs (...).

_________________
LucH

« La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. »
Albert Einstein

« Dans la vie, il y a 2 catégories d'individus : ceux qui regardent le monde tel qu'il est et se demandent pourquoi; ceux qui imaginent le monde tel qu'il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? »
G.B. Shaw.
Luc
Luc
Irrécupérable en chef
Irrécupérable en chef

Messages : 10720
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 67
Localisation : LIEGE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum